• 6 hours
  • Easy

Free online content available in this course.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

Got it!

Last updated on 9/16/19

Maîtrisez les fonctionnalités de base de GNS3

Log in or subscribe for free to enjoy all this course has to offer!

Après avoir installé GNS3, découvrons ensemble comment utiliser ce simulateur. Pour cela, vous allez installer 2 VPCS, 1 Switch et connecterez le tout ensemble, ce qui vous permettra d’effectuer vos premières configurations et donc vos premiers tests.

Voyons comment utiliser GNS3 !

Réalisez votre premier test avec GNS3

Ça y est, lancez GNS3. Alors, que voyez-vous ? Et bien, l’interface de GNS3 se décompose en plusieurs parties.

Entrons vite dans le détail pour passer à la suite et commencez votre première architecture. Alors que voit-on ?

La première barre d’outils en haut à gauche

C’est ici qu’il faudra cliquer pour créer un nouveau projet ou en ouvrir un déjà existant.

La deuxième barre d’outils en haut à droite de la première

Ici, vous trouverez plutôt des boutons vous facilitant la gestion du simulateur.

Ces trois boutons vous seront utiles pendant la simulation.

Le premier en forme d’horloge, est ce que l’on appelle un gestionnaire de snapshot, c’est très utile dans le monde de l’informatique. Il vous permet de faire une sauvegarde à un moment donné de vos tests. Ce qui vous permet de revenir en arrière à n’importe quel moment.

Le deuxième vous permet de voir ou d’occulter les interfaces réseaux des appareils de votre maquette. Cela vous sera utile pour savoir quelle interface de votre routeur est connectée et donc quelle interface vous devez configurer.

Le troisième vous permet de vous connecter en un seul clic aux consoles de chaque  appareil de votre maquette. Vous pouvez voir ces consoles exactement comme celles que vous avez vues dans le cours “Reprenez le contrôle à l'aide de Linux”.

La troisième barre d’outils qui suit

La 3ème barre permet surtout de retrouver des fonctionnalités de base, tel que “Démarrer/ Arrêt, etc.”

Vous y trouverez donc :

  • un bouton Start qui démarre le matériel de votre maquette ( c’est comme allumer votre machine).

  • Un deuxième qui permet de le mettre en pause.

  • Un troisième qui les éteint.

  • Et un quatrième qui permet de redémarrer le tout.

La quatrième barre d’outils

Ici, ce sont plutôt des raccourcis pour annoter la maquette.

  • Un premier bouton vous permet d’ajouter une note à votre maquette (je l’utilise pour donner des noms aux appareils correspondant à leurs emplacements. Dans les petites sociétés et même parfois les grandes, cela peut être un vrai casse-tête de s’y retrouver).

  • Le deuxième sert à insérer une image (encore une fois, je l’utilise pour insérer une photo de la baie-informatique pour m’y retrouver).

  • Les trois suivants vous permettent de dessiner dans votre maquette (je les utilise pour séparer les différents sites, étages, bâtiments…).

  • Les autres vous servent à zoomer (utile en cas de grosse maquette).

  • Le dernier permet de prendre une capture de votre maquette (pour l’envoyer au client afin qu’il valide votre travail par exemple).

La barre d’outils de gauche

C’est ici que vous trouverez les composants à ajouter à votre maquette.

 

Et comme rien ne vaut un exemple… en voici un !

Créez votre première maquette

Votre meilleur ami vous a donc rappelé. Son entreprise démarre bien et il vient d’embaucher un premier employé. Il a bien un ordinateur mais ils sont maintenant deux à devoir être connectés au réseau de l’entreprise.

Créez un nouveau projet GNS3

Allez-y, lancez-vous, et pour cela créez un nouveau projet.

Donnez-lui un nom de projet. Ici je l’ai appelé “openclassrooms”. Puis validez en cliquant sur OK.

Ajoutez un VPCS puis un deuxième, de chaque côté de l’écran principal.

Puis au milieu un… switch. Et oui, vous ne vous êtes pas trompé, pour relier deux appareils sur le même réseau, il vous faut un switch.

Il ne vous manque plus que les câbles éthernet et c’est presque fini. Pour cela, cliquez sur le bouton “Add a link” et reliez les VPCS au switch.

Lancez la simulation à l’aide du bouton Start  : 

Vous voyez que les interfaces réseaux passent du rouge au vert ? C’est bon signe. De la même manière que votre carte réseau physique clignote lorsque vous la branchez à une autre carte réseau, les interfaces de GNS3 passent, du rouge au vert.

Votre maquette est prête, il ne vous reste plus qu’à la tester.

Simulez un ping avec GNS3

Au fait, ça signifie quoi "un ping" ?

Très bonne question ! Et bien un peu de théorie du coup.

Le ping est une commande permettant de valider l'accessibilité entre deux machines. Il utilise pour cela le protocole ICMP (couche réseau), décomposé comme ceci :

Pour cela, connectez-vous au VPCS du meilleur ami (clic droit et console).

Entrez la commande ping et …

Vous allez donc commencer par cela pour les deux VPCS. Configurez les VPCS sur le réseau privé 192.168.1.0/24 (cours sur TCP/IP). C’est très simple, je vous donne la commande.

meilleurami > ip 192.168.1.1/24

employé > ip 192.168.1.2/24

Voilà, là vous pouvez faire votre ping.

Depuis le poste du meilleur ami : ping 192.168.1.2 (on ping l’adresse de l’employé).
Depuis le poste de l’employé: ping 192.168.1.1 (on ping l’adresse du meilleur ami).

Et  vous obtenez :

Mais c’est de la magie?! :magicien:

Non, c’est le fruit de votre travail. Votre meilleur ami peut enfin communiquer avec son employé et sa startup grandir à son rythme.

Voilà encore une belle étape de passée avec brio. Continuez et vous verrez qu’il n’y a rien de difficile.

Ce qu’il faut retenir

  • Pour utiliser GNS3, il faut créer un nouveau projet.

  • Pour créer une maquette, il suffit de faire glisser les composants au centre de l’écran et de les relier avec un câble.

  • Le bouton Start vous permet de démarrer les composants ajoutés dans la maquette.

  • Pour vérifier l'accessibilité d’une machine, il faut faire un ping.

  • Vous utiliserez le ping avant tout autre commande pour vérifier son accessibilité.

  • Pour configurer un VPCS, il faut lui attribuer une adresse et un masque avec la commande : ip adresse masque.

Example of certificate of achievement
Example of certificate of achievement