• 1 hour
  • Easy

Free online content available in this course.

Got it!

Last updated on 9/21/17

Log in or subscribe for free to enjoy all this course has to offer!

Course introduction

Vous avez présenté un CV impressionnant et une superbe lettre de motivation, et vous avez été appelé pour passer un entretien d'embauche : félicitations ! Le moment tant attendu est enfin arrivé : vous allez rencontrer votre recruteur. C’est peut-être le début de la carrière de vos rêves !

Votre recruteur cherchera à évaluer vos compétences, à confirmer votre motivation et à juger si vous êtes apte à intégrer son organisation. Vous allez donc devoir démontrer que vous avez les compétences nécessaires pour atteindre les objectifs du poste, et que vous êtes motivé et enthousiaste au sujet du poste et de l'organisation, afin que le recruteur puisse voir que vous vous intégrerez parfaitement dans l’équipe.

Préparez-vous pour l’entretien

Pour commencer, allez sur internet et renseignez-vous le plus possible sur l’organisation qui va vous recevoir. Quelle est sa culture ? Quels sont ses objectifs? Quelles sont ses valeurs ? De quoi est-elle la plus fière ? Où est-elle située ? Pensez à lire la rubrique “Why work with us?” sur son site web et à voir quels types de profils l’intéressent.

Pendant vos recherches, identifiez les mots clés qui reviennent plusieurs fois (ex. : “develop”, “development”, “developer”, etc.). Par exemple, sur le site de Colgate-Palmolive, le mot “people” revient à chaque page. Ces termes récurrents donnent un aperçu de la culture de cette organisation. Mémorisez-les et n’oubliez pas de les intégrer dans votre discours au moment de l’entretien.

Pensez ensuite à ce que vous pouvez offrir à l'organisation. De quelle façon vos connaissances, vos compétences et vos qualités concordent-elles avec sa culture et ses besoins ? Que voudriez-vous y faire ? Quel rôle pouvez-vous adopter afin de satisfaire ses objectifs ?

Notez toutes les questions qui vous viennent à l’esprit au sujet de cette organisation.

À l’approche du jour de l’entretien, commencez à réfléchir à la manière dont vous vous habillerez. Y a-t-il un code vestimentaire dans cette organisation ? Si cette dernière ne se situe pas trop loin de chez vous, pourquoi ne pas vous y rendre pour le vérifier, en regardant les employés entrer et sortir ? Vous pouvez aussi regarder les photos des salariés sur le site web. Sont-ils habillés de manière formelle, avec des costumes, comme on pourrait s’y attendre pour une banque ? Ou de façon plus détendue, en chemise et jeans, comme dans une start up ? Souvenez-vous : le jour J, habillez-vous avec soin, vous êtes en représentation !

Soyez sûr d'arriver à l'heure. Prévoyez même 10 minutes d'avance. Anticipez les petits aléas : circulation bouchonnée, alertes colis suspects dans le métro, pannes de courant, etc. Imaginez que vous voulez prendre le train ou l'avion : si vous êtes en retard, vous n’aurez pas de seconde chance ! Au cas où c’est le recruteur qui serait en retard, prévoyez de quoi vous occuper de manière intelligente : ayez un bon livre, travaillez sur votre ordinateur... Restez calme et « zen » durant votre temps d'attente.

Répétez votre présentation.

Présentez-vous

La première question qui vous sera posée sera sans doute “Tell me about yourself ”. Bien que la question semble très ouverte, un certain format de réponse est attendu : votre réponse devra durer entre 90 secondes et 3 minutes, sans quoi elle sera trop courte ou trop longue. Si elle est trop longue, vous ennuierez votre interlocuteur, et si elle est trop courte, vos talents de communication paraîtront insuffisants. Votre réponse ne devra contenir que des éléments en rapport avec le poste visé. N’évoquez de vos études, de vos expériences professionnelles passées, ou de vos activités de loisir que les éléments qui ont un lien direct avec le profil attendu.

Votre présentation devra contenir tous les sujets dont vous voulez parler et uniquement ces sujets. Le mot important ici est « vouloir ». Tout ce que vous direz attirera l'attention du recruteur. Cela signifie aussi que vous ne voulez pas mentionner quelque chose qui pourrait détourner son attention de vos qualités et compétences pour le poste. Vous voulez que le recruteur se focalise spécifiquement et uniquement sur les raisons qui font de vous la personne idéale pour ce poste.

Pour en convaincre le recruteur, vous allez avoir besoin de techniques de persuasion. Et rien ne convaincr mieux les employeurs que de leur dire ce que l’on peut faire pour eux. Pour cela, vous devrez :

Établir des liens entre vos études, votre expérience et le profil du poste :

“Your company is … I have done …” (This is why I can carry out the job well.)

“Given my studies in ___(specialisation / industry)___, I will be able to carry out the job as ___(job title) because ___.”

Mentionnez vos réussites, qui prouvent que vous avez les compétences pour mener à bien des tâches similaires. Parlez-leur des expériences qui ont contribué à vos compétences actuelles.

“One of my most challenging experiences has been ... ”

Faites comprendre au recruteur votre motivation à la fois pour le poste et l'organisation.

“The reason I'm interested in the job as ___(job title) at ___(company name / industry) ___, is …"

 

Exercice

Travaillez avec un ami ou un camarade.

(Tout entretien a lieu dans un contexte qui lui est propre ; vous saurez toujours à l’avance quel sera votre interlocuteur lors de l’entretien.)

Pour vous entraîner, choisissez une de ces situations :

  • vous devez vous préparer pour un entretien à venir

  • vous avez récemment soumis votre candidature pour un poste et vous voulez vous entraîner pour le cas où vous seriez appelé par un recruteur

  • imaginez le job de vos rêves, dans l’organisation de vos rêves

Répondez à la question “Tell me about yourself.”

N'oubliez pas de vous chronométrer : pas plus de 3 minutes !

Réussissez votre entretien en utilisant les bonnes techniques de communication

Pour s’assurer que l’entretien se passera bien, il y a plusieurs choses à garder en tête.

Le reste de l'entretien servira à confirmer cette impression. Il est toujours plus facile de confirmer une bonne impression que d’en infirmer une mauvaise. L’entretien commence au moment où vous passez le seuil de l’immeuble. Souriez et traitez les réceptionnistes, secrétaires, et toute autre personne que vous verrez, avec amabilité et respect. Souriez et montrez votre enthousiasme dès le premier contact avec le recruteur.

Langage corporel et attitude

Faites attention à votre langage corporel : il est tout aussi important que votre communication verbale.

Renvoyez-vous une image de confiance en soi ? D’enthousiasme ? De motivation ? Un bon CV ne suffit pas pour être recruté. Une attitude positive envers le poste donnera au recruteur l’envie de travailler avec vous.

Il est difficile de décrire précisément quelle attitude corporelle vous devez adopter ; voyons plutôt ce qu’il faut éviter :

  • Évitez de croiser les bras, de regarder vers le sol, de toucher vos cheveux ou votre visage, de vous appuyer contre la table ou contre les accoudoirs.

  • Tout le monde a une position d’excellence, c’est la position que le corps prend automatiquement quand vous vous sentez excellent. Afin de trouver la vôtre, pensez à un moment de réussite. Revivez cet instant. Comment saviez-vous que vous aviez réussi ? Comment vous sentiez-vous ? Mémorisez la position que votre corps a prise à cette occasion. Faites attention à la façon dont vous tenez votre dos, ainsi qu’à la position de vos bras et jambes.

  • Quand vous arriverez à votre entretien, revivez tous vos moments de succès et de réussite. Ressentez la force de ces moments quand vous entrez dans le bureau du recruteur. Ayez conscience que vous avez quelque chose à offrir à l’organisation.

Quelques conseils pour la communication orale

À faire

À éviter

Donnez une réponse développée aux questions posées: 15 sec - 3 min.

Ni trop courte (vous aurez l’air de mal communiquer ou de ne pas tout dire), ni trop longue (l’attention du recruteur risque de se dissiper).

Répondez intelligemment.

Ne partez pas dans des digressions.

Répondez positivement.

Ne parlez PAS de ce que vous ne pouvez pas faire à moins qu’on ne vous le demande.

Assurez-vous de mettre vos qualités en évidence : mettez-les en parallèle avec les besoins de l’organisation, pour montrer au recruteur que vous répondez au besoin du poste, et que vous êtes qualifié pour réussir les tâches qui vous seront assignées.

“As I speak four languages, English, Russian, French and Chinese, and have lived and worked in as many countries, my multicultural abilities would be a plus as a member of your team serving your international clients.”

 

Utilisez des termes concrets avec des adjectifs clairs et des verbes dynamiques.

“I have always wanted to work with refugee children ever since I was a child myself in Hong Kong and there were refugee children from Vietnam living in our street.”

 

≠ “I have always wanted to work with refugee children”

ÉVITEZ les pronoms.

Ne commencez PAS vos phrases par “It's ...”

“Finding solutions to clean up the rivers is important for world health.”

 ≠ “It's important.”

Utilisez des noms, ou des groupes nominaux, explicites, en tant que sujets pour vos phrases.

“Finding solutions for worldwide security will improve the lives of millions.”

N’utilisez PAS de démonstratifs avec des noms abstraits “this, that, these, those”.

≠ “That field will improve the lives of millions.”

Développez vos réponses sous la forme d’une « histoire »

  1. Commencez par répondre à la question de façon générale

  2. Continuez avec une anecdote tirée d’une expérience passée pour étayer votre réponse. Cette anecdote devra être en rapport avec le problème soulevé dans la question. Expliquez comment vous l’avez résolu et avez atteint votre objectif, et évoquez le résultat positif et en quoi cela a aidé l'organisation.

  3. Notez que la partie la plus importante de cette « histoire » est ce que vous avez fait pour résoudre un problème ou ce qui a rendu ce résultat possible.

  4. Extrapolez à partir de là pour dire au recruteur comment vous réagiriez dans son organisation :

    “If I am hired for the position I will ….”
    “If I work in your organisation I will …”
    “Therefore in your organisation I would be able to …”

 

Préparez des stratégies de réponses efficaces aux questions types

Maintenant que vous appris comment débuter votre entretien avec une bonne présentation, comment vous comporter durant l’entretien et comment répondre à votre interlocuteur, vous êtes prêt à sérieusement préparer des réponses percutantes aux questions les plus typiques d’un entretien.

Voici quelques questions récurrentes.

“What do you know about our organisation?”

Étant donné que vous vous êtes préparé pour cet entretien en étudiant les rapports annuels et toute autre information disponible sur internet, vous n’aurez aucune difficulté à répondre à cette question. Vous parlerez de tout ce que vous savez de positif sur cette organisation, ce qui vous permettra de démontrer votre motivation envers le poste. Votre réponse devra aussi préparer celle que vous ferez à la question suivante.

“Why are you interested in this job?”

Expliquez ce qui vous motive dans ce poste en particulier. Pourquoi ce n’est pas juste un job, mais exactement le poste que vous recherchez. Référez-vous à tout ce qui est intéressant à propos de cette organisation.

“What are your main strengths?”

Vous pouvez évaluer vos points forts en fonction de quatre catégories : téléchargez cette grille afin de les identifier.

Stratégies

  • Nuancez votre discours. Montrez que c’est votre propre opinion et que d’autres peuvent penser autrement.

    “I think I am flexible.”

    “Some people say I am adaptable.”

  • Donnez des exemples qui présupposent cette qualité :

    “My flexibility has allowed me to …”

    “When I was at _____ I had to (expliquez le problème, la difficulté, la tâche). Because I am flexible, I decided to …”

“What are your main weaknesses?”

Stratégies

  • Citez des défauts qui n’influeront pas sur le poste recherché.

  • Donnez un véritable défaut, mais pas trop grave.

  • Citez un défaut qui peut être éliminé/corrigé.

  • Parlez de choses à propos desquelles vous vous améliorez.

  • Nuancez votre discours.

  • Contextualisez votre défaut.

    “I tend to lose patience with people who are late for deadlines. So to avoid getting to this point, I might check in with my team members to be sure they are getting their work done.”

“What is your greatest achievement?”

  • Racontez une anecdote qui met en scène votre capacité à résoudre des problèmes.

  • La plus importante partie de cette anecdote est le processus grâce auquel vous avez atteint votre objectif.

Structure de l'anecdote

Problème

Choisissez un problème rencontré au travail / à l’école / lors d’une activité extérieure

Narrateur

Parlez à la 1ère personne du singulier et expliquez ce que vous avez personnellement entrepris

Processus

Donnez des détails sur le déroulement du processus du début à la fin : racontez les obstacles rencontrés et comment vous les avez levés. Votre réponse doit se concentrer sur ce processus. Votre manière de surmonter les difficultés témoigne de votre compétence.

Résolution

Annoncez la façon dont le problème a été résolu.

Suites positives de la résolution

Allez au-delà du fait que le problème a été réglé. Expliquez davantage comment l’organisation a tiré bénéfice de cette résolution.

“What is your greatest failure?”

Stratégies

  • Citez un échec qui date du début de votre carrière à partir duquel vous avez appris quelque chose d’important qui vous a été utile plus tard.

  • Ne répétez PAS le mot "failure". Dites "difficulty" à la place.

  • Décrivez le problème simplement et de manière posée.

  • Le mouvement de votre discours doit être le suivant :
    Failure → Difficulty → Learning → Success
                Parlez de ce que vous a appris cette expérience.
                Parlez d’une réussite ultérieure due à ce que vous avez appris.

      “And in fact later, when I …”

“Tell about a time when you had to deal with a difficult situation / a difficult person”

Stratégies

  • Parlez-en comme si c’était une histoire avec, bien sûr, une fin heureuse.

  • Profitez de cette histoire pour y glisser certaines de vos qualités.

    “… as I firmly believe that people can always improve, I …”
    “… as a team player, what I did was …”

“Where do you expect to be in 5 years' time?”

Stratégies

  • Prévoyez de travailler dans cette même organisation, mais avec plus de responsabilités.

  • Témoignez à nouveau de votre motivation.

  • Dites-lui ce que vous voudriez faire avec eux et quelles sont les responsabilités qui vous intéresseraient.

    “Because you are a company who ... I hope to still be working with you.”
    “I would like to be (+ verb-ing) ….”

“Do you have any questions?”

OUI ! Venez à votre entretien en ayant soigneusement préparé des questions intelligentes.

Ce sont des questions qui doivent :

  1. démontrer que vous connaissez votre travail, car seul quelqu’un qui s’y connaît serait capable de les poser.

  2. être les questions les plus basiques qu’un nouvel employé doit poser pour pouvoir travailler à son poste efficacement.

Stratégie

Imaginez que vous avez réussi à décrocher le poste ; vous êtes dans votre nouveau bureau, avec votre ordinateur et vos documents. Quelles questions poseriez-vous le premier jour ?

Exemples

What are the objectives of the position?

Who will I be reporting to?

Will I be working on a team?

What are your goals for international development in the next 2 years?

Could you possibly give me a general idea of the difficulties involved in the position?

What will be the greatest challenges of the job?

“Do you have anything else to say?”

OUI ! C’est le moment de laisser une bonne impression. Vous avez à peu près deux minutes pour résumer l’entretien. Les deux points les plus importants sont :

  1. Prouvez que vous êtes motivé

    "From what we have discussed, I'd like to say that I am truly motivated to … because the job offers …, … and … which is exactly what I have been looking for."

  2. Répétez les raisons pour lesquelles vous êtes la personne idéale pour ce poste :

    "I do believe I can carry out the job well. You said you need someone who has (done …) studied... / can (Verb) ..., and I have …”
    “You need someone who is...., and I am … which can be seen in the way I … at … X company.”

 

Exercice

Travaillez avec un ami ou un camarade

Découpez les cartes. Retournez-les et mélangez-les.

Choisissez-en une au hasard et donnez-la à votre camarade.

Ce dernier vous posera la question qui se trouve sur la carte et vous devrez y répondre.

Écrivez une lettre de remerciement‌

Après un entretien important, il est toujours bien de faire preuve d'initiative et d'envoyer une lettre (ou e-mail) de remerciement à votre recruteur.

Ceci vous permettra de :

  • Aider votre recruteur à se souvenir de vous

  • Soutenir à nouveau votre candidature

  • Renouveler votre intérêt et votre motivation pour le poste

La structure à suivre est la suivante.

Paragraphe 1

Remerciez le recruteur pour avoir passé cet entretien avec vous et dites-lui que vous êtes heureux de l'avoir rencontré.

“Please allow me to express my appreciation for your allowing me to discuss with you the position of _____.”

Paragraphe 2

Référez-vous à l'entretien et, en particulier, aux raisons qui font de vous la personne idéale pour le poste.

“You mentioned that you need someone who can _____ and I have _____-ed.”

“You said that the work will involve ____. In fact, when I (context), I had to (verb).”

Paragraphe 3

Référez-vous à votre entretien et en particulier aux raisons qui vous motivent pour ce poste.

“Your explanation of the job has motivated me even more for the position in that ...”

(sujet + verbe : expliquez pourquoi vous êtes motivé)

Dernier Paragraphe

Assurez-vous de faire en sorte que le recruteur sache que vous tenez à le rencontrer à nouveau et à travailler avec lui.

“Thank you again for giving me the opportunity of sharing our mutual interest in ____.

“I look forward to further discussing our mutual goals concerning _____.”

“Thank you for your time and consideration of my application.”

Autres formulations possibles :

“Please allow me to thank you for your time and the interest you have shown in my application for the position of ...”

“Please allow me to say that by joining your company it would be a pleasure to (verb) ...”

“It has been a great pleasure to discuss with you ___'s plans for ...”

“I greatly appreciate your desire for _____ which corresponds perfectly with my vision of ...”

“Joining ___ is an exciting prospect for me and would give enormous meaning to my work as ...”

“Looking forward to further discussing with you on how I can contribute to ___'s objectives for ...”

Résumé

Vous savez tout ce que vous avez besoin de savoir pour passer avec succès votre entretien.

N'oubliez pas que la clé d'un entretien réussi est de préparer :

  • une présentation pertinente, adaptée aux attentes de l'organisation

  • un état d'excellence atteint à travers une attitude positive et un langage corporel confiant

  • des réponses aux questions types qui vous seront probablement posées

  • des stratégies verbales concrètes, solides et convaincantes

Et pour finalement décrocher le poste, rappelez toujours vos compétences et prouvez votre motivation avec une lettre de remerciement bien rédigée.

 

En vous souhaitant d'obtenir le poste de vos rêves !

 

Ressources additionnelles

Jeu de cartes – les questions types de l’entretien de recrutement

Grille d'identification de vos points forts

 

                                                                     Cette fiche a été réalisée grâce au soutien de :

 

 

Example of certificate of achievement
Example of certificate of achievement