Mis à jour le mardi 25 juillet 2017
  • 20 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Ce cours est en vidéo.

Ce cours existe en livre papier.

Ce cours existe en eBook.

Vous pouvez obtenir un certificat de réussite à l'issue de ce cours.

Vous pouvez être accompagné et mentoré par un professeur particulier par visioconférence sur ce cours.

J'ai tout compris !

La couleur et le fond

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Continuons notre tour d'horizon des propriétés CSS existantes. Nous allons nous intéresser ici aux propriétés liées de près ou de loin à la couleur. Nous verrons entre autres :

  • comment changer la couleur du texte ;

  • comment mettre une couleur ou une image d'arrière-plan ;

  • comment ajouter des ombres ;

  • comment jouer avec les niveaux de transparence.

Le CSS n'a pas fini de nous étonner !

Couleur du texte

Passons maintenant au vaste sujet de la couleur.

Comment ça, « vaste » ?

Vous connaissez déjà la propriété qui permet de modifier la couleur du texte : il s'agit de color. Nous allons nous intéresser aux différentes façons d'indiquer la couleur, car il y en a plusieurs.

Indiquer le nom de la couleur

La méthode la plus simple et la plus pratique pour choisir une couleur consiste à taper son nom (in english, of course).
Le seul défaut de cette méthode est qu'il n'existe que seize couleurs dites « standard ». D'autres couleurs officieuses existent mais, comme elles ne fonctionneront pas forcément de la même manière sur tous les navigateurs, je vais éviter de vous les montrer.

La figure suivante vous montre les seize couleurs que vous pouvez utiliser en tapant simplement leur nom.

Les seize noms de couleurs utilisables en CSS
Les seize noms de couleurs utilisables en CSS

Vous pouvez les apprendre par cœur si cela vous chante, en plus cela vous fera réviser votre anglais.

Pour passer tous les titres en marron, on peut donc écrire :

h1
{
    color: maroon;
}

Vous trouverez le résultat à la figure suivante.

Le titre est écrit en marron
Le titre est écrit en marron

La notation hexadécimale

Seize couleurs, c'est quand même un peu limite quand on sait que la plupart des écrans peuvent en afficher seize millions.
D'un autre côté, remarquez, s'il avait fallu donner un nom à chacune des seize millions de couleurs…

Heureusement, il existe en CSS plusieurs façons de choisir une couleur parmi toutes celles qui existent. La première que je vais vous montrer est la notation hexadécimale. Elle est couramment utilisée sur le Web mais il existe aussi une autre méthode que nous verrons plus loin.

Un nom de couleur en hexadécimal, cela ressemble à : #FF5A28. Pour faire simple, c'est une combinaison de lettres et de chiffres qui indiquent une couleur.
On doit toujours commencer par écrire un dièse (#), suivi de six lettres ou chiffres allant de 0 à 9 et de A à F.
Ces lettres ou chiffres fonctionnent deux par deux. Les deux premiers indiquent une quantité de rouge, les deux suivants une quantité de vert et les deux derniers une quantité de bleu. En mélangeant ces quantités (qui sont les composantes Rouge-Vert-Bleu de la couleur) on peut obtenir la couleur qu'on veut.

Ainsi, #000000 correspond à la couleur noire et #FFFFFF à la couleur blanche. Mais maintenant, ne me demandez pas quelle est la combinaison qui produit de l'orange couleur « coucher de soleil », je n'en sais strictement rien.

Voici par exemple comment on fait pour appliquer aux paragraphes la couleur blanche en hexadécimal :

p
{
    color: #FFFFFF;
}

La méthode RGB

Que signifie RGB ? En anglais, Rouge-Vert-Bleu s'écrit Red-Green-Blue, ce qui s'abrège en « RGB ». Comme avec la notation hexadécimale, pour choisir une couleur, on doit définir une quantité de rouge, de vert et de bleu.

Encore cette histoire tordue de quantités de rouge-vert-bleu ?

Oui mais là, vous allez voir que c'est beaucoup plus pratique et qu'avec un logiciel de dessin tout simple comme Paint, vous pouvez trouver la couleur que vous désirez. Voici la marche à suivre :

  1. Lancez le logiciel Paint depuis le menu Démarrer.

  2. Rendez-vous dans la section Modifier les couleurs, comme indiqué à la figure suivante.

  3. Une fenêtre s'ouvre. Dans la zone qui apparaît à droite, faites bouger les curseurs pour sélectionner la couleur qui vous intéresse. Supposons que vous soyez pris d'une envie folle d'écrire vos titres <h1> en rose bonbon (supposons seulement). Sélectionnez la couleur dans la fenêtre, comme à la figure suivante.

  4. Relevez les quantités de Rouge-Vert-Bleu correspondantes, indiquées en bas à droite de la fenêtre (ici 240-96-204). Recopiez ces valeurs dans cet ordre dans le fichier CSS, comme dans le code ci-dessous.

p
{
    color: rgb(240,96,204);
}
Modification des couleurs sous Paint
Modification des couleurs sous Paint
Sélection d'une couleur dans Paint
Sélection d'une couleur dans Paint

Comme vous avez pu le constater dans l'exemple, pour utiliser la méthode RGB, il faut taper rgb(Rouge, Vert, Bleu) en remplaçant « Rouge, Vert, Bleu » par les nombres correspondants. Pour information, ces quantités sont toujours comprises entre 0 et 255.

Et en Bonus Track…

Je vous conseille de taper "Color Picker" sur Google et vous trouverez plusieurs outils et sites qui vous aident à choisir une couleur.

Par exemple, http://www.colorpicker.com permet de trouver la valeur hexadécimale d'une couleur très facilement :

Le site colorpicker.com
Le site ColorPicker.com

C'est tout simple, mais ça fait le travail !

Vous pouvez aussi trouver des extensions de navigateur qui permettent de "récupérer" n'importe quelle couleur qui vous plaît sur un site web :

Couleur de fond

Pour indiquer une couleur de fond, on utilise la propriété CSS background-color. Elle s'utilise de la même manière que la propriété color, c'est-à-dire que vous pouvez taper le nom d'une couleur, l'écrire en notation hexadécimale ou encore utiliser la méthode RGB.

Pour indiquer la couleur de fond de la page web, il faut travailler sur la balise <body>. Eh oui, <body> correspond à l'ensemble de la page web, c'est donc en modifiant sa couleur de fond que l'on changera la couleur d'arrière-plan de la page.

Regardez très attentivement ce fichier CSS :

/* On travaille sur la balise body, donc sur TOUTE la page */
body
{
    background-color: black; /* Le fond de la page sera noir */
    color: white; /* Le texte de la page sera blanc */
}

Voici le rendu de ce code :

Texte en blanc sur fond noir
Texte en blanc sur fond noir

Eh mais tu as demandé à ce que le texte de la balise <body> soit écrit en blanc, et tous les paragraphes <p> et titres <h1> ont pris cette couleur. Comment cela se fait-il ?

Je voulais justement profiter de l'occasion pour vous en parler. Ce phénomène s'appelle l'héritage. Je vous rassure tout de suite, personne n'est mort.

Le CSS et l'héritage

En CSS, si vous appliquez un style à une balise, toutes les balises qui se trouvent à l'intérieur prendront le même style.

C'est en fait simple à comprendre et intuitif. La balise <body>, vous le savez, contient entre autres les balises de paragraphe <p> et de titre <h1>.

Si j'applique une couleur de fond noire et une couleur de texte blanche à la balise <body>, tous mes titres et paragraphes auront eux aussi un arrière-plan de couleur noire et un texte de couleur blanche… C'est ce phénomène qu'on appelle l'héritage : on dit que les balises qui se trouvent à l'intérieur d'une autre balise « héritent » de ses propriétés.

Cela veut dire que TOUT le texte de ma page web sera forcément écrit en blanc ?

Non, pas obligatoirement. Si vous dites par la suite que vous voulez vos titres en rouge, ce style aura la priorité et vos titres seront donc en rouge. En revanche, si vous n'indiquez rien de particulier (comme on l'a fait tout à l'heure), alors vos titres hériteront de la couleur blanche.
Cela ne fonctionne pas uniquement pour la couleur, entendons-nous bien. Toutes les propriétés CSS seront héritées : vous pouvez par exemple demander une mise en gras dans la balise <body> et tous vos titres et paragraphes seront en gras.

Exemple d'héritage avec la balise <mark>

On a tendance à croire qu'on ne peut modifier que la couleur de fond de la page. C'est faux : vous pouvez changer le fond de n'importe quel élément : vos titres, vos paragraphes, certains mots… Dans ce cas, ils apparaîtront surlignés (comme si on avait mis un coup de marqueur dessus).

Vous vous souvenez par exemple de la balise <mark> qui permet de mettre en valeur certains mots ? Utilisons-la à nouveau ici :

<h1>Qui a éteint la lumière ?</h1>

<p>Brr, il fait tout noir sur ce site, c'est un peu <mark>inquiétant</mark> comme ambiance non vous trouvez pas ?</p>

Par défaut, le texte s'affiche sur un fond jaune. Vous pouvez changer ce comportement en CSS :

body
{
    background-color: black;
    color: white;
}

mark
{
    /* La couleur de fond prend le pas sur celle de toute la page */
    background-color: red;
    color: black;
}

Sur le texte de la balise <mark>, c'est la couleur de fond rouge qui s'applique. En effet, même si le fond de la page est noir, c'est la propriété CSS de l'élément le plus précis qui a la priorité (figure suivante).

Un texte surligné en rouge sur un fond noir
Un texte surligné en rouge sur un fond noir

Le même principe vaut pour toutes les balises HTML et toutes les propriétés CSS ! Si vous dites :

  • mes paragraphes ont une taille de 1.2 em ;

  • mes textes importants (<strong>) ont une taille de 1.4 em ;

… on pourrait penser qu'il y a un conflit. Le texte important fait partie d'un paragraphe, quelle taille lui donner ? 1.2 em ou 1.4 em ? Le CSS décide que c'est la déclaration la plus précise qui l'emporte : comme <strong> correspond à un élément plus précis que les paragraphes, le texte sera écrit en 1.4 em.

Images de fond

Dans les exemples qui suivent, je vais modifier l'image de fond de la page. Cependant, tout comme pour la couleur de fond, n'oubliez pas que l'image de fond ne s'applique pas forcément à la page entière. On peut aussi mettre une image de fond derrière les titres, paragraphes, etc.

Appliquer une image de fond

La propriété permettant d'indiquer une image de fond est background-image. Comme valeur, on doit renseigner url("nom_de_l_image.png"). Par exemple :

body
{
    background-image: url("neige.png");
}

Ce qui nous donne la figure suivante.

Une image de fond sur la page
Une image de fond sur la page

Bien entendu, votre fond n'est pas forcément en PNG, il peut aussi être en JPEG ou en GIF.
L'adresse indiquant où se trouve l'image de fond peut être écrite en absolu (http://…) ou en relatif (fond.png).

Options disponibles pour l'image de fond

On peut compléter la propriété background-image que nous venons de voir par plusieurs autres propriétés qui permettent de changer le comportement de l'image de fond.

background-attachment : fixer le fond

La propriété CSS background-attachment permet de « fixer » le fond. L'effet obtenu est intéressant car on voit alors le texte « glisser » par-dessus le fond. Deux valeurs sont disponibles :

  • fixed : l'image de fond reste fixe ;

  • scroll : l'image de fond défile avec le texte (par défaut).

body
{
    background-image: url("neige.png");
    background-attachment: fixed; /* Le fond restera fixe */
}
background-repeat : répétition du fond

Par défaut, l'image de fond est répétée en mosaïque. Vous pouvez changer cela avec la propriété background-repeat :

  • no-repeat : le fond ne sera pas répété. L'image sera donc unique sur la page.

  • repeat-x : le fond sera répété uniquement sur la première ligne, horizontalement.

  • repeat-y : le fond sera répété uniquement sur la première colonne, verticalement.

  • repeat : le fond sera répété en mosaïque (par défaut).

Exemple d'utilisation :

body
{
    background-image: url("soleil.png");
    background-repeat: no-repeat;
}
background-position : position du fond

On peut indiquer où doit se trouver l'image de fond avec background-position. Cette propriété n'est intéressante que si elle est combinée avec background-repeat: no-repeat; (un fond qui ne se répète pas).

Vous devez donner à background-position deux valeurs en pixels pour indiquer la position du fond par rapport au coin supérieur gauche de la page (ou du paragraphe, si vous appliquez le fond à un paragraphe). Ainsi, si vous tapez :

background-position: 30px 50px;

… votre fond sera placé à 30 pixels de la gauche et à 50 pixels du haut. Il est aussi possible d'utiliser ces valeurs en anglais :

  • top : en haut ;

  • bottom : en bas ;

  • left : à gauche ;

  • center : centré ;

  • right : à droite.

Il est possible de combiner ces mots. Par exemple, pour aligner une image en haut à droite, vous taperez :

background-position: top right;

Ainsi, si je veux afficher un soleil en image de fond (figure suivante), en un unique exemplaire (no-repeat), toujours visible (fixed) et positionné en haut à droite (top right), je vais écrire ceci :

body
{
    background-image: url("soleil.png");
    background-attachment: fixed; /* Le fond restera fixe */
    background-repeat: no-repeat; /* Le fond ne sera pas répété */
    background-position: top right; /* Le fond sera placé en haut à droite */
}
Un soleil placé en image de fond en haut à droite
Un soleil placé en image de fond en haut à droite

Combiner les propriétés

Si vous utilisez beaucoup de propriétés en rapport avec le fond (comme c'est le cas sur ce dernier exemple), vous pouvez utiliser une sorte de « super-propriété » appelée background dont la valeur peut combiner plusieurs des propriétés vues précédemment : background-image, background-repeat, background-attachment et background-position.

On peut donc tout simplement écrire :

body
{
    background: url("soleil.png") fixed no-repeat top right;
}

C'est la première « super-propriété » que je vous montre, il y en aura d'autres. Il faut savoir que :

  • L'ordre des valeurs n'a pas d'importance. Vous pouvez combiner les valeurs dans n'importe quel ordre.

  • Vous n'êtes pas obligés de mettre toutes les valeurs. Ainsi, si vous ne voulez pas écrire fixed, vous pouvez l'enlever sans problème.

Plusieurs images de fond

Depuis CSS3, il est possible de donner plusieurs images de fond à un élément. Pour cela, il suffit de séparer les déclarations par une virgule, comme ceci :

body
{
    background: url("soleil.png") fixed no-repeat top right, url("neige.png") fixed;
}

La première image de cette liste sera placée par-dessus les autres (figure suivante). Attention donc, l'ordre de déclaration des images a son importance : si vous inversez le soleil et la neige dans le code CSS précédent, vous ne verrez plus le soleil !

Images de fond multiples
Images de fond multiples

À noter que les images de fond multiples fonctionnent sur tous les navigateurs sauf sur les anciennes versions d'Internet Explorer, qui ne reconnaît cette fonctionnalité qu'à partir de la version 9 (IE9).

La transparence

Le CSS nous permet de jouer très facilement avec les niveaux de transparence des éléments ! Pour cela, nous allons utiliser des fonctionnalités de CSS3 : la propriété opacity et la notation RGBa.

La propriété opacity

La propriété opacity, très simple, permet d'indiquer le niveau d'opacité (c'est l'inverse de la transparence).

  • Avec une valeur de 1, l'élément sera totalement opaque : c'est le comportement par défaut.

  • Avec une valeur de 0, l'élément sera totalement transparent.

Il faut donc choisir une valeur comprise entre 0 et 1. Ainsi, avec une valeur de 0.6, votre élément sera opaque à 60%… et on verra donc à travers !

Voici comment on peut l'utiliser :

p
{
    opacity: 0.6;
}

Voici un exemple qui va nous permettre d'apprécier la transparence. Vous en trouverez le rendu à la figure suivante.

body
{
    background: url('neige.png');
}

p
{
    background-color: black;
    color: white;
    opacity: 0.3;
}
Un paragraphe transparent
Un paragraphe transparent

Notez que la transparence fonctionne sur tous les navigateurs récents, y compris Internet Explorer à partir de IE9.

La notation RGBa

CSS3 nous propose une autre façon de jouer avec la transparence : la notation RGBa. Il s'agit en fait de la notation RGB que nous avons vue précédemment, mais avec un quatrième paramètre : le niveau de transparence (appelé « canal alpha »). De la même façon que précédemment, avec une valeur de 1, le fond est complètement opaque. Avec une valeur inférieure à 1, il est transparent.

p
{
    background-color: rgba(255, 0, 0, 0.5); /* Fond rouge à moitié transparent */
}

C'est aussi simple que cela. Vous pouvez obtenir exactement le même effet qu'avec opacity juste en jouant avec la notation RGBa, essayez !

Cette notation est connue de tous les navigateurs récents, y compris Internet Explorer (à partir de IE9). Pour les navigateurs plus anciens, il est recommandé d'indiquer la notation RGB classique en plus de RGBa.
Pour ces navigateurs, le fond ne sera alors pas transparent mais, au moins, il y aura bien une couleur d'arrière-plan.

p
{
    background-color: rgb(255,0,0); /* Pour les navigateurs anciens */
    background-color: rgba(255,0,0,0.5); /* Pour les navigateurs plus récents */
}

En résumé

  • On change la couleur du texte avec la propriété color, la couleur de fond avec background-color.

  • On peut indiquer une couleur en écrivant son nom en anglais (black, par exemple), sous forme hexadécimale (#FFC8D3) ou en notation RGB (rgb(250,25,118)).

  • On peut ajouter une image de fond avec background-image. On peut choisir de fixer l'image de fond, de l'afficher en mosaïque ou non, et même de la positionner où on veut sur la page.

  • On peut rendre une portion de la page transparente avec la propriété opacity ou avec la notation RGBa (identique à la notation RGB, avec une quatrième valeur indiquant le niveau de transparence).

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite