Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Avis sur la possibilité de faire prépa

Sujet résolu
    22 avril 2019 à 11:19:51

    Bonjour.

    Petite présentation je suis en terminale S option SI j'ai 12,5 de moyenne générale en faisant une petite introspection je pense travailler à environ 30-40% (sans vouloir être prétentieux) de mes capacités je n'approfondi que peu mes cours.

    Malheureusement depuis tout petit jusqu'au lycée, je n'ai pas la maturité nécessaire pour travailler mais justement je veux changer cela et j'ai commencé depuis peu et à m'y mettre sérieusement et bosser dur c'est pour ca que je veux faire une prépa (MPSI) même si beaucoup de personnes dise ça alors que ce n'est pas le cas la charge de travail ne me fait vraiment pas peur car j'ai un objectif en vue et compte bien y arriver. Mon objectif est de passer (et réussir 😅) le concours Mines-Ponts. Ce que je veux c'est vos avis quant aux chances que je réussisse (même si c'est compliqué de savoir alors que vous ne me connaissez pas je comprends bien 😅)

    Info complémentaire :

    Moyenne approximative

    Maths:16,5

    Physique :14

    SI:9,9

    Anglais:13,5

    Je vous remercie d'avance de vos réponses😊. Et desolé des fautes si il y en à😅.

    -
    Edité par Axel.D.Xwing 22 avril 2019 à 11:26:03

    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter
      22 avril 2019 à 11:44:45

      Ca me parait plus que compliqué, ce concours est très relevé et vous êtes très loin de faire partie des bons élèves (pour info il y a eu 18% de mentions très bien au Bac S en 2018). On voit beaucoup d'élèves mieux armés que vous qui abandonnent la prépa et beaucoup de bonnes prépas où aucun élève n'intègrent un seul concours de ce niveau. Et dites vous bien qu'en prépa tout le monde bosse à fond, y compris ceux qui partent avec plusieurs points d'avance sur vous. Sincèrement, avec ces notes, je pense que vous perdrez votre temps en prépa, recherchez plutôt un système mieux adapté à votre façon de travailler plutôt que de forcer votre nature. Penser qu'on va tout d'un coup se mettre à bosser comme un fou alors qu'on ne l'a jamais fait est un leurre, ça peut marcher quelques semaines mais vous ne le supporterez pas sur le long terme.
      • Partager sur Facebook
      • Partager sur Twitter
        22 avril 2019 à 12:19:12

        D'accord merci pour cette réponse mais donc quel moyen d'integrer une école d'ingénieurs assez "reconnu" ai-je ? J'aimerais devenir CISO (donc à l'étranger) mais on ne donne aucune information sur le rayonnement des master français a l'étranger, de plus les écoles d'ingénieurs me semblent la manière la plus "simple" pour justement pouvoir s'expatrier en sortant d'une formation reconnue. J'ai entendu parler des admissions parallèles mais que c'était également très dur d'intégrer une école de cette manière 😕.
        • Partager sur Facebook
        • Partager sur Twitter
          22 avril 2019 à 13:27:30

          Bonjour

          Franck est très anti-prépa :D

          A mon tour....

          Vos notes ne signifient pas grand chose (ça varie beaucoup en fonction du niveau du lycée, de la classe, des habitudes du prof...). Votre classement serait un meilleur indicateur.

          Les CPGE ont l'avantage d'offrir un excellent encadrement qui vous aidera à vous mettre au travail et à acquérir de bonnes habitudes (travailler très régulièrement notamment).

          C'est un objectif inhabituel de parler en terme de concours, le plus souvent les élèves font une "fixette" sur une école, ce qui est une très mauvaise idée. En effet, un autre avantage de la prépa est de donner accès à une très large gamme d'écoles, avec des spécialités très variées, parmi lesquelles vous devriez trouver votre bonheur.

          L'ANSSI donne une liste d'écoles proposant des formations en cybersécurité. Outre les Mines de Saint-Etienne, vous y trouvez des écoles comme l'ENSEEIHT, l'ISIMA, TelecomSudParis , l'ENSEIRB-Matmeca qui sont relativement accessibles, sans parler des écoles postbac qui admettent des élèves de CPGE en cycle ingénieur (ESIEE, INSA...)

          • Partager sur Facebook
          • Partager sur Twitter
            22 avril 2019 à 18:05:58

            Givrali a écrit:

            Bonjour

            Franck est très anti-prépa :D

            Je ne suis pas "anti-prépa". Par contre vous êtes clairement à fond pour la prépa, probablement prof de prépa vous-même. Moi je constate simplement depuis quelques années les échecs d'élèves qui pourtant sont sortis du lycée avec une mention TB au Bac S et qui reviennent de cette expérience avec le moral dans les chaussettes et des parents désemparés avec des enfants qui veulent tout arrêter, dégoutés par un système qui n'en voit que par les élites. Et quand vous parlez d'un "excellent encadrement" de quoi s'agit-il ? Si pour vous le fait d'avoir des colles toutes les semaines c'est un "excellent encadrement" je suis au regret de vous dire que ce n'est pas ce qu'attendent les lycéens d'un encadrement; Par contre lorsqu'un jeune est en difficulté, il attend une aide, un soutien, ça c'est de l'encadrement et là par contre il n'y a rien, les élèves en difficulté sont laissés sur le bord de la route, il n'y a même pas la moindre assistance pour les aider à se réorienter. Seuls les excellents sont bichonnés parce qu'ils peuvent faire monter les stats dans un esprit de compétition (malsaine) entre établissements (là je parle de vécu, actuellement, avec le fils d'une amie qui vit ça depuis plusieurs mois).

            Donc je ne suis pas anti-prépa mais à moins d'être déjà excellent au lycée et de pouvoir espérer une grande école, car ce n'est pas la prépa qui vous rendra excellent, je pense qu'il y a beaucoup mieux comme choix d'orientation que la prépa. Par contre si l'auteur de ce fil avait 19 de moyenne générale, je lui conseillerais la même chose que j'ai conseillé à ma nièce il y a quelques années, à savoir la prépa.

            • Partager sur Facebook
            • Partager sur Twitter
              22 avril 2019 à 19:38:48

              @Givrali

              Disons que je ne fais pas une fixette sur tel ou tel école mais simplement que je souhaite la formation la plus complète en sécurité informatique (ici je pensais a TelecomParisTech même si elle n'est pas labellisé par l'ANSSI) et également celle qui me permettrait l'obtention d'un emploi le plus facilement à l'étranger 😕.

              @FranckLeSaux

              Depuis peu on nous "vend" que cela tend a changer (ne serait ce que dans les prepas plus modestes et non celles qui favorisent l'élitisme) je connais quelques personnes qui sont actuellement dans des prépas et qui le vivent très bien alors qu'elle n'avait pas des moyennes extraordinaire non plus 😅 aussi j'ai bien évidemment pensé a des issues de secours auquel cas je ne tiendrai pas le rythme je sais vers quel autre formation me diriger et si je ne réussissait aucun concours suite au 2-3 ans alors rejoindre une école qui recrute post-CPGE ou bien faire une troisième année de licence pour tenter les admissions parallèles.

              • Partager sur Facebook
              • Partager sur Twitter
                22 avril 2019 à 19:41:39

                Axel.D.Xwing a écrit:

                D'accord merci pour cette réponse mais donc quel moyen d'integrer une école d'ingénieurs assez "reconnu" ai-je ? J'aimerais devenir CISO (donc à l'étranger) mais on ne donne aucune information sur le rayonnement des master français a l'étranger, de plus les écoles d'ingénieurs me semblent la manière la plus "simple" pour justement pouvoir s'expatrier en sortant d'une formation reconnue. J'ai entendu parler des admissions parallèles mais que c'était également très dur d'intégrer une école de cette manière 😕.


                Oui c'est tout aussi difficile en admissions parallèles, sans compter qu'il y a des DUT + L2 + L3 et parfois des BTS qui se battent pour les places... Ce qui est certain, il faudra fournir un travail régulier et important pour avoir les écoles du concours Mines-Pont.

                • Partager sur Facebook
                • Partager sur Twitter
                  22 avril 2019 à 21:18:16

                  Axel.D.Xwing a écrit:

                  @Givrali

                  Disons que je ne fais pas une fixette sur tel ou tel école mais simplement que je souhaite la formation la plus complète en sécurité informatique (ici je pensais a TelecomParisTech même si elle n'est pas labellisé par l'ANSSI)

                  TelecomParis fait partie des écoles les plus prestigieuses particulièrement difficile à avoir. Vous pouvez avoir une petite idée de vos perspectives en fonction de la prépa où vous serez accepté (https://www.scei-concours.fr/statistiques.php)

                  • Partager sur Facebook
                  • Partager sur Twitter
                    22 avril 2019 à 23:06:09

                    Bonsoir!

                    Petite question, as-tu eu des retours de personnes ayant été en prepa et qui sont en école d'ingénieur voire après, à ce moment même ? J'ai la ptite impression que tu ne vois pas trop la difficulté d'avoir les écoles que tu sites post-prepa (voir d'en dénigrer certaines), ni quelles écoles qui présentent la formation que tu souhaites :thinking:

                    • Partager sur Facebook
                    • Partager sur Twitter
                      23 avril 2019 à 10:05:37

                      @Givrali

                      J'ai demandé le lycée Henri Wallon à Valenciennes ainsi que le lycée Robespierre à Arras 


                      @Naeka

                      Non je ne connais personne qui soit dans ces écoles malheureusement. D'où ce fil 😅

                      • Partager sur Facebook
                      • Partager sur Twitter
                        23 avril 2019 à 10:34:11

                        Arras a eu 3 classés sur 10 inscrits sur la banque Mines-ponts en 2018, Valenciennes 41 sur 72.

                        On ne sait pas de quelle école il s'agit (la banque Mines-Ponts comprend des écoles relativement moins demandées comme IMT Atlantique, Mines de Saint-Étienne...)

                        D'après l'Etudiant, en 2018 2 étudiants de MP de Valenciennes ont intégré une école du "top 12", 0 à Arras.

                        Le site du lycée donne une idée de la gamme d'écoles accessibles :

                        http://wallon.savoirsnumeriques5962.fr/les-classes-preparatoires/les-resultats/details-des-integrations-des-eleves-de-wallon-2298.htm

                        (ne pas tenir compte des chiffres antérieurs à 2011 correspondant à la période avant APB qui répartissait les étudiants de façon très différente).

                        -
                        Edité par Givrali 23 avril 2019 à 10:51:07

                        • Partager sur Facebook
                        • Partager sur Twitter
                          23 avril 2019 à 11:31:11

                          Axel.D.Xwing a écrit:

                          @FranckLeSaux

                          Depuis peu on nous "vend" que cela tend a changer (ne serait ce que dans les prepas plus modestes et non celles qui favorisent l'élitisme) je connais quelques personnes qui sont actuellement dans des prépas et qui le vivent très bien alors qu'elle n'avait pas des moyennes extraordinaire non plus 😅 aussi j'ai bien évidemment pensé a des issues de secours auquel cas je ne tiendrai pas le rythme je sais vers quel autre formation me diriger et si je ne réussissait aucun concours suite au 2-3 ans alors rejoindre une école qui recrute post-CPGE ou bien faire une troisième année de licence pour tenter les admissions parallèles.


                          Il y a quand même 3 soucis dans votre plan :

                            - une école qui "recrute post-CPGE" mais pas sur concours CPGE c'est quoi sinon une arnaque à la EPITECH ou InTech Info ?

                            - intégrer une licence en L3 après CPGE implique 2 choses : avoir validé les 2 années de CPGE, autrement dit les 2 premières années de licence dans le cadre de l'accord entre université en lycée concernés, ET poursuivre dans la licence qui a un accord avec la CPGE. Par exemple pour poursuivre en licence d'informatique ce sera impossible.

                            - tenter les admissions parallèles après avoir échoué en CPGE ne sera pas possible car, sauf erreur de ma part, ce genre de profil est systématiquement écarté par les écoles dans l'entrée parallèle et pour cause.

                          Givrali a écrit:

                          Le site du lycée donne une idée de la gamme d'écoles accessibles :

                          http://wallon.savoirsnumeriques5962.fr/les-classes-preparatoires/les-resultats/details-des-integrations-des-eleves-de-wallon-2298.htm

                          Sachant que Wallon semble être le lycée prestigieux du coin, que vos notes ne vous permettront pas d'accéder je pense. Donc en gros à Wallon c'est 5-8 étudiants qui intègrent des grandes écoles, avec une moyenne au Bac qui tourne à 18-19....en 2011, une année où 7,5% des élèves au Bac général ont obtenu mention TB, ils sont....19,7% en 2018, il y aura donc 3 fois plus d'étudiants de ce niveau en 2019. A ramener à vos propres notes afin de vous faire une idée de la hauteur de la marche.

                          • Partager sur Facebook
                          • Partager sur Twitter
                            23 avril 2019 à 13:39:28

                            FranckLeSaux a écrit:




                              - une école qui "recrute post-CPGE" mais pas sur concours CPGE c'est quoi sinon une arnaque à la EPITECH ou InTech Info ?

                            Les INSA, UT,... sont dans ce cas.

                              - Par exemple pour poursuivre en licence d'informatique ce sera impossible.

                            C'est pourtant ce qu'a fait Bibou.

                            • Partager sur Facebook
                            • Partager sur Twitter
                              23 avril 2019 à 19:22:22

                              Givrali a écrit:

                              FranckLeSaux a écrit:



                                - une école qui "recrute post-CPGE" mais pas sur concours CPGE c'est quoi sinon une arnaque à la EPITECH ou InTech Info ?

                              Les INSA, UT,... sont dans ce cas.

                              Ca ne fait pas lourd, surtout que le nombre de places est extrêmement limité (quelques unités par filière).

                              Givrali a écrit:

                                - Par exemple pour poursuivre en licence d'informatique ce sera impossible.

                              C'est pourtant ce qu'a fait Bibou.


                              Je ne sais pas ce qu'a fait Bibou mais je ne connais aucune licence d'informatique qui recruterait un étudiant qui n'a jamais fait d'informatique directement en 3e année de licence. Imaginez vous un seul instant recruter un étudiant qui n'a pas fait de maths depuis le lycée en 3e année de licence de maths ??? Vous pensez que ceux qui ont intégré depuis le L1 ont fait de la couture pendant 2 ans ?

                              -
                              Edité par FranckLeSaux 23 avril 2019 à 19:23:38

                              • Partager sur Facebook
                              • Partager sur Twitter
                                23 avril 2019 à 21:42:52

                                FranckLeSaux a écrit:

                                Givrali a écrit:


                                Les INSA, UT,... sont dans ce cas.

                                Ca ne fait pas lourd, surtout que le nombre de places est extrêmement limité (quelques unités par filière).

                                86 étudiants pour l'INSA de Lyon, 136 pour l'UTC...


                                Je ne sais pas ce qu'a fait Bibou mais je ne connais aucune licence d'informatique qui recruterait un étudiant qui n'a jamais fait d'informatique directement en 3e année de licence.

                                La L1 comporte en général peu d'info; l'info s'apprend assez bien en autodidacte, ce qui n'est pas le cas des maths.

                                La L3 de Paris Sud est par exemple ainsi explicitement ouverte aux étudiants de CPGE https://www.dep-informatique.u-psud.fr/formation/lmd/licence#licence

                                J'imagine qu'il ne s'agit pas d'un cas exceptionnel.

                                • Partager sur Facebook
                                • Partager sur Twitter
                                  24 avril 2019 à 1:44:35

                                  Givrali a écrit:

                                  FranckLeSaux a écrit:

                                  Givrali a écrit:

                                  Les INSA, UT,... sont dans ce cas.

                                  Ca ne fait pas lourd, surtout que le nombre de places est extrêmement limité (quelques unités par filière).

                                  86 étudiants pour l'INSA de Lyon, 136 pour l'UTC...

                                  ...dont 46 en génie mécanique. Il vous aura peut être échappé que tout le monde n'a pas envie de faire du génie mécanique. 6 places en informatique à l'INSA de Lyon. Et ce pour combien de centaines d'étudiants de CPGE ??? Bref je maintiens que ça ne fait pas lourd et que s'il s'agit d'intégrer ces écoles il est beaucoup plus simple de le faire en post-Bac où le nombre de places est autrement plus important.

                                  Givrali a écrit:


                                  Je ne sais pas ce qu'a fait Bibou mais je ne connais aucune licence d'informatique qui recruterait un étudiant qui n'a jamais fait d'informatique directement en 3e année de licence.

                                  La L1 comporte en général peu d'info; l'info s'apprend assez bien en autodidacte, ce qui n'est pas le cas des maths.

                                  Ah oui c'est vrai j'avais oublié : les mathématiques sont une (grande) science, au contraire de l'informatique, pour laquelle on se demande bien d'ailleurs pourquoi il existe des formations. Mais curieusement les milliers d'idiots qui comme moi font tourner l'économie paient beaucoup plus cher un diplômé d'informatique qu'un diplômé de mathématiques. Bon en attendant, que vous viviez dans votre monde de prof de prépa grassement payé ne me dérange nullement, mais il y a un jeune qui cherche un avenir et lui expliquer que les études en informatique sont inutiles alors qu'elles sont clairement un passeport pour l'emploi est peu sérieux voire peu respectueux.

                                  Givrali a écrit:

                                  La L3 de Paris Sud est par exemple ainsi explicitement ouverte aux étudiants de CPGE https://www.dep-informatique.u-psud.fr/formation/lmd/licence#licence

                                  J'imagine qu'il ne s'agit pas d'un cas exceptionnel.

                                  Cette page est complètement obsolète puisqu'il est écrit :

                                  L’admission dans le M1 d’informatique de Paris-Sud XI est de droit après la licence mention informatique. L’admission en M2 s’effectue sur dossier.

                                  Ce qui illégal depuis 3 ans puisqu'il est interdit d'empêcher un étudiant de poursuivre en M2 s'il est en M1.

                                  Il est d'ailleurs écrit à la page suivante :

                                  Details Licence 1 (habilitation dès 2014):

                                  On est en 2019.



                                  • Partager sur Facebook
                                  • Partager sur Twitter
                                    24 avril 2019 à 11:42:01

                                    @FranckLeSaux

                                    Les écoles qui recrutent post-bac avec une prépa intégrée recrutent également pour certaines post-CPGE si validée.

                                    La question que je me pose maintenant c'est qu'est ce qui est mieux...l'ISEN qui est une école avec une formation certifiée par l'ANSSI proche de chez moi mais coûte très cher ensuite il y a d'autres formations tels que des Master mais je ne sais pas comment ces diplômes sont vu hors-france ?

                                    • Partager sur Facebook
                                    • Partager sur Twitter
                                      24 avril 2019 à 12:01:00

                                      A l'étranger la distinction GE-master est compliquée à appréhender, seul le master est bien connu (une école d'ingénieur donne le grade de master). A l'université vous pouvez partir en Europe en ERASMUS, en école vous serez encouragé à faire au moins un semestre à l'étranger, voire une année entière.

                                      Essayez de préciser votre projet : entre une école du concours Mines-ponts et une école privée peu cotée type ISEN il y a beaucoup de formations publiques susceptibles de vous convenir.

                                      Quels vœux avez vous fait sur Parcoursup en dehors des CPGE et de l'ISEN ?

                                      • Partager sur Facebook
                                      • Partager sur Twitter
                                        24 avril 2019 à 12:24:12

                                        À part celles ci j'ai également mis des DUT info et BTS SIO (issue de secours) et c'est tout...après le prestige de l'école n'est pas ce qui m'importe le plus je recherche a avoir le mieux certes mais en informatique tant qu'on à les compétences et qu'on le prouve ou l'on s'est formé n'est pas le plus important non ? Le plus important pour moi est surtout la qualité de la formation et sa reconnaissance dans le monde du travail.

                                        -
                                        Edité par Axel.D.Xwing 24 avril 2019 à 12:35:04

                                        • Partager sur Facebook
                                        • Partager sur Twitter
                                          24 avril 2019 à 13:19:53

                                          Oui, et donc il y a beaucoup d'écoles correspondant à votre projet après une CPGE en dehors du concours Mines-ponts.

                                          Je trouve dommage de s'"enfermer" dans une école en postbac. 5 ans c'est long, vous pouvez vous rendre compte que les spécialités proposées par l'école ne vous conviennent pas et il sera extrêmement difficile de changer.

                                          Le DUT info implique d'être vraiment sûr de vouloir faire de l'informatique et donc d'avoir déjà une petite expérience de la programmation. Il y a un fort taux d'échec , en partie du à ce que l'informatique ne correspond pas à ce que certains se représentaient... C'est un choix radicalement opposé par rapport à la prépa (organisation, contenu, évaluation....). A vous de voir ce qui pourrait mieux vous convenir.

                                          -
                                          Edité par Givrali 24 avril 2019 à 13:37:23

                                          • Partager sur Facebook
                                          • Partager sur Twitter
                                            24 avril 2019 à 16:42:39

                                            Il est vrai qu'il vaut mieux être sur de son choix avant de partir en IUT et surtout il est idiot de partir en IUT si on a dès le départ l'ambition de poursuivre à Bac+5.

                                            A l'inverse la prépa c'est s'engager à beaucoup de travail pour un résultat plus qu'incertain, entre difficulté de la prépa elle-même et difficulté à intégrer les concours. De surcroit vous n'êtes pas du tout certain d'intégrer une école de la filière souhaitée, que ferez vous si après tant d'effort vous êtes admis dans une filière de mécanique alors que vous voulez faire de la chimie ???

                                            De toute façon il va vous falloir faire rapidement un choix d'orientation et vous avez déjà vu toutes les disciplines sauf l'informatique. Et il vaut mieux que ce soit VOTRE choix que celui du concours. Donc sauf à s'intéresser à l'informatique il est préférable d'intégrer une école en post-Bac que de faire une prépa.

                                            Et si l'informatique vous intéresse alors la fac est le seul endroit qui vous permettra de découvrir la discipline tout en vous donnant la possibilité de faire autre chose si finalement vous n'êtes pas emballé.

                                            • Partager sur Facebook
                                            • Partager sur Twitter

                                            Avis sur la possibilité de faire prépa

                                            × Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
                                            • Editeur
                                            • Markdown