Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Je ne sais pas ce que je veux faire de ma vie.

    9 novembre 2019 à 20:06:30

    Bonjour, j'ai 14 ans, et aujourd'hui j'écrit pour partager mon incertitude par rapport à mon avenir. Cette année, je vais déjà devoir commencer à réfléchir à mon avenir, exprimer des voeux, choisir dans quel lycée je veux, pro ou général etc.

    On nous demande de réfléchir sérieusement à ce que je veux faire plus tard : mon travail. Pourtant ce mot me paraît si distant de ma vie paisible de collégien qui est finalement plutôt simple : réviser, dormir, aller à l'école et se divertir, en boucle. Le travail que je ferais plus tard est déterminé par mes choix d'aujourd'hui, mes notes, mes relations, mes actions. J'ai pourtant, je pense, les capacités suffisante de faire ce que je veux dans la vie, je n'ai pas des notes exceptionnelles (environ 14.5/20 par trimestre), mais je pense premièrement qu'elles sont plus le résultat d'une certaine paresse de ma part et deuxièmement qu'elles sont suffisantes au collège. Je compte quand même, cette année, de vraiment travailler.

    Et je ne sais pas ce que je veux faire. Je veux faire en fait tellement de choses, que ce soit programmeur, anthropologue, astrophysicien, politicien, raconter des histoires par n'importe quel médium... Et pourtant je ne sais que choisir : tellement de choix et pourtant si peu de temps pour expérimenter tout ces métiers qui ont l'air si intéressant. La vie est courte et je dois choisir, mais je n'y arrive pas.

    Un peu par pression des peu de gens auxquels j'ai parlé de ce soucis que j'ai et qui me répondent de me fier plutôt à l'informatique car "c'est ce que tu fais et que t'aimes depuis longtemps" (je programme un peu de mon côté, même si je n'ai jamais fait un très gros programme, j'en fais pour m'amuser).

    J'aimerais pouvoir créer, changer le monde à mon échelle (pas devenir PDG de Google), et faire quelque chose qui rendrait ma courte existence en tant qu'humain utile.

    Que dois-je faire ? Je n'attend pas spécialement une réponse précise, car il est impossible d'en donner une valable selon moi, juste des conseils, ce qui vous passe par la tête où si vous avez déjà ressenti cela.

    Merci.

    -
    Edité par Armin Arlert 9 novembre 2019 à 20:08:53

    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter
      10 novembre 2019 à 19:41:35

      Déjà pas de pression, tu peux laisser passer plusieurs années sans faire de choix qui te fermeront des portes si tu restes en filière générale.

      Et oui, dur de donner une réponse parce qu'il y a plein de choix possible et qu'on ne peut pas choisir à ta place (enfin si, on peut, mais bon, vaut mieux que ce soit toi qui choisisse quand même !).

      Pour les choses comme la politique, tu peux en faire sans diplôme particulier au niveau local, surtout dans les petites villes ou c'est souvent assez facile de se faire une place dans un conseil municipal, voire de venir maire parce que certaines très petites communes manquent de candidats !

      Évidemment si tu veux en faire au niveau national, ça peut sans doute aider de faire sciences-po, l'ENA et ces trucs là, mais ça reste pas obligatoire.

      Et surtout il ne faut pas croire que les choix que tu fais vont t'empêcher de changer de voie plus tard. Ça peut te brider, te compliquer les choses par rapport à quelqu'un qui fait les études les plus logiques par rapport au métier voulu, mais c'est rare que ça rende les choses impossibles.

      Bref, en résumé continue à réfléchir, mais sans te mettre la pression. Et si tu peux, discute de l'orientation pro avec des gens différents autour de toi, pas seulement les profs ou conseillers d'orientation. Parfois il y a des gens qui ont des parcours surprenants, et ça peut donner de l'inspiration et/ou faire découvrir des métiers qu'on ne connais pas.

      • Partager sur Facebook
      • Partager sur Twitter

      Blond, bouclé, toujours le sourire aux lèvres...

        14 novembre 2019 à 11:53:22

        Bonjour

        Armin Arlert a écrit:

        Bonjour, j'ai 14 ans, et aujourd'hui j'écrit pour partager mon incertitude par rapport à mon avenir. Cette année, je vais déjà devoir commencer à réfléchir à mon avenir, exprimer des voeux, choisir dans quel lycée je veux, pro ou général etc.

        Avec des résultats convenables vous avez tout intérêt à faire un bac général. Il sera toujours temps de faire une formation de charpentier ou pâtissier ensuite, alors que l'inverse est extrêmement difficile.

        Si vous n'êtes pas fâché avec les maths, choisissez un maximum d'options scientifiques ce qui équilibrera le tronc commun exclusivement littéraire et vous donnera une bonne culture générale.

         Je veux faire en fait tellement de choses, que ce soit programmeur, anthropologue, astrophysicien, politicien, raconter des histoires par n'importe quel médium... Et pourtant je ne sais que choisir : tellement de choix et pourtant si peu de temps pour expérimenter tout ces métiers qui ont l'air si intéressant. La vie est courte et je dois choisir, mais je n'y arrive pas.

        Vous n'avez pas besoin de choisir tout de suite.

        Des métiers comme anthropologue ou astrophysicien correspondent à des domaines dits académiques avec fort peu de postes. Il faut avoir un mental d'acier, le goût de la compétition et être prêt à des sacrifices (loisirs, vie familiale...). Le contenu présenté dans le grand public sous des aspects attrayants est souvent très différent du quotidien.

        Certains centres d'intérêts (raconter des histoires) correspondent plutôt à des hobbies (il est très difficile de gagner a vie comme écrivain, journaliste ou youtubeur).

        J'aimerais pouvoir créer, changer le monde à mon échelle (pas devenir PDG de Google), et faire quelque chose qui rendrait ma courte existence en tant qu'humain utile.

        Attention à la notion d'utilité. Des métiers attrayants sous certains aspects (astrophysicien) ont une utilité sur laquelle on peut s'interroger, des métiers dont l'utilité est évidente peuvent être rebutants (aide-soignant). L'utilité relève souvent d'activité dites de "maintenance", ce qui peut être frustrant si vous souhaitez plutôt mettre en avant des actions plus créatives.

        On manque de vocations dans les métiers dit à faible productivité : médecine/santé, enseignement,  police/armée/justice ...

        A un moment où on parle beaucoup d'environnement j'aime bien ce texte :

        https://jancovici.com/changement-climatique/agir-individuellement/vous-voulez-sauver-la-planete-faites-des-maths/

        Les activités associatives (scoutisme par exemple) sont intéressantes pour apprendre à mieux se connaître.

        En résumé, pas de panique, si vous pouvez continuer en lycée général vous avez plusieurs années pour vous décider, ce qui est très long à votre âge.

        Du côté des études longues pas mal de formations après le bac laissent en fait beaucoup de possibilités avec des passerelles  (CPGE, licences ...)

        • Partager sur Facebook
        • Partager sur Twitter
          20 novembre 2019 à 12:40:16

          Si ça peut te "rassurer", j'étais (et je suis toujours d'ailleurs) perdu sur ce que j'avais envie de faire, ce qui me rendrait heureux etc. J'ai 27 ans. 
          A l'époque l'école, j'en avais rien à faire, je m'y ennuyais, ça ne m'intéressait pas. J'ai fini par faire un bac STG, une fac d'histoire (j'ai vite arrêté, ça ne m'a pas plus). Puis j'ai galéré pendant 1 an, j'ai trouvé un BTS en Vins et Spiritueux, j'ai pas validé ma deuxième année en alternance (j'bossais 70h semaine, en étant payé 700€, et surtout, je faisais que d'la cuisine le soir, rien en rapport avec mon BTS). 

          J'ai fini par lâcher l'affaire, j'ai pas retrouvé d'entreprise, donc j'ai du laisser tomber ces études. J'ai travaillé pendant quasiment 5 ans (restauration, les mecs en vestes fluo qui te demandent des sous pour des associations, et du retail). Dans le retail, j'ai évolué, j'aurai pu continuer, mais je m'y plaisais pas. Et maintenant, à 27 ans, je reprends des études en programmation, en alternance. 

          Tout ça pour te dire, que si j'avais fais mes choix d'orientation, j'aurai gagner du temps. Tu peux toujours changer, même plus tard. Alors oui, là je galère, financièrement, c'est pas la joie. Mais je regrette pas pour autant, parce que avec ces expériences, j'ai appris pas mal de trucs, j'ai rencontré des gens supers. 

          Te mets pas la pression quand ils te disent "c'est maintenant ou jamais blabla". C'est pas vrai. Pour te donner un autre exemple, mon père a été cadre dans des leclers, directeur commercial pour carrefour, j'en passe. Il a un CV hallucinant. Il peut prétendre à des salaires conséquents. Sauf qu'à 40 ans il a tout lâché pour se consacrer à l'écriture. Et maintenant, il est plus heureux que jamais. 


          • Partager sur Facebook
          • Partager sur Twitter
            23 novembre 2019 à 19:56:37

            Salut,

            si je devais refaire mon parcours, je ne suivrai pas la filière bac général, mais technique. Tout dépend si tu te retrouves dans une unité avec des gens avec qui tu veux pas être, mais les métiers manuels, techniques, sont vraiment passionnants. Maintenant, si tu aimes l'informatique, vas-y.

            Mais ce qui compte c'est d'avoir une maîtrise, un bagage technique, déjà moralement ça te fait vivre des expériences enrichissantes, de monter en compétences, te sentir confiant, être fier de suivre ta voie, plutôt que de rester dans un cycle d'études où malgré les apparences, tu stagnes. Politicien, anthropologue, c'est peut-être pas la bonne voie si tu n'es pas sûr, si tu y vois juste un intérêt.

            Quand tu dis que tu veux créer, des gens qui maîtrisent un métier technique sont heureux et gagnent bien leur vie, si tu crées ta propre entreprise tu auras même le luxe d'être libre, et gagner beaucoup d'argent. Exemple, mécanicien auto, quand tu maîtrises ton sujet, tu peux avoir ton garage, acheter/revendre - j'en ai vu plusieurs des gens passionnés dans un garage qui n'avaient aucun problème d'argent. Il y aussi des émissions qui le montrent : gas monkey par exemple aux etats-unis.

            Soudeur, chaudronnier, stratifieur : tu peux travailler sur des chantiers navals (bateaux militaires, ou voiliers pour stratifieur), aéronautique (soudure de précision).  Au lieu de suivre un cursus "général", tu commences à te former sur des choses concrètes, et tu as toujours des cours en géométrie par exemple pour chaudronnier, lecture de plans, mais c'est passionnant parce-que tu as une direction qui te fait tout de suite monter en compétences. Tu es opérationnel à 18-20 ans et à 25 ans tu maîtrises bien ton sujet.

            Pour raconter des histoires, maîtriser le dessin, la 3d, faire des petits films peut t'amener dans le monde du divertissement mais c'est plus compliqué, il faut être dans un réseau.

            Il y a toujours le monde de la santé qui est passionnant, je pense que tout le monde peut être d'accord, savoir se soigner et soigner les autres c'est quelque chose qui te change ta vie, mais il faut être rigoureux, aimer le contact humain et suivre les étapes : bac scientifique, 7 à 10 ans d'études. Mais tu as quand même une belle vie, des connaissances que tout le monde peut t'envier. Maintenant si tu es plutôt paresseux, c'est pas forcément la bonne voie :)

            De tout façon, les reconversion pro existent pour quasiment tous les métiers. Ce qu'il faut, c'est être bon dans ce que tu fais, pas espérer qu'une apparition divine viendra te féliciter d'avoir choisi telle voie, ou espérer que suivre des études, dans 5,10 ans, sera finalement plutôt une bonne chose pour ton cv. Il faut être très concret pour être heureux. :) 

            -
            Edité par Arthur222 23 novembre 2019 à 20:27:01

            • Partager sur Facebook
            • Partager sur Twitter

            Je ne sais pas ce que je veux faire de ma vie.

            × Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
            • Editeur
            • Markdown