Fil d'Ariane
Mis à jour le mardi 8 janvier 2013
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Vous pouvez être accompagné et mentoré par un professeur particulier par visioconférence sur ce cours.

J'ai tout compris !

Et si on faisait venir du monde ?

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

À partir d'ici, vous devriez déjà savoir créer et explorer un monde virtuel OpenSim. Vous n'êtes bien entendu pas encore des experts. Mais vous pouvez vous balader facilement sur une grille et communiquer avec d'autres utilisateurs. Vous savez installer une standalone, vous pouvez modifier votre avatar, vous buildez quelques constructions simples, vous savez utiliser un script et vous avez appris à terraformer une région.

Alors, sans doute rêvez-vous de faire découvrir votre nouveau monde à vos amis via Internet, et pourquoi pas à d'illustres inconnus qui passeraient là par hasard ?

Je me propose de vous expliquer comment faire visiter votre standalone dans ce nouveau chapitre.

Généralités

Pour accueillir des visiteurs sur votre standalone, vous devrez vous intéresser à trois domaines importants : la connexion à Internet, la base de données qui va enregistrer et organiser tous les composants du monde virtuel et enfin la gestion de la propriété dans un monde virtuel.

Dans ce chapitre, nous allons découvrir pas mal de notions théoriques. Allez courage, pensez à votre monde virtuel visité par plusieurs de vos amis. Ça vaut le coup, non ? Et puis ça ne sera pas si difficile que ça, vous verrez. ;)

La connexion à internet

Fonctionnement d'OpenSim
opensim-connexion

Sur le schéma, vous pouvez voir trois cadres verts. Ils représentent respectivement :

  • votre réseau personnel ;

  • votre fourniseur d'accès qui vous relie à Internet ;

  • et le réseau d'un de vos amis.

Si vous voulez configurer votre système pour connecter votre standalone à Internet, il faut bien comprendre ce qui se passe chez vous.
Votre système est composé de deux éléments encadrés en rouge sur le schéma :

  • votre ou vos ordinateur(s) ;

  • un routeur qui est l'interface située entre votre réseau et le réseau externe. Ainsi, seul le routeur est visible depuis l'extérieur. Son adresse est votre adresse IP externe. Le routeur dirige les informations à travers votre réseau : pour cela, il a besoin des adresses IP internes de vos ordinateurs et des ports utilisés par les logiciels actifs.

Ensuite, dans l'ordinateur dans lequel est installé votre standalone, vous devez avoir quatre composants importants entourés en bleu sur le schéma :

  • un firewall ou pare feu qui régit les règles de communication de votre ordinateur avec l'extérieur ;

  • l'installation de votre standalone ;

  • le viewer Hippo ;

  • et une base de données.

Votre ami devra installer et configurer le viewer Hippo. Vous savez faire cela, il vous sera donc très facile de le conseiller. ;)

Les adresses IP

Je ne vais pas vous faire un cours complet sur les adresses IP (j'en serais bien incapable :p ), mais simplement vous donner les informations essentielles pour que vous puissiez connecter votre standalone à Internet.
Tout d'abord, vous devez connaître votre adresse IP externe, ainsi que l'adresse IP interne ou locale de votre ordinateur.

  • L'adresse IP interne ou locale est l'adresse de votre PC à l'intérieur de votre réseau local. Chez tout le monde, elle a la forme 192.168.XXX.XXX. Pour la trouver, voici ce que vous devez faire.

    • Sous Windows : allez dans le menu démarrer. Dans « rechercher » tapez « cmd », une fenêtre noire s'ouvre. Tapez « ipconfig », votre IP locale doit s'afficher.

    • Sous Linux et MacOS : dans une console, tapez « ifconfig ». De nombreuses informations s'affichent. Vous trouverez l'adresse IP locale sous la forme : « inet adr : 192.168.XXX.XXX ».

  • L'adresse IP externe : c'est l'adresse de votre connexion à Internet. Si vous ne la connaissez pas, vous pourrez la trouver ici par exemple : http://www.mon-ip.com/.

Adresse IP externe fixe ou dynamique ?
Votre fournisseur d'accès à Internet vous attribue une adresse IP. Il peut vous donner toujours la même adresse : ainsi, votre adresse IP externe sera fixe ou stable. Inversement, il peut la changer à chacune de vos connexions ; dans ce cas, l'adresse est dite dynamique.

Pourquoi faut-il s'occuper de cela pour connecter une standalone ?

Si votre IP est fixe, alors aucun souci ; en revanche, si elle est dynamique, vous devrez reconfigurer votre installation à chaque connexion... ça risque d'être assez fastidieux, non ? :(

Comment savoir si mon adresse IP est fixe ou dynamique ?

  • Sous Windows, allez dans le menu démarrer. Dans « rechercher » tapez « cdm », une fenêtre noire s'ouvre. Tapez « ipconfig/all ».
    Si vous voyez la ligne :

    DHCP activé. . . . . . . . . . . : Oui

    ... votre adresse IP est dynamique.

  • Sous Linux ou MacOS, déconnectez-vous, reconnectez-vous et regardez si votre adresse IP externe a changé.

Comment faire pour ne pas toujours modifier la configuration de mon installation ?

Pour cela, vous pouvez recourir à un service de DNS (Domain Name System) dynamique gratuit, comme par exemple no-ip.com. Procédez ainsi :

  • créez un compte sur le site no_ip ;

  • vous aurez le droit de créer cinq noms de domaine gratuits qui sont des adresses du type « adresse.no-ip.info ». Créez-en au moins une ;

  • installez ensuite le client no_ip sur votre ordinateur. C'est un logiciel qui envoie au site no-ip votre adresse IP externe toutes les 30 secondes. Vous pouvez télécharger ce logiciel sur le site no-ip. Il existe un paquet d'installation pour la distribution Ubuntu de Linux.

  • Configurez le client pour votre connexion.

Les ports

Les ports sont des adresses sur une machine. Ils permettent de dissocier les informations échangées par différents logiciels avec Internet. Un port est associé à une seule application.

  • Ouvrir le port de votre standalone : par mesure de sécurité, les ports inutilisés sur votre machine peuvent être fermés par un pare-feu. Pour connecter votre standalone à Internet, vous devez ouvrir le port que vous avez mentionné dans le fichier « Region.ini » de votre région. Dans l'exemple utilisé pour ce tutoriel, il s'agira du port 9000. (Référez-vous aux instructions de votre pare-feu.)

  • Rediriger le port de votre standalone (forwarding) : votre standalone va envoyer des informations vers Internet via le port que vous lui avez octroyé (par exemple le port 9000). S'il est ouvert, vous n'aurez pas de problème pour lancer votre simulation et vos amis pourront s'y connecter facilement.

    En revanche, si vous disposez de plusieurs adresses IP locales, vous-mêmes, vous ne pourrez pas vous y rendre via le viewer Hippo. En effet, les informations envoyées par votre standalone doivent revenir sur votre ordinateur via le port 9000. Mais le routeur ne saura pas vers quelle adresse IP locale envoyer ces informations. Ainsi, le viewer Hippo ne pourra pas se connecter à votre région. Avouez que ce n'est pas juste. :(

    Rassurez-vous : il y a une solution.

    Nous allons rediriger le port 9000 du serveur (votre machine) vers le port 9000 du client (votre machine également) à l'adresse IP locale de votre machine. Cette redirection se fait via votre routeur et dépend de lui. Aussi ne pourrai-je pas vous donner de méthode précise de redirection de port pour chaque routeur. Il faudra que vous fassiez quelques recherches.

La base de données

À quoi sert-elle ?

La base de données va stocker, organiser et structurer toutes les informations de la simulation. Elle enregistrera tous les objets, les avatars, les sons, les reliefs, leurs tailles, leurs textures, leurs propriétaires, leurs créateurs…

Les bases de données possibles dans OpenSim
  • SQLite : SQLite est la base de données par défaut livrée avec OpenSim. Elle est légère et peut être utilisée sans aucune configuration supplémentaire. Jusqu'à présent, c'est cette base de données que vous avez utilisée avec votre standalone. Son utilisation facilite une première installation du simulateur. Certaines fonctionnalités, comme la persistance d'attachement, ne sont pas encore pleinement mises en œuvre.

  • MySQL : MySQL est pleinement supportée par OpenSimulator. Elle est recommandée pour une utilisation durable du simulateur. Son utilisation nécessite l'installation d'un serveur MySQL et de certains outils ainsi qu'une configuration spécifique d'OpenSim.

  • MSSQL : MSSQL est partiellement prise en charge par OpenSimulator. Certaines options des dernières versions d'OpenSim ne peuvent pas encore être mises en œuvre avec cette base de données.

Notion de propriété

Un monde virtuel est construit non seulement par son propriétaire mais quelquefois aussi par des visiteurs. Rezer un cube au sol n'est pas bien difficile et personne ne voudrait protéger ledit cube ; en revanche, certaines constructions peuvent être assimilées à de réels petits chefs-d'œuvre. Quel que soit le niveau du créateur, il a le droit de vouloir protéger son travail.

Doit-on tout protéger ou doit-on tout partager ?

Je vais vous faire une réponse de Normand, bien que je ne le sois pas. Oui, il faut pouvoir protéger des créations ; oui, dans un monde virtuel Open Source, le partage est monnaie courante et c'est mieux de partager.
Je serais tentée de dire : protégez quelques rares créations dont vous êtes très fiers. Protégez vos idées originales tant qu'elles ne sont pas encore développées. Mais le reste, partagez-le.

Partager, pourquoi ?

Eh bien, dans un monde virtuel où tout est à faire, personne n'est capable de tout réinventer. Vous profiterez de dons, alors donnez à votre tour. C'est comme cela qu'on peut aller plus loin.

Quels outils propose OpenSim pour protéger une création ?

Il existe différents dispositifs mis en place pour protéger une création et vous n'aurez pas les mêmes droits selon que vous soyez créateurs, propriétaires ou simple utilisateurs. Je vais simplement vous lister ces possibilités, je vous montrerai un peu plus loin comment mettre tout cela en place.

Les droits sur la simulation

En ce qui concerne la simulation elle-même, tout le monde ne peut pas modifier le terrain, la texture ou définir le média qui sera diffusé. Si vous êtes propriétaires de la région, vous pourrez organiser ces droits comme bon vous semble. Par exemple, en empêchant vos visiteurs de terraformer le terrain, mais en leur donnant le droit de rezer.

La question de l'inventaire
  • En mode standalone, l'inventaire de tous les utilisateurs est enregistré dans votre base de données. Vous y aurez donc accès et aurez la possibilité de changer le créateur et le propriétaire d'un item.

    • Votre travail dans ce cas est protégé.

    • Celui de vos visiteurs dépendra de vous et de votre éthique.

  • Sur une grille, tous les inventaires des utilisateurs sont enregistrés dans la base de données de la grille. Ici, le propriétaire de la grille aura accès à tous les inventaires et on peut donc dire que les inventaires des utilisateurs d'une grille ne sont pas entièrement protégés.

Les droits sur les items créés

Ces droits peuvent être définis par le créateur de l'item ; il pourra choisir ou non de le rendre transférable, modifiable et copiable pour un groupe défini ou pour tout le monde.
En dehors de cela, comme vous aurez peut-être pu le déduire du paragraphe précédent, la protection des items est différente selon que vous soyez visiteur ou propriétaire de l'endroit dans lequel est déposé l'item. Et si l'item est enregistré dans votre inventaire, alors référez-vous à ce qui a été dit au sujet des inventaires.

Connecter une standalone rapidement

Précédemment, je vous ai parlé du serveur de bases de données MySQL. Certes, les bases de données MySQL sont idéales pour une bonne installation d'OpenSim. Mais ce n'est pas le choix le plus rapide, loin de là. Ma première idée, pour votre première connexion, était de vous faire utiliser MySQL immédiatement. Mais son installation peut occasionner quelques arrachages de cheveux et surtout, un découragement irréversible. Et ce n'est vraiment pas mon but.

C'est pourquoi j'ai choisi la connexion directe avec SQLite, base de données par défaut d'OpenSim, pour vous apprendre à connecter votre standalone à Internet. Ainsi, quand vous aurez goûté aux joies du surf 3D via votre propre monde virtuel, et quand vous l'aurez décidé vous-mêmes, vous serez prêts à installer un serveur de base de données MySQL. Rien ne presse. Vous êtes là pour apprendre.

Configuration pour la version 0.7.2 d'OpenSim.ini

Configuration du fichier StandaloneCommon.ini

Sous [LoginService] dans « StandaloneCommon.ini »
De la ligne 89 à la ligne 101, remplacez « 127.0.0.1 » par votre adresse IP externe ou par le nom de domaine que vous avez pu, par exemple, obtenir via No-IP (voir plus haut).

WelcomeMessage = "Bienvenue à vous !"
 GatekeeperURI = "http://XXX.XXX.XXX.XXX:9000"
 
 SRV_HomeURI = "http://XXX.XXX.XXX.XXX:9000" 
 SRV_InventoryServerURI = "http://XXX.XXX.XXX.XXX:9000"
 SRV_AssetServerURI = "http://XXX.XXX.XXX.XXX:9000"
 SRV_ProfileServerURI = "http://XXX.XXX.XXX.XXX:9000"
 SRV_FriendsServerURI = "http://XXX.XXX.XXX.XXX:9000"
 SRV_IMServerURI = "http://XXX.XXX.XXX.XXX:9000"
 
 ;; For Viewer 2
 MapTileURL = "http://XXX.XXX.XXX.XXX:9000/"

Sous [GridInfoService] dans «StandaloneCommon.ini »
À la ligne 193, remplacez également « 127.0.0.1 » par votre adresse IP externe ou par votre nom de domaine.

; login uri: for grid this is the login server URI
 login = http://XXX.XXX.XXX.XXX:9000/

À la ligne 196, donnez un nom pour la grille (cela sera utile pour la connexion à votre simulation).

; long grid name: the long name of your grid
 gridname = "ma grille"

À la ligne 199, donnez un surnom à la grille.

; short grid name: the short name of your grid
 gridnick = "MaGrille"

À la ligne 204, vous pouvez spécifier l'adresse d'un site d'accueil, n'oubliez pas de décommenter la ligne.

; login page: optional: if it exists it will be used to tell the client to use
 ;this as splash page
 ; currently unused
 welcome = http://XXX.XXX.XXX.XXX/welcome
Le fichier ini de votre région

Maintenant, nous devons renseigner votre IP locale et votre IP externe dans le fichier ini de votre région. Pour cela, allez dans le sous-dossier « Regions » du dossier « bin » de votre installation et ouvrez le fichier « ini » de votre région dans un éditeur de texte.

  • Entrez votre IP locale de la sorte : « InternalAddress = 192.168.XXX.XXX ».

  • Entrez votre IP externe ou votre nom de domaine de cette manière : « ExternalHostName = XXX.XXX.XXX.XXX ».

Votre fichier aura la forme :

[Chez moi]
RegionUUID = 17f06c5c-bda4-4f08-9804-796ca98acc16
Location = 1000,1000
InternalAddress = 192.168.XXX.XXX
InternalPort = 9000
AllowAlternatePorts = False
ExternalHostName = XXX.XXX.XXX.XXX
  • Vous avez bien ouvert et redirigé le ou les ports de votre ou vos régions.

  • Vous avez bien identifié vos adresses IP locale et externe.

  • Vous n'avez fait aucune erreur de configuration du fichier OpenSim.ini et des fichiers ini des régions.

Alors, vous pouvez démarrer normalement votre installation.

Visite du monde virtuel avec votre viewer

Bravo ! Vous avez connecté votre standalone à Internet ! :D Mais avant de retourner dans votre monde virtuel, il faut configurer votre viewer.

Configurer votre viewer Hippo

Encore une fois, vous allez configurer Hippo comme vous l'avez fait dans la première partie du tutoriel pour aller visiter Osgrid ; mais cette fois, vous utiliserez le loginuri de votre propre monde virtuel. Ceux qui ne se rappellent plus comment faire peuvent aller faire un petit tour en arrière.

Vous allez faire comme si vous vouliez ajouter une grille, mais dans le champ Loginuri, entrez l'adresse de votre standalone qui est : http://XXX.XXX.XXX.XXX:9000/.

Configurer Emerald pour les utilisateurs de Mac OS

Copiez-collez le code suivant dans le fichier texte :

-loginuri http://XXX.XXX.XXX.XXX:9000/

Invitez vos amis

Maintenant rendez-vous dans votre monde virtuel à l'aide de votre viewer. À première vue, rien n'aura vraiment changé. Mais en réalité, il est maintenant ouvert à l'immensité des univers virtuel et même réel. Vous n'avez pas le vertige ? ;)
Vous pouvez enfin inviter vos amis.

Créer un utilisateur

Pour créer un nouvel utilisateur de votre monde virtuel, il suffit d'entrer dans la console de votre simulation à l'invite de votre région la commande :

create user

Vous devrez répondre à une série de requêtes :

  • First name [Default] : entrez le prénom de l'utilisateur ;

  • Last name [User] : entrez le nom de l'utilisateur ;

  • Password : entrez le mot de passe de l'utilisateur ;

  • Email [] : l'adresse e-mail de l'utilisateur, facultative.

Connexion de votre ami

Pour que votre ami se rende dans votre monde virtuel, il suffira :

  • de lui demander d'installer le viewer Hippo ou Emerald ;

  • de lui expliquer comment se connecter à votre sim en ajoutant votre loginuri, comme vous savez très bien le faire maintenant ;

  • de lui donner son prénom, son nom et son mot de passe pour qu'il puisse se connecter.

Voilà : c'est très simple, il ne reste plus qu'à partager vos connaissances et peut-être construire ensemble votre nouveau monde.

Installer une base de données MySQL sous Windows

Comme je vous le disais en préambule de cette partie, l'utilisation d'une base de données MySQL est préférable pour une installation d'une simulation OpenSim. Si vous vous sentez l'âme aventurière, essayez d'installer un serveur MySQL en local sur votre ordinateur. Avec WAMP, ça n'aura rien d'insurmontable et plus tard, nous verrons que ça peut être très utile pour diverses raisons. Alors, prêts ? Allons-y ! :pirate:

Les outils à installer

Le serveur WAMP

Le serveur WAMP est une plate-forme de dévelopement Web pour Windows. Elle est composée :

* d'un système d'exploitation Microsoft (W comme Windows) ;
* du serveur Apache qui est un serveur HTTP qui transformera votre ordinateur en serveur Web ;
* du serveur de bases de données MySQL qui va gérer des bases de données MySQL ;
* d'un interprétateur de script PHP pour gérer des pages dynamiques.

PhpMyAdmin :

PhpMyAdmin est une interface graphique de gestion des bases de données MySQL. Ce logiciel sera installé en même temps que Wamp.

Téléchargez et installer Wamp

Vous pourrez télécharger Wamp à cette adresse : http://www.clubic.com/telecharger-fich [...] mpserver.html.

Quand le téléchargement est terminé, installez Wamp à l'aide de l'exécutable obtenu. La fenêtre suivante doit s'ouvrir :

Image utilisateur

Cliquez sur « Next ».

wamp02

Choisissez « Accept the agreement » pour accepter le contrat de licence et poursuivre l'installation.

wamp03

Entrez le chemin du dossier dans lequel vous désirez installer Wamp et retenez-le. C'est là que vos bases de données et les fichiers de configuration de votre serveur se trouveront. :)

wamp04
wamp05

Cliquez sur « Next » puis sur « Install ».

wamp06

Il se peut qu'à ce moment votre pare-feu vous demande de débloquer les connexions réseau entrantes. Seule votre simulation devra communiquer avec votre base de données. Cliquez sur « Maintenir le blocage ».

wamp07

Cliquez sur « Next ».

wamp08

Choisissez « Finish » pour terminer l'installation de Wamp. Dans la barre des tâches, vous devez voir une petite icône comme ici à droite de l'image.

wamp09

Si vous faites un clic droit sur cette icône, vous ouvrirez une petite fenêtre qui vous donnera accès à tous les composants de votre serveur Wamp, comme sur l'image ci-dessous.

wamp10

Cliquez sur « Start All Services » (démarrer tous les services) si Wamp n'est pas encore démarré.

PhpMyAdmin doit être installé. Rendez-vous à la page http://localhost/phpmyadmin, sur laquelle vous devriez voir ceci :

wamp11
Sécuriser le serveur MySQL

En bas de la fenêtre, vous pouvez voir le message d'alerte suivant :

Nous allons donc protéger le serveur MySQL et mettre un mot de passe pour l'utilisateur « root ».

Image utilisateur

Pour cela, cliquez sur « Privilèges » en haut de la fenêtre de PhpMyAdmin.

Image utilisateur

Maintenant, dans votre fenêtre vous pouvez voir la liste des utilisateurs du serveur. Éditez l'utilisateur « root » en cliquant sur le petit crayon en bout de ligne.

Image utilisateur

Descendez dans la page jusqu'à « Modifier le mot de passe ». Entrez deux fois votre mot de passe puis cliquez sur « Exécuter ».

Nous devons éditer le fichier de configuration « conf.inc.php » de PhpMyAdmin pour lui donner le mot de passe du serveur MySQL. Avec le logiciel WordPad par exemple, ouvrez « conf.inc.php » qui doit se trouver à l'adresse « C:\...\wamp\apps\phpmyadmin3.2.0.1\conf.inc.php ».
Ce fichier se présente ainsi :

<?php


/* Servers configuration */

$i = 0;


/* Server: localhost [1] */

$i++;

$cfg['Servers'][$i]['verbose'] = 'localhost';

$cfg['Servers'][$i]['host'] = 'localhost';

$cfg['Servers'][$i]['port'] = '';

$cfg['Servers'][$i]['socket'] = '';

$cfg['Servers'][$i]['connect_type'] = 'tcp';

$cfg['Servers'][$i]['extension'] = 'mysqli';

$cfg['Servers'][$i]['auth_type'] = 'config';

$cfg['Servers'][$i]['user'] = 'root';

$cfg['Servers'][$i]['password'] = ''; // Entrez votre mot de passe ici.
$cfg['Servers'][$i]['AllowNoPassword'] = true;


/* End of servers configuration */


$cfg['DefaultLang'] = 'en-utf-8';

$cfg['ServerDefault'] = 1;

$cfg['UploadDir'] = '';

$cfg['SaveDir'] = '';


?>

Entrez simplement votre mot de passe à la ligne 29.
Maintenant, vous pouvez redémarrer votre système et utiliser votre tout nouveau serveur de base de données MySQL. :D

Installer une base de données MySQL sous Ubuntu

Les outils à installer

Comme je vous le disais en préambule de cette partie, l'utilisation d'une base de données MySQL est préférable pour une installation d'une simulation OpenSim. Si vous vous sentez l'âme aventurière, essayez d'installer un serveur MySQL en local sur votre ordinateur. Avec LAMP, ça n'aura rien d'insurmontable et plus tard, nous verrons que ça peut être très utile pour diverses raisons. Alors, prêts ? Allons-y ! :pirate:

Le serveur LAMP

Le serveur LAMP est une plate-forme de développement Web pour Linux. Elle est composée :

  • du système d'exploitationLinux ;

  • du serveur Apache qui est un serveur HTTP qui transformera votre ordinateur en serveur Web ;

  • du serveur de base de donnéesMySQL qui va gérer des bases de données MySQL ;

  • d'un interprétateur de script PHP pour gérer des pages dynamiques.

PhpMyAdmin

PhpMyAdmin est une interface graphique de gestion des bases de données MySQL

Installation

  • Ubuntu
    Bien entendu, vous devez avoir installé le système d'exploitation Ubuntu sur votre machine.

  • Le serveur Apache 2
    Entrez dans votre console la commande :

    sudo apt-get install apache2
  • Le serveur MySQL
    Entrez dans votre console la commande :

    sudo apt-get install mysql-server
  • Interpréteur de script PHP
    Entrez dans la console la commande :

    sudo apt-get install php5 php5-mysql
  • PhpMyAdmin
    Entrez dans la console la commande :

    sudo apt-get install phpmyadmin
    • On va vous demander quel serveur Web reconfigurer automatiquement, choisissez apache2 puis appuyez sur « Entrée ».

    • Ensuite on vous demande si dbconfig-common doit configurer la base de données de phpmyadmin, répondez OUI.

    • Indiquez le mot de passe que vous avez entré lors de la configuration du serveur MySQL.

    • Entrez un mot de passe pour PhpMyAdmin puis confirmez-le.

    • phpmyadmin

      PhpMyAdmin doit être installé. Rendez-vous à cette page : http://localhost/phpmyadmin. Vous devriez voir ceci :

Améliorer l'installation

Nous allons déplacer le répertoire qui contient les bases de données.

Pourquoi ?

  • Pour les retrouver rapidement et ainsi pouvoir les sauvegarder facilement.

  • Pour ne pas risquer de le perdre lors d'une réinstallation du système.
    Pour l'instant, vos bases de données sont enregistrées sur la partition de votre système. Si un jour vous devez le réinstaller, vos bases de données seront effacées. Si vous avez pris soin de placer votre système et votre « /home » sur deux partitions séparées, vous pourrez alors déplacer vos bases de données dans votre /home et ainsi, vous ne risquerez plus de les perdre.

  • Pour ne pas risquer d'utiliser tout l'espace disque consacré au système, cet espace étant généralement plus petit que l'espace de votre home.

Comment faire ?

  • Arrêtez le serveur MySQL :

sudo service mysql stop
  • Déplacez le répertoire des bases de données dans votre home. Votre home doit être séparé de votre système.

  • sudo mv /var/lib/mysql /home/mysql
  • Créez un lien symbolique du nouveau répertoire des bases de données vers l'ancien répertoire pour que les fichiers de configuration de MysQL restent conformes à votre installation :

  • sudo ln -s /home/mysql /var/lib/mysql
  • Donnez-lui les droits nécessaires :

  • sudo chown -h mysql:mysql /home/mysql
  • Relancez le serveur MySQL :

  • sudo service mysql start
  • Testez votre installation en allant visiter la page http://localhost/phpmyadmin/.

  • Configurer votre installation pour MySQL

    Créer une base de données et un nouvel utilisateur dans PhpMyAdmin

    Il existe peut-être déjà plusieurs bases de données répertoriées dans PhpMyAdmin. Nous allons créer un nouvel utilisateur et lui attribuer une nouvelle base de données. Cette base de données sera utilisée exclusivement pour votre installation OpenSim.

    En haut de la fenêtre de PhpMyAdmin, cliquez sur l'onglet « Privilèges » puis sur « Ajouter un utilisateur » sous le tableau des utilisateurs.

    Image utilisateur

    Dans le cadre « Ajouter un utilisateur », entrez un nom d'utilisateur et un mot de passe pour cet utilisateur. Confirmez le mot de passe. Dans le cadre en dessous, choisissez « Créer une base portant son nom et donner à cet utilisateur tous les privilèges sur cette base. » En bas de la page, cliquez sur « Exécuter ».

    Image utilisateur

    Configuration des fichiers « ini »

    Les modifications que nous allons faire dans le fichier StandaloneCommon.ini ont un lien avec la base de données MySQL. En fait, nous allons commenter et décommenter des lignes, puis entrer quelques informations sur la base de données MySQL.

    • Nous allons commenter toutes les lignes ayant un rapport avec la base de données SQlite utilisée par défaut dans Opensim.

    • Nous allons décommenter toutes les lignes correspondant à la base de données MySQL.

    • Nous allons renseigner la chaîne de connexion de la base de données MySQL.
      Cette chaîne de connexion va prendre la forme :

      " "Data Source=localhost;Database=opensim;User ID=opensim;Password=*****;Old Guids=true;""

    Sous [DatabaseService] dans « StandaloneCommon.ini »

    • Commentez la ligne 9 :

      ; Include-Storage = "config-include/storage/SQLiteStandalone.ini";
    • Décommentez les lignes 14 et 15 et renseignez les chaînes de connexion :

      StorageProvider = "OpenSim.Data.MySQL.dll"
       ConnectionString = "Data Source=localhost;Database=opensim;User ID=opensim;Password=*****;Old Guids=true;
    • Vous pouvez également décommenter la ligne 17 et renseigner la chaîne de connexion pour créer une autre base de données pour les domaines (ceci est facultatif).

    EstateConnectionString = "Data Source=localhost;Database=opensim;User ID=opensim;Password=***;Old Guids=true;"

    Relancer votre installation

    Vous pouvez désormais relancer normalement votre installation à partir de votre console. Les tables de la base de données vont se créer toute seules. Vous n'aurez rien à faire.
    Mais vous pourrez à présent accéder à toutes les données de votre base de données MySQL via PhpMyAdmin.

    Après avoir lancé votre installation, la base de données de votre simulation devrait comporter vingt-cinq tables. Voici la liste de ces tables :

    * assets
    * auth
    * Avatars
    * estateban
    * estate_groups
    * estate_managers
    * estate_map
    * estate_settings
    * estate_users
    * Friends
    * GridUser
    * inventoryfolders
    * inventoryitems

    * land
    * landaccesslist
    * migrations
    * primitems
    * prims
    * primshapes
    * regionban
    * regionsettings
    * regionwindlight
    * terrain
    * tokens
    * UserAccounts

    Utiliser un serveur dédié

    Maintenant que votre monde virtuel est opérationnel, vous êtes capable de le terraformer, de construire et d'y inviter des amis.
    Mais lorsque vous déconnectez votre ordinateur, votre simulation n'est plus accessible.
    Certains pourraient penser (et ça m'est d'ailleurs venu à l'esprit au début :honte: ) pouvoir installer une simulation sur un hébergement mutualisé. Que nenni ! Un hébergement mutualisé ne permet pas l'installation de logiciel ; il sera donc impossible d'y installer OpenSim.

    Mais que faire alors ?

    Bien entendu, il y a une solution. Je ne vous aurais pas fait toute cette mise en bouche s'il n'y en avait pas.
    Nous allons utiliser un serveur dédié. Malheureusement, cette solution n'est pas gratuite, ou alors vous avez beaucoup de chance. Mais on peut s'en tirer tout de même à peu de frais (tout est relatif, au minimum 20 à 25 € par mois soit 240 à 300 € par an) .

    Qu'est ce qu'un serveur dédié ?

    Un serveur dédié est un serveur qu'un hébergeur réserve à un seul client. Ce serveur est composé d'un ou plusieurs disques dur, d'une carte mère, de CPU, de mémoires. Ainsi, vous pouvez gérer un serveur dédié comme un ordinateur et bien entendu y installer le système d'exploitation et les applications de votre choix : par exemple OpenSimulator.

    Trouver et choisir un serveur dédié

    Je ne peux malheureusement pas vous faire une liste exhaustive de tous les hébergeurs qui proposent des serveurs dédiés avec un comparatif qualité/prix. Peut-être que cela existe déjà ?

    Pour vous donner une idée, j'utilise un serveur dédié sur lequel j'arrive à placer une dizaine de simulations assez conséquentes.

    Caractéristiques du mon serveur dédié:

    * Processeur AMD Athlon 64 X2 5600+
    * 49 € ht/mois
    * Disque dur 2x 400 GB SATA HDD
    * Mémoire vive 4x 1024 MB DDR2-667 PC-5300 RAM
    * Connexion 100 Mbps

    Quelques hébergeurs possibles :

    Commander un serveur dédié

    Encore une fois, je ne peux pas vous expliquer la marche à suivre pour chaque hébergeur puisque chacun définit sa propre procédure. :( Mais je peux vous donner quelques pistes. :p

    • — Certains forfaits sont reconductibles tous les mois. Ainsi, si vous n'êtes pas sûr de vous, sachez que vous pourrez arrêter votre hébergement quand bon vous semble.

    • — Lors de votre commande, vous devrez sans doute choisir le système d'exploitation qui sera installé sur votre serveur dédié.

    • — Votre serveur dédié ne sera pas disponible tout de suite. Vous devrez probablement attendre quelques heures, voire quelques jours, pour en disposer.

    • — Votre hébergeur vous enverra votre identifiant, votre mot de passe, l'adresse IP de votre serveur et il vous présentera divers outils dont vous disposerez pour manager votre serveur dédié.

    Utilisation à distance du serveur

    Comment gérer, maintenir et utiliser à distance mon serveur dédié ?

    Vous allez bien entendu le faire depuis votre ordinateur. Le système d'exploitation Ubuntu Serveur de votre serveur dédié n'a pas d'interface graphique. Vous ne disposerez de fait pas d'un joli bureau avec des icônes pour maintenir votre serveur. Tout se fera dans une console.

    Client et serveur SSH

    D'après la définition de Wikipédia, « Secure Shell (SSH) est à la fois un programme informatique et un protocole de communication sécurisé. » Ainsi, SSH va vous permettre de vous connecter à un autre ordinateur en toute sécurité.
    Il faudra :

    • — un client SSH sur votre ordinateur pour prendre l'accès à distance à votre serveur dédié ;

    • — un serveur SSH sur votre serveur dédié afin que celui-ci soit accessible. Ce serveur sera installé avec le système d'exploitation.

    Utilisez Putty, si vous avez un système d'exploitation Microsoft sur votre ordinateur :

    • — téléchargez Putty ici et installez-le.

    • — ouvrez Putty, une fenêtre s'ouvre :

    • Putty
    • — sous « Host Name (or IP adress) », entrez l'adresse IP de votre serveur.

    • —- sous « Connecting type » (type de connexion), veillez à ce que SSH soit sélectionné.

    • — sauvegarder vos paramètres en cliquant sur « Save ». Pressez sur « Open » pour vous connecter à votre serveur. La première fois que vous vous connecterez, une boîte de dialogue s'affichera : cliquez sur « Oui » pour créer une clé d'hôte.

    • <tableau> <ligne> <cellule>

      </cellule> <cellule> Traduction : La clé d'hôte du serveur n'est pas mise en cache dans le registre. Vous n'avez aucune garantie que le serveur est l'ordinateur que vous pensez qu'il est. La clé rsa2 de l'empreinte du serveur est : (la clé). Si vous avez confiance en cet hôte, appuyez sur « Oui » pour ajouter la clé au cache de PUTTY et vous connecter. Si vous voulez vous connecter une seule fois, sans ajouter la clé au cache, appuyez sur « Non ». Si vous n'avez pas confiance en cet hôte, appuyez sur Annuler pour abandonner la connexion.</cellule> </ligne> </tableau>

    • — une console s'ouvre : entrez votre login pour le serveur dédié, ainsi que votre mot de passe.

    • console Putty

    Si vous obtenez une invite de la forme : login@domaine_du_serveur : ~# , alors vous êtes connecté à votre serveur dédié !

    Si vous avez un système d'exploitation Linux sur votre ordinateur :

    • — Si par hasard vous n'aviez pas ce client, installez-le comme ceci :

    sudo apt-get install openssh-client
  • — Pour vous connecter à votre serveur dédié, tapez dans une console de votre ordinateur :

  • ssh  login@IP_du_serveur
  • — La première fois que vous vous connecterez, un message va s'afficher dans la console :

    Citation

    « The authenticity of host 'XXX.XXX.XXX.XXX (XXX.XXX.XXX.XXX)' can't be established. RSA key fingerprint is ..................................................... Are you sure you want to continue connecting (yes/no)? »

    On vous demande si vous avez confiance en l'hôte et si vous souhaitez vous connecter.

  • — Répondez yes, puis entrez le mot de passe de votre serveur.
    Si vous obtenez une invite de la forme : login@domaine_du_serveur : ~# , alors vous êtes connecté à votre serveur dédié !

  • Transférer des fichiers de votre PC au serveur

    Pour gérer votre serveur, vous aurez sans doute besoin d'y transférer des fichiers depuis votre ordinateur, par exemple une image de définition du relief, ou la sauvegarde d'une ancienne simulation. Pour faire cela, nous allons utiliser Filezilla aussi bien pour Microsoft que pour Linux et Mac OS. ^^

    Installation
    • - Pour Ubuntu, tapez dans une console :

    sudo apt-get install filezilla
  • - Pour Microsoft, vous pouvez télécharger Filezilla à cette adresse, ensuite installez-le normalement.

  • - Pour Mac Os, téléchargez Filezilla ici.

  • Connexion de Filezilla au serveur dédié

    Lorsque vous ouvrez Filezilla, cette fenêtre s'affiche :

    Filezilla
    Filezilla Connexion rapide

    Au dessus de la fenêtre, entrez l'adresse IP du serveur dans « hôte », votre login dans « Identifiant », votre mot de passe et enfin le port 22. Cliquez sur « Connexion rapide ».

    Dans Filezilla, vous voyez deux colonnes. Dans l'une de ces colonnes, l'arborescence de votre ordinateur va s'afficher. Dans l'autre colonne, vous aurez l'arborescence de votre serveur. Ainsi, vous pourrez passer vos fichiers directement de votre PC à votre serveur et vice versa en les glissant d'une colonne à l'autre.

    Autre méthode pour Ubuntu.
    • — Entrez ssh://logine@IP_du_serveur / dans le champs de l'adresse de Nautilus, votre explorateur de fichiers.

    • — Une boîte de dialogue s'ouvre , entrez le mot de passe de votre serveur.

    • — Sélectionnez « se souvenir pour toujours ».

    • Les dossiers de votre serveur s'affichent comme ceux de votre ordinateur. Vous pourrez manipuler ces dossiers et fichiers exactement comme si votre serveur faisait partie de votre installation locale.

    Préparation du serveur

    Votre serveur est pratiquement prêt à accueillir une installation OpenSim mais nous avons tout de même quelques petits détails à régler. :-°

    Tout d'abord, nous devons faire une mise à jour du système d'exploitation.

    Pour cela, à l'invite de votre serveur, tapez les commandes suivantes l'une après l'autre :

    sudo apt-get update
    sudo apt-get upgrade
    Screen

    Imaginez que vous lanciez OpenSim dans la console que vous utilisez pour vous connecter à votre serveur dédié. Très bien, votre simulation va fonctionner. Mais qu'arrivera t-il quand vous voudrez fermer cette console par exemple pour éteindre votre PC ? OpenSim se fermera également. :( Vous devez pouvoir déconnecter votre ordinateur sans pour cela déconnecter votre simulation. Sinon, le serveur dédié ne servirait pas à grand chose.

    Mais alors comment faire ?

    Screen est la solution. Ce logiciel va résoudre ce problème. Il va vous permettre d'ouvrir des consoles annexes que vous pourrez laisser ouvertes sur votre serveur même si vous fermez la console de connexion.

    • — Pour installer screen, tapez tout simplement dans votre console :

    sudo apt-get install screen
  • — Pour créer une nouvelle console, tapez :

  • screen -d -m -S (nom de la console)
  • — Pour aller dans la console annexe, tapez :

  • screen -x  (nom de la console)
  • — Pour revenir dans la console principale, faites CTRL+A puis D

  • — Pour lister toutes les consoles annexes créées, tapez dans la console principale :

  • screen -ls
  • — Pour vous déconnecter de votre serveur, tapez « exit » dans la console principale.

  • Installation de LAMP

    Puisque vous avez été capable de suivre ce tutoriel jusqu'ici, je pense que vous pourrez installer LAMP sur votre serveur. De plus, j'imagine mal une installation OpenSIm sur un serveur dédié avec une base de données SQlite. :) Faisons les choses bien. Enfin pour ne rien vous cache,r nous aurons besoin de LAMP pour la partie « Un petit site d'accueil ».

    J'ai déjà expliqué comment installer LAMP dans ce tutoriel, je ne vais pas le faire une deuxième fois, pas folle. :p La démarche est strictement identique , que vous interveniez sur votre PC ou sur votre serveur. C'est pourquoi je vous invite à vous référer au chapitre « Installer une base de données MySQL sous Ubuntu ».

    Après avoir installé LAMP, créez une base de données pour votre simulation comme je l'avais expliqué dans le chapitre « Configurer votre installation pour MySQL".

    Installation de Mono

    Vous pouvez compiler mono comme c'est expliqué dans le chapitre Compilation sous Linux. Mais si la version de Mono proposée par votre système est compatible avec OpenSim et si elle n'est pas déjà installée, vous pourrez aussi installer mono à l'aide du paquet mono-runtime, comme ceci :

    sudo apt-get install mono-runtime

    Installation d'OpenSimulator sur un serveur dédié

    Préparez et configurez la dernière version d'Opensimulator sur votre ordinateur

    Faites exactement comme pour une standalone normale, mais en utilisant l'IP de votre serveur. Si vous ne savez plus comment faire, référez-vous à ces deux pages :

    • Connecter une standalone rapidement

    • Configurez votre installation pour MySQL

    Une fois votre version Opensim prête, envoyez-la sur votre serveur à l'aide de Filezilla

    Référez-vous ci-dessus au chapitre « Transférer des fichiers de votre PC au serveur ».
    Placez le dossier OpenSim dans le dossier « home » de votre serveur.

    Lancer la simulation dans une console
    • — Connectez-vous à votre serveur via Putty pour les Windowsiens ou via une console pour les Linusiens.

    • — Une fois connecté, dans la console à l'invite du serveur, entrez la commande suivante pour ouvrir une nouvelle console dans votre serveur :

      screen -d -m -S <nom de la console>
    • — Allez dans la nouvelle console :

      screen -x <nom de la console>
    • — Allez dans le dossier de votre installation puis lancez OpenSim ainsi :

      cd /home/opensim-version/bin/
      mono OpenSim.exe 
    • — Vous renseignerez les informations suivantes (il vaudrait mieux les préparer à l'avance :) ) :

      • - le nom de votre région ;

      • - les coordonnées de votre région ;

      • - l'UUID de la région : faites « entrée » ;

      • - noAdresse IP interne : à remplacer par l'adresse IP externe du serveur ;

      • - le port de connexion, par défaut 9000 ;

      • - AllowAlternatePorts = False ;

      • - l'adresse IP externe du serveur.

    • — Si vous voulez revenir à la console principale, tapez CTRL + A puis D.

    • — Pour revenir dans la console de la simulation, entrez :

      screen -x <nom de la console>
    • — Pour vous déconnecter du serveur depuis la console principale, tapez exit

    Se connecter à la standalone

    Comment utiliser Hippo ?

    Pour vous rendre sur la standalone de votre serveur, rien de plus simple. Créez une nouvelle instence dans Hippo via "Grids / Add" en utilisant le loginUri :

    http://<IP ou domaine de votre serveur> : <port de connexion>

    Pour plus d'informations sur la connexion à une simulation à l'aide d'un viewer référez-vous à la page :

    Voilà ! maintenant votre simulation est non seulement accessible pour tous à travers le monde mais elle l'est 24 heures sur 24, même si vous dormez et que votre ordinateur est éteint. (Parce qu'il faut bien dormir . ^^ )

    Dans la prochaine partie, nous allons voir comment faire pour que quelqu'un puisse créer un compte utilisateur sur votre simulation, et ce, même si vous êtes parti un mois faire un tracking dans l'Hymalaya. :soleil:

    Pour terminer cette partie, j'envisage de développer le chapitre suivant :

    • les droits sur votre terrain.

    De plus, la version 0.7 d'OpenSim va sans doute très prochainement être proposée. La configuration d'OpenSim.ini va présenter des changements notoires. Je vous proposerai donc également une mise à jour du tutoriel.

    À bientôt…

    Exemple de certificat de réussite
    Exemple de certificat de réussite