Last updated on 11/15/18
  • 6 hours
  • Easy

Free online content available in this course.

Videos available in this course

Certificate of achievement available at the end this course

Got it!

Décuplez votre mémoire avec les mnémotechniques

Log in or subscribe for free to enjoy all this course has to offer!

À vous de jouer

À quoi bon étudier si j'oublie tout quelques jours, semaines ou mois après l'avoir appris ?

Apprendre ne doit pas se résumer à un exercice mécanique de mémorisation. Cela dit, une bonne mémoire ou une confiance suffisante en elle rendra vos expériences d'apprentissage plus agréables.

Les "mnémotechniques" sont toutes les applications pratiques des recherches en psychologie sur la mémorisation. 

Dans ce chapitre, vous allez utiliser quelques mnémotechniques pour renforcer votre capacité d'apprentissage.

Tronçonnez l'information avec la technique du "chunking"

En anglais, un chunk est un tronçon, un bout, un morceau. La méthode du chunking est très simple. Elle suggère que vous vous souvenez mieux de l'information lorsqu'elle est découpée en plus petits morceaux.

Pour vous donner une analogie, imaginez que l'information est comme de la nourriture et que votre séance d'apprentissage est un repas. Pour mieux digérer l'information, vous avez intérêt à découper vos aliments en petits morceaux et à les mastiquer un moment plutôt que de les avaler d'une bouchée sans les mâcher.

Pour vous y essayer, voilà un petit exercice :

1. Ecrivez les numéros de téléphone de 4 de vos ami·es, sur papier ou dans un système de flashcards.

2. Divisez 10 chiffres qui composent les numéros en 5 chunks de 2 chiffres.

Capture d'écran de l'application TinyCards avec quelques cartes
Les flashcards de l'application TinyCards 

Optionnel : associez une image, un fait ou un sens original à chacun des chunks.

Révisez intelligemment avec la répétition espacée

Pour ancrer l'information dans votre mémoire long-terme, il est nécessaire de la réviser à différents intervalles. Pour déterminer la durée de ces intervalles, le linguiste américain Paul Pimsleur a élaboré la méthode de la répétition espacée.

Celle-ci vous offre une règle générale sur laquelle vous baser pour planifier vos révisions.

3. Programmez un rappel pour réviser les numéros de téléphone de vos ami·es :

  • demain

  • dans 3 jours

  • dans 6 jours

  • dans 12 jours

Schéma de révision basée sur méthode de répétitions espacées de Pimsleur
Schéma de révision basée sur méthode de répétitions espacées de Pimsleur

Planifiez vos séances en suivant les principes de la pratique distribuée

Cette méthode part d'un constat aussi simple que fascinant. Vous retenez mieux les informations rencontrées en début et en fin de séance.

graphique montrant les effets de primauté et proximité
Planifiez vos séances en suivant les principes de la pratique distribuée

L'application pratique de cette réalisation est la suivante : pour augmenter votre rétention d'information, faites plus de séances, plus courtes. Ainsi vous multiplierez les débuts et les fins.

un graphique montrant les principes de la pratique distribuée
Entrecoupez vos séances avec de courtes pauses

Si on pousse ce raisonnement, on finirait par faire des séances de 5 minutes. À partir de quelle durée estime-t-on qu'une séance est trop courte ?

À ma connaissance, il n'y a pas encore de véritable consensus sur la question. Je resterais donc prudent en répondant "ça dépend". Pour mieux comprendre, de quoi cela dépend, je vous invite à distinguer deux types de mémoire

  • Vous utilisez votre mémoire déclarative, ou explicite, lorsque vous stockez et accédez consciemment à des informations pour les exprimer par le langage. 

  • Par ailleurs, vous utilisez votre mémoire procédurale ou implicite lorsque vous répétez des gestes pour en faire des automatismes.  

Ces deux mémoires ne se basent pas exactement sur les mêmes mécanismes cérébraux et il est donc difficile de tirer une règle qui s'applique parfaitement aux deux. Je vous conseille alors de réfléchir de la manière suivante :

Si votre séance fait appel à votre mémoire déclarative, planifiez entre 20 et 30 minutes.

Si cette séance développe votre mémoire procédurale : faites des séances d'entrainements d'une longueur à peu près comparable à celle de l'activité dans la "vraie vie". Autrement dit, lorsque vous avez un doute, optez pour le réalisme.

4. En sachant cela, retournez maintenant sur votre emploi du temps et identifiez des séances que vous pourriez re-découper en plusieurs.

Allez plus loin

Notez que les 3 mnémotechniques présentées dans ce chapitre sont loin d'être les seules. Je compte sur vous pour faire vos recherches et en découvrir d'autres. Dans la dernière activité du cours, vous apprendrez ma favorite, la carte mentale.

En attendant, je vous donne rendez-vous au prochain chapitre dans lequel vous verrez l'intérêt de retransmettre ce que vous apprenez à votre communauté d'apprentissage.

Example of certificate of achievement
Example of certificate of achievement