Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

JOBMAKER Cours#1

Réaction à la video DETOX

    26 août 2017 à 23:27:30

    Je m'aperçois que je me comporte comme un pion au service de la société. Or il faudrait que je sois acteur de ma vie et de mes projets. Je suis en phase de reconversion professionnelle et je me rends compte que je cherche un emploi au rabais pour avoir des chances d'être pris. Or je devrais plutôt me vendre mes compétences et me positionner ainsi en tant qu'offreur de compétences. En conclusion je pense que ce qui compte ce n'est pas tant ce qu'il y a sur mon CV, mais ma motivation à offrir mes services à un employeur. Après tout on se forme tout au long de notre vie.
    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter

    Vincent ERHART

    Enseignant / Formateur

    Anonyme
      28 août 2017 à 14:00:05

      Je suis ravie d’entendre un discours auquel j’adhère parfaitement : devenir un job maker et construire sa vie professionnelle plutôt que de la subir. 
      Je pense, effectivement, qu’en France, les jeunes ne sont pas formés dans une perspective de « jobmaker ». Seul une minorité trouve très vite une ligne de conduite pour leur vie professionnelle ; les autres sont formatés à une vision généraliste et se retrouvent souvent dans des filières de formation qui ne leur correspondent pas. N’avez-vous pas autour de vous des jeunes qui recommencent 2, 3 voire 4 fois leur 1ère année de formation dans des filières différentes ?
      Personnellement, je n’ai pas fait d’études mais j’ai, très vite, dans mon entreprise, intégré des formations professionnelles afin de pouvoir évoluer vers des métiers nouveaux. Je n’ai jamais passé plus de 4 ans sur un métier toujours en quête de nouvelles expériences professionnelles. J’ai eu la chance de pouvoir faire des choix.
      • Partager sur Facebook
      • Partager sur Twitter
        31 août 2017 à 22:38:32

        Cette vidéo m'a permise d'avoir un regard différent sur les 4 sujets évoqués. Je fais partie des gens qui se disent qu'un job c'est mieux que rien même si s'il ne semble pas me convenir.

        Je n'avais pas imaginé inverser les rôles demandeur d'emploi/offreur de poste et je trouve finalement cela tout à fait pertinent voire plus juste. cela met en évidence la nécessité de casser les préjugés que l'on peut avoir et se forcer à voir les choses sous un autre angle. Je trouve cela bien plus motivant de me dire que c'est moi qui ait quelque chose à offrir à une entreprise plutôt que l'inverse.

        • Partager sur Facebook
        • Partager sur Twitter
          8 septembre 2017 à 11:18:55

          Bonjour,

          J'ai beaucoup apprécié cette vidéo détox. En la visionnant, je me suis rappelée une reflexion que j'ai déjà pu me faire, ou que j'ai entendue: "il faut absolument prendre le premier job qui se présente". Mais ce job me correspond il? Je me suis lancée dans une formation qui ne me correspondait pas, car "c'est une voie qui recrute énormément", seulement, maintenant, je me rends compte de mon erreur, et je souhaite me réorienter, mais je ne sais absolument pas vers quoi me tourner.

          Je pense que ce cours va beaucoup m'apporter.

          Donc, un grand merci!

          • Partager sur Facebook
          • Partager sur Twitter
            8 septembre 2017 à 15:43:32

            J'admire la fraîcheur, l'optimisme et la maitrise du propos de l'auteur de la vidéo. Mon expérience personnelle confirme ses partis pris. Je mets juste un bémol sur la réalité de la situation économique avec laquelle il faut malgré tout composer. Si plus jeune, j'avais pu avoir cet état d'esprit face au marché du travail, mon parcours aurait probablement plus abouti. Les personnes en recherche d'emploi ne sont pas en DEMANDE mais en OFFRE. Quelles que soient les compétences ou spécificités de chacun, en les mettant correctement en avant, tout le monde peut trouver chaussure à son pied.
            • Partager sur Facebook
            • Partager sur Twitter
              10 octobre 2017 à 17:38:25

              Clairement, le simple fait de changer sa vision c'est-à-dire passer de demandeur d'emploi à "offreur" de compétences change la donne. En réalité, les annonces d'emploi sont simplement des appels d'offre auxquels nous devons répondre en proposant nos vrais compétences (sans oublier notre état d'esprit, savoir être)  qui permettront d'aider l'entreprise à se développer vis-vis d'une mission précise. Après, j'ai pu voir dans des messages que c'est plus facile à dire qu'à faire. Pour y répondre par mon propre avis, il faut se lancer pour gagner de la confiance ainsi que de l'optimisme. De plus, il faut noter que seulement 20% des annonces d'emploi sont affichées. Il y en a donc 80% qui sont cachées. Le fait d'offrir nos compétences parmi les 80% devraient nous aider à trouver le job qui nous correspond car il y a beaucoup moins de concurrents et il devrait être plus facile de trouver ce fameux job qui nous correspond.
              • Partager sur Facebook
              • Partager sur Twitter
                17 octobre 2017 à 12:34:33

                Changer d'état d'esprit et s'affranchir des préjugés liés à l'insertion professionnelle est important, comme il est démontré dans cette vidéo.
                Cependant il est nécessaire à mon sens que ce changement se fasse de la part des l'offreur de compétences et des entreprises.
                Car cette dernière peut-être empreinte aussi de préjugés.
                L'insertion professionnelle est plus difficile post obtention de diplôme, car pas d’expériences et beaucoup de recruteurs frileux.
                Je pense qu'il est important de travailler en lien avec les compétences théoriques acquises et de réfléchir sur ces savoirs êtres.
                • Partager sur Facebook
                • Partager sur Twitter
                  30 octobre 2017 à 11:39:30

                  Vidéo Détox : Il est vrai que cet état d'esprit devrait-être inculqué à tous au plus tôt. C'est très dur de lutter contre ces apprioris, surtout que ce ressenti est général et même sociétal. Ca donne envie de s'affirmer plus auprès des sociétés, et également d'affirmer nos compétences et notre savoir-être (qui nous démarquerait des autres).

                  Merci Julie pour cette première vidéo !

                  • Partager sur Facebook
                  • Partager sur Twitter
                    2 novembre 2017 à 4:18:54

                    En premier lieu, faire le métier que l'on aime ne doit pas être un luxe, encore faudrait-il savoir ce que l'on aime ? Au délà du système éducatif, la société actuelle ne stimule pas la créativité du moins elle doit rentrer dans des cases minutieusement façonnées. Pour savoir ce que l'on aime, apprendre à se connaître est la base, alors il faut encourager les jeunes à se découvrir, essayer, se tromper, se relever er réessayer à nouveau, se convertir et apprendre une fois encore sans stigmatiser et surtout les encourager. 
                    Le marché est saturé et même en utilisant son propre réseau, que faire ? 

                    -
                    Edité par NancyEla 19 novembre 2017 à 0:14:24

                    • Partager sur Facebook
                    • Partager sur Twitter
                      13 novembre 2017 à 16:59:09

                      Bonjour à toutes et à tous. Après avoir visionné cette vidéo, ma première réaction que je ne voyais pas le marché du travaille de cette manière, et les méthodes expliquer, c'est une vue différente! Cela m'évoque que je devrais voir cela d'une façon plus précise sur les choix que je devrais entre prendre. J'ai bien reconnu ma situation et les méthodes que j'ai esseyé. Ce que je n'avais pas envisagées c'est de dire je dois combattre les idées reçus, je n'aurrais eu l'idées de faire comme cela, comme expliquer lors d'une vidéo précedente.
                      • Partager sur Facebook
                      • Partager sur Twitter
                        17 novembre 2017 à 10:53:24

                        Ces vidéos m'ont offert une nouvelle vision sur la recherche d'emploi. Cependant, je suis un peu septique. J'ai fait des études dans un domaine sans débouchés. J'ai eu du mal a avoir une 1ère expérience car toutes les entreprises veulent des personnes expérimentés. Maintenant, que j'ai un peu d'expérience ce n'est pas dans le bon domaine ou je ne connais pas tel logiciel. Toutes ces idées sont interressantes mais les recruteur ne pensent pas encore comme ça. Lorsqu'en entretiens on vous demande si ce ne seras pas trop difficile de changer de région/ville, on est loin de l'idée de mobilité.
                        • Partager sur Facebook
                        • Partager sur Twitter
                          15 janvier 2019 à 14:21:12

                          Ce petite conférence confirme une partie de ce que je pense du monde du "travail actuel" Beaucoup de gens disent que sans compétences/diplômes on ne peut pas avoir un job qui nous correspond et qui soit en accord avec nos valeurs. Je suis convaincu que ce qu'il nous manque dans nos vies, c'est de l'estime envers nous même! On nous dit que dire ses qualités c'est être égocentrique alors on se résigne à se rabaisser. Au final, pour trouver un job qui nous correspond il suffit de nous connaitre, être conscient de nos qualités et savoir se vendre :)
                          • Partager sur Facebook
                          • Partager sur Twitter
                            20 avril 2019 à 14:19:35

                            Dans cette vidéo, 2 idées, qui sont liées, m’ont intéressée. L’idée qu’il ne serait peut-être pas nécessaire, et qu’il serait même illusoire de rechercher stabilité et insertion durable, ce qui pourrait aller contre notre adaptabilité et notre employabilité. Et l’idée que les temps de crise sont aussi des temps d’invention et d’opportunité. Normal qu’en temps de crise, on se replie sur les valeurs traditionnelles comme la stabilité. Mais pourquoi s’adresser aux jeunes ? L’adaptabilité concerne tout le monde.
                            • Partager sur Facebook
                            • Partager sur Twitter
                              14 mai 2019 à 15:13:03

                              Je suis particulièrement d'accord avec la remise en question du fait d´être "raisonnable" lorsqu'on est un "jeune demandeur d'emploi". Je n'avais d'ailleurs jamais vraiment songé à ce positionnement de "demandeur d'emploi" mais je pense que c'est en effet primordial d'inverser cette position et de se placer en tant que "vendeur" pour offrir ses compétences, en effet cela rend une candidature beaucoup plus attractive.
                              • Partager sur Facebook
                              • Partager sur Twitter
                                13 juin 2019 à 12:02:34

                                La vidéo Détox est intéressante mais peut-être trop orientée pour les jeunes. Je ne ne me suis pas toujours reconnue dans cette vidéo. Concernant les "idées reçues", elles sont, tout à fait justes et malheureusement encore trop présentes à l'esprit. Je pense en effet, qu'il faut s'en débarasser pour aller de l'avant même si ce n'est pas toujours évident. J'ai beaucoup aimé vore analyse sur "demandeur d'emploi". Pourquoi "demandeur d'emploi" et non pas "offreur de compétence" ? Je retiens une notion de prise en main /d'action versus passivité qui nous est imposée via cette terminologie.
                                • Partager sur Facebook
                                • Partager sur Twitter
                                  10 juillet 2019 à 11:36:07

                                  La vidéo Détox m'a fait du bien.

                                  En effet, je suis un jeune professionnel de 28 ans. Je suis diplômé d'école de commerce car c'était pour moi la voie royale. J'ai ensuite eu un premier métier d'ingénieur d'affaire. mais je n'étais pas heureux dans mon métier car je n'étais pas à ma place en fonction de mes aspirations et de mes talents.

                                  La vidéo met en lumière que tout (ou presque) est possible. Elle me donne envie de prendre le temps de chercher ce que j’ai vraiment envie de faire pour faire un métier me corresponde. J’ai hâte de rentrer dans le vif du sujet en commençant l’auto-coaching.

                                  • Partager sur Facebook
                                  • Partager sur Twitter

                                  JOBMAKER Cours#1

                                  × Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
                                  • Editeur
                                  • Markdown