Mis à jour le 03/05/2013
  • 4 heures
  • Facile

Le boîtier

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Demander au voisin de 80 ans de définir ce qu'est un ordinateur, il vous répondra sûrement que « c'est une grosse boîte ». Il aura entièrement raison ! Il fera simplement abstraction du contenu pour ne voir que ce qui est à portée de son regard. C'est d'ailleurs une des caractéristiques du boîtier : il se voit. S'il est plaisant d'avoir une carte graphique qui en jette, aux couleurs accordées à celles des autres composants, ce n'est pas un spectacle que l'on contemple tous les jours (quoi que?). En revanche, même relativement caché sous le bureau, le boîtier reste apparent et a donc tout intérêt à être plutôt beau, esthétiquement parlant. Cela dit, étant donné le caractère hautement subjectif de la chose, nous ne nous attarderons pas sur ce point ici.

Si on creuse un peu, on se rend vite compte que le boîtier n'est pas « juste » une boîte. Il a, comme tous les autres composants, des caractéristiques bien précises qu'il faudra surveiller à l'heure du choix. Taille, ventilation, isolation, vibration, nombre d'emplacements pour disques durs… Il y a de quoi dire. Mais pour commencer, il faut choisir sa taille.

Apparence générale du boîtier

Le format

Première caractéristique à définir dans le choix d'un boîtier : la place qu'il va prendre chez vous. Mais ce choix ne peut être fait qu'en prenant en compte le format d'un élément dont nous avons déjà parlé, je veux bien sûr parler de la carte mère. En effet, cette dernière étant l'élément le plus « large » du PC, il est normal qu'elle influe directement sur la taille du boîtier. Vous pouvez alors vous trouver dans deux cas de figure :

  • vous avez choisi une carte mère pour une raison x ou y : vous devez choisir un format de boîtier correspondant ;

  • vous avez décider de monter un PC de taille bien définie, comme un mini-PC par exemple : c'est cette fois le format du boîtier qui dictera le choix du format de la carte mère.

Dans les deux cas, la corrélation entre les deux est inévitable.

Pour rappel, les formats les plus courants des cartes mères sont ATX, micro-ATX et mini-ITX (un petit retour sur ce chapitre vous en dira plus si vous avez quelques trous de mémoire ;) ). Lors du choix du boîtier, veillez donc à ce que le format de la carte mère soit compatible.

La taille

Indirectement liée au format, la taille du boîtier est évidemment la caractéristique la plus « voyante » de votre PC. La plupart des boîtiers sont sous forme de tours, mais ce n'est pas une obligation, comme nous allons le voir.

Les tours

Le plus souvent, c'est sous forme de tours verticales que sont présentés les PC. Il en existe trois familles : mini, moyennes et grandes tours. Elles se différencient principalement par le nombre de baies 3,5" et 5,25" dont elles disposent.

Évidemment, plus la tour est grande, plus son nombre de baies peut être important. Une mini-tour peut par exemple ne comporter qu'une seule baie 5,25" alors qu'une grande tour peut en comporter une dizaine !

Mini tour
Mini tour
Moyenne tour
Moyenne tour
Grande tour
Grande tour

Le faible encombrement des petites tours peut être séduisant, mais attention, elles ont l'inconvénient de limiter les possibilités d'évolution de votre configuration. Elles ont également tendance à chauffer plus vite car l'air dispose de moins de place pour circuler.

Les spéciales du chef

Pour certains usages bien précis, les boîtiers peuvent prendre une forme particulière, comme les barebone, ou mini-PC :

Mini PC
Mini PC

Ce sont les plus petits boîtiers. Ils sont généralement pré-assemblés mais on en trouve de plus en plus acceptant les cartes mères au format ITX, ce qui permet de monter des configurations relativement performantes tout en étant facilement transportables.

Autre usages, autre formes : les boîtiers Desktop et HTPC sont horizontaux, ce qui leur permet d'intégrer facilement un meuble de salon :

Boîtier HTPC
Boîtier HTPC

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, certains sont équipés d'une télécommande et d'un petit écran en façade, de quoi les faire passer pour un lecteur Blu-ray classique, ou presque. :p Ils ont d'ailleurs pour vocation le remplacement pur et simple des autres appareils multimédias. On utilise pour cela un logiciel de « media center » (Windows Media Center par exemple) en les connectant à la télévision plutôt qu'à un moniteur d'ordinateur.

En général, ils sont faits pour accueillir des cartes mères au format micro-ATX, mais on en trouve également des compatibles avec le format ATX.

Les matériaux utilisés

En attendant les boîtiers prétendument écologique en bambou, les principaux matériaux utilisés à l'heure actuelle sont l'acier et l'aluminium. Visuellement, il n'y a pas de grandes différences entre les deux, mais l'alu est plus léger et donc plus facilement transportable. Il est cependant également plus cher que l'acier. :(

Les boîtiers en acier sont en revanche généralement plus solides. Ils sont plus lourds et moins soumis aux vibrations ce qui les rend un peu moins bruyants que leurs homologues en alu. Cela dit, on trouve dans les deux cas des boîtiers dont les parois sont isolées afin de limiter le bruit.

Des parties en plastiques, plus fragiles, peuvent compléter le tout. Elles se cassent plus facilement, il faut donc prendre garde. Lorsqu'il s'agit d'éléments de décors ce n'est pas bien important, même si cela peut faire mal sur un boîtier à 100 €. En revanche, cela devient beaucoup plus problématique lorsque ce sont poignées, portes ou charnières qui se cassent.

Caractéristiques utiles

Outre ces considérations globales, un boîtier peut présenter des caractéristiques fort intéressantes, voire indispensables dans certains cas.

La ventilation

On a eu l'occasion d'en parler dans les chapitres précédents : la dissipation de la chaleur produite par les composants de l'ordinateur est un problème récurrent. Le boîtier joue un rôle très important dans la régulation de la température car son architecture va définir le nombre et l’emplacement des ventilateurs, ainsi que la façon dont l’air pourra circuler à l’intérieur.

Les boîtiers d’entrée de gamme ne sont généralement équipés que d'un seul ventilateur, à l’arrière ou à l’avant. Il est recommandé d’en avoir plutôt deux, à l’avant et à l’arrière, voir un troisième sur le dessus ou sur le côté si votre configuration le nécessite (cas des grosses cartes graphique par exemple).

Plusieurs ventilateurs disponibles
Plusieurs ventilateurs disponibles

Côtés accessoires, les grilles d’aérations peuvent être équipées de filtres anti-poussière, limitant ainsi l’accumulation de cette dernière dans le boîtier :

Filtre anti-poussière
Filtre anti-poussière

Qui a déjà démonté un ordinateur vieux de quelques années comprendra l’importance de ces filtres. ;)

Enfin, certains ventilateurs sont équipés de LED, mais nous revenons dans des considérations purement esthétiques que je ne me risquerais pas à commenter ici. :p

La connectique

Le boîtier n’est pas qu’une coque de protection, il fait également office d’interface entre l’ordinateur et l’utilisateur. Ainsi, il peut présenter divers connecteurs en façade, beaucoup plus faciles d’accès que ceux présents derrière.

Au minimum, un boîtier est généralement équipé de deux ports USB ainsi que des ports audio (micro et casque) en façade. Selon vos usages, cela peut s’avérer insuffisant. Le nombre de ports USB est important, mais le type de ports disponibles l’est tout autant. Pensez notamment à l’USB 3, qui n’est pas encore systématique. Des ports moins courants mais néanmoins très pratiques peuvent également être accessibles du bout du bras. Je pense aux ports FireWire pour les caméras numériques ou bien aux ports eSATA pour brancher un disque externe :

Ports disponibles en façade : deux audio, deux USB et un eSATA
Ports disponibles en façade : deux audio, deux USB et un eSATA

On trouve même des boîtiers pourvus d’un dock « Hot Swap », permettant de brancher un disque dur ou un SSD « à chaud », c’est-à-dire sans avoir besoin d’ouvrir l’ordinateur pour le brancher en interne :

Dock Hot Swap
Dock Hot Swap
Dock Hot Swap avec HDD
Dock Hot Swap avec HDD

Cela dit, les ports en façade ne font pas tout : ils doivent être reliés à la carte mère. Prenez donc garde à ce que cette dernière soit équipée en conséquence.

Éléments de montage

Les boîtiers peuvent disposer de petits agréments facilitant le montage et l’organisation interne des composants. Parmi ceux-ci, on notera les fixations sans vis des périphériques de stockage, extrêmement pratique si vous avez à intervenir régulièrement sur ces derniers. Dans la même idée, certains boîtiers sont presque intégralement montables et démontables sans outils :

Parois amovibles sans outils
Parois amovibles sans outils

Cela dit, l’esthétique en prend un sacré coup ! :-° (Oups ! Pardon, je n’ai pas pu m’en empêcher de donner mon avis sur ce coup-là. :p )

Enfin, certains boîtiers peuvent accepter des cages de disque dur placées à 90° (voir amovibles), disposer de « cable management » (pour éviter que les câbles ne traînent partout) et d’un accès « Backplate CPU » (afin de pouvoir monter/démonter le ventirad sans avoir à démonter la carte mère), etc. Bref, il y a de quoi faire si vous souhaitez optimiser les possibilité de votre PC.

À retenir pour bien choisir

  • Le boîtier :

    Le boîtier se voit, il doit donc vous plaire sur un plan esthétique et c'est d'ailleurs un critère qui fait parfois monter les prix ! Vous devez également choisir sa taille en prenant en compte vos besoins d'évolution et la place qu'il va occuper chez vous.

    Mais le plus important reste qu'un boîtier se doit d'être bien ventilé, silencieux et pratique à monter/démonter. Pour cela, de nombreuses options sont à choisir, telles que le nombre de ventilateurs, les matériaux utilisés, etc.

    Enfin, le boîtier doit être ergonomique, en vous donnant accès en façade aux ports que vous utilisez le plus souvent : USB (voir USB 3 si votre carte mère est compatible), FireWire ou encore eSATA.

Voilà qui met fin à ce court mais très important chapitre consacré au boîtier de l'ordinateur. N'oubliez pas qu'un bon boîtier peut vous apporter un grand confort au quotidien, tant au montage qu'à l'utilisation. Il n'est donc pas à négliger ! Cela dit, si votre budget est serré, je ne vous encouragerai pas à opter pour un boîtier haut de gamme pour autant.

Nous avons à présent fait le tour du boîtier et de son contenu, il ne manque plus grand-chose à notre configuration pour pouvoir passer au montage du tout, si ce n'est quelques périphériques externes, clavier et souris en tête.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite