Fil d'Ariane
Mis à jour le mardi 19 novembre 2013
  • 2 heures
  • Facile
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Introduction du cours

Possesseurs de sites web, photographes, musiciens, bref, créateurs désireux de monnayer vos créations, ce tuto est fait pour vous !
En effet, vous allez découvrir Flattr, un système très novateur de micro-paiement.

C'est parti !

Présentation

L'équipe de FlattrL'équipe de Flattr

Petit historique

Le projet a débuté en 2007, sorti des têtes farfelues de Peter Sunde (alias brokep, co-fondateur de The Pirate Bay, au passage :-° ) et de Linus Olson.
La version bêta est sortie en mars 2010. L'équipe s'est depuis un peu agrandie.
Enfin, la version grand public a vu le jour le 12 août 2010.

Principe et fonctionnement

Vous voyez une création

Imaginez.
Vous naviguez sur le net. Vous lisez un article absolument superbe à propos de la digestion des bovins élevés dans l'espace (ou encore une musique créée par un artiste présent sur Jamendo, ou bien un tutoriel sur un thème informatique que vous aimez bien). Comme vous êtes très intéressé, et que vous aimez l'article, vous voudriez remercier chaleureusement l'auteur. Comment faire ? Évidemment, vous auriez pu lui envoyer un cadeau, une bière ( :p ) ou un don par Paypal. Mais bon, un don de 4€ pour un article, après les charges, l'inscription, etc., c'est pas la peine.

Image utilisateur
Image utilisateur

C'est pour cela que Flattr existe. Si vous apercevez l'un des boutons ci-contre sur quelque chose que vous appréciez particulièrement, vous êtes sauvé !
En effet, à partir du moment où vous êtes inscrit et connecté sur Flattr, vous pouvez cliquer dessus. Sur votre compte Flattr, vous avez déposé une certaine somme d'argent, disons 2€. Comme vous n'avez effectué qu'un seul clic, l'intégralité de cette somme reviendra à la personne ayant écrit l'article sur les bovins (2€/1 = 2€).
Vous continuez à vous promener. Palsambleu ! Une vidéo des vaches de l'espace en train de brouter ! Vous cliquez encore sur le bouton. À supposer que ces deux œuvres soient la propriété de deux personnes distinctes, votre somme d'argent se divise donc en deux. Chaque personne recevra 1€ (2€/2 = 1€).
Vous continuez votre périple sur la toile. À la fin du mois, la somme déposée est divisée en de nombreuses petites parts égales (2€/x). Chaque personne aura son dû. Vous pouvez, comme cela, rémunérer les créations que vous avez bien aimées. Les créateurs, eux, seront contents (même si la somme reçue n'est pas astronomique, c'est toujours sympa) et pourront continuer à créer du contenu.

Résumons par un schéma :

Image utilisateur

Vous êtes créateur

Que vous soyez webmaster, rédacteur dans un blog, photographe ou cinéaste, vos œuvres intéressent sûrement les internautes !
Imaginons que vous ayez écrit un article sur la digestion des bovins dans l'espace. Comme vous avez effectué un grand travail de recherche, vous voudriez être rémunéré.
Avec Flattr, c'est possible. Une fois inscrit, vous pouvez insérer un bouton à côté de votre article. Les internautes inscrits sur Flattr peuvent cliquer dessus, et vous recevrez à la fin du mois une part de la somme d'argent qu'ils ont versée.

Finalement, on peut résumer la totalité du système Flattr comme ceci :

Image utilisateur

Déposer et recevoir de l'argent

Un peu de pratique dans ce monde de brutes :

Pour pouvoir « flatter » des gens et pour pouvoir être « flatté », vous devez disposer d'argent sur votre compte. L'opération d'ajout de fonds est vraiment très simple. Vous devez vous rendre à la page des paiements (https://flattr.com/payments) pour pouvoir ajouter des fonds.
Le premier champ sert à ajouter de l'argent grâce à une carte de crédit (par le biais de MoneyBookers).
Le deuxième permet de passer par Paypal. Vous pourrez utiliser votre carte de crédit ou votre compte Paypal.

Une dernière chose, qui est normalement réalisée par défaut, consiste à choisir le montant de votre gâteau mensuel. Vous avez le choix entre 2€ et 100€ par mois. La première somme peut être une bonne option pour commencer. Concrètement, vous décidez de donner en tout et pour tout 2€, qui se diviseront par le nombre d'œuvres que vous aurez choisies.

Vous pourrez bien sûr augmenter cette somme à l'avenir quand le nombre de sites disposant du bouton Flattr grandira. Nous vous conseillons d'ajouter 13€ à votre compte (c'est-à-dire 12€ après les charges). Ainsi, vous pourrez être flatté et flatter pendant 6 mois (si vous indiquez que vous donnez mensuellement 2€).

Personnaliser Flattr pour son site

Les plugins

Si vous utilisez un CMS (du style WordPress, Drupal, Mediawiki, Dotclear...) et que vous avez accès au code source de celui-ci sur votre espace FTP, vous pouvez ajouter le bouton Flattr sur votre CMS. Ce bouton se chargera seul de s'auto-configurer par rapport au titre de la page à « Flatter », à la description de la page, etc.
Beaucoup de plugins pour Flattr existent désormais. On peut citer par exemple les plugins pour WordPress, Drupal, MediaWiki. Vous en trouverez sûrement d'autres en visitant la page des plugins de Flattr.

Méthodes manuelles

Si vous n'utilisez pas de CMS (votre propre site par exemple) ou si vous utilisez un CMS qui n'a pas encore de plugin, vous allez devoir le créer vous-même. Le bouton Flattr peut être « généré » par un petit script JavaScript. Mais, si vous n'aimez pas cette méthode (qui est, bien entendu, la meilleure), vous pouvez faire un lien vers votre entrée que vous avez ajoutée sur Flattr.

La méthode JavaScript

Pour utiliser la méthode JavaScript, vous devrez ajouter cette petite portion de code dans les pages que vous souhaitez « flatter » :

<script type="text/javascript">
  var flattr_btn = 'compact';
  var flattr_uid = '12345';
  var flattr_tle = 'Titre de la page';
  var flattr_dsc = 'La description de la page. Si possible assez complète';
  var flattr_cat = 'La catégorie';
  var flattr_lng = 'La langue';
  var flattr_tag = 'Tags, séparés par un espace';
  var flattr_url = 'http://lurl.de.la/page.html';
  var flattr_hide = 'false';
</script>
<script src="http://api.flattr.com/button/load.js" type="text/javascript"></script>

Voici la signification de chaque paramètre :
flattr_btn : le type de bouton à afficher, vous avez le choix entre compact et large.
flattr_uid : votre numéro d'identifiant personnel (faites un tour dans Image utilisateur pour le connaître).
flattr_tle : le titre de votre page ; sur un blog, le titre de votre article.
flattr_dsc : la description de votre page ; sur un blog, ça peut être une introduction, le chapeau par exemple.
flattr_cat : la catégorie : elle doit être l'une des catégories suivantes : text, images, video, audio, software, rest.
flattr_lng : la langue de votre contenu, si votre contenu est français, mettez fr_FR. La liste des langues se trouve ici.
flattr_tag : le ou les tags, ou mots-clés de la page (séparés par ", ").
flattr_url : l'adresse de la création, qui doit commencer par http://. Elle sert à répertorier votre site dans l'annuaire Flattr.
flattr_hide : cacher la page de l'annuaire Flattr.com. Mettre cette valeur à true cachera votre page de l'annuaire (désavantageux).

En gras : les paramètres obligatoires (sinon, erreur).

La méthode « lien html »

Si vous avez un CMS pré-installé chez un fournisseur de CMS, vous ne pourrez certainement pas ajouter de JavaScript sur vos pages. La méthode consiste donc à ajouter manuellement votre page. Vous devez donc, une fois connecté sur Flattr, aller dans la section

Image utilisateur

. Une fois votre lien ajouté, Flattr vous donnera le lien de votre entrée. Par exemple : https://flattr.com/thing/xxxxx/Nom-de-l-oeuvre.
Il vous suffira donc de donner cette adresse à vos visiteurs. Ensuite ils pourront, s'ils en ont envie, aller sur le lien et « flatter » votre contenu.

Et voilà, vous savez désormais tout sur Flattr. Vous l'aurez compris, ce système de micro-paiement ne fonctionnera que si beaucoup de monde s'y intéresse.
Nous espérons que ce tutoriel vous a plu.

Bon surf avec Flattr ! :)

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite