Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Mon retour sur la STI2D

    6 juillet 2019 à 21:58:09

    Salut,

    Me voilà avec un bac STI2D obtenu mention Très Bien (17.04 de moyenne générale), je trouve ça plutôt utile de faire un compte-rendu sur ces deux ans écoulées dans cette filière tant adulée d'une part et tant critiquée de l'autre.

    Je vais décomposer cela en deux grandes parties, la première et la terminale, qui comporteront chacune une brève présentation des matières (technologiques, scientifiques, linguistiques). Mon but ici n'est pas de vous promouvoir la STI2D mais de vous la présenter car je trouve qu'il y a assez peu de retours complets dessus et c'est un peu la plongée dans le monde de l'inconnu (un peu ce que j'ai fait en seconde quoi).

    Avant de commencer, en seconde j'ai suivi l'enseignement d'exploration Sciences de l'Ingénieur dans lequel on s'est beaucoup amusé, cela m'a donné envie de continuer dans une filière liée à tout ce qui touche à l'électronique et l'informatique. J'avais donc le choix entre S SI et STI2D, bon en réalité non, j'avais le choix entre STI2D et STI2D, j'avais des moyennes à chier (très clairement) en mathématiques et en physique ce qui n'a pas convaincu à mon dernier conseil de classe, donc oust chez les gueux (pas vraiment, enfin presque).

    Ici donc commence mon périple de 24 mois dans cette filière technologie.

    I. Première STI2D

    1) Matières technologiques

    Dès votre arrivée en première, on va vous présenter la matière phare de la filière, celle qui vous suivra durant 2 ans, l'Enseignement Technologique Transversal (aussi abrégé ETT voire même ET car chiant à mourir à dire en entier). Cette matière est l'exact Sciences de l'Ingénieur des S SI, vous y apprendrez globalement la même chose: de l'électronique (toutes les lois telles que Ohm, mailles, noeuds, et plein d'autres), de l'informatique (fonctionnement d'un microcontrôleur, programmation de puce (souvent en "blocs" avec Flowcode, en Phyton voire en C pour les plus téméraires) et pas mal de réseau (fonctionnement, types de réseaux, comment se construit une IP, etc)) et bien évidemment, ce que tout le monde déteste en général, la mécanique (forces, Principe Fondamental de la Statique et de la Dynamique, résistance des matériaux, etc).

    Préparez-vous à avoir énormément de paperasse, d'ici la fin des deux ans vous avez de quoi alimenter un barbecue pendant de nombreuses heures. Plus sérieusement, c'est la matière la plus importante qui a d'ailleurs le plus gros coefficient au bac (8). Même si en général c'est assez facile de suivre, ne vous laissez pas trop aller.

    Je passe brièvement sur l'Enseignement Technologique en LV1 où c'est de l'anglais mais appliqué, en gros vous apprenez les termes vus en ETT en anglais.

    2) Matières scientifiques

    En mathématiques, vous verrez pas mal de chapitres durant cette première année. La trigonométrie la lancera sûrement avec le cercle trigo. etc, ensuite vous ferez pas mal d'études de fonction, de dérivation, vous posez les bases pour la terminale. Par contre, il y a un mot que vous n'aurez plus l'habitude d'entendre (et ce même pour la terminale) c'est "théorème", personnellement en deux ans je n'ai entendu ce mot qu'une seule fois (et encore c'est juste une énumération d'un théorème, aucune application). Certains trouveront ça bien, perso je doute que ce soit une bonne idée d'arrêter de travailler avec des théorèmes (évidemment la base ne compte pas, vous vous servirez toujours de Pythagore/Thalès/etc ne rêvez pas non plus) car on perd l'habitude et certains voies sup risquent d'être déroutantes dans ces cas là.

    En physique-chimie vous aurez beaucoup d'électrique (vous verrez à peu près la même chose qu'en ETT mais sous une forme différente et plus scientifique évidemment), d'ondes (mécanique et électromagnétique) mais surtout beaucoup de chimie "générale" (comportement des atomes, ionisation, règles du duet et de l'octet, etc).

    3) Matières littéraires

    Pour le français, ça reste du français comme dans à peu près toutes les filières hors-L, pas grand chose de spécial ne vous attend. Vous aurez des bouquins à lire, des textes à étudier, tout ça pour terminer avec la fameuse épreuve anticipée qui se décompose en un oral de 20 minutes et un écrit de 4 heures qui vous servira de bonus ou malus pour le bac final.

    Pour l'histoire (c'est pas littéraire mais bon), contrairement à toutes les autres filières connues (L/ES/S/STMG) vous n'en aurez qu'en première ce qui veut dire qu'il faut suivre pour assurer, les cours vont très vite (du moins avec le prof que j'ai eu) car il faut boucler un programme assez chargé en une seule année (qui ne comporte déjà pas énormément d'heures d'HG). Vous aurez, en même temps que les épreuves anticipées de français, un oral de 20 minutes dans lequel vous aurez deux sujets à traiter à l'oral (comme pour l'écrit dans les autres filières c'est une partie connaissances et une partie blabla dans laquelle vous parlerez d'un sujet depuis une image, un texte, ou un autre support).

    Pour l'anglais, c'est un niveau correct mais que je trouve assez pauvre au final, on apprend mais sans trop apprendre (c'est étrange à expliquer mais on n'a pas l'impression d'avancer). On acquière un vocabulaire beaucoup trop précis, beaucoup trop axé technique alors que la majorité des gens ne savent pas aligner 10 mots correctement conjugués et avec un vocabulaire correct.

    Pour l'espagnol ou l'allemand, comme toutes les autres filières c'est extrêmement basique et de toute manière personne n'y arrive en général donc ne soyez pas stressés si vous lâchez prise...

    II. Terminale STI2D

    1) Matières technologiques

    On rentre dans le dur, premièrement on va vous demander une spécialité qui va rythmer vos séances d'ETT pour l'année. Il en existe officiellement 4: AC (Architecture et Construction), EE (Energies et Environnement), ITEC (Innovation Technologique et Eco-Conception), SIN (Systèmes d'Information et Numérique). Grossièrement, on peut réduire les 4 spés à: architecture/plans, Proteus, SolidWorks ou programmation. Sachez que ça n'a aucune incidence sur votre bac en tant que tel, un STI2D AC vaut la même chose qu'un STI2D EE (de toute façon la spé n'apparaît pas sur le diplôme).

    Vers la mi-octobre on va vous parler d'un projet, vous aurez 70 heures pour concevoir une solution technique complète (étude de cas jusqu'à réalisation et validation). On vous laissera dans 99% des cas composer un groupe de 3/4 personnes (1 personne par spé) et chacun aura ses tâches à faire: vous commencerez en commun (étude du sujet, établissement du cahier des charges, conception préliminaire) puis pour le reste vous travaillerez sur votre domaine de prédilection tout en assurant une communication avec le reste de votre équipe.

    Ce projet compte au total pour un coef 12, soit le plus gros du bac STI2D mais qui en réalité comporte deux parties distinctes: un coef 6 qui sera la moyenne de vos revues de projet (donc notées par vos profs) et un autre coef 6 qui sera la soutenance finale de 20 minutes (10 présentation/10 discussion). C'est très facile d'exploser la note en projet, soyez juste sérieux et assidus (que vous le finissiez à temps ou non tant que vous êtes capable de tout expliquer c'est gagné).

    2) Matières scientifiques

    Pour les maths, vous compléterez la première avec les intégrales, les primitives, les fonctions logarithmes (népérien et base 10) ainsi que exponentielles, les nombres complexes (sous leurs trois formes), de la proba (statistiques, échantillonnages, lois à densité) et d'autres petites notions. Ici toujours aucun théorème d'appris en plus par rapport à la seconde.

    En physique, ce sera beaucoup plus (voire beaucoup trop) axé étude de cas à part en électrique: la mécanique (principe fondamental de la dynamique sur une voiture, étude de l'accélération, des forces, tout ça) ou en chimie (combustion de l'essence, notion de combustion complète et incomplète, etc). C'est un peu ce qui m'a déplu de la physique, on passe d'un très général à un très appliqué et c'est ce qui m'a fait réalisé mon "erreur de parcours" si je puis dire.

    3) Matières littéraires

    En philosophie, c'est à peu près la même qu'en ES/S moins la politique (pourquoi j'en ai aucune idée) et la notion d'Arts est liée à la notion de Technique (sûrement en lien avec la STI2D en soit).

    En anglais, vous êtes clairement pris pour un idiot (désolé de cette franchise) mais on apprend rien du tout. La prof que j'ai eu nous a introduit la notion de Mythes et Héros avec Spiderman (ce n'est pas une blague), je sais pas si c'est commun à tous, j'espère tout de même pas. Elle était très sympathique mais ses cours étaient sacrément bordéliques (je ne saurais même pas dire ce que j'ai appris en cours, merci Internet de tout coeur pour mon apprentissage de l'anglais on va dire).

    III. La STI2D en général

    Parlons de l'ambiance, vous serez sûrement dans une classe qui tourne dans les 20 élèves donc niveau attitude c'est très gérable pour les profs ce qui signifie que vous n'aurez pas de situation ingérable avec du chahut de partout (à part si vous manquez terriblement de chance). Par contre, c'est peut-être un poil trop relâché, la STI2D c'est un peu le cul entre deux chaises: filière convenable mais en même temps filière de récupération pour ceux qui n'en foutent pas une, donc on a des deux: des S ratés et des chômeurs nés. Un panel très large en somme ^^

    En ce qui concerne les professeurs, j'ai eu la chance d'avoir pour la partie Elec un prof en or: attentionné, pédagogue, toujours de bonne humeur, qui a la passion et l'envie de nous faire apprendre et ça change tout. C'est d'ailleurs grâce à lui que je me suis retrouvé en spé EE ^^.

    IV. Et pour après ?

    Après un bac STI2D, vous aurez à peu près les mêmes débouchées qu'un S: retirez juste toutes les prépas MPSI, etc réservées aux S et rajoutez juste une prépa TSI réservée aux STI2D. La plupart vont en DUT (généralement GE2I, informatique, etc), d'autres en BTS et les suicidaires comme moi directement en licence (Informatique pour ma part).

    Si vous êtes actuellement en STI2D et que vous souhaitez partir dans un DUT assez "chaud" ou en licence scientifique carrément, je vous conseille vivement de compléter le programme de STI2D avec celui de S en mathématiques (théorème des valeurs intermédiaires, la géométrie dans l'espace, tout ça). En ce qui concerne la physique, il y a tellement de choses à voir que je doute que ce soit possible en deux mois, tentez une réorientation en TS ou alors tant pis j'ai envie de dire (en réalité non mais ça va être chaud, accrochez-vous).

    Pour conclure, je suis satisfait de mes deux ans de STI2D, j'ai beaucoup appris, je me suis beaucoup amusé aussi. Cependant, si je revenais en seconde, j'aurais certainement forcé la S pour les choix post-bac et aussi parce que elle m'aurait sûrement été plus appropriée (manque cruel de théorie par moments, notamment en ETT).

    Maintenant que les filières générales n'existent plus telles qu'elles étaient auparavant, je sais pas si on peut vous "refuser" des spécialités sinon privilégiez toujours un bac général avec un trio Maths/Sciences de l'Ingé/Physique-Chimie. Si vraiment ça passe pas, envisagez la STI2D. Si vous êtes actuellement en STI2D, se réorienter en S ne vaudra sûrement pas le coup à part si vous souhaitez continuer dans la physique, la chimie, la biologie ou aller en prépa (telle que la MPSI), sinon vous aurez juste à vous remettre à niveau après le bac et ça devrait le faire.

    PS: ça n'a pas beaucoup été dit mais les filières techno sont aussi concernées par ces duos/trios de spécialité, donc si vous arrivez en STI2D, je vous en supplie prenez la spé Maths/Physique (qui de toute manière est le programme actuel de Maths/Physique de ce que j'ai pu voir dans les programmes alors j'imagine pas le niveau "général" sans la spé).

    Si vous avez des questions plus précises sur la STI2D n'hésitez pas ^^

    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter

    Mon retour sur la STI2D

    × Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
    • Editeur
    • Markdown