Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Cours Trouvez un job #1 / Activités et questions

    24 septembre 2019 à 13:49:30

    Bonjour à toutes et à tous

    Voici mes quelques réflexions après le visionnage de la vidéo sur la détox !

    Ayant 43 ans et 20 ans de carrière dans l'enseignement, je me suis dit au début que je n'allais pas me retrouver dans le discours de la vidéo. Mais rapidement, ça m'a parlé. Ca m'a rappelé les discours que l'on nous tenait déjà il y a 25 ans, notamment la partie sur trouver un métier stable. C'est pour cette raison que j'ai choisi l'enseignement. Le résultat, malheureusement, ce sont deux burn-out et de la souffrance au travail. Aujourd'hui, en pleine reconversion professionnelle, les questions que je me posais à 18 ans resurgissent. Et cette vidéo me donne de nouvelles pistes.

    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter

    Tiphaine C

      28 septembre 2019 à 3:09:39 - Message modéré pour le motif suivant : Message complètement hors sujet


        30 septembre 2019 à 9:40:47

        Bonjour,

        J'aime bien la notion d'offreur de compétences car c'est vrai que "demandeur d'emploi" nous pose en demandeur alors que c'est une véritable échange qui doit se faire avec les entreprises et cela nous redonne une certaine fierté.

        Pas concernée par chapitre « jeune » mais intéressant à entendre.

        Savoir rebondir d'une étape à une autre me parle car entre des CDD, des déménagements à l'étranger, c'est ce que j'ai dû faire. Ne pas faire de choix par défaut est plus difficile car on a souvent peur de ne pas "trouver mieux".

        C'est mieux de définir son job idéal car on aura plus de motivation, on sera plus crédible face à un futur employeur et on se sentira plus légitime dans son poste.

        Bonne réflexions à tous!

        Françoise

        -
        Edité par FrançoiseKTR1 30 septembre 2019 à 9:41:07

        • Partager sur Facebook
        • Partager sur Twitter

        Françoise

          30 septembre 2019 à 13:47:06

          Cette vidéo confirme ce que je pense: être dans une démarche positive.

          Infirmière depuis 10 ans, j'ose enfin changer de voix après une deuxième grossesse.

          Le métier d'infirmier est un métier "difficile", peu reconnu. (salaire bas, conditions de travail se dégradant.) J'ai longtemps eu du mal à valorisé mes compétences, connaître mes qualités...mais aujourd'hui je sais que j'ai accumulé un vrai "savoir être" qui m'aidera à trouver mon futur job.

          En commençant mes études, je savais au fond de moi que j'aurais plusieurs métiers.

          • Partager sur Facebook
          • Partager sur Twitter
            1 octobre 2019 à 10:40:44

            Toto4900 a écrit:

            Bonjour,

            Merci pour cette première série de vidéos. J'ai bien aimé cette vision "porteur d'offre/compétence" plutôt que demandeur/chercheur d'emplois.

            Il serait peut être plus juste d'indiquer dans l'intitulé de votre MOOC que le public visé est avant tout celui des "jeunes". C'est en tout cas ce que j'ai ressenti en visionnant vos vidéos, en particulier dans les illustrations données (par exemple sur les réalisations).

            Toujours dans mes retours, sur votre première partie, j'aurais aimé connaître les spécificités, s'il y en a, de votre approche (par exemple avec des démarches de type "bilan de compétences").

            Bonne continuation à vous

                     Ce forum vous permettra de discuter entre vous et à vous entraider.  

            • Partager sur Facebook
            • Partager sur Twitter
              4 octobre 2019 à 1:05:25

              J'ai aimé l'état des lieux du début sur les choix à faire lors du cursus de fromation initiale. C'est le premier des points de critique du système vicieux existant. Je n'y reviendrai pas. Deux jours avant cette vidéo, je me suis fait la même remarque : c'est moi qui apporte ma production et mes capacité à une société, je produis de la richesse pour elle, mais c'est moi le demandeur ??? Non, je suis l'offre qui va créer de la richesse. La société est demandeuse de personnel pour créer de la richesse au moyen de son outil. C'est bien clair mais politiquement incorrect. Ma recherche est orientée vers les Saas, en customer experience. Ces sociétés se revendiquent modernes, "Agiles;-)" et appliquent le même cloisonnement que les entreprises traditionnelles dans leur recrutement. Bref ils me paraissent sectaires. Tu viens pas d'une startup ? T'es pas CX Manager ? passe ton chemin... Pourtant l'experience client est une notion venant du retail, là d'où je viens.
              BREF, 100% OK avec la vidéo détox, qui m'apprend peu, mais conforte mes idées, beaucoup.
              • Partager sur Facebook
              • Partager sur Twitter
                15 octobre 2019 à 20:55:21

                Bonjour,

                La vidéo "détox" incite à penser que l'on est obligé d'avoir un emploi.

                Elle suppose que pour remplir cette obligation il est nécessaire d'accepter une forme de précarité conduisant à papillonner de contrat en contrat pour occuper divers jobs, faisant ainsi le jeu des employeurs adeptes des CDD.

                Elle énonce un constat simple : obtenir un emploi n'est possible qu'en la présence d'une motivation, laquelle naît d'un sentiment de correspondance avec ses aspirations.

                • Partager sur Facebook
                • Partager sur Twitter
                  22 octobre 2019 à 13:57:21

                  Bonjour à toutes et tous.

                  Je viens ici apporter ma pierre à l'édifice concernant la vidéo "Détox", dans laquelle je me suis retrouvée, bien que n'étant plus "jeune" ! 

                  Je trouve que les propos tenus dans la vidéo Détox sont pertinents, surtout concernant le fait d'avoir une situation professionnelle raisonnable plutôt qu'un job qui nous convient, propos tenus dans l'ensemble par les personnes titulaires d'un CDI que j'ai rencontré.

                  Cette vidéo me donne encore plus foi en moi pour combattre cette idée reçue et améliorer mon potentiel de recherche, je sais que je peux y arriver.
                  Mais ma plus grande difficulté est : comment déterminer ce qui me convient professionnellement ? Comment distinguer "ce que je veux" de "ce qui me rassure" ?

                  Je tiens aussi à préciser que je suis entièrement d'accord avec la notion d'offreur de compétence, au lieu de demandeur d'emploi !  

                  Bonne réflexion à toutes et tous et bon courage !

                  • Partager sur Facebook
                  • Partager sur Twitter
                    23 octobre 2019 à 13:42:50

                    La vidéo détox qui nous invite à nous libérer de quatre idées reçues m'a conforté dans la position que j'adopte maintenant qui est celle d'offreur de compétences. Mais je reconnais qu'il m'a fallu du temps pour arriver à ce constat et surtout d'être passé par des choix professionnels par défaut. Ces idées dénoncées sont liées aussi entre elles, car on adopte par exemple une ambition professionnelle raisonnable parce qu'on est dans une posture de demandeur d'emploi. Dans une telle situation on cherche à s'adapter à ce que l'entreprise recherche plutôt qu'a créer sa propre valeur.

                    • Partager sur Facebook
                    • Partager sur Twitter
                      28 octobre 2019 à 18:29:42

                      Effectivement quand on est jeune il n'est pas toujours évident de savoir quel job nous correspond et comment s'y prendre pour y accéder. C'est un peu comme le parcours scolaire mettait en place une sélection naturelle de jobmakers.
                      Pour ma part, j'ai passé l'âge de la jeunesse mais certaines questions restent vraies. Comment offrir ses compétences (qui avec l'expérience sont tout de même plus faciles à identifier et valoriser) et se positionner comme offrant et non demandeur lorsque l'on souhaite donner un coup de neuf à sa carrière professionnelle.
                      • Partager sur Facebook
                      • Partager sur Twitter
                        5 novembre 2019 à 16:30:32

                        Bonjour Julie et bonjour aux autres participants de ce cours,

                        J'ai pris le temps de lire quelques commentaires et encore une fois, c'est rassurant de voir qu'on est pas tout seul dans cette situation où on a l'impression de stagner. Je pense que ce cours va me permettre non seulement de gagner en assurance mais aussi d'être plus active dans ma recherche d'emploi!

                        En raison de la limite de caractères, je n'ai pas pu aborder tous les points que je souhaitais mais je me suis identifiée aisément à l'image du jeune diplômé face au jeu du labyrinthe. Tout mon parcours a été plus ou moins tracé suite à des influences de la part de mes proches et de mes enseignants.

                        "Fais attention, si tu choisis L, tu n'auras pas beaucoup de débouchés!"

                        "On ne t'encourage pas à t'orienter vers le monde de l'art. C'est un cercle fermé et tu ne pourras pas en vivre. Trop de personnes veulent travailler dans ce domaine."

                        A partir du moment où nous demande de faire "un choix" d'orientation, eh bien, ce n'est pas vraiment un choix. Qu'on le veuille ou non, on subit des pressions et on n'ose pas faire ce qu'il nous plaît vraiment. Parfois même on est incapable de dire ce que l'on souhaite faire et on ne dispose pas des moyens financiers nécessaires à la formation voulue.

                        Résultat? On se ment à soi-même, on fait des études supérieures dans l'optique raisonnable de trouver un travail et de la stabilité.

                        Oui mais voilà. Trouver un emploi n'est pas chose facile. Les entreprises font la fine bouche face à autant de candidats.

                        Comme beaucoup, je trouve que ce statut, cette étiquette de "demandeurs d'emploi" n'est pas valorisante du tout. Ce qui est d'autant plus terrible, c'est que ce sont les entreprises qui ont besoin de "jeunes talents" (pour reprendre leurs mots) mais elles exigent beaucoup de choses: de l'excellence (rédaction irréprochable, niveau bilingue...), de l'expérience, des compétences.

                        Elles exigent généralement un cv et une lettre de motivation mais nous ne sommes même pas assurés qu'ils soit lus. C'est toujours à nous, les demandeurs d'emploi, de candidater et pas l'inverse. Ce ne sera jamais (ou alors dans de très rares cas) une entreprise qui prendra le temps de nous contacter.

                        Cela me rappelle un terme souvent utilisé par les employeurs: la valeur ajoutée. Quelle est ta valeur ajoutée? Concrètement, que penses-tu apporter à l'entreprise? Je n'ai pas souvenir d'avoir eu un seul cours m'apprenant à mettre en avant mes compétences (comme celles inscrites sur les offres d'emploi) ou à définir mes points forts. Je trouve que cela manque cruellement, peu importe la formation.

                        Le paragraphe:

                        "Cette vidéo m'a permis de me conforter dans l'idée que j'ai de la valeur bien que je n'arrive pas encore à définir ce que je peux apporter à une entreprise. Mon constat, c'est que nous sommes formés à emmagasiner des tas de connaissances sur de courtes périodes mais pas tellement à l'insertion professionnelle. Enfin, cette vidéo est intéressante car elle nous pousse à voir le marché du travail autrement et d'un oeil plus positif, optimiste et on a en besoin quand on est inexpérimenté!"

                        Je vous remercie si vous avez pris le temps de tout lire!

                        • Partager sur Facebook
                        • Partager sur Twitter
                          25 novembre 2019 à 22:36:46 - Message modéré pour le motif suivant : Message complètement hors sujet


                            11 décembre 2019 à 13:05:14

                            Bonjour Julie, Bonjour à tous,

                            Une nouvelle façon de voir le monde du travail que de ce placer en tant qu'offreur de compétences ! Les idées reçues sur les jeunes nous impactent en début de carrière mais qu'en est-il après quelques années ? Je pense qu'elles laissent une trace indélébile. Alors qu'en est-il du changement de carrière lorsque que tout était construit sur la base des idées reçues évoquées….

                            Le début d'une belle remise en question sur notre façon de voir le monde du travail !

                            • Partager sur Facebook
                            • Partager sur Twitter
                              12 décembre 2019 à 17:50:31

                              Bonjour à tous,

                              Depuis tout jeune, on est laissé un peu à nous même pour choisir un parcours de formation, et lorsqu'on en sort nous ne sommes pas formés pour travailler sur notre parcours professionnel. On a effectivement l'impression d'être un simple pion sur le marché du travail avec peu d'expérience mais de la volonté. Sauf que lorsque l'on est en posture de "demandeur d'emploi", les entreprises ne relèvent pas le challenge de nous faire évoluer avec elle, car pas assez d'expérience, pas le bon diplôme... Passer en mode jobmaker permet de mieux vendre ses compétences et son savoir-être

                              • Partager sur Facebook
                              • Partager sur Twitter
                                14 décembre 2019 à 18:59:43

                                Pour le point 2, je considère qu'il faut plutôt avoir un juste milieu de niveau d'ambition. Sans ambition, pas de motivation, et sans motivation, difficile de convaincre un recruteur. Cependant, il ne faut pas non plus viser un poste complètement hors de portée. Tout est question de dosage. Le point 3 est celui où je me reconnais le plus. Mettre ses compétences et ses qualités en valeur est quelque chose que je ne maîtrise absolument et je me place donc moi-même en posture de demandeur. Le point 4, mon poste évolue régulièrement donc effectivement, ce n'est pas du durable.
                                • Partager sur Facebook
                                • Partager sur Twitter
                                  19 décembre 2019 à 17:04:05

                                  En ce qui concerne les quatre idées reçues, la première et la deuxième sont amplifiées et limitantes.

                                  Les jeunes sont mal adaptés au monde du travail

                                  Mieux vaut avoir une ambition professionnelle raisonnable

                                  Ces modes de pensée sèment le doute dans l’esprit des novice tel que certains jeunes diplômés.

                                  Je pense qu’il faut encourager les jeunes et toute personne à progresser. Ces modes de pensée crée plein d’obstacles au changement.

                                  -
                                  Edité par BiFulgenceGontoh 19 décembre 2019 à 17:04:56

                                  • Partager sur Facebook
                                  • Partager sur Twitter
                                    28 décembre 2019 à 15:02:18

                                    C'est vrai ! Le job qui nous correspond n'est pas forcément le job qu'on avait espéré étant petit, on avait des attentes mais la réalité est toute autre. Je voulais devenir Architecte ! Après avoir obtenue mon Bac, j'ai compris que c'était pas simple de savoir ce qu'on voulait faire, certains métiers de rêves auxquels sont devenus inaccessibles par un bulletin de notes.  J'avais plus autant de choix et de rêves. Alors non ! Nous sommes pas mal adapté juste mal orienté, éduqué, nous n'avons pas les clés pour nous sentir bien, à notre place quelque part, on nous apprend pas comment bien réussir son insertion pro. Donc on erre à chercher, d'étude en étude, d'école en école, d'établissement en établissement, en passant par la case demandeur d'emploi car on s'est trompé de voie. Il faut revenir à zéro parce que c'était pas l'attente qu'on s'en faisait.. ça s'est mal passé parce qu'on est tombé de très haut voir de plusieurs étages en voyant la réalité du monde du travail..
                                    • Partager sur Facebook
                                    • Partager sur Twitter
                                      6 janvier 2020 à 12:31:34

                                      Bonjour à tous,

                                      En écoutant cette vidéo sur la détox, je comprends enfin mes divers parcours d'orientations. En effet, j'ai fait un BEP compta puis un BAC PRO compta puis un BTS AG option compta suite logique je parle souvent d'engrenage scolaire car au fils des années je me rendais bien compte que je n'étais pas épanouie dans ma scolarité, pourtant élève studieuse j'ai subis un parcours scolaire qui ne me correspondais pas. J'ai longtemps cru qu'avec mon diplôme j'étais limité à un secteur d'activité ( idée reçue) cette vidéo est comme une révélation.

                                      Une nouvelle perspective à adopter.

                                      Merci 

                                      Hâte de voir la suite 

                                      • Partager sur Facebook
                                      • Partager sur Twitter
                                        16 janvier 2020 à 10:56:27

                                        Bonjour à tous  


                                        je suis d'accord avec la professeur, je trouve que les jeune pour certains travaille  saint mal vu car il dise qui faut de l'expérience mais comment ils veule que on n'a de expérience si il nous laisse pas notre chance , car totalement stupide car les jeune comprendre mieux les nouvelle technologie de mtn est on c'est mieux gérer les réseaux sociaux que les personne plus anciens . Les gens dise que les jeune sont apte on mode du travaille mais comment peux dire ça si ils ne veux pas nous donnés cette chance pour montrées ce que on c'est faire .  

                                        • Partager sur Facebook
                                        • Partager sur Twitter
                                          22 janvier 2020 à 10:27:02

                                          Bonjour à tous,
                                          Ma première réaction a été la suivante : comment savoir qu'un job nous correspond? par cela, je veux dire qu'il est difficile de déterminer ses compétences, et même si cela est fait, vouloir les "offrir" à une entreprise n'est pas aisé, car ce qui lui est primordial, c'est le diplôme et l'expérience.
                                          Ensuite les contraintes de la vie(ou celles que l'on s'impose malgré soi), nous poussent vers un job par défaut.
                                          Par contre, je suis d'accord sur les idées reçues. il faut voir grand, être capable d'offrir ses compétences (mais pour cela il faut parvenir à vendre son CV) et ne pas chercher la sécurité.
                                          Enfin, même si cela semble plus tourné pour les jeunes, je m'y suis retrouvé car y étant passé et étant en questionnement sur mon avenir pro.
                                          En tout cas, merci pour cette approche "renversante".
                                          • Partager sur Facebook
                                          • Partager sur Twitter
                                            25 janvier 2020 à 23:50:57

                                            Bonjour !

                                            Vidéo Détox, voici mon retour, copié-collé depuis le pdf:

                                            ****

                                            Étant moi-même une jeune étudiante ayant quitté le lycée à la fin de la Première en
                                            1974, je ne suis pas étonnée. Les idées reçues ont la vie dure et cela n'a pas changé
                                            tant que ça en 40 ans.
                                            * Les jeunes par ci, les jeunes par là, parmi des jeunes y compris de très jeunes j'ai
                                            rencontré des personnes ayant des idées novatrices, fonctionnelles, originales et utiles.
                                            * Décrocher un emploi et le garder : fi donc, comment évoluer et grandir (monter en
                                            compétences, apprendre de nouvelles choses, de nouveaux modes d'organisation...) si on
                                            ne change pas d'horizon lorsqu'on a fait le tour des possibilités offertes dans un poste ?
                                            * Rester raisonnable dans ses ambitions : ça dépend. On ne peut pas bien courir avant
                                            d'avoir appris à marcher. Cependant ça dépend de ce que l'on appelle l'ambition. S'il
                                            s'agit de gagner plus que 1,3 fois le SMIC après des années d'études, j'ai la ferme
                                            conviction que c'est totalement légitime.

                                            ****

                                            Le début de mon parcours : quitté le lycée quelques mois avant la fin de l'année scolaire, partie squatter à environ 100kms plus loin. Là, j'ai tranquillement étudié les ouvrages à lire et les biographies à connaître, pour passer le BAC de français, où je me suis rendue en stop (un peu plus de 150kms). Bac de français obtenu. Par la suite, un diplôme niveau BAC 10 ans plus tard, et encore 10 après un autre. Je n'ai pas exercé d'emploi dans les domaines étudiés. Par contre j'ai acquis pour moi-même l'assurance d'être apte à étudier pour apprendre dans de nouveaux domaines.

                                            Je n'ai jamais réussi à m'insérer dans un moule, même si j'ai exercé jusqu'à 3 ans de suite dans la même entreprise ou le même type de poste à plusieurs reprises.

                                            Aujourd'hui je suis en entreprise individuelle, c'est souvent chouette mais ce n'est pas toujours satisfaisant tant au point de vue du travail lui-même que au point de vue du résultat comptable.

                                            J'ai commencé ce cours pour voir s'il pourrait m'aider à me situer de manière plus claire.

                                            • Partager sur Facebook
                                            • Partager sur Twitter
                                              1 février 2020 à 12:29:05

                                              La vidéo Detox m’a mise dans un état d’esprit positif et a confirmé ma volonté d’apprendre à chercher un job qui fait sens et qui me mobilise, ce qui n’est pas le cas du job que j’occupe actuellement. Étant jeune (25 ans), je ressentais une forme de culpabilité, je me disais que j’étais peut-être trop difficile et qu’il fallait faire des efforts comme tout le monde pour rester dans son travail… Mais au vu de ce que je ressens, je suis convaincue de la nécessité de l’introspection et de l'importance de cette préparation pour préparer au mieux sa mobilité.

                                              • Partager sur Facebook
                                              • Partager sur Twitter
                                                3 février 2020 à 10:58:00

                                                Bonjour,

                                                Il y a un point qui m'interpelle sur une insertion durable dans le travail. Dans la vidéo, on nous parle de mobilité environ tous les 4 quatre ans. Dans mon parcours professionnel, j'en suis à mon 6éme emploi. Lors mes recherches de travail, j'ai été confronté à une remarque régulière concernant mes changements de job et pour  certains recruteurs "mon instabilité de garder un travail". Même si je suis convaincu que le fait de changer de job soit bénéfique, je ne crois pas qu'en France, cela soit considérer comme un atout mais plutôt comme une exception au niveau recrutement.

                                                • Partager sur Facebook
                                                • Partager sur Twitter
                                                  10 février 2020 à 13:33:14

                                                  CG08 a écrit:

                                                      j'ai été confronté à une remarque régulière concernant mes changements de job et pour  certains recruteurs "mon instabilité de garder un travail".

                                                  :-°

                                                  Bonjour,

                                                  j'ai aussi eu une très longue période de petits boulots, ça ne fait pas de quelqu'un une personne instable. Si vous vous cherchez, ou que le job que vous avez accepté par défaut pour pouvoir survivre ne vous convient pas, c'est naturel de ne pas y rester. Par contre, vous n'êtes pas obligé d'énumérer la totalité des emplois que vous avez tenu. (Et encore moins de tous les lister dans votre CV : cette liste, c'est "votre bible" personnelle).

                                                  • Partager sur Facebook
                                                  • Partager sur Twitter
                                                    17 février 2020 à 9:42:59

                                                    Bonjour à tous,

                                                    Merci tout d'abord à celles et à ceux qui ont contribué plus que demandé sur ce forum, en évoquant leur parcours. C'est très enrichissant.


                                                    Mon paragraphe :
                                                    "Ayant été confrontée bien souvent à ces idées reçues, je regrette qu'elles soient si tenaces ! Effectivement, cela fait plus de 30 ans que cela dure.
                                                    Par contre, c'est plutôt réconfortant d'apprendre que la longévité moyenne à un poste est de 4 ans. Je ne pensais pas être dans la norme. Mon CV et ses nombreuses expériences me complexaient. 
                                                    En conclusion, vidéo instructive. J'ai hâte d'attaquer la suite !":)

                                                    Je souhaiterais ajouter que je projette une reconversion et que cela fait 8 semaines que je me tâte à devenir Community Manager. Or, je doute d'être à la hauteur du challenge. En effet, j'ai déjà 44 ans. Mes études de LEA anglais-italien (avec français d'entreprise et marketing-communication, ce qui colle) sont loin sur le papier. Je ne me considère pas non plus comme une geek, encore que si j'avais eu les moyens, j'aurais peut-être pu ! Avec le temps, on enferme ses rêves dans une petite boîte qu'on cache bien profond...:'(

                                                    Est-ce que le fait d'arriver à suivre (et d'y prendre plaisir en plus) les MOOC de CM, de SEO, de codage, les podcasts et les vidéos youtube, de me "faire une culture"en somme, peuvent me conforter dans mon choix d'orientation alors que je n'ai pas d'expérience professionnelle en marketing ni autre talent particulier à offrir à mes prospects ?
                                                    De même que je vis seule avec mon garçon à 50 kms des grandes villes et que c'est un frein pour travailler en agence. Déjà, ça coince pour me faire un début de carrière, ne serait-ce que pour créer les conditions nécessaires pour être freelance, vous ne croyez pas ?

                                                    Est-ce que je persévère dans cette voie ? Est-ce que je peux imaginer compenser mon manque d'expériences par un book, des livrables, etc ?

                                                    Merci d'avance pour vos retours d'expériences !

                                                    • Partager sur Facebook
                                                    • Partager sur Twitter
                                                      20 février 2020 à 16:24:56

                                                      Bonjour Julie et bonjour à tous !

                                                      Juste une question : avez-vous l'adresse complète où poster l'activité 2 ? 

                                                      J'ai bien lu N'oubliez pas de faire les exercices pour valider cette partie ! Cliquez sur le lien "Activité : Produisez le top 5 de vos réalisations" dans le plan ci-contre.

                                                      Mais il n'y a pas  ;-)

                                                      Merci d'avance !
                                                      Bonne fin de journée à tous !

                                                      • Partager sur Facebook
                                                      • Partager sur Twitter
                                                        27 février 2020 à 3:02:34

                                                        La vidéo Détox me parle bien.

                                                        Je suis francais installé a Montréal depuis 10 ans maintenant.

                                                        En France, les vieilles générations souhaitent que les enfants décrochent un CDI pour être ensuite tranquille, planqués.

                                                        Au Canada, les gens changent plus fréquemment de jobs et résultat on voit moins de gens planqués et aigris.

                                                        J'ai 38 ans et j'ai fais 8 emplois en 14 ans soit une moyenne de 2 ans par emploi.

                                                        Je connais mes critéres mais j'ai rarement pu trouver une opportunité qui correspondent vraiment a ces criteres.
                                                        Souvent je suis en mode réaction plutôt que action.. 

                                                        • Partager sur Facebook
                                                        • Partager sur Twitter
                                                          2 mars 2020 à 23:39:29

                                                          Actuellement animatrice en accueil de loisirs, je veux changer de carrière. J'ai beaucoup de compétences  acquises grâce à mes études et mes différents emploies. Je veux savoir les valoriser et compléter ce qui me manque. Pour moi, il n'y a pas que les "jeunes" qui galère à mettre en avant ses compétences. Comme si bien souligné dans la vidéo on ne nous l'apprends dans nos cursus et c'est bien dommage. C'est ce que je recherche. Je veux aussi   ne plus faire des choix par défaut! Alors en avant pour rebondir vers un job qui me correspondra mieux!
                                                          • Partager sur Facebook
                                                          • Partager sur Twitter
                                                            4 mars 2020 à 5:50:00

                                                            Cette vidéo m'a permis de relativiser sur ma "recherche d'emploi". Il est important de changer de point de vue pour essayer de voir le bon côté des choses. Je me suis reconnue dans plusieurs situations. Par exemple, "les demandeurs d'emploi ne cherchent pas du travail". Or c'est faux. On cherche du travail et en même temps on peut suivre des formations pour nous perfectionner dans notre métier.
                                                            • Partager sur Facebook
                                                            • Partager sur Twitter

                                                            Cours Trouvez un job #1 / Activités et questions

                                                            × Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
                                                            • Editeur
                                                            • Markdown