Mis à jour le mercredi 13 août 2014
  • 10 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Vous pouvez être accompagné et mentoré par un professeur particulier par visioconférence sur ce cours.

J'ai tout compris !

Partitionner son disque dur

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Cette partie se veut un peu plus technique afin de toucher des utilisateurs qui souhaitent aller plus loin dans la compréhension du fonctionnement de leur ordinateur. En plus d'introduire des notions théoriques nouvelles sur le fonctionnement de votre ordinateur et des disques durs vous apprendrez notamment à partitionner votre disque dur, cela revient concrètement à séparer l'espace de stockage de votre disque en plusieurs petits espaces afin de pouvoir utiliser chaque espace de manière indépendante.

Pour réduire au maximum les risques de pertes de données, je ferai l'ensemble des manipulation sur une clef usb et je vous conseille vivement de faire de même mais ce n'est pas non plus une obligation.

Je le répéterai par la suite mais partitionner un disque, quel qu'il soit, comporte des risques pour vos données. Faites donc toujours attention à ce que vous partitionnez !

Un peu de théorie

Avant de pouvoir parler réellement du partitionnement, il faut s’intéresser à la structure d’un disque dur et comment celui-ci fonctionne.

Votre Mac est probablement doté d’un disque dur à plateau classique comme on trouve dans la plupart des ordinateurs. Seul les MacBook Air et certains Mac doté d’un SSD fonctionnent légèrement différemment. Même si le début de ce chapitre ne les concerne pas au sens purement technique, la suite, qui traite du partitionnement, s’applique à tous les types de disques durs.

Qu’est-ce qu’un disque dur concrètement ?

Il est relativement difficile de voir l’intérieur d’un Mac et encore plus d’accéder au disque dur ; cependant vous en avez sûrement déjà chez un ami ou dans votre PC. De l’extérieur un disque dur ressemble à une grosse boîte.

Un disque dur vu de l'extérieur
Un disque dur vu de l'extérieur

C’est la seule chose que vous pouvez voir d’un disque dur. Il est très difficile d’en ouvrir et c’est très vivement recommandé de ne jamais le faire car un disque dur est un matériel de haute technologie et de haute précision, la moindre bêtise et celui-ci ne marchera plus jamais.

Mais à l’intérieur comment ça marche ?

Pour faire simple un disque dur est un lecteur CD mais qui au lieu de lire un simple CD, lit en même temps plusieurs plateaux (les CD) qui sont des disques magnétiques. Quand vous enregistrez un fichier sur votre disque, le lecteur va enregistrer l’information sur ces disques magnétiques.

L’avantage de ces disques par rapport à un CD classique est qu’il est très facile et très rapide d’écrire ou d’effacer quelque chose dessus contrairement à un CD classique.

Un disque dur à l'intérieur
Un disque dur à l'intérieur

On voit d’ailleurs très bien sur l’image les 4 plateaux qui constituent le disque dur ainsi que la tête de lecture qui se charge de lire, d’écrire et d’effacer les données sur les plateaux.

Les partitions

Maintenant que vous avez une petite idée concrète de ce qu’est un disque dur au niveau matériel, il faut s’intéresser à la partie abstraite, qui n’est visible que sur l’ordinateur. L’idée des partitions comme le nom l’indique est de partager votre disque dur en plusieurs petits morceaux.

Sur votre bureau vous devez trouver normalement un disque nommé « Macintosh HD » qui représente votre disque dur. Macintosh HD est une partition de votre disque dur, elle est unique donc elle englobe l’ensemble du disque.

Schéma des partitions
Schéma des partitions

Votre ordinateur ne reconnaît pas un disque dur au sens physique mais les partitions qui le composent. En clair, si votre disque dur est composé de deux partitions, votre ordinateur verra deux disques séparés qui ne semblent avoir aucun lien. Et pourtant c’est le même disque physique !

Bon c’est bien gentil mais à quoi ça sert ?

Pourquoi partitionner ?

Maintenant que vous vous êtes fait une petite idée de comment fonctionne un disque dur et les partitions, il va bien falloir vous expliquer pourquoi il est intéressant de partitionner un disque dur, on ne partitionne pas un disque juste pour le plaisir. ;)

Installer plusieurs systèmes d’exploitations

OS X est un système d’exploitation au même titre que Windows 7 ou GNU/Linux, nous en avons un peu parlé dans la première partie.

Un système d’exploitation pour bien fonctionner a besoin d’un disque dur à lui, ou plutôt, pour être précis, d’une partition propre. Comme votre ordinateur ne dispose que d’un seul disque, vous ne pouvez pas installer deux systèmes d’exploitations : il va donc falloir partitionner votre disque si vous voulez installer un deuxième système d’exploitation.

Nous reviendrons sur l’installation d’un deuxième système d’exploitation un peu plus tard.

Séparer plusieurs types de données

Il arrive fréquemment que des personnes souhaitent séparer sur un même disque les données du système et celles de l’utilisateur. Ce n’est pas quelque chose de très recommandé sur Mac car le système d’exploitation n’est pas fait pour fonctionner ainsi.

Mais c’est une pratique plus courante sous Windows et GNU/Linux pour éviter de perdre toutes les données de l’utilisateur lors d’une mauvaise manipulation avec le système d’exploitation.

Il peut être intéressant de séparer un disque lorsqu'on veut créer un disque de sauvegarde. C'est un cas que nous verrons dans un chapitre suivant. On attribue un disque à la sauvegarde et celle-ci le remplit entièrement. Pour éviter de remplir un disque entier, il est intéressant de le partitionner pour n’en donner qu’une partie au logiciel et garder l’autre pour y stocker d’autres types de données.

Est-ce que partitionner apporte plus de sécurité ?

Oui et non. Oui car si votre système d’exploitation rendait l’âme, il serait plus facile de tout réinstaller quand les données et le système d’exploitation sont séparés.
Cependant cela ne prévient que contre les pannes logicielles mais pas contre les pannes matérielles.

Les formats ou systèmes de fichiers

Il existe un très grand nombre de systèmes de fichiers pour un disque dur. Chaque système de fichiers de données est plus adapté à un système d’exploitation. Certains sont lisibles par l’ensemble des OS mais d’autres ne peuvent être que lus (impossible de modifier un fichier) et certains même ne sont pas lisibles sur un autre système d’exploitation.

Format Mac

Le système de fichiers du disque dur principal de votre Mac est le HFS+ qui est un format spécifique à Mac et à Apple. Il porte la dénomination Mac OS étendu sur votre ordinateur.

Ce format permet l’installation de OS X et le stockage de données à partir d’un Mac ou d’un ordinateur avec GNU/Linux, mais il n’est pas lisible par un ordinateur sous Windows.

Format Windows

L’autre grand système d’exploitation, Windows, utilise ses propres systèmes de fichiers. On en dénombre plusieurs qui sont apparus au cours du temps, certains commencent à devenir obsolètes.

- Le FAT 32 qui porte sous Mac la dénomination FAT est un vieux système de fichiers encore utilisé sur de nombreux supports électroniques. Il est lisible par tous les systèmes d’exploitations mais la taille maximum de chacun des fichiers ne peut pas dépasser 4 Go.

- Le FAT 64 qui porte la dénomination ExFat est un système de fichiers beaucoup plus récent qui porte les anciennes limites du FAT 32 bien au-delà de ce qui existe aujourd’hui. Il est également lisible par tous les systèmes d’exploitations.

- Le NTFS qui porte le nom de système de fichier Windows NT, qui est le système de fichiers pour les disques durs où Windows est installé. Il y a une limite de taille très grande (16 To) mais ce format ne peut être que lu par OS X et on ne peut écrire dessus qu'avec des applications particulières. Ce format est cependant parfaitement reconnu sous GNU/Linux.

Je viens de vous présenter rapidement et de manière synthétique l’ensemble des formats que vous retrouverez par la suite dans le tutoriel. D’ailleurs vous allez tout de suite en entendre parler tout de suite : nous allons partitionner notre premier disque !

Notre premier partitionnement

Maintenant que vous avez une petite base théorique sur le fonctionnement du partitionnement et des disques durs, nous allons pouvoir passer à la pratique. Effectuer un partitionnement sur votre disque dur principal comporte des risques, c'est pour cela que nous ferons nos premiers essais sur une clef usb. Vous pouvez utiliser tout autre appareil de stockage pour suivre cette partie, que ce soit un disque dur externe ou votre disque dur système.

Le but de cette manipulation va être de passer d'une clef usb contenant une unique partition de 8 Go à une partition de 6 Go et une de 2 Go.

Notre clef usb Avant (à gauche) et Après (à droite)
Notre clef usb Avant (à gauche) et Après (à droite)

L'utilitaire de disque

L'utilitaire de disque est une application présente sur votre ordinateur dès son installation et qui va nous permettre de faire plusieurs opérations sur nos espaces de stockage (disques durs, clefs usb). Cela reste une application classique et vous pouvez l'ouvrir en utilisant Spotlight comme d'habitude. ;)

L'utilitaire de disques
L'utilitaire de disques

Dans la barre latérale on retrouve l'ensemble des périphériques de stockage ainsi que leurs partitions respectives. Présenté sous forme d'une arborescence, chaque disque possède au moins une partition. Ce qui est normal, comme je l'ai expliqué dans la partie précédente, puisqu'on considère qu'une partition correspond à l'espace total.

En faisant attention ici, on remarque que les deux premiers disques sont chacun partitionnés en deux ; et pour cause, pour le premier disque, le partitionnement permet l'installation de Windows grâce à Boot Camp (dont nous verrons l'utilisation par la suite). Le deuxième disque dur possède deux partitions, pour pouvoir utiliser Time Machine qui est un utilitaire de sauvegarde que nous reverrons dès le chapitre suivant. ;)

Le troisième disque est une clef usb, c'est elle que nous allons partitionner en deux par la suite. Pour le moment elle possède une partition unique. Sélectionnons cette clef dans la barre latérale pour que ses informations s'affichent dans la partie centrale, comme c'est indiqué sur la figure suivante.

Notre clef usb dans l'Utilitaire de disques
Notre clef usb dans l'Utilitaire de disques

L'onglet qui nous intéresse est comme vous vous en doutez le troisième, qui concerne le partitionnement. On y retrouve alors notre partition unique de 8 Go avec son nom et son format. Nous voulons créer deux partitions. De manière assez logique, il va falloir choisir le nombre de partition avec l'option « Schéma de partition ». Dans le menu déroulant qui apparait, vous pourrez choisir le nombre de partition que vous souhaitez. Ici nous prendrons 2 partitions.

Le grand rectangle principal devrait maintenant être subdivisé en deux petits rectangles. En sélectionnant chacun des petits rectangles, vous allez pouvoir leur attribuer un nom, un format et une taille. À vous de choisir la taille que vous désirez pour chacune des partitions de votre disque.

D'accord, on est capable de choisir un nom et une taille pour chacune des partitions mais aucune idée du format à choisir... !

Question légitime et en même temps, c'est assez difficile d'y répondre ! En clair vous avez deux cas de figure et donc deux possibilités :

  • C'est un disque dur externe ou une clef usb qui voyage entre des PC et des Mac, alors choisissez le format ExFat, votre disque sera lisible sur tous les ordinateurs quelles que soient leurs spécifications.

  • C'est le disque dur interne de votre Mac, alors choisissez Mac OS étendu (journalisé). Ce format n'est lisible que par des Mac !

Dans le cas de notre clef usb j'ai donc décidé d'utiliser le format ExFat qui correspond parfaitement à mes attentes, c'est à dire pouvoir facilement partager des fichiers avec mes amis.

Notre clef usb après l'avoir partitionnée
Notre clef usb après l'avoir partitionnée

Une fois votre choix fait, il vous suffit de cliquer sur le bouton en bas à droite pour effectuer votre partitionnement. Suivant la taille de votre disque l'opération peut durer de quelques secondes à plusieurs minutes et à la fin vous verrez normalement apparaître sur votre Bureau non pas un seul disque mais deux disques, puisque votre système d'exploitation reconnaît maintenant votre clef usb comme deux disques séparés !

Voilà vous venez d'effectuer votre premier partitionnement. Je vous rassure vous n'aurez normalement pas à effectuer cette opération très souvent mais celle-ci doit être présenté pour pouvoir introduire le prochain chapitre : Time Machine.

  • Un disque dur est un ensemble de plateaux magnétiques qui tournent. C'est un système mécanique.

  • Pour gérer l'espace sur un disque dur, le système d'exploitation utilise un système de partitions.

  • Les partitions sont des parties virtuelles sur votre disque dur pour séparer des données.

  • Il existe plusieurs format de fichiers pour les partitions comme le NTFS (Windows)et l'HFS+(OS X).

  • Partitionner son disque est une opération qui peut-être dangereuse pour vos données, TOUJOURS sauvegarder avant de partitionner !

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite