• 12 hours
  • Medium

Free online content available in this course.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

Got it!

Last updated on 11/28/19

Créez votre environnement de travail

Log in or subscribe for free to enjoy all this course has to offer!

Dans ce chapitre, vous allez entrer dans le vif du sujet et créer votre premier serveur ! En termes d’architecture, pour les besoins de ce cours, nous allons faire très simple : une machine virtuelle pour le serveur et une autre machine virtuelle pour le client.

Architecture avec un serveur vm-serveur d'IP 192.168.0.1 et un client vm-client d'IP 192.168.0.2
L'architecture que vous allez mettre en place

Pour gérer les machines virtuelles, nous utiliserons le logiciel VirtualBox disponible à la fois sur Windows, Mac et Linux. Pour installer ce logiciel, je vous invite à suivre les indications fournies dans le cours “Reprenez le contrôle à l’aide de Linux”.

Installation du client

Une fois VirtualBox installé, téléchargez la dernière version d’Ubuntu Desktop sous forme de fichier .iso. Au moment de la rédaction de ce cours, il s’agit de la 18.04.

Créez ensuite une machine virtuelle appelée “vm-client” avec au moins 1Go de RAM, démarrez-la et utilisez le fichier .iso d’Ubuntu Desktop dans le lecteur CD virtuel.

Premier écran du processus d'installation : le choix de la langue
Choisissez votre langue

Choisissez la langue et cliquez sur “Installer Ubuntu”. Ensuite, choisissez le clavier qui correspond à votre ordinateur.

Sélectionnez au choix une installation classique avec une sélection de logiciels ou une installation minimale avec un navigateur web et juste le strict nécessaire (suffisant pour nous). Cliquez ensuite sur “Continuer”.

Écran de confirmation du partitionnement
Confirmez le partitionnement par défaut

Pour notre poste client, le partitionnement n’a pas d’importance : choisissez le choix par défaut. Cliquez sur “Installer Ubuntu” et confirmez l’installation.

Pendant l’installation, on vous pose quelques questions nécessaires à la configuration de votre système. Validez votre fuseau horaire et créez un compte utilisateur sur votre machine “vm-client”.

Acceptez le redémarrage de la machine et voilà, votre client est installé !

Par défaut, votre machine vm-client dispose d’une interface réseau de type “NAT” qui permet notamment d’utiliser la connexion internet de votre ordinateur hôte. C’est bien pratique mais comme nous voulons également que nos deux machines virtuelles puissent communiquer entre elles, nous allons ajouter une nouvelle interface réseau de type “Réseau interne”.

Configuration du réseau de votre client

Éteignez votre machine virtuelle “vm-client”. Procédez à une véritable extinction de machine et pas seulement à la sauvegarde d’un instantané. Dans le gestionnaire de machine VirtualBox, sélectionnez votre machine et cliquez sur “configuration” -> “Réseau”.

Dans les propriété de la machine virtuelle sous VirtualBox, section réseau, onglet
Installez une 2e carte réseau de type "réseau interne"

Vous voyez bien votre carte 1 en “NAT”, cliquez sur la carte 2 et sélectionnez “Réseau interne”. Cliquez sur “OK” et démarrez votre machine virtuelle : elle aura maintenant deux cartes réseaux et nous allons configurer cette deuxième carte.

Interface d'administration du client : le bouton de paramétrage de la 2e carte réseau est entouré
Configurez votre nouvelle carte réseau

Une fois authentifié, cliquez sur l’icône réseau en haut à droite puis sur la carte réseau marquée comme “éteinte” et “paramètres filaire”.

L’application de configuration du réseau s’ouvre. Cliquez sur la petite roue crantée pour configurer votre nouvelle carte.

Onglet IPv4 de configuration de la 2e carte réseau
Attribuez manuellement l'IP 192.168.0.2 à votre client

Dans l’onglet IPv4, choisissez simplement “manuel” et entrez l’adresse “192.168.0.2" et le masque “255.255.255.0”. Cliquez sur “Appliquer”. Vous avez terminé la configuration réseau de votre client.

Il ne reste plus qu’une petite chose à faire pour se simplifier la vie plus tard : ajouter la ligne suivante à votre fichier  /etc/hosts  :

192.168.0.1 vm-serveur

Voilà, vous pouvez passer à la création de votre serveur !

Installation du serveur

Dans VirtualBox, créez une nouvelle machine virtuelle appelée “vm-serveur” avec 1Go de RAM et 10Go de disque dur.

Téléchargez l’image .iso de la dernière version LTS d’Ubuntu Server. Au moment de la rédaction de ce cours, il s’agit de la 18.04.

Démarrez la machine “vm-serveur” avec l’image .iso d’Ubuntu Server dans le lecteur CD virtuel pour lancer l’installation du système.

Premier écran du processus d'installation d'Ubuntu Server : choix du langage (en mode texte). Le français n'est pas disponible
Interface plus austère : sélectionnez le langage qui vous convient le mieux

Tout de suite, vous voyez que l’interface d’installation est moins conviviale que sur la version Desktop. On est dans le monde des pro, on est en mode texte. De plus, malgré le “bienvenue” dans le bandeau d’en-tête, nous n’avons pas accès au français. Personnellement, dans les langues proposées, je me sens plus à l’aise avec l’anglais… donc c’est ce que je choisis pour la suite.

Sélectionnez “Identify Keyboard” pour sélectionner votre clavier. Sélectionnez “Done” quand vous avez terminé.

En sélectionnant “Install Ubuntu”, vous allez pouvoir lancer l’installation du système.

L’écran de configuration du réseau vous propose ensuite de configurer votre interface réseau en DHCP. C’est très bien, sélectionnez “Done” pour passer à la suite.

Écran de partitionnement, choisissez installation sur un disque entier
Choisissez l'installation par défaut sur un disque entier

Choisissez les options par défaut pour le partitionnement du disque. Finalement, créez un compte utilisateur pour terminer l’installation. Il ne vous reste plus qu’à redémarrer la machine et votre serveur est installé !

Comme pour votre client, il ne nous reste plus qu’à installer une interface pour le réseau local et vous serez prêt à travailler.

Configuration du réseau de votre serveur

Comme pour le client, éteignez votre machine  vm-serveur   puis dans “configuration” -> “réseau”, ajoutez une carte 2 en mode “Réseau interne”. Vous pouvez maintenant redémarrer votre serveur pour pouvoir configurer cette nouvelle carte réseau.

Depuis la version 17.10, Ubuntu a introduit une nouvelle manière de gérer le réseau basée sur Netplan. Netplan décrit la configuration réseau dans des fichiers au format .yaml placés dans  /etc/netplan/*  .

Par la commande  ip a  vous pouvez voir l’interface locale "lo” ainsi que vos deux interfaces réseaux. Normalement, celle que l’on vient de rajouter et qu’on va configurer ici est celle qui n’a pas encore d’adresse IP (ligne qui commence par  inet  ). Notez son nom : chez moi elle s’appelle  enp0s8  .

etienne@vm-serveur:~$ ip a
1: lo: <LOOPBACK,UP,LOWER_UP> mtu 65536 qdisc noqueue state UNKNOWN group default qlen 1000
 link/loopback 00:00:00:00:00:00 brd 00:00:00:00:00:00
 inet 127.0.0.1/8 scope host lo
 valid_lft forever preferred_lft forever
 inet6 ::1/128 scope host 
 valid_lft forever preferred_lft forever
2: enp0s3: <BROADCAST,MULTICAST,UP,LOWER_UP> mtu 1500 qdisc fq_codel state UP group default qlen 1000
 link/ether 08:00:27:73:9f:ae brd ff:ff:ff:ff:ff:ff
 inet 10.0.2.15/24 brd 10.0.2.255 scope global dynamic enp0s3
 valid_lft 86027sec preferred_lft 86027sec
 inet6 fe80::a00:27ff:fe73:9fae/64 scope link 
 valid_lft forever preferred_lft forever
3: enp0s8: <BROADCAST,MULTICAST,UP,LOWER_UP> mtu 1500 qdisc fq_codel state UP group default qlen 1000
 link/ether 08:00:27:f0:b7:c9 brd ff:ff:ff:ff:ff:ff
 inet6 fe80::a00:27ff:fef0:b7c9/64 scope link 
 valid_lft forever preferred_lft forever

Pour attribuer une IP statique à cette interface, créez le fichier  /etc/netplan/60-lan_statique.yaml  :

# This file describes the network interfaces available on your system
# For more information, see netplan(5).
network:
 version: 2
 renderer: networkd
 ethernets:
   enp0s8:
     dhcp4: no
     dhcp6: no
     addresses: [192.168.0.1/24]
     gateway4: 0.0.0.0
     nameservers:
       addresses: [127.0.0.1]

Vous remarquerez la ligne  renderer: networkd  qui indique le programme qui va appliquer les instructions de ce fichier de configuration. Vous avez le choix entre deux programmes : NetworkManager plutôt utilisé sur les versions “Desktop” (allez voir vos fichiers /etc/netplan/* sur votre client) et networkd plutôt utilisé sur les versions “Server” et qu’on utilise donc ici.

Ensuite, on trouve la description de nos cartes Ethernet. La mienne répond au doux nom d’enp0s8 mais vous devrez adapter cette ligne au nom de votre carte. On configure cette carte pour ne pas utiliser DHCP, on lui alloue une IP statique, une passerelle par défaut et un serveur DNS.

Une fois le fichier enregistré, vous pouvez appliquer la nouvelle configuration par la commande :

$ sudo netplan apply

En refaisant un  ip a  , vous devriez voir que votre interface a bien une IP.

Enfin, pour vous simplifier la vie, ajoutez la ligne suivante à votre fichier   /etc/hosts  :

192.168.0.2 vm-client

Maintenant, allumez vos deux machines virtuelles et vérifiez qu’elles peuvent communiquer :

  • depuis vm-client

$ ping vm-serveur
  • depuis vm-serveur

$ ping vm-client

C’est bon, nous disposons maintenant de deux machines virtuelles qui communiquent entre elles : un serveur et un client.

Dans la prochaine partie, vous apprendrez à gérer plus finement le stockage de votre serveur.

En résumé

  • vous avez créé deux machines virtuelles qui communiquent entre elles : un client “vm-client” et un serveur “vm-serveur”

  • vous avez pu vérifier que le programme d’installation des deux versions d’Ubuntu, Desktop et Server, est différent même si les grandes étapes sont les mêmes

  • la différence la plus flagrante entre votre serveur et votre client est que votre serveur n’a pas d’interface graphique.

Example of certificate of achievement
Example of certificate of achievement