Mis à jour le 02/05/2018
  • 10 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Ce cours est en vidéo.

Vous pouvez obtenir un certificat de réussite à l'issue de ce cours.

J'ai tout compris !

De cibles à visiteurs : attirez l’attention et suscitez l’intérêt

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Comme promis, je vais montrer comment le modèle AIDAR vous permet de différencier votre communication selon la phase du cycle de vie du client. 

Est-ce que vous vous souvenez de la première phase du cycle de vie du client ? Et de la deuxième ? 

Votre client est d'abord une cible, puis un visiteur. Dans ce chapitre, je vais donner quelques conseils pour mieux convertir vos cibles en visiteurs.

De cibles à visiteurs
De cibles à visiteurs

Mais d'abord… je vais prendre un peu de temps pour poser les bases de la communication.

Comment communiquer

À première vue, le marketing digital et ses communications massives peuvent paraitre déshumanisants. Instinctivement, l'obsession pour les données et la performance semblent contradictoires avec la notion de relation humaine. Croyez moi, l'un n'empêche pas l'autre.

J'irais même jusqu'à dire que le marketing, digital ou traditionnel, est avant tout une question de relation humaine.
L'efficacité de vos communications dépendent de votre capacité à vous connecter avec le récepteur de votre message.

Attirer l'attention‌

Quand il s'agit de commencer à développer une relation, qu'elle soit digitale ou non, commerciale ou non, la première étape est toujours la même : vous devrez attirer l'attention de la personne.

Se différencier pour attirer l'attention
Se différencier pour attirer l'attention

‌De nos jours, les consommateurs sont tellement sollicités que leur attention est devenue une ressource rare.

Dans certains secteurs, des dizaines voire des centaines d'annonceurs sont en compétition pour l'attention de la même cible. Cela fait grimper le prix des espaces publicitaires et diminue l'efficacité des actions marketing.

Mais ne vous laisser pas abattre ! Dans cette foule d'annonceurs, tous ne maîtrisent pas les techniques de marketing fondamentales ou de neuro-marketing qui permettent de faire sortir votre message du lot.

Ce que vous devez savoir du neuro-marketing c'est que la communication passe par tous les sens. 

En marketing digital, vous vous servirez principalement de la vue mais aussi l'ouïe dans certains cas (vidéo-marketing, marketing de contenu audio). Lorsque vous communiquez auprès de vos cibles, choisissez donc méticuleusement les mots mais aussi les visuels que vous utilisez. 

Quand il s'agit d'attirer l'attention, les mots sont importants mais secondaires par rapport aux visuels. Dans un paysage publicitaire saturé, l'oeil du consommateur ne prend pas le temps de lire entièrement les messages rédactionnels auxquels on l'expose. Il fait d'abord le tri en scannant les images puis les gros titres et les sous-titres. 

Attirer l'attention avec un visuel

Pour qu'un visuel soit efficace, il doit donc interpeller. Les choses qui semblent interpeller le plus grand nombre de personnes sont : 

  • les choses étranges, suprenantes, intrigantes ou excentriques

  • les couleurs vives

  • la nourriture

  • les animaux mignons ou exotiques

  • les humains attirants ou en bas âge

Combo : les humains attirants donnant à manger à des bébés animaux aux couleurs vives de manière surprenante.

L'humouriste Logan Paul nous donne une leçon de marketing
L'humoriste Logan Paul sait comment attirer l'attention

Attirer l'attention avec du texte 

La taille de votre police de caractères se veut être un indicateur de l'importance du message. En théorie, plus votre texte sera écrit en gros, plus il attirera l'attention. Par contre, plus il sera long, plus il représentera un effort pour le lecteur et moins il aura de chances d'être lu. 

Chaque caractère, de chaque mot, de chaque ligne compte. Écrire des textes pour le marketing (copywriting), c'est écrire de manière précise et concise. Sans quoi, votre message sera noyé dans sa propre masse.

Utilisez les bons mots-clés, soyez personnel et direct.

 À l'occasion, allez faire un tour sur la page "tendance" de YouTube pour analyser les vignettes et les titres qui marchent le mieux. Je vous aurais bien invité à y aller maintenant mais j'ai peur que ces vidéos attirent trop bien votre attention et que vous ne reveniez pas sur le cours après.☺️

Autres techniques

  • Ce qui est nouveau attire l'attention.

  • Le malheur des uns fait le bonheur des autres (aussi triste que ça puisse paraître). Certains marketers peu scrupuleux se servent donc de la misère des gens pour attirer l'attention et ensuite leur vendre un produit, un service ou une idée. 

  • Le bad buzz reste du buzz. Certaines personnes préfèrent faire parler d'elles en mal que pas du tout. C'est notamment le cas de certaines célébrités pour qui la notoriété est la source première de profit (Nabila en France, Kim Kardashian aux US). Ainsi, ceux qui maîtrisent l'art du bad buzz basent leur communication autour la provocation pour s'assurer la réaction des audiences et occuper le paysage médiatique. Autrement dit, être détestable peut rapporter gros.

Toutes ces "astuces" sont utiles si vous cherchez à attirer l'attention d'un maximum de gens. Elles ne s'appliquent pas pour autant systématiquement à toutes les organisations. La communication d'une entreprise, qu'elle soit visuelle ou textuelle, doit respecter la charte graphique et la ligne éditoriale de celle-ci. Toutes les organisations ne peuvent pas se permettre d'utiliser des couleurs vives, des chiots et du sucre pour attirer l'attention de leur cibles.

Au contraire, si votre ciblage est très restreint (comme celui d'une marque de luxe par exemple), vous exclurez volontairement les codes populaires qui n'intéressent pas votre cible.

Rien ne sert d'attirer l'attention de quelqu'un si on ne suscite pas son intérêt ! À vous d'adapter votre communication en fonction du positionnement marketing de votre organisation pour intéresser vos cibles.

Suscitez l'intérêt

Attirer l'attention de votre cible est une chose, susciter son intérêt en est une autre. Si vous voulez que vos cibles visitent votre site, il faudra leur donner une bonne raison de le faire.

Vous avez dû sélectionner vos cibles parce qu'elles ont un intérêt pour ce que vous faites. Si vous attirez l'attention de personnes qui n'ont pas d'intérêt pour votre offre, c'est que votre ciblage est trop large.

Si une cible a tout pour être intéressée par votre offre mais qu'elle ne l'est pas, c'est que vous n'avez pas su exprimer en quoi votre offre est intéressante pour cette personne. Le cerveau humain est constamment (consciemment ou non) en train de scanner son environnement à la recherche :

  • d'opportunités pour améliorer sa condition

  • de menaces à éviter

Vous pouvez exploiter ce mécanisme très primaire pour susciter l'intérêt. Ainsi, votre cible trouvera immanquablement son intérêt dans la résolution de ses problèmes actuels ou de ses problèmes anticipés. 

Mesurer la conversion des cibles en visiteurs

Comment mesurer la performance de mes efforts pour attirer des visiteurs ?

Imaginons que pour exécuter le plan marketing de Mimine, Zoé lance une campagne de publicité en ligne avec Facebook Ads. 

Avec un budget de 5000€ disons qu'elle a pu afficher sa publicité 5 000 000 fois dans le fil d'actualité de ses cibles. On dira que sa publicité a fait 5 000 000 d'impressions. 

Coût pour mille impressions

Si Zoé décide de payer au nombre d'impressions alors son CPM (coût pour mille impressions) sera de 1€. 

 $\(CPM = (\text{coût de la campagne} \div \text{nombre d'impressions}) \times 1000\)$

$\(CPM = (5000 \div 5 000 000) \times 1000 = 1\)$

Coût par clic

Disons maintenant qu'avec 5000€ Zoé, a pu générer 75 000 clics. 

Si Zoé décide de payer au nombre de clics, alors son CPC (coût par clic) sera de 0,06€.

$\(CPC = \text{coût pour l'annonceur} \div \text{nombre de clics}\)$

$\(CPC = 5000 \div 75 000 = 0,06\)$

Taux de clic

Pour mesurer l'efficacité de sa publicité, Zoé peut observer un indicateur qui s'appelle le taux de clic ou CTR (Click-through rate). Voilà comment on le calcule : 

$\(CTR = (\text{nombre de clics} \div \text{nombre d'impressions}) \times 100\)$

$\(CTR = (75 000 \div 5 000 000) \times 100 = 1,5%\)$

Dans cet exemple, le taux de clic de la campagne de Zoé est de 1,5% ; ce qui est plutôt excellent. Plus la publicité attirera l'attention et suscitera l'intérêt des cibles, plus ce taux augmentera et plus votre campagne vous rapportera des visiteurs !  

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite