Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Dissolution des APV

    9 mai 2019 à 15:18:52

    Bonjour,

    Je travail actuellement sur la validité des technique de dissolution des alcools polyvinyliques.

    Il y aurait-il parmis vous quelqu'un qui connaitrait une ou plusieurs technique(s) permettant de vérifier que les APV sont totalement dissous ?

    La dissolution se passe dans l'eau et nous avons des degrés d'hydrolyse allant de 72.5 à 88%

    Merci par avance,

    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter
      Staff 9 mai 2019 à 19:10:52

      Bonjour

      Ces copolymères ont tendance a former des micro- et nanogels en solution aqueuse.

      Tu peux essayer de regarder du côté de la granulométrie laser par diffusion dynamique de la lumière (DLS) et de la viscométrie pour mettre en évidence la présence de particules. La turbidimétrie peut éventuellement aider a caractériser ces solutions aussi.

      • Partager sur Facebook
      • Partager sur Twitter
        13 mai 2019 à 15:40:48

        Bonjour,

        Merci pour votre réponse, je vais essayer de me pencher du coté de la granulométrie laser. Une mauvaise dissolution entrainerait donc la présence de grain dans la solution c'est bien cela ? Si les APV sont bien dissous il n'y aura alors plus de grain ?

         Concernant la viscosimetrie nous ne possedons pas l'appareillage où je suis et pareil pour la turbidimetrie (méthode que je ne connaissait d'ailleur pas).

        • Partager sur Facebook
        • Partager sur Twitter
          Staff 13 mai 2019 à 18:38:51

          On ne peux pas vraiment parler de "grains", c'est plutôt des associats, dus aux intéractions hydrophobes-hydrophobes entre séquences acétate de vinyle et dans une certaines mesure, des liaisons H inter- et intramoléculaires. ça pourrait ressembler a des micelles, mais c'est pas tout a fait ça.

          C'est un problème compliqué, En fonction du degrés d'hydrolyse les solutions n'ont pas les mêmes propriétés. A 88%, dans une solution a 1% en masse, il ne devrait y avoirs que des chaines libres à 20°C, par contre si on passe a un degrés d'hydrolyse de 78%, un peut moins de 10% en volume de la solution est occupée par des nanogels.

          Je passe les variation qu'entrainent les changement de température et la concentration de la solution.

          Ces solutions vieillissent mal aussi, je te conseille de faire les analyses dans les 24h suivant la dissolution (ou justement de refaire les analyses dans le temps si tu fais une étude de stabilité).

          Sans additifs (SDS ? tensioactifs anioniques ?), simplement en solution aqueuse il est peu probable que tu arrives a dissoudre complètement ces produits dans des degrés d'hydrolyse inférieurs a 80%, ils formeront des nanogels colloïdaux.

          • Partager sur Facebook
          • Partager sur Twitter
            14 mai 2019 à 12:01:13

            Nous n'utilisons pas d'additifs lors de la préparation mais plus tard dans la synthèse du produit final.

            J'ai essayé de passer mes échantillons de solution au dessicateur afin de voir si la masse obtenu après evaporation est bien la meme que celle utilisé pour la solution.Mais je ne pense pas que se soit la meilleure des méthodes.

            Peut-etre une DRX, IR ou DSC sur produits sec et liquide ?

             J'ai également vu qu'il y avais une méthode consistant à ajouter de l'iode et regarder si le changement de couleure est bien uniforme mais je ne sais pas quelle solution d'iode utilisé nous n'avons que du Iodure de sodium et cela na pas marché :/

            • Partager sur Facebook
            • Partager sur Twitter

            Dissolution des APV

            × Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
            • Editeur
            • Markdown