Mis à jour le mercredi 2 décembre 2015
  • Facile

Les filtres (1/2)

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Abordons maintenant un des derniers chapitres du tuto : les filtres, ou comment modifier entièrement l'apparence de votre vidéo ;) .

Cette notion est divisée en 2 chapitres : un sur les filtres "simples", les plus faciles à régler, et un autre sur les filtres colométriques, plus difficile à utiliser :) .

Et comme je suis un fou, ce chapitre contient deux sous-parties, une pour les filtres qui modifient la couleur et une autre pour ceux qui modifient l'apparence. Cette séparation est assez subjective, de ce fait voici un petit schéma qui montre comment j'ai organisé la chose ;) .

Image utilisateur

Non traité ou déjà vu dans les chapitres précédents
Filtre de couleur simple (ci-dessous)
Filtre d'apparence simple (ci-dessous)
Filtre complexe (prochain chapitre)

Pour finir cette introduction, je tiens à signaler que je décris les effets assez brutement ; la règle d'or maintenant est la suivante : essayez par vous-mêmes ! En plus de lire ce tuto, testez les différents paramètres, regardez ce que ça donne,... Bref explorez ces effets ;) .

Filtres de couleurs

Pour vous montrer les différences, je vais utiliser cette image.

Image utilisateur

Black and White

Le titre dit tout :p ; l'image est mise en noir et blanc, selon le niveau souhaité. Ce filtre peut-être utile pour une introduction, ou pour mettre des trucs en évidence.

"Comment mettre quelque chose en évidence avec du noir et blanc ?" allez-vous me dire ^^ . Je vous répond que c'est en jouant sur les couleurs : tout en noir et blanc sauf notre objet/personnage qui est en couleur. Voici par exemple 4 images tirées de films qui jouent sur ça : Sin City, avec Marley Shelton et Clive Owen, et La liste de Schindler, lors du massacre d'un ghetto juif.

Image utilisateurImage utilisateurImage utilisateurImage utilisateur

Cette technique est utilisée pour mettre en évidence un élément, mais aussi pour marquer une ambiance différence ; je vais reciter l'exemple de Sin City, où un personnage se promène dans la ville, tout est en noir et blanc, et lorsqu'il rentre dans un bar, presque tout revient en couleur. C'est difficile de se faire une idée, mais si vous voyez le film, vous vous rendrez compte que cet effet joue très bien son rôle ;) .

Vous ne saurez pas faire tout de suite au niveau de la 1ère et la dernière image, mais vous pouvez reproduire l'effet de la lampe de poche sur Clive Owen :D . Allez, essayez de deviner...

Voilà la solution ^^ .

La clé de l'effet est le Cookie Cutter, qui nous permet d'avoir la forme de la lampe :) .
Le truc est de superposer 2 fois la même image ; celle au-dessus aura un Cookie Cutter avec un rond et un dégradé, pour simuler la torche, et ce qui est à l'intérieur est conservé, le reste est rejeté. Le calque en dessous aura l'effet noir et blanc :) .

Une dernière remarque, même une suggestion, en rapport avec La liste de Schindler. Un truc est d'utiliser la couleur pour marquer un élément (en l'occurrence la petite fille ; tout le reste du film est en noir et blanc) et revenir dessus par après, encore en couleur ; celui qui visionne ça s'en rappelle directement. Je ne vous raconterai pas cette partie du film, mais je vous garantis que c'est prenant quand on la revoit :waw: .

Je reparlerai de cette possibilité de colorer une seule partie d'une scène, mais c'est encore un peu trop compliqué pour l'instant :) .

Le seule paramètre dans la fenêtre de configuration pour l'effet Black and White est une barre qui règle le niveau de noir et blanc... Avouez-le, rien de compliqué ^^ .

Black Restore

Black Restore est un filtre qui change progressivement les couleurs, en partant des plus sombres vers les plus claires. Si vous ne comprenez pas, animez le paramètre Thresold ("seuil" en anglais): mettez-le à 0 au début et à 1 (à fond) à la fin. Le noir s'applique d'abord aux couleurs les plus foncées ; d'abord la porte, puis les tonneaux, fenêtre et portes en arrière plan et enfin le sol.

Voici un exemple en vidéo ;) .

Cet effet est génial pour faire une transition, mais assurez-vous que vous avez des couleurs un peu "dans tous les tons", c'est-à-dire pas noir d'un côté et blanc de l'autre, le but est d'avoir un effet progressif. Un truc pour y parvenir est d'utiliser des corrections de couleur dans Vegas, mais c'est l'objet du prochain chapitre :D .

Brightness and Contrast

Brightness signifie Luminosité en français, et Contrast reste contraste :) .

Je pense que le concept de luminosité n'est vraiment pas difficile à comprendre : plus la valeur est élevée plus c'est clair et inversement :p .

Image utilisateur

(A gauche, la valeur est de -0,3 et à droite c'est 0,3 .)

Ce paramètre est intéressant pour les endroits qui sont plus sombres, mais n'en abusez pas, il ne faut pas rendre les gens myopes après ça :lol: .

Le contraste, c'est une autre histoire ^^ . Le but du contraste est de regrouper les couleurs qui sont dans les mêmes tons. Vous pouvez faire l'expérience en prenant un dégradé noir vers blanc (Color Gradient) et en mettant le contraste à fond ; 2 zones vont se former, une pour le noir et une pour le blanc.

Dans la pratique, cette option permet de renforcer des zones de l'image, on voit mieux en quelque sorte. Comme pour la luminosité, il est déconseillé d'en mettre beaucoup ;) .

Image utilisateur

(Ici, le contraste est à 0,5 .)

Le dernier paramètre de ce filtre, Contrast Center, est trop compliqué pour l'aborder maintenant, regardez dans l'aide si cela vous intéresse :) (le point d'interrogation en haut à droite de la fenêtre des paramètres).

HSL Ajust

Dans ce filtre, il y a un paramètre très intéressant : la Saturation. Concrètement, elle permet de saturer/désaturer des couleurs et le résultat obtenu est une image plus nette.

Image utilisateur

(Voici ce qui se passe avec une valeur de 2 pour la saturation.)

Voici une belle définition tirée de Wikipédia :) .

Citation : Wikipédia

En théorie des couleurs, la saturation ou pureté est l'intensité d'une teinte spécifique. Elle est basée sur la pureté de la couleur ; une teinte hautement saturée a une couleur vive et intense tandis qu'une teinte moins saturée paraît plus fade et grise. Sans aucune saturation, une teinte devient un niveau de gris.

En gros, on augmente ou on diminue l'intensité d'une teinte. Vous pouvez également en ajouter une, c'est le paramètre Add to hue, ou "teinte" sur la version français de Vegas. La couleur de l'image est totalement modifiée, vous pouvez le constater par vous même ;) .

Enfin, le dernier paramètre, Luminance, permet d'augmenter/diminuer la luminosité de notre vidéo.

Quelle est la différence entre ce paramètre et celui vu plus haut, avec le filtre de contraste ?

Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais ces 2 filtres modifient les couleurs d'une manière différente, un représente une couleur sous la forme RGB (Red Green Blue), l'autre sous la forme HSL ou TSL (Hue, Saturation, Lightness ; Teinte, Saturation, Luminance). Une annexe est éventuellement envisageable, mais pas avant un bon moment :p .

Choisissez la luminosité que vous voulez, mais j'ai une petite préférence pour la deuxième, car j'ai l'impression que toutes les couleurs n'augmentent pas en même temps, il est plus facile de distinguer les objets, ce qui n'est pas le cas avec l'autre :) .

Invert

Invert est un filtre qui inverse les couleurs. Au lieu d'avoir du noir, vous avez du blanc, au lieu du bleu vous avez de l'orange,... et inversement.

Image utilisateur

Au niveau des options, vous pouvez juste régler le niveau de l'inversion :) .

Ce genre de rendu est intéressant car la distinction est très forte ; pourquoi un texte blanc sur un fond noir est-il plus lisible qu'un texte blanc sur un fond gris ? Parce que le noir et le blanc sont inverses l'un de l'autre. Aussi, il est aisé de lire un texte bleu sur de l'orange, même si on échange les deux couleurs. Ca fonctionne avec du texte, mais aussi avec de la vidéo ! Ainsi, avec un petit coup de Cookie Cutter, on peut obtenir des rendus de ce genre.

Image utilisateur

Sepia

Sepia est un filtre qui change la teinte globale de la vidéo, pour donner l'impression d'un vieux film ou d'une vieille photo.

Image utilisateur

Dans les paramètres, Color donne la couleur de la teinte, on s'en doute ^^ . Blending strenght spécifie la force du filtre, l'opacité en quelque sorte. Enfin, Blending falloff créé un dégradé entre les couleurs d'origine de l'image et les rend grises. Plus le curseur est à droite plus les couleurs sont conservées donc plus l'image est grisée.

Filtres d'apparence

Add Noise

Add Noise est un effet à la fois facile et très utile ! En effet, il créé l'impression d'une mauvaise réception, comme à la télévision lorsqu'il neige beaucoup :p . On appelle cet effet un bruit.

Image utilisateur

Au niveau de la fenêtre de configuration, Noise level règle la densité du bruit ; inutile de vous dire qu'il ne faut pas trop exagérer avec ça ^^ . Monochromatic signifie que, si c'est coché, le bruit sera en noir et blanc, comme le vrai bruit des problèmes de réception. Par contre, s'il est décoché, il y aura des couleurs choisies aléatoirement :) . Gaussian noise est une option qui génère un bruit plus puissant (lorsque je l'ai activé, avec le même bruit que sur l'image un peu plus haut, je n'ai presque plus rien vu :o ). Enfin, Animate, comme son nom l'indique, anime le bruit ou pas. Lorsque c'est décoché, on dirait que plein d'insectes sont venus d'écraser contre l'écran :lol: .

Cet effet est intéressant pour 2 raisons : il peut-être utile pour les personnes qui cherchent à créer une atmosphère un peu malsaine, notamment en simulant des problèmes de réception. Mieux, lorsque vous accélérez une partie d'une vidéo, vous activez le bruit, ça passe généralement mieux ;) .

Aussi, il peut jouer un rôle similaire à celui du filtre de noir et blanc, en mettant en évidence quelque chose. Attention tout de même à ne pas mettre une intensité trop élevée, pour ne pas faire mal aux yeux :p .

Image utilisateur

(C'est mieux quand ça bouge ^^ .)

Border

Tout est dans le nom :lol: . Border est un filtre qui créé un bord autour de la vidéo.

Image utilisateur

Il existe plusieurs sortes de bords, que vous pouvez changer en modifiant le paramètre Type. Blurred rend le bord transparent, mais avec un flou. Le résultat n'est franchement pas mal et est très similaire à un crop. Beveled donne un bord rectangulaire avec les bords bisautés, c'est comme sur l'image. Enfin, Solid rend le bord tout simplement plein, avec une couleur unie :) . Couleur que vous pouvez choisir en bas de la fenêtre au passage.

Nous avons ensuite le paramètre Size, qui règle la taille du bord (pas très compliqué à deviner ^^ ) et le paramètre Angle, qui est activé seulement si vous avez sélectionné un bord biseauté, vous permet de régler l'angle d'une source lumineuse et qui agit sur le bord. Pour terminer, nous avons le choix d'une couleur pour le bord, solide ou en biseau seulement.

L'avantage ici est que, sauf pour le bord solide, la vidéo a un aspect adouci, moins choquant. C'est notamment pas mal dans les petits montages genre diapos de vacances, ou dans certains reportages.

Bump Map

Pour introduire le filtre Bump map, je vais d'abord vous parler un peu du bump mapping, qui est à l'origine directe de cet effet.

Le bump mapping est une méthode utilisée dans les jeux vidéos et en images de synthèse pour simuler un effet de profondeur sur une texture, qui est théoriquement plate. Pour illustrer la chose, je vais prendre l'exemple du carrelage.

Le truc est de créer la normale de la texture, c'est-à-dire une version de la texture qui représente les niveaux. Pour le carrelage, ce serait les joints en béton et la pierre elle-même ; cette texture est appelée "normal map" (vous n'êtes pas obligé de retenir hein ^^ ).

Et là, magie de l'informatique, en mixant les 2 textures (celle d'origine et celle avec les niveaux) et en utilisant un certain type de lumière, il en ressort un effet de profondeur très réaliste et qui ne pompent pas énormément de ressources !

Le filtre Bump Map permet de réaliser cet effet ; il créé la normale map de toutes les images et il donne une impression de profondeur.

Image utilisateur

Le schéma, ainsi que les coordonnées X, Y et Z, permettent de positionner la source de la lumière qui va créer les ombres dues aux élévations.

Justement, il y a plusieurs types de lumières, que l'on peut choisir dans la liste déroulante Light type. Les noms sont très équivoques ; une lumière de type Directionnal donne une lumière directionnelle, "qui va dans un seul sens" ; au contraire, Spotlight donne une lumière émanant d'un spot, en rond, comme avec une lampe de poche ; enfin une lumière Omnidirectionnal est une lumière qui se diffuse partout :) .

Le paramètre Intensity règle, bien évidemment, l'intensité de la lumière, avec Ambiance vous modifiez la quantité de lumière dite ambiante, émise par l'image. Shininess, ou brillance, modifie le taux de réflexion de la lumière sur l'image.

Bump height règle la hauteur des niveaux : plus la valeur est élevée plus vous avez l'impression de profondeur.

Les dernières options régissent la manière dont est généré le fichier avec les niveaux ; Bump channel permet de choisir quel canal de couleur sera utilisé (rouge, vert, bleu ou alpha (transparence)) ; White is high défini quelles zones seront élevées : si c'est coché, les zones claires et blanches seront élevées (on dit "bumpées") et si c'est décoché ce sont les zones sombres et noires.

Notez que si vous avez sélectionné une lumière de type spot (Spotlight), vous pouvez régler la cible avec les coordonnées qui seront dégrisées ou avec la croix sur le schéma. Vous pourrez aussi modifier le diamètre du rayon avec le paramètre focus.

Je vais être franc avec vous, je ne vois pas énormément d'utilisations différentes pour ce filtre :p . La principale est certainement une synchronisation avec la musique dans les frag-movies.

En effet, lorsqu'on synchronise la musique et le frag, on peut encore renforcer cette impression en ajoutant un filtre pour la luminosité au moment clé, ainsi qu'un filtre de Bump map, en animant le paramètre Bump Height ;) .

Deform

Comme je le fais souvent remarquer, l'avantage de Vegas est que, si on connaît un peu d'anglais, il est assez facile de s'y retrouver dans les filtres grâce aux noms, et en voici une autre preuve : le filtre Deform, qui permet de déformer l'image de toutes les manières possibles et imaginables :D .

Image utilisateur

Amout définit l'importance et la direction de la déformation ; si c'est négatif on va vers le bas ou à gauche, et si c'est positif la distorsion tendra plutôt vers le haut à droite. Tout dépend en fait des autres paramètres !

Vous pouvez ainsi définir indépendamment chaque direction de la déformation ! Squeeze écrase la vidéo, on compresse ou on écrase l'image. Shear créé une torsion, en fait un bord va dans un sens tandis que le bord opposé va dans l'autre, horizontalement ou verticalement. Enfin, Curve courbe le tout :) .

Cependant, en déformant votre image, il est possible que ce ne soit plus centré et qu'une grande partie soit masquée : la case Center image permet de remédier à ce problème ;) . Et pour terminer, Background Color règle la couleur de l'arrière-plan.

Film Effects

Ah, un de mes filtres préférés :D . Film effect permet de simuler un vieux film, comme ceux sur les bobines qu'on mettait sur les anciens projecteurs. Cela implique cependant des parasites et un changement de la teinte de toute la vidéo.

Image utilisateur

Grain modifie la granulosité de la vidéo, c'est un peu comme un léger bruit. Le paramètre Tint lui change le niveau de la teinte qu'on applique sur la vidéo. Attention, n'en abusez pas trop :p . Pour la couleur, ça se passe juste un peu plus en bas, dans Color. L'option Convert to grayscale rend le film en noir et blanc lorsque c'est coché, en couleur quand ça ne l'est pas.

A présent, voici la partie la plus marrante : le réglage des particules ^^ . Notez que vous devez d'abord cocher la case Enable particles et que, pour modifier un paramètre, vous devez d'abord sélectionner le type de particules (Type) ensuite vous changez la valeur (Amount). En effet, chaque paramètre est indépendant, mais l'interface est un peu ratée de ce côté là, on pourrait croire qu'il est commun pour toutes les sortes de particules :euh: .

Et vous avez un choix assez large de parasites : de la poussière (Dust), des genres de petits éclairs, comme si la lampe du projecteur n'éclairait pas constamment (Flicker), des cheveux (Hair), le fameux problème de la pellicule un peu mal centrée verticalement, lorsqu'elle va un peu trop en haut ou en bas, et qu'elle revient au milieu rapidement (Jitter) et pour finir des lignes verticales qui parcourent l'écran (Scratches).

Ce filtre est génial, car à lui seul, et couplé à quelques sons, le rendu est complétement différent, on a l'impression de faire un plongeon dans le passé :) . La preuve vivante est certainement les vidéos de présentations des maps de Team Fortress 2 : en voici une, et encore une autre par exemple ;) .

Film Grain

Film Grain ajoute un grain à l'image, un genre de bruit tout léger. Par exemple, il est parfait pour donner une impression de radioactivité ou de vieux film ;) .

Image utilisateur

(J'ai mis la plus grande valeur, le preset "Extreme", pour qu'on puisse voir quelque chose ^^ .)

Amount spécifie la quantité de grains, tandis que Granularity modifie la taille des grains. Enfin, Chromaticity règle le niveau de couleur qui est dans le bruit. Si le curseur est sur la droite, vous aurez un bruit qui est coloré, à l'inverse à gauche il sera gris.

Glow

Le filtre Glow est un de ces filtres qui peuvent complètement changer une vidéo, sans pour autant la rendre moche et visuellement insupportable, si l'effet est bien réglé ;) .

En fait, une lueur est ajoutée à la vidéo, "un halo autour des objets lumineux", pour citer la documentation de Vegas ^^ . Je vais utiliser une autre image, un peu plus adaptée, et qui montre mieux l'effet ;) .

Image utilisateur
Image utilisateur

(Avant et après.)

Il y a 3 principaux paramètres : la luminosité (Glow percent), l'intensité (Intensity) et la suppression (Suppression). Je vais encore citer la documentation, c'est assez difficile d'expliquer comme ça :p .

Citation : Monsieur Vegas

Luminosité : modifie la luminosité (similaire à la création d'un halo)
Intensité : ajuste l'intensité de la couleur de la lueur
Suppression : [...] pour supprimer la lueur afin qu'elle ne soit appliquée qu'aux zones lumineuses.

Vous pouvez également modifier la couleur de la lueur à votre guise, mais je vous invite à quand même rester sur le blanc :D .

Cet effet est efficace pour renforcer une ambiance ou bien pour faire des transitions : mettez l'intensité au minimum, puis à fond à la fin d'un média, et commencer un autre média au maximum puis à une valeur nulle. Un autre exemple d'utilisation est lorsque le joueur doit parcourir une certaine distance, en plus d'accélérer, avec cet effet ça passe mieux ;) .

Lens Flare

Lens Flare est un effet très courant, qu'on retrouve dans tout bon logiciel de retouche d'images notamment, et qui simule un halo de lumière qui peut se former à cause de l'objectif d'un appareil photo ou d'une caméra. Ajoutez-le, vous verrez de quoi je parle ;) .

Image utilisateur

Le schéma, ainsi que les coordonnées, vous permettent de positionner la source de la lumière qui créé l'halo. Lens type modifie le type d'objectif, et donc le type d'halo généré.

Tint règle la quantité de teinte appliquée à la lumière (vous pouvez choisir une couleur à côté du schéma), tandis que Intensity en règle l'intensité. Blend change en quelque sorte l'opacité de l'effet. Bien évidemment, Size modifie la taille de l'halo, et pour finir Perspective ajuste l'angle de visualisation. En fait, quand la valeur est négative, un côté de l'halo grandit tandis que l'autre rétrécit, et inversement lorsque la valeur est positive :) .

Light Rays

Light rays est un filtre que j'utilise aussi assez souvent, car il permet de faire un tas de trucs géniaux ! Je vais vous en montrer un ou deux après, il faut par moment quand même le savoir ;) . Concrètement, ce filtre génère une source lumineuse qui émet des rayons.

Image utilisateur

Comme toujours, le schéma et les coordonnées permettent de positionner la source de la lumière. Vous pouvez aussi changer la couleur des rayons. Sensibility modifie, je cite la documentation, "la sensibilité de l'effet sur les zones plus sombres". Essayez, vous verrez la différence ;) . Plus intéressant, Strength quantifie la puissance des rayons, littéralement la force.

Pour le cadre en dessous, il permet de s'arranger pour que l'on ne voit que ce qui est dans le centre d'un cercle, et tout le reste est masqué. Il faut par ailleurs activer la case Bound Radius. Vous pouvez changer indépendamment le rayon horizontal ou vertical avec Radius X et Radius Y. Feather a la même fonction que dans le Cookie Cutter, c'est la valeur d'un dégradé entre l'image et le cercle.

Le paramètre Blend permet de mixer les rayons avec l'image ; plus la valeur est basse et plus on verra les rayons (à 0, on voit tous les rayons), tandis que si la valeur augmente on les voit de moins en moins (à 1, il n'y a plus que l'image). Cette option est utile pour ne pas créer un trop grand choc ;) . Enfin, Noise est le petit frère du filtre Add Noise et ajoute un bruit dans les rayons :) .

Dis, tu me parlais de texte un peu plus haut, tu pourrais t'expliquer plus, parce que franchement cet effet sur une vidéo ça le fait pas trop :euh: .

Le rendu peut-être bien lorsque, comme pour Add Noise et Glow, vous l'appliquez pour une partie en accéléré que les gens n'ont pas besoin de voir en détail, mais qu'il faut montrer pour garder le fil des idées.

Mais je vous l'accorde, c'est pas beau :p . Par contre, sur les textes, c'est génial... Appliquez un peu ce filtre sur un texte au choix... Ah, vous voyez que c'est un chouette filtre :) .

Image utilisateur

Hein que c'est beau ^^ . Et là, il ne reste plus qu'à laisser libre cours à votre imagination... et à utiliser la timeline ! En effet, rappelez vous que vous pouvez animer tous les paramètres, dont la position de la source lumineuse. Vous voyez où je veux en venir ? :p .

Image utilisateur

(J'ai mis une keyframe au début à une extrémité du texte,
j'en ai mis une autre à l'autre bout et
j'ai copié/collé la première pour la mettre à la fin du texte, pour revenir à la même position :) .)

Désolé pour la mauvaise qualité de l'image, ne vous inquiétez pas, ça ne fera pas ça dans votre vidéo :D .

Maintenant, un petit truc, mais il va falloir me faire confiance : créez un nouveau track, placez-le au-dessus du track avec le texte, mettez une couleur, comme du rose (pour que ça soit plus intime :lol: ), et allez dans les propriétés du tracks tout à gauche et changez le mode de fusion pour Overlay. Pour rappel, c'est l'icône entourée en rouge ci-dessous.

Image utilisateur
Image utilisateur

Notez que si votre vidéo est en dessous du track en Overlay.

Mirror

Mirror, vous l'aurez deviné, simule un miroir :) .

Image utilisateur

Ca va être assez court :D . Le schéma modifie le centre de la réflexion, tandis que Angle change l'angle (tu m'étonnes :lol: ). Background color permet de choisir la couleur du fond qui pourrait apparaître selon la position du miroir.

Je ne sais pas trop que dire sur cet effet, les applications peuvent être variées ;) .

News Print

News Print simule un aspect de papier journal, ou comme si l'image avait été scannée. Si vous ne voyez pas trop, descendez la taille des points (Dot size) dans les paramètres.

Image utilisateur

Avec la taille des points, vous n'avez qu'un seul autre paramètre : Type. Il définit la manière avec laquelle sont générés les points, il y a Monochrome (en noir et blanc), Color (en couleur) et Offset Color, qui est très proche de Color (on voit à peine la différence :p ).

Pinch/Punch

Pinch/Punch déforme votre vidéo, comme si on appuyait dessus ou si on la tirait en un point :) .

Image utilisateur
Image utilisateur

(Pinch et Punch.)

Amount règle la force de la pression exercée par la déformation ; le fait que la valeur soit positive ou négative change le sens de la déformation, soit on tire soit on appuie :) . Les paramètres de Scaling modifient l'étendue de l'écrasement, et si vous souhaitez modifier les paramètres indépendamment pour la verticalité et l'horizontalité, il faut décocher Proportionnal ;) .

Pixelate

On avait déjà survolé l'effet Pixelate dans le TP avec la vidéo à décoder : il pixelise l'image :) .

Image utilisateur

Au niveau des paramètres, c'est vraiment pas sorcier : Horizontal pixelization définit le taux de pixelisation horizontalement et c'est pareil pour Vertical pixelization mais verticalement :) .

Spherize

Spherize est très similaire à Pinch/Punch ; l'effet et les paramètres correspondent ^^ . La différence est très minime, et j'ai du lire la documentation pour la (sa)voir : la distorsion créée par le Pinch/Punch est "légèrement plus nette" ; on ne vous brûlera pas sur la place publique parce que vous utilisez le filtre de sphère :lol: .

Le filtre de sphère donc déforme l'image comme si elle était plaquée sur une sphère", dixit la doc. Concrètement, imaginez que vous gonflez un peu un ballon de baudruche, que vous plaquez la vidéo dessus et que vous gonflez encore :) .

Comme je l'ai dis plus haut, le rendu est le même, ce qui explique l'absence d'image, et les paramètres sont similaires ; Amount définit l'importance de la déformation (une valeur négative change le sens de déformation) et le paramètre Scaling modifie la largeur et la hauteur de la sphère, de manière proportionnelle (les chiffres augmentent en même temps) ou pas, en décochant la case Propotionnal, et enfin grâce au schéma vous réglez la position de la sphère :) .

Swirl

Swirl est en fait la simulation d'une tempête sur la vidéo. L'image d'aperçu est suffisamment parlante :p .

Image utilisateur

Pour les paramètres, ce n'est pas bien compliqué : le schéma permet de positionner notre tornade, Amount en règle la puissante. Notez qu'avec une valeur négative elle ira dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, tandis qu'avec une valeur positive c'est dans l'autre sens ;) . Et Scale en règle tout simplement la taille :) .

Timecode

Le Timecode est le moment d'une vidéo. Par exemple, le timecode de l'image est 2,336 secondes ou la 70ème frame. Ce sont deux notations différentes pour exactement le même moment :) .

Image utilisateur

Timecode Format définit le format du timecode ; cela peut-être des secondes, des minutes, des minutes et des secondes ou des frames. Si vous voulez que ça compte durant toute la vidéo, il faut mettre un calque transparent avec l'effet Timecode dessus et qui se répète sur toute la durée de la vidéo. Je vais être franc avec vous, je n'ai jamais utilisé les autres formats, ne vous cassez pas la tête dessus :p .

Le reste des options permet de régler l'affichage du Timecode. Ainsi, Horizontal alignment et Vertical alignment permettent de le mettre à gauche, à droite, au milieu, en bas,... Bref aux 4 coins du média :) . Enfin Timecode width et Timecode height règlent la hauteur et la largeur, bref la taille, du Timecode.

TV Simulator

TV Simulator, ou comment transformer votre ordinateur en vieille télévision qui reçoit mal :D .

Image utilisateur

Detail Zoom est le paramètre qui permet de zoomer sur tous les éléments qui sont ajoutés par le filtre ! Ensuite, Aperture grill règle littéralement l'aspect d'une grille qui apparaît sur la vidéo lorsqu'on applique l'effet ; plus la valeur est élevée plus elle est visible.

Quant à Interlacing, il augmente ou diminue la visibilité de bandes horizontales, que l'on appelle bandes entrelacées. Ils sont le résultat de l'encodage des vidéos diffusées sur les télévisions.

Line Sync est un paramètre "réaliste", mais dangereux ; il créé des interférences horizontales. Pour voir réellement ce qu'il faut, mettez tous les paramètres sur 0 et mettez Line Sync sur une valeur différente de 1, vous comprendrez tout de suite ;) . Notez que pour que le paramètre ne soit pas visible, il doit être sur 1.

Ce paramètre est dangereux car si vous exagérez un peu avec, ça devient rapidement insupportable, encore plus qu'avec les autres effets, et ce parce que toute la vidéo est déformée, on ne sait rien reconnaître. C'est exactement la même chose pour Vertical Sync, qui fait défiler la vidéo verticalement. S'il est trop utilisé, le gars qui regarde votre vidéo sera rapidement perdu et si ça se trouve ne regardera même pas la fin :( .

Plus sympathique, Scan phasing change la fréquence de balayage de la vidéo. Phosphorescence permet d'ajouter un aspect de phosphorescence bleu propre aux télévisions. Et pour finir, Static est un genre de bruit, il simule "une réception insuffisante".

Wave

Wave, que l'on peut traduire par onde, déforme la vidéo en la faisant parcourir d'ondes.

Image utilisateur

Le nombre d'ondes horizontales et verticales est contrôlé par les paramètres Horizontal waves et Vertical waves. Leur amplitude, autrement dit leur hauteur, se modifie par Horizontal amplitude et Vertical amplitude. Enfin, Horizontal phase et Vertical phase changent la position des ondes, en les faisant progressivement parcourir le média :) .

Ouf ! On est au bout :D .

Il s'agissait d'un des plus longs chapitres. Je sais que je me répète encore mais c'est important : testez ces filtres par vous-mêmes ! Vous ne vous imaginez pas le temps gagné quand on connaît globalement les filtres quand on prépare un projet sur papier, et sur Vegas même :) .

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite