Mis à jour le 02/12/2015
  • Facile

Les sous-titres

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Dans cette annexe, nous allons faire la connaissance d'une méthode très répandue et permettant d'exporter vos vidéos avec une facilité déconcertante : l'ajout de sous-titres :) . Mettons-nous d'accord sur deux ou trois points avant de commencer.

Mise au point

Quand on parle de sous-titres, il s'agit évidemment du texte situé (généralement) en bas de l'écran et qui est une transcription de ce qui est dit ou affiché dans une vidéo.

Il y a plusieurs méthodes pour en afficher, mais les deux principales sont les suivantes :

  • l'incrustation dans la vidéo ; les mettre directement dans la table de montage avec des calques de textes.

  • les mettre dans un fichier externe, séparé de la vidéo.

Pourquoi la seconde méthode est meilleure que la première ?

Une liste de blâmes s'impose :diable: (oh que j'adore faire ça :D ).

  • avec la première méthode, les textes sont encodés dans la vidéo. Ainsi, il y a une perte de qualité lors de l'encodage ; à la fin, cela peut devenir illisible :( . Certaines vidéos sur des sites de streaming illustrent bien ce phénomène... et je ne vous parle pas du rendu catastrophique lorsqu'on réencode une vidéo qui contient déjà des sous-titres !

    Par contre, avec un fichier externe, le lecteur vidéo va le lire et ajouter lui-même le texte, quelque soit la qualité de la vidéo ;) ;

  • si jamais il y a des fautes d'orthographe ou une erreur de synchronisation, avec une incrustation, vous devrez tout réencoder ! Avec la seconde méthode, nous n'avez qu'à ouvrir et éditer le fichier :D ;

  • vous pouvez utiliser plusieurs fichiers externes ; ainsi, vous pouvez proposer au spectateurs plusieurs versions de sous-titres, par exemple plusieurs langues :) . Avec une incrustation c'est tout simplement impossible !

En clair, des sous-titres séparés d'une vidéo sont plus flexibles, de meilleur qualité et plus faciles à éditer :) .

Dis donc... J'ai déjà regardé une vidéo avec un ou plusieurs sous-titres, MAIS il n'y avait qu'un seul fichier ! Qu'avez-vous à dire pour votre défense ?

Euuuh... :euh: . Bon, je l'avoue, il y a une astuce : les conteneurs.

Un fichier conteneur est un fichier qui peut contenir différents types de données (qu'on appelle des flux). Pour une vidéo, vous devez avoir au minimum un flux audio et un flux vidéo (logique), mais vous pouvez également ajouter d'autres flux audios (par exemple, dans le cas d'un film, avoir plusieurs langues disponibles), ou bien... des sous-titres :) .

Bon, j'ai un fichier avec les sous-titres... mais comment les intégrer ?

Et bien, la magie de l'informatique fait que la plupart des lecteurs vidéos peuvent ouvrir le fichier et les ajouter automatiquement :D . Si vous avez intégré les sous-titres dans un conteneur, les lecteurs proposent un liste des flux disponibles : audios, vidéos... et sous-titres :) .

Mais... comment fonctionne un sous-titre ?

Pour un seul sous-titre, il faut trois informations :

  • le temps à partir duquel le sous-titre s'affiche ;

  • le temps où s'arrête l'affichage ;

  • le texte du sous-titre.

Il y a deux manières de créer des sous-titres : soit les écrire soi-même (très déconseillé pour votre santé mentale :lol: ), soit utiliser un programme qui vous assistera. C'est ici qu'intervient Subtitle Workshop :) .

Subtitle Workshop

Il s'agit d'un programme libre et très accessible ; pas besoin d'être un expert pour l'utiliser ! Pour le télécharger, vous pouvez aller sur le site officiel, ou passer par Clubic. Je ne vous guiderai pas pour l'installation tellement elle est simple :p . Une fois que c'est fait, démarrez-le.

Image utilisateur

On ne va pas trop s'éterniser sur l'interface ; commencez par indiquer le framerate de votre vidéo sur la gauche de la fenêtre (ce qui est souligné en bleu). Ensuite, on va créer notre projet : allez dans l'onglet File (en rouge) et cliquez sur New Subtitle.

A cet instant, vous pouvez créer vos sous-titres, mais vous devez indiquer manuellement les temps auxquels ils apparaîssent et disparaissent. Il y a moyen de faire plus facile : allez dans l'onglet Movie (en vert), cliquez sur Open et sélectionnez votre vidéo. Et comme par magie, elle s'ouvrira :magicien: .

Image utilisateur

En utilisant les deux boutons encadrés en rouge, vous allez pouvoir spécifier quand commencent et quand termine l'affichage d'un sous-titre :) . Il suffit de sélectionner le moment désiré avec le curseur de navigation (encadré en bleu) ou les boutons (encadrés en vert), ensuite de cliquer sur le bouton rouge de gauche : il va indiquer le début. Ensuite, avancez dans la vidéo, et cliquez sur le deuxième bouton ; un élément apparaitra dans la liste en dessous de la vidéo, c'est votre premier sous-titre :) . Reste encore à indiquer du texte : le champ tout en bas de la fenêtre (encadré en orange) est fait pour ça ;) .

Image utilisateur

Reste plus maintenant qu'à le sauvegarder : allez dans l'onglet File et sélectionnez Save. Une fenêtre s'affichera et vous proposera une tonne de type de fichier :lol: .

Commencer à expliquer l'utilité de chaque sous-titre prendrait un temps fou, et personnellement je n'ai pas assez de motivation pour le faire ^^ . Il y a cependant un format très facile à lire et à éditer : le format .str, appelé SubRip dans la fenêtre. Double-cliquez dessus, entrez un nom et c'est dans la poche ;) .

Image utilisateur

Par curiosité, vous pouvez ouvrir le fichier, le contenu ne vous mordra pas :D . N'importe quel éditeur de texte peut le faire.

1
00:00:02,089 --> 00:00:02,954
Mon premier sous-titre :) .

2
00:00:03,575 --> 00:00:04,328
Un autre sous-titre.

Ce n'est vraiment pas compliqué à comprendre : pour chaque paragraphe, la première ligne est le numéro du sous-titre, la seconde contient les timings d'affichage, et enfin la dernière contient le texte à afficher.

Selon les types de fichier, la disposition des informations change, par exemple pour un fichier SubSonic (.sub) pour les mêmes sous-titres, on obtient ceci :

1 2.09 \ ~:\ Mon premier sous-titre :) .
1 2.95
1 3.58 \ ~:\Un autre sous-titre.
1 4.33

On retrouve toujours nos trois informations, mais agencées de manière différente.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite