Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Discussion philosophique sur l'amour

L'amour permet-il le bonheur ?

Anonyme
    2 mai 2009 à 18:45:21

    Bonsoir à tous amis Zéros ! J'ai fais une recherche rapide mais apparemment ce sujet n'a pas traité... Et s'il l'a été, désolé d'avance !

    Alors, voilà, je voudrais lancer un débat à partir de la question suivante:

    L'amour permet-il le bonheur ?


    J'ai trouvé une introduction sur internet, et n'ayant jamais fais de philosophie (ou alors si, mais de façon très ludique ^^), autant que je fasse une citation !


    Citation : Pas de titre

    Une vie sans amour paraît fade et d’une tristesse sans nom. Ne pas aimer semble être le propre des pierres (ne dit-on pas avoir un cœur de pierre ?) ou des gens aigris se privant ainsi de tout accès au bonheur. L’amour se présente alors comme un sentiment de sympathie très fort, un attachement puissant à quelqu’un ou quelque chose.

    Mais cet attachement est souvent vécu (et comment ne pourrait-il pas l’être) sur le mode de la dépendance. L’amour renvoie donc à la passion dans laquelle je suis entraîné malgré moi (l’expression « tomber amoureux » illustre cette emprise négative car involontaire dans laquelle se trouve l’amoureux). Le problème est donc évident : l’amour apporte-t-il le bonheur ou bien nous rend-t-il malheureux ? L’amour est-il immanquablement doté d’une double nature nous faisant osciller entre la souffrance et la félicité ou y a-t-il un moyen de se servir de l’amour afin de l’orienter vers un bonheur certain ?


    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter
      2 mai 2009 à 18:56:34

      salut,
      le sujet est interessant, il y'a un salon philosophique dans cette même section, je te conseille de proposer le sujet, ça serait interessant d'en discuter dans un salon dédié à la philosophie que de créer un topic par sujet tu ne trouves pas? ;)
      • Partager sur Facebook
      • Partager sur Twitter
      Anonyme
        2 mai 2009 à 18:59:22

        l'amour c'est un thème à part, je ne pense pas junior0.

        Et pour répondre sans faire un texte long de 20 lignes l'amour permet le bonheur si ça l'est important pour la personne qui le vit.
        • Partager sur Facebook
        • Partager sur Twitter
          2 mai 2009 à 19:13:37

          Aussi, l'amour ne consiste pas seulement à tomber amoureux, on peut aimer quelqu'un sans en être amoureux.
          • Partager sur Facebook
          • Partager sur Twitter
          Anonyme
            2 mai 2009 à 19:32:37

            entwanne, je suis entièrement d'accord, mais je pense que l'auteur ne voulait pas parler de cet aspect ;)
            • Partager sur Facebook
            • Partager sur Twitter
              2 mai 2009 à 21:18:09

              Je ne me suis jamais réellement penché sur ce sujet en philosophie mais la réponse me paraît évidente:
              Si le bonheur recherché est un bonheur stable et durable, la réponse est généralement non (pour de multiples raisons: souffrance du manque, douleur due à une possible rupture, désillusion, etc.). Si le bonheur recherché est seulement éphémère, oui (à condition bien sûr que cet amour soit réciproque): être en relation amoureuse avec quelqu'un, c'est combler un "vide" originel en s'unissant à sa moitié (idée que l'on trouve déjà dans Le Banquet de Platon, et que de nombreux sociologues récents ont confirmé).

              EDIT: enfin, ça dépend aussi de la définition que l'on donne au "bonheur". S'il s'agit du bonheur des stoïciens (une vie sans passion pour assurer la tranquillité de l'âme), la réponse est clairement non.
              • Partager sur Facebook
              • Partager sur Twitter
              Philisto.fr : site d'Histoire pour lycéens, étudiants, ... - Paul de Cassagnac (livre)
                3 mai 2009 à 0:27:27

                Moua, je pense qu'il faudrait plutôt se demander pourquoi on donne autant d'importance à l'Amour. Pourquoi tout le monde devrait s'imaginer qu'il existe une (et une seule) personne dans le monde avec qui il pourrait s'entendre à la perfection?

                L'amour, pourquoi pas... mais je me pose plus de questions sur le concept du couple. Pourquoi il ne devrait exister qu'une seule personne à aimer plus que tout? Pourquoi cette personne serait nécessairement compatible avec nos attirance sexuelles? Pourquoi on ne rencontre jamais deux mecs hétéros en couple et qui prétendent s'aimer à l'infini?

                Sauf pour s'occuper d'un enfant, elle est où l'utilité?
                Qui se met en couple dans l'intention réfléchie de faire un enfant? Pourquoi ma mère ménopausée se cherche un petit copain?

                Je comprendrais qu'une fois de temps en temps, des gens qui s'apprécient énormément ressentent l'envie de passer tout leur temps ensemble... mais pourquoi s'imaginer qu'on a atteint se niveau de complicité avec le n'importe-qui qu'on vient de rencontrer dans une fête?


                Bref, pourquoi autant d'importance à l'amour et, surtout, pourquoi le couple?
                • Partager sur Facebook
                • Partager sur Twitter
                  3 mai 2009 à 0:31:47

                  Salut,

                  Je ne me prononce pas en tant que philosophe.

                  Je définirais l'amour comme un bonheur à part entière, différent et reconnaissable par rapport aux autres bonheur.

                  Toutefois, pour moi, l'amour est incontrollable : on ne choisit pas qui on aime. C'est déjà une origine potentielle de malheur.

                  Ensuite, l'attachement peut-être synonyme de malheur, et plus on s'attache, plus la rupture apporte le malheur.

                  Enfin, l'amour peut rendre aveugle, et la prendre un peu de distance avec une relation amoureuse peut être fatal.

                  Mais n'imagine pas maintenant que l'amour est si triste. Il faut apprendre à aimer.

                  @cocio : je pense qu'il faut différencier couple et amour.
                  Car l'amour est intemporel, et rend tout possible, on peut être amoureux de 2 personnes, etc...
                  Le couple, quand à lui, se rapproche plus de la société dans laquelle on vit, et restraint les possibilités avancées par l'amour. Tu vois ? Par exemple, dans les cultures polygammes (orthographe ?), le concept du couple n'existe pas, on voit un homme avec plusieurs femmes. Pourtant, les hommes ressentent le même amour que nous pouvons ressentir.
                  • Partager sur Facebook
                  • Partager sur Twitter
                  Anonyme
                    3 mai 2009 à 0:50:19

                    Au risque de décevoir tout le monde et de passer pour un rabast joie, l'Amour n'est que égoïsme. On le voit avec la phrase célèbre du "c'est moi que j'aime à travers toi". Pourquoi ?

                    En fait c'est assez simple, puisque tout part d'une recherche identitaire. Toute sa vie, l'Homme n'a qu'une obsession (à de rares exceptions près), c'est d'exister. Lui, en tant que personne, sait qu'il existe, puisqu'il ressent des choses, des sentiments, voit le monde dans lequel il vit, etc... Mais là où il veut chercher le plus de certitude sur son existence, c'est dans la reconnaissance des autres, puisque si, dans sa société, l'Homme se sent rejeté, cela peut lui être mortel (autrement dit cela peut conduire au suicide).

                    Il est donc évident que l'Homme a besoin des autres, ne serait-ce que pour confirmer ce qu'il pense de lui-même auprès des autres, de confirmer son identité.

                    Et le point d'orgue de cette recherche identitaire est l'Amour, ou tout du moins la relation affective durable avec une personne qui reconnaît en vous la personne qui est celle qu'elle a choisi. Autrement dit, l'Amour est la sécurité pour l'Homme de se savoir exister au moins dans les yeux d'une personne, et donc aider à sa recherche (en vain...) du bonheur.

                    Il ne faut donc pas croire que c'est le choix pur pour les qualité d'une personne et pour l'attirance physique qui guide deux personnes à se rejoindre, mais c'est en très grande partie (et heureusement pas entièrement), un calcul d'intérêt de l'Homme pour s'intégrer dans sa société : pression de la famille pour se "caser", besoin de fonder une famille, besoin "physique" (pour ne pas dire sexuel). Aussi, comme quoi ce n'est pas un "choix véritable" mais qu'il y a des pression là-dessus, on se rend compte dans presque tous les couples que les personnes viennent de milieux sociaux identiques, comme si chacun d'eux cherchaient à se retrouver avec lui-même pour une bonne coïncidence des comportements et des ressentis vis-à-vis du monde et des représentations sociale (cela s'explique aussi par les mêmes lieux fréquentés, etc...).

                    Ce que je dis peut-être confirmé par les dépressions qu'engendrent des ruptures, car le fait d'être seul pour une personne entraîne un doute sur ses qualités et donc le conduit à se faire du mal (dépression, ne plus manger, ne plus dormir...).

                    M'enfin, il y en aura toujours pour croire que c'est la destiné qui les a réunis, et c'est tant mieux :D
                    • Partager sur Facebook
                    • Partager sur Twitter
                      3 mai 2009 à 1:09:58

                      Selon toi, l'égoïsme permet le bonheur.

                      L'amour passe aussi par la tendresse ...
                      • Partager sur Facebook
                      • Partager sur Twitter
                      Anonyme
                        3 mai 2009 à 1:22:54

                        En étant tendre tu attends toujours de la tendresse en retour, ou alors tu es une bonne poire ! Même chose pour les cadeaux : tu peux en faire, mais tu seras mécontent de ne pas en avoir à ton tour.

                        L'égoïsme ne permet pas le bonheur, attention, ce n'est pas ce que j'ai dit. C'est la reconnaissance de l'autre envers toi, tes activités, ton caractère... qui t'incite à continuer dans ce que tu fais, ce que tu es. Et tu recherche toujours cette reconnaissance. Aussi, l'Amour est un moyen fort d'avoir cette reconnaissance, et en recherchant l'Amour, tu veux particulièrement cette reconnaissance pour être heureux. C'est la démarche qui est égoïste, et non l'égoïsme qui est la source du bonheur (selon moi). D'ailleurs, si tu suis ce que je dit, tu as tout intérêt à t'intéresser aux autres pour que les autres s'intéressent à toi, même si tu le fait pour un but égoïste qui est ton propre bonheur...
                        • Partager sur Facebook
                        • Partager sur Twitter
                          3 mai 2009 à 1:24:36

                          A la limite, pour l'amour réciproque je comprends, mais je ne vois pas en quoi un amour non réciproque apporte du bonheur, c'est généralement le contraire.

                          • Partager sur Facebook
                          • Partager sur Twitter
                            3 mai 2009 à 2:03:35

                            De toute façon, vivre, c'est égoïste. Le biscuit que j'ai mangé pour dessert, j'aurais pus le donner à un enfant pauvre.
                            Je vis aussi pour me donner le sentiment d'exister parce que, sinon, je n'existerais pas.

                            Donc, pourquoi l'amour plus que de traîner sur le SDZ? Le SDZ, il me permet aussi d'exister, parce que je ne sors jamais de chez moi (comme vous tous, d'ailleurs).


                            Citation : diz9

                            @cocio : je pense qu'il faut différencier couple et amour.
                            Car l'amour est intemporel, et rend tout possible, on peut être amoureux de 2 personnes, etc...
                            Le couple, quand à lui, se rapproche plus de la société dans laquelle on vit, et restraint les possibilités avancées par l'amour. Tu vois ? Par exemple, dans les cultures polygammes (orthographe ?), le concept du couple n'existe pas, on voit un homme avec plusieurs femmes. Pourtant, les hommes ressentent le même amour que nous pouvons ressentir.


                            Justement, pourquoi on ne différencie jamais l'Amour du couple (et qu'on y ajoute la sexualité)?

                            Ce qui est marrant de la polygamie c'est que, la plupart du temps, ça ressemble beaucoup au couple occidental, mais à plusieurs.

                            Sinon, je veux aussi vous parler des champignons sur le bord de ma fenêtre. Eux, ils ont une façon spéciale de... Ok, ce que je veux dire, c'est que je suis au courant que certains concepts sont différents d'une société à une autre. Mais pourquoi il semble évident dans la "notre" de s'y prendre de telle façon et de ne jamais la questionner?
                            • Partager sur Facebook
                            • Partager sur Twitter
                            Anonyme
                              3 mai 2009 à 2:13:52

                              Citation : Cocio_16

                              Sinon, je veux aussi vous parler des champignons sur le bord de ma fenêtre. Eux, ils ont une façon spéciale de... Ok, ce que je veux dire, c'est que je suis au courant que certains concepts sont différents d'une société à une autre. Mais pourquoi il semble évident dans la "notre" de s'y prendre de telle façon et de ne jamais la questionner?



                              Parce que dans toutes les sociétés, quelles qu'elles soient, on a ce que l'ont appelle le conformisme, qui est justement ce que j'ai évoqué plus haut avec l'histoire du "je me case parce que ma famille/amis le veut/veulent" ou "c'est bien d'avoir des enfants, mais ça se fait mieux à deux". Le conformisme, tu en trouvera partout, et même dans une société anti-conformiste, tu peux te demander si l'anti-conformisme n'est pas la norme (comme chez les artistes contemporains par exemple, où les jeunes ;) ). Donc, c'est la même chose pour le couple qui est notre représentation sociale de l'Amour. Ce n'est pas la meilleure (même si la plupart en son convaincu), mais c'est celle à laquelle nous avons été habitué. Et on ne la remat pas en cause (ou peu) parce que les habitudes sont toujours vraies et bonnes, puisqu'elles se sont inscrites dans le temps.

                              Mais tu peux voir ça dans tous les domaines : politiques, économie, relations familiales, pratiques sexuelles, passages aux différents stades des âges... Et c'est ce qui, à mon avis, entraîne des défaillances dans la réflexion des personnes sur leur société, que ce soit en économie, ou en Amour. Et le fait que tu te demandes pourquoi le couple devrait être la seule forme de l'Amour (celle "autorisée" en tout cas) prouve que tu ne dois pas être trop attaché aux normes de la société dans ce domaine, sinon tu ne te poserais pas la question (c'est peut-être parce que tu restes enfermé ;) ).
                              • Partager sur Facebook
                              • Partager sur Twitter
                                3 mai 2009 à 13:18:22

                                Moi j'aperçois dans ce sujet une sous question à traiter inévitablement:
                                "le bonheur peut-il être durable, ou n'est-il qu'éphémère ?"

                                De là tu t'aperçois généralement avec un peu de jugeotte que "la vie c'est comme la lingerie, sans les hauts il n'y aurait pas les bas" et que donc techniquement le bonheur n'apparait que par opposition aux moments difficiles (ou aux moments d'attente et d'angoisse).

                                Si c'est pour un devoir (on sait jamais, il y a souvent des petits vicieux sur le sdz, surtout que le sujet apparait en fin de vacances ^^), tu peux citer la déclaration d'indépendance des USA qui qualifie la "recherche du bonheur" (et non pas "le bonheur") comme un droit fondamental pour tout être humain.

                                Puis suivant ton avis sur la question du bonheur, tu reviens à la question de l'amour (ici je ne donne pas d'exemple, chacun en a assez).
                                • Partager sur Facebook
                                • Partager sur Twitter
                                  3 mai 2009 à 16:49:49

                                  Citation : benjii

                                  Moi j'aperçois dans ce sujet une sous question à traiter inévitablement:
                                  "le bonheur peut-il être durable, ou n'est-il qu'éphémère ?"


                                  Tout dépend de ce qu'est ta définition du bonheur ! :)

                                  Personnellement, je différencie joie et bonheur. Le bonheur est un état durable alors que la joie ne l'est pas.
                                  La joie est le sentiment de chaleur et d'intense satisfaction de voir quelque chose d'agréable se produire.
                                  Le bonheur, lui, est un état quasi-constant dû à une joie que nous procure un environnement approprié.

                                  Lorsque tu es heureux (que tu éprouves le bonheur), il peut y avoir des moments où y a des coups de blues, des moments de tristesse, mais ce ne sont que des moments, et, comme le disent nos amis anglophones, "You'll get over it".
                                  Si la source de ton bonheur disparait, cependant, alors tu n'es plus heureux, puisque l'environnement n'est plus propice à cela.

                                  Qu'est-ce que l'amour, alors, et peut-il être cause de bonheur ?
                                  À la première question, je dirais que l'amour, c'est de la tendresse, et juste un peu plus. C'est l'affection qu'on éprouve pour un être, c'est l'impression que désormais, ton objectif dans la vie est de rendre cette personne heureuse, et que rien ne te blessera plus que de la voir blessée. C'est l'impression que quand elle va mal, tu veux la réconforter. Mais c'est aussi un peu plus, et là, je parle bien évidemment, de l'attirance sexuelle, qui est un passage obligé à l'amour d'un couple et qui justement le différencie de l'amour maternel/fraternel et de l'amour que j'éprouve pour un ami/une amie, sans pour autant en vouloir plus.

                                  À la seconde question, je répondrais que le bonheur, défini comme plus haut, dépend des objectifs de l'individu. Si pour lui, le bonheur est un cadre où quelqu'un est là pour lui, et lui pour ce quelqu'un, qu'à deux ils sont plus forts et que ce sentiment de confort lui convient, alors il sera heureux.

                                  Pour ma part, je suis heureux, ce qui ne m'empêche pas de me lever parfois, le matin, d'une humeur massacrante et avec la furieuse envie de balancer des mandales au premier malheureux qui viendra me chercher des noises. Donc la bonheur, ce n'est pas non plus l'idylle et l'utopie de Candide, où tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.
                                  "Ça va bien, oui, mais comme pour tout, il faut des nuages pour remarquer l'éclaircie."

                                  Tout cela provient de réflexions personnelles basées sur mon vécu. Je n'oblige personne à y adhérer ni même à envisager ma vision des choses, mais j'ai dit cela pour conclure :
                                  Oui, l'amour peut apporter le bonheur, mais le bonheur n'implique pas que tout est parfait. Le bonheur, c'est un truc qui fait que l'on voit mieux le côté positif des choses.
                                  • Partager sur Facebook
                                  • Partager sur Twitter
                                    3 mai 2009 à 17:24:01

                                    Citation : Karl Yeurl

                                    Le bonheur, c'est un truc qui fait que l'on voit mieux le côté positif des choses.


                                    Je suis tombé amoureux de ta phrase :p
                                    • Partager sur Facebook
                                    • Partager sur Twitter
                                    Anonyme
                                      3 mai 2009 à 19:48:47

                                      Citation : Karl Yeurl

                                      Oui, l'amour peut apporter le bonheur, mais le bonheur n'implique pas que tout est parfait. Le bonheur, c'est un truc qui fait que l'on voit mieux le côté positif des choses.



                                      J'aime assez cette vision des choses ^^ L'amour permet donc de contribuer au bien-être d'une personne, alors je n'ai qu'une chose à dire: Vive l'amour !

                                      P.S : J'aime aussi beaucoup ta phrase disant:

                                      Citation : Karl Yeurl

                                      "Ça va bien, oui, mais comme pour tout, il faut des nuages pour remarquer l'éclaircie."

                                      • Partager sur Facebook
                                      • Partager sur Twitter
                                        3 mai 2009 à 19:55:38

                                        Citation : Pas de titre

                                        Le bonheur, c'est un truc qui fait que l'on voit mieux le côté positif des choses.


                                        C'est pas plutôt l'optimisme ça ?

                                        Je pense personnellement que non, le bonheur ne peut pas être continu (ou alors vraiment dans une société très pacifiée, type "mythe du bon sauvage"). Je pencherai plutôt pour dire que joie et bonheur sont plus ou moins synonymes. Mais bon, c'est un avis perso.
                                        • Partager sur Facebook
                                        • Partager sur Twitter
                                        Anonyme
                                          3 mai 2009 à 20:43:46

                                          Citation : benjii

                                          Je pense personnellement que non, le bonheur ne peut pas être continu (ou alors vraiment dans une société très pacifiée, type "mythe du bon sauvage"). Je pencherai



                                          Ouais, sauf qu'il n'existe pas de société plus instable que la société sauvage (qui n'est d'ailleurs pas une société...). Mais bon c'est un peu hors-sujet, je ne développe pas...
                                          • Partager sur Facebook
                                          • Partager sur Twitter
                                          Anonyme
                                            7 mai 2009 à 20:09:59

                                            Citation : benjii

                                            Si c'est pour un devoir (on sait jamais, il y a souvent des petits vicieux sur le sdz, surtout que le sujet apparait en fin de vacances ^^)



                                            Juste pour dire que, non, ce n'est pas un devoir ^^ J'avais juste envie de voir ce que pensaient les autres de ce sujet, puisque ayant trouvé l'Amour récemment :D , je suis un peu sur mon petit nuage ! (J'imagine que j'en fais sourire un bon nombre ^^)
                                            • Partager sur Facebook
                                            • Partager sur Twitter
                                              7 mai 2009 à 22:11:35

                                              Bonsoir à tous, je me demandais comme ça, pour vous c'est quoi l'amour déjà?
                                              En ne considérant pas ça comme un simple phénomène physique naturel, mais d'une manière disons plus humaine, comme un vrai sentiment. Je me suis toujours dis que le amour=amitié plus désir physique était quand même assez limité :)
                                              • Partager sur Facebook
                                              • Partager sur Twitter
                                                7 mai 2009 à 23:12:21

                                                T'as définition d'amour "le vengeur masqué" serait plus du sexe pour moi. L'amour j'arriverai pas à le définir, mais je pense que l'amour un élément essentiel pour accéder au bonheur, comme une clé qui ouvrirait une porte, sans elle tu ne l'ouvre pas, mais ce n'est pas la seule clé (bon je me suis pas bien exprimé mais je suis pas doué en philo ^^ ).
                                                Pour moi l'amour serait comme une des clés qui ouvrirait cette porte du bonheur, tout comme le bien être (que je ne pourrait définir) et la "conscience tranquille" .
                                                • Partager sur Facebook
                                                • Partager sur Twitter
                                                  8 mai 2009 à 23:46:50

                                                  Citation : matias_fernandez

                                                  A la limite, pour l'amour réciproque je comprends, mais je ne vois pas en quoi un amour non réciproque apporte du bonheur, c'est généralement le contraire.


                                                  Tout à fait d'accord avec toi l'amour peut amener le bonheur mais peut aussi être source de tristesse voir de désespoir.

                                                  Citation : adrien42640

                                                  ... ayant trouvé l'Amour récemment :D , je suis un peu sur mon petit nuage ! (J'imagine que j'en fais sourire un bon nombre ^^)


                                                  Un conseil petit veinard, profites en au maximum, la vie possède trop de mauvaises surprises pour ne pas profiter des bonnes.
                                                  • Partager sur Facebook
                                                  • Partager sur Twitter

                                                  Discussion philosophique sur l'amour

                                                  × Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
                                                  × Attention, ce sujet est très ancien. Le déterrer n'est pas forcément approprié. Nous te conseillons de créer un nouveau sujet pour poser ta question.
                                                  • Editeur
                                                  • Markdown