Mis à jour le jeudi 11 mai 2017
  • 20 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Vous pouvez être accompagné et mentoré par un professeur particulier par visioconférence sur ce cours.

J'ai tout compris !

Introduction aux filtres

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Avant de passer à une nouvelle partie destinée à la création pour le web, j'aimerais introduire dans ce cours les filtres.  

Il s'agit ni plus ni moins d'une fonctionnalité de Photoshop très puissante et on ne peut plus efficace avec laquelle nous allons à la fois pouvoir créer, à la fois pouvoir retoucher des photos. Je vous en parle davantage dans un instant. :) 

Qu'est-ce qu'un filtre ?

Je suis convaincu que vous avez, vous aussi, déjà entendu parler des filtres sur Photoshop.

Cette puissante fonctionnalité du logiciel à la plume est l'une des plus connue mais aussi des plus prisées car elle permet aux plus novices monts et merveilles en termes de création et ceci en quelques clics seulement.

Les filtres, si l'on devait les définir, sont un moyen de modifier l'apparence des pixels de votre calque. Vous serez de cette manière en mesure de retoucher une photo tel que je vous l'avais annoncé en introduction, mais aussi d'ajouter des effets spéciaux à vos images leur donnant en ce sens une apparence nouvelle. Enfin, les filtres permettent également de créer des images graphiques de toute pièce, se basant essentiellement sur des principes simples comme la déformation par exemple.

Vous trouverez la liste des filtres proposés par Adobe dans le menu Filtres qui se situe dans la barre de menus. Je vous invite à cliquer dessus pour apercevoir ce qui vous est proposé. Nous rentrerons dans le vif du sujet incessamment sous peu.

Avant cela, je voulais simplement vous faire remarquer que le plus souvent, les petits tutoriels que l'on trouve sur la toile invite les lecteurs à utiliser les filtres.
En réalité, je voulais vous sensibiliser et vous faire prendre conscience que les filtres, s'ils sont exceptionnellement puissants, ne doivent pas devenir systématiques. Ils ne reflètent pas votre talent ni même vos capacités. Un travail reconnu est un travail recherché, de longue haleine. Il ne suffit pas de cliquer sur des boutons pour se considérer artiste et considérer un travail comme abouti.

Utilisez les filtres, ils peuvent vous être extrêmement utiles et ils sont faits pour ça aussi. Mais n'oubliez jamais que vous produirez des images que vous n'aurez, au final, que partiellement créées : j'appelle cela de la création assistée. A ne pas confondre avec un autre outil comme la plume par exemple, avec laquelle vous devrez tout inventer, de A à Z, sans préavis.

Le mot de fin est donc : "Utilisez les filtres, mais à petite dose, il serait trop simple d'en abuser". D'ailleurs, il temps que vous aussi vous vous demandiez pourquoi Pierrot n'aime pas les filtres. :)

Il existe bien trop de filtres pour que nous les passions tous en revue dans ce chapitre. Il a fallut trancher, nous allons donc nous intéresser aux trois disciplines pour lesquelles vous seriez susceptibles d'utiliser les filtres :

  • Retouche photographique

  • Retouche artistique

  • Création originale

______________________________________________________________________

Il existe bien trop de filtres pour que nous les passions tous en revue dans ce chapitre. Il a fallut trancher, nous allons donc nous intéresser à trois catégories de filtre :

  • Les textures : ces filtres permettent, comme leur nom l'indique, d'appliquer une texture à votre image. Craquelure, grain, vitrail, et j'en passe, sont au menu.

  • Déformation : ici encore, le nom de la catégorie est assez évocateur. Il s'agit en effet de filtres dont on se servira pour déformer les calques selon des modèles définis. Des exemples ? Tourbillon, onde, zigzag, dispersion, ...

  • Atténuation : cette catégorie regroupe les différents filtres de flou. Contrairement à ce que beaucoup pense, il existe différents flous qui peuvent, chacun, donner un aspect différent à l'image modifiée.

Textures

Avant tout, savez-vous ce qu'est une texture ? La définition de mon fidèle compagnon Wikipédia (que j'ai légèrement retouchée) me parait vraiment bien, je vous invite à la consulter :

Citation : Wikipédia

Dans le domaine de la synthèse d'image, une texture est une image en deux dimensions (2D) que l'on va appliquer sur une surface (2D) de manière à habiller cette surface. En simplifiant, on peut l'assimiler à un papier peint très plastique et déformable que l'on applique sur un objet lambda.

Ici, sur Photoshop j'entends, nous allons avoir la possibilité d'appliquer une texture sur nos calques parmi celles proposées par le logiciel :

  • Craquelure

  • Effet Mosaïque

  • Grain

  • Patchwork

  • Placage de texture

  • Vitrail

Bien entendu, on ne déroge pas à la règle, toutes ces textures sont paramétrables. :)

Avant de constater de ce que ces filtres ont dans le ventre, il va nous falloir travailler sur une image. J'ai justement ce qu'il nous faut :

Image utilisateur

Cette photo fera amplement l'affaire, vous pouvez ouvrir la fenêtre du premier filtre. Veuillez vous rendre dans la barre de menus, et cliquer sur Filtres > Textures > Craquelure.

Image utilisateurCliquez sur l'image pour l'agrandir

D'ores et déjà, vous pouvez constater du pouvoir des filtres et plus particulièrement de celui-ci. Comme son nom l'indique, l'image est effectivement désormais craquelée de partout. Voyons comment fonctionne la fenêtre de réglages des filtres.

Tout d'abord, vous disposez d'un aperçu en temps réel à gauche de la fenêtre. Comme moi, vous savez que cet aperçu est important, il évite de devoir sans cesse valider chaque modification pour voir quel résultat celle-ci nous donne, à l'exemple des styles de calque.

Juste à droite de l'aperçu se situent les différentes catégories de filtres que vous pouvez ouvrir à votre guise pour découvrir ce qu'elles contiennent. Les petites vignettes font offices d'aperçu des vertus de chaque filtre.

Enfin, tout à droite de la fenêtre, vous trouverez les réglages du filtre sélectionné. Actuellement, il s'agit du filtre Craquelure, il y a donc trois réglages possibles :

  • Espacement : choix de l'espace entre chaque craquelure.

  • Profondeur : possibilité de donner davantage de relief à chaque craquelure.

  • Luminosité : modification de la luminosité sur les parties non visibles de l'image, autrement dit du noir formant la craquelure. 

Les réglages par défaut renvoient une image trop marquée par la craquelure et, par extension, une image peu naturelle. En modifiant ces paramètres avec plus de finesse, le résultat est plus optimal :

Image utilisateur

Dans ce genre de situation, il est clairement plus adapté d'utiliser un calque dont le contenu est idéalement conçu pour être "craquelé". Du carrelage par exemple, ou alors un mur de béton. Cela dit, j'espère que cet exemple, aussi insensé soit-il, vous aura permis de comprendre au moins comment fonctionne un filtre.

Tu plaisante ou quoi ? Je veux voir ce que ça donne, moi ! :-°

Ça m'aurait étonné, tiens. :)

Bon, d'accord. Alors avant tout, pour que ça paraisse un tant soit peu naturel, il ne faudra pas craquelé tout le mur. La texture contient des traits trop proches les uns des autres, ils ne sont pas suffisamment différents. Il va donc falloir sélectionner les parties d'un mur et appliquer le filtre à chacune d'elles. Voici l'image sur laquelle nous travaillerons :

Image utilisateurCliquez sur l'image pour l'agrandir

Avec l'outil Lasso, dont vous aurez paramétré le contour progressif entre 20 et 40 pixels, détourez une petite partie du mur.

Enfin, appliquez la texture en la paramétrant correctement, le but étant de s'approcher de la réalité du mieux que vous pouvez. Rééditez et craquelez d'autres parties du mur. N'hésitez pas à repasser sur une partie déjà traitée. 

Vous avez désormais une idée bien précise de comment fonctionne les filtres, c'est déjà ça de gagné.

Retouche photographique

Si vous suivez ce cours depuis son début, vous ne devriez pas être surpris de constater que l'on peut retoucher des photos grâce aux filtres.

Dans cette partie justement, nous nous sommes consacrés à la retouche photographique. Nous avons en ce sens utilisé des outils permettant de modifier les couleurs d'une photo, mais aussi de réparer quelques imperfections visibles à l’œil nu par exemple.

Dans ce sous-chapitre, nous appliquerons des filtres aux images pour leur donner un nouvel aspect. Nous attendent au menu les types de flou, il en existe plus ou moins 9 différents, ainsi que le grain.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite