• 15 hours
  • Easy

Free online content available in this course.

Paperback available in this course

course.header.alt.is_certifying

You can get support and mentoring from a private teacher via videoconference on this course.

Got it!

Last updated on 3/13/18

Mettre en production

Log in or subscribe for free to enjoy all this course has to offer!

Voilà, vous avez maintenant une bonne maîtrise de WordPress. Vous avez trouvé ou programmé les thèmes et plugins dont vous aviez besoin pour que votre site puisse être mis en ligne ? Il est temps de nous attaquer aux derniers réglages pour la mise en production de WordPress !

Suivant la solution que vous aurez choisie pour votre hébergement, la procédure est quelque peu différente, nous allons donc faire un tour d'horizon des solutions qui s'offrent à vous.

Sur un hébergement mutualisé

L'hébergement mutualisé est la solution la moins onéreuse et permet d'avoir un site en place rapidement sans avoir à passer beaucoup de temps en configuration. C'est celle qui est conseillée si vous n'attendez pas (pour l'instant !) un fort trafic sur votre site. De plus, les offres d'hébergement s'accompagnent souvent d'un nom de domaine pour votre site Internet (c'est le cas chez 1&1 notamment), vous n'avez donc pas à payer autre chose que le serveur.

Lorsque vous prenez une offre chez un hébergeur, vous recevrez des identifiants permettant de vous connecter à la base de données ainsi qu'au serveur à l'aide d'un logiciel FTP pour envoyer vos fichiers sur le site. Vous pouvez pour cela utiliser le logiciel FileZilla qui est plutôt simple d'utilisation.

Après avoir lancé FileZilla, vous devez indiquer vos identifiants ainsi que l'adresse du serveur FTP dans la barre de connexion en haut. Toutes les informations doivent avoir été fournies lors de l'inscription par l'hébergeur (voir la figure suivante).

Connexion au serveur avec vos identifiants
Connexion au serveur avec vos identifiants

Une fois connecté, vous devrez, comme sur la figure suivante, envoyer la totalité des fichiers de votre site dans le répertoire racine du serveur, le plus souvent intitulé « www ».

Transfert des fichiers de WordPress dans le répertoire
Transfert des fichiers de WordPress dans le répertoire

Dès que la copie est terminée, vous pouvez vous rendre à l'adresse de votre site Internet qui est maintenant en ligne. Il faut alors lancer la procédure d'installation de WordPress comme nous l'avons fait au début de ce cours.

Sur un serveur dédié

Si vous choisissez comme solution d'hébergement un serveur dédié, il y a un peu plus de travail que précédemment car il faut aussi s'occuper de l'installation et de la configuration du serveur. Une fois votre serveur en place, vous aurez besoin de vous connecter sur celui-ci afin de débuter l'installation des différents fichiers. Les identifiants de connexion au serveur vous ont normalement été fournis par l'hébergeur et permettent de s'y connecter avec le protocole SSH. Pour cela, vous pouvez utiliser le logiciel Putty sur Windows ou bien un terminal sur Linux et Mac.

Installation et copie des fichiers

La configuration du serveur est sensiblement identique à l'installation d'un serveur local sur Linux. Les logiciels à installer sont les mêmes (mis à part phpMyAdmin qui est inutile ici) et suivront la même procédure.

sudo apt-get install apache2 php5 mysql-server libapache2-mod-php5 php5-mysql

Vous pouvez maintenant copier les fichiers de WordPress sur votre serveur.

cd /var/www
curl -O http://fr.wordpress.org/wordpress-3.6.1-fr_FR.tar.gz
tar -xzf wordpress-3.6.1-fr_FR.tar.gz

Vous obtenez ainsi un dossier intitulé « wordpress » contenant les sources de la dernière version du CMS prêt à être lu par Apache.

Définition du Virtual Host

Il nous reste à configurer un Virtual Host pour que votre serveur sache que l'adresse http://monsite.com correspond au répertoire de WordPress. Sans cela, vous ne pourrez y accéder que par une URL de la forme http://monsite.com/wordpress.

Voici un exemple de Virtual Host basique pour WordPress, qui reprend entre autre le contenu du fichier .htaccess fourni, vous devrez bien sûr adapter les valeurs à votre installation. Vous devez placer cette configuration dans le répertoire /etc/apache2/sites-available, dans un fichier intitulé wordpress.conf. Le nom peut varier, mais l'extension doit être .conf.

<VirtualHost *:80>
    ServerName monsite.com

    DocumentRoot /var/www/wordpress
    <Directory /var/www/wordpress>
        Deny from none
        Allow from all
        Order allow,deny
        AllowOverride None

        RewriteEngine On
        RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} !-f
        RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} !-d
        RewriteRule .* /index.php [L]
    </Directory>
</VirtualHost>

Il faut ensuite activer ce VirtualHost avec la commande a2ensite, et désactiver la configuration par défaut avec a2dissite. Enfin, demandez à Apache de recharger sa configuration pour prendre en compte les dernières modifications.

a2ensite wordpress && a2dissite default && service apache2 reload
  • Un site peut être hébergé soit sur un serveur mutualisé partagé par plusieurs utilisateurs, soit sur un serveur dédié.

  • Le logiciel FileZilla permet d'envoyer vos fichiers sur un serveur mutualisé avec un accès FTP.

  • Sur un serveur dédié, la configuration du serveur Apache doit se faire manuellement.

Example of certificate of achievement
Example of certificate of achievement