Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Cours Trouvez un job #1 / Activités et questions

22 janvier 2019 à 15:27:22

Ce cours répond à plusieurs questions que je me posent ce temps-ci. Honnêtement, je suis tout à fait d'accord avec ce que vous dites. Aujourd’hui, je travaille déjà dans un bon poste que j'ai obtenu grâce à ma motivation et volonté en tant que jeune diplômée. Mais malheureusement je ne ressens pas que l'épanouissement et la joie attendue d'un travail. Ce qui fait que je suis toujours à la recherche d'une nouvelle opportunité. Le problème qu'en cherchant j'essaye de me trouver un défi, tel que changer de pays. Mais je sais que je ne sais pas heureuse. Il me faut le bon travail pour moi.
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
23 janvier 2019 à 10:16:42

Merci pour cette vidéo.

Approche intéressante car positive et qui s'attaque aux idées reçues. Rend acteur et redonne ainsi du pouvoir en permettant de changer de point de vue en se plaçant comme un offreur de compétences plutôt qu'un demandeur d'emploi.

Par contre la vidéo donne l'impression que le public visé est celui des jeunes diplômés, loin d'être mon cas.

J'ai aussi l'impression que pour mettre ces idées en pratique, il faut avoir:

- une idée bien précise de ce que l'on veut (j'ai personnellement beaucoup de mal à définir malgré nombreuses tentatives);

- Une bonne dose de confiance en soi pour se voir comme offreur de compétences et réussir à se vendre ainsi.    

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
23 janvier 2019 à 13:54:27

Je suis plutôt d'accord avec ce qui est dit dans la vidéo. Les élèves de lycée sont mal encadrés lorsqu'il s'agit de chercher "sa voie". Certains élèves se retrouvent ainsi dans des filières qui ne leurs correspondent pas et finissent par prendre des emplois qu'ils n'aiment pas.
Un autre point auquel j'ai pensé: les employeurs recherchent des profils avec des diplômes spécifiques. Au final, on a l'impression qu'un candidat qui n'a pas le diplôme ou le profil "standard" n'a pas les compétences pour le poste. Ce qui est très décourageant lorsqu'on recherche un travail.
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
23 janvier 2019 à 14:15:33

J'ai noté dans ce cours une notion qui m’interpelle particulièrement et que j'aime: celle d'identifier notre personnalité professionnelle.

La vidéo m'a procuré autant de passages de sourire que de tristesse. La posture d'offreur de compétences me parait très pertinente. d'autre part, on passe un bon temps de notre vie au travail, autant qu’il soit cohérent avec nos valeurs et nos envies. L’idée entend « entre autres bien sur» l’évolution de mentalité des PME Françaises (essentiellement en province). J'ai inscrit mon parcours professionnel via 3 id'intox : résignation,"demandeur" d'emploi, recherche de stabilité. Après 11 ans au même poste et au bout de 9, je me suis aperçue qu'il ne me correspond pas du tout et je veux en sortir. 1ere étape primordiale "même si elle me semble difficile à 39 ans :-) " : identifier mes capacités singulières à offrir, à mettre en avant, à vendre. Je fais un bilan de compétence pour m'aider à définir un nouveau projet professionnel, et à côté de ça je continue à travailler sur mon propre développement personnel.

Le système scolaire tout autant que le système sociétaire dans lequel nous évoluons ne nous permet pas de chercher d'abord en nous même pour développer notre personnalité professionnelle. On devrait mettre plus dans le système éducatif le développement personnel et l’auto coaching dès l'enfance. Enfants heureux, adultes heureux = société évolutive et positive.

-
Edité par Ley51 23 janvier 2019 à 14:17:49

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Leïla

24 janvier 2019 à 9:54:05

Bonjour et merci pour cette vidéo !

Cette vidéo me conforte énormément puisqu'elle valide l'idée que je me fais d'un monde du travail le plus intéressant possible, alors que jusqu'à présent je n'avais pas eu l'occasion de rencontrer des personnes qui avaient une vision aussi claire de ce qui me parait une évidence pour moi : dans un moule de travail, il m'est impossible de m'épanouir; dans un travail qui se rapproche le plus de mes valeurs et de mes envies, j'aurais plaisir à contribuer, et serait productif.

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
26 janvier 2019 à 15:30:29

En pleine reconversion, ou plutôt évolution professionnelle, cette vidéo « Détox » soutient et confirme mes aspérités et conviction en termes de mobilité. Il faut savoir changer au moment, chaque étape servira à un nouveau projet et nous enrichira. Lors d’un entretien d’embauche, un futur employeur m’avait dit :  « Votre parcours montre beaucoup d’instabilité ». Je lui avais alors répondu qu’au contraire il montrait beaucoup d’adaptabilité. Il ne faut pas revoir ses projets à la baisse et prendre le risque de passer à côté de belles opportunités professionnelles. Cette vidéo rappelle bien qu’il ne faut pas se laisser envahir par les mots anxiogènes de crise et difficultés économiques, mis bien y voir de nouvelles opportunités. Un leitmotiv à se remémoire dans son parcours.

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
30 janvier 2019 à 16:50:50

Bonjour à tous,

Le monde de l'emploi peut s'avérer être une source de stress pour un jeune sortie d'école. Ce stress, parfois déjà présent dans le milieux scolaire, n'est pas anodin (devoir être assidu, devoir apprendre vite et bien, se plier aux méthodes d'apprentissages proposées...). Autant d'exigences qui ne permettent pas aux jeunes de développer l'assurance nécessaire pour trouver le job qui lui correspond. Pourtant le manque d'expériences ne devrait pas être un frein à l'ambition et la reconnaissance de ses failles ne devrait pas être un poids mais une force pour apprendre à se connaître et à évoluer

Merci pour cette vidéo qui me conforte dans mon apprentissage de JobMaker !

Laëtitia

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
30 janvier 2019 à 20:36:46

Cette vidéo m'encourage à faire valoir mes envie pour faire correspondre mes besoins avec les besoins d' employeurs et tendre à un 50/50 pour apprendre un métier dans une bonne ambiance en sachant s'adapter aux exigences mais aussi en ajoutant une plus-value faite de ses propres aspirations.Analyser les idées trop limitantes pour s'en désintoxiquer et contrer leur effet m'intéresse car j'ai l'impression que selon des effets de mode on peut être tenté de refuser un point de vue, voire de ne pas se reconnaitre et ne pas se sentir bien dans son activité et négliger une façon d'enrichir l'ensemble en découvrant son potentiel singulier.

merci pour les ondes positives et le partage

-
Edité par Félix Acqueberge 6 février 2019 à 2:47:50

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
31 janvier 2019 à 9:37:54

Bonjour Julie

Je ne me sens pas du tout concernée par cette vidéo, orientée "jeune".

Les questions idées reçues ne me touchent pas ça fait longtemps que je n'ai plus ces croyances. aussi je ne pas trop comment réagir et quoi dire.
Il y a tellement de croyances que je n'ai plus. 
En réalité je cherchais plus des outils pour expliquer les attentes des RH sur le territoire français (qui sont très différents des autres pays dont je viens) : profil lissé, rassuré par des diplômes , confondent diplôme et compétences etc.
Bref vidéo trop orientée à mon sens et les + de 50 ans qui ont encore 15 ans à bosser (voir 20 ... sic) ? 
Merci
Marie
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

 Whatever you decide to do, make sure it makes you happy :-)

1 février 2019 à 12:49:18

Bonjour à tous:)
Cette vidéo m'évoque...
Vous parlez beaucoup des jeunes, mais il est plus difficile après 40 ans. J’ai fait une reconversion professionnelle l'été dernier, suite a un licenciement pour inaptitude au travail, ce qui ma amenée à vouloir faire webmaster, je me forme donc en autodidacte . Je peine a trouvé une formation qui soit payer. Donc c'est un parcours du combattant. Une chose est sur c'est que je ne sais pas vendre mes compétences. Effectivement être dans cette case de demandeur d'emploi aux files du temps on perd confiance en soi.
j'ai hâte de voir la suite pour enfin sortir de ce cercle vicieux.Je fais également du développement personnel ce qui m'aide à être meilleur chaque jour.
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
2 février 2019 à 18:55:31

Bonjour

je trouve cette manière de voir interessante. Elle nous redonne les cartes de nos projets. Combien il est difficile de remplir tous les critères attendus par les employeurs. Cela nous met dans une posture plus intéressante qui permet de faire autrement que de poster un cV et une lettre de motivation.cela est plus motivant. Je travaille depuis plusieurs années dans le secteur de la formation qui me parait à ce jour un peu monotone. requestionner mes motivations premières, me dire que je suis fournisseur de compétence me donne envie peut etre pllus de changer de travail mais de changer de manière de travailler en réinterrogeant mes envies et les possibilités de développement pour demander des formations et reconstruire mon CV

Bonne journée à tous

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
3 février 2019 à 22:30:46

Bonjour,

J'aurais aimé apprendre au cours de mes études à repérer mes talents, tout comme l'oratrice, et à me questionner sur mes desirs de projets. Idem, pour apprendre à identifier les evolutions économiques, les tendances du marché du travail et les secteurs porteurs. Cela aurait sans doute modifié mes choix d'études. Cependant, comment les enseignants qui n'ont pas d'expérience en entreprise pourraient aider les jeunes? Pour apprendre à se vendre pour ce qui nous rend singulier, encore faut il savoir ce qui nous rends particulier ! et aussi savoir se valoriser.

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
8 février 2019 à 19:01:23

Je partage les réactions de Julie, professeur social entrepreneur.
Je trouve cela positif pour l'avenir d'évoluer vers ses mentalités dans un contexte français globalement morose.
Aussi cela me conforte qu'elle l'exprime dans cette vidéo puisque c'est exactement ce que je pense tout bas et difficile pour moi personnellement d'assumer ces convictions dans un environnement social plutôt tradi dans lequel j'évolue depuis l'enfance.
Je crois à 100% à la notion de compétences et talents ainsi qu'a L'introspection au préalable des recherches pour connaître l'environnement de travail et les collaborateurs qui correspondraient le mieux à son profil. Cette phase est primordiale pour mener à bien son projet professionnel, et plus important que d'avoir un métier au sens littéral.
Merci, j'ai hâte de poursuivre le cours.
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
11 février 2019 à 22:04:29

Bonjour,
Les principes énoncés ne me surprennent pas. Cependant, je n'adhère pas forcément et il ne me semble pas correspondre à mon état d'esprit actuel. 
Ils s'adressent à des personnes plus jeunes que moi. j'exerce depuis plus de 10 ans le même métier. 
Je pense cependant que certains principes peuvent être adapter à ma situation et doivent me forcer à m'ouvrir davantage au changement : 
- ne pas forcément recherche un job durablement. Mettre en avant la notion de parcours et d'évolution.
- ne pas être en demande mais mettre en avant ce qu'on peut offrir.
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
12 février 2019 à 9:29:38

Bonjour Julie,

Je suis d'accord avec les points évoqués. Je m'intéresse spécialement à deux dernières idées de détox: le statut "demandeur d'emploi" et l'insertion durable.

Je pense que le fait de changer le statut "demande" par "offre" va nous obliger de bien connaitre soit même et ses compétences. Je suis curieux de découvrir la suite.

Pour "insertion durable", notre mode de travail aujourd'hui a changé beaucoup par rapport à hier. On ne reste plus dans une seule entreprise toute sa vie. Toutefois, comme le point précédent, je suis impatient de voir comment vous allez développer cela.

Merci beaucoup pour ces échanges.

Tra

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
Il y a environ 13 heures

Je pense que l'idée reçue la plus ancrée en moi est cette posture de demandeur d'emploi. Le fait d'envisager que l'on soit un apporteur de compétences plutôt qu'un demandeur d'emploi transforme la vision du marché du travail. De proie, on devient prédateur. J'ai choisi mon job actuel par défaut plutôt que par conviction. J'ai été démarché par un ancien responsable, et je suis venu travailler dans une société dans laquelle je ne me reconnaissais absolument pas avant même d'y entrer, au vu de ce que m'en disait mon ancien responsable. Je ne veux pas faire la même erreur cette fois-ci.
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Cours Trouvez un job #1 / Activités et questions

× Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
  • Editeur
  • Markdown