• 1 heure
  • Facile
Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Introduction du cours

Votre lettre de motivation est un document complémentaire à votre CV qui sera lu dans tous les cas si ce dernier est retenu. Elle est très importante ! Valorisez-la avec soin : ce sera souvent un élément clé, voire déterminant dans le cas d'un poste à responsabilité. 

Une lettre de motivation ne doit pas être trop longue : elle doit tenir sur une page, pas plus. Choisissez les mots justes et juste ces mots !

La plupart du temps, elle sera lue après votre CV. Inutile de faire des redites avec celui-ci, cela ferait double emploi. Par contre elle va servir à préciser tout ce que vous n'avez pas pu écrire de manière factuelle dans votre CV : vos objectifs, vos ambitions, vos points forts et vos attentes, et surtout à montrer votre niveau d'intérêt pour le poste et votre compréhension du besoin de l'entreprise.

Si la lettre de motivation permet d’évaluer en premier lieu votre volonté à intégrer l’entreprise, le lecteur y jauge aussi vos capacités d'expression écrite : votre niveau de français, votre syntaxe, votre logique de la pensée, votre esprit de synthèse.

Pour cela, prévoyez de prendre tout le temps nécessaire, surtout pour votre première lettre : plusieurs heures seront nécessaires.

Mais pourquoi donc devez-vous faire une lettre de motivation ?

Comme peu de candidats envoient de vraies lettres de candidature par voie postale, vous pourriez croire que la lettre de motivation est devenue obsolète et inutile. Ne vous y trompez pas ! L'entreprise cherche à recruter un individu, pas un CV. Le défi du recruteur est de comprendre qui est la personne qui se cache derrière le profil du candidat.

Le dossier de candidature est composé du CV et de la lettre de motivation ; cette dernière en est la pierre angulaire. Votre lettre sert à intéresser le recruteur, à compléter les informations qui ne sont pas dans votre CV. Elle lui apporte un sens de lecture pour mieux comprendre les données contenues dans le CV. Gardez en tête qu’elle va donner un éclairage tout particulier sur votre personnalité et vos valeurs réelles. Une lettre creuse, bâclée, impersonnelle, aura vite fait de prouver que vous portez peu d'intérêt au poste, puisque vous n'avez investi que peu de temps pour la rédiger. Une lettre de motivation pertinente sera un véritable atout pour votre candidature, alors ne la négligez pas !

N'oubliez pas : l’objectif de cette lettre, c'est de parler de vous, de vos motivations, de votre profil afin d’être convié à un entretien. C’est le sésame pour vous ouvrir la porte qui vous mènera à la dernière étape du recrutement : l’entretien d’embauche.

À vous d'adapter votre lettre de motivation en fonction des différents types de candidature

Nous sommes d'accord, la lettre de motivation vise à décrocher un emploi... en passant par la case entretien. Cependant, en fonction du contexte, vous allez présenter votre lettre de motivation et proposer votre candidature un peu différemment.

Est-ce que vous…

  1. Répondez à une offre d’emploi précise, directement à l'entreprise ?

  2. Faites une démarche de candidature spontanée ?

  3. Contactez un cabinet de recrutement ?

Dans tous les cas, le recruteur doit faire un tri dans son flux de candidatures entrantes. Au-delà des données objectives et quantitatives contenues dans le CV (votre formation, vos savoir-faire...), vous devez lui donner envie de vous rencontrer pour approfondir sa découverte. 

Vous répondez à une offre d’emploi spécifique

Le recruteur a déposé une offre d'emploi ; peut-être l'avez-vous trouvée à Pôle emploi, lue dans un journal, ou sur Internet dans des jobboards ou un site spécialisé dans la recherche d'emploi. En tout cas, elle vous accroche bien : vous avez identifié l'entreprise et le poste présenté vous intéresse au plus haut point. 

Via cette annonce, l’employeur essaye de diffuser l'information le plus largement possible pour obtenir beaucoup de candidats potentiels avec les compétences et les qualités attendues. Il espère avoir le choix et pouvoir privilégier la personne qui aura un véritable intérêt pour l’entreprise, des valeurs partagées parfaitement compatibles avec celles de l'entreprise et (évidemment) une expérience concrète dans le poste souhaité.

Qu'est-ce qui va faire la différence ?

Le recruteur doit réussir à identifier que vous êtes un candidat motivé, avec un projet professionnel qui correspond avec l'espace de réalisation professionnel proposé, et avec un savoir-faire qui pourra se développer au sein de l’entreprise. À vous de le montrer dans votre lettre de motivation !

Bien entendu il sera essentiel aussi de valider que le candidat est disponible et prêt à mettre tout en oeuvre pour apporter sa plus value au sein de la société. Votre lettre de motivation va donc être déterminante pour aider le recruteur à faire le tri. Elle va mettre en avant tout ce qui peut lui servir à comprendre ce que vous avez de plus que les autres candidats.

C'est décidé, vous allez envoyer une candidature spontanée !

Depuis quelque temps, vous faites l'inventaire des entreprises qui travaillent dans le secteur où vous souhaitez travailler. Vous avez identifié plusieurs entreprises qui correspondent parfaitement aux critères que vous vous êtes fixés. Bien que ces entreprises n'affichent pas d'offre d'emploi sur leur site, rien ne vous empêche de les contacter directement.

Votre candidature spontanée va être un moyen direct de proposer vos services à une entreprise pour anticiper ses éventuels besoins en personnel. Votre lettre de motivation sera donc plus ouverte et ciblée, car elle s'adresse à l'entreprise sans se centrer sur un poste précis.

La candidature spontanée présente de multiples avantages pour vous.

  • Vous postulez pour des entreprises qui vous intéressent réellement.

  • Les candidatures spontanées sont souvent les moins concurrencées car elles anticipent les besoins sans répondre à une annonce publiée vue par des milliers d’internautes.

  • Ces types de candidature, si elles sont bien construites et cohérentes, peuvent susciter l’intérêt de la part de l’entreprise et laisser apparaître un besoin en recrutement qu’elle n’avait pas auparavant formalisé.

  • Si le recruteur vous propose une entrevue suite à votre candidature, il est bien possible que l’entretien débouche sur un poste.

Si ces candidatures ont un tel impact, c’est aussi parce que c'est gagnant-gagnant pour tout le monde, y compris pour l’entreprise.

  • Le recrutement coûte cher, et celle-ci souhaite réduire ses dépenses dans ce domaine.

  • Les petites et moyennes entreprises représentent en France le vivier principal de création d’emplois. Ne pas avoir besoin de publier une annonce et recevoir des candidatures est un moyen avantageux pour identifier des personnes compétentes sans dépenser ! De toute manière, ces entreprises n'auraient pas les moyens de se payer les prestations d'un cabinet de recrutement ou des annonces en jobboard. Attention, le volume de flux de réception de candidatures spontanées va dépendre directement de la notoriété de l'entreprise !

  • Même s’ils n’ont pas de postes à pourvoir immédiatement, les employeurs aiment se constituer un vivier en gardant de côté les candidatures intéressantes qu’ils reçoivent. Ainsi ils pourront toujours revenir vers vous, au cours de l'année qui suivra la réception de votre mail‌, pour couvrir leurs besoins. Cela est d'autant plus vrai si vous avez des qualités rares et recherchées sur le marché.

Vous souhaitez postuler à une offre via un cabinet de recrutement

Plus encore que ceux qui travaillent au sein des services RH des entreprises, les consultants recruteurs des cabinets de recrutement doivent gagner du temps ! Les candidatures reçues par e-mail sont évidemment la norme. Elles permettent d'être efficaces pour effectuer un premier tri. 

Une difficulté se présente à vous : comment personnaliser votre lettre de motivation, puisque vous ne savez pas quelle entreprise se cache derrière l'offre ? Menez l'enquête via Internet par vous-même, pour identifier l’employeur. Vous pourrez essayer de le contacter directement. Passée la surprise, le recruteur sera intéressé par votre perspicacité.

Alors comment faire la différence ?

Votre capacité d'analyse de l'offre, votre manière de mettre en valeur votre connaissance du secteur d'activité et vos qualités rédactionnelles seront essentielles.

Pour être efficace, structurez votre lettre en 3 parties !

Tout le monde adore parler de lui ! Regardez autour de vous, soyez attentif aux discussions entre amis : c'est fou comme les gens aiment généralement parler d'eux, de ce qu'ils font, de ce qu'ils voudraient faire… Il en est de même dans les lettres de motivation. Les recruteurs s'en rendent compte tous les jours ! Ils reçoivent des torrents de mails où les candidats :

  • s'étendent sur leur envie de trouver un travail (quel que soit l'endroit) ;

  • expliquent leur motivation, racontent tout ce qu'ils trouveront comme intérêts et avantages à travailler dans cette société ;

  • bref, ils ne parlent que de ce qui les concerne, de manière égoïste, auto-centrée. 

Comment faites-vous quand vous voulez rencontrer de nouvelles personnes ?

Avant de nous centrer sur ce qui se passe dans le monde du travail, intéressons-nous à deux amis, que nous appellerons Thomas et Germain. Ce sont deux jeunes étudiants et ils sont invités à une soirée où ils ne connaissent personne.

Thomas, lui, a décidé que ce soir, il allait faire coûte que coûte la rencontre de sa vie. Il est prêt à tout pour cela ! Regardons de près sa façon de se comporter : à peine arrivé, il aborde la première venue. "Bonjour, on ne se connaît pas. Je m'appelle Thomas. J'adore cette soirée, tout est parfait, c'est exactement le type de musique que j'aime. Moi ce qui me fait plaisir, c'est de me lever tôt et d'aller courir. C'est bon pour la santé, ça donne la patate toute la journée. Et la dernière série que j'ai vue, c'était trop cool, j'ai deviné dès le second épisode que ...." Son interlocutrice s'en va vers ses propres amis sans lui jeter un regard. Thomas ne se décourage pas et s'approche d'une autre personne, à qui il tient le même discours... Le même scénario se répète tout au long de la soirée.

Regardons maintenant comme Germain a procédé ! En arrivant, il s'est placé au milieu des autres et a commencé par observer les gens qui fréquentaient la soirée. Au bout d'un moment, il remarque qu'un autre invité semble apprécier la musique de Prince. Il s'en sert donc d'ouverture pour commencer à discuter. De fil en aiguille, Germain se met à parler à tout le groupe d'amis.

Revenons à vous maintenant, vous qui cherchez un poste passionnant, dans la meilleure des entreprises, ou tout simplement du travail ! Comment voulez-vous vous y prendre pour entrer en contact ? En vous comportant comme un goujat qui harcèle les entreprises, en ne leur parlant que de vous-même, de vos besoins et envies ? Ou alors avec subtilité, observation pour venir leur proposer de leur apporter des compétences dont elles sont besoin ?

Si vous voulez sortir du lot, montrez que vous avez compris que votre venue ne pourra se faire que si vous apportez une valeur ajoutée au service de l'entreprise.

Première partie : expliquez à l'entreprise pourquoi elle vous intéresse !

Puisque le fait de chercher un (nouvel) emploi ne peut en aucun cas être un argument à mettre en avant, par quoi attaquer ? D'abord, avant de commencer à rédiger votre lettre, enfilez votre costume d'enquêteur pour aller récolter le plus d’informations possibles sur l’entreprise dans laquelle vous postulez.
Ce sera grâce à votre connaissance des activités de cette entreprise et de son actualité que vous pourrez avoir la matière pour attirer son attention.

Ainsi vous parlerez de l’entreprise et pourquoi vous l’avez choisie plutôt qu’une autre. Le recruteur doit comprendre que votre choix s’est porté sur eux non pas par hasard mais par réelle volonté liée à votre projet professionnel. C’est ici qu’il est important de bien connaître l’entreprise et de s’être renseigné sur ses services, son image dans l'écosystème, ses activités. En effet, ces informations vont vous être très utiles pour argumenter votre candidature de manière cohérente et solide. 

Quelles sont les valeurs de l'entreprise ?

Comment l'entreprise communique-t-elle sur ses propres valeurs ?

Pour le savoir, à vous d'aller chercher sur ses sites web, dans ses publications. En effet, en relevant certains éléments qui pour vous semblent importants, vous montrez combien vous êtes vous-même sensible à ces valeurs. Le recruteur va donc comprendre que vous partagez ces valeurs. Bien entendu, ne vous contentez pas de recopier ou périphraser les discours trouvés sur les sites officiels ! 

Quelles sont les actualités et les événements en cours pour l'entreprise ?

Vous devez chercher de quoi est faite l'actualité de l'entreprise. En effet, pourquoi cherche-t-elle aujourd'hui à recruter (que ce soit ou non par par le biais d'annonces) ? À vous de lancer l'investigation. Il est relativement simple de se pencher sur les magazines et journaux spécialisés dans le coeur de métier, le secteur de l'entreprise. Il y a fort à parier que dans son actualité on trouvera des éléments du type :

  • rachat d’un concurrent ;

  • lancement d’un nouveau produit ;

  • croissance à l’international ;

  • levée de fonds ;

  • ou crise conjoncturelle, etc.

Utiliser ces éléments, de manière pointue, avertie, c'est prouver que vous maîtrisez ces sujets, que vous êtes capables d'investir du temps pour aller chercher une information qui n'est pas forcément grand public, réservée aux initiés, aux personnes vraiment suffisamment motivées pour mener l'enquête... et lectrices des supports de communication professionnels du secteur (comptes Twitter, blogs, sites professionnels, revues, groupes LinkedIn...)

Quels sont les besoins de l'entreprise ?

Vous n'allez pas vous arrêter en ne faisant que la liste des valeurs et des événements qui jalonnent la vie de l'entreprise. À vous maintenant de reformuler cela afin d'en extraire quels besoins peuvent découler de ce qui lui arrive. Vous devez faire preuve d'esprit d'analyse, de capacité à comprendre comment de tels éléments vont se traduire sur les besoins de l'entreprise en termes de recrutement.

En faisant l'effort de vous centrer sur les besoins de l'entreprise, vous démontrez que vous cherchez à bien comprendre son fonctionnement et ses motivations à aller chercher des candidats tels que vous, qui ne cherchent pas à se vendre de manière opportuniste, mais qui puissent venir l'aider dans son développement, ou pour son activité.

Cette posture mature n'est pas courante, et une fois encore, vous ferez la différence auprès du recruteur.

Cette démarche active pour se renseigner sur les activités de l'entreprise et ses perspectives, est tout particulièrement indispensable si vous faites une candidature spontanée.

Pour que votre accroche fonctionne, choisissez une mise en forme dynamique et convaincante, ainsi vous allez stimuler les recruteurs à lire la suite de votre lettre de motivation, avec un a priori très favorable.

Ne vous transformez pas non plus en « lèche-bottes » de l’entreprise. Il est totalement contre productif de renvoyer des informations communes sans aucune valeur ajoutée, que le recruteur connait déjà. Par exemple : « Votre entreprise, leader européen du service à la personne … », ou alors « Votre offre d’emploi pour un poste de formateur interne a retenu toute mon attention ».

Ce type de formules non seulement ne sert à rien, elles ne sont pas lues, elles n'apportent aucune information au recruteur qui sait très bien ce qu'il recherche, mais cela connote très négativement votre candidature...

Deuxième partie : valorisez ce que vous pouvez apporter à l'entreprise

À vous maintenant d'expliquer les raisons qui motivent votre candidature. Mais attention, pas question de vous transformer en un simple perroquet qui ferait vos propres éloges face à la glace, à coup de phrases toutes faites, pompeuses et vantardes...

Pas question non plus d'aller encombrer le recruteur avec vos soucis personnels du type : « Actuellement en Master 2 au CIFFOP Paris, je recherche dans le cadre de mes études, un stage conventionné d’une durée de 6 mois afin de me professionnaliser et de me constituer une expérience solide dans le monde du travail ». En vous exprimant ainsi, vous faites part de vos obligations à trouver un stage, de la pression que vous pouvez ressentir... et vous demandez à l'entreprise de vous aider à résoudre votre problème ! Exactement l'inverse de ce qui est attendu dans le monde du travail ! Si vous voulez avoir une chance de faire la différence, il vous appartient de prouver que vous venez proposer à l'entreprise des ressources pour l'aider à résoudre ses problèmes et non l'inverse !

Il n'est pas simple de trouver le ton juste. Il vous faut convaincre avec brio et tout à la fois rester modeste ! 

Je vous conseille une approche basée sur les techniques de vente, celles qui permettent de faire la différence entre les bons et les mauvais vendeurs ! N'oubliez pas, vous êtes en plein travaux pratiques en tant que vendeur de vous-même !

Les méthodes de technique de vente sont basées sur ces trois stades : le CAB 

 Pour bien comprendre à quel niveau vous souhaitez vous placer, imaginez-vous un instant en tant que client dans une concession automobile.

Vous venez voir des modèles et vous regardez des véhicules. Un vendeur s'approche de vous.

Premier scénario

Le vendeur vous apostrophe et commence à vous expliquer avec force détails quelles sont les caractéristiques techniques de la voiture. Il vous dit :

  • Sa cylindrée et de 2,5 L.

  • Sa puissance est de 170 CV.

  • Sa consommation en ville est de 5,5 litres.

  • etc.

Toutes ces informations sont disponibles sur les flyers présents près de la voiture. Son intervention est donc absolument inutile. Le vendeur en reste à la simple lecture des caractéristiques sans apporter la moindre plus value.

Remettez-vous dans votre position de chercheur d'emploi : si votre lettre de motivation n'est qu'une liste de caractéristiques techniques de votre profil (formation, compétences, expériences...) cela n'apporte absolument rien au recruteur. Il peut trouver tout seul ces informations sur votre CV, qu'il aura bien souvent lu avant votre lettre.

Deuxième scénario

Le vendeur s'approche de vous et vous explique.

"Avec cette cylindrée et ces chevaux, le moteur va vous offrir une sensation de sécurité extraordinaire. Vous allez pouvoir doubler n'importe quel véhicule, car sa reprise vous permet d'accélérer de 90 à 130 en 4 secondes.", etc.

Le vendeur ne se contente pas de parler des caractéristiques techniques. Il traduit en termes d'usage ce que cela va pouvoir apporter au conducteur. Il pense qu'en faisant ainsi rêver son prospect, il va le convaincre de franchir le pas. Il se met à sa place et parle des usages possibles avec le produit… Oui mais, pas de chance, peut-être que vous n'aimez pas la vitesse ! Et si ce que vous recherchez c'est la performance en termes de consommation, de non pollution et d'économie d'énergie, ce type d'argument va tomber bien à plat ! Vous n'êtes pas du tout le bon client à qui il fallait tenir ce genre de discours !

Dans le cadre de la recherche d'emploi, il en est de même. Si vous faites l'effort de parler de ce que vous pouvez apporter à l'entreprise, sans d'abord vous centrer sur ses besoins, vos meilleurs arguments risquent d'être totalement inutiles et improductifs ! 

Troisième scénario

Le vendeur s'approche de vous et vous demande de parler de vous, de votre style de conduite, des distances que vous parcourez pour aller en vacances, et de vos trajets effectués quotidiennement, de vos anciennes voitures, de votre famille...

Après vous avoir longuement écouté, il va commencer à argumenter :

"Rendez-vous compte qu'avec cette voiture, vous allez pouvoir rentrer une demi-heure plus tôt chez vous le vendredi soir pour retrouver votre famille ! Car comme cette voiture ne consomme que 2 litres au cent et que pour votre métier de commercial vous faites plus de 1000 km par semaine, vous n'aurez plus besoin de faire un plein avant le week-end toutes les semaines !"… Bref, le vendeur ne parle plus de la voiture, il parle de la vie, du quotidien de son futur client.

Pour l'entreprise, il en est de même ! À vous de trouver quelles solutions, quelle efficacité, quelles innovations vous allez apporter à l'entreprise en lui parlant de ce qu'elle va pouvoir réaliser avec vous dans ses effectifs. Ce sont les bénéfices que vous allez apporter au sein du fonctionnement de l'entreprise qui vont intéresser vos employeurs potentiels ! Le reste ne les concerne pas.

Les arguments

Évidemment, vous allez rédiger un brouillon dans lequel vous allez noter toutes les informations nécessaires que vous souhaitez mettre en évidence pour valoriser votre candidature. Il ne suffit pas de faire un simple inventaire de toutes vos compétences, vos qualités, vos expériences, vos savoir-être ! Pour vous aider dans votre réflexion, pensez à vous poser ces 3 questions :

  1. Pourquoi je contacte cette entreprise ?

  2. Qu’est-ce que je peux lui apporter ?

  3. En quoi je corresponds au poste visé ?

En faisant cela, vous allez trouvez les bonnes idées pour argumenter et valoriser votre parcours, vos qualités personnelles en fonction de l’entreprise. Arrêtez-vous quand vous êtes satisfait et que l'ensemble vous semble cohérent, et que cela s'enchaîne de manière fluide.

Surtout ne gaspillez pas de temps à écrire l’intitulé exact du poste tel que vous l'avez trouvé dans l'annonce ! Le recruteur sait très bien quels sont les postes ouverts dans son entreprise ! Faites plutôt figurer dans l'objet la référence ou l'intitulé de l'annonce. 

Dernière partie : projetez-vous et invitez l'entreprise à imaginer ce que vous pourrez faire ensemble

Projetez-vous !

Après avoir expliqué tout ce que l’entreprise a à gagner en vous prenant comme collaborateur, il vous reste à vous projeter pour imaginer ce que vous pourriez faire ensemble. Vos valeurs, votre personnalité et leur organisation sont-elles convergentes ? Montrez votre envie et votre énergie à esquisser quel serait le projet commun entre vous et l'entreprise. Ces perspectives communes ne sont pas un simple rêve. Parlez de vos méthodes et des techniques acquises au cours de vos anciens postes.

Pour avoir une posture active, l'initiative de la suite des événements vous revient ! N'ayez pas peur de parler de votre volonté de rencontrer le recruteur. Il faut pour cela du tact, de la mesure et ne pas tomber dans l'excès du candidat qui croirait dicter au recruteur ce qui lui reste à faire ! 

Vous avez à rédiger une conclusion digne de ce nom ! À vous d'être entreprenant et respectueux ! Il ne s'agit pas d'en faire trop : être simple et efficace suffira à démontrer votre motivation à obtenir cet entretien.

Par exemple : « C'est avec plaisir que je vous rencontrerai pour vous convaincre de mes compétences et de ma motivation à prendre ce poste ».

Tournez-vous vers la prochaine étape à venir, associez et impliquez votre interlocuteur. Ainsi préférez dans votre conclusion utiliser des expressions telles que "Dans la perspective ..." plutôt que "Dans l'attente ...".

Et pour conclure, place aux formules de politesse.

Là aussi, les pièges sont nombreux !

Une fois encore vous devez démontrer que vous maîtrisez les codes sociaux. Cela parle de votre savoir être relationnel, votre manière de vivre en société. En choisissant les bons mots, vous allez exprimer le respect que vous portez à votre interlocuteur. Vous savez trouver les mots justes pour vous placer dans une posture professionnelle équilibrée entre vous et l'entreprise.
C'est une tradition, donc soyez à la hauteur !

Bannissez les expressions pompeuses : « l’hommage de mon plus profond respect », « ma grande considération ». Oubliez la formulation « veuillez agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées ». Ce n'est pas à vous de vous qualifier de "distingué". Par contre, vous devez être respectueux, ce qui peut donner dans une lettre cette formule : "Veuillez recevoir mes salutations respectueuses."

Les formules de politesse dans le mail de candidature diffèrent un peu de celles que l’on trouve dans la lettre de motivation. Il est d'usage d'utiliser des formules plus directes et rapides, telles que "Respectueusement" ou "Bien à vous".

Choisissez la mise en forme optimale !

Donnez un objet à votre mail

Aidez le recruteur dans son travail, soyez son allié... il ne sera pas votre juge et encore moins votre ennemi !

Cela commence par flécher votre mail en lui donnant un objet qui facilite les tâches de tri du recruteur. Au milieu des centaines de mail qu'il reçoit chaque jour, vous devez indiquer les informations pour que votre mail soit bien traité, puisse retenir son attention et ne pas finir à la corbeille, ce qui serait un gros gâchis : toutes vos heures de travail investies réduites à néant.

Même si vous pouvez utiliser 60 caractères pour écrire l’objet de votre mail, soyez respectueux du temps de lecture que vous consommez chez le recruteur. De plus, imaginez ceux qui travaillent sur smartphone et prennent connaissance de leurs mails en mobilité. Pour eux, il ne reste plus que 30 caractères d'utilisables. 

En lisant votre adresse mail, le recruteur connaît votre identité, puisque vos prénom et nom y figurent de manière lisible. 

Nombre de professionnels utilisent des filtres de mail, afin de dispatcher les mails directement dans des dossiers spécifiques (Clients ; Candidats ; Spam...). Il est important d'utiliser les bons mots-clés pour que votre mail arrive directement dans la rubrique « Candidatures ». Pour cela, utilisez termes favorisant ce mécanisme de tri : « Candidature » ; « Candidat » ; « Poste », etc.

Par la suite, si le recruteur utilise des critères de recherche parmi ses mails reçus, il utilisera de nouveau des mots-clés pour revenir à votre candidature. Voilà tout l'intérêt de bien choisir ces termes génériques.

Évidemment si vous répondez à une offre sur un jobboard ou sur le site du recruteur, vous aurez une référence, (souvent composée de chiffres et lettres) à faire figurer dans l’objet. Le recruteur pourra faire le lien avec la fiche de poste et savoir pour laquelle vous avez postulé.

En cas de candidature spontanée, vous avez le choix.

  • Précisez « Candidature spontanée » dans l'objet, suivi du poste ou de la fonction que vous souhaitez intégrer.

  • Indiquez directement le poste recherché. Votre objet sera court et concis, mais attention aux recruteurs qui utilisent des filtres.

Faites attention à ces petits détails qui font la différence

  • Choisissez une heure décente pour envoyer votre mail de candidature : faire partir son mail de candidature en plein milieu de la nuit n’envoie pas un bon signal et risque de vous faire classer parmi les spams. Privilégiez un envoi de bon matin, ou en fin de journée.

  • Si vous postulez par un mail de candidature, veillez à ce qu'il ne soit pas trop long : le format mail doit rester précis, concis et efficace. Si votre contenu dépasse 15 lignes, accrochez votre lettre de motivation en pièce jointe au format PDF. Dans le corps de votre mail, introduisez seulement : "Madame Monsieur, veuillez trouver ma candidature pour l’offre/le poste…, etc." accompagné des formules de politesse habituelles.

  • Pensez à faire figurer vos coordonnées téléphoniques en bas du mail dans votre signature. Vous allez faciliter le travail du recruteur s'il cherche à vous joindre sans avoir besoin de réouvrir votre pièce jointe. 

  • Vous avez prêté attention aux fautes d'orthographe en faisant votre CV… C'est bien, maintenant faites attention, car nous avons moins le réflexe de relire et corriger nos mails avant de les envoyer. C'est pourtant une erreur non réparable. Donc ne cliquez jamais sur « envoyer » avant de vous relire, car il ne faut pas oublier que votre mail de motivation doit donner envie à l’employeur d’ouvrir votre CV en pièce jointe.

  • Ne vous trompez pas d'interlocuteur. Dans de nombreux cas, vous pouvez décrypter l'offre d'emploi ou rechercher qui sera le destinataire précis de votre mail de candidature. Le fait d'indiquer le nom exact de la personne est important, sans écorcher son nom, son poste. C'est une erreur grossière d'adresser un mail à "Madame, Monsieur" alors que vous connaissiez déjà le genre de la personne à contacter.

  • Faites la chasse dans votre lettre à tous les termes qui laissent paraître des aspects subjectifs, flous, inconsistants... N'utilisez pas de expressions du type : "je pense", "j'imagine". L'entreprise attend de vous que vous agissiez ! Préférez alors : "je suis" ou "j'ai fait". Soyez résolument du côté de l'action, sans état d'âme et sans jugement.

 

Alors, êtes-vous prêt à investir quelques heures pour chacune de vos lettres de motivation ? 

Après avoir lu la lettre de motivation que vous venez d'écrire pour un poste précis, posez-vous cette question pour vérifier que votre lettre est pertinente : puis-je adresser cette lettre à une autre entreprise que celle pour laquelle je l'ai écrite ? 

Si vous répondez : OUI, remettez-vous à l'ouvrage, c'est que votre lettre n'est pas spécialement conçue et personnalisée pour vous donner toutes les chances de faire la différence.

Si vous répondez : NON, vous vous approchez de la perfection ! Allez, envoyez-la ! (après avoir l'avoir fait relire et vérifier par une tierce personne).

  

Sources :

  • Regionjob.com

  • cadremploi.com

  • Monster.fr

  • directemploi.com

 

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite