Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

JOBMAKER Cours#1

Réaction à la video DETOX

    20 octobre 2016 à 17:25:42

    J'ai été globalement enthousiasmée par cette vision de la recherche d'un job et du marché du travail actuel : je ne suis en effet personnellement pas pour essayer de rentrer 'dans une case' et une attitude; un "profil type" que l'on voit d'ailleurs se répéter dans les offres d'emploi : on nous demande d'un côté de nous démarquer et de nous vendre comme unique ; or de l'autre les demandes et exigences en terme de compétences et personnalité sont quasiment toujours les mêmes!
    J'apprécie donc particulièrement cette approche; seul regret : cette dernière n'a l'air de s'adresser qu'aux JEUNES.
    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter
      31 octobre 2016 à 17:47:49

      J'ai retenu une chose sur le discours prononcé en public...le postulat que chaque élève doit se positionner en tant que futur travailleur selon sa réussite scolaire! ne sont pas reconnues: ses compétences sociales, ses qualités personnelles, ses préoccupations pour l'avenir du monde ou de la société par exemple - qui peuvent démontrer une certaine ouverture d'esprit...j'ai été très mal orientée après ma troisième car mes résultats n'étaient pas satisfaisants et de ce fait: je ne rentrai pas dans les "cases" institutionnelles...passé 30 ans, j'ai repris des études, je suis en plein dedans ;)
      • Partager sur Facebook
      • Partager sur Twitter
        29 novembre 2016 à 9:57:52

        Après avoir visionné cette vidéo, je suis motivé pour continué à suivre ce cours. Je n'est jamais réussi à m’intégrer à l'école car je ne trouver pas ma place. J'ai toujours voulu créer mon entreprise car je n'arrive pas à obéir à une autorité supérieur. Je suis volontaire mais complètement perdu pour moi ce cours m'aidera à m'orienter vers un job que j'aime faire dans lequel je serai épanou
        • Partager sur Facebook
        • Partager sur Twitter
        Picard.S
          29 novembre 2016 à 16:15:28

          Je suis totalement d 'accord avec cette vidéo, j ai aussi entendu de la part de mon entourage qu'il fallait suivre un cursus permettant d 'avoir accès au plus grand choix de formations  :la filière scientifique, avec une filière scientifique on peut tout faire avec une fllière littéraire il n' y a aucun débouché!
          J 'ai aussi entendu et intégré les 4 idées reçues figurant dans la détox et fait un choix par défaut et non par rapport à mes envies d'un travail ,je veux maintenant trouver un job qui me correspond.
          • Partager sur Facebook
          • Partager sur Twitter
            12 décembre 2016 à 17:05:04

            tous les points traités dans cette vidéo  sont au cœur des problèmes que j'ai rencontré durant ma recherche d'emploi. en effet, Une information que je viens d'apprendre qu'on avait toujours être  considéré des  demandeurs d'emploi, alors qu'on est des offreurs de compétences et de connaissances. par contre j'aimerai bien savoir d'avoir d’avantage, quels sont les bonnes manières à apprendre pour avoir accès à l'emploi? Merci.

            • Partager sur Facebook
            • Partager sur Twitter
              13 décembre 2016 à 13:13:04

              Bonjour,
              la première réflexion que je me suis faite et quand allez-vous frapper au porte de l'éducation nationale pour intégrer ce module. Pour permettre à la plus part des jeunes de déceler au plus tôt leurs aptitudes, de prendre confiance en eux, afin de s'orienter plus facilement vers leur domaine de compétences (Sélectionner par  leurs envies bien sûr). Et non le circuit établit qui me parais "inadapté" vus la réponse, dans la MAJORITE des cas, obtenu à la question:"que veux-tu faire plus tard ?"...

              Cordialement.

              • Partager sur Facebook
              • Partager sur Twitter
                22 décembre 2016 à 14:42:52

                J'ai trouvé cette vidéo très intéressante. D'un point de vue purement narcissique, cela fait plaisir d'entendre une réflexion que l'on se fait déjà : je travaille dans l'insertion professionnelle et suis intimement persuadée que l'on ne demande pas un emploi, mais que l'on offre nos compétences. Il est vrai aussi que la scolarité ne nous fait pas toujours prendre les bons chemins : "tu es mauvais en connaissances générales, tu feras une filière professionnelle".
                • Partager sur Facebook
                • Partager sur Twitter
                  26 janvier 2017 à 19:17:25

                  Je suis entièrement d’accord avec les propos tenus dans vidéo Détox. Ayant suivi un parcours universitaire mêlant Doit, Economie et Sciences Sociales pour aboutir par un master Banque et finance, j’ai naturellement amorcé ma carrière professionnelle dans le milieu bancaire, secteur très conservateur s’il en est, regroupant l’ensemble des idées reçues exposées. La difficulté est que ma personnalité, mes aspirations et ma façon de travailler ne correspond pas du tout à la façon normative d’exercer dans ce domaine. Aujourd’hui, sans emploi, je peux affirmer que la Détox n’est pas nécessaire pour moi car je ne me suis jamais senti « intoxiquer » mais que cela fait du bien de l’entendre surtout.
                  Petite précision sur mon parcours scolaire également et en lien avec le volet formation évoqué dans la vidéo: c'est incroyable et surtout extrêmement triste de constater que nos professionnels de l'éducation et d'orientation soient aussi peu compétents pour nous soutenir. Je m"explique: si j'avais dû les écouter  et respecter leurs sages paroles... eh bien je ne suis pas sûr que j'aurais obtenu le brevet des collèges (je grossis volontairement le trait); ce manque d'accompagnement et de soutien des élèves est assez dangereux! Heureusement, en ce qui me concerne, cela m'a plutôt donné la force de me battre et d'aller de l'avant sans me préoccuper de leurs avis...
                  • Partager sur Facebook
                  • Partager sur Twitter
                    27 janvier 2017 à 11:25:39

                    Bonjour à tous,

                    Ma première réaction après avoir visionné cette vidéo, a été un fort soulagement. Des mots sont mis clairement sur des idées que je n'aurai pas aussi bien formulées. Et malgré ces convictions, je me suis laisser entraînée dans certaines de ces idées reçus : attention à la crise ! et prendre le 1er job qui se présente, revoir ses ambitions à la baisse... Tout en sachant cela, il est parfois difficile de garder le cap et de vaincre la peur et l'ennui que provoque le chômage pour moi. Trouver le job idéal, c'est exactement pour cette raison que j'ai mis fin à mon dernier emploi. Et depuis, je me confronte à des murailles ! Une des raisons étant que je me pense, au fond, "illégitime" dans le milieu professionnel que je souhaiterai rejoindre et je ne sais pas comment me vendre, alors que je suis convaincue que les postes sur lesquels je postule sont faits pour moi. Je n'arrive pas à convaincre de ce que je peux apporter moi en tant que personne. J'ai été également agréablement surprise par le concept d'offreur de compétences. Même si on l' a dans un coin de notre tête, ces mots permettent de l'intégrer plus facilement et de changer de regard sur nous-même aussi.

                    • Partager sur Facebook
                    • Partager sur Twitter
                    Marion DUBUC mariondubuc@yahoo.fr
                      2 février 2017 à 10:07:56

                      Les quatre réflexions de cette vidéo sont effectivement des idées fort répandues dans notre société. Je suis tout à fait d’accord avec le fait que, en tant que jeune, nous avons de nouvelles idées et compétences à amener à l’entreprise. Ces éléments permettent de redynamiser les entreprises, aspect primordial pour évoluer. La position d’offreur de compétences et non de demandeur d’emploi est une idée enthousiasmante. Elle remet en perspective ma position dans le monde du travail. Cependant, il est difficile pour ma part de me débarrasser de l’idée que, sans expérience, il est compliqué de valoriser sa candidature. Comment prouver ses capacités sans cela?

                      • Partager sur Facebook
                      • Partager sur Twitter
                        6 février 2017 à 13:12:23

                        Bonjour à tous et toutes,

                        Oui, pour ne pas s'installer durablement, pour rebondir, pour être mobile ! Oui pour ne pas se situer comme demandeur.se (après tout en économie, on parle bien d'offre de travail - côté employés - et de demande de travail -côté entreprises) ! Et en effet, oui pour relever ses ambitions à la hauteur de ses compétences.

                        Bien sûr, cette vidéo ne fait que conforter ce que j'ai toujours pensé dans ma vie. Cependant, et ce qu'a soulevé notre Coach, nous sommes en France et même si en temps de crise, les mentalités peuvent évoluer, lorsque l'on a un positionnement au marché du travail différent de celui des autres, les institutions cherchent à tout prix à nous faire rentrer dans le moule.

                        Cependant, nous ne sommes pas seul.e.s à décider, il y a en face des réticences puissantes et ancrées.

                        • Partager sur Facebook
                        • Partager sur Twitter
                          2 mars 2017 à 10:08:18

                          Bonjour,
                          Il y à 2 des 4 fausses idées reçues  qui m'interpellent pleinement .
                          En effet ayant plus de 15 années d'expériences professionnelles et actuellement "demandeur d'emploi" j'ai été soulagé de ne pas être le seul à penser que j'étais plus dans une position d'apporteur de compétences et d'expériences qu'en demande de "job" .Il est évident que même dans notre quotidien tout est fait pour nous renvoyer à cette fausse définition .
                          Concernant l'ambition raisonnable, on me l'a fait comprendre et ressassé mais elle ne m'a jamais arrêté.
                          Au contraire cela a toujours été mon leitmotiv!
                          • Partager sur Facebook
                          • Partager sur Twitter
                            2 mars 2017 à 18:19:50

                            Bonjour,

                            J'ai particulièrement relevé les points parlant de l'ambition et de ne pas refuser une opportunité qu'elle qu'elle soit.
                            Depuis que je travaille, j'ai toujours "choisi" mes emplois en fonction de ces diktats et force est de constater que cela ne m'a pas réussi !
                            Aujourd'hui, à 40 ans, j'ai décidé d'en finir avec ces pratiques, mais cela reste compliqué de ne pas postuler pour ce que j'ai déjà fait plutôt que pour ce que je veux faire, toujours cette crainte de laisser passer une "opportunité" ...

                            • Partager sur Facebook
                            • Partager sur Twitter
                              5 mars 2017 à 20:44:57

                              En ce qui me concerne, je suis entièrement d'accord avec la vidéo détox et je pense que nous les jeunes avons beaucoup de choses à apporter dans ce monde, que ce sois dans le travail traditionnel, mais surtout l'innovation. De plus, nous ne devons pas hésité à nous lancer pour une idée de projet, ou une idée de jobs, nous devons croire en ce que nous voulons et nous le rendrons alors possible. Mon problème me concernant, est que je n'arrive pas savoir quel job me conviendrais, je ne sais pas dans quel secteur, quel statut, ou quel domaine je me sentirais le mieux. C'est alors ce que je cherche à éclaircir en suivant ce cours. J'aurais la motivation et l'ambition pour réalisé et me battre pour atteindre le jobs que je souhaite, et je ne serais pas démotivé par le fait d'être jeune, car ceci est au contraire un grand atout, il me manque seulement à savoir dans quoi je me sentirai bien.
                              • Partager sur Facebook
                              • Partager sur Twitter
                                9 mars 2017 à 18:29:20

                                Les sujets abordés dans cette vidéo correspondent aux questionnements auxquels je fais face en ce moment.
                                Je vois de plus en plus de personnes comme moi se retrouvant dans cette quête de sens professionnel et d'ajustement surtout. Notre société semble avoir évolué mais malgré tout nos façons de penser obsolètes perdurent, autant dans la vision de nos possibilités que dans le monde professionnel.
                                J'accepte facilement les 3 premiers points, mais je me demande encore comme passer de la demande à l'offre. Pour moi le défi réside en cette évolution: comment la mettre en oeuvre concrètement?
                                • Partager sur Facebook
                                • Partager sur Twitter
                                  5 avril 2017 à 11:45:22

                                  Peut-être est-ce parce que je cherche cet emploi depuis bien longtemps, mais ces ''intox'' s'imposent malheureusement à moi, alors même qu'au début de ma recherche je ne considérai pas les choses aussi durement. Je constate que sur une même offre un profil avec plus d'expérience sera favorisé à un jeune à qui il peut manquer certaines compétences et connaissances. C'est ce serpent qui se mort la queue qui mène petit à petit à revoir ses ambitions à la baisse, car il faut bien avancer...et on fini en quémandeur d'emploi... j'aimerai vraiment à retrouver une vision plus positive sur la question!
                                  • Partager sur Facebook
                                  • Partager sur Twitter
                                    5 avril 2017 à 16:40:12

                                    J'ai trouvé ce cours particulièrement intéressant dans la mesure où il décrit une situation similaire à la mienne. Durant mon cursus scolaire, j'ai toujours eu l'impression de faire les choix par défaut. J'ai choisi de faire un Bac Maths, ce que j'ai regretté un peu d'ailleurs; mais depuis l'obtention de mon bac, j'ai l'impression d'être engagée dans une voie unique dont l'issue me reste incertain. Je suis tiraillée entre le besoin et l'obligation de mener mon parcours universitaire jusqu'au bout et la tentation d'entreprendre une reconversion. Mais dans ce cas, puis-je encore le faire?

                                    • Partager sur Facebook
                                    • Partager sur Twitter
                                    Souha's
                                      19 avril 2017 à 18:56:55

                                      J'ai été surprise par la posture que l'on adopte en tant que "demandeur d'emploi". J'avais pourtant déjà été accompagnée pour changer de poste il y a quelques années, et été sensibilisée au fait que j'offrais des services au lieu de demander un emploi... mais j'avais oublié !
                                      Je suis également rassurée par le fait que la mobilité à court terme soit un plus car récemment j'ai plusieurs fois changé de carrière et j'ai peur que cela soit perçu comme une série d'échecs.
                                      Enfin, je pense également que les jeunes sont une source d'innovation comme cela est dit dans la video.
                                      • Partager sur Facebook
                                      • Partager sur Twitter
                                        23 avril 2017 à 20:04:04

                                        L'idée reçue numero 2 est celle qui me parle le plus ! La crise sert trop souvent de prétexte à la résignation. Ce discours doit changer, il faut défier ceux qui utilisent ces arguments pour nous inciter à revoir nos motivations à la baisse. Le monde du travail à besoin de jeunes déterminés, et le défaitisme que peuvent propager ces idées est pour moi une maladie de la société. Qu'en pensez-vous ? Dites moi si vous pensez que je vais trop loin :-)
                                        • Partager sur Facebook
                                        • Partager sur Twitter
                                          27 mai 2017 à 13:09:34

                                          Il est vrai que l'éducation actuelle ne nous aide pas à définir nos points forts et nos compétences. Ce qui est vraiment dommage ! Car c'est en sachant cela que l'on peut mieux déterminer quelle voie nous voulons prendre dans le monde du travail.
                                          Cette vidéo met les mots sur ce que je pense de ce système. Il est vrai que l'on oublie que nous nous situons du côté de l'offre, merci de nous l'avoir rappelé ! Je pense que l'un des meilleurs moyens actuels de montrer son "offre" c'est de créer un blog sur un sujet que l'on aime. Créer de la valeur car ce n'est qu'en créant quelque chose que l'on pourra se faire remarquer...
                                          Je rajouterais (car je suis en plein dedans) qu'il n'y a pas de réel soutien pour la réinsertion dans le monde du travail de jeunes mamans ou mamans tout court ! C'est réellement le parcours du combattant. J'ai un master 2, et je trouve que c'est du gâchis d'avoir fait des études et de se retrouver dans une telle impasse ! D'ou une volonté (dans l'idéal) de créer mon propre emploi afin de pouvoir moi-même allier vie familiale et vie professionnelle.

                                          -
                                          Edité par Yuna26 27 mai 2017 à 13:10:21

                                          • Partager sur Facebook
                                          • Partager sur Twitter
                                            1 juin 2017 à 9:43:14

                                            Ce que m'inspire la video detox, dans un premier temps n'étant plus un jeune en recherche d'emploi, cette video me pas semblait me concerner, puis trés vite je me suis rendue compte que jeune diplomé ou "ancien diplomé" dans le monde du travail depuis un certain temps, nous sommes tous égaux devant les interrogations au moment de rechercher un emploi. Cette vidéo m'a permis de retrouver les motivations première lorsque je recherchais un job. Le point essentiel retenu est qu'effectivement nous ne sommes pas en rechercher d'un emploi mais que pouvons nous apporter a une entreprise.
                                            • Partager sur Facebook
                                            • Partager sur Twitter
                                              1 juin 2017 à 10:58:12

                                              Bonjour à tous,
                                              Jusque là, je suis pas trop surprise par ce qui est dit dans le chapitre DETOX. En effet, pour avoir lu des livres sur le développement personnel, je sais qu'il existe des barrières mentales que l'on se met soi-même et qui nous brident dans notre façon de penser ou d'agir.
                                              Ce qui me fait le plus peur, à l'heure actuelle, étant dans un job dit "stable" (en place depuis 6 ans, 1er emploi), c'est la prise de conscience inévitable que cette entreprise, et ce job, ne sont pas fait pour moi.
                                              Mais alors, quel job est fait pour moi? Je ne connais que cela et ne sais faire que cela.
                                              • Partager sur Facebook
                                              • Partager sur Twitter
                                                1 juin 2017 à 13:46:08

                                                Je suis assez d'accord avec les arguments de cette vidéo.
                                                J'ai la quarantaine et je suis partisane de la mobilité dans le sens expériences différentes. En effet, essayer de nouvelles choses, un nouveau métier, est à mon sens une richesse.
                                                Toutefois, peut-être que la majeure partie des entreprises françaises ne sont pas encore assez ouvertes. J'ai l'impression que quelque soit les expériences acquises, si l'employé commence un nouveau job, il devra recommencer en bas de l'échelle (financièrement), et ceci est un argument bloquant pour les personnes souhaitant changer de voie. 
                                                • Partager sur Facebook
                                                • Partager sur Twitter
                                                  4 juin 2017 à 15:59:09

                                                  Bonjour à toute la communauté 😉

                                                  C'est une réflexion particulièrement intéressante, une vision très intelligente du monde du travail, une approche qui bouleverse nos habitudes et ce sont donc les raisons qui me poussent à continuer ce mooc. 

                                                  Je suis une jeune directrice d'hôtel et me sens actrice, mais non sans peine et sans doute, de ce changement. Il n'y a qu'à voir mon emoticone, tres parlant, j'en ajoute tres souvent dans mes mails, qu´ils soient destinés à mon boss, les clients, ma comptable ou mes fournisseurs, en fait je n'essaie pas d'être originale mais d'etre moi. J'ai un métier avec son savoir faire, mais je suis aussi et avant tout moi, avec mon savoir être, mes talents et ma culture....là se trouve la valeur ajoutée que peu de personnes osent mettre en avant, parce que nos codes en France sont nombreux et trop respectes. 

                                                  Bonne journee 🤗🌞

                                                  • Partager sur Facebook
                                                  • Partager sur Twitter
                                                    8 juin 2017 à 14:22:20

                                                    Bonjour à tous !

                                                    Je trouve effectivement important de se placer d'égal à égal (demandeur / "offreur"), d'être dans l'ouverture d'esprit vis à vis des autres (jeunes, autodidactes, seniors, etc) et flexible (ne pas se cantonner à un métier ou un secteur).

                                                    • Partager sur Facebook
                                                    • Partager sur Twitter
                                                      14 juin 2017 à 10:49:17

                                                      Dans cette vidéo, je me suis totalement reconnu lorsque je me suis retrouvé devant une feuille afin de choisir un parcours post bac. j'ai du faire un choix sans même me connaitre réellement moi même. J'ai suivi les conseils de formation et je me suis satisfait a la fin de celle ci de trouver un travail rapidement. Je me suis dit que j'avais de la chance d'avoir ce job vu le nombre de demandeur d'emploi. Aujourd'hui je me rends compte que je me suis satisfait de quelques choses qui ne me plaît pas, et qui ne me permet pas de m'épanouir au travail.
                                                      • Partager sur Facebook
                                                      • Partager sur Twitter
                                                        4 juillet 2017 à 12:15:28

                                                        Je n'ai jamais été sous l'emprise des idées reçues 1 et 4, je n'ai jamais ressenti ma jeunesse comme un frein à l'embauche et ai toujours préféré multiplier les CDDs en saison.

                                                        L'idée 3 m'a longtemps accompagné, ce n'est que depuis un an que j'ai pris conscience que les compétences que je propose sont une proposition et non une demande à l'employeur.

                                                        Cependant, l'idée 4 a la peau dure. Comment être ambitieux et sélectif lorsque l'on doit travailler pour gagner de quoi se nourrir?

                                                        • Partager sur Facebook
                                                        • Partager sur Twitter
                                                          5 juillet 2017 à 23:23:10

                                                          "Avoir les rênes de sa mobilité" et "offrir ses compétences plutôt qu'être demandeur d'emploi" sont les deux phrases qui me font le plus echo. J'ai eu un parcours jusqu'ici sans anicroches qui m'a permis de développer de la confiance en soi et des compétences professionnelles au sein de mon entreprise. Ayant passé cette fameuse phase où il fallait trouver un travail avant tout, je suis actuellement en profond questionnement sur le sens que je souhaite maintenant donner à mon activité professionnelle. Dans un monde en complète rupture où les opportunités sont multiples, je souhaite valoriser ce parcours et non qu'il devienne un frein à mes aspirations par peur de perdre un statut, une situation, des avantages ou une zone de confort.
                                                          • Partager sur Facebook
                                                          • Partager sur Twitter
                                                            3 août 2017 à 20:25:51

                                                            Bonjour,
                                                            Ce qui m'a le plus interpellée, concernant les différents points DETOX, c'est bien celui qui nous explique, que "nous ne sommes pas des demandeurs d'emploi", mais des "offreurs", des potentiels de compétences à "vendre"...
                                                            Depuis 2013, suite à une orientation "travailleur handicapé", j'ai du repenser mon emploi. Je n'étais plus capable de réaliser physiquement celui qui j'occupais, j'ai tout simplement été "remerciée".
                                                            Aujourd'hui, après 4 ans de petites missions, deux diplômes plus tard en VAE, j'espère bien montrer que je suis désormais une "jobmaker"!
                                                            • Partager sur Facebook
                                                            • Partager sur Twitter
                                                            http://ludacm.fr/
                                                              24 août 2017 à 16:38:12

                                                              Cela ne me surprend pas. Notre génération (entendons par là les jeunes issus des générations Y et Z) a appris a s'adapter rapidement et souhaite prouver sa valeur ajoutée et accomplir des choses importantes à leurs yeux, du moins c'est ce que je pense et ce que j'observe. Il s'agit d'un rapport différent au risque et au marché du travail. Mais cela ne vaut pas partout en Europe. J'ai eu l'opportunité de travailler en Italie, un pays qui souffre d'une situation plus précaire. Les jeunes recherchent à tout prix un CDI, quitte à faire des concessions. On m'a même reproché d’être trop ambitieux.
                                                              • Partager sur Facebook
                                                              • Partager sur Twitter

                                                              JOBMAKER Cours#1

                                                              × Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
                                                              • Editeur
                                                              • Markdown