Fil d'Ariane
  • 40 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Ce cours existe en livre papier.

Ce cours existe en eBook.

Vous pouvez être accompagné et mentoré par un professeur particulier par visioconférence sur ce cours.

J'ai tout compris !

Exploitez intelligemment les réseaux sociaux

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Sur le web, il est difficile aujourd'hui de ne pas entendre parler des réseaux sociaux. Facebook, Twitter et Google+, ces réseaux sociaux sont sans doute les plus connus, et ils réunissent chacun plusieurs millions d'utilisateurs.

Depuis que nous parlons du référencement à l'extérieur, nous avons vu que notre principale tâche consistait à entretenir la réputation de notre site sur le web, afin d'encourager les autres sites à faire des backlinks. En parlant d’entretien de réputation, il va être très difficile de faire l'impasse sur les réseaux sociaux d'une manière générale !

Le Social Media Optimization (SMO)

Un point de vocabulaire

SEO... et maintenant, SMO ?

Depuis le début de ce tutoriel, nous parlons de SEO ou de référencement naturel. Je vous rappelle d'ailleurs que SEO signifie Search Engine Optimization, soit en français, « optimisation pour les moteurs de recherche ». Concrètement, nous apprenons depuis le début de ce tutoriel toutes les techniques servant à positionner votre site en première place de la SERP de Google.

Cependant, nous introduisons maintenant une nouvelle idée : le Social Media Optimization, ou SMO. Cette nouvelle notion ne remplace pas le SEO, elle le complète ! Si le SEO signifie optimiser son positionnement sur Google, SMO signifie optimiser sa visibilité sur les médias, et surtout, sur les réseaux sociaux. Il est vraiment important de dissocier SEO et SMO : être très visible sur les réseaux sociaux ne signifie en aucun cas être bien référencé sur Google, et inversement. Comprenez réellement que le SEO et le SMO se complètent mais ne se chevauchent pas.

Les réseaux sociaux

Une autre modèle de site web

Vous allez me trouver un peu insistant, mais c'est important : le SMO et le SEO sont deux notions complètement dissociées. Les réseaux sociaux ne sont pas des moteurs de recherche. Ici, on ne va donc pas chercher à être bien positionné, mais plutôt à être actif.

Le réseau social est un modèle de site apparu avec le « web communautaire » dit 2.0. Concrètement, les réseaux sociaux servent à rapprocher les gens. Des personnes s'y inscrivent, mais également des sites web. Vous avez donc une occasion en or d'avoir votre propre page à l'effigie de votre site web sur un réseau social, et ainsi de le faire connaître.

Quel intérêt au SMO ?
Le combat Google vs Facebook
Le combat Google vs Facebook

Le SMO présente un réel intérêt, aujourd'hui plus que jamais. En étant très visibles sur les réseaux sociaux, vous allez offrir plusieurs choses à votre site web. D'abord, même si votre site ne gagne pas en référencement naturel, il se fera plus facilement connaître, et on sait que si un site est connu, les backlinks ont tendance à pleuvoir un peu partout sur le web. Ainsi, être visible sur les réseaux sociaux implique par ricochet une amélioration de votre visibilité sur les moteurs de recherche.

Par ailleurs, vous allez créer une nouvelle source de trafic pour votre site. En effet, il est mauvais que tous vos visiteurs viennent des moteurs de recherche, car vous devenez tout simplement dépendant d'eux... et si un jour votre positionnement baisse, vous ressentirez forcément une grosse baisse de trafic ! Celle-ci peut être amortie si vous êtes connus sur les réseaux sociaux, qui ont une grande capacité à générer du trafic. Concrètement, pour que vous soyez visibles sur ces réseaux, il va falloir passer par deux petites étapes. D'abord, il faudra vous créer un compte sur les réseaux sociaux de votre choix et y être actifs, en relayant par exemple des liens vers vos articles. Ensuite, il est recommandé d'ajouter des « modules » pour permettre à vos visiteurs de partager facilement votre site via leurs propres comptes.

Un impact réel sur le SEO

L'activité sur un réseau social est un critère d'indexation

Nous les présenterons brièvement dans la suite de ce chapitre, mais vous connaissez déjà certainement l'existence des « sociaux » tels que le « J'aime » de Facebook, le bouton Tweeter ou bien encore le bouton +1 de Google. Ces boutons permettent à vos visiteurs de parler plus facilement de vous sur leurs réseaux sociaux préférés. Il sera important d'être présent sur les réseaux sociaux, car des statistiques émanant de Facebook ou de Twitter sont utilisées par Google pour positionner votre site. Ce sont des critères d'indexation, au même titre que la propreté de votre code HTML ou le nombre de backlinks vers votre site. Pour ceux qui comprennent l'anglais, je vous propose de regarder cette vidéo de Matt Cutts, où celui-ci explique brièvement comment Google utilise les données provenant des moteurs de recherche. Partant des informations données par Matt Cutts, on peut légitimement supposer que Google utilise votre nombre de followers sur Twitter ou encore le PageRank de votre page Facebook afin d'affiner le positionnement de votre site web.

Tout cela pour vous dire que Google est toujours plus sensible à l'existence des réseaux sociaux, et qu'ils sont eux aussi utilisés dans les algorithmes du moteur de recherche pour positionner les sites web. Vous n'avez réellement pas le choix : soyez actifs sur les réseaux sociaux !

Facebook : bouton « J'aime » et autres modules

Le réseau social Facebook

Pour la petite histoire

Facebook est un réseau social très connu, qui a été fondé en 2004 par Mark Zuckerberg. La création d'un compte Facebook est gratuite et vous permet de créer un profil ainsi que de poster des statuts : messages, vidéos, liens, ou photos.

Le logo de Facebook
Le logo de Facebook

Ce qui nous intéresse surtout, c'est que Facebook donne aussi l'occasion aux sites web de se faire connaître en créant un autre type de profil : les « pages Facebook ». Le principe est très proche des profils classiques, à ce détail près que les pages peuvent être gérées par plusieurs personnes. De plus, les pages Facebook ne reposent pas sur l'habituelle relation de réciprocité (« ami-ami ») mais sur un système d'adhésion (l'utilisateur peut devenir « fan » de votre page). Ainsi, les utilisateurs qui découvrent votre page Facebook peuvent choisir de l'« aimer » et d'être informés systématiquement des mises à jour de la page. Si vous proposez un contenu suffisamment attractif pour inciter le visiteur à « aimer » une de vos publications, celle-ci se trouvera partagée auprès d'une audience de plus en plus large. C'est ce qu'on appelle la « viralité ».

La signature de Facebook : le bouton « J'aime »

Utiliser le verbe « aimer » n'était pas anodin, car il fait partie intégrante du vocabulaire de Facebook. En effet, je vous l'ai expliqué, le bouton « J'aime » sert surtout, dans le cadre d'une page Facebook, à signaler au réseau social que vous souhaitez recevoir les mises à jour de cette page sur votre propre profil. En aimant une page Facebook, vous êtes considérés comme « fans ». Ainsi, pour vous faire connaître sur Facebook ce sera très simple : vous devrez vous débrouiller pour réunir le plus de fans possible pour faire apparaître vos mises à jour sur leurs profils. De ce fait, leurs amis pourront voir la notification de votre site, et le découvrir via votre page Facebook en devenant fans à leur tour.

Le bouton « J'aime » de Facebook
Le bouton « J'aime » de Facebook

Vous noterez bien sûr qu'il ne faut pas hésiter à noyer sa page Facebook de liens vers votre site. Les liens présents sur les pages Facebook sont tous automatiquement définis en nofollow afin que le Google Juice de Facebook ne puisse circuler que sur Facebook. C'est un choix qui a été fait par le réseau social : ces backlinks ne vous rapporteront donc pas de Google Juice ou de réputation, mais ils permettent de générer une autre source de trafic pour votre site ! Si vous avez 3 millions de fans qui suivent votre page Facebook, une petite mise à jour comprenant un lien vers votre site sera lue un nombre colossal de fois. Ne sous-estimez donc pas le potentiel du SMO. ;)

Créez votre propre page Facebook

Il est nécessaire de détenir un compte Facebook personnel pour pouvoir créer votre page Facebook. Je ne détaillerai pas les étapes de la création d'un compte Facebook, c'est très facile et toutes les informations sont disponibles sur leur site !
Pour créer une page, rendez-vous sur la page d'accueil du réseau social et cliquez sur le lien « Créer une page Facebook ». Si vous êtes déjà connectés sur votre compte, ce lien est situé tout en bas, dans la colonne de gauche. Sinon, il se trouve en bas sur la page d'accueil.

La création d'une page Facebook
La création d'une page Facebook

On vous propose alors de choisir le type de page Facebook que vous souhaitez créer. Comprenez par là qu'on vous demande l'élément que vous souhaitez promouvoir à travers votre nouvelle page Facebook. À vous de choisir selon votre site ! Est-ce un groupe de musique, un lieu ou une marque ?

Nous pouvons définir sans problème votre site web comme une entreprise ou un organisme. Il n'est pas question ici de renseigner le statut légal de votre activité, on cherche simplement à mieux cerner quel est l'élément qui va être promu par cette page. En cliquant sur ce bloc, un formulaire apparaît vous demandant le nom de votre activité ainsi que la catégorie dans laquelle elle peut être assignée.
Cochez la petite checkbox confirmant que vous acceptez les conditions d'utilisation de Facebook et poursuivez le processus de création de votre page. Le fonctionnement est ensuite identique à celui d'un profil Facebook classique, à ceci près que vous pourrez ajouter plusieurs administrateurs à votre page Facebook afin de la gérer plus facilement.

La page Facebook du Site du Zéro
La page Facebook du Site du Zéro

Remarquez que le Site du Zéro possède lui aussi sa propre page Facebook. Vous pouvez y voir un fil d'actualités retraçant la vie du site ainsi que les salons auxquels il est représenté. C'est ce genre d'activités que vous devez maintenir sur votre page Facebook. Cela vous permettra de continuer à faire parler de vous par le jeu des recommandations avec les boutons « J'aime » qui apparaîtront sous vos différents statuts. Ceci contribue à maintenir un lien entre vous et votre communauté, même en dehors de votre site web.

Le bouton « J'aime » sur votre site

Facebook ne s'arrête pas là et vous propose d'intégrer directement ses modules sur votre site web. Concrètement, vous allez pouvoir faire apparaître un bouton « J'aime » sur vos propres pages web : le visiteur pourra ainsi aimer directement votre site et une notification sera créée automatiquement sur son profil Facebook.

Il y a également fort à parier que le nombre de « J'aime » que récolte votre site soit utilisé par Google comme un critère d'indexation à part entière. Vous ne devez donc pas faire l'impasse là-dessus. Il est très simple d'ajouter un bouton « J'aime » sur votre site, et sur le moyen terme, ça peut rapporter gros en termes de référencement.

Pour découvrir comment ajouter le bouton « J'aime », je vous conseille de visiter la page officielle du site de Facebook pour les développeurs, qui vous enseignera comment procéder. Vous verrez, il n'y a rien de bien méchant, il s'agit tout simplement d'ajouter un code JavaScript à votre page web.

Un système de commentaires basé sur Facebook

Un autre module social que vous propose Facebook est le fil de commentaires. Vous l'avez très probablement déjà rencontré au moins une fois : il est souvent mis en œuvre sur des sites construits avec Wordpress par exemple. Ce système a plusieurs points forts :

  • vous avez la possibilité de déployer rapidement un fil de commentaires ;

  • vous vous épargnez ainsi du temps de développement ;

  • chaque visiteur utilisant Facebook pourra commenter sans avoir à s'inscrire sur votre site.

Bien sûr, il sera notifié sur le profil Facebook du visiteur qu'il a commenté votre article : une manière supplémentaire de vous faire connaître ! Vous devriez maintenant mieux comprendre ce qu'est le SMO et vous devriez normalement commencer à saisir le nombre de visiteurs potentiels que cela peut générer. D'autres modules Facebook existent bien sûr mais leur intérêt est plus limité, nous n'en parlerons donc pas ici. C'est à vous de découvrir toutes ces API. Certaines vous demanderont de faire un peu de programmation côté serveur pour être intégrées, comme l'intégration des comptes Facebook via oAuth ; d'autres consisteront simplement à ajouter un peu de JavaScript dans vos documents HTML : c'est par exemple le cas du bouton « J'aime ». Nous allons maintenant nous concentrer sur un autre réseau social : Twitter !

Twitter et les Tweets !

Le réseau social Twitter

Une plateforme de microblogage
Image utilisateur

Twitter est un réseau social américain lancé en 2006 en concurrence directe avec Facebook. Bien que moins utilisé que ce dernier, il reste l'un des sites web enregistrant le plus trafic au monde, en se classant régulièrement dans le top 10 des sites les plus visités de la planète.

Un concept différent de Facebook

Twitter n'est pas un réseau social fonctionnant de la même manière que Facebook. Il s'agit en effet d'une plateforme de microblogage. Concrètement, après vous être inscrits, vous allez pouvoir poster des messages très courts. Ces messages, appelés « Tweets », ne peuvent excéder 140 caractères : ils sont concis et très rapides à poster. C'est justement ceci qui a fait le succès de Twitter.

Un facteur supplémentaire pour attirer des visiteurs sur votre site

Twitter est très utilisé en France, et énormément de sites web possèdent un compte Twitter. Pour créer votre page, vous devez vous rendre sur la page d'inscription de Twitter. Vous devrez entrer quelques informations avant de pouvoir confirmer la création de votre compte. C'est là que tout commence... il vous faudra tout bêtement tweeter au maximum. C'est simple, avec Tweeter, tous les prétextes sont bons pour créer un Tweet et se faire connaître. Vous pourrez par exemple relayer toutes les news de votre site web sous forme de Tweets, en ajoutant un backlink vers votre site web.

Page Twitter du Site du Zéro
Page Twitter du Site du Zéro

Vous pouvez d'ailleurs voir que le Site du Zéro possède également sa propre page Twitter sur laquelle sont retracés certains éléments de la vie du site.

L'équivalent de vos fans sur Facebook sont vos « followers » sur Twitter. Ce sont tout simplement des utilisateurs qui sont abonnés à votre page Twitter et qui recevront vos Tweets chaque fois que vous en postez un. Plus vous aurez de followers sur votre compte Tweeter, plus vos Tweets auront d'impact sur vos statistiques de visites de votre site. Il faudra donc vous débrouiller pour avoir un maximum de followers. Pour cela, il faudra créer beaucoup de Tweets. Profitez de la force de ce réseau social. L'avantage est que chaque Tweet, limité à 140 caractères, ne nécessite que très peu d'effort pour être écrit.

Un bouton Twitter sur votre site
Le bouton Twitter ressemble beaucoup au bouton « J'aime » de Facebook
Le bouton Twitter ressemble beaucoup au bouton « J'aime » de Facebook

Le bouton Twitter est très proche du bouton « J'aime » de Facebook. En effet, celui-ci permet à vos visiteurs utilisant Twitter de recommander un contenu de votre site sur leur profil Twitter. De cette manière, tous leurs followers se retrouveront avec un Tweet parlant de votre site, contribuant à augmenter votre aura et à vous faire exister sur les réseaux sociaux. Vous devez par ailleurs savoir qu'il y a fort à parier que Google utilise les statistiques de votre site sur Twitter. Ajouter le bouton Twitter n'est pas très complexe : il suffit d'ajouter un peu de JavaScript fourni par Twitter dans vos codes HTML.

Vos derniers Tweets sur votre site

Un dernier module sympathique existe. Il s'agit d'un système très utilisé permettant d'afficher sur son site web les derniers Tweets que l'on a postés sur son profil Twitter, ou même les derniers Tweets de n'importe quel profil Twitter. Ce fil de Tweets a la même utilité que le flux de commentaires sur Facebook : il permet d'indiquer à votre visiteur que vous êtes aussi actifs sur Twitter et qu'il pourra vous suivre là-bas.

Google+ et le bouton « +1 »

Google+, le réseau social de Google

Google+, un réseau social très proche de Facebook

Comme son nom l'indique, Google+ est le réseau social lancé par Google au cours de l'année 2011, après les échecs d'Orkut, de Google Wave, et de Google Buzz. À l'inverse de Twitter, Google+ est un réseau social très proche de Facebook, dont le fonctionnement est presque identique.

Un des logos de Google+
Un des logos de Google+

La liste d'amis que vous avez sur Facebook est ici remplacée par des cercles. Retenez bien ce vocabulaire pour la suite de ce chapitre. Votre flux de nouvelles est remplacé par le « stream ». Concrètement, Google+ permet à chacun d'obtenir un profil afin de partager photos, vidéos et statuts. L'inscription sur Google+ est accessible à toute personne possédant un compte Google. Je vous avais conseillé d'en créer un lors du tout premier chapitre de ce cours. Je renouvelle ce conseil, car dans la prochaine partie de ce tutoriel il sera obligatoire de posséder un compte Google afin de pouvoir suivre. Créez donc un compte Google dès maintenant pour gagner du temps ! ;)

Les pages Google+
Page Google+ du Site du Zéro
Page Google+ du Site du Zéro

De la même manière que Facebook ou Twitter, Google+ vous permet de créer un profil pour promouvoir votre site web. Je pense que je n'ai pas besoin de vous réexpliquer le fonctionnement : c'est le même que sur Facebook. En étant actifs, sur Google+ vous avez la possibilité d'élargir vos sources de visiteurs. Par exemple, le Site du Zéro propose une page Google+ où des posts sont régulièrement ajoutés. Le principe est vraiment identique à Facebook, c'est pourquoi je ne m'attarde que très peu.

Le bouton +1
Image utilisateur

La plus grande force de Google+ est le bouton +1. Je vous recommande d'abord de regarder cette petite vidéo d'introduction au bouton +1 de Google. On peut avoir l'impression qu'il s'agit tout simplement du bouton « J'aime » de Facebook, revisité par Google... Cependant, le concept a été un peu boosté par Google qui a su profiter de toute sa galaxie de services et du monopole de son moteur de recherche, afin de donner un impact plus concret au bouton +1. Il va donc falloir que je vous révèle une atroce vérité que vous aurez du mal à entendre : la SERP de Google et Google+ sont liés par le bouton +1.

Concrètement, le bouton +1 de Google permet à un visiteur de votre site de le recommander aux contacts présents dans ses cercles. Pour cette raison, il est donc important d'ajouter le bouton +1 sur votre site. Vous allez devoir vous rendre sur cette page qui va vous permettre de générer un code JavaScript qui fera apparaître un bouton +1 sur votre site web. Ajouter le bouton +1 n'est donc pas plus difficile que d'ajouter le bouton « J'aime » de Facebook ou le bouton Twitter : il suffit d'ajouter le code JavaScript fourni à l'endroit où vous souhaitez faire apparaître le bouton dans vos templates HTML.

Maintenant que ce bouton est en place sur votre site, les visiteurs connectés à leur compte Google et à Google+ pourront cliquer sur le bouton +1. Ceci fera apparaître un post sur leur page Google+ indiquant qu'ils recommandent ceci aux contacts se trouvant dans leurs cercles. Jusque-là, rien de bien nouveau. Le fonctionnement est véritablement calqué sur celui de Facebook et de son bouton « J'aime ». Là où cela prend des proportions intéressantes, c'est que le référencement prend une réelle orientation sociale puisque Google+ et le moteur de recherche Google sont liés.

Je m'explique : si vous êtes connectés à votre compte Google, et que vous avez dans vos cercles un contact qui a recommandé une page web, il faut savoir que lorsque vous effectuerez une recherche, cette page aura tendance à ressortir dans les premières places de la SERP. La seule chose qui est à comprendre, c'est que si vos contacts ont aimé une page et l'ont recommandée, Google vous incitera à la visiter en la faisant ressortir dans les premières positions du moteur de recherche. Dans le cas de votre site, il faut donc ajouter un bouton +1 et inciter vos visiteurs à recommander vos contenus, afin que leurs contacts connectés eux aussi à leur compte puissent voir votre site dans les premières places des résultats de recherche.

L'impact du bouton +1 dans le moteur de recherche
L'impact du bouton +1 dans le moteur de recherche

Nous pouvons voir sur cette capture d'écran que lorsqu'un contact sur Google+ recommande ce contenu, une notification est ajoutée sous le résultat du moteur de recherche dans la SERP. Ce résultat a donc tendance à ressortir vers la première place sur Google pour l'utilisateur connecté.

Ceci n'a d'impact que si beaucoup de vos visiteurs possèdent un compte Google et l'utilisent fréquemment... Mais comme vous le savez, un « référenceur » se doit de ne négliger aucune source de trafic sur son site. C'est pourquoi, dans le doute, je vous encourage à ajouter un bouton +1, d'autant qu'il est très possible que Google utilise le nombre de +1 de votre site comme critère d'indexation, ainsi que le sous-entend Matt Cutts dans sa vidéo.

Il y a énormément à dire sur le SMO et cela nécessiterait au moins un cours complet. Cependant, j'espère que ce chapitre vous servira de bonne introduction. Après ceci, j'espère que vous comprenez que le référencement naturel (SEO) tend de plus en plus vers un référencement social (SMO). C'est pourquoi le virage des réseaux sociaux n'est vraiment pas à manquer : vous ne pouvez pas vous permettre aujourd'hui d'y être absents. Cependant, je vous mets en garde : ne tombez pas dans l'abus d'utilisation des widgets sociaux sur votre site. Ceux-ci sont souvent très lourds et ralentiront le temps d'affichage de votre site, chose qui a tendance à beaucoup déplaire à Google et à vos visiteurs.

  • Le référencement naturel (SEO) est différent du référencement social (SMO).

  • Vous vous devez d'exister sur les réseaux sociaux pour créer toujours plus de sources de visiteurs pour votre site.

  • Il est conseillé d'être présent au moins sur Facebook, Twitter et Google+.

  • Il est très possible que Google utilise des informations émanant des réseaux sociaux comme critère d'indexation à part entière afin d'affiner le positionnement de votre site web.

  • Ne tombez pas dans l'abus d'utilisation des widgets sociaux sur votre site, car ceux-ci ralentissent le temps de chargement de vos pages.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite