Partage

Auto-Entrepreneuriat sans Diplôme

5 novembre 2018 à 17:10:53

Bonjour/Bonsoir !

Après un Baccaulauréat STI2D (Option SIN : Sciences de l'Information et du Numérique) obtenu avec mention Bien (14,61), j'ai tenté une licence Informatique, mais je n'ai pas du tout accroché au rythme d'apprentissage que je trouvais trop lent. J'ai compris que j'apprenais beaucoup plus vite et mieux par moi-même (Le cadre de travail, l'ambiance scolaire, toussa toussa ... pas mon truc).

Donc je voulais vous demander votre avis ! Pensez vous qu'il est envisageable de se lancer en Auto-Entrepreneur dans le dépannage/l'assistance à domicile/la réparation, sans avoir de "vrai" diplôme autre que le Bac ?

J'ai pensé tout de même à quelques certifications qu'il serait intéressant de faire valider et qui ne coûtent presque rien (temps et argent), comme le C2I par exemple ...

Merci d'avance !

5 novembre 2018 à 17:57:08

Bonjour,

D’un point de vu purement légal rien n’oblige à avoir des diplômes pour les services informatiques courants et la plupart des clients ne regardent pas tes diplômes.

Par contre évidement, ce qui est difficile c’est de trouver des clients pour être rentable. Le problème c’est jamais les prestations, c’est d’avoir des clients.

6 novembre 2018 à 9:23:26

AxelMoine2 a écrit:

Donc je voulais vous demander votre avis ! Pensez vous qu'il est envisageable de se lancer en Auto-Entrepreneur dans le dépannage/l'assistance à domicile/la réparation, sans avoir de "vrai" diplôme autre que le Bac ?

Salut !

Oui bien sûr ! Comme l'a dit Bibou, nul besoin d'avoir un diplôme pour lancer son AE. J'avais même des copains dans ma formation (donc on avait pas encore le diplôme) qui étaient AE à côté.

La difficulté, c'est de trouver des clients en effet, et d’étendre son réseau. L'école c'est bien aussi pour le réseau mine de rien.

AxelMoine2 a écrit:

J'ai compris que j'apprenais beaucoup plus vite et mieux par moi-même (Le cadre de travail, l'ambiance scolaire, toussa toussa ... pas mon truc).


J'étais comme toi ! Alors, bon, j'ai pas la prétention d'apprendre plus vite, mais disons que j'avais déjà un bagage certain dans plusieurs cours... voir même, j'en savais plus que le prof. Donc j'avais réellement envie de passer à autre chose.

Mais aujourd'hui je remercie mes parents de m'avoir poussé à aller jusqu'à un BAC+3. Comme je l'ai dit plus haut ça m'a permit de faire grossir mon réseau, mais aussi, de faire des stages conventionnés et de gagner en expérience.

Je te conseil même si tu t'y ennuies, de finir ta formation initiale, quitte à être AE à côté le soir et weekend. C'est pas incompatible ! Et si tu as des "facilités" en cours, concilier l'un et l'autre ne devrait pas trop te poser soucis :) .

A toi de voir ;) .

PS : l'un de mes potes qui était AE à côté de la formation, a fini sa formation avec assez de client pour en faire une activité viable. Il a gardé le CA de la toute première année de côté, et du coup dès la première année d'exercice en AE full-time, il a pu se dégager un salaire convenable.
Aujourd'hui il a toujours sa société (il a monté, il est passé d'AE à EURL ;) ) et ça tourne nickel. Il travaille toujours de chez lui, il est très satisfait :D .

-
Edité par Darev 6 novembre 2018 à 16:18:38

Auto-Entrepreneuriat sans Diplôme

× Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
  • Editeur
  • Markdown