Mis à jour le 02/12/2015
  • Facile

Baptême du render

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Donc, comme je l'ai dit, nous allons nous attaquer à notre première séquence. Pour ce faire, nous allons tout d'abord essayer de comprendre le principe des tracks. Ensuite, nous verrons comment importer un média (si vous n'en avez pas, je vous en fournirai un ;) ), et ensuite comment créer notre vidéo finale :) .

Le concept de track

Courage, c'est la dernière notion théorique pour cette partie :p . Notez qu'elle est présente dans beaucoup de logiciels comme Photoshop, After Effects,...

On va simplifier grandement : un track, c'est une couche de média (image, vidéo ou son), comme une couche de peinture. Maintenant, si vous mettez une couche de peinture bleue sur une couche de rouge, on verra le bleu (logique). Dites-vous que c'est la même chose pour les tracks quand il y en a plusieurs !

Par exemple, je vais superposer deux calques de texte (nous verrons ce que c'est dans pas longtemps :p ), un de couleur rouge et un de couleur bleue.

Image utilisateur

(Oui, je suis belge... Et alors ? :p .)

Ici, on voit que le média "Vive les frites !" est au-dessus du "Vive les moules !", cela se voit bien dans la fenêtre de preview. Maintenant, si j'inverse les textes....

Image utilisateur

... c'est le contraire, les moules sont au-dessus des frites.

On voit facilement l'effet car le fond est transparent, mais s'il était plein avec une couleur unie, on verrait seulement le calque tout en haut.

Je vais vous donner un autre exemple : je vais vous dire qui sont mes plus grands amours... :euh: .

Image utilisateur

Ici, j'ai fait un trou dans les coeurs et j'ai placé les photos de Zozor et de Vegas en dessous. Voici la table de montage.

Image utilisateur

(Ne paniquez pas à cause des coeurs verts, nous verrons cela après ;) . Pour l'instant, dites-vous que c'est le trou pour voir ce qu'il y a en dessous.)

C'est logique parce que si les photos étaient au-dessus des coeurs, on aurait ceci :

Image utilisateur

Image utilisateur

Tout l'effet est cassé du coup :( .

Ceci est valable pour les images et les vidéos... mais pas trop pour les sons et les musiques :p . En effet, en les superposant, on les entend simplement en même temps. Pour en mettre un plus en valeur qu'un autre, il faudra diminuer ou augmenter le volume.

C'est une idée assez difficile à expliquer, mais nous allons revenir dessus très rapidement, et si vous n'avez pas capté ici, la pièce tombera par la suite ;) .

Importation et manipulation d'un média

Comment importer un média ?

Ici, c'est la partie la plus facile : nous allons importer un média dans Vegas. Pour cela, il y a trois méthodes, toutes plus faciles les unes que les autres :) .

  • Dans l'explorateur de fichiers, recherchez le dossier (en bas à gauche, souvenez-vous) ;

  • Dans l'onglet File, tout au-dessus à gauche, appuyez sur Import Media, et recherchez votre vidéo. Dans les versions de Vegas plus récentes que la 5.0, il faut aller dans File, puis Import et enfin Media ;

  • Ouvrez le dossier "comme ça", dans une nouvelle fenêtre, qui contient la vidéo et glissez puis déposez-la sur un track. Normalement, un cadre représentant votre vidéo apparaît.

Dans les deux premiers cas, vous retrouverez votre vidéo dans l'onglet Media Pool, que nous avons survolé tout à l'heure. Il faut alors la prendre et la déposer sur les tracks. Normalement, voici ce que vous devez voir :

Image utilisateur

Sur nos pistes (les tracks) sont apparus deux rectangles. Ceux-ci représentent la partie audio et la partie vidéo du média.

Donc, c'est avec une certaine joie donc que notre première vidéo s'affiche sur nos tracks :) . Détaillons maintenant ce qui est apparu sur la gauche, c'est-à-dire ceci :

Image utilisateur

Ce sont les deux rectangles à gauche qui nous intéressent le plus. Pourquoi ? "Simplement" parce que c'est là que se trouvent les propriétés des tracks.

C'est normal que ces rectangles ne soient pas les mêmes ?

C'est normal ; sur un track, on ne mélange pas de l'audio et de la vidéo. En clair, un track sert à mettre un média soit visuel (vidéo ou image), soit sonore (musique, bruit).

Analysons-les maintenant :) .

Image utilisateur

Nous n'allons pas voir chaque paramètre en détail, mais seulement un petit effet assez sympa, et très simple de surcroît.

Le track 1 (la vidéo)

Dans les propriétés du track 1 (donc le premier rectangle), il y a une ligne en dessous de laquelle il est marqué Level : 100.0 %. Cela représente le pourcentage de pixels du track qui sera visible ; c'est l'opacité. Pour se rendre compte de l'effet, prenez le curseur, déplacez-le sur la gauche et observez ce qui se passe en preview.

Ici, j'ai réglé l'opacité à 50 % :

Image utilisateur

50 % des pixels de tous les médias du track deviennent transparents.

Euh, ils ne deviennent pas noirs, par hasard ?

Du tout :p . En fait, le "fond" de Vegas par défaut (quand il n'y a rien, en quelque sorte) est noir.

On va faire un petit test pour démontrer cela : en bas à gauche, dans Media Generator de l'explorateur, sélectionnez Solid Color à gauche. Par exemple, on va prendre du rouge ! Sélectionnez la couleur Red, et glissez-la sur le track 3.

Si le track 3 n'existe pas, le fait de déposer un média dessus le crée ;) .

Arrangez-vous pour que votre couleur soit en dessous de la vidéo (glissez-la sur le track), et mettez le curseur de navigation dessus (le trait qui clignote). Voici ce que vous obtenez :

Image utilisateur

La vidéo a donc une opacité de 50 % : 50 % des pixels sont devenus transparents. Cela implique que l'on voit ce qui se trouve en dessous : on voit le rouge.

Le track 2 (l'audio)
Image utilisateur

Au suivant ! Ne vous fiez pas aux apparences : ce n'est pas parce qu'il y a deux fois plus de lignes avec un curseur que c'est compliqué :D . C'est même beaucoup plus simple !

La première, Vol, c'est simplement le volume du track en décibels. Sur la gauche, il diminue (le chiffre devient négatif), et sur la droite, il augmente.

La deuxième ligne, quant à elle, donne la position dans l'espace du track (donc, des sons qui se trouvent dessus). Si on met le curseur sur la gauche, le son sera à gauche, au centre, il est au milieu, et à droite, je ne vous cacherai pas qu'il est à droite ^^ .

Je ne vais pas entrer dans les détails, tellement ce n'est pas compliqué (si on résume : plus fort, moins fort, à gauche, au milieu, à droite :p ) !

Couper un média

Après l'importation, la deuxième des choses à savoir quand on fait du movie-making est le découpage de séquences, ou split en anglais. Il suffit de placer le curseur de navigation à l'endroit où on veut couper et d'appuyer sur la touche S (comme Split). Ou bien vous allez dans l'onglet Edit et vous cliquez sur Split. Dans les deux cas, le résultat est le même :

Image utilisateur

Notez que si aucun média n'est sélectionné, en "splittant", vous découpez toute la table de montage à l'emplacement du curseur. Ainsi, si vous avez des médias en dessous ou au-dessus, ils seront coupés aussi. La solution est donc de sélectionner le média avant de le couper.

Image utilisateur

Cette fonction est très pratique notamment pour couper les moments que vous ne souhaitez pas voir dans votre vidéo :) .

Supprimer un média

Ce sera une des seules touches avec le "S" à vraiment retenir, celle pour supprimer un média : Suppr ou Delete ! En ayant d'abord sélectionné le média bien sûr :p .

Les outils de sélection

Imaginons par exemple que vous avez aligné une dizaine de séquences avec plein de textes, et tout... , mais pas de chance, vous en avez oublié une :o . La solution serait de sélectionner tout et de tout décaler... Avec cinq ou six médias, ça va encore, mais avec une table de montage bien remplie, avouez que c'est casse-pieds de tous les prendre un à un ^^ .

C'est ici qu'interviennent 4 outils qui vont nous permettre de manipuler la table de montage beaucoup plus facilement ! Ils se trouvent en dessous de la barre des onglets, c'est le deuxième groupe d'icônes en partant de la droite.

Image utilisateur

(Ici, je voudrais intercaler la couleur noire ; les outils de sélection sont entourés en rouge... et ne cherchez surtout pas l'utilité d'une telle table de montage, vous vous faites du mal pour rien :lol: .)

Image utilisateur"Normal Edit Tool"

Le premier est l'outil "normal", de base, et qui vous permet de tout faire.

Image utilisateur"Envelope Edit Tool"

Le deuxième, je le réserve pour beaucoup plus tard dans le tuto :p .

Image utilisateur"Selection Edit Tool"

Le troisième vous permet uniquement de faire des sélections. Vous pouvez par exemple laisser le clic-gauche de la souris enfoncé et sélectionner plusieurs médias, alors que l'outil de base ne le permet pas :) .

Image utilisateur"Zoom Edit Tool"

Enfin, le dernier vous permet de... faire des zooms sur la table de montage :p . Vous sélectionnez la région à agrandir et elle se redimensionne automatiquement à la taille de la fenêtre. Pour dézoomer complètement, vous devez cliquer sur un endroit de la table de montage, "comme ça", sans faire de sélection. Vous revenez ainsi à une table de montage de taille très réduite.

Image utilisateur

Les groupes

C'est bien beau d'utiliser les outils de sélection, mais quand il faut tout le temps sélectionner les mêmes médias... C'est pour cela qu'existent les groupes ! En sélectionnant une bonne fois pour toutes des médias, vous pouvez créer un groupe : vous en sélectionnez un, tous ceux du groupe le sont aussi.

Pour créer un groupe donc, vous devez sélectionner tous les médias que vous désirez, faire un clic-droit sur l'un d'entre eux (n'importe lequel, ça n'a pas d'importance), puis aller dans Group et Create New.

Image utilisateur

(Ici, j'ai groupé les médias rouges.)

Le groupe est ainsi créé, ce qui facilite énormément la sélection ;) .

Maintenant, imaginons que vous avez fait un groupe d'une dizaine de médias, mais que vous voulez le supprimer. Alors faites un clic-droit sur un des membres du groupe, allez dans Group et cliquez sur Clear : le groupe sera supprimé (les liaisons, pas les médias :p ), tous les membres redeviennent indépendants.

Mais si vous ne voulez bouger qu'un seul membre ? Hé bien clic-droit sur ce membre, Group et Remove From : le membre sera exclu du groupe !

Lorsque j'importe une vidéo avec du son, je n'arrive pas à les séparer, ils sont comme qui dirait...

... groupé ! Par défaut, lors d'un import, le son est groupé à la vidéo. Et pour les délier, il suffit de supprimer le groupe comme dit plus haut ;) .

La durée des médias

Il y a moyen de rallonger et de raccourcir la durée de vie des médias. Il vaut mieux savoir faire cela, imaginez que vous voulez faire une vidéo dans laquelle on analyse un tableau. Sachant qu'en important "bêtement" une image elle durera 5 secondes... le commentaire devra être rapide :lol: .

Cependant, on ne peut pas allonger tous les médias "comme ça" ! En fait, pas pour 66 % des cas :waw: . Faisons une petite liste de ces médias, accompagnées de la méthode pour les prolonger dans le temps.

Les images

Nous allons commencer par le plus facile à notre niveau : les images. Je vais utiliser cette image :

Image utilisateur

Si vous êtes gentils, pour notre premier travail pratique, vous aurez encore des chats :D .

Après importation, voici ce que nous obtenons :

Image utilisateur

Si vous aimez les chats vous trouvez qu'on ne voit pas assez longtemps l'image, on peut facilement rallonger "sa durée de vie" (aucun méchant jeu de mots avec le contexte de la photo >_ ).

Pour cela, il faut pointer le côté droit du média avec la souris (le curseur se transforme en petit rectangle avec une flèche), appuyer sur le bouton gauche de la souris, et étirer le média sur la droite. Relâcher le bouton pour s'arrêter.

Image utilisateur

Aussi simple que ça :soleil: !

C'est après que tout va se compliquer !

Les vidéos

Nous allons, pour cette partie, reprendre la vidéo d'entraînement de tout à l'heure.

Le résultat est totalement différent si on fait la même chose que pour le chat :

Image utilisateur

Nous pouvons remarquer l'apparition d'un petit cran, ici entouré en vert.

Contrairement aux images, une vidéo ne s'allonge pas comme cela. Avec cette méthode, elle se répète. Appuyez sur Play, et vous verrez que la vidéo se répète après le cran.

Les sons

Je ne vais pas m'étendre, parce qu'ici, il se produit exactement le même phénomène qu'avec les vidéos : il y a formation d'un cran et la musique ou le son se répète. Et tout comme les vidéos, nous verrons dans la partie II comment allonger un bruit en le ralentissant :) .

Je render, Tu render, ...

Bien bien bien, maintenant que vous savez comment torturer des chats manipuler des médias, nous allons voir comment en faire une vidéo :) . Mais avant, il va falloir la paramétrer.

Propriétés de la vidéo

La première chose à faire est de régler la vidéo ; allez dans l'onglet File et cliquez sur Properties. Une fenêtre apparaîtra avec les paramètres essentiels de la vidéo !

Image utilisateur

Nous retrouvons notamment les indispensables résolution (Width et Height) et Frame rate. Il y a également quelques options en plus, comme le ratio des pixels, mais ce n'est pas l'objet de ce tutoriel ;) .

Notez la présence du paramètre Template : il permet de choisir des paramètres prédéfinis. Il y a notamment les normes NTSC et PAL, pour les vidéos à destination des platines ;) .

Si vous réalisez une vidéo "simple", il n'est pas nécessaire de changer quoi que ce soit. Par contre, si vous voulez une vidéo en 16/9, il faudra changer les paramètres Width et Height ;) .

Encodage de la vidéo

Ce que je vous invite à faire, c'est créer un petit montage tout simple : vous importez la photo du chat de tout à l'heure, et celle qui est en dessous de ce paragraphe. Mettez-les sur le même track, pour plus de facilité, et collez-les. Réduisez ou allongez-les pour que tout cela dure environ 15 secondes (pour vous repérer, utilisez la graduation en haut, ou même la barre de navigation et le temps, qui est indiqué en haut à gauche ;) ).

Image utilisateur

Normalement, cela ne devrait pas vous prendre trop de temps ^^ . Voici à quoi cela devrait ressembler (sinon, relisez ce chapitre depuis le début ! ;) ) :

Image utilisateur

Notez qu'il existe un certain magnétisme entre les médias : si vous les rapprochez assez, ils "se collent". Cela évite d'avoir des trous noirs :) . Il en est de même avec le curseur de navigation.

Nous allons maintenant faire un render de notre petite séquence.

What is a "render" ?

Un render, c'est la version finalisée de notre vidéo. C'est grâce à cette opération que nous allons obtenir notre vidéo. C'est aussi un excellent moyen d'avoir un bon aperçu de sa vidéo quand il y a beaucoup d'effets ! (La preview rame beaucoup et oublie souvent d'afficher des effets. :euh: )

Pour commencer, nous allons sélectionner la partie de notre vidéo qui sera créée.

Pourquoi faire cela ? Le fait de faire un render ne crée pas toute la vidéo ?

Mise en situation : vous avez une énorme vidéo, très longue et bourrée d'effets. Tellement énorme qu'il lui faut 3 heures pour faire un render o_O . Vous avez juste envie de savoir si un petit passage est bon.

Solution : sélectionner grâce à la barre de render (nous allons voir ce que c'est ;) ) la partie concernée.

La barre de render se trouve au-dessus des tracks. Si je vous dis que les bords sont des triangles jaunes...

Image utilisateur

Eh oui, c'est le petit bidule jaune qui est entouré en vert ! En fait, la barre est repliée sur elle-même. Appuyez sur le petit bout jaune et étirez-le sur la droite, et là, magie, notre barre apparaît :magicien: !

Image utilisateur

Maintenant, reprenez le bout de droite, et mettez toute votre vidéo en bleu. C'est ce qui sera gardé pour votre séquence finale.

Image utilisateur

Dès que vous avez tout sélectionné, allez dans l'onglet File, en haut à gauche, et appuyez sur Render as.... La magie de l'informatique fait apparaître une fenêtre ; elle va vous permettre de configurer la vidéo qui sera créée. Screenons tout cela :) .

Image utilisateur

Voici ce qui correspond aux chiffres :

  • 1 : c'est tout bêtement l'endroit où sera sauvegardée votre séquence :D ;

  • 2 : je ne vous cacherai pas que c'est le nom que vous donnerez à la séquence ;

  • 3 : c'est plus intéressant ici ; cette liste déroulante vous permet de choisir le format de sortie de la vidéo ;

  • 4 : c'est bien de choisir un format, encore faut-il le configurer ! Les templates sont des configurations pour la vidéo (résolution, FPS, ...) qui ont été prédéfinies.

Nous n'allons pas traîner sur les templates et les formats, un chapitre en parlera :) .

On ne va pas faire compliqué pour notre vidéo ; dans le chemin où sera sauvegardée la vidéo et dans le nom, mettez ce que vous voulez ! Par contre, pour le format, sélectionnez "Windows Media video V9 (*.wmv)", comme sur la photo précédente. Dans les templates, laissez celui par défaut ("default template").

Il ne reste plus qu'une opération à faire, et de loin la plus compliquée : appuyer sur Enregistrer >_ . Après, la fenêtre se fermera, et un compteur apparaîtra. Il vous dit quand votre vidéo sera prête, et vous donne même la possibilité de l'ouvrir tout de suite, pour les plus paresseux ^^ .

Normalement, il ne vous faut pas des heures pour que cela se crée. La durée est déterminée par :

  • la complexité du montage (si c'est bourré d'effets, il vous faudra sûrement plusieurs heures) ;

  • le type de média utilisé (si mes médias sont des vidéos qui pèsent 15 Go / minute, j'en ai pour toute la journée :waw: ) ;

  • la durée de la vidéo (un projet de 1 h 30 aura sûrement besoin d'une journée entière pour faire un render ) ;

  • les paramètres de la vidéo ; la résolution et le nombre de FPS, entre autres.

Dans notre cas, ce ne sont que de bêtes photos (compromettantes pour moi :-° ), il n'y a aucun effet et la durée de la vidéo est très faible (15 secondes). Il y a cependant la résolution qui ne joue pas en notre faveur ; par défaut, elle est quand même élevée : on le voit, pendant le render, en dessous de la preview, dans les données de la vidéo : 720 * 480 à 29.97 FPS (le 29,970i). Nous verrons plus tard comment modifier ces détails. ;)

Image utilisateur

Il ne vous reste plus qu'à ouvrir votre magnifique vidéo ! Le lecteur Windows Media Player suffit amplement.

Et voilà ! Le tuto est terminé !

:waw: Pas maintenant ! :'( .

Meeeuh non, c'est pour rire :p . C'est sur ces quelques phrases que je termine la partie consacrée aux bases de Vegas.

Théoriquement (enfin, si vous avez bien tout suivi), vous devriez être capables de faire un petit montage du niveau de Windows Movie Maker à partir de photos ou de vidéos . Certes, il n'est pas compliqué, mais c'est toujours cela de gagné ;) .

Ce que nous avons appris, ce sont des trucs sur lesquels je ne m'étendrai plus. Si je vous dis, d'une voix forte et virile : "Faites des renders pour tester vos séquences", je ne ré-expliquerai pas comment faire ! De plus, il faut l'avouer, c'est si simple !

Dans la partie II, nous nous attarderons sur ce qui fait qu'une vidéo est une vidéo : les transitions, les effets, et pleins de petits trucs ! Mais avant tout cela, faisons un petit travail pratique !

Enjoy ;) .

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite