Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Cours Trouvez un job #1 / Activités et questions

    30 octobre 2014 à 18:02:36

    Bonjour à tous et bienvenue dans ce premier cours Trouvez un job qui vous correspond !
    Vous aurez accès à la première partie dès le mardi 4 novembre. Je vous invite à poster vos questions et les activités non notées directement ici.
    Ce forum vous permettra de discuter entre vous et à vous entraider,et je ferai de mon mieux pour répondre régulièrement aux questions.
    À très bientôt !
    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter
      4 novembre 2014 à 9:02:41

      Bonjour Julie, bonjour à tous,

      Que de bon sens et pertinence ! A la lecture de ce cours, je me suis souvent dit : Mais c'est tellement vrai!. En effet, lors de notre parcours scolaire ou professionnel nous entendons bcp notre entourage faire part de ces "pensées limitantes".

      Ne s'agit il pas de leurs peurs à eux ?

      Concernant la posture de porteur d'offre et la posture de "demandeur", pour avoir testé, Je trouve que l'on en ressort avec des échanges plus riches et pertinents. J'ai le sentiment d'être acteur et de me positionner comme égal à égal. Plus confiante.

      Nous parlons de jeunes ? qui sont les jeunes? et pourquoi pas les autres?.

      Bonne journée.

      Magali

      • Partager sur Facebook
      • Partager sur Twitter
        4 novembre 2014 à 9:17:16

        Bonjour,

        Merci pour cette première série de vidéos. J'ai bien aimé cette vision "porteur d'offre/compétence" plutôt que demandeur/chercheur d'emplois.

        Il serait peut être plus juste d'indiquer dans l'intitulé de votre MOOC que le public visé est avant tout celui des "jeunes". C'est en tout cas ce que j'ai ressenti en visionnant vos vidéos, en particulier dans les illustrations données (par exemple sur les réalisations).

        Toujours dans mes retours, sur votre première partie, j'aurais aimé connaître les spécificités, s'il y en a, de votre approche (par exemple avec des démarches de type "bilan de compétences").

        Bonne continuation à vous

        • Partager sur Facebook
        • Partager sur Twitter
          4 novembre 2014 à 9:33:57

          Bonjour, 

          Je viens de m'inscrire à votre cours et comme préconisé dans le premier exercice voici les quelques lignes qui correspondent à la reflexion après visionnage de la vidéo détox. 

          "Après 4 mois de réflexion intensive à propos de l'’incertitude menaçante de vouloir sortir de mon activité professionnelle je suis arrivée à prendre du recul et laisser s'effondrer mes propres idées reçues sur mon travail actuel en tant que gérante d'une blanchisserie employant dix employés. 

          no.1 : un poste de gérant d'une entreprise qui fonctionne ne s'abandonne pas 

          no.2 : avoir du temps et de l'argent est une situation rêvée pour tout le monde

          no.3 : ne pas dépendre d'un groupe et être autonome dans ses idées offre une liberté d’exécution plus grande" 

          • Partager sur Facebook
          • Partager sur Twitter
            4 novembre 2014 à 10:03:23

            Bonjour,

            Le visionnage de la vidéo "détox" m'a motivé pour aller de l'avant et pour changer mon état d'esprit qui est en partie forgé par les idées reçues exposées. Je trouve que ce qui a été dit est criant de vérité !

            Je me retrouve complètement dans cette "appellation" de demandeur d'emploi plutôt dévalorisante. Elle renvoie une vision négative à soi-même et aux yeux des autres, et nous met en position d'infériorité par rapport à un employeur. Je trouve beaucoup plus valorisant de se positionner en tant qu'offreur et apporteur de compétences.

            On a tous des choses à apporter à la société, quelque soit notre âge, faudrait-il encore que le système dans lequel on évolue nous donne l'optimisme pour répondre à ses exigences !

            Bonne journéee

            • Partager sur Facebook
            • Partager sur Twitter
              4 novembre 2014 à 10:37:03

              Bonjour tout le monde, et merci Julie pour ce premier chapitre de réflexion. Vous prêchez une convaincue, mais par défaut : incapable de tenir le choc dans un travail qui ne me correspond pas, j'ai ce besoin "vital" de trouver une place qui ait du sens ; une place qui me permette, à ma mesure, d'avoir un impact positif dans ce monde - ou a minima, non négatif, je sais que c'est déjà beaucoup demandé.
              Idéaliste, passionnée d'apprendre, ignorante de la réalité du monde du travail, j'ai suivi l'avis des professeurs qui poussent les "bons" élèves dans des études supérieures "généralistes"... À niveau bac+5 en communication, et au prix de nombreux stages accumulés, ma santé finit par lâcher. Je me rends lentement à l'évidence : je ne supporterais pas de passer ma vie entière assise derrière un écran, dans un bureau ou un open-space ; je ne supporterai pas davantage de vanter les qualités illusoires de produits, entreprises, politiques. J'ai toujours abhorré les vaines mondanités et les vains discours.
              Après avoir rebondi de volontariats (intéressants mais précaires) en petits jobs (moins intéressants et tout aussi précaires), je cherche encore ma voie. J'ai 27 ans aujourd'hui. Comme vous le dites, les projets de vie changent avec le temps, les souhaits diffèrent. Je ne me retrouve déjà plus dans le profil de "la jeune" que vous décrivez, prête à tout pour s'intégrer, férue de nouvelles technologies, un pied dans le futur... En tout cas, pas dans ce futur ultra technologique qu'on nous vend. J'ai encore de l'énergie pour changer le monde, mais pas comme ça. Plus comme ça. Et j'en vois beaucoup autour de moi, jeunes comme "vieux", d'une grande intelligence, d'une merveilleuse sensibilité, qui, au terme d'études longues ou moins longues, ont été contraints de faire l'un ou l'autre de ces choix : trouver du sens et vivre dans la précarité, OU renoncer au sens pour espérer un minimum de "sécurité financière". 
              Votre approche ressemble beaucoup à celle des jeunes "coachs" américains (qui utilisent ce genre d'étiquettes de "social entrepreneurs"), je retrouve les mêmes pensées, qui ont contribué à façonner mon approche du monde du travail, quand je m'y suis intéressée. Flash back avec cette version française... J'attends la suite :)
              • Partager sur Facebook
              • Partager sur Twitter
                4 novembre 2014 à 10:48:56

                Bonjour à tous et merci beaucoup pour vos messages ! @mchamaille et @toto4900 c'est vrai qu'il y a un angle jeune dans cette vidéo Detox même s'ils sont loin d'être les seuls à subir la pression du discours anxiogène ambiant. Mais la méthode que je vous propose s'applique à tous, quel que soit le niveau d'expérience ou l'âge, vous le verrez dans la suite de ce cours.

                Continuez à nous faire part de vos réactions et de vos questions !

                A très bientôt

                • Partager sur Facebook
                • Partager sur Twitter
                  4 novembre 2014 à 10:50:56

                  Bonjour tout le monde,

                  Merci Julie pour cette première partie très encourageante !

                  Voici mes quelques lignes de commentaires sur la vidéo Detox :

                  Je voudrais revenir sur l'idée reçue n°3 : "Quand on ne travaille pas, on est demandeur d'emploi". Il est vrai que depuis que je suis à la recherche d'un emploi, j'ai souvent entendu ce mot "demandeur d'emploi". Que cela soit de la part de Pôle emploi lors de mon inscription, mais aussi de la part de mes amis et de ma famille qui me voient exactement comme un "demandeur d'emploi". Je trouve que ce terme est très péjoratif et ne nous valorise absolument pas. Pour trouver un job il faut avoir confiance en soi et être conscient que nous avons des "compétences" à apporter aux entreprises.

                  • Partager sur Facebook
                  • Partager sur Twitter
                    4 novembre 2014 à 11:46:45

                    Bonjour à tous , 

                    Merci pour ce cours très intéressant ! qui aidera surement pas mal de personne en difficultés dans leur parcours professionnel. 

                    donc voici ma contribution sur la vidéo "Détox" :

                    Les positions abordées face aux idées reçues sont proches de mes propres réflexions. J'ai toujours eu du mal avec le terme de "demandeur d'emploi" et j'avais déjà pris le parti que c'était l'entreprise qui était en demande de compétences, mais je ne suis pas certain que cela soit toujours bien perçu de la part des recruteurs ou des entreprises ?

                    Je suis d'accord sur le fait d'éviter les choix par défaut , cela entraine toujours de la déception et/ou de la frustration qui plombe la motivation et peut nous faire rater d'autres opportunités professionnelles.

                    • Partager sur Facebook
                    • Partager sur Twitter
                      4 novembre 2014 à 12:14:16

                      Bonjour Julie,

                      Merci pour cette vidéo Détox, je vais enfin pouvoir avoir une discussion sensée avec mes parents!

                      Tout au long de ma scolarité (je suis en master 2 d'une école d'ingénieur) j'ai été assailles de réflexions typiques:

                      "Les ingénieurs sont très recherchés... Tu auras toujours du travail, et qui rémunère bien..." et c'est une des raisons qui m'a poussé à prendre ce chemin.

                      Je connaissais déjà la quatrième idée reçue mais la trois première m'ont aidé à changer ma vision du monde du travail.

                      Merci encore!

                      • Partager sur Facebook
                      • Partager sur Twitter
                        4 novembre 2014 à 13:00:24

                        Merci pour ces vidéos très interessantes.

                        En tant que Francaise, je dois tourner le dos à : "si je travaille dans ce qui me passionne ou monte une entreprise qui me passionne, aurais-je les moyens pour vivre avec mes enfants ?". Pour se lancer dans un job qui nous plait, il faut avoir les moyens financiers, ce qui n´est pas donné à tout le monde pour parer au temps que nous demandera cette recherche et la mise en place. Ensuite, si nous avons plusieurs passions, comment savoir celle qui nous fera vibrer toute notre vie ? Enfin, si tout est en mouvance, et qu´il faille être mobile, comment ne pas tout recommencer tous les 3 ans sans se casser les dents ?

                        Merci encore pour cette vidéo, tes conseils et la permission de nous exprimer ici !

                        • Partager sur Facebook
                        • Partager sur Twitter
                          4 novembre 2014 à 13:18:32

                          Bonjour à tous,
                          en effet, ces propos nous rappellent certainement à tous des situations que l'on a pu vivre dans l'enceinte familiale ou professionnelle. Il est déjà assez compliqué pour des jeunes en recherche d'emploi de trouver sa place mais encore plus lorsque l'on n'a pas confiance en soi.
                          La société positionne les demandeurs d'emploi comme des personnes aux abois, prêtes à accepter n'importe quel job à n'importe quel prix.
                          Ce qui induit une concurrence extrême et un très large choix pour les recruteurs. Il est donc difficile pour des personnes avec un parcours atypique, comme le mien, de trouver sa place.
                          Comment faire avec la réalité du marché ? Multiplier les formations pour rivaliser avec la concurrence ?
                          Malgré tout, la recherche d'un emploi qui me correspond est le plus important. Je ne compte pas baisser les bras, en tous cas pas tout de suite!
                          Je suis d'accord avec toutes les qualités qu'un jeune peut apporter à une entreprise. Cependant, il est difficile de se vendre lorsque l'on n'accède pas à un entretien, lorsque les candidats sont sur-diplômés ou sur-qualifiés pour l'offre.
                          Le gratin peut espérer les jobs intéressants et le reste...?
                          Les barrières sont, à mon sens, plus nombreuses... J'attends moi aussi la suite!
                          Merci,
                          Eloïse
                          • Partager sur Facebook
                          • Partager sur Twitter
                            4 novembre 2014 à 13:30:48

                            Bonjour à tous

                            intox 1 - Non adaptation : je crois que c'est dû, aux compétences polyvalentes demandées par l'entreprise et non enseignées par les formations classiques.
                            intox 2 - Baisse d'aspiration et crise : D'accord sur le fait que le défi peut amener des ruptures avec les modes de pensée anciens, et révolutionner le genre.
                            intox 3 - Demande vs Offre : C'est une perspective qui m'est nouvelle et intéressante, mais reste à avoir des compétences à offrir, ou au moins à les découvrir.
                            intox 4 - Intégration à long terme : ça profite surtout aux entreprises, qui investissent dans la formation.

                            Et merci à Julie.

                            • Partager sur Facebook
                            • Partager sur Twitter
                              4 novembre 2014 à 14:03:59

                              Bonjour Mme Coudry et bonjour à tous,

                              Merci pour votre premier cours.

                              Votre première intervention nous invite à remettre en question la façon d’où nous voyons les choses. A changer de point de vue et opter pour une attitude positive et proactive. Je suis pour ma part totalement d’accord avec cela et je pense que cela permet une remise en question permanente qui est essentielle à la performance. Se mettre dans la posture d’apporter quelque chose est essentiel.

                              Concernant l’idée selon laquelle les jeunes ne seraient pas adaptés à l’entreprise est bien évidemment fausse. Je vous invite à changer de point de vue aussi. Je pense que c’est bon nombre d’entreprises qui sont mal adaptées aux jeunes car elles sont majoritairement gérées par des personnes âgées.

                              Concernant la seconde idée reçue. Je suis également d’accord avec vous. Avoir de grande ambition est important. Cependant, j’ajouterai un bémol si vous me permettez. Il ne faut pas confondre ambition et prétention.Je pense que l’ambition c’est tout mettre en œuvre pour atteindre quelque chose et la prétention c’est croire que l’on peut atteindre ce quelque chose. On peut vite tomber dans le piège. D’où la question : Quels sont les moyens à mettre en œuvre et les sacrifices que je suis prêt à faire pour atteindre mon ambition ?

                              Je suis entièrement d’accord quand vous dîtes qu’il faut se positionner comme quelqu’un qui offre un service, du temps, de l’enthousiasme, de la fraîcheur, etc. C’est très important dans l’entreprise.

                              Votre dernière idée reçue m’a fait penser au fameux modèle danois de la flexi-sécurité. Avec des bonnes compétences et savoir-faire, on devient un acteur des changements et on ne les subit pas.

                              Je réitère mes remerciements concernant votre première intervention et j’espère que ma contribution sera utile au débat.

                              Merci,

                              Franck

                              • Partager sur Facebook
                              • Partager sur Twitter
                                4 novembre 2014 à 14:57:16

                                Bonjour à tous,

                                Intox 1 - Outre l'école, les parents véhiculent aussi largement cette idée d'adaptabilité au marché du travail : je voulais être prof (à l'époque, pas de débouchés...), je me suis retrouvée en droit !

                                Intox 2 - Encore une fois, les parents et les CIO font pression pour modérer les ardeurs des jeunes : les futurs astronautes ou archéologues sont priés de revoir leurs aspirations à la baisse.

                                Intox 3 - Pas facile à intégrer lorsque la personne en face s'attend à un demandeur d'emploi et non un offreur de compétences ! Je pense que cela demande une bonne capacité "marketing-self".

                                Au plaisir d'échanger,

                                Isabelle.

                                • Partager sur Facebook
                                • Partager sur Twitter
                                Isableue.
                                  4 novembre 2014 à 15:16:52

                                  Bonjour à tous,

                                  Etant actuellement en recherche d'emploi, je dois admettre que je partage pas mal des "fausses idées" présentées. L'enthousiasme des premiers jours s'est évaporé face aux refus ou aux propositions de stage indécentes. Mais bon, si je me suis inscrit à ce cours, c'est pour essayer de trouver des pistes, on verra par la suite... Le retournement sémantique de "demandeur d'emploi" vers "offreur de compétences" est toutefois intéressant, à condition de savoir le "vendre" dans sa recherche d'emploi ou lors d'entretiens.

                                  -
                                  Edité par Thobo11 4 novembre 2014 à 15:17:53

                                  • Partager sur Facebook
                                  • Partager sur Twitter
                                    4 novembre 2014 à 15:40:26

                                    Bonjour à tous,

                                    Alors après cette vidéo, je dois avouer que je ne sais quoi commenter. En effet, tous ces petits conseils de détox me semblent quelque part, évident, même s'il est bon parfois de se refaire un briefing non démoralisateur. Seulement pour toutes les personnes qui sont en recherche du job qui leur correspond, toutes ses trouvailles je pense que nous les ressentons bien mais ne nous apportent (à ce stade) aucun élément de réponse. Alors évidemment c'est là que survient le choix : à travail plus utile/salaire plus faible et travail moins utile/salaire plus élevé. J'entends par "utile", un travail où l'on se sent plus utile et ne remet pas du tout en cause l'utilité pure de chaque poste. Il est vrai qu'être financier ou bien communicant n'est pas une fonction où l'on sent que l'on apporte concrètement une utilité. et je pense aussi que si nous étions destinés à ces fonctions nous ne seront pas inscrits dans ce cours (je suis dans la communication ^^). Parallèlement et pour mesurer mes propos, ces métiers peuvent tout à fait nous satisfaire dès lors que le domaine d'activité qui s'y rapporte, lui, apporte grandement (tel qu'une ONG, une cause que l'on défend -par ex autour du sport, de la nature, de l'éducation, peu importe..). Par exemple, si je prend le comptable d'une école, il participe à la gestion d'un établissement mais au-delà de ça, le secteur, lui, apporte la notion de bien social, d'éducation, de développement de l'enfant et peut donc lui conférer un sentiment de bien-être. Je m'éloigne un peu du sujet. Cette vidéo repose sur les bases et les idées reçues, qu'il est vrai, nous empêche parfois, de s'auto nettoyer le cerveau pour nous rappeler l'essentiel.

                                    • Partager sur Facebook
                                    • Partager sur Twitter
                                      4 novembre 2014 à 15:47:05

                                      Bonjour à tous,

                                      Les situations décrites dans cette vidéo sont proches de ce que j'ai pu expérimenter ces dernières années, des premières recherches d'emploi post université avec les fameux secteurs porteurs à privilégier au détriment de son profil. Après sept ans dans le milieu audiovisuel, je cherche à quitter la capitale et dois me réinventer pour ce faire. Malgré une attitude positive, le "marché" du travail  demeure un lieu où les rapports sont biaisés, l'offre n'est pas à la hauteur de la demande et ce déséquilibre introduit des situations difficiles que seule l'attitude ne saurait résoudre. 

                                      • Partager sur Facebook
                                      • Partager sur Twitter
                                      Nathyv
                                        4 novembre 2014 à 16:09:45

                                        Bonjour,
                                        Les deux idées qui me parlent le plus sont:
                                        - ne pas chercher à s'inscrire dans la durée sur un job
                                        - passer de la posture de demande à celle d'offre.
                                        Je suis complètement d'accord avec la première idée. Dans mon ancienne entreprise, j'ai changé de poste à plusieurs reprises. J'ai pu changer de poste car mes supérieurs ont décelé en moi des capacités que, moi même, j'ignorais. La difficulté que j'ai est de prendre pleinement conscience de ces capacités et surtout de les vendre. 
                                        Comment alors se mettre dans la position d'"offreur" de compétences en s'adaptant au contexte d'une entreprise?
                                        • Partager sur Facebook
                                        • Partager sur Twitter
                                          4 novembre 2014 à 16:41:18

                                          Bonjour,

                                          j'ai trouvé très intéressant ce changement de posture: je ne suis plus en demande mais j’ offre  mes compétences.

                                          Je n'avais pas vraiment envisagé les choses de ce point de vue. Je pense que c'est un discourt qu'il faudrait entendre alors que l'on est encore étudiant pour apprendre à valoriser nos compétences dès le début de nos études afin de choisir les voies qui correspondent à nos capacités et envies et non à l'idée collective des "études qui permettent de trouver un bon job".

                                          Comment déceler et mettre en avant nos compétences?

                                          -
                                          Edité par akatan 4 novembre 2014 à 16:50:56

                                          • Partager sur Facebook
                                          • Partager sur Twitter
                                            4 novembre 2014 à 16:41:38

                                            Bonjour,

                                            Cette 1ère session de cours m'a bien plu et me donne vraiment envie de poursuivre.

                                            Voici mes réactions suite à la vidéo "Détox" :

                                            Je pense en effet que les jeunes sont moins expérimentés mais qu'ils ont tout à fait leur place dans les entreprises et qu'ils peuvent apporter : dynamisme, innovation, un regard nouveau, ...


                                            Il n'est pas évident de savoir si on est trop exigeant au niveau des offres d'emploi, ou si on peut laisser passer des offres sous prétexte de rechercher un job qui nous correspond plus.


                                            Je suis d'accord avec le fait qu'on se met trop souvent dans la peau d'un demandeur d'emploi, prêt à tout pour décrocher un job, à la place d'un offreur de compétences.

                                            Merci Julie pour ce début de cours qui me rappelle que je cherche un job qui me correspond, et non n'importe quel job!

                                            Hélène

                                            • Partager sur Facebook
                                            • Partager sur Twitter
                                              4 novembre 2014 à 17:22:51

                                              Bonjour et merci pour ce cours. La video Detox nous ouvre les yeux sur bien des points.
                                              J'ai retenue ces deux phrases particulièrement évidente et auxquelles pourtant nous ne pensons pas lorsque nous cherchons un job : 
                                              - Il faut arrêter de chercher un emploi et commencer à vendre ce que l'on peut apporter! 
                                              - Passer d'une posture de demande à une posture d'offre de valeur. 
                                              Cette vidéo est très motivante je trouve et prouve qu'il faut aussi un minimum d'audace dans sa démarche.
                                              • Partager sur Facebook
                                              • Partager sur Twitter
                                              Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.
                                                4 novembre 2014 à 17:33:43

                                                Bonjour à tous,

                                                Merci beaucoup pour cette vision optimiste du monde du travail. En tant que demandeur d'emploi :-) cette approche est plus valorisante même si elle me semble pour le moment un peu idéaliste. Pour revenir sur le termes "d'offreur de compétences" c'est vrai que c'est valorisant mais il faut réussir à bien mettre en valeur ses compétences et à bien les vendre et surtout il faut savoir à qui et comment les proposer...

                                                Et à y réfléchir qui a plus besoin de l'autre ?

                                                Le demandeur d'emploi qui a besoin d'un travail qui lui correspond pour s'épanouir et vivre et qui finit par prendre n'importe quel travail juste pour vivre ou l'entreprise qui a besoin de compétences précises et qui si elle ne trouve pas tout de suite prendra une personne sans ces compétences recherchées et la formera comme elle le souhaite.

                                                Je suis d'accord avec tout le reste et ce cours est motivant pour aller de l'avant.

                                                Merci

                                                Amandine

                                                • Partager sur Facebook
                                                • Partager sur Twitter
                                                  4 novembre 2014 à 18:14:03

                                                  Bonjour tous le monde,
                                                   
                                                  J'aime bien la 3ieme idée reçu sur le faite que lorsqu'on ne travaille pas on est demandeur d'emploi c'est
                                                  intéressante de prendre le "problème " sous l'angle inverse et ainsi renverser l’idée qu'on as a la base ce qui permet de changer la
                                                  perception que l'on as sur d'autre idée reçue évoque dans cette vidéo,ainsi le faites de devenir "offreur de service" nous permet
                                                  de voir la deuxieme idée reçu sous un autre angle et de vraiment offrir nos compétence a notre employeur par rapport a ce que
                                                   l'on est et non a ce qu'il veut que l'on soit

                                                  Merci Julie pour cette nouvelle vison des choses ^^
                                                  • Partager sur Facebook
                                                  • Partager sur Twitter
                                                    4 novembre 2014 à 18:16:31

                                                    bonjour tout le monde.

                                                    Après avoir visionné la vidéo "détox" la première chose que je me suis dit est que même si on ne me l'avais jamais dit, je m'étais mis certaines de ses "idées reçut" dans la tête, du genre pourquoi chercher ailleurs alors que j'ai déjà un travail, et vu la crise actuelle. J'aurais du mal à trouver dans la branche qui m’intéresse parce-qu’étant jeune je n'ai pas d'expérience, ect ...

                                                    La réflexion sur le "demandeur" d'emploi m'a beaucoup plus, car je pense, rien qu'en changeant celle la nous pouvons voir le monde du travail sous un autre jour.

                                                    merci à toi, julie.

                                                    • Partager sur Facebook
                                                    • Partager sur Twitter
                                                      4 novembre 2014 à 20:16:56

                                                      Bonjour,
                                                      Je suis actuellemen éléctricien et j'aimerais changer de branche et reprendre une école d'ingénieur en informatique afin de réaliser un rêve. Ce changement étant radical j'ai souvent peur de ne pas aboutir à mon projet et je ne me suis donc jamais lancer. Cependant je suis bien déterminé et ce cours me donne l'envie de réver. 
                                                      Les idées reçuent sont en réalité ancrées en nous de tel sorte à être une logique. Il est donc assez surprenant et surtout réveur de vouloir se confronter à ses "règles".
                                                      Je suis donc à 100% sur cet état d'esprit.
                                                      • Partager sur Facebook
                                                      • Partager sur Twitter
                                                        4 novembre 2014 à 20:42:44

                                                        Bonsoir et merci à tous pour vos réactions à cette première vidéo Detox.

                                                        Beaucoup d'entre vous ont été marqués par cette idée de passer de demandeur d'emploi à offreur de compétences. Et comme certains d'entre vous le disent bien, il ne suffit pas de le dire et tout l'enjeu est de réussir à identifier cette offre, à la valoriser et à la défendre. Pas d'inquiétudes sur ce point, nous allons travailler ensemble la-dessus dès la prochaine séance, le reste du cours va y être pleinement consacré.

                                                        A très bientôt

                                                        Julie

                                                        • Partager sur Facebook
                                                        • Partager sur Twitter
                                                          4 novembre 2014 à 21:02:40

                                                          Bonjour,

                                                          Voici ma contribution.

                                                          Les idées reçues peuvent s'appliquer à tous les âges et toutes les situations d'emploi ou non. La perte d'un emploi (quelque soit la raison) entraîne souvent une perte de confiance en soi et il est plus difficile de se positionner en tant qu'offreur de compétences dans ce cadre que si l'on a déjà un emploi. Et lorsqu'on souhaite changer d'orientation ou de poste, les autres idées reçues reviennent d'office : "pourquoi changer alors que tu as la sécurité", "mais vous avez telle chose alors qu'on demande telle autre", ... Ces idées sont bien ancrées et se transmettent de génération en génération.

                                                          Merci d'essayer de faire changer nos habitudes.

                                                          • Partager sur Facebook
                                                          • Partager sur Twitter
                                                            4 novembre 2014 à 21:44:12

                                                            Bonjour,

                                                            Je vais suivre ce cours "Trouver un job" avec beaucoup d'intérêts, puisque justement, je vais bientôt avoir fini mes formations C# et Java.

                                                            Merci pour ce cours

                                                            -
                                                            Edité par MonkeyTime 19 juin 2015 à 11:39:57

                                                            • Partager sur Facebook
                                                            • Partager sur Twitter
                                                              4 novembre 2014 à 22:46:02

                                                              Juste une contribution sur "pourquoi ne sommes pas tous pas naturellement dans cette démarche de JobMaker".

                                                              Trouver un "bon" job c'est obtenir un CDI qui paie bien. 1ère étape pour la suite : famille, enfants, propriété, belle voiture, ... Le travail est alors un simple vecteur de l'épanouissement personnel, plutôt familial ici en fait, et non pas un espace de réalisation personnel. On choisit alors entre la "prétention" d'être soi-même, le job qui nous correspond ou entrer dans le "rang" : trouver un CDI le plus vite possible donc avoir une ambition professionnelle raisonnable et vouloir s’insérer durablement.

                                                              L'idée d'être offreur de compétences est la bonne c'est ainsi que je me suis toujours présenté aux entretiens, pas forcément pour le "job".A moi maintenant d’identifier le champ des possibles et d'y aller.

                                                              Pour finir sur les jeunes, tout à fait d'accord, les entreprises innovantes l'ont d'ailleurs bien compris.

                                                              • Partager sur Facebook
                                                              • Partager sur Twitter

                                                              Cours Trouvez un job #1 / Activités et questions

                                                              × Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
                                                              • Editeur
                                                              • Markdown