• 10 hours
  • Easy

Free online content available in this course.

course.header.alt.is_certifying

Got it!

Last updated on 12/13/19

Pilotez votre trésorerie

Log in or subscribe for free to enjoy all this course has to offer!

Qu’est-ce que la trésorerie, et pourquoi est-ce important pour moi ?

La trésorerie, c'est l'ensemble de l'argent disponible pour votre entreprise. Il s'agit de la liquidité disponible, c'est-à-dire de l’argent qui circule et que vous pouvez retirer à tout moment. Cet argent peut-être placé sur les comptes en banque de l’entreprise, ou dans sa caisse si elle en a une. 

Les besoins en trésorerie d'un freelance, et surtout d’un prestataire de services, ne sont souvent pas bien élevés. Il s'agit surtout de pouvoir avoir un peu d'argent de côté, pour vous avancer vos salaires, pour prévoir les éventuels retards de paiements, ou pour faire face aux premiers mois d’activités, où vous aurez peut-être peu de clients.

En évaluant vos besoins de trésorerie, vous pourrez avoir l'esprit tranquille en sachant que vous pourrez faire face à tous les imprévus, et que vous pourrez également travailler avec des clients intéressants, mais qui auront besoin de longs délais de paiement.

La plupart des entreprises règlent entre 30 et 60 jours, puisque ces structures ont aussi des problèmes de trésorerie. Les délais de paiement sont donc des éléments de négociation, et si vous pouvez attendre un peu avant d’être payé, cela pourra éventuellement jouer en votre faveur ! D’un autre côté, certains clients n’ont pas conscience de vos urgences d’être payé dans les délais. N’hésitez pas à les relancer dès que la date de paiement n’a pas été honorée.

Alors, comment calculer mes besoins en trésorerie ?

  1. Il faut tout d’abord faire la liste des encaissements et décaissements à venir dans votre activité,

  2. puis, il faut estimer la date à laquelle ces flux financiers auront lieu,

  3. et enfin, il faut compiler cette information au sein d’un même document : le plan de trésorerie !

Faites la liste de vos encaissements et décaissements

Votre entreprise de freelance va devoir payer pour des produits, services, ou autres charges. Toutes les sorties d’argent seront appelées des décaissements.

Dans l’autre sens, vous aurez des entrées d’argent : les recettes, mais aussi les prêts bancaires, les avances que vous ferez à votre entreprise (le compte courant d’associé si vous avez une société). Ce sont les encaissements.

La différence entre les encaissements et les décaissements constitue le solde de votre entreprise. Il peut être créditeur (positif) ou débiteur (négatif).

Faites la liste de tous vos encaissements, et de l’ensemble de vos décaissements, pour avoir une idée de votre trésorerie.

Voici une idée des encaissements courants pour les entreprises :

  • chiffre d’affaires HT (recettes),

  • compte courant d’associé,

  • prêt bancaire,

  • apport de l’entrepreneur,

  • TVA déductible,

  • capital social.

Et voici une liste de potentiels décaissements :

  • salaires (entrepreneur et salariés),

  • cotisations sociales,

  • charges (fournisseurs, matériel, etc.),

  • investissements,

  • remboursements (emprunts, compte courant d’associé),

  • dividendes à verser,

  • TVA collectée.

Indiquez les montants pour chacun de ces éléments. Soyez réaliste sur ces sommes !

Prenez note des dates de versement et prélèvements

Vous devez connaître vos échéances de paiements, du côté de vos encaissements et de vos décaissements. Ainsi, vous pourrez non seulement savoir si votre trésorerie sera suffisante pour faire face à vos engagements, mais vous pourrez également jongler entre les deux, et négocier par exemple des paiements de vos fournisseurs après l’arrivée des paiements de vos clients.

Avec ces dates, vous pourrez planifier, mois par mois, vos engagements financiers, voire même accepter ou refuser des engagements supplémentaires ou des délais de paiements spécifiques si vous savez que votre argent liquide disponible sera insuffisant. Vous pourrez également prévoir de l’argent à injecter si vous souhaitez soutenir votre entreprise avec un prêt.

Prenez donc en compte la liste complète de vos encaissements et de vos décaissements, ainsi que les dates d’exigibilité de ces éléments, pour établir votre plan de trésorerie. Il s’agit d’un document utile, qui va reprendre, de façon prévisible, les évolutions de vos flux financiers, mois par mois.

Réalisez votre plan de trésorerie

Il existe de nombreux logiciels pour piloter sa trésorerie. Un simple tableur fait aussi l’affaire. Il suffit d’ajouter l’ensemble des encaissements, puis d’y soustraire l’ensemble des décaissements pour une période donnée (généralement un mois). N’oubliez pas d’y ajouter le solde des périodes précédentes (créditeur ou débiteur).

Il faudra donc réagir rapidement pour trouver des financements pour combler ce trou de trésorerie s'il est ponctuel, voire d’investir dans votre entreprise ou de changer de stratégie s’il s’agit d’un problème plus récurrent.

Voici un modèle de plan de trésorerie :

Ce plan de trésorerie reprend l'intégralité des dépenses d'une entreprise (les décaissements) et les ressources (les encaissements) dans un tableur, mois par mois.
Plan de trésorerie

Vous pouvez télécharger ce modèle. N’hésitez pas à jouer avec les chiffres pour réaliser des simulations qui vous semblent en adéquation avec vos objectifs.

Le plan de trésorerie est idéal en tant que document prévisionnel (pour vérifier que vous aurez assez d’argent pour les mois à venir) mais c’est aussi un document à tenir au fil des mois pour ajuster votre stratégie en fonction de vos résultats.

Prenons un exemple de plan de trésorerie réalisé à la fin d’une année :

Nina, graphiste freelance, génère un chiffre d'affaire d’environ 30 000 € par an. Elle a une auto-entreprise, avec option de versement libératoire de l'impôt sur le revenu. Elle a une année d’expérience en tant que freelance.

Nina avait 5000 € d'économie qu'elle a souhaité utiliser pour compenser les mois difficiles. Elle n’était pas loin de sa rentabilité, il lui manquait cependant quelques milliers d’euros pour gérer sa trésorerie.

Comme vous pouvez le voir sur son tableau de trésorerie, la première année de son activité a comporté de nombreuses variations de revenus.

Grâce à son plan de trésorerie, Nina se rend compte que l'année suivante, il faudra mieux répartir son effort commercial, échelonner les paiements, voire même trouver plus de clients pour mieux vivre de son activité.

Le tableur regroupe les éléments suivants, mois par mois :  Trésorerie  Solde début de mois   Encaissements :  Recette Clients Prêt bancaire Compte courant d'Associé Apport initial TVA déductible  Total encaissements :   Décaissements :  Salaires
Exemple de plan de trésorerie

En résumé, en tant que freelance, vous êtes particulièrement fragile au niveau de la trésorerie. En général, vous ne générerez pas un chiffre d'affaires qui vous permettra de mettre de côté suffisamment pour être à l’abri de longs mois.

Pour éviter l'anxiété qui accompagne cette incertitude sur la provenance de vos futurs revenus, il faut donc être prévoyant. Estimez l'argent dont vous aurez besoin chaque mois, avec vos décaissements, et la manière dont vous trouverez cet argent, avec les encaissements, pour votre tranquillité d’esprit.

Ensuite, faites bien attention aux dates de paiement, et mettez de côté les soldes positifs, car la trésorerie se lisse généralement sur l’année et non sur un mois.

Enfin, vous pouvez compiler toutes ces informations dans un plan de trésorerie pour piloter votre activité avec un simple coup d’œil.

Maintenant que la trésorerie n'a plus aucun secret pour vous, il est temps de mettre en place des moyens de paiement pour pouvoir encaisser les flux financiers générés par votre activité !

Example of certificate of achievement
Example of certificate of achievement