Mis à jour le mercredi 21 juin 2017
  • 10 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Ce cours existe en livre papier.

Vous pouvez être accompagné et mentoré par un professeur particulier par visioconférence sur ce cours.

J'ai tout compris !

Maîtriser sa mise en page (1/2)

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Les deux premiers chapitres de cette partie traiteront de mise en page. Nous y aborderons de nombreuses fonctions vous permettant de hiérarchiser votre contenu et de le présenter selon vos goûts.

Ce premier chapitre vous apprendra, entre autres, à :

  • structurer vos documents ;

  • maîtriser les différentes numérotations disponibles dans un document de classe book ;

  • justifier et espacer vos paragraphes ;

  • composer des préambules et annexes ;

  • élaborer une page de garde.

Structure des documents

Généralités

Tableau des éléments de structure

Vous avez appris dans le chapitre 4 à indiquer à LaTeX que vous alliez écrire en français. Il est maintenant temps d'apprendre à hiérarchiser des informations sous forme de parties, chapitres, sections, etc. Votre distribution LaTeX se servira de la hiérarchisation de vos informations pour mettre en page votre contenu proprement. LaTeX se base sur différentes règles de typographie et de mise en page professionnelles pour donner à chaque élément un placement optimal et une lisibilité accrue.

Ci-dessous, un tableau résumant les différents niveaux de hiérarchisation du contenu (de la grande partie jusqu'au tout petit sous-paragraphe).

lCommandes des éléments de structure

Partie

\part{nom de la partie}

Chapitre

\chapter{nom du chapitre}

Section

\section{nom de la section}

Sous-section

\subsection{nom de la sous section}

Sous-sous-section

\subsubsection{nom de la sous sous section}

Paragraphe

\paragraph{nom du paragraphe}

Sous-paragraphe

\subparagraph{nom du sous paragraphe}

Notez que \chapter n'est pas disponible pour les classes de document article et letter.

Exercice

J'ai choisi volontairement de vous présenter le tableau précédent avant de vous donner un exemple pratique. L'heure de l'exercice a sonné !

Essayez d'écrire un document de classe report, en français et contenant les éléments de structure suivants : une partie, un chapitre, une section et une sous-section dans laquelle vous écrirez quelques lignes.

Votre résultat doit ressembler à la figure suivante disponible à la page suivante.

Résultat de l'exercice
Résultat de l'exercice

Si ceci est le premier document que vous composez par vous-même, il est normal que cela vous demande de rechercher des notions dans les chapitres précédents ; de même, il est normal de trouver quelques coquilles dans votre code. Néanmoins, votre code final doit être proche de celui-ci (même si vous pouvez avoir choisi des noms de chapitres ou de sections différents) :

\documentclass{report}

\usepackage[latin1]{inputenc}
\usepackage[T1]{fontenc}
\usepackage[francais]{babel}

\begin{document}

\part{Partie}
\chapter{Chapitre}
\section{Section}
\subsection{Une sous-section}
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
Donec nec condimentum libero. Phasellus condimentum porttitor congue.
Morbi eget quam sed justo egestas lobortis. Aenean et erat metus.
Nam metus nibh, imperdiet eget gravida sed, consequat eu nulla. Donec massa mauris, luctus vitae auctor non, sagittis non sapien.
Donec interdum pretium venenatis. Pellentesque aliquam convallis convallis.
Fusce tincidunt orci eu velit varius luctus. Etiam iaculis viverra enim ac varius.
Duis pretium elit eu eros auctor vel iaculis nulla commodo. Aliquam interdum fermentum orci sed fringilla.
Sed euismod condimentum dui, et pharetra ipsum dictum quis.

\end{document}

Modification de la numérotation des éléments de structure

Numéroter les annexes

Rendre un rapport} nécessite souvent de mettre en annexe un certain nombre de textes et de photos (Cela permet, par exemple, de ne pas encombrer le contenu principal avec d'immenses tableaux). LaTeX permet à l'auteur de numéroter ses chapitres de contenu en chiffres et d'entamer une nouvelle numérotation des chapitres annexes avec des lettres.

La commande permettant de faire ceci est la commande \appendix. Elle se place entre le contenu et les annexes, comme vous pouvez le constater dans le prochain code source.

\documentclass{report}
\usepackage[latin1]{inputenc}
\usepackage[T1]{fontenc}
\usepackage[francais]{babel}
\begin{document}
\part{Partie}
\chapter{premier chapitre}
\chapter{second chapitre}
\chapter{troisième chapitre}
\chapter{quatrième chapire}
\chapter{cinquième chapitre}
\chapter{sixième chapitre}
\appendix
\chapter{Un schéma}
% Pas besoin de changer de commande pour transformer un chapitre en annexe grâce à appendix
\chapter{Un article annexe}
\chapter{Un canard}
\end{document}

Résumons ceci par un schéma (figure suivante).

Utilisation de la commande \textbackslash{appendix}
Utilisation de la commande \textbackslash{appendix}

Dans un article, étant donné que la commande \chapter ne peut pas être utilisée (elle n'est utilisable que pour les rapports et les livres), \appendix jouera sur la numérotation des sections.

Autres numérotations particulières

Dans le cas d'un livre, il peut être intéressant d'organiser et de numéroter de façons différentes les pages suivantes :

  • les préambules et avant-propos ;

  • les chapitres de contenu ;

  • les annexes ;

  • les pages d'index et de bibliographie (Nous apprendrons dans les chapitres 13 et 14 à créer des index ainsi que des bibliographies).

Ainsi, de nouvelles commandes apparaissent, fonctionnant de la même manière que la commande \appendix. Cependant, elles n'agissent pas uniquement sur la numérotation des chapitres et sections, mais également sur la numérotation des pages. Tout d'abord, la commande \frontmatter, qui se positionne juste après \begin{document}, permet de numéroter le préambule en chiffres romains.

Ensuite, \mainmatter se place entre le préambule et le premier chapitre. Cette commande permet de lancer la numérotation arabe habituelle des pages (1, 2, 3, etc.).

Enfin, \backmatter se place avant le chapitre épilogue, les index et bibliographies (que nous apprendrons à créer par la suite). Il a pour effet de stopper la numérotation des chapitres, mais pas la numérotation des pages.

La figure suivante résume tout ce qui a été dit.

Les autres éléments
Les autres éléments

Page de garde

La théorie

Nous venons de créer une organisation hiérarchique des données présentes dans votre document. Néanmoins, il manque une page extrêmement importante : la page de garde.

La page de garde est composée de trois éléments :

  • le titre du document (commande \title{votre titre}) ;

  • l'auteur (commande \author{les noms des auteurs}) ;

  • la date (commande \date{la date que vous souhaitez}).

Ces trois éléments sont introduits avant la commande \begin{document}, et une quatrième commande \maketitle se place juste après \begin{document} afin de faire comprendre à LaTeX que vous souhaitez composer une page de garde avec les trois éléments cités plus haut.

La pratique

La création d'une page de garde est assez simple et vous avez toutes les cartes en main pour en créer une. Vous allez donc effectuer un exercice dans lequel je souhaite que vous réalisiez un article avec une page de garde dans les conditions suivantes :

  • l'auteur s'appelle John Doe ;

  • il a écrit le livre le 3 mai 2010 ;

  • « Les Lapins » est le titre de son livre ;

  • le livre comporte une seule partie nommée « Éloge des lapins », qui comportera un paragraphe de faux texte.

Normalement, vous voici avec une belle page de garde (figure suivante) et un code ressemblant, au paragraphe près, à celui cité ci-dessous :

\documentclass{book}
\usepackage[latin1]{inputenc}    
\usepackage[T1]{fontenc}
\usepackage[francais]{babel}     
      

\title{Les Lapins}
\author{John \bsc{Doe}}
\date{3 mai 2010}
\begin{document}
 
\maketitle
  

\part{Éloge des lapins}
    
Votre gros paragraphe.
    
\end{document}
Page de garde
Page de garde

Alignements de texte et sauts

Alignements de texte

LaTeX justifie naturellement les paragraphes, il vous sera donc nécessaire d'utiliser différents environnements si vous souhaitez que votre texte soit centré, aligné à gauche ou à droite.

Ici, trois environnements différents sont utilisables suivant vos besoins :

  • l'environnement flushright pour aligner votre texte à droite ;

  • l'environnement center pour centrer votre texte ;

  • l'environnement flushleft pour aligner votre texte à gauche.

Une petite démonstration pratique de l'utilisation de ces trois environnements se trouve à la figure suivante (essayez de produire le même résultat : si vous n'y arrivez pas, reprenez le chapitre introduisant les environnements).

Les différents alignements
Les différents alignements

Sauts

Ici nous allons apprendre à sauter des lignes et créer des paragraphes. Rien de compliqué à cela, vous allez voir.
Tout d'abord, pour créer un paragraphe, il vous suffit de sauter deux lignes. Rien de plus, juste deux sauts de lignes, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

\begin{document}
Un paragraphe.

Un second paragraphe.
\end{document}

Pour aller à la ligne sans créer de nouveau paragraphe il vous faudra taper la commande \newline ou la commande \\.

Pour faire un saut de page il vous faudra taper la commande \newpage. Cette commande ferme le paragraphe en cours et en crée un nouveau au début de la page suivante.

Ci-dessous un exemple d'utilisation de ces nouvelles commandes ainsi que son rendu.

Un canard\\un lapin\newline une pintade\newpage un ours
Rendu des différents types de sauts
Rendu des différents types de sauts

En résumé

  • Les documents LaTeX respectent une hiérarchie très précise : une partie contient des chapitres, scindés en sections, elles-mêmes divisées en sous-sections...

  • Un document de classe book (livre) propose en plus un découpage global avec un préambule, un corps, des annexes et des chapitres épilogues

  • Les différentes parties d'un livre n'ont pas la même numérotation, ni au niveau des titres, ni au niveau des numéros de pages.

  • Une page de garde simple (Il est bien sûr possible de faire une page de garde bien plus compliquée) comporte un titre, le nom du ou des auteurs et une date.

  • Les environnements flushright, center et flushleft permettent respectivement d'aligner à droite, de centrer ou d'aligner à gauche du texte. Par défaut, LaTeX justifie le texte.

  • Pour créer un nouveau paragraphe, il suffit de sauter deux lignes. Si vous le souhaitez, il est aussi possible d'utiliser \newline ou \\ qui permettent d'effectuer un simple retour à la ligne. Enfin, \newpage engendre un saut de page.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite