Mis à jour le mercredi 18 octobre 2017
  • 10 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Ce cours est en vidéo.

Vous pouvez obtenir un certificat de réussite à l'issue de ce cours.

J'ai tout compris !

Rencontrez les robots de demain

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Vous avez à présent un bon aperçu de ce qu’est un robot aujourd’hui, et vous savez même en programmer un vous-même... Dans différents langages ! Mais pouvez-vous imaginer à quoi vont ressembler les robots de demain ? Nous vous présentons, dans ce chapitre, quelques pistes pour comprendre les développements de la robotique.

Découvrez la recherche en robotique

Avant de lancer la vidéo, prenez un moment pour imaginer les développements les plus réalistes possibles de la robotique : comment seront les robots ? À quoi serviront-ils ? Que feront-ils ? En aurez-vous un chez vous ? Et puis, allez-y !

Des nano-robots aux robots qui apprennent tous seuls, le futur de la robotique laisse rêveur… mais aussi méfiant, peut-être ! Nous avons vu que les robots sont déjà partout, et ça sera d’autant plus vrai dans quelques années. Se poseront alors inévitablement des questions liées aux droits et aux devoirs des robots, questions délicates et complexes.

D’ailleurs, nous vous avons concocté un procès à faire vivre dans vos ateliers de robotique… en activité débranchée !

Rendez la justice à des robots

On peut plus ou moins prévoir l’évolution des robots, mais évidemment, un grand nombre de paramètres nous échappent, et la recherche scientifique comporte toujours une part d’imprévisible. Selon les orientations des recherches en robotique, on pourra donc être confronté à des questions délicates d’un point de vue éthique, telles que la responsabilité des robots par exemple : comment traiterons-nous le cas d’un robot qui a pris une décision sur des bases statistiques, mais discutable d’un point de vue éthique ?

Vous êtes perplexes ? Illustrons ça avec une activité débranchée !

Dans cette activité, nous mettons en procès un petit robot fictif, dont voici les caractéristiques :

Kleaner, le premier né de la série des Roboats, est fabriqué par l’entreprise “La nouvelle vague”. C’est un robot dont la fonction principale est de nettoyer les océans de la pollution engendrée par les activités humaines. Son mode de fonctionnement est rudimentaire : il ramasse mécaniquement les déchets dans l’océan, et est en capacité d’aspirer les liquides polluants. Il stocke les déchets dans un réservoir et rapporte ensuite sa récolte, par voie aérienne, à l’usine de traitement des déchets. Comme tous les robots, il respecte les trois lois de la robotique, devenues universelles depuis “l’Incident”.

  1. Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger

  2. Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la Première Loi

  3. Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec la Première ou la Deuxième Loi.

 Le scénario est le suivant :

Nous sommes le mercredi 5 novembre 2042. Le robot Kleaner-1V90 est appelé à comparaître devant le TSAR (Tribunal Spécialisé en Affaires Robotiques). Il est accusé par la partie civile, la famille Livre, d’avoir lâché sa cargaison de déchets et polluants au-dessus de leur maison, blessant de ce fait leur fils Émilien, qui se trouve à l’hôpital.

La défense soutient que le robot Kleaner-1V90 a eu ce comportement afin de libérer ses bras mécaniques pour aller porter secours à un homme en difficulté dans l’étang voisin, ce qui est avéré par les faits. Cet homme n’a pas souhaité témoigner devant le tribunal.

Le procès devra donc déterminer si le robot est innocent ou coupable, et le cas échéant, ses sanctions. Le procès devra également questionner la responsabilité d’autres parties, et déterminer d’autres actions à suivre, voire d’autres lois à instaurer.

L’activité qu'on peut réaliser avec les enfant consiste donc en une mise en débat de la responsabilité du robot ! 2 camps seront chargé de représenter les avocats de l'attaque et ceux de la défense.

À l’heure actuelle, il existe en France une commission de réflexion sur l’éthique de la robotique (entre autres), et des personnes spécialisées en droit des robots. Nous ne savons pas comment ces personnes et ces instances auraient traité le cas fictif présenté ici, mais voici tout de suite en vidéo comment des enfants y ont répondu. 😉 

En résumé

  • La recherche en robotique s’inspire notamment de la nature : on appelle ça le bio-mimétisme, ou la bio-inspiration.

  • Les animats sont des robots qui imitent le comportement d’un animal, et sont capables de réagir à leur environnement.

  • Les nano-robots sont des robots miniatures. Certaines recherches utilisent aussi des petits robots simples et pas chers qui fonctionnent en essaim, sur le principe des abeilles par exemple.

  • La cobotique est une branche de la robotique qui vise à produire des robots partiellement humanoïdes qui collaborent avec les êtres humains. Ces cobots sont voués à être des assistants-robots.

  • Il existe des robots qui peuvent apprendre tous seuls à faire des choses, grâce à des algorithmes d’apprentissage : on les programme pour analyser leur environnement et apprendre des données de l’environnement.

  • Le développement d’une éthique de la robotique sera de plus en plus nécessaire à mesure que les robots deviendront omniprésents dans notre vie quotidienne.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite