Mis à jour le mercredi 2 décembre 2015
  • Facile

TP : décodage d'une vidéo

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Oui oui oui, vous avez bien lu le titre, nous allons faire un TP :D .

Consignes

La consigne est la suivante : vous devez décoder une vidéo...

Non non, ne vous en allez pas :lol: . L'objectif de ce TP est de vérifier si vous savez reconnaître les différents effets qui ont été utilisés. Si vous voulez essayer de refaire la vidéo, vous pouvez, je ne vous oblige pas ;) . Ce que j'aimerais surtout, c'est que vous puissiez la décomposer et en retirer toutes les choses que j'ai utilisées.

Plus vous jonglez facilement avec tous les outils qui sont à votre disposition, plus vous décoderez les vidéos facilement et plus vous pourrez faire la vôtre rapidement et efficacement ;) .

Téléchargez déjà la vidéo en cliquant sur l'image ci-dessous.

Image utilisateur(Pour ceux qui cherchent la signification de mon pseudo, répétez-le tout haut et relativement lentement :lol: .)

Vous aurez également besoin de cette image pour continuer.

Image utilisateur(Vous voyez l'effet chromatique venir, hein ^^ ; l'image a été trouvée sur ce forum.)
Le dernier (mais non des moindres) média dont vous aurez besoin est la chanson : c'est "Reload" de "Rob Zombie", que j'ai trouvé dans la bande-son de la trilogie Matrix.

Notez qu'ici la musique est relativement importante : c'est elle qui donne tout le rythme à la vidéo. Ainsi, c'est relativement calme, on passe l'intro, puis ça monte à crescendo, on va tout doucement vers le frag, ... Si vous pouviez l'utiliser, ça serait vraiment pas mal pour le rythme, mais aussi pour avoir une limite de durée pour les différentes parties. A vous de voir ;) .

Enfin, voici le schéma des parties de cette vidéo, qui est d'ailleur commun à un grand nombre de production :

  • l'introduction : on présente le movie-maker, un éventuel studio, un titre, un logo,...

  • l'action : le frag en lui-même.

  • l'outro, ou le générique.

Petite précision : le début, avec "Vidéo d'entraînement #1", est juste là pour mettre un nom, et j'ai rajouté un effet ou deux, mais un peu hors de votre portée, donc oubliez ;) .

Nous allons bientôt commencer, mais je vais d'abord vous expliquer 2-3 petites choses avant de continuer ;) .

Préalables

Les marqueurs

Les marqueurs sont en fait des repères que vous pouvez insérer dans votre table de montage et que vous pouvez nommer. Par exemple, vous pouvez séparer les 3 parties, c'est-à-dire l'intro, le frag et le générique. Il se présente sous la forme d'un trait orange avec un numéro.

Pour insérer un marqueur, il faut aller dans l'onglet Insert et appuyez sur Marker.

Image utilisateur
Image utilisateur

Si vous voulez la déplacer, il suffit de prendre le numéro en gardant le bouton gauche de la souris enfoncé et de le translater horizontalement. Vous pouvez également lui assigner un nom, en faisant un clique-droit, en appuyant sur Rename et en tapant ce que vous désirez.

Image utilisateur

Oui mais bon, ce projet est quand même "petit", ça ne vaut pas trop la peine d'utiliser des marqueurs.

Dans un sens oui, mais les marqueurs ont une particularité ; tout comme la barre de navigation, ils sont magnétiques, c'est-à-dire que si vous approchez un média d'un marqueur, il s'y collera automatiquement :) . Cette méthode est pratique lorsqu'on veut synchroniser le son et l'image.

Par exemple, dans la vidéo que vous devez analyser, j'ai synchronisé les transitions en fonction grâce aux marqueurs. Pareil pour les numéros qui défilent lors de l'action, sauf que je me suis basé sur la vidéo ;) .

La barre horizontale

Au milieu de la vidéo, vous avez un effet un peu étrange qui se présente comme ceci.

Image utilisateur

Je serais quand même vache de ne pas vous dire ce que c'est, étant donné que nous l'avons juste survolé, et que ce n'est pas évident à trouver tout seul ^^ .

La barre horizontale est créée en dupliquant horizontalement la forme carrée du Cookie Cutter. Le réglage s'appelle Repeat-X ; dans ce cas-ci, il faut le mettre au maximum, pour qu'une barre se forme, et pour qu'elle prenne tout l'écran. Voici un exemple, avec le paramètre de répétition à 1 puis à 10.

Image utilisateur

Donc vous devez donc mettre le Repeat-X de votre Cookie Cutter à fond pour obtenir l'effet désiré ;) .

Avant de commencer

Si vous n'êtes pas très sûr de vous, que vous hésitez à vous lancer, n'hésitez pas à relire les chapitres, car j'utilise massivement les effets ! N'ayez pas peur de reculer un peu dans le tuto pour vous remémorer les gros morceaux.

Regardez la vidéo maintenant, et si vous ne vous sentez pas trop capable de le faire, voici une petite liste des effets que j'ai le plus utilisé (je la masque pour ceux qui veulent faire sans ;) ). De même, si vous bloquez un peu, vous pourrez l'utiliser pour procéder par élimination ;) .

  • les flous ;

  • Cookie Cutter ;

  • l'effet chromatique ;

  • la transition qui produit un flash (Flash) ;

  • le crop ;

  • un générique ;

  • un bruit fractal.

Pour finir...

J'ai utilisé un effet spécial que nous n'avons jamais vu : Pixelate. Comme son nom l'indique, il permet de pixeliser un média.

Une dernière chose aussi : ne vous tracassez pas si vous ne trouvez pas exactement les mêmes effets de transition que moi ; le principal but de ce tuto est de mettre en pratique des grosses notions (crop, Cookie Cutter,...), et non de savoir si vous connaissez par coeur vos tables de multiplication effets de transition... même si c'est mieux de les savoir (ou tout du moins connaître "l'allure" générale d'une catégorie).

Tout est dit, je vous laisse travailler...

....
...
..
.
Déjà ?! Non, je ne vous crois pas ^^ .

Correction

Allons, essuyez moi ces grosses gouttes de sueur qui perlent sur votre front, c'est fini ^^ .

Je vais corriger comme suit : je vais décomposer la vidéo en images, et je décrirai ce que mon esprit tordu vous a mijoté ;) .

L'introduction

Image utilisateur

Tout d'abord, par un coup de chance, j'avais une partie de mon frag où je tenais une grenade en main, et en supprimant le HUD (voir l'annexe sur l'enregistrement de vidéo avec Counter-Strike Source), j'avais une bonne petite intro ^^ .

J'ai ralenti fortement cette partie (et même un peu trop, pour être dans les temps avec la chanson ; si vous vous rappelez les premiers chapitres, un rendu de ce genre est obtenu lorsque le framerate est assez bas), et j'ai appliqué un effet de flou gaussien :) . Bon, jusqu'ici, rien de très sorcier ;) .

Image utilisateur

Ici, j'ai pris deux calques de texte avec un effet de transition Spiral. J'ai également activé les ombres des textes et changé les couleurs, mais ça c'est pour les pointus ^^ . Le flou est toujours le même.

Image utilisateur

Ici, 3 calques entrent en jeu ; les deux premiers sont évidemment des calques de texte, avec une transition 3D Cascade, et le troisième est Zozor :) . C'est surtout lui qui va nous intéresser.

Pour arriver à avoir Zozor, j'ai utilisé l'image que je vous ai proposée tout à l'heure, appliqué l'effet chromatique (Chroma Keyer) et sélectionné le vert. Un effet de transition (3d Flip In/Out) pour qu'on ait l'impression qu'il vient du fond vers nous et le tour est joué, Zozor est une superstar :soleil: .

Image utilisateur

Même chose que précédemment.

Image utilisateur

Ici, j'ai paramétré la timeline pour que le flou descende à 0, et j'ai utilisé deux médias : le ralenti qui est utilisé depuis le début, et le reste de la vidéo à une vitesse normale, avec entre les deux un effet de transition Flash.

Pour résumer, voici une capture d'écran de la table de montage de l'introduction :) .

Image utilisateur

Le frag

Image utilisateur

Jusqu'ici, rien de spécial, c'est juste après que cela se complique :D .

Image utilisateur

Tout d'abord, j'ai remis un flash entre la vidéo et le petit morceau qui suit. Ce dernier a, par ailleurs, un crop animé ; le rectangle F est rétréci et voyage dans la vidéo, en synchronisation avec la musique, tout ça grâce à la timeline :) .

Ensuite, il y a mon action :soleil: .

Image utilisateur

Ici, un simple calque de texte, qui va rester présent sur le début de la séquence suivante.

Image utilisateur

C'est ici que ça devient intéressant :D . Nous avons donc 3 calques, dans cet ordre :

  • en fond : la séquence avec un effet de flou ;

  • l'action avec un zoom (au centre) et avec un Cookie Cutter ;

  • le calque de texte.

C'est ici que le Cookie Cutter est configuré pour former une ligne, comme je vous l'ai expliqué plus haut. La différence tient dans la présence d'un bord :p .

Le Cookie Cutter doit être configuré en Cut away all but section, c'est-à-dire que toute l'image est transparente sauf la partie qui est dans la forme.

Image utilisateur

A partir d'ici, j'ai bougé le calque avec "Replay + zoom", et j'ai inséré 5 calques de texte, avec 0, 1, 2, 3 et 4. Notez qu'ici j'ai utilisé les marqueurs pour avoir une synchronisation parfaite entre l'image et les numéros ; les calques sont mis l'un à la suite des autres et ils se collent, sans effet de transition.

Voici la table de montage, pour ceux qui sont perdus :) .

Image utilisateur

Passons à la suite : le générique.

Image utilisateur

Et pour finir un petit mix de tout :p .

  • Le fond : c'est un bruit fractal de lave qui est animé. Si vous avez un trou de mémoire, les bruits se trouvent dans Media Generator, puis dans Noise Texture :) .

  • le générique : pour le rendre transparent, je vous rappelle qu'il y a une petite option Background color lors de la configuration du générique, dans l'onglet Style tout en bas ;) .

  • le dégradé : c'est facile, c'est un calque noir avec un Cookie Cutter en forme d'ovale et avec un dégradé (l'option Feather)

Image utilisateur

Et voilàààà :D . Dites, j'espère que je ne vous ai pas trop tué avec ce TP ^^ . En fait, vous devriez être capable de refaire cela sans trop de problème, si vous avez bien suivi mon tuto.

Ce TP doit vous permettre de vous situer ; si vous avez eu des très grandes difficultés pour décoder certaines séquences, il serait bon que vous vous entraîniez encore un peu ;) .

Le prochain chapitre est là pour souffler un peu après cette masse de travail :D . Au programme... un peu de tout !

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite