Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

A quoi sert l'éducation ?

philosophie, sciences de l'éducation

    5 juin 2016 à 17:34:28

    Bonjour,

    J'ai réalisé un petit travail de recherche à partir de certain de mes cours de sciences de l'éducation (L1) et de Wikipédia.
    J'ai voulu définir le concept d'enseignement et ses apports concrets dans notre vie.
    Pour cela je suis parti d'une définition générale de l'éducation à la notion de compétence en psychologie.

    J'ai joint mon travail dans un fichier PDF.

    Merci de me donner des retours sur ce concept que j'ai fais 

    -
    Edité par slimchichibaltic 25 juin 2016 à 19:13:36

    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter
      6 juin 2016 à 21:57:50

      Salut,

      Je crois que je suis plutôt pas d'accord.

      Déjà le schéma, "le sport apprend des compétences physiques, les sciences et lettres des compétences intellectuelles et les arts/métiers des compétences techniques". Comme c'est réducteur ! Comme si dans le sport il ne fallait pas de compétence intellectuelle ou technique.

      Et puis c'est quoi que tu appelles une compétence intellectuelle en fait ? C'est quoi la différence par rapport aux compétences techniques ?

      Ensuite tu définis le savoir par 'l'ensemble des disciplines académiques", je ne comprends pas cette définition. Le savoir ce n'est pas un ensemble de discipline, c'est un ensemble de connaissance. Et puis ces connaissances n'ont pas forcément à être académique.

      Je ne comprends pas trop cette définition de discipline académique non plus. Pour moi l'académie ça renvoie à l'école/université, or il y a pleins de choses qui sont donc apprises en dehors de l'académie.
      On n'apprends pas à marcher à l'école par exemple.
      Il y a également un autre problème : il y a pleins de choses qu'on apprends de l'expérience, donc qui ne sont pas enseignées par une autre personne. Et on tire bien de ces apprentissages par l'expérience des savoirs et des compétences.

      Je me demande bien aussi ce que vient faire évaluation, la taxonomie de bloom, les mathématiques appliqués  ou même la notion de métier au milieu de tout ça (à part embrouiller un peu plus le lecteur en lançant des notions sans les rattacher vraiment au reste ni les détailler).

      Je ne suis pas trop convaincu par le parallèle "cours=connaissance" par opposition à "savoir faire". On enseigne aussi des savoirs faire même en cours magistral (même si on les retiens souvent vraiment que si on met en pratique ces enseignements).

      -
      Edité par macaque 6 juin 2016 à 22:02:08

      • Partager sur Facebook
      • Partager sur Twitter
        7 juin 2016 à 14:08:52

        Ola,

        Je sais pas pour vous mais pour moi ce sujet est vraiment trop vague. Si tu veux un expliqué une chose explique les déjà mots par mots : Tu veux expliquer le "Concept d'enseignement".

        Déjà tu as un mot : Concept. Si je prend une petite définition : "représentation intellectuelle d'une idée abstraite". On parle déjà d'abstrait donc on sait qu'on va pouvoir dériver :D mais le sujet n'est pas forcément dans ce premier mot que l'on peut peut-être mettre de côté.

        Je me tourne ensuite vers ton deuxième mot : Enseignement qui d'après une petite définition : "précepte qui communique une manière d'agir ou de penser". Je sais pas si tu vois ou je veux en venir. Mais l'enseignement c'est tellement vaste. Des parents qui éduquent leurs enfants c'est aussi de l'enseignement non ? Cette enseignement apporte une compétence ? Donc pourquoi ce limiter à de l'éducation intellectuelle / sportive / et technique qui pour moi ne sont pas des catégories. Je rejoins @Macaque sur la réduction des compétences physiques dans ton exemple. La compétence physique (un sport) apporte rigueur (Respect des règles), apporte technique (Gestes techniques qui s'apprennent avec l'expérience : d'ailleurs l'expérience ? C'est un enseignement que l'on se fait seul non ? Et pourtant elle nous apporte des solutions et des compétences différentes) etc ...


        Je suis peut-être totalement hors-sujet de ce que tu veux expliquer mais tu peux voir que nous avons deux façon de penser sur deux mots... Il faut donc peut-être approfondir le sujet ou alors justement essayer de remonter à l'enseignement premier (Hommes préhistorique : le feu, l'époque des lumières etc etc ...)


        En tout cas je te souhaites bonne chance

        • Partager sur Facebook
        • Partager sur Twitter
        “La pire erreur n'est pas dans l'échec mais dans l'incapacité de dominer l'échec.”
          19 juin 2016 à 10:02:58

          Il est vrai : l'éducation est le processus de développement d'un individu par l'apprentissage ou l'expérience. Ici je ne traite que l'enseignement qui n'est qu'une partie de l'éducation par apprentissage.

          Je parle bien ici de l'enseignement formel, académique (celui fait pour exercer sa profession, avoir un rôle dans la société), donc l'éducation parentale n'y est pas consacré :)

          J'ai omis volontairement l'enseignement d'éducation morale et civique qui apporte des compétences sociales (afin de simplifier).

          C'est bien que vous ayez des choses à dire, car ça va me permettre de voir où sont les erreurs.

          Une compétence est en ressource humaine un ensemble de trois ressources (savoir, savoir-faire, savoir-être). C'est une connaissance mobilisable dans le cadre d'activités que j'ai divisé en quatre types distinctes : intellectuelle, physique, technique et sociale). Ces connaissances peuvent elle-même être réparties en "disciplines académiques". L'ensemble de ces disciplines académiques formant le savoir académique reconnue mondialement et qui est l'objet d'enseignement et de recherches.

          Ainsi le sport en tant qu'activité physique permettant d'améliorer sa condition physique ne nie pas la nécessité de la mobilisation de savoir (règles), savoir-faire (techniques d'arts martiaux) et savoir-être (respect).

          Ensuite pour ta définition de l'enseignement : manière d'agir = savoir-faire, manière de penser = savoir.

          "Je me demande bien aussi ce que vient faire évaluation, la taxonomie de bloom, les mathématiques appliqués  ou même la notion de métier au milieu de tout ça (à part embrouiller un peu plus le lecteur en lançant des notions sans les rattacher vraiment au reste ni les détailler)."

          C'était pour rendre plus concret le but et les méthodes d'enseignement que j'ai ajouté la notion de taxonomie de bloom (qui évalue les compétences) et de mathématiques appliquées (une compétence intellectuelle qui devient technique).

          J'ai hésité à mettre le métier ailleurs (au centre par exemple), car celui-ci peut autant être une activité intellectuelle, que technique (ou artistique) et physique (pour les sportifs professionnels). Je comptais le remplacé par la notion de "Technologies et de sciences appliquées", mais elle est trop vague et redondante (par rapport aux sciences). Ca m'aurait permis de pouvoir caser des choses comme le permis de conduire qui consiste en l'apprentissage de l'utilisation d'une technologie ou l'agriculture et l'agronomie qui sont des sciences appliquées. Le problème c'est que la division sciences fondamentales/appliquées est trop flou pour être utilisé de la sorte.

          Je l'ai donc laissé au côté des arts, car le métier reste et restera toujours une activité essentiellement technique nécessitant beaucoup de savoir-faire qu'il est possible de mettre en connexion avec les technologies et les sciences appliquées.

          Enfin, je tiens à signalé qu'il s'agit d'un modèle scientifique et philosophique. Et que comme tout modèle il a pour vocation de simplifier les enjeux qu'il éclaire, ce qui laisse échapper une part de réalité. Les lois de Newton sont un modèle par exemple, une compréhension humaine. Il est illusoire de penser qu'elle sont un fait le fait de la nature elle-même.

          -
          Edité par slimchichibaltic 19 juin 2016 à 10:26:53

          • Partager sur Facebook
          • Partager sur Twitter
            25 juin 2016 à 19:14:33

            J'ai de nouveau rédiger mon travail de manière concis.


            Définition :

            • Éducation : processus de développement des facultés intellectuelles et physiques par l'étude ou l'expérience
              • Éducation formelle : acquisition de compétences par l'étude dans un cadre académique
              • Éducation informelle : acquisition de compétences par l'expérience personnelle comme l'éducation parentale
            • Savoir : ensemble des disciplines académiques
              • Discipline académique : branche thématique du savoir faisant l'objet de l'enseignement et de la recherche et qui contient deux ressources (savoir et savoir-faire) étudiables
              • Compétence : connaissance d'une discipline nécessaire à l'exercice d'une activité intellectuelle ou physique
            Application :
            On sait que les sciences, les lettres et le sport sont des disciplines académiques.
            Or, la connaissance des sciences et des lettres permettent l'exercice d'activités intellectuelles, alors que le sport permet l'exercice d'activité physique.
            Donc, les sciences et les lettres développent les facultés intellectuelles, et le sport, les facultés physiques.
            *Pour une classification détaillé du savoir, se référer à la classification décimal de Dewey qui est utilisée dans les bibliothèques du monde entier.

            -
            Edité par slimchichibaltic 25 juin 2016 à 19:22:28

            • Partager sur Facebook
            • Partager sur Twitter
              26 juin 2016 à 20:51:41

              J'ai vraiment du mal avec le "savoir = ensemble des disciplines académiques."

              Déjà, si tu définis le savoir comme par rapport aux disciplines académiques puis les disciplines académique par rapport au savoir et savoir faire, tes définitions tournent un peu en rond.

              Mais surtout une discipline, c'est pas un "savoir" ou une connaissance, c'est juste une "catégorie". Donc le savoir ça ne peut pas être un ensemble de disciplines. Ca peut être à la limite l'ensemble des choses contenues à l'intérieur de ces disciplines.

              Je pense donc que tu veux plutôt dire quelque chose du genre "savoir = ensemble des connaissances des différentes disciplines académiques".

              Même chose, je caricature un peu, mais si tu parles de "connaissance d'une discipline", tu ne veux vraisemblablement pas dire qu'une compétence est le fait de savoir ce qu'est la discipline. Je peux par exemple savoir ce qu'est la sociologie sans savoir ce qui est enseignée en sociologie exactement.
              Tu parles donc de la connaissance d'une partie des connaissances à l'intérieure d'une discipline, et la ça sonne pas bien parce que ça se mort la queue.
              On pourrait parler de "maîtrise des connaissances", mais je pense même qu'il faut plutôt définir la compétence comme une capacité à réaliser une certaine tâche (en mettant éventuellement à profit des connaissances acquises bien sûr).
              On peut par exemple imaginer avoir un ensemble de connaissances variées qui pourtant ne permettent de réaliser aucune tâche donc n'apporte aucune compétence.

              Ensuite dans ta définition de l'éducation, je trouve que tu as perdu la notion de transmission, d'apprentissage. On peut apprendre sans professeur de ses propres expériences, mais est-ce encore de l'éducation.

              Pour finir, je n'aime toujours pas cette distinction activité intellectuelles et activité physique.

              Je ne pense pas que le découpage activité intellectuelle/physique permettent de séparer en deux groupes distincts les disciplines académiques.
              Le sport ce n'est pas que de l'activité physique, il intervient aussi par exemple des notions de stratégie.

              Et puis les métiers dit "manuels" ne sont pas des sports et ils demandent bien pourtant un savoir faire qui mélangent à la fois des facultés intellectuelles et physiques. Est-ce que la cuisine demande plus de capacité intellectuelle ou physique ?

              Même les métiers connotés plus scientifiques ou littéraires demande des capacités physiques. Pour maîtriser différentes langues étrangères, il faut être capable de les prononcer, et ça c'est un apprentissage physique. Pour être chirurgien il faut aussi des capacités physiques, etc.

              Si tu veux illustrer les définitions que tu présentes, par peut être plutôt d'une compétence précise qui nécessite des connaissances et des savoirs faire dans plusieurs disciplines.

              (Au final, en fait je ne vois toujours pas trop ce que tu veux faire, les définitions de Wikipédia me semble bien et plus exacte que ta "modélisation").

              • Partager sur Facebook
              • Partager sur Twitter
                7 juillet 2016 à 18:18:28

                Je trouve votre réponse très pertinente :)  Effectivement mes définitions manquent de précision, c'était surtout pour m'amuser à faire un modèle pédagogique, mais il est lacunaire. Je pense aussi que le savoir est amorphe on ne peut pas lui donner un corps de manière objective. Il est vrai que les techniques et les sciences appliquées pose problème vis à vis des "facultés physiques". D'autant plus que le sport incorpore une partie stratégique comme vous le dites. En faites, je pensais plutôt à la finalité de la discipline quand on la pratique plutôt qu'aux compétences qu'elle mobilise. Par exemple, la cuisine n'améliore pas spécialement nos facultés physiques, tandis que l’athlétisme (même avec une part de stratégie) améliore considérablement nos facultés physiques et c'est pour cela qu'on le pratique.

                Quant à l'éducation, il faut distinguer l'éducation formelle par un enseignement traditionnel et l'éducation informelle (par l'expérience).

                Ainsi, on apprend à marcher, on apprend les normes et les valeurs de manière "informel", mais on apprend les mathématiques (et toutes les autres disciplines) de manière formel, c'est-à-dire par un enseignant dans un cadre scolaire ou non.

                -
                Edité par slimchichibaltic 7 juillet 2016 à 18:19:37

                • Partager sur Facebook
                • Partager sur Twitter
                  27 novembre 2019 à 13:22:46

                  Enseigner est le processus consistant à répondre aux besoins, aux expériences et aux sentiments des personnes et à intervenir pour qu’elles apprennent des choses particulières et qu’elles aillent au-delà de ce qui est donné. Les interventions consistent généralement à interroger, écouter, donner des informations, expliquer un phénomène, démontrer une compétence ou un processus, tester la compréhension et la capacité et faciliter des activités d'apprentissage (telles que la prise de notes, la discussion, la rédaction de devoirs, la simulation et la pratique).

                  do my homework for me

                  • Partager sur Facebook
                  • Partager sur Twitter

                  A quoi sert l'éducation ?

                  × Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
                  × Attention, ce sujet est très ancien. Le déterrer n'est pas forcément approprié. Nous te conseillons de créer un nouveau sujet pour poser ta question.
                  • Editeur
                  • Markdown