Mis à jour le mercredi 2 décembre 2015
  • Facile

La timeline

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Bien bien bien, maintenant que nous savons maîtriser les effets de transition, les effets spéciaux et les ralentis, passons à la timeline, ou "ligne du temps" en français. Grâce à ces 4 notions, je vous garantis que si vous y ajoutez un peu d'imagination, les personnes qui regarderont vos vidéos ne s'ennuieront pas, et vous prendrez du plaisir à les créer ;) .

Qu'est-ce que c'est ?

Voici ce que j'ai trouvé sur Wikipédia, et qui répond très bien à une partie de la question.

Citation : Wikipédia

Une frise chronologique ou ligne du temps est une représentation linéaire qui associe des événements à leurs positions dans le temps le long d'une échelle graduée...

Le principe est simple : chaque média peut-être représenté par une ligne graduée, sur laquelle il est possible de placer des valeurs, pour un effet par exemple. On peut faire varier une valeur, et c'est là qu'est l'intérêt !

Par exemple, dans un média de 10 secondes, je place un événement, qu'on appelle keyframe, tout au début, avec pour valeur 0. Maintenant, je place une autre keyframe, à la fin cette fois, à 10 secondes, avec la valeur 100.

Si je fais un render de ce média, on verra l'effet varier pendant les 10 secondes : toutes les valeurs comprises entre 0 et 100 seront affichées.

Image utilisateur

(Le phénomène modélisé sous forme de droite ; les deux keyframes qu'on pose sont en rouge.)

Notez que dans Vegas, par simplification, à une keyframe on associe plusieurs paramètres (toute la fenêtre de configuration en fait) et pas un seul. Néanmoins, on peut en faire varier un seul comme on peut en faire varier plusieurs ! Mais par contre si vous vous essayez à After Effects , vous pourrez faire varier très précisément chaque paramètre. C'est plus pratique, mais il faut savoir s'y retrouver ^^ .

Pas que pour les historiens...

Au niveau d'un média

Voyons comment on peut faire varier dans le temps les effets spéciaux ! Pour cela, je vais reprendre la 1ère vidéo d'entraînement, et je vais lui appliquer l'effet Medium Blur, dans la catégorie Gaussian Blur (entendez "floué par blur, un chapitre y est consacré dans la partie III). Dans la fenêtre de configuration de l'effet, mettez Vertical range à 0 et Horizontal range à 1 (tout à droite). Voici la fenêtre...

Image utilisateur

... et voici le bouillon de pixels qu'on obtient !

Image utilisateur

Ce que nous allons faire, c'est faire passer le paramètre Horizontal range de 1 à 0, pour qu'on puisse enfin distinguer quelque chose. Pour cela, jetons un coup d'oeil tout en bas de la fenêtre de configuration de l'effet.

Image utilisateur

Oui, c'est notre ligne de temps, objet de tant de désirs :) .

A gauche, c'est la liste des effets qui sont appliqués sur le média ; dans notre cas, il n'y en a qu'un, c'est le Gaussian Blur. A droite, notre ligne du temps, que nous allons tout de suite utiliser ;) .

Les Keyframes

Tout d'abord, voici deux keyframes :

Image utilisateur

(A droite la keyframe est sélectionnée et à gauche elle ne l'est pas.)

Rappelez-vous toujours qu'à une keyframe est associé la fenêtre de configuration, donc tous les paramètres qu'elle contient !

Ainsi, si vous prenez le petit curseur sur la ligne du temps et que vous le faites bouger, vous verrez le résultat dans la preview. Et comme il n'y a qu'une keyframe, la vidéo restent tout le temps avec le même niveau de flou.

Que se passe-t-il si on ajoute une keyframe ? Faites un double clic sur la timeline, à l'endroit que vous voulez, pour faire apparaître une nouvelle keyframe.

Image utilisateur

Sélectionnez la keyframe que vous avez créée et mettez la valeur de Horizontal range à 0.

Récapitulons : nous avons deux keyframes :

  • la première, au temps 0 du média, avec la valeur 1 ;

  • la deuxième, à 2 secondes (il est marqué en bas à droite de la fenêtre), avec la valeur 0.

Maintenant, reprenez le curseur et faites le bouger entre les deux keyframes : vous verrez non seulement la barre de réglage qui augmente et diminue mais également le flou dans la fenêtre de preview qui apparaît et disparaît !

Quelques screens aux points-clés.

1ère keyframe :

Image utilisateur

Résultat : soupe de pixels.

Entre les keyframes :

Image utilisateur

Résultat : c'est déjà mieux, mais peut mieux faire :) .

2ème keyframe :

Image utilisateur

Résultat : image normale.

Il n'y a plus qu'à faire un render, et le tour est joué ;) .

Où je peux utiliser les keyframes ?

On utilise les keyframes avec...

  • ... les effets spéciaux ;

  • ... les Media Generator (surtout pour jouer avec les positions, mais cela sera bientôt abordé ;) ).;

  • ... les crops, le chapitre suivant :D .

Et tout se passe également dans la fenêtre de configuration !

Au niveau des tracks

Imaginons que l'on veut faire varier un effet, non pas juste sur média, mais à l'échelle de tout un track, et que vous avez la flemme de vous occuper des médias un par un (ce qui est compréhensible ^^ ).

Nous allons reprendre notre Gaussian Blur, l'appliquer au track (comme nous l'avons vu dans le chapitre des effets spéciaux) et dérouler la liste.

Image utilisateur

Cette ligne, qui longe tout le track, ne vous dit rien ? Mais si, c'est une timeline !

Elle fonctionne exactement comme la timeline d'un média. Il faut juste double-cliquer sur le nom de l'effet, dans le rectangle de configuration, pour pouvoir ouvrir la fenêtre de configuration de l'effet, ou encore double-cliquer sur une keyframe, mais il s'agit de la même chose que pour un seul média :) .

Mouhahaha, maintenant je suis le maître du temps ! Mouhahahaha :diable: :diable: :diable: ...Ah, que... quoi ! Je suis sur le site du Zéro ?! En direct ?! :euh: ... C'était pour rire ^^ (mince !).

La conclusion de ce chapitre est que la timeline est un outil qui permet de faire de grandes choses. Le principal intérêt est que vous pouvez animer tous les effets spéciaux que l'on a vu précédemment ! Et dans les prochains chapitres nous verrons comment étendre encore plus les possibilités de montage.

Maintenant, faisons la connaissance du crop, avec un petit retour sur les ratios en prime :) .

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite