Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Découvrir le monde des startups !

    18 août 2015 à 19:24:58

    Bonjour à tous ! Voici ma synthèse sur une start-up française que j'ai découvert il y a un an environ. Merci d'avance pour votre attention :O)

    Wezzoo logo

    Wezzoo est une start-up à l'origine du service de météo communautaire du même nom. Il permet, notamment à travers des apps iOS et Android, de partager des informations sur la météo locale en temps réel vers la communauté Wezzoo et les réseaux sociaux habituels, et d'y associer des photos. Ce n'est pas de la prévision météo, même s'il est possible d'après moi dans certains cas de se faire sa propre idée du temps qu'il fera  à court/moyen terme en fonction du temps visible dans les régions limitrophes (arrivée d'une perturbation par exemple…). Les informations météo proviennent également d'autres sources de données en "open data", et le tout est agrégé au sein d'une "live map" mondiale. L'un des objectifs est la revente en marque blanche de ces informations à d'autres services (B2B2C).

    On retrouve les caractéristiques de la start-up vues dans la première partie du cours par :

    • L'ambition, dès le début, de croissance à l'internationale : application disponible en 5 langues, permettant de toucher ainsi 189 pays à travers plus de 200 000 utilisateurs (actifs ?).
    • L'innovation technique (apps mobile), et surtout l'innovation d'usage (et de rupture) qui permet la désintermédiation de l'accès à la météo (information météo directement de particuliers à particuliers).
    • L'agilité par l'évolution (et l'adaptation) de ses services vers le secteur des objets connectés (projet "Oombrella": parapluie intelligent et connecté).
    • L'amorçage d'un pivot semble-t-il vers des services de la santé et de l'automobile.
    • Une petite équipe de 8 personnes (dont les 3 cofondateurs).
    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter
      23 septembre 2015 à 14:57:51

      Voici un site présentant de manière synthétique de nombreuses fiches outils fort utiles : https://relayeur.wordpress.com
      • Partager sur Facebook
      • Partager sur Twitter
        24 septembre 2015 à 18:57:46

        bonjour, Voici une source d'info que je trouve plutôt bien faite http://www.widoobiz.com/

        • Partager sur Facebook
        • Partager sur Twitter
          28 septembre 2015 à 18:12:33

          Bonjour,

          voici une start-up que je viens de découvrir et dont je vous présente une petite synthèse (activité semaine 1 :) )

          Nom: HobbyStreet
          Site: http://www.hobbystreet.fr/

          HobbyStreet est une start-up fondée en Lozère en 2014 par Sandrine Planchon.

          C'est une marketplace qui propose des relier des artisans qui souhaitent organiser des ateliers de présentation et d'enseignement de leurs savoir-faires à des particuliers intéressés.

          Exemples:
          - aller à la rencontre d'un fleuriste pour apprendre l'art de la formation des bouquets lors d'un atelier qu'il/elle organise dans sa boutique
          - apprendre à cuire le pain comme un boulanger (!!)

          Petite équipe de trois personnes dont les 2 co-fondateurs, la start-up a d'abord testé l'idée en Lozère et forte de très bons résultats, ils se lancent sur les marchés de Montpellier et Paris. Elle parait très dynamique, pour une start-up de 1 an seulement! 
          On y retrouve de la désintermédiation dans le sens où l'on rapproche le consommateur, l'utilisateur du créateur, du producteur.

          Innovation: cela permet aux artisans de se faire mieux connaître et de redonner un élan à leurs activités en les faisant (re)découvrir par les utilisateurs, activités qui parfois sont à court de souffle. Innovation aussi, pour l'artisan, en tant que solution de fidélisation client. De plus, à ma connaissance, c'est la première marketplace de ce type.  

          Business model: celui de la marketplace, une commission à chaque transaction entre le client et l'artisan (pour réserver une place dans l'atelier), proposera également un service par abonnement (je n'ai pas encore très bien compris en quoi il consiste, et je n'ai pas réussi à trouver l'info ...)

          Par ailleurs, je trouve l'idée très sympa, et ça m'a donné envie d'aller y faire un petit tour pour voir ce qu'ils proposent près de chez moi ;)

          • Partager sur Facebook
          • Partager sur Twitter
          Alba
            29 octobre 2015 à 15:59:36

            Je vais vous présenter la start-up " Running-Heroes".

            Il s'agit d'une start-up qui a pour mission  d’encourager, de valoriser et de récompenser la pratique du running. Pour cela, la société  travaille avec des marques partenaires . En effet, Running Heroes récupère automatiquement toute les informations relatives aux entrainements de types "running", puis grâce à ces éléments, la Start-up attribue des points en fonction des efforts réalisés.

            Les utilisateurs ont juste a synchroniser leurs applications  (runtastic ; Nike+ ; Garmin..) de running : puis ils seront récompensés.

            Ces points "d'efforts" pourront être convertis en récompenses offertes par les marques partenaires (Nike ; New Balance ; Garmin ; Spotify ; Sarenza..).

            La Start-up à été crée par 2 fondateurs : un profil commercial qui c'est chargé de créer l'offre, et de démarcher des partenaires. Et, un profil technique , qui c'est occupé de la création du site internet et de l'application.

            Les fondateurs ont voulus  rendre au monde sportif ce que le sport leur à donné.

            Running Heroes a pour objectif  de décupler la motivation des pratiquants, en récompensant leurs efforts.

            La société à été lancée au printemps 2014 . Rapidement la start-up a connue une forte croissance : 100 000 utilisateurs en 2015.

            De nombreux partenaires ce ont rejoint l'aventure, avec notamment des marques très connues : Nike ; Redbull ; Spotify...

            Valorisation sur le marché : + 1,5 Millions d'euros en Juin 2015.

            Voici une vidéo de présentation : https://youtu.be/uo_eoLESyts

            • Partager sur Facebook
            • Partager sur Twitter
              29 octobre 2015 à 17:41:40

              Bonjour .

              Pour l'activité N°2 voici une source d'information sur les Start-up Françaises :

              http://1001startups.fr/

              Ce site vous présentera toutes les actualités des Start-up en France et dans le monde.

              De plus, vous pourrez trouver de nombreux conseils et outils nécessaire aux entrepreneurs .

              Ce site est vraiment très vien fait et très intéressant .

              Petit conseil : Abonnés vous à leur newsletter Hebdomadaire , qui est vraiment très bien conçue .

              • Partager sur Facebook
              • Partager sur Twitter
                23 novembre 2015 à 16:11:59

                Voici la description de notre startup :

                Nous développons un site de vente en ligne dédié à la création de vêtements en laines, faits main et respectueux de toute la chaine d’approvisionnement. Bewool a pour but de mettre en valeur les créatrices et designers Belges en leurs donnant accès à une vitrine virtuelle pour vous proposer des articles exclusifs de qualité.Nos produits seront originaux et locaux, ce qui est très intéressant car nous avons pu constater que de plus en plus de Belge aiment acheter des produits locaux.

                Nos concurrents sont tous les magasins standard, les sites de ventes en ligne. Le consommateur à tendance à rester dans ses habitudes d’achats et d’acheter ses produits dans des enseignes connues : Zara, Mango,… nous aimerions nous démarqué grâce à la variété de produits que nous pourrons leurs proposer mais également grâce aux tricots proposé dans chacun de nos produits.

                Une deuxième partie de nos concurrents sont les sites en lignes qui vendent exclusivement du tricots : LNbeanis, Tricots pour enfants,… ils rentrent dans nos concurrents car ils possèdent déjà leur propre site de vente en ligne. Seulement, nous aimerions faire un partenariat avec les différentes marques Belge et leurs proposé de faire des ventes sur notre site. Ce ne sera donc plus des concurrents mais des partenaires

                Nos avantages concurrentiels sont : tout d’abord, faire découvrir à nos internautes les créatrices Belge, mais aussi un large choix parmi des pièces qui seront uniques car elles seront uniquement vendues en petites quantité et imaginées pour nos clientes. Nos créatrices utilisent de la laine de qualité et respecte les conditions de travail de leurs employés (si elles tiennent une marque).

                Cependant, il est important de signaler que nous imagionons atteindre une cible assez aisé car dû à la qualité et à la main d’œuvre de nos produits, nous seront positionné dans un gamme de prix assez élevé. Chaque cliente doit être prête à mettre plus d’argent que dans un magasin standart pour s’offir un de nos produits. Cela variera en fonction du style (accessoires, vêtements, décoration).

                Nous ciblons des femmes dans la tranche d’âge 20-65 ans, elles se situent au niveau de la classe moyenne. Elles sont soucieuses de leurs apparences et aiment porter des habits exclusifs afin de se démarquer des autres. Notez bien que ces femmes sont connectées et à la recherche de nouveautés.

                Les réseaux sociaux seront très importants pour nous car la majorité de notre trafic viendra de la. Nous voulons nous différencier des autres marques par des visuels professionnels qui donnent envie à nos clientes de réaliser un achat. Grâce à nos réseaux sociaux, nous souhaitons instaurer une ambiance et créer une communauté interactive. Nous seront présent principalement sur : Instagram & Facebook. Nous aurons également comme projet de partagé nos photos sur pinterest afin de développer notre image sur internet.

                Dans un futur proche, nous aimerions faire des partenariats avec des créatrices connues sur le marché Belge, elles pourront ainsi attirer du trafic de qualité sur notre site, un trafic qui les connaît, qui aime le tricot et qui sont prêt à payer plus cher pour avoir des produits de qualité.

                Bewool est un projet dans lequel on ne doit pas beaucoup investir car nous ne prenons pas de risque: nous n’avons pas de personnel, pas de magain ni de production de produit. Notre rôle est d’assurer une relaton de confiance, de qualité entre nos futures clientes et les créatrices. Notre rémunaration ce fera sur base d’une comission par articles vendus et de la publicité présente sur notre site. Dans un premier temps, nous ne ferons pas payer la promotion des créatrices. Quant à elles, elles percevront un revenu sur chaque ventes réalisées et bénéficeront d’une grande visibilité.

                • Partager sur Facebook
                • Partager sur Twitter
                  1 décembre 2015 à 15:23:49

                  Start Up Groupe Cerco

                  Je suis au Bénin et l'aventure a démarré en 1998 pour Alain Capo ChiChi qui voulait aider tous les enfants du bénin qui ne réussissaient pas leur examen du primaire CEPE afin de faire la 6eme au collège pour préparer cet examen et en même temps leur passage en 5eme. Il a obtenu un financement d'une ONG Internationale pour la location des bureaux de l'école et le paiement des premiers encadreurs. Dès la première année, Alain a été surpris par le besoin. Toutes les classes étaient remplies et dès la deuxième année il fallait prendre d'autres appartement. Aujourd'hui le projet a grandi et le groupe couvre non seulement le bénin, mais aussi,  au Mali, en côte d’Ivoire, au Burkina Faso et en France. Voici le site http://www.groupecerco.com


                  • Partager sur Facebook
                  • Partager sur Twitter
                  jean sylvestre ARABAExpert en Securité Financière
                    25 décembre 2015 à 14:52:54

                    Bonjour,

                    voici une startup toute récente mais qui d'après moi possède un fort potentiel! Il s'agit de Waft:c'est une startup qui propose aux particuliers de faire transporter les objets de leur choix depuis 2015.

                    Pour l'instant l'offre concerne la région parisienne mais cette zone de transport est amenée à s'agrandir si la popularité du groupe augmente. Les wafters s'inscrivent sur le site ou via l'application et peuvent ainsi réaliser leur déménagement ou transporter de simples objets après avoir accepté un devis. Ce dernier étant calculé avec l'heure d'arrivée du transporteur et la distance parcourue. Le fait est que les transporteurs sont aussi des wafters! Un wafter peut donc payer pour transporter un objet ou être rémunéré pour cette même tâche auprès d'autres membres; une communauté de transporteurs est ainsi créée. A la manière de blablacar, les atouts sont la simplicité et une différence importante par rapport au prix du marché. Waft propose également aux wafters que d'autres membres récupèrent leurs objets achetés sur leboncoin, ikea et autres enseignes.

                    A mon sens, ce groupe reflète parfaitement l'idée de startup car il s'agit véritablement d'une rupture avec notre vision du transport d'objets. La simplicité d'échanges qui a lieu entre particuliers liée à la rapidité d'action font de waft un nouvel acteur à part entière de ce marché. Il s'agit bel et bien d'une entreprise innovante.

                    Au niveau de la prise de risques, il y a peu d'incertitudes car les coûts et le nombre d'intermédiaires sont réduits au maximum: en effet le seul rôle de waft est de calculer les devis et de mettre les membres en relation. La popularité demeure donc le seul moteur nécessaire au bon développement de cet entreprise. On pourrait se demander si le time-to-market est bon mais c'est une chose que seul l'avenir nous dira! Le concept de cette nouvelle communauté de transporteurs est en tout cas suffisamment accrocheur pour toucher un large publique. Ça promet!

                    Enfin, il semblerait que les créateurs de waft ne se soient pas perdus dans diverses offres ou le client aurait pu lui-même se perdre. Ce point positif écarte donc aussi l'éventualité d'un pivot.

                    • Partager sur Facebook
                    • Partager sur Twitter
                      25 décembre 2015 à 17:17:07

                      Bonjour

                      Pour répondre à l exercice n2 voici une source d Infos

                      http://www.growthhacking.fr

                      • Partager sur Facebook
                      • Partager sur Twitter
                        3 janvier 2016 à 20:31:48

                        Bonsoir,

                        voici une bonne source d'information. Sur le site : http://www.enviedentreprendre.com/ des entrepreneurs acceptent de partager leur expérience tant pour l'entrepreneuriat français qu'étranger.

                        A ne pas rater!

                        • Partager sur Facebook
                        • Partager sur Twitter
                          7 janvier 2016 à 4:06:04

                          PRÉSENTATION

                          Nom de la start-up choisie 

                          Sheaply

                          1.Quelle est la start-up choisie ?

                          Sheaply est une jeune startup marocaine très originale. Son concept ? Mettre en relation des voyageurs et des particuliers pour des livraisons de colis ou des achats spécifiques de l’étranger, moyennant rémunération. Elle a été  crée par deux jeunes entrepreneurs marocains,Hicham ZarroukyetYassine Zyad.

                          Il s’agit d’une plateforme collaborative proposant une solution innovante pour expédier des objets à vos proches ou amis tout en permettant aux voyageurs de rentabiliser leur voyage en louant l’espace disponible dans leurs bagages.

                          Le business model fonctionne de la même manière que la plupart des autres services issus de l’économie collaborative : une commission est prélevée sur toutes les transactions effectuées sur la plateforme sheaply.com.

                          2.Le positionnement

                          Un benchmark effectué sur la concurrence potentielle nous révèle que la jeune startup marocaine est quasiment la seule à offrir ce service dans le monde. Il existe bien d’autres sites mais Sheaply se distingue par le fait qu’il répond à une demande bien particulière.

                          En effet, ce concept de partage collaboratif des colis s’adresse avant tout à une population et une diaspora mondiale provenant principalement des pays du Sud.

                          Dans les pays développés, ce service ne se développe pas car les consommateurs ont facilement accès aux produits qu’ils recherchent : contrairement aux pays africains par exemple, le paiement par carte y est largement démocratisé et les services de livraisons sont disponibles sur tous leurs territoires.

                          Cette jeune startup marocaine a donc, potentiellement, la possibilité de couvrir toutes les demandes qui suivent les grands flux migratoires mondiaux !

                          3.La proposition de valeur

                          Ce service répond à une souffrance en matière de livraison de produit importé de l’étranger : le prix du transport prohibitif et délais de dédouanement.

                          La solution : une plateforme collaborative par laquelle tout un chacun peut demander si quelqu’un peut lui ramener un objet de l’étranger. Celui qui aura la bonne destination, un peu de temps et de place dans ses bagages pourra lui rendre ce service moyennant un prix moins cher qu’un envoi de colis express.

                          4.Le ou les fondateurs

                          ·Yassine Zyad  de formation d’Ingénieur d'état, IT - Systèmes d'informations.

                          ·Hicham Zarrouky laureat d’une Ecole de commerce  spécialité Finance.

                          Deux profils différents en matière de formation, d’expérience et de compétences  mais complémentaires : la conception de la plateforme collaborative relève de l’ingénierie des systèmes d’informations et la rentabilité du business relève du domaine du commerce.  

                          .

                          5.La scalabilité

                          Le service proposé par l’entreprise est capable de réaliser des économies d’échelle et donc d’être scalable.

                          En effet, Après seulement 9 mois d’existence, Sheaply compte désormais plus de 18 000 utilisateurs avec une moyenne de 10 transactions/jour. Le marché marocain a prouvé que le concept Sheaply était gagnant mais la vision globale des fondateurs est de lui donner une dimension internationale en essayant de le developper en Afrique, principal objectif de Sheaply pour 2016.

                          L’Afrique est justement un marché très intéressant en raison d’une diaspora forte, présente au Maroc et en Europe. plusieurs raisons militent en faveur de cette extension:

                          ·Les africains ont beaucoup d’échanges avec leur diaspora présente à l’étranger

                          ·Les voyages dans les pays africains sont très coûteux

                          ·La plupart des africains n’ont pas de cartes bancaires internationales.

                          ·La livraison de colis marchands de l’étranger pour les particuliers dans leurs pays n’est pas possible.

                          6.Le financement

                          Sheaply a été financée au départ par les fonds propres de ses fondateurs. Pour son développement, elle s’appuie pour le moment sur les mêmes fonds en plus de l’aide reçue en tant que lauréats du Réseau entreprendre Maroc".

                          7.Les difficultés rencontrées

                          Actuellement, le financement reste le  principal défi à surmonter pour se développer rapidement et profiter des opportunités en Afrique.

                          Selon les fondateurs, malgré tout le succès médiatique et opérationnel de la plateforme, ils ne trouvent toujours pas d’investisseur prêt à injecter des fonds solides pour accélérer la croissance de leur entreprise ni auprès des Business angels  ni auprès des banques au Maroc.

                          D’un autre coté, Sheaply était confronté à un souci logistique qui limitait l’expérience de ses utilisateurs. Certains habitants de villes marocaines éloignées avaient en effet beaucoup de difficultés à trouver des voyageurs pour leurs colis.

                          Pour remédier à cela, Sheaply a donc conclu un accord avec Aramex, une société déjà mondialement connue pour son service d’envoi professionnel de colis en b2b.

                          Le fondateur de Aramex , rencontré en Jordanie, a très vite cru à leur concept novateur et a décidé de nouer un partenariat « win-win » avec eux :

                          ·Sheaply bénéficie du professionnalisme d’Aramex et de ses prix compétitifs pour satisfaire la demande de ses utilisateurs, et augmente ainsi son flux.

                          ·Sheaply touche un pourcentage sur chaque transaction effectuée par le client pour les services d’Aramex. Ce dernier peut économiser jusqu’à 30% s’ils passe directement par la plateforme Sheaply

                          ·Aramex améliore son positionnement sur le marché marocain tout en ayant accès à une clientèle qu’il n’a pas l’habitude de toucher.

                          Il est encore trop tôt pour juger de la rentabilité de ce partenariat pour le moment mais l’objectif de satisfaire toutes les demandes des clients de la plateforme est cependant atteint.

                          • Partager sur Facebook
                          • Partager sur Twitter
                            7 janvier 2016 à 4:57:42

                            Source d'information intéressante:  http://www.apce.com/

                            • Partager sur Facebook
                            • Partager sur Twitter
                              20 janvier 2016 à 23:14:05

                              Présentation d'une startup : 3D Sound Labs

                              3D Sound Labs est une startup rennaise qui a créé le casque Neoh (http://www.3dsoundlabs.com/). Ce casque audio se différencie de la concurrence parce qu'il reconnait la provenance d'un son dans l'espace (dans un film, par exemple), et utilise cela pour apporter à l'utilisateur une expérience comparable à de la Réalité Virtuelle.

                              L'équipe a trouvé son financement principal sur Kickstarter, où ils ont atteint leur objectif de 80 000$ en moins d'une semaine.

                              Le casque est aussi 100% Made in France, sa confection ayant été confiée à une PME de Saône-et-Loire.

                              • Partager sur Facebook
                              • Partager sur Twitter
                                23 janvier 2016 à 2:12:15

                                Et je double-post honteusement pour présenter cette fois-ci Startup, une série de podcasts qui vise à montrer la réalité de la création d'entreprise (au moins en Amérique) en suivant ou racontant l'histoire des entrepreneurs durant le début de leur aventure. La deuxième saison suit notamment des jeunes femmes qui tentent de se faire une place au milieu de la Silicon Valley.

                                Lien: https://gimletmedia.com/show/startup/episodes/

                                -
                                Edité par EmmaDurden 23 janvier 2016 à 2:13:23

                                • Partager sur Facebook
                                • Partager sur Twitter
                                  29 janvier 2016 à 13:32:21

                                  Bonjour, Je réponds à l’activité de la première partie,


                                  La start-up que j’ai décidé de présenter est une start-up du Sud de la France, elle se nomme Enko.

                                  Enko est une entreprise qui a vu le jour en 2014 dans l’Aude suite à l’initiative de Christian Freschi et Jacqueline Pommier.

                                  Ils ont décidé de s’implanter sur un marché déjà saturé, celui des chaussures de courses, mais en proposant un produit unique, la chaussure de course dotée d’amortisseurs. Cette innovation technologique a demandé des années de développement avant que le produit final puisse voir le jour en 2015.

                                  Christian Freschi est le développeur de cette société, passionné de course à pied depuis son jeune âge, il a voulu rendre accessible au plus grand nombre les plaisirs de la course à pied. Fini les excuses concernant les douleurs de vibration lors de la course, ou du poids non adapté par rapport aux chaussures puisque ce sont désormais des détails réglables directement sur le produit final.

                                  La business developper est son associée Jacqueline Pommier, en charge de la communication. Cette petite structure s’attend à un développement de façon exponentielle après avoir reçu le prix de l’innovation au plus grand salon high-tech à Las Vegas le 6 janvier dernier.

                                  Étant positionnée sur un marché d’ampleur mondiale, cette entreprise devrait connaître un fort potentiel dans un futur proche. L’avenir nous indiquera si les choix qu’ils feront seront les bons. Mais ce qui est sur, c’est que pour l’instant le créneau est porteur et leur ouvre les bras. 

                                  • Partager sur Facebook
                                  • Partager sur Twitter
                                  Si un problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. Mais s'il n'en a pas, alors s'inquiéter ne change rien. Proverbe Tibétain
                                    30 janvier 2016 à 11:24:36

                                    Bonjour,

                                    Je donne un lien que je trouve pertinent pour découvrir de l'information sur les entrepreneurs et les start-ups. Il s'agit de Teads.tv, il s'agit d'un annuaire permettant de renvoyer le visiteur vers des blogs ou des sites selons des catégories (http://fr.labs.teads.tv/top-blogs/entrepreneurs) ici il s'agit de la partie concernant les entrepreneurs.

                                    Le classement se fait par rapport à différents paramètres, le nombre de lien de blog renvoyant à ce blog, le nombre de personne qui parle de ce site... Et cela permet d'avoir un rapide aperçu de l'intérêt du site avant de cliquer dessus, et la brève présentation permet d'être sur de trouver ce que l'on recherche.

                                    Je trouve cet annuaire intéressant car il permet de cibler sa recherche et de ne sélectionner que les sites qui nous correspondent, cela évite de se perdre dans les méandres du web.

                                    • Partager sur Facebook
                                    • Partager sur Twitter
                                    Si un problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. Mais s'il n'en a pas, alors s'inquiéter ne change rien. Proverbe Tibétain
                                      4 avril 2016 à 15:57:04

                                      Bonjour !

                                      La start-up choisie est DRIVE UP lancée en juin 2014 à Rennes. Le produit, commercialisé et lancé depuis octobre 2014, est une application « URWAY » permettant de faire du covoiturage urbain pour les petites distances et du covoiturage festif (qui met en contact des personnes alcoolisées possédant un véhicule avec des personnes sobres sans moyen de locomotion). Cette application cible toutes personnes désireuses de rentrer en sécurité chez soi à un tarif abordable.

                                      bonne journée à tous :)

                                      • Partager sur Facebook
                                      • Partager sur Twitter
                                        14 avril 2016 à 21:15:45

                                        Voici ma participation 

                                        Pour avoir de l'information j'aime aller sur le Blog de Busness et decision

                                        http://blog.businessdecision.com

                                        ++

                                        • Partager sur Facebook
                                        • Partager sur Twitter
                                          15 avril 2016 à 14:43:42

                                          Bonjour,

                                          Je lance ma startup sur la toile, InfoDesign.fr

                                          L’identité visuelle est la première approche que vos clients ont de votre société. Vos supports publicitaires véhiculent un rôle important sur l’image de votre société.
                                          De plus, une présence sur la toile est aujourd’hui indispensable pour donner à vos clients la possibilité de vous découvrir, de faire face à la concurrence et de s’ouvrir à l’international.

                                          Site : http://www.infodesign.fr
                                          Facebook : https://www.facebook.com/infodesign54
                                          mail : contact@infodesign.fr

                                          • Partager sur Facebook
                                          • Partager sur Twitter
                                          Site : http://www.infodesign.frFacebook : https://www.facebook.com/infodesign54InfoDesign.fr
                                            25 avril 2016 à 11:12:00

                                            Bonjour, 

                                            Pour des sources d'informations intéressantes sur les start-up : 

                                            http://1001startups.fr/ permet d'avoir de l'info généraliste et des conseils intéressants selon les étapes.

                                            http://bonjouridee.com/ : magazine collaboratif des start-up permet une bonne visibilité des start-up et une possibilité de mise en relation avec de grandes entreprises.

                                            http://start.lesechos.fr/entreprendre/actu-startup/index.php : info généralistes, j'aime bien leur "classement"

                                            Bonne continuation à tous :)

                                            • Partager sur Facebook
                                            • Partager sur Twitter
                                              15 mai 2016 à 1:48:43

                                              Bonjour,

                                              Est-ce qu’on peut toujours avoir accès à vos cours ? Est-ce qu’il y aura une nouvelle vague ? Je suis intéressé mais je ne sais pas vraiment qui contacter et j’ai vu ce post et j’en profite pour vous demander plus d’informations. Merci pour votre aide.

                                              • Partager sur Facebook
                                              • Partager sur Twitter
                                                23 mai 2016 à 19:45:39

                                                Bonjour,

                                                Pour l'activité de la 2ème partie, je propose http://www.meetyourstartup.com/pourquoi-venir/, qui propose notamment des conférences sur l'entrepreneuriat, à un public étudiant. 

                                                • Partager sur Facebook
                                                • Partager sur Twitter
                                                OrianeD
                                                  25 mai 2016 à 1:04:06

                                                  Nous sommes un groupe d'opérateurs économiques, nous donnons des coups de main à des personnes morales et sérieuses. Nous

                                                  pourrons mettre des fonds à votre disposition à hauteur de vos besoins, à court moyens et long terme, à un taux d'intérêt

                                                  raisonnable. Tout en restant à votre entière disposition pour d'autres informations fiables, veuillez recevoir l'expression

                                                  de notre considération.
                                                  émail:creditenbanque@hotmail.com
                                                  • Partager sur Facebook
                                                  • Partager sur Twitter
                                                    14 juin 2016 à 2:03:04

                                                    Bonjour,

                                                    Je me jette a l'eau pour l'activité de la partie 2.7 de ce cours.

                                                    Comme source d'information sur les stratups, je suis tombé sur ce blogue :

                                                    http://www.oezratty.net/wordpress/2015/guide-des-startups-2015/

                                                    Il me parait très pertinent. Je vous laisse en juger.

                                                    Cordialement,

                                                    Michaël

                                                    • Partager sur Facebook
                                                    • Partager sur Twitter
                                                      18 juin 2016 à 18:21:56

                                                      PRÉSENTATION pour l'activité 1

                                                      OpenCar

                                                      1.Quelle est la start-up choisie ?

                                                      J'ai donc choisi la start-up grenobloise OpenCar. Il s'agit d'une plateforme collaborative de covoiturage, entièrement gratuite sur l'agglomération de Grenoble. 

                                                      2.Le positionnement

                                                      Contrairement à des sites comme Blablacar ou d'autres sites d'auto-partage, il s'agit d'une plateforme collaborative et qui est donc gratuite pour les usagers de l'agglomération. 

                                                      3.La proposition de valeur

                                                      Grenoble est une ville assez polluée et même si les transports en commun sont très présents et qu'il existe des voitures électriques à louer, ils sont souvent assez onéreux et donc ne sont pas toujours à la portée de tout le monde. De plus, l'entreprise appelle aussi à l'esprit collaboratif des usagers.

                                                      4.Le ou les fondateurs

                                                      Les fondateurs sont au nombre de trois, chacun sorti récemment des bancs de l'école : François Fantin, Paul Feipeler et Lucas Durand. Ils se sont tous trois rencontrés dans une école de management à Grenoble. A l'origine il devait s'agir juste d'un "exercice" dans le cadre d'un cours, mais les trois se sont lancés dans l'aventure. Ils ont donc tous les trois un profil majoritairement commercial/marketer plutôt que technique.

                                                      5.La scalabilité

                                                      Le système repose sur un système de cadeaux et de bons pour les personnes qui proposent leur voiture pour leur trajet quotidien, tandis que les personnes qui font appel à ce service ne dépense par un centime. Cette start-up est très récente (mars 2016) donc on ne peut pas avoir de réel recul, mais à première elle semble bien scalable car elle repose sur du partenariat et n'a que peu de coûts fixes.

                                                      6.Le financement

                                                      La start-up est autofinancée, elle a aussi reçu des aides de la région pour promouvoir ce genre d’initiative "citoyenne" et "écologique".

                                                      7.Les difficultés rencontrées

                                                      Le principal risque pour cette start-up est ne pas avoir un réseau assez développé pour pouvoir perdurer. En effet, elle a fait pas mal de publicité pour son lancement, avec un système de pré-enregistrement, mais il est possible que cet entrain s'essouffle avec le temps.

                                                      -
                                                      Edité par Antonin R 18 juin 2016 à 18:22:14

                                                      • Partager sur Facebook
                                                      • Partager sur Twitter
                                                        20 juin 2016 à 23:43:16

                                                        Voici pour l'activité 1 : Communeat

                                                        1. Quelle est la start-up choisie ?

                                                        Le concept est le suivant (je cite leur sie : "Comuneat permet de commander des menus faits maison cuisinés avec passion. Inspiré du modèle de la consommation collaborative, tous les membres de notre communauté sont gagnants")

                                                        La cible : tous les passionés de la gastronomie francaise.

                                                        2. Le positionnement

                                                        Comuneat se positionne en lieu et place des restaurants. Sauf qu'ici, le consommateur a un choix bien plus large et que le cuistot est un particulier tout comme lui. Les codes cassés : Proposer des plats de (grande ?) qualité à des tarifs imbattables ou tout du moins très attractif. L'autre code à casser est celui de la qualité en livraison.

                                                         3. La proposition de valeur :

                                                        Elle aussi tirée de leur site : "trouver une solution qui permet à chacun de commander simplement des menus faits maison sans y laisser son portefeuille"

                                                         4. Le ou les fondateurs :

                                                        Théo de Bentzmann. A priori pas du tout un cuisinier dans l'âme. Plutôt un business developper qui a identifié un manque et se propose de le combler. 7 personnes dans l'équipe, profils sociaux, market et tech. Tout ce qui est nécessaire au développement d'une start-up de nos jours.

                                                         5. La scalabilité

                                                        Evidemment le service proposé est scalable. Quasiment aucun coût fixe. Marché large même si concurrence déjà sur les rangs et demande pas encore supérieure à l'offre. Comme toutes ses start-ups liées à la consommation collaborative, le succès ne sera d'ailleurs au RDV que si le volume est là.

                                                         6. Le financement

                                                        A priori, 1M€ vient d'être levé ce mois-ci. L'un des fondateurs de vente-privee faisant partie des business angels qui investissent sur cette start-up.

                                                        Le financement de cette plate-forme provient d'une commission sur le prix de vente.

                                                         7. Les difficultés rencontrées Quelles sont les difficultés rencontrées par l’entreprise ? Quels sont les risques selon l’entrepreneur ? En voyez-vous d’autres ? Comment les surmonter ?

                                                        Les difficultés pour ce type de plate-forme sont toujours les mêmes : Etre présent là où se trouve la demande (ou bien réussir à créer la demande). Atteindre la masse critique du nombre de consommateurs pour que le service devienne incoutournable et que le système devienne autonome.

                                                        Le risque sanitaire est clairement un sujet. Bien que comuneat ne soit qu'une plate-forme de mise en relation, toute dérive ou incident aura des répercussions sur la notoriété et donc le succès de la start-up

                                                        • Partager sur Facebook
                                                        • Partager sur Twitter

                                                        Découvrir le monde des startups !

                                                        × Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
                                                        • Editeur
                                                        • Markdown