Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Les exercices d'olympiade

les plus tordus !!

    19 novembre 2012 à 22:52:31

    En <math>\(a=2\)</math> ça donne <math>\(-7\)</math>, en <math>\(a=3\)</math> ça donne <math>\(2\)</math>.

    Soit <math>\(a\)</math> un nombre premier strictement supérieur à <math>\(3\)</math>. Alors <math>\(a\)</math> est impair, donc <math>\(a^2\)</math> aussi. Par ailleurs <math>\(3^a\)</math> est impair. On en déduit que le nombre <math>\(3^a - (a+2)^2\)</math> est pair. Par ailleurs le terme est strictement croissant par rapport à <math>\(a\)</math> à partir du rang <math>\(2\)</math>, donc strictement supérieur à <math>\(2\)</math>. Il n'est donc pas premier.

    Je pense que les valeurs possibles de <math>\(a\)</math> sont <math>\(2\)</math> et <math>\(3\)</math>.
    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter
      25 novembre 2012 à 15:42:31

      Bravo Janeo :D . Voici une série de problème tiré de différents olympiades nationaux .

      Problème 1:


      On considère l'ensemble :
      <math>\(E=\{5,55,105,155,...,1955,2005\}\\)</math> .
      Soit <math>\(A\)</math> une partie de <math>\(E\)</math> ne contenant pas deux nombres dont la somme est égale a <math>\(2010\)</math> .
      Démontrer que : <math>\(Card(A)\leq 22\)</math>.

      Problème 2:


      Dans un carré <math>\(ABCD\)</math>, soient <math>\(F\)</math> le milieu du coté <math>\(CD\)</math> et <math>\(E\)</math> un point du coté <math>\(AB\)</math> tel que <math>\(AE > EB\)</math> . La parallèle a la droite <math>\(DE\)</math> passant par <math>\(F\)</math> coupe le coté <math>\(BC\)</math> en <math>\(H\)</math>.
      Prouver que que la droite <math>\(FH\)</math> tangente au cercle inscrit dans le carré <math>\(ABCD\)</math> .

      Problème 3 :


      soit <math>\(a_{1},a_{2},...a_{n}\)</math> des entiers naturels non nuls et deux a deux distincts .
      Démontrer que :
      <math>\(\frac{a_{1}}{2}+\frac{a_{2}}{8}+...+\frac{a_{n}}{n2^{n}}\geq 1-\frac{1}{2^n}\)</math>.

      Amusez vous bien :) .
      • Partager sur Facebook
      • Partager sur Twitter
      Anonyme
        26 novembre 2012 à 11:02:49

        Bonjour,

        Problème 1
        Petite incertitude sur mon raisonnement mais il me semble que l'inégalité est stricte autrement dit que le cardinal maximal est 21 :o

        E a 41 éléments.( de la forme <math>\(50n+5, n=0,...,40\)</math>)
        Compte tenu des éléments formant <math>\(E\)</math>, pour tout <math>\(a\)</math> de <math>\(E\)</math> , il existe un <math>\(b\)</math> unique tel que <math>\(a+b = 2010\)</math>, sauf <math>\(1005\)</math> qui est isolé.
        On peut donc décomposer E en <math>\(E=F \cup G \cup [1005]\)</math> où <math>\(F\)</math> et <math>\(G\)</math> contiennent 20 éléments tels que <math>\(a+b \neq 2010\)</math> dans <math>\(F\)</math> et dans <math>\(G\)</math> et tel que <math>\(\forall a \in F, \; \exists b \in G: a+b = 2010\)</math> et inversement .
        Il est donc clair que tout sous ensemble <math>\(A\)</math> respectant la condition imposée doit être inclus (au sens large )dans <math>\(F\)</math> ou <math>\(G\)</math> et peut toujours contenir <math>\(1005\)</math>.
        Le cardinal maximal de <math>\(A\)</math> est donc a priori 21.


        Problème 2
        il me semble qu'il y a une erreur de frappe. C'est EH qui est tangente au cercle et non FH ( le cercle inscrit passe par F)
        Faute d'avoir trouvé une solution élégante purement géométrique( existe-t-elle ?), je propose une solution un peu calculatoire.

        Soit O le centre du cercle inscrit, G le milieu du côté BC. Soit <math>\(a\)</math> la longueur du côté du carré.

        L'angle <math>\(\alpha = \widehat{CDE}= \widehat {AED}\)</math> définit entièrement la géomtrie du problème.
        Il est facile de calculer GH =CH -a/ l'angle CFH valant aussi <math>\(\alpha\)</math>
        On obtient <math>\(GH= \frac{a}{2}( \tan \alpha -1)\)</math>

        On considère alors la tangente au cercle coupant BC en H'. On va montrer que GH'=GH .

        Soit <math>\(2\beta\)</math> l'angle au centre intercepté par les tangentes issues de E
        Alors l'angle intercepté par les tangente issues de H' vaut <math>\(\pi/2 -2\beta\)</math>
        On en déduit <math>\(GH'= =\frac{a}{2} \tan(\pi /4 -\beta) = \frac{a}{2}(\frac{1-\tan \beta}{1+\tan \beta})\)</math>.
        On établit la relation entre <math>\(\alpha\)</math> et <math>\(\beta\)</math> en calculant de deux façon EF', F' milieu de AB et contact du cercle inscrit.
        Je passe les détails fastidieux mais élémentaires . On obtient: <math>\(\tan \beta=\frac{2}{\tan \alpha }-1\)</math> et on aboutit facilement en substituant ce résultat dans l'expression à GH' que GH'=GH.
        D'où la conclusion.


        Edit
        problème 3
        Il faut montrer que la somme minimale que l'on peut obtenir avec un choix arbitraire de <math>\(n\)</math> entiers non nuls et distincts reste inférieure au second membre.
        Pour un choix arbitraire <math>\((a_1,...,a_n)\)</math> , l'inégalité du réordonnement nous permet d'affirmer que la somme du premier membre est minimale si <math>\(\sum a_i b_j ,\; b_j = \frac{1}{j2^j}\)</math> est réalisée lorsque les deux suites sont rangées en ordre contraire.
        Dans ces conditions, il est clair que le n-uplet qui réalisera le minimum des minimums est <math>\((1,2,...,n)\)</math>
        Alors la somme devient <math>\(\frac{1}{2} +\frac{1}{2^2}+...+\frac{1}{2^n}\)</math>, série géométrique dont la somme est égale au second membre.
        Donc tout choix de n-uplets respectant les conditions de l'énoncé vérifie l'inégalité.
        • Partager sur Facebook
        • Partager sur Twitter
          2 décembre 2012 à 15:07:39

          Bravo Nabucos du sans faute :D . Petite remarque pour le problème 1 , on peut procédé autrement
          il suffit d'appliquer le principe des tiroirs au 21 ensembles :
          <math>\(\{5, 2005\}, \{55, 1955\}, \ldots \{955, 1055\}, \{1005\}\)</math> .
          Voici une nouvelle série tiré de deux épreuves qu'on a passé dernièrement :

          Problème 1


          Trouver toutes les fonctions <math>\(f:\mathbb{R}\to \mathbb{R}\)</math> vérifiant l’équation suivante :
          <math>\(\[ \forall x,y \in \mathbb{R} , f(y+f(x))-f(x+f(y))=f(x-y)(f(x+y)-1) \]\)</math>

          Problème 2


          Montrer que pour tout réels strictement positifs <math>\(x,y,z\)</math> tel que :
          <math>\(x+y+z=18xyz\)</math> l'inégalité suivante est vrai :
          <math>\(\frac{x}{\sqrt{x^2+2yz+1}}+\frac{y}{\sqrt{y^2+2zx+1}}+\frac{z}{\sqrt{z^2+2xy+1}}\geq 1\)</math>.
          déterminer le cas d'égalité .

          Problème 3 :


          Soit <math>\(ABC\)</math> un triangle a angles aigus ,tel que <math>\(AB \neq BC\)</math>.
          soit <math>\(M\)</math> le milieu de <math>\(AC\)</math>
          <math>\(N\)</math> le point ou la médianne <math>\(BM\)</math> rencontre a nouveau le cercle circonscrit au triangle <math>\(ABC\)</math>
          <math>\(H\)</math> l'orthocentre du triangle <math>\(ABC\)</math>
          <math>\(D\)</math> le point sur le cercle circonscrit tel que l'angle <math>\(\widehat{BDH}=90\)</math> .

          <math>\(K\)</math> est le point tel que <math>\(ANCK\)</math> est un parallélogramme .

          Montrer que les droites <math>\(AC\)</math> , <math>\(KH\)</math> et <math>\(BD\)</math> sont concourantes .
          • Partager sur Facebook
          • Partager sur Twitter
          Anonyme
            5 décembre 2012 à 21:14:51

            Bonsoir,

            Je relance en tentant une solution pour le problème 2 proposé par Oty :D
            Je garde les 2 autres en réserves en espérant d'autres participants
            ( il y en a eu récemment quelques uns ...feu de paille ? :'( )

            Soit S le premier membre de l'inégalité.
            On a les 3 inégalités évidentes:
            <math>\(x^2+y^2 \geq 2xy\)</math>
            <math>\(y^2+z^2 \geq 2yz\)</math>
            <math>\(x^2+z^2 \geq 2xz\)</math>
            Alors en substituant aux produits croisés leur majorant, on a:
            <math>\(\sqrt{x^2+2yz +1} \leq \sqrt{x^2+y^2+z^2 +1}\)</math>
            <math>\(\sqrt{y^2+2xz +1} \leq \sqrt{x^2+y^2+z^2 +1}\)</math>
            <math>\(\sqrt{z^2+2xy +1} \leq \sqrt{x^2+y^2+z^2 +1}\)</math>

            Il est clair que la majoration suivante de S en découle:
            <math>\(S \geq \frac{x+y+z}{\sqrt{x^2+y^2+z^2 +1}}\)</math>

            Utilisant l'IAG, je redémontre une relation classique valable pour n variables:
            <math>\((x+y+z)\geq 3(xyz)^{1/3}\)</math>
            <math>\((\frac{1}{x}+\frac{1}{y}+\frac{1}{z} \geq 3 (\frac{1}{xyz })^{1/3}\)</math>
            <math>\((x+y+z)(\frac{1}{x}+\frac{1}{y}+\frac{1}{z} ) \geq 9\)</math>

            La condition de l'énoncé est alors utilisée:
            <math>\(x+y+z =18xyz \Rightarrow 18xyz (\frac{1}{x}+\frac{1}{y}+\frac{1}{z} ) \geq 9\)</math> qui se simplifie en :
            <math>\(2xy+2yz+2xz \geq 1\)</math>
            En remplaçant 1 par ce majorant dans l'inégalité trouvée précedemment, il vient: <math>\(S \geq \frac{x+y+z}{\sqrt{x^2+y^2+z^2 +1}}\)</math> devient
            <math>\(S\geq \frac{x+y+z}{\sqrt{x^2+y^2+z^2 +1}} \geq \frac{x+y+z}{\sqrt{x^2+y^2+z^2 + 2xy+2yz+2xz }}=1\)</math>

            (NB: égalité , pour <math>\(x=y=z =1/\sqrt{6}\)</math> ...sauf erreur )





            • Partager sur Facebook
            • Partager sur Twitter
              10 décembre 2012 à 17:21:59

              D'autres exos peut-être ?
              • Partager sur Facebook
              • Partager sur Twitter
              Practice makes better !
              Anonyme
                10 décembre 2012 à 19:06:16

                Bonsoir,

                Bonsoir Woop ...ben, il en reste 2 à résoudre... :D
                • Partager sur Facebook
                • Partager sur Twitter
                Anonyme
                  11 décembre 2012 à 23:36:34

                  Bonsoir,

                  Je donne une solution pour le problème de géométrie,...sans illusion sur l'intérêt que cela peut susciter .

                  Je laisse le problème 1 qui est quand même accessible ,... il me semble .

                  Image utilisateur

                  cliquer sur la miniature pour voir la figure

                  Soit I l'intersection de BD et AC. Pour montrer que HK passe par I, on va chercher à montrer que H est aussi l'orthocentre du triangle BMI.
                  BH est déjà une hauteur. Pour montrer que MD en est une autre, on doit donc montrer que DH passe par M.
                  Enfin si <math>\($ \widehat{HKN}=\pi/2} $\)</math>, HK sera la troisième hauteur et passera par I..
                  Soit F l'intersection de DH avec le cercle circonscrit à ABC.
                  Alors BF est un diamètre du cercle puisque : <math>\(\widehat{BDF} = \pi/2\)</math>.
                  On a donc aussi: <math>\($ \widehat{BAF}=\widehat{BCF} = \pi /2$\)</math>.
                  Donc AH est parallèle à FC et AF est parallèle à CH.
                  Ainsi AFCH est un parallélogramme.
                  Les diagonales se coupent donc en leurs milieux.

                  Conclusion: M appartient bien à DHF et est le milieu de HF. MH est donc bien une hauteur de BCI, il reste à prouver que HK est perpendiculaire à BM.

                  On a donc MH=MF, mais aussi par construction MN=MK puisque ANCK est un parallèlogramme. Les triangles MNF et MKH sont égaux. Or on a aussi évidemment <math>\($\widehat{MNF}=\pi/2$\)</math> puisque <math>\(\widehat{BNF}\)</math> est aussi un angle droit.
                  Donc, on a bien <math>\($\widehat{HKM}=\pi/2$\)</math> .

                  C'était le dernier élément attendu pour pouvoir conclure.
                  AC,HK et BD sont bien concourantes en I. :p
                  • Partager sur Facebook
                  • Partager sur Twitter
                    12 décembre 2012 à 18:29:30

                    Bonsoir ,
                    Excellent Nabucos 2\3 , il en reste 1) attention il a l'air simple , mais il comporte un piège...
                    • Partager sur Facebook
                    • Partager sur Twitter
                      13 décembre 2012 à 23:49:10

                      Pour le problème 3, ça a l'air de marcher dans le cas d'un triangle à angles obtus

                      (j'edite et je meuble, j'ai juste foiré ma figure et je trouvais un truc bizarre, je voulais le faire partager, puis j'ai corrigé ma figure et tien ça marche, donc go editer ton partage foireux ^^)
                      • Partager sur Facebook
                      • Partager sur Twitter
                      Anonyme
                        14 décembre 2012 à 9:46:59

                        Bonjour,

                        à Grob
                        a priori ,effectivement avec un angle obtus ( aussi bien en A qu'en B et C ), le résultat reste vrai. J'ai manipulé avec geogebra la figure que j'ai postée. Il y a juste à adapter la construction de D lorsque l'orthocentre est extérieur au triangle ABC.
                        Le démonstration que j'ai proposée me semble rester valable.

                        Oty pourrait peut-être nous dire pourquoi cette condition et si quelque chose nous échappe... :o

                        Par contre la condition <math>\(AB \neq BC\)</math> évite que la figure ne dégénère , les 3 droites devenant parallèles, BD devenant la tangente en B au cercle, . ...quoi que ...on pourait considérer ce cas comme un cas limite avec l'intersection rejetée à l'infini :)

                        Edit
                        à Oty
                        par contre pour le problème 1, je laisse à d'autres le soin de tomber éventuellement ...dans le piège :diable:
                        J'ai assez donné sur ce coup,il me semble.
                        • Partager sur Facebook
                        • Partager sur Twitter
                          14 décembre 2012 à 20:56:24

                          @Nabucos , Concernant le problème 3) moi non plus je ne vois pas l'utilité de la condition d'angle obtus , je suppose que c'est simplement pour nous facilité le dessin de figure , ma solution repose sur le théorème des axes radicaux , a aucun moment on a eu besoin d'utilisé cette hypothèse dans la démonstration .
                          Concernant le problème 1 , si c'est possible si vous avez déjà une solution sous la main , vous pouvez me la montrer en pm pour voir si vous avez échappé au piège :D .
                          j' essaierai de poster ma solution le dimanche si personne ne propose de tentative ...
                          • Partager sur Facebook
                          • Partager sur Twitter
                          Anonyme
                            16 décembre 2012 à 19:24:15

                            Bonsoir,

                            @oty

                            pour le problème 1, il me semble que le piége est de ne pas vérifier qu'une condition nécessaire doit aussi être suffisante ( vérifier qu'une solution trouvée est bien solution de l'équation intiale)

                            Si ce n'est pas cela , c'est que je me suis planté... :'(
                            • Partager sur Facebook
                            • Partager sur Twitter
                              18 décembre 2012 à 21:11:22

                              Bonsoir ,
                              @nabucos ,
                              Voici le piège bien détaillé , il faut bien faire attention a un point de la démonstration que :
                              en logique :
                              <math>\((\forall x\in E): P(x)\vee Q(x)\)</math>; n'est pas équivalente a <math>\([(\forall x\in E): P(x)]\vee [(\forall x\in E): Q(x)] .\)</math>
                              • Partager sur Facebook
                              • Partager sur Twitter
                                21 décembre 2012 à 22:36:32

                                Voici la solution du problème restant :
                                on pose <math>\(P(x,y)\)</math> l'assertion :
                                <math>\(f(y+f(x))-f(x+f(y))=f(x-y)(f(x+y)-1)\)</math>
                                on <math>\(P(x,x)\)</math> donne <math>\(f(0)(f(2x)-1)=0\)</math>
                                si <math>\(f(0)\neq 0\)</math> alors <math>\(f(x)=1\)</math> quelque soit x qui vérifie l’équation .
                                sinon , supposant
                                <math>\(f(0)=0\)</math>
                                <math>\(P(x+y,y)+P(y,x+y)\)</math> donne <math>\((f(x+2y)-1)(f(x)+f(-x))=0\)</math>
                                cette démarche nous permet de contourné le piège .
                                en effet s'il existe un <math>\(a\in \mathbb{R}\)</math> tel que <math>\(f(a)+f(-a)=0\)</math>
                                alors <math>\(f(a+2y)-1=0\)</math> quelque soit y dans R , en prenant <math>\(y=\frac{x-a}{2}\)</math>
                                on obtient <math>\(f(x)=1\)</math> quelque soit x , qui est bien une solution .
                                Maintenant si
                                <math>\(f(-x)=-f(x)\)</math>
                                il suffit de comparer <math>\(P(x,y)\)</math> avec <math>\(P(-x,-y)\)</math>
                                on arrive a : <math>\(f(x+y)=0\)</math> quelque soit x,y dans R , d'ou
                                <math>\(f(x)=0\)</math> quelque soit x dans R , qui est aussi une solution QED .
                                • Partager sur Facebook
                                • Partager sur Twitter
                                Anonyme
                                  22 décembre 2012 à 7:41:20

                                  Bonjour,

                                  J'avais sous le coude une solution qui conclut sans nécessité , il me semble, d'avoir à contourner ce piége subtil et inhabituel , mais en vérifiant simplement (comme annoncé précédemment ) si les solutions trouvées sont bien solution de l'équation initiale , éliminant ainsi une fausse solution.
                                  (...sauf erreur de logique que je ne vois pas dans ma façon de faire :o )

                                  j'aboutis évidemment au départ aux mêmes conclusions <math>\(f(x)=1\)</math> est une solution
                                  sinon <math>\(f(0)=0\)</math> .
                                  On vérifie immédiatement dans ce cas que <math>\(f(x)=0\)</math> est aussi solution.
                                  On cherche alors d'autres solutions.

                                  On fait <math>\(y=0\)</math> dans l'équation de départ..
                                  Il vient alors :
                                  <math>\(f(f(x))-f(x)=f(x)(f(x)-1)\)</math> soit <math>\(f(f(x))=[f(x)]^2\)</math>
                                  On résoud cette nouvelle équation qui conduit à la solution <math>\(f(x)=x^2\)</math>.
                                  Avant d'annoncer que c'est une solution, ( le piége tel que je le voyais), on vérifie si c'est bien une solution de l'équation de départ .
                                  Et en fait ce n'en est pas une.
                                  La démarche illustre ainsi que les équations plus simples obtenues en général pour résoudre une équation fonctionnelle sont des conditions seulement nécessaires , et pas toujours suffisantes.
                                  • Partager sur Facebook
                                  • Partager sur Twitter
                                    22 décembre 2012 à 11:46:29

                                    Comentaire par rapport à la réponse de nabucos :
                                    Quand tu résous ta dernière équation je suis pas d'accord.

                                    La seule chose que cette équation montre c'est (selon moi) : <math>\(\forall x \in Im(f), f(x)=x^{2}\)</math>
                                    Le Im f est très important...
                                    Par exemple, la fonction caractéristique d'un ensemble <math>\(A \subset \matbb{R}\)</math> avec <math>\(1 \in A\)</math> et <math>\(0 \notin A\)</math> vérifie l’équation <math>\(f(f(x))=[f(x)]^2\)</math>, quel que soient les autres éléments de A...

                                    En fait, j'étais justement bloqué là dessus ^^


                                    ps : oty tu as mis un égal pour f(a) + f(-a) = 0 là où si j'ai bien compris il faut un signe différent de ;)
                                    et quand tu dis f(x) = 1 quel que soit x alors que tu as supposé 5 lignes avant f(0)=0, je trouve ça un peu tiréé par les cheveux ton raisonnement...
                                    • Partager sur Facebook
                                    • Partager sur Twitter
                                    Anonyme
                                      22 décembre 2012 à 20:39:05

                                      Bonsoir,

                                      @Grob,

                                      en fait je n'ai pas précisé, mais je n'ai cherché que des solutions continues pensant que l'équation initiale impliquait la continuité de <math>\(f\)</math>. Mais, suite à ta remarque, j'ai réexaminé ce que j'ai fait sur cette continuité. et c'est incorrect ...donc je ne sais pas la prouver , donc se ramener à <math>\(f(f(x))=[f (x)]^2\)</math> sans hypothèse de continuité semblerait une impasse...malgré la simplicité apparente de l'équation.
                                      A priori la solution d'Oty évite cette incertaine question.( et logiquement les solutions contre exemple que tu as donné ne devrait pas non plus être solution de l'équation initiale. )
                                      • Partager sur Facebook
                                      • Partager sur Twitter
                                        23 décembre 2012 à 17:13:07

                                        En y réfléchissant, si je prend entre -1 et 1 f(x)=x² et f(x)=1 sur tous les autres réels on a quand même une fonction continue qui vérifie f(f(x))=f(x)²

                                        Mais effectivement ça m'étonnerais beaucoup que ces fonctions vérifient l’équation de départ.
                                        (J'adore l'astuce utilisée par Oty qu'il faut vraiment aller chercher loin ^^)
                                        • Partager sur Facebook
                                        • Partager sur Twitter
                                          26 décembre 2012 à 14:11:42

                                          Bonjour , voici un nouveau problème très intéressant a faire et très abordable , il suffit juste de connaitre le cours sur les limites .

                                          Fonction :


                                          soit <math>\(f\)</math> une fonction définie sur <math>\(\mathbb{R}\)</math> et vérifiant les conditions suivantes :
                                          1)<math>\(\lim_{x\to 0} f(x)=0\)</math>
                                          2)<math>\(\lim_{x \to 0} \frac{f(x)-af(bx)}{x}=0\)</math> , avec (<math>\(0<a<1\)</math> et <math>\(0<|b|<1\)</math> )
                                          Prouver que :
                                          <math>\(\lim_{x\to 0} \frac{f(x)}{x}=0\)</math> .

                                          Au plaisir :) .
                                          • Partager sur Facebook
                                          • Partager sur Twitter
                                            16 septembre 2018 à 15:27:07

                                            Il faut montrer que cette sigma égale à

                                            (1/2)-(1/n)-(1/n+1)+n 

                                             Ce résultat permet de montrer cette inégalité pour n=2010

                                            • Partager sur Facebook
                                            • Partager sur Twitter
                                              16 septembre 2018 à 19:50:59

                                              joli déterrage d'un sujet qui anima pendant assez longtemps ( avec deux ou trois autres perdus quelque  part, ...en attendant un autre déterrage :lol:)   une activité ludique de bon niveau d'un   forum maths plus actif qu'aujourd'hui ,  avant de s'étioler progressivement avec la disparition progressive du site ou du forum de nombreux contributeurs . 

                                              In memoriam, :ange: ...merci aux modérateurs de ne pas clore!  Même si je doute fort qu'il y ait le quorum suffisant pour faire revivre ce type d'animation.

                                              Le déterreur qui vient de s'inscrire  revient  .... sur le tout premier exercice proposé!  ... ce qu'il faut deviner!  

                                              Edit

                                              par curiosité, j' ai regardé la solution proposée   ...en 2010! 

                                                Elle explique sans doute l'intervention de Aarabzouhir . La formule  qu'il indique est juste même si c'est pas très clairement formulé, mais je soupçonne qu'il a pensé que le calcul de la somme dans la solution proposée était faux... ce qui semble le cas à première vue , sauf que, "à seconde vue", :euh: c'est un simple problème de lisibilité!  La formule ne va pas à la ligne et est tronquée ou alors il faut faire un gros zoom sur la page ! Avec un clic droit sur la formule , on peut trouver la ligne Mathjax complète ! :p 

                                              -
                                              Edité par Sennacherib 17 septembre 2018 à 13:54:07

                                              • Partager sur Facebook
                                              • Partager sur Twitter
                                              tout ce qui est simple est faux, tout ce qui est compliqué est inutilisable
                                                19 septembre 2018 à 14:01:20

                                                Ah oui, je me souviens de ce topic, vous étiez beaucoup trop chauds pour que j'espère y participer un jour. :D

                                                Cela dit de lire tous ces vieux pseudos, ça me rend nostalgique. C'était le bon vieux temps...

                                                -
                                                Edité par melepe 19 septembre 2018 à 14:01:36

                                                • Partager sur Facebook
                                                • Partager sur Twitter
                                                  8 novembre 2018 à 20:32:30

                                                  8 ans déjà, il a fallu que je m'identifie sur le site en venant chercher une information rapide au sujet de Python, pour que je sois surpris et ému par cette notification nostalgique, le bon vieux temps. 

                                                  Le forum était resté actif pendant deux ans, je n'avais aucune idée qu'on y avait autant contribué ( 55 pages quand même ), je me souviens des étés 2010 et 2011 où le forum était le plus actif, plusieurs exercices par jour, des nouveaux membres qui avaient rejoint ce marathon instructif au fil des mois, j'en ai une petite larme aux yeux :') @Sennacherib Toutefois je me rappelle que l'activité du sujet avait fini par baisser graduellement juste avant la transformation du site, les contributeurs chevronné s’ennuyaient probablement et il n'y avait pas suffisamment de nouveaux contributeurs pour relayer la flamme olympique :p, de plus je venais d'entrer en prépa et je n'avais plus le temps d'entretenir le forum. 

                                                  Pour anecdote, en 2016 par le plus grand des hasard j'ai rencontré un des anciens membres du topic, nous nous sommes découvert bien d'autres affinités et nous sommes devenus par la suite de très bon amis encore en contact régulier jusqu'à ce jour. Somme toute, ce fut une très belle expérience et un excellent passe-temps dont on découvre les milles bénéfices en milieu d'études supérieures ( développements de réflexes, stratégie de résolutions de problèmes ...) . Merci au déterreur et à tous les contributeurs !

                                                  PS: @Arabzouhir, Je te conseille ce site https://artofproblemsolving.com/, si tu ne le connais pas et si les olympiades de maths t'intéressent, tu peux t'y entraîner. Tu y trouveras des articles, des cours, une excellente rubrique regroupant des sujet d'olympiades nationaux ou de diverses compétitions (https://artofproblemsolving.com/community/c13_contest_collections), et le forum est toujours aussi actif et regroupe la communauté internationale des passionnés d'olympiades.



                                                  • Partager sur Facebook
                                                  • Partager sur Twitter
                                                    9 novembre 2018 à 14:38:20

                                                    Elionor, le retour ! 

                                                    le forum olympiades est bien mort, et l'encéphalogramme des maths en général  ne décèle aujourd'hui que des sursauts avant la mort cérébrale  :ange:  .... en attendant une Pâques improbable pour la résurrection,   

                                                    les matheux cherchent leur bonheur ailleurs, comme le site indiqué. 

                                                    J'y ai sévi assez longtemps mais sous un autre pseudo devenu anonyme! je ne sais pas encore quand le pseudo actuel va devenir aussi anonyme!

                                                    • Partager sur Facebook
                                                    • Partager sur Twitter
                                                    tout ce qui est simple est faux, tout ce qui est compliqué est inutilisable
                                                      26 février 2021 à 20:58:09

                                                      j'ai un exo :

                                                      0<=a<=b<=c<=1

                                                      mq  : a/(bc+1)+b/(ac+1)+c/(ab+1)<=2

                                                      • Partager sur Facebook
                                                      • Partager sur Twitter
                                                        31 mai 2021 à 20:19:33

                                                        pour l'exo précédent:

                                                        on a abc+1<=ab+1

                                                        d'ou a/(bc+1)+b/(ac+1)+c/(ab+1)<= (a+b+c)/(abc+1)

                                                        donc montrons que (a+b+c)/(abc+1):

                                                        on a : a+b<=ab+1 ; car: ab+1-a-b=a(b-1)-(b-1)=(a-1)(b-1)et 0<=(a-1)(b-1)

                                                        d'ou (a+b+c)/(abc+1)<=(ab+1+c)/(abc+1)

                                                        or on a: (ab+1+c)/(abc+1)=1+((1-ab)(c-1)+1)/(abc+1)

                                                        et puisque (1-ab)(c-1)+1<=(abc+1)

                                                        donc a/(bc+1)+b/(ac+1)+c/(ab+1)<=2:-°

                                                        -
                                                        Edité par Man-OsBios 31 mai 2021 à 20:23:38

                                                        • Partager sur Facebook
                                                        • Partager sur Twitter

                                                        Les exercices d'olympiade

                                                        × Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
                                                        • Editeur
                                                        • Markdown