• 10 hours
  • Easy

Free online content available in this course.

Paperback available in this course

You can get support and mentoring from a private teacher via videoconference on this course.

Got it!

Last updated on 1/3/18

Éclairage

Log in or subscribe for free to enjoy all this course has to offer!

L'éclairage d'une scène en 3D est sans nul doute une opération délicate qui demande pas mal de tests et d'expérience.
Les débutants se contentent souvent de la lampe de base, alors qu'il y a quantité de méthodes permettant d'obtenir de bien meilleurs résultats…
Nous allons dans ce chapitre passer en revue tous les types de lampes et les décortiquer pour voir lequel convient le mieux à votre projet.

Préambule

Il existe dans Blender cinq types de lampes : Point, Area, Spot, Sun et Hemi.
Chacune a ses propres caractéristiques, ses propres applications, ses propres paramètres.

Cependant, il y a quand même des réglages communs à tous ces types de lampes. Voyons lesquels.

Sélectionnez une lampe de votre scène (en mode objet) et rendez-vous dans le menu Object Data (voir figure suivante).

Choisir sa lampe dans le menu Object Data
Choisir sa lampe dans le menu Object Data

En haut de l'onglet Lamp, on a le type de lampe sélectionné (en l'occurrence Point).

La palette de couleurs permet de modifier la teinte de la lumière émise.
Par exemple, une lampe rouge mettra une ambiance de feu dans vos scènes !

  • Energy définit l'intensité de la lumière.

  • Distance définit la distance à laquelle l'intensité de la lumière se trouve réduite de moitié. Vous l'avez compris, l'intensité de la lumière diminue parce qu'on s'éloigne de l'objet éclairé.

Un peu plus bas dans le menu se trouve l'onglet Shadow, qui est destiné au réglage des ombres que la lampe va causer (voir figure suivante).

L'onglet Shadow permet de paramétrer les ombres
L'onglet Shadow permet de paramétrer les ombres
  • Soft Size est le paramètre qui contrôle le flou des ombres : plus il est élevé, plus les bordures des ombres seront diffuses.

  • Samples définit la qualité des ombres. Une valeur élevée augmente le temps de calcul. Une valeur de 5 ou 6 est un bon compromis.

  • Threshold… pas très utile pour nous !

Ajouter une lampe

Pour créer une nouvelle lampe, rien de plus simple : faites Add > Lamp et choisissez le type de lampe que vous voulez essayer (voir figure suivante).

Ajouter une lampe
Ajouter une lampe

Point

Point (voir figure suivante) est la lampe par défaut, celle que l'on a dans le fichier d'ouverture de Blender.
C'est une source d'éclairage ponctuelle, c'est-à-dire qu'elle émet de la lumière à partir d'un point (d'où son nom).

Les flèches rouges schématisent les rayons.
Les flèches rouges schématisent les rayons.

Parlons maintenant un peu de l'onglet Shadow !
Par défaut, le bouton Ray Shadow est activé. Il permet simplement à votre lampe de générer des ombres (en utilisant la méthode du Ray tracing).

Si le bouton Only Shadow est enfoncé, votre lampe n'émettra aucune lumière mais projettera des ombres dans votre scène.

Sun

Sun (« soleil » en français) est, comme son nom l'indique, idéal pour simuler un extérieur ensoleillé.
Par contre, il vous faudra sans doute baisser un peu le paramètre Energy car, sans cela, ce soleil cogne assez dur !

Autre particularité pour cette lampe : Sun envoie des rayons parallèles dans toute la scène, donc son emplacement importe peu (voir figure suivante).

Diffusion des rayons avec Sun
Diffusion des rayons avec Sun

Spot

Le Spot est une lampe assez spéciale et très amusante.

C'est une source ponctuelle qui, contrairement à Lamp, n'émet pas des rayons dans toutes les directions mais concentrés dans une forme conique, comme les projecteurs de théâtre ou de concert (voir figure suivante).

L'éclairage Spot
L'éclairage Spot

On peut régler l'angle d'ouverture du Spot en jouant avec la valeur Size.
Blend détermine la douceur de la transition entre la zone éclairée par le Spot et la zone non éclairée (voir figure suivante).

Paramétrer Size et Blend
Paramétrer Size et Blend

Le Spot est différent des autres lampes pour une bonne raison : il est le seul à posséder le pouvoir de la lumière volumétrique !

La lumière volumétrique… keskecékeça ?

Une image est souvent plus parlante qu'un grand discours, je vous invite donc à observer la figure suivante.

Suzanne sous les projecteurs !
Suzanne sous les projecteurs !

Pour l'activer, il faut appuyer sur le bouton Halo.
La valeur de Intensity va régler… eh oui, son intensité !

Vous pouvez même avoir un aperçu de l'effet dans la vue 3D avec l'option Show Cone (voir figure suivante).

Show Cone vous montre un aperçu de l'effet
Show Cone vous montre un aperçu de l'effet

On peut utiliser la lumière volumétrique pour simuler le soleil entrant dans une pièce, mettre en évidence quelque chose, simuler les phares d'une voiture…
Je vous fais confiance pour utiliser au mieux ce brillant effet !

Area

Area, à la différence des autres types de lampes, émet de la lumière à partir d'une surface et non pas d'un point (voir figure suivante).
Vous pourrez ainsi avoir des ombres douces dans vos scènes sans passer par les Soft Shadows.

L'éclairage Area
L'éclairage Area

Vous pouvez agrandir la surface d'émission avec le paramètre Size.

Vous avez sans doute remarqué que l'onglet Shadow and Spot a changé par rapport au type Lamp.
Les nouveaux boutons vous permettent d'ajuster les ombres douces.

Il faut en premier lieu choisir le type d'échantillonnage Constant Jittered au lieu de Adaptive QMC.
Tout d'abord, le nombre de Samples (de 1 à 16) permet d'améliorer la qualité et l'effet des ombres douces, mais en allongeant significativement le temps de rendu (comme pour les Soft Shadows).

Pour avoir une ombre douce de bonne qualité sans pour autant devoir augmenter le nombre de Samples, on peut tricher en sur-échantillonant les ombres grâce aux boutons Dither et Noise.

Quant au bouton Umba, il sert à augmenter le contraste de l'ombre douce.

Encore une fois, je vous conseille de faire quelques rendus pour tester toutes ces fonctionnalités : rien ne vaut la pratique !

Et si vous voulez admirer un rendu obtenu grâce à l'éclairage d'une Area, allez jeter un coup d'œil à la figure suivante !

Suzane sous Area, avec Samples à 16
Suzane sous Area, avec Samples à 16

Hemi

L'Hemi projette un dôme de lumière sur toute votre scène, donnant un éclairage assez diffus et doux (voir figure suivante).
Il a la même particularité que Sun: peu importe son emplacement, seule son orientation sera prise en compte.

L'éclairage Hemi projette une lumière douce et diffuse
L'éclairage Hemi projette une lumière douce et diffuse

Comme vous pouvez le constater, l'onglet Shadow and Spot est vide de tout bouton. En effet, ce type de lampe est incapable de générer la moindre ombre…
Utilisé en association avec une lampe ne projetant que des ombres (Only Shadows activé), le résultat peut être très convaincant !

La fonction Ambient Occlusion

Cette fonction (communément appelée « AO ») permet d'avoir une simulation d'éclairage réaliste en très peu de réglages (voire même aucun !).
Elle donne à vos scènes un véritable éclaircissement qu'il est difficile d'obtenir avec les lampes…

Encore une petite image pour illustrer ? Je vous renvoie à la figure suivante !

L'effet de l'Ambient Occlusion
L'effet de l'Ambient Occlusion

Pour activer l'AO, allez dans le menu World et activez simplement l'onglet Ambient Occlusion, comme c'est indiqué à la figure suivante.

Activer l'Ambient Occlusion
Activer l'Ambient Occlusion

Si vous souhaitez atténuer un peu l'effet de l'AO sur votre scène, vous pouvez diminuer Factor. Généralement, je laisse sa valeur entre 0.3 et 0.8 en fonction de l'intensité lumineuse que je veux donner à mon image.

Enfin, pour nous compliquer un peu plus la tâche, sachez que les développeurs ont créé deux types d'AO, qui se trouvent dans l'onglet Gather : Raytrace et Approximate. Nous allons tout de suite voir de quoi il s'agit !

AO Raytrace

Raytrace est l'option activée par défaut.
Elle donne de bons résultats mais a tendance à générer des grains au rendu lorsque la valeur de Samples est relativement basse.
À noter également -- et c'est important -- que son temps de calcul est long, voire très long !

AO Approximate

L'AO Approximate est, quant à elle, bien plus rapide que sa consœur. Elle possède également un autre avantage : elle ne produit jamais de grain susceptible de gâcher un peu votre rendu.
Cocher le bouton Pixel Cache accélérera encore plus le rendu, ne vous en privez pas (voir figure suivante).

Le bouton Pixel Cache accélère votre rendu
Le bouton Pixel Cache accélère votre rendu

En revanche, elle produit parfois des taches noires assez étranges lorsque deux objets sont côte à côte.

De manière générale, il vaut mieux choisir cette méthode Approximate, surtout si vous n'avez pas un PC extrêmement puissant !

Pour conclure, je vous ai fait un petit comparatif des différents éclairages aux figures suivante, suivante et suivante.

Éclairage Sun
Éclairage Sun
Éclairage Sun et Ambient Occlusion, option Approximate
Éclairage Sun et Ambient Occlusion, option Approximate
Éclairage Sun et Ambient Occlusion, option Raytrace
Éclairage Sun et Ambient Occlusion, option Raytrace

En résumé

  • Plusieurs types de sources lumineuses sont proposés dans Blender : le Point, l'Hemi, l'Area, le Spot et le Sun.

  • Au contraire des autres lampes, le Sun est un source de lumière directionnelle. Ses rayons seront parallèles dans toute la scène, le rendant tout à fait approprié pour l'éclairage d'une scène d'extérieur.

  • L'Ambient Occlusion (souvent abrégée en AO) va améliorer considérablement l'aspect d'un éclairage en simulant une illumination globale de la scène. Deux méthodes peuvent être choisies, Raytrace (précise mais coûteuse en ressources) et Approximate (économe en temps de rendu, mais susceptible de faire apparaître des taches noires dans les coins).

Example of certificate of achievement
Example of certificate of achievement