Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Le lycée, j'en ai marre.

Sujet résolu
    20 novembre 2018 à 21:45:53

    Bonjour à vous les zéros x)
    Voilà je vous explique ma situation, je suis en 2 nd général, j'ai 14 ans et j'en ai vraiment marre de l'école, pas vraiment dans le sens "wa ça me soule" mais plus dans le sens ou je m'y intéresse plus, je trouve ça pas intéressant, je voudrais faire de l'informatique, mais mes notes sont de plus en plus rudes, pourtant j'ai des compétences non négligeables ^^'
    Que faire? connaissez-vous des lycées infos ou autres? merci ;)
    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter

    kk

      20 novembre 2018 à 22:30:01

      Salut :)

      Tu as donc 2 ans d'avance. Aller ailleurs que dans un lycée général n'est peut-être pas la solution.

      Ce que tu peux faire, c'est te donner un objectif très élevé dans ta classe : avoir les meilleures notes, finir premier.

      Mais, surtout, analyse tes envies entre littérature, sciences, et économie, et fais un bac général dans le bon domaine, logiquement sciences pour toi. Si tout va bien, à 16 ans et demi tu as le bac S, entre temps, tu regardes les études qui t'intéressent, tu finiras quoi qu'il arrive (sauf redoublement) 2 ans avant les autres. Tu seras à peine majeur et peut-être un Bac + 2 en poche.

      Je ne vois quelques avantages dans ta situation. Ne la gâche pas.

      -
      Edité par Le Cobriste 128 21 novembre 2018 à 20:35:46

      • Partager sur Facebook
      • Partager sur Twitter
        21 novembre 2018 à 1:18:59

        Je dirais plutôt : un an d'avance. On entre en seconde l'année de ses quinze ans. D'ailleurs si son anniversaire tombe fin novembre ou en décembre, il n'a aucune avance.

        • Partager sur Facebook
        • Partager sur Twitter
          21 novembre 2018 à 7:57:53

          J'ai jamais été scolaire, j'aimais pas le lycée tant sur l'ambiance que sur les études. 

          Je me suis accroché, j'avais des facilités en sciences et ça attisait ma curiosité. En première c'était très dur, en terminal j'ai vraiment aimé ça. J'ai eu mon BAC et je ne regrette rien du tout. 

          Nombre de mes profs me conseillaient un BAC techno, j'ai refusé et j'ai vraiment bien fait. La solution de facilité n'est pas la meilleure option. 

          Je pense que lorsqu'on est jeune, c'est vraiment une galère les études, on sait pas pourquoi on le fait, ça nous emmerde et c'est absolument pas adapté. C'est difficile de se projeter quand on est ado', mais si tu as un objectif, en l’occurrence l'informatique, continue. Tu auras toujours des galères, des cours qui te plairont pas, il faut se faire violence pour s'offrir une voie royale plus tard. 

          Ne te presse pas. T'as deux ans à faire encore au lycée. Ça paraît long dans la tête d'un lycéen mais c'est rien du tout. Derrière tu choisiras si tu préfères aller vite dans le monde du travail ou pousser plus loin quitte à continuer sur du généraliste.

          Dans tous les cas, tu continueras des matières généraliste, tu ne feras jamais que de l'informatique et tant mieux pour toi. Une formation globale aide aussi à se construire, à avoir un bagage et une culture solide. C'est très utile pour s'adapter à toutes les situations. 

          Le BAC techno sera plus orienté pro', si tu comptes faire un BTS par exemple, c'est une piste envisageable. Mais seulement si tu as vraiment une idée professionnelle derrière la tête, pas par flemmardise, pitié ! Des amis avaient de grandes difficultés avec un BAC techno dans certaines branches que j'ai étudié, on avait clairement pas le même bagage et ça se ressentait dans les difficultés de chacun malheureusement. 

          Le BAC général sera plus orienté cursus "haut niveau", si tu comptes poursuivre et creuser loin dans un domaine ou t'ouvrir vers des écoles d'ingé, la fac... Le bagage du BAC G t'aidera à appréhender tout ça. C'est pas du tout insurmontable, c'est pas si éllitiste qu'on nous le fait croire aussi. (évidemment si tu te lances dans une prépa grande école là c'est plus le cas)

          Enfin, sache que tu as le droit à l'erreur, d'entamer un cursus post bac et de passer à autre chose. Rien n'est linéaire et beaucoup d'étudiant changent. 

          • Partager sur Facebook
          • Partager sur Twitter
            21 novembre 2018 à 10:49:35

            Juste pour clarifier l’avance : si l’OP est né en décembre, alors il a 14 ans et aucune année d’avance. C’était mon cas, je suis né fin novembre et j’avais bien 14 ans à l’entrée en seconde, sans jamais avoir sauté de classe.
            • Partager sur Facebook
            • Partager sur Twitter
            Anonyme
              21 novembre 2018 à 12:44:41

              Le fait que tu ne trouves pas l'école intéressante n'est pas un fait exceptionnel en soi. Si, comme tu dis, tu as des compétences "non négligeables", je t'invite a essayer d'avoir des résultats corrects, essaie au maximum de bosser les sujets qui t'intéressent, et pour les autres, même si ce n'est pas intéressant, essaye de faire ce que les professeurs attendent de toi même si ça ne te passionne pas.

              A côté, essaie au plus de faire des choses qui t'intéressent et qui pourront te valoriser pour ce que tu veux faire plus tard.

              Quand tu dis informatique, c'est vaste. Pour caricaturer, c'est comme si tu disais "je veux faire des sciences". Essaie de cadrer ce que tu veux faire et prends un peu d'avance dans ces domaines : quand on aime, on apprend 10^10 fois plus vite.

              • Partager sur Facebook
              • Partager sur Twitter
                21 novembre 2018 à 14:10:25

                Je te conseillerais d'apprendre l'info (genre pour faire plus que des calculettes) et d'essayer d'utiliser ce que tu vois en cours dans l'info.

                Pour les math chiant de 1er / term au lycée, tu peux faire un solveur d'équation dérivé/intégrales/différentielles.

                Pour l'anglais faire de la doc en anglais.

                ça parait con comme ça mais ça à deux avantages au moins tu comprend et travail le cours et en plus tu apprend la prog (c'est en forgent qu'on devient forgeron).

                Pour l'histoire géo tu peux te faire une map monde avec toutes les données du cours suivant les différentes époques.

                Si tu arrive a faire des truc comme ça tu vas avoir un niveau de prog monstrueux par rapport au autres par la suite.

                • Partager sur Facebook
                • Partager sur Twitter

                la connaissance est la seule chose qui ne nous appauvrit pas quand on la partage.

                Un tuto sur les makefile et mon GitHub

                  21 novembre 2018 à 18:08:02

                  robun a écrit:

                  Je dirais plutôt : un an d'avance. On entre en seconde l'année de ses quinze ans. D'ailleurs si son anniversaire tombe fin novembre ou en décembre, il n'a aucune avance.

                  D'après son profil :

                  Anniversaire : 3 décembre (14 ans)

                  Bien vu.

                  • Partager sur Facebook
                  • Partager sur Twitter

                  Blond, bouclé, toujours le sourire aux lèvres...

                    1 décembre 2018 à 1:21:03

                    Hehe ! merci à tous pour vos réponses, non j'ai aucun avance mais j'ai beaucoup apprécié vos messages et je vais donc je pense continuer dans la filière général et m'accrocher x)

                    Merci ;)
                    • Partager sur Facebook
                    • Partager sur Twitter

                    kk

                      4 décembre 2018 à 16:38:36

                      Antonin Z a écrit:

                      J'ai jamais été scolaire, j'aimais pas le lycée tant sur l'ambiance que sur les études. 

                      Je me suis accroché, j'avais des facilités en sciences et ça attisait ma curiosité. En première c'était très dur, en terminal j'ai vraiment aimé ça. J'ai eu mon BAC et je ne regrette rien du tout. 

                      Nombre de mes profs me conseillaient un BAC techno, j'ai refusé et j'ai vraiment bien fait. La solution de facilité n'est pas la meilleure option. 

                      Je pense que lorsqu'on est jeune, c'est vraiment une galère les études, on sait pas pourquoi on le fait, ça nous emmerde et c'est absolument pas adapté. C'est difficile de se projeter quand on est ado', mais si tu as un objectif, en l’occurrence l'informatique, continue. Tu auras toujours des galères, des cours qui te plairont pas, il faut se faire violence pour s'offrir une voie royale plus tard. 

                      Ne te presse pas. T'as deux ans à faire encore au lycée. Ça paraît long dans la tête d'un lycéen mais c'est rien du tout. Derrière tu choisiras si tu préfères aller vite dans le monde du travail ou pousser plus loin quitte à continuer sur du généraliste.

                      Dans tous les cas, tu continueras des matières généraliste, tu ne feras jamais que de l'informatique et tant mieux pour toi. Une formation globale aide aussi à se construire, à avoir un bagage et une culture solide. C'est très utile pour s'adapter à toutes les situations. 

                      Le BAC techno sera plus orienté pro', si tu comptes faire un BTS par exemple, c'est une piste envisageable. Mais seulement si tu as vraiment une idée professionnelle derrière la tête, pas par flemmardise, pitié ! Des amis avaient de grandes difficultés avec un BAC techno dans certaines branches que j'ai étudié, on avait clairement pas le même bagage et ça se ressentait dans les difficultés de chacun malheureusement. 

                      Le BAC général sera plus orienté cursus "haut niveau", si tu comptes poursuivre et creuser loin dans un domaine ou t'ouvrir vers des écoles d'ingé, la fac... Le bagage du BAC G t'aidera à appréhender tout ça. C'est pas du tout insurmontable, c'est pas si éllitiste qu'on nous le fait croire aussi. (évidemment si tu te lances dans une prépa grande école là c'est plus le cas)

                      Enfin, sache que tu as le droit à l'erreur, d'entamer un cursus post bac et de passer à autre chose. Rien n'est linéaire et beaucoup d'étudiant changent. 

                      Pour info un bac techno n'est pas un bac "plus pro" et permet de suivre des études aussi poussées qu'un bac général, sauf qu'il va restreindre sur un secteur. Moi par exemple j'ai été dans le cas contraire : on voulait me forcer à aller en bac S mais je suis allé en STI électronique. J'étais tellement déterminé dans mes choix qu'on pensait que des camarades faisaient pression sur moi. résultat : convocation chez le proviseur à la clé (car aller en STI m'obligeait à changer de lycée). Je m'étais buté sur "je veux faire de l'informatique", j'avais malheureusement découvert le Site du Zéro dans ma 2nd en 2006!

                      Un bac techno ouvre aussi la porte à des prepas, à l'université, à des IUT ... Pour faire court, on ne va pas aller faire des études de médecines, de droit après un bac techno mais on continue dans le domaine de son bac. C'est tout ! Des études d'ingénieurs sont courantes à partir de là.

                      On peut même faire un BTS et terminer par faire une thèse (doctorat, soit bac+8) en passant par une prepa ATS. Ou alors, BTS + L2-L3 et M1 M2 (Master). Bref, rien n'est définitif. Ce n'est pas ce choix qui va bloquer des études longues.

                      Pour mon cas, j'ai été un élève moyen+ au bac (12-13) mais j'ai terminé major de promo en BTS (parce que j'ai découvert ma voie) ce qui m'a donné une place automatique dans la prepa ATS et ce qui m'a ouvert les concours des grandes écoles.

                      Le bac S est la voie à privilégier si on ne sait pas du tout ce qu'on veut faire après le bac, en tout cas si on a le niveau. Il est intéressant si on veut continuer vers les sciences fondamentales. Mais il n'est pas la seule voie d'accès aux sciences de l'ingénieur !

                      Pour conclure : Il est préférable d'avoir un bon dossier avec un bac techno qu'un bac S médiocre pour continuer les études.

                      -
                      Edité par EmmettBrown 4 décembre 2018 à 16:56:52

                      • Partager sur Facebook
                      • Partager sur Twitter
                        4 décembre 2018 à 19:32:24

                        Hello EmmettBrown, merci pour ton retour, c'est toujours intéressant. 

                        Je suis d'accord avec toi, toutes les portes sont ouvertes en techno, j'entendais par là que dans les matières tu étais moins dans le généraliste, plus comme tu le dis dans un domaine, c'est ce que je souhaitais exprimer en disant plus "pro". Tu accèdes à des compétences plus précises dans un secteur et parfois des outils qui seront plus adaptés dans ta poursuite d'étude voir même sur le plan professionnel que ce que l'on peut retrouver dans un BAC G.

                        Pour ce qui est de la suite de mon commentaire, il s'agit de mon vécu et ce n'est donc pas une généralité, surtout en info où être doué dans un domaine si technique est une grande qualité. J'ai juste des retours de personne ayant fait des bac techno ayant plus de difficulté notamment en fac à cause des matières généralistes et de la méthode appliquée très orienté BAC G. 

                        C'est toujours complexe de débattre avec justesse des différentes options d'études dans tous les cas, il y a tellement de possibilités, d'exceptions, de passerelles... :D 

                        • Partager sur Facebook
                        • Partager sur Twitter
                          4 décembre 2018 à 20:13:11

                          L'orientation post-bac dans ma classe d'STI était très hétéroclite. Par contre ce bac ne donne pas accès au marché du travail, par rapport à un bac pro. C'est pour ça que le terme pro n'était pas bon dans ton message ;) . Donc il faut travailler pour trouver une orientation post-bac. Mais comme tu dis, il peut y avoir des lacunes. Il est vrai dans mon histoire, que je suis passé d'un lycée un peu bourgeois (bac généraliste et un bac techno genre STL je crois) à un lycée de ZEP avec des bacs technos. Genre un lycée plein centre-ville ne peut pas avoir ces options. Mais comme je l'avais dit avant, j'étais déterminé dans mon choix et c'est ce qui fait sans doute la différence. Et c'est cette détermination que je garde et qui me donne cette audace qui me caractérise aujourd'hui dans ma vie.

                          -
                          Edité par EmmettBrown 4 décembre 2018 à 20:17:41

                          • Partager sur Facebook
                          • Partager sur Twitter
                            10 décembre 2018 à 21:25:56

                            Salut !

                            Une façon de retrouver un intérêt dans le système scolaire actuel est de tenter de le doubler. Un type explique plutôt bien le concept ici, pour vendre sa cam. (Attention, pub ! Loin de moi l'idée de vous recommander ses abonnements.)

                            … Après, il faut aussi que ça te plaise, ce qui n'est pas évident pour tout le monde.

                            • Partager sur Facebook
                            • Partager sur Twitter
                              30 décembre 2018 à 21:50:01

                              Moi aussi j'en ai eu marre ! Une sensation énorme d'y perde mon temps sur des sujets qui ne m'intéressaient pas et de ne rien faire sur ce qui m'intéressait.

                              De plus c'était la dictature des maths. Et ce n'était pas ma forme d'esprit. Non pas que je sois complètement nul à ce niveau, mais, quand j'étais en terminale (1966) c'était de la cuisine matheuse sans but. Là où j'ai craqué c'était lors de ces équations algébriques trigonométriques complètement absconses. Il fallait "simplifier des équations". Manque de pot et même avec toutes mes antisèches, mes équations, elles prenaient plutôt du ventre.

                              A la fin j'en ai eu vraiment marre et j'ai décroché. Je suis passé aux Arts et Métiers où j'ai suivi un cursus de Biologie-Biochimie avec mention. Dans le cours de Chimie Générale c'était gratiné ! Il y avait des maths ! On se tapait de la relativité restreinte. Mais là c'était concret, du coup j'étais un peu moins idiot.

                              Après, avec le recul qu'autorise les ans et ma tête chenue, je me demande à quoi à bien pu servir dans la vie des gens tout ce fatras mathématique. On a tous planché sur la résolution de l'équation du second degré mais y a-t-il une seule personne qui a dû l'utiliser dans sa vie ?

                              Et pour faire de l'informatique, il fallait faire des maths, disait-on. Jamais eu besoin ! Juste un petit calcul de charpente où j'ai utilisé le théorème de Pythagore et la fonction arc-sinus pour avoir la pente en degrés.

                              A côté de cela les gens sont ignares sur des sujets bien plus concrets pour leur vie courante, en chimie (qui sait ce qu'est un glycérophtalate ?) en biologie (non ! les araignées ne sont pas des insectes) et gobent ce que l'idéologie du moment veut leur faire gober (non, le gaz carbonique n'a aucun effet de serre ! Et non les pshit-pshit des laques de ces dames ne vont en rien faire des "trous" dans la couche d'os jaune).

                              On fabrique donc des générations de crétins, mais, consolation, ils sont forts en maths.

                              Je ne fais pas la guerre aux matheux, loin de là ! Qu'ils aient leur cursus à eux où ils pourront bidouiller à loisir sans être interrompus par mes bâillements stridents. Mais qu'on fiche la paix aux autres qui s'intéressent à d'autres domaines.

                              • Partager sur Facebook
                              • Partager sur Twitter
                                31 décembre 2018 à 11:02:06

                                williamhoustra a écrit: > non, le gaz carbonique n'a aucun effet de serre !

                                Oui bien sûr, c'est une légende. T'as oublié de dire que la Terre était plate, que les vaccins contenaient des puces GPS et que les avions larguaient des produits pour nous contrôler à distance.

                                • Partager sur Facebook
                                • Partager sur Twitter
                                  1 janvier 2019 à 16:18:09

                                  entwanne a écrit:

                                  williamhoustra a écrit: > non, le gaz carbonique n'a aucun effet de serre !

                                  Oui bien sûr, c'est une légende. T'as oublié de dire que la Terre était plate, que les vaccins contenaient des puces GPS et que les avions larguaient des produits pour nous contrôler à distance.

                                  Du plein délire ! Qu'est-ce que c'est que ces histoires d'avions ??? Et le problème avec les vaccins est qu'ils sont dopé avec de l'aluminium lequel s'est avéré toxique au niveau neurologique. Je ne vois pas ce que des puces GPs viendraient faire là-dedans outre que je doute qu'on puisse les miniaturiser à ce niveau.

                                  Bien sûr que la Terre est plate ! C'est un disque monde porté par quatre éléphants posés sur la carapace de la grande tortue A'Tuin qui vogue dans le Cosmos.

                                  Je ne sais pas ce que que tu as fumé ou bu au réveillon mais ça a produit des effets singuliers.

                                  Au sujet de gaz carbonique il faut mieux s'en référer à un vrai scientifique (parmi d'autres) qui a, de plus, été dans le GIEC, tout au moins au début et qui s'en est détaché, comme beaucoup, quand il a vu la tournure politique que cela devenait. Français Gervais, il s'appelle. Il a écrit un livre très argumenté sur le sujet qui, à mon petit niveau de savoir ne m'a pas surpris, car ça correspondait à ce que j'ai aussi appris dans mon cursus d'écologie scientifique. En moins ardu que son bouquin il a fait une conférence qui était un résumé très clair.

                                  https://www.youtube.com/watch?v=iK3G8wqqp_k



                                  -
                                  Edité par williamhoustra 1 janvier 2019 à 17:10:57

                                  • Partager sur Facebook
                                  • Partager sur Twitter
                                    1 janvier 2019 à 17:15:29

                                    williamhoustra a écrit: > Du plein délire ! Qu'est-ce que c'est que ces histoires d'avions ??? Et le problème avec les vaccins est qu'ils sont dopé avec de l'aluminium lequel s'est avéré toxique au niveau neurologique. Je ne vois pas ce que des puces GPs viendraient faire là-dedans outre que je doute qu'on puisse les miniaturiser à ce niveau. > > Je ne sais pas ce que que tu as fumé ou bu au réveillon mais ça a produit des effets singuliers.

                                    Moi ça va, je n'ai fait que citer quelques thèses complotistes qui semblaient du même niveau que tes propos, et j'ai l'air d'être tombé assez juste vu ta réponse.

                                    Pour ce qui est du gaz carbonique, je peux te conseiller de t'intéresser au concept de consensus scientifique plutôt que juste suivre les propos d'un urluberlu, de lire différentes études plutôt que de ne prendre en compte que les quelques unes qui t'intéressent, etc. Et d'éviter toute forme de raisonnement fallacieux (appel à l'autorité, vrai écossais).

                                    De plus, de ce que je viens d'en lire brièvement, Gervais ne semble pas contredire que le gaz carbonique aurait un effet de serre, mais nie l'impact de l'effet de serre sur le réchauffement climatique.

                                    • Partager sur Facebook
                                    • Partager sur Twitter
                                      1 janvier 2019 à 19:09:08

                                      williamhoustra a écrit:

                                      Au sujet de gaz carbonique il faut mieux s'en référer à un vrai scientifique (parmi d'autres) qui a, de plus, été dans le GIEC, tout au moins au début et qui s'en est détaché

                                      Il s'est porté volontaire pour être relecteur d'un rapport du GIEC, mais il en a pas fait partie.

                                      Sinon, c'est un peu limite de prendre juste un mec parmi des tas de scientifiques qui ont étudié le sujet et de considérer que son avis invalide celui des autres. Pourquoi lui spécifiquement ? Tu aurais pu en choisir un autre et arriver à la conclusion opposée.

                                      C'est pas très scientifique comme façon de faire.

                                      C'est encore pire si, comme dit entwanne, tu lui attribue des propos qu'il n'a jamais tenus (le CO2 n'a aucun effet de serre).

                                      • Partager sur Facebook
                                      • Partager sur Twitter

                                      Blond, bouclé, toujours le sourire aux lèvres...

                                        Staff 2 janvier 2019 à 15:15:17

                                        (Dites, je sais qu'on est en section DG et qu'on y est plus libre côté dérives de sujet, mais allez-y mollo là.)
                                        • Partager sur Facebook
                                        • Partager sur Twitter

                                        FAQ 3D. 3DFR, un discord francophone sur l'infographie 3D | Pas de demande d'aide par MP ni par mail, le forum est là pour ça :)

                                          2 janvier 2019 à 17:20:40

                                          Je reconnais avoir raccourci mon propos ! En fait cela se formulerait mieux comme ça : à la concentration où il est dans l'atmosphère le gaz carbonique ne peut induire aucun effet de serre véritable en comparaison avec la vapeur d'eau.

                                          Gervais est l'un des profs que je n'ai pas connu puisqu'il a deux ans de plus que moi, mais tous les autres disaient la même chose au temps de mes études. Je peux citer d'autres, dont des matheux, qui sont sur les mêmes conclusions.

                                          C'est le caractère anthropique qui ne tient pas la route. Par contre quand il s'agit du vrai impact anthropique : surpopulation, pollutions, destruction du milieu et des espèces vivantes. Là, c'est silence radio ! Le commandant Cousteau qui était un chouchou des médias a subitement cessé de l'être quand lui et son équipe a démontré les dégâts sur la faune et la flore du plateau continental proche et qu'il l'a mis sur le compte de la surpopulation et la pollution conséquentes de la zone côtière (On estime que de Saint-Louis du Sénégal à Abidjan, il n'y a pratiquement qu'une ville qui s'étire en longueur), les arrières pays se vidant de leurs habitants.

                                          Ceci dit si vous préférez gober l'idéologie officielle, libre à vous. Reconnaissez toutefois qu'elle n'a qu'un but : lever de nouvelles taxes. Macron est très fort à ce petit jeu, mais ça passe de moins en moins.

                                          Et ça sera pour moi le mot de la fin.

                                          • Partager sur Facebook
                                          • Partager sur Twitter
                                            2 janvier 2019 à 17:43:27

                                            +1, je pense que Macron a inventé le concept de réchauffement climatique pour créer de nouvelles taxes !

                                            • Partager sur Facebook
                                            • Partager sur Twitter
                                              3 janvier 2019 à 8:07:17

                                              entwanne a écrit:

                                              +1, je pense que Macron a inventé le concept de réchauffement climatique pour créer de nouvelles taxes !


                                              Mais non c'est un complot mondial pour couler l'économie américaine, c'est forcement vrai c'est Trump qui l'a dit

                                              EDIT : Sinon on peut parler des illuminaty et du fait que Michel Jackson soit pas mort ? :-°

                                              -
                                              Edité par ox223252 3 janvier 2019 à 8:08:55

                                              • Partager sur Facebook
                                              • Partager sur Twitter

                                              la connaissance est la seule chose qui ne nous appauvrit pas quand on la partage.

                                              Un tuto sur les makefile et mon GitHub

                                                3 janvier 2019 à 21:02:11

                                                williamhoustra a écrit:

                                                > Ceci dit si vous préférez gober l'idéologie officielle, libre à vous. Reconnaissez toutefois qu'elle n'a qu'un but : lever de nouvelles taxes. Macron est très fort à ce petit jeu, mais ça passe de moins en moins.

                                                Hélas c'est en effet tout ce que les gouvernements ont retiré des études sur le dérèglement climatique : chouette, des prétextes pour lever de nouvelles taxes ! Après, ça n'empêche pas la réalité du réchauffement global, hein.

                                                • Partager sur Facebook
                                                • Partager sur Twitter
                                                  6 janvier 2019 à 15:18:17

                                                  robun a écrit:

                                                  Hélas c'est en effet tout ce que les gouvernements ont retiré des études sur le dérèglement climatique : chouette, des prétextes pour lever de nouvelles taxes ! Après, ça n'empêche pas la réalité du réchauffement global, hein.

                                                  Là aussi il faudrait être un peu scientifique et ne pas gober n'importe quoi ! Si l'humain est responsable des ravages sur la planète (surpopulation et son corollaire la pollution) il ne faut pas raconter n'importe quoi ! L'humain n'a aucune prise sur le climat et prosternez-vous, misérables vermisseaux, devant le seul vrai Dieu : Aton ! C'est lui qui décide de tout, si on va se trainer sous la canicule ou se cailler les miches dans le froid. D'ailleurs il n'y a plus aucun réchauffement actuellement, le sommet de la courbe périodique est passé (c-f Vincent Courtillot "Il n'y a plus aucun réchauffement" https://www.youtube.com/watch?v=dPpMdr9VqUY) bien que cela soit soigneusement occulté par les merdias car ça casserait le prétexte à lever des taxes. Indépendamment du fait qu'un petit réchauffement ne ferait pas de mal à la zone tempérée où on doit chauffer les maisons 6 mois sur 12.

                                                  Dans un autre domaine, rappelez-vous la fameuse histoire du trou dans la couche d'os jaune (dirait Pierre Tombal). C'était, soit-disant, la faute aux fréons et autres gaz des pshitt-pshitt à laques de ces dames. 

                                                  Première imbécilité médiatique : le volume de ces produits n'est rien par rapport aux masses en jeu.

                                                  Or ce trou se situait dans une zone proche de l'Antarctique. Étonnant si l'on considère que les produits incriminés étaient utilisés dans la zone holarctique.

                                                  Seconde imbécilité médiatique : ce qui se passe dans la stratosphère n'a rien à voir (ou si peu) avec l'atmosphère. Il y a une frontière sérieuse entre les deux qui s'appelle la tropopause. Frontière plus sérieuse que celle de la France et de Shengen. Même les plus gros cumulonimbus, malgré leurs grands courants ascendants (qui entrainent des grélons de 5 cm de diamètre) s'affalent sur la tropopause (on le voit assez bien quand ces nuages sont sur l'horizon).

                                                  Seuls les volcans peuvent passer cette frontière mais en crachant très fort. Pas le Vésuve, ni l'Etna, les nuées ardentes retombent. Il faut plus sérieux comme le Pinatubo ou le Tambora de 1815 (le pire de l'histoire humaine).

                                                  Maintenant un peu de chimie (fallait pas roupiller au fond de la classe près du radiateur) :

                                                  Le souffre projeté est très rapidement oxydé à la sortie du volcan sous forme SO2. C'est lui, avec les poussières, qui va percer la tropopause. Et là on se trouve dans un monde très froid et très sec avec le fameux ozone produit par le rayonnement UV solaire (à ne pas confondre avec celui de la basse atmosphère produit par des temps secs et ensoleillé). Or l'ozone O3 est un composé instable qui ne demande qu'à se débarrasser de son oxygène supplémentaire et il le fait, avec des petits cris de joie, quand il rencontre une molécule de SO2 qui devient alors SO3, appelé anhydride sulfurique. Un peu plus stable que l'ozone mais cherchant désespérément une molécule d'eau pour se combiner en H2SO4, ou acide sulfurique.

                                                  Quand à la zone incriminée, antarctique, cela s'explique par une très forte éruption d'un volcan du sud chilien, dont j'ai oublié le nom. Éruption qui n'avait pas eu d'écho dans les médias vu que la zone étant inhabitée il n'y avait eu ni morts ni dommages.

                                                  J'ignore si les produits sus désignés sont vraiment toxiques pour l'environnement, mais en tout cas une chose est sure : c'est qu'ils ne peuvent rien faire sur l'ozone stratosphérique.

                                                  -
                                                  Edité par williamhoustra 6 janvier 2019 à 15:32:55

                                                  • Partager sur Facebook
                                                  • Partager sur Twitter
                                                    6 janvier 2019 à 15:33:00

                                                    williamhoustra a écrit: > L'humain n'a aucune prise sur le climat

                                                    williamhoustra a écrit: > il n'y a plus aucun réchauffement actuellement

                                                    williamhoustra a écrit: > les merdias

                                                    williamhoustra a écrit: > Maintenant un peu de chimie

                                                    • Partager sur Facebook
                                                    • Partager sur Twitter
                                                      6 janvier 2019 à 15:38:26

                                                      Je rappelle que l'apologie de la consommation de produits stupéfiants est un délit en France. La dite consommation aussi d'ailleurs.

                                                      -
                                                      Edité par Bibou34 6 janvier 2019 à 15:38:55

                                                      • Partager sur Facebook
                                                      • Partager sur Twitter
                                                        6 janvier 2019 à 15:49:28

                                                        > Or ce trou se situait dans une zone proche de l'Antarctique. Étonnant si l'on considère que les produits incriminés étaient utilisés dans la zone holarctique.

                                                        C'est parce que la couche d'ozone est forcément moins épaisse aux pôles.
                                                        Sinon, concernant la vidéo de V. Courtillot : je connais ses positions (au pluriel parce qu'il a changé d'avis peu à peu). Courtillot est un des scientifiques majeurs de notre pays (dans son domaine de spécialité c'est un des cadors mondiaux), donc quelqu'un qui mérite d'être écouté. Comme lui, j'ai un doute sur le fait que le réchauffement climatique soit uniquement dû aux activités humaines. Mais Courtillot ne contredit pas (ou plus) le réchauffement global depuis plus d'un siècle, c'est juste qu'il remarque que ça semble à l'arrêt depuis dix ans. Ça, c'est ce qu'on avait observé il y a quelques années. Depuis, on s'est rendu compte que des mesures ont dû être corrigées. Je ne me souviens plus des détails, mais en fait le réchauffement climatique se poursuit.
                                                        .
                                                        Un autre « climato-sceptique » qui mérite d'être écouté, je trouve, c'est M. Leroux (décédé il y a dix ans). Il niait toute influence anthropique du réchauffement climatique, et à mon avis il avait tort, mais il faisait de bonnes remarques. et je suis d'accord avec lui lorsqu'il dit qu'on ne doit pas tout mettre sur le dos d'un réchauffement global. Par exemple il explique pourquoi l'augmentation des fortes canicules est un autre problème, et je trouve ça convaincant. En gros : les fortes canicules (comme celle de 2003) proviennent de remontées d'anticlyclones tropicaux (pas ceux des Açores mais du Sahara) qui auraient dû rester au-dessus du Sahara, pas d'un réchauffement global. On observe depuis dix ou vingt ans que les anticyclones ont, en moyenne, des pressions plus élevées qu'autrefois. Or un réchauffement global aurait dû diminuer les pressions, puisque l'air chaud est plus léger. Ce qu'il dit, c'est que pour une certaine raison, les anticyclones ont des pressions plus élevées de nos jours, et c'est ça qui augmente les températures (une haute pression élève la température). Bref, l'augmentation des fortes canicules n'est pas une conséquence du réchauffement global mais d'autre chose. Bien sûr, les hautes températures provenant de ces canicules contribuent à faire augmenter les températures moyennes : c'est plutôt le réchauffement global qui serait (en particulier) une conséquence de ces canicules.
                                                        .
                                                        Mon point de vue, c'est que le réchauffement global existe (ça a été mesuré) et est causé à la fois par des causes naturelles (c'est tout à fait possible, et l'argument de Leroux me paraît correct) et par des causes humaines (les modélisations ne sont pas faites par des branquignols et coïncident avec ce qui est observé). Le fait que le réchauffement ait été linéaire depuis 150 ans alors que le rejet de certains gaz ne le soit pas (la croissance devrait augmenter) confirme à mon avis la présence de deux causes. Mais je ne serais pas surpris que la cause humaine finisse par l'emporter.
                                                        .
                                                        Après, je trouve qu'il y a des choses bien plus graves que le dérèglement climatique, notamment la surpopulation, la pénurie d'eau dans de nombreux pays et la prochaine pénurie de pétrole (qui aura de sacrés impacts sur notre vie !). Le réchauffement climatique n'a pas d'impact sur la vie de 90 % et quelques de la population mondiale, donc le fait de le mettre en avant, de faire croire que c'est le Fléau du siècle ou je ne sais quoi, suggère une pression de certains lobbies. Par exemple la France a un intérêt clair à ce que les autres pays abandonnent le charbon ou le pétrole : on pourra ainsi vendre notre technologie nucléaire. (Mais tout ça n'empêche pas que le problème existe, est grave et doit être résolu, hein, c'est juste qu'il y a d'autres problèmes encore plus graves.)

                                                        -
                                                        Edité par robun 6 janvier 2019 à 15:50:20

                                                        • Partager sur Facebook
                                                        • Partager sur Twitter

                                                        Le lycée, j'en ai marre.

                                                        × Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
                                                        • Editeur
                                                        • Markdown