Space Art sur Photoshop
Last updated on Tuesday, January 8, 2013
  • 1 semaine
  • Moyen

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Got it!

Un soleil avancé

Dans cette deuxième partie, nous allons refaire un soleil, mais cette fois ça va être un peu différent, c'est-à-dire que nous allons utiliser les mêmes techniques, mais avec des méthodes différentes. Je ne dis pas que le soleil sera meilleur visuellement — après tout, ça dépendra des gouts de chacun — mais cette fois ça sera quelque chose de plus "manuel". On évitera les filtres et autres logiciels extérieurs.
On peut dire que cette partie se rapproche le plus des moyens qu'on utilise en général pour faire du Space Art, même si chaque personne à bien évidemment sa propre façon de faire, celle-là se veut plus "instinctive" et plus rapide.

Avec ce que vous avez appris dans la partie précédente sur le premier soleil - notamment sur les modes de fusions - vous serez tout à fait capable, avec un peu d'imagination (et ça, je sais que vous en avez ;) ) de faire du "bon Space Art", cette partie vous guidera pour mieux affiner ce que vous savez déjà.

Cette partie, rassurez-vous, est moins longue que la précédente, elle va vous permettre de souffler un peu et de découvrir surement de nouvelles choses.

Le fond

Le fond, ou plutôt, la couleur de fond est sans aucun doute la chose la plus importante lorsqu’on démarre un nouveau soleil. En effet, c'est avec cette teinte que vos styles de calque vont se répercuter. Une mauvaise couleur d'arrière-plan peut conduire à un soleil misérable.
Il n'y a pas non plus que la couleur qui compte, mais aussi la manière dont vous faites ce fond. En bref : un bon démarrage = un bon soleil. :)

Ouvrez un nouveau document avec une largeur légèrement plus grande, par exemple : 1500 * 1100 pixels.

Pour commencer, on va choisir notre couleur, on prendra de préférence une couleur pas trop claire dans les tons orange/marron. Quelque chose dans ce style : #772a10.

Ensuite, on va paramétrer notre pinceau. Moi, je prends une taille assez grosse de 320px de type soft d'une opacité de 20% et un flux de 80%.

Puis, on applique cette couleur sur notre document, mais pas n'importe comment. Vous aurez peut-être remarqué que si vous donnez un coup de pinceau sur votre précédent coup de pinceau, la couleur ne sera pas la même, elle deviendra plus claire. Ça, c'est à cause de l'opacité. Plus l'opacité sera faible, plus les couleurs auront tendance à s'additionner — à devenir plus claires — lorsque vous donnerez des coups de pinceau sur la même couleur.

Exemple sur ce dessin :

Image utilisateur

J'ai mon pinceau avec une opacité de 50%. Je donne un premier coup de pinceau en (1), et en (2) le second coup de pinceau en travers. Là où il y a le croisement, la couleur est plus claire et ça, vous devez le comprendre. Faites des tests.

Maintenant notre fond. On ne va pas le faire n'importe comment ; on veut faire notre soleil à gauche, donc la couleur de fond qui va être la plus lumineuse doit être à gauche et doit s'estomper au fur et à mesure que l'on va vers la droite :

Image utilisateur

Ça va être comme si on utilisait l'outil dégradé de Photoshop (en dégradé radial) :

Image utilisateur

Il faut donc qu'on applique notre premier coup de pinceau tout à droite et on reviendra vers la gauche sans lâcher la souris. De la même manière, notre deuxième coup sera à droite, mais un peu moins éloigné que le précédent. Etc. jusqu'à ce qu'on atteigne la gauche, là où il y a aura notre soleil par la suite, on donnera plusieurs petits coups de pinceau très serrés entre eux de façon à faire une sorte de rond.
Schématiquement, ça pourrait donner ça :

Image utilisateur

On démarre en (0) et on remontre en (5), on lâche la souris,
Puis, on reprend en (1) et on lâche en (5),
En (2) et en toujours en (5). Etc.

Bon, bien sûr, c'est théorique. Nous sur notre document on est pas obligé d'aller jusqu'à à l'extrême droite pour entamer notre dégradé, on peut commencer beaucoup plus court.
On peut même partir du milieu. Par exemple, moi je pars du centre, puis j'étale sur les côtés :

Image utilisateur
Image utilisateur

C'est à vous de choisir, le principal c'est qu'on ait un dégradé.

Voilà, vous avez fini votre dégradé :

Image utilisateur

Que diriez-vous de lui donner un peu plus de vivacité, une couleur encore plus chaude. Pour ça, c'est simple, j'utilise les modes de fusion (qui sont toujours très utiles). :)
Je duplique mon premier calque et je le passe en mode superposition à 50% :

Image utilisateur

Je re-duplique le calque, et cette fois, je le mets en lumière tamisée encore à 50% :

Image utilisateur

Votre fond est maintenant terminé, vous pouvez passer à la suite : la forme du soleil !

La forme

Maintenant, il n'y a plus qu'à faire la forme de notre soleil, c'est-à-dire le rond qui va se placer sur le fond. À ce stade, normalement, vous devriez avoir ça comme calque pour le fond :

Image utilisateur
L'extérieur :

Pour notre forme, on commence par prendre l'outil ellipse de sélection, puis on trace un rond au centre de notre dégradé (en restant appuyé sur MAJ pour un rond parfait), là où c'est le plus lumineux. Ne le faites pas trop grand pour le départ. Et l'on remplit cette sélection d'une couleur : #874b41. Assurez-vous que vous avez fait ça dans un nouveau calque. ;)

Image utilisateur

Ensuite, on va appliquer un style sur le calque. Une lueur externe (couleur blanche).
On veut que cette lueur soit combinée à notre fond, je la mets donc en incrustation. Voilà ce que ça donnerait (sans couleur de fond) :

Image utilisateur
Image utilisateur

On va dupliquer ce rond pour donner à la lumière encore plus d'intensité comme on l'avait fait lors de nos précédents exercices sur le premier soleil.
Je garde les mêmes paramètres de styles de calque, mais je baisse la taille de la lueur externe et je rajoute une lueur interne (pour la couleur de la lueur interne : #ff4e00) :

Image utilisateur
Image utilisateur
Image utilisateur

Les petits malins auront compris qu'on peut encore dupliquer ce calque. Oui parce que maintenant on veut la couleur jaune !
On duplique encore une fois le calque donc, on baisse encore la taille de la lueur externe tout en gardant les paramètres principaux (je change juste l'opacité et son contour) :

Image utilisateur
Image utilisateur
Un petit mot sur les brushes :

Voilà, maintenant que l'extérieur est fait, on peut passer à l'intérieur. On va utiliser une autre technique qui sera peut-être toute nouvelle pour vous : les brushs.
Les brushs, ou les brosses en français sont parfois fort utiles, ce sont des formes qui remplacent celle du pinceau que vous avez de base. Pour voir une forme, il vous suffit de prendre l'outil pinceau, puis de faire un clic droit sur votre document de travail, et enfin de cliquer sur la petite flèche en haut à droite :

Image utilisateur

À partir de là, une liste s'affiche avec toutes les formes installées sur votre Photoshop. Pour installer une forme, c'est très simple. Déjà, il faut la télécharger. :-°
Pour notre exercice, on va prendre des formes de nébuleuse qu'on peut facilement trouver sur le site deviantART :

Vous pouvez utiliser celles-ci :

(cliquez sur Download File en haut à droite)

Une fois téléchargée, il faut aller sur le répertoire de votre disque dur là où votre Photoshop est installé, puis dans le dossier : Paramètres prédéfinis / Formes

L'intérieur :

Sélectionnez la forme de votre rond (pour éviter tout dépassement) et dans un nouveau calque, on va remplir le centre avec les brushes que vous avez téléchargés. J'utilise la couleur #efad70, et je mets ma forme à 100% pour l'opacité et le flux. Voilà ce que ça devrait donner sans les autres calques :

Image utilisateur

Avec les autres calques :

Image utilisateur

Puis on duplique le calque qui contient les brushs et on le passe en mode superposition :

Image utilisateur

Ensuite, toujours à l'intérieur, on va rajouter quelques petites tâches à notre soleil, on pourrait par exemple utiliser des brushes. Mais, pour changer un peu, je vais utiliser une image avec des nuages. Je reprends l'image de la NASA Earth Observatory : Image utilisateur, qu'on peut facilement retrouver sur Google image en tapant "cloud map".

Je passe l'image en mode superposition pour supprimer le noir, et je récupère quelques petits bouts que je place un peu partout sur l'intérieur :

Image utilisateur
Image utilisateur
Image utilisateur
Image utilisateur
Les fractales :

On va passer aux fractales pour les éruptions solaires, vous pouvez utiliser Apophysis comme logiciel si vous le voulez, mais pour changer, dans cette partie je vais vous montrer l'utilisation des fractales avec les brushs. La méthode des brushes est moins lourde que ce qu'on à vu précédemment avec les fractales, elle vous offre plusieurs possibilités, néanmoins elle reste très limitée, car là, vous ne pouvez pas trop jouer sur les couleurs et vous ne pouvez pas modifier les formes comme vous le voudriez. Mais ça reste utile quand on veut faire quelque chose de rapide et d'élégant à la fois, voyons ça de plus près...

On va télécharger des brushes de fractales sur le site de deviantART, il y en a vraiment pas mal, à vous de choisir : c'est par ici !

Je commence par appliquer mon brush de fractales (c'est le brush de SexyAlice Nebula+Fractals SexyAlice) :

Le problème, voyez-vous, c'est que les contours sont bien trop visibles (ça fait une sorte de carré, je vais gommer ça pour ne garder principalement que le côté gauche :

Image utilisateur

Je le passe en mode incrustation et je le duplique plusieurs fois pour qu'il soit mieux visible :

Image utilisateur

On continue sur le lancement de l'utilisation des brushs, cette fois on va reprendre les brushs de nébuleuses de juanez qu'on avait téléchargés pour remplir le soleil, on applique la même méthode que pour la fractale : normal puis en incrustation.

Image utilisateur
Image utilisateur

On pourrait s'arrêter là, mais le problème, c'est que le centre du soleil me parait un peu trop blanc, il manque des taches. Et puis, le contour du soleil est encore bien trop lisse ; pour remédier à ça, on va l'entourer de blanc avec le pinceau, en mode soft, ça, vous savez le faire. Ça permet de ne plus voir correctement le contour :

Image utilisateur
Les taches :

Pour les taches, c'est là que ça va se compliquer. Avec l'aide du pinceau, on applique plusieurs couches de couleur. Je vais vous montrer ce que ça donne sur du fond noir sans aucun mode de fusion, puis sur l'autre image, ce que ça donne avec le mode de fusion que j'aurai choisi. Suivez bien le guide !

Je prends mon pinceau : opacité 100%, Flux 100%, taille 60 pixels, couleur : #b99a7e. Je donne plusieurs petits coups là où ça m'intéresse, sans pour autant remplir tout mon soleil.

  • Je passe ce calque en mode produit.

Image utilisateur
Image utilisateur

Sur un autre calque, avec la même technique, j'applique une autre couleur : #af6b3a

  • Je passe ce calque en mode incrustation .

Image utilisateur
Image utilisateur

Encore sur un autre calque, avec toujours une couleur plus foncée : #811200, j'applique mon pinceau.

  • Je passe ce calque en mode incrustation .

Image utilisateur
Image utilisateur

Et pour finir, je mets du noir sur presque tout mon soleil dans un nouveau calque pour donner aux taches une couleur plus foncée.

  • Je passe ce calque en mode incrustation avec une opacité qui varie entre 50 et 100%, à vous de choisir.

Image utilisateur

Et voilà ! Vous avez terminé votre nouveau soleil, bravo ! Vous pouvez à présent mettre quelques détails en plus sur les taches ou sur la fractale par exemple. N'hésitez pas à faire vos propres tests !

Mon rendu final :

Image utilisateur

Un autre soleil avec la même technique utilisée :

Image utilisateur

Ce n'est pas fini. On va essayer de l'améliorer grâce à la postproduction...

Postproduction

Cette partie n'est en aucun cas obligatoire. Elle permet juste de donner un aspect plus dynamique à votre rendu final en modifiant le ton et la nuance des couleurs, ou même carrément en modifiant toute sa teinte !

Pour ça, il faut enregistrer votre document en .JPG en qualité maximal. On va ensuite ouvrir ce .JPG dans Photoshop et c'est là qu'on va commencer notre postproduction.

Bon alors, comment ça marche concrètement ?

Déjà, on peut essayer de modifier les couleurs, si on veut changer l'aspect de notre soleil, pour ça on va dans : Images / Réglages / Courbes... ou CTRL + M.
À partir de là, vous pouvez changer la teinte générale de votre composition, le RVB correspond aux trois couleurs rougevert et bleu :

Image utilisateur

Ou alors vous pouvez modifier chaque couche une à une. Par exemple, si je veux que mon soleil ait une teinte plus jaune, pour plus de facilité, je change chaque couche de couleur :

Image utilisateur
Image utilisateur
Image utilisateur

Ce qui nous donnerait :

Image utilisateur

Je ne vais pas rentrer dans les détails techniques sur les courbes ça ne servirait à rien. Le principal ici c'est que vous puissiez voir par vous même ce que ça fait si vous montez ou descendez une courbe.

Sinon, si l'on veut changer l'apparence de notre soleil, on peut prendre notre ancienne méthode, c'est-à-dire l'utilisation des filtres et des modes de fusions, ça marche bien. Faisons un essai.

Je vais dupliquer mon calque principal et je vais lui appliquer un filtre, là, on a le choix, essayez de tester ce que fait chaque filtre pour voir un peu ce que ça donnerait. Moi, je prends un filtre qu'on à déjà utilisé : le tracé des contours qui se trouve dans esthétiques. Avec ça, les contours seront surement mieux appuyés.
Pour supprimer le blanc, je le passe en mode densité couleur + à 40% d'opacité :

Image utilisateur
Image utilisateur

Ensuite, je veux que mon blanc soit plus "pétillant", alors je duplique une nouvelle fois mon calque de base que je place tout au-dessus. Et je mets un flou gaussien de 5, ce calque, je le passe en mode éclaircir à 70% d'opacité :

Image utilisateur
Image utilisateur

Puis, je veux assombrir mon calque, car là, c'est beaucoup trop clair. Pour ça, je duplique mon calque de base et je le corrige grâce aux courbes (CTRL + M), et je modifie chaque couche, c'est exactement la même chose que je vous ai montrée juste au-dessus. Et je le passe en mode produit à 70%.
Et enfin, on peut comparer notre première version avec celle qu'on vient de faire :

Image utilisateur
Image utilisateur

Vous pouvez même changer toute la teinte de votre soleil tant qu'on y est, c'est encore plus simple. Si on veut un soleil bleu par exemple, il faut juste remplir dans un nouveau calque une couleur de bleu (#1765a1] et la passer en mode teinte (ou en mode couleur, au choix). Et voilà, notre belle bactérie, euh, notre soleil pardon... :-°

Image utilisateur

Avec deux teintes : :soleil:

Image utilisateur

Maintenant les soleils n'ont plus de secret pour vous ! :soleil:
C'est le moment de passer à autre chose. Dans le prochain chapitre, on verra comment créer d'autres planètes de notre système solaire !

Voila, j'espère que je vous ai donné envie de connaitre davantage ce fameux Space Art ; quoi qu'il en soit, si vous avez des questions ou même des problèmes dans certaines parties, faites-le moi savoir.
Et surtout, n'hésitez pas à nous montrer vos créations ! :)

Image utilisateur

The author

Check out this course in other formats...

Example of certificate of achievement
Example of certificate of achievement