Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

MOOC et cours en ligne, un pas en arrière ?

    6 juin 2014 à 10:20:10

    Avant toute chose, ce sujet a une visé large. En parlant de MOOC, je ne me limite pas au mooc d'openclassrooms, mais à tout les services proposant ce type de cours sur internet. 

    Donc voila, comme on l'a tous constaté, depuis quelques temps déjà, les mooc fleurissent sur internet, et comme toute chose cette "mode" nous parvient majoritairement des sites anglophones. 

    C'est vrai que les mooc ont l'avantage d'être structurés, et nous permettent de nous organiser pour suivre les cours, et faire les exercices. Et souvent les mooc proposent une certification, bien que cette certification n'est qu'une grosse blague qui n'a aucune valeur. Bref, revenons à l'intitulé de mon sujet "Mooc et cours en ligne, un pas en arriére ?" 


    Selon moi les mooc c'est vraiment de l'anti-web. Pourquoi ? Les mooc nous imposent des semaines de cours, et du contenu limité quantitativement selon les semaines. On doit s'inscrire pour visionner les cours, faire les exercices, bref il y a beaucoup trop de contrainte. Je reproche au mooc en faite d'avoir un côté trop studieux et scolaire.

    Or le système des mooc s'oppose aux libertés que nous offrent internet. Du contenu quand je veux, où je veux, comme je veux et surtout autant que je veux. Donc pour moi, les mooc c'est un peu un pas en arriére. On revient à un système traditionnel de "cours du soir", avec toute les contraintes qui vont avec.

    Je ne sais pas si vous partagez mon point de vue, mais personnellement je préfère des cours comme ceux de Hugo Larochelle (sur l'intelligence artificiel), qui sont aussi bien structuré et de qualité, et que surtout je peux visionner quand je veux ! 

    Voila, ce n'est que mon avis et j'aimerai savoir ce que vous en pensez ? 

    -
    Edité par Roky974 7 juin 2014 à 10:04:15

    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter
      6 juin 2014 à 10:39:41

      Tu oublies que le M de MOOC veut dire "massive", comme dans MMORPG.

      Cela implique (dans le concept en tout cas) une interaction entre les participants, dans le but de créer une émulation et de la motivation entre eux.

      Et pour que les participants soient en mesure d'interagir, je pense qu'il est préférable qu'ils en soient au même niveau dans le cours, d'où les agenda établis.

      -
      Edité par Clems 6 juin 2014 à 10:40:06

      • Partager sur Facebook
      • Partager sur Twitter
        6 juin 2014 à 10:52:43

        Justement, derrière le M de "massive" se cache d'autre contraintes.. Le rythme des cours sont fait pour satisfaire la majorité, mais le rythme imposé n'est pas forcement le plus adapté pour des participants pris individuellement. 

        Pour ce qui est de l'émulation, les forums d'entraides traditionnels font très bien l'affaire. 

        -
        Edité par Roky974 6 juin 2014 à 10:52:53

        • Partager sur Facebook
        • Partager sur Twitter
          6 juin 2014 à 11:03:13

          Cela implique (dans le concept en tout cas) une interaction entre les participants, dans le but de créer une émulation et de la motivation entre eux.

          TL;DR : C'est juste de la hype.

          Perso, quand j'étais à la fac, je n'avais presque aucune interaction avec les autres gens de ma promo concernant les cours. De temps en temps on se posait des questions pour être sûrs d'avoir compris mais sinon, les seules vraies interactions que j'avais avec mes camarades de promo, c'était surtout pour faire des soirées et se marrer.

          Je ne prétends pas généraliser mon cas, mais en ce qui me concerne, limiter les cours dans une timeline précise, avec des contraintes horaires, c'est prendre une nouvelle fois le web pour le minitel 2.0, c'est hype ("ouah, ces cyber-salles de classe !"), mais j'ai de très gros doutes quant aux qualités pédagogiques intrinsèques de ce système, et surtout je ne vois pas vraiment de raison valable de faire du MOOC pour du MOOC, du moins dans le format actuel.

          Là où ça peut vraiment avoir un intérêt, c'est par exemple dans le cas de grandes universités qui filment leurs cours pendant l'année (et ça, ça existe sur le web depuis 20 ans), ce qui permet de les suivre gratuitement. Je me suis fait plaisir à replonger pendant un semestre dans le machine learning en suivant les cours magistraux de Cambridge comme ça, et c'était franchement cool parce que ce sont des cours dispensés par des grands pontes du domaine. Par contre, je ne vois pas ça comme une formation diplômante qui puisse donner lieu à une quelconque forme de certification valable. C'est bien pour la culture, mais c'est tout.

          • Partager sur Facebook
          • Partager sur Twitter
          Zeste de Savoir, le site qui en a dans le citron !
            6 juin 2014 à 11:03:22

            Edit : mon post s'addresse à l'OP, le lama a posté entre temps :)

            Si tu prends les participants individuellement, tu n'es plus dans le contexte d'un MOOC.

            C'est comme dire "prendre le bus apporte des contraintes qui n'existent pas si on fait tous le trajet séparément". C'est une simple évidence, mais tu oublies que prendre le bus apporte d'autres avantages qui ne font pas de sens si tu es seul dedans.

            Et l'émulation est plus forte si tu es entouré par des personnes dans la même "galère" que toi.
            Pour la même raison que des personnes paient des abonnements à une salle de sport, alors que tu peux très bien te débrouiller seul.

            -
            Edité par Clems 6 juin 2014 à 11:06:15

            • Partager sur Facebook
            • Partager sur Twitter
            Anonyme
              6 juin 2014 à 11:06:29

              Tout est question de definition :

              https://fr.wikipedia.org/wiki/MOOC#Types_de_MOOC_:_cMOOC_et_xMOOC

              On remarque que ce site navigue de façon étrange entre les 2 définitions.

              PS : le site n'est meme pas mentionne sur la page francophone de WP consacrée aux MOOC. C'est révélateur d'une triste vérité.

              -
              Edité par Anonyme 6 juin 2014 à 11:09:46

              • Partager sur Facebook
              • Partager sur Twitter
                6 juin 2014 à 11:06:48

                Pour la même raison que des personnes paient des abonnements à une salle de sport, alors que tu peux très bien te débrouiller seul.

                Tout le monde n'a pas nécessairement le budget pour se payer les mêmes équipements qu'une salle de sport.

                L'interaction entre les apprenants, j'y crois pas. À part le risque de se conforter mutuellement dans une interprétation erronée du cours, je ne vois vraiment pas ce que ça apporte.

                -
                Edité par nohar 6 juin 2014 à 11:07:17

                • Partager sur Facebook
                • Partager sur Twitter
                Zeste de Savoir, le site qui en a dans le citron !
                  6 juin 2014 à 11:49:47

                  L'interaction entre les apprenants, j'y crois pas. À part le risque de se conforter mutuellement dans une interprétation erronée du cours, je ne vois vraiment pas ce que ça apporte.

                  Le reconfort/plaisir pour le debutant qui est felicite par un autre type, probablement tout autant debutant ?

                  • Partager sur Facebook
                  • Partager sur Twitter
                    6 juin 2014 à 12:49:12

                    Je ne vois pas trop non plus ce que l'interaction entre apprenants vient faire là-dedans...

                    Pour en revenir à l'argument principal de Rocky, comme quoi on peut trouver ce qu'on veut sur le net quand on veut, ce n'est pas vraiment l'idéal pour tout le monde. Il y a beaucoup d'élèves qui sont largués avec ça si on ne leur donne pas une discipline de travail (vous avez une semaine pour faire ça, etc.). De ce point de vue-là, je trouve que les MOOCs ont quand-même un peu de sens.

                    • Partager sur Facebook
                    • Partager sur Twitter
                      6 juin 2014 à 14:39:29

                      Bonjour à tous

                      La question de base au départ, pour moi, c'est "pourquoi les MOOC ?". C'est très différent de "les MOOC sont-ils bons ? utiles? etc..."

                      The maaaaan a écrit:

                      ...

                       Il y a beaucoup d'élèves qui sont largués avec ça si on ne leur donne pas une discipline de travail (vous avez une semaine pour faire ça, etc.). De ce point de vue-là, je trouve que les MOOCs ont quand-même un peu de sens.

                       Ce que tu décris c'est exactement le rôle des profs/instits.

                      Donc si les MOOC ont un sens, c'est qu'ils ont le même fonctionnement qu'un prof.

                      D’où ma question : les MOOC ont-ils pour vocation de remplacer les profs ?

                      Si oui, pourquoi ? Parce qu'ils sont meilleurs ? moins chers ? plus accessibles ?

                      - meilleurs, j'ai des doutes

                      - moins chers, si c'est ça la raison, c'est grave

                      - plus accessibles, ça veut dire qu'ils sont faits pour ceux qui n'ont pas accès aux profs. C'est encore plus grave. Pourquoi tout le monde n'aurait pas accès à un prof ?



                      -
                      Edité par marco31 6 juin 2014 à 14:40:15

                      • Partager sur Facebook
                      • Partager sur Twitter
                      L'éternité, c'est long... Surtout vers la fin !
                        6 juin 2014 à 14:46:43

                        marco31 a écrit:

                        moins chers, si c'est ça la raison, c'est grave

                        Si c'est moins cher pour le même résultat, c'est pas grave, au contraire, c'est plutôt cool.

                        Mais bon, un prof et un mooc, c'est quand même pas pareil.

                        • Partager sur Facebook
                        • Partager sur Twitter

                        Blond, bouclé, toujours le sourire aux lèvres...

                          6 juin 2014 à 14:48:45

                          LoupSolitaire a écrit:

                          ....

                          Mais bon, un prof et un mooc, c'est quand même pas pareil.

                           Je suis tout à fait d'accord avec toi !

                          Mais ça ne répond pas à la question : "pourquoi les MOOC existent-ils ?



                          • Partager sur Facebook
                          • Partager sur Twitter
                          L'éternité, c'est long... Surtout vers la fin !
                          Anonyme
                            6 juin 2014 à 15:25:09

                            Pour partager un savoir (c'est pour ça que de vraies plateformes comme edX existent), pour donner de la visibilité à certaines universités (évidemment !), pour donner un aperçu de certaines matières, d'ouvrir un intérêt pour un domaine,... La liste est longue.

                            -
                            Edité par Anonyme 6 juin 2014 à 15:26:08

                            • Partager sur Facebook
                            • Partager sur Twitter
                              6 juin 2014 à 15:36:39

                              Ou tout simplement pour commencer à découvrir des choses comme à l’école mais sans y foutre les pieds ;) Genre le MOOC Unity ou je vais aller voir ce que ça donne alors que clairement je compte pas aller m'inscrire dans une école de Jeux vidéos pour regarder la tronche de leur cours Unity alors que je suis déjà diplômé d'un autre domaine... (rapport a la phrase "pourquoi quelqu'un n'aurai pas accès a un prof")
                              • Partager sur Facebook
                              • Partager sur Twitter
                                6 juin 2014 à 16:00:58

                                Dans ce cas, des MOOC associés à de vrais universités, avec un vrai programme et de vrais cours, et accessible aux curieux on dit OUI. Mais créer une plateforme de MOOC sans véritable ancrage avec une université réel n'a pas de sens.

                                -
                                Edité par Roky974 6 juin 2014 à 19:20:01

                                • Partager sur Facebook
                                • Partager sur Twitter
                                  6 juin 2014 à 16:02:36

                                  Quand on parle de MOOC, c'est un peu vague. Sur Udacity, les cours peuvent être suivi sans contrainte de temps. Sur certains cours sur EdX, des cours peuvent être suivi avec comme seule contrainte la date de fin du MOOC. J'ai l'impression que si les premiers MOOC obligeait à respecter une contrainte de temps, c'est pour des raisons techniques, mais progressivement, les outils se mettent en place pour retirer cette contrainte.

                                  Pour le côté "interaction entre élèves", je crois aussi que c'est dû à une contrainte technique. Quand on est 30 élèves dans une classe pour 1 prof, cela ne pose pas de problème de poser quelques questions (mais essayer de poser plusieurs dizaines de questions, vous verrez...) Dans un MOOC, on va avoir plusieurs milliers de questions, dont seule une partie mérite la réponse d'un prof. Le reste est traité directement par les autres élèves, qui auront compris le point particulier de la question. (et on voit de plus en plus des système de questions-réponses sur les MOOC avec votes, ce qui permet aux profs de ne répondre qu'aux questions qui ont un maximum de votes - et donc qui sont a priori les plus pertinentes).

                                  Pourquoi les MOOC ? Pleins de réponses...

                                  Si vous n'êtes plus étudiant, cela permet de suivre une formation continue, gratuite (ou peu chère), sur les domaines qui vous intéresse (soit pour mettre à jour des connaissances, soit pour avoir des connaissances dans un domaine annexe à votre compétence principale - c'est mon cas, je suis des MOOC sur les stat par exemple)

                                  Si vous êtes étudiant, cela permet d'explorer des domaines annexes à votre formation principale. Par exemple un étudient en informatique qui suivrait des cours sur l'économie pour bosser ensuite dans la finance ou des cours de biologie pour faire de la bio-informatique. Cela peut être un plus sur le CV, pas forcement pour montrer une compétence (un MOOC n'est pas suffisant pour "prouver" que l'on a acquis une compétence), mais surtout pour montrer aux recruteurs que l'on porte un réel intérêt pour un domaine (ce qui faire que le recruteur va garder le CV et demander un entretien, pour voir plus en détail les compétences de l'étudiant dans ce domaine)

                                  L'intérêt d'un MOOC par rapport à un tuto ou un livre ? Dans MOOC, il y a aussi "cours", donc pas uniquement la transmission de connaissances, mais également la validation de l'acquisition de ces connaissances. Avoir la certification est un plus puisque cela permet de se distinguer des "auditeurs libres", qui ont simplement suivi le cours sans passer les examens. La certification payante (dans les MOOC sérieux...) permet d'apporter une garantie encore plus forte, en diminuant les risques de triche aux examens. (je rappelle que certain MOOC sont accepté dans certaines universités comme des cours normaux, comptant pour l'obtention du diplôme universitaire).

                                  MOOC vs Profs ? C'est une évolution possible, en tout cas pour les cours de premiers cycles universitaires. C'est déjà le cas pour certaines université, qui valident les MOOC dans le cursus. Et il faut être pragmatique, beaucoup de cours de premières années sont identiques d'une année à l'autre (surtout pour les matières dont les recherches actuelles ne modifient pas l'enseignement de base - comme les mathématiques ou la physique, c'est moins vrai pour l'informatique) et pour beaucoup de matières, enregistrer le cours d'un prof et repasser la vidéo l'année suivante ne changera pas la qualité de l'enseignement.

                                  marco31 a écrit:

                                  meilleurs, j'ai des doutes

                                  Tout dépend des qualités pédagogiques du prof... et donc un MOOC permettra plus facilement aux étudiants de choisir un prof qui a une pédagogie qui leur correspond (puisqu'ils pourront suivre le cours, même si le prof est à 10 000 km).

                                  Il faut pas se faire d'illusions, certains profs sont mauvais (en enseignement, pas forcement en recherche). Si un cours est abordé par plusieurs MOOC, les étudiants pourront changer de prof facilement

                                  marco31 a écrit:

                                  moins chers, si c'est ça la raison, c'est grave

                                  Pourquoi moins chère ça serait grave ?

                                  Je suis actuellement un cours sur EdX de Harvard. Faut (encore) être lucide : il me serait impossible (même maintenant en gagnant de l'argent) de me payer une formation à Harvard (plusieurs milliers de dollars le cours). Un MOOC, c'est un cours d'une université prestigieuse gratuite.

                                  Et je suis dans un pays riche (si si, la France...) Pense à ceux qui sont dans des pays en voie de développement, qui ont du mal à accéder à une université (distance, coût). Un MOOC, c'est un plus pour suivre des cours de niveau international gratuitement

                                  marco31 a écrit:

                                  plus accessibles, ça veut dire qu'ils sont faits pour ceux qui n'ont pas accès aux profs. C'est encore plus grave. Pourquoi tout le monde n'aurait pas accès à un prof ?

                                  Parce que tu crois que quand tu es dans un amphi de 300 (voir plus), tout le monde à accès au prof ?

                                  Un système de questions-réponses avec votes des questions le plus pertinentes n'est pas un meilleur système pour accéder aux profs ?

                                  Bref, je crois que les MOOC sont une évolution intéressante de l'enseignement, on manque de recul sur la forme qu'ils doivent prendre pour être le plus efficace possible en termes de transmission de connaissances, mais c'est une évolution intéressante quand même

                                  • Partager sur Facebook
                                  • Partager sur Twitter
                                  Pour poser des questions ou simplement discuter informatique, vous pouvez rejoindre le discord NaN.
                                    6 juin 2014 à 16:56:01

                                    Je suis un peu perturbé par toutes vos réponses.

                                    Perturbé parce que je suis d'accord à 99% (pour ne pas dire 100%) mais je reste sur ma faim.

                                    Vous dites ce que vous pensez de bien ou de mal (plutôt du bien) des MOOC mais moi, je voulais savoir pourquoi ils ont été créés.

                                    Je vais prendre un exemple : pourquoi a-t-on créé les stations-service ? Si vous me dites : on peut y boire du café sur l'autoroute, y acheter des sandwichs, etc... Je suis d'accord. Mais on a créé les stations-services pour que les voitures roulent ! Pas parce que c'est bien !

                                    C'était ça le but de ma question. Plutôt une interrogation historique sur la cause de l'apparition d'un concept d'éducation nouveau. Pas sur la qualité du concept. Je suis bien d'accord qu'il vaut mieux un bon MOOC ou un bon bouquin plutôt qu'un mauvais prof.

                                    Un concept d'éducation apparait soit pour remplacer le système obsolète (?) des profs, soit pour aider ceux qui n'ont pas de profs, soit pour d'autres raisons...

                                    • Partager sur Facebook
                                    • Partager sur Twitter
                                    L'éternité, c'est long... Surtout vers la fin !
                                      6 juin 2014 à 17:02:47

                                      Par ce qu'il y a une demande, tout simplement

                                      Les étudiants ont voulu avoir un support vidéo pour mieux voir le prof dans un amphi de 300, alors on a filmé les cours

                                      Les étudiants ont voulu pouvoir revoir les cours vidéo en dehors des heures de cours, alors on a mis les vidéos sur internet

                                      Les étudiants ont également voulu avoir les exos et sujet d'examens sur internet, alors on les ajouté

                                      Ils ont ensuite voulu pouvoir tester les connaissances en ligne, alors on ajouter les QCM en ligne

                                      Et au final, ils ont voulu suivre un cours complet en ligne, alors on l'a fait

                                      Ensuite, d'autres ont vu que l'on pouvait monnayer ces cours en ligne, alors ils l'ont fait

                                      Rien de bien complexe

                                      • Partager sur Facebook
                                      • Partager sur Twitter
                                      Pour poser des questions ou simplement discuter informatique, vous pouvez rejoindre le discord NaN.
                                        6 juin 2014 à 17:07:10

                                        OK merci, ton analyse est claire

                                        sauf que "rien de bien complexe", c'est quand même pas évident :)

                                        • Partager sur Facebook
                                        • Partager sur Twitter
                                        L'éternité, c'est long... Surtout vers la fin !
                                          6 juin 2014 à 17:11:35

                                          marco31 a écrit:

                                          LoupSolitaire a écrit:

                                          ....

                                          Mais bon, un prof et un mooc, c'est quand même pas pareil.

                                           Je suis tout à fait d'accord avec toi !

                                          Mais ça ne répond pas à la question : "pourquoi les MOOC existent-ils ?



                                          C'est une excellente question, à laquelle la plupart des gens sont incapables de répondre honnêtement. Pourquoi faire un MOOC sur un certain sujet alors que c'est moins pratique qu'un livre (plus pénible à réaliser, etc.) ? Pourquoi le gouvernement met autant d'argents dans les MOOC quand l'enseignement supérieur a clairement d'autres problèmes ?

                                          Lors de la présentation de France Université Numérique par le gouvernement, l'exemple de cours en vidéo constamment mis en avant était le suivant : à Grenoble, il y a quelques années, la fac de médecine a décidé de distribuer des CD avec les cours en vidéo aux étudiants, pour qu'ils puissent travailler depuis chez eux. La vraie raison à ça n'est pas d'ordre pédagogique : c'est simplement que les amphis n'étaient plus assez grands pour accueillir tous les étudiants.

                                          Forcément, quand on fait des réunions entre professionnels des MOOC et de l'enseignement, on parle d'enseignement transversal, de pluridisciplinarité, de formation continue, et on mange des petits fours entre copains. Le fait que les universités tombent en ruine, on n'en parle pas trop…

                                          • Partager sur Facebook
                                          • Partager sur Twitter
                                            6 juin 2014 à 17:29:43

                                            Je crois que c'est deux problèmes différents. Les universités manquent clairement de moyens, l'argent est nécessaire pour avoir un enseignement de qualité.

                                            Mais est-ce que les cours de premières années serait meilleurs si elles avaient les moyens d'embaucher deux fois plus de profs pour ces cours ? On aurait des amphis de 150 personnes au lieu de 300, cela ne changerait pas grand chose sur la qualité. (À mon sens, l'un des plus gros problème qui explique la mauvaise qualité de certain cours universitaire, c'est que les enseignants sont embauchés sur des critères de recherche et pas de pédagogie).

                                            Les universités ont besoin de moyens pour améliorer la qualité de la recherche, d'embaucher des chercheurs de niveau international (ce qui a un coût...) et de permettre aux étudiants de pouvoir apprendre "la vraie vie" auprès de professionnels de qualités. Pas que ces chercheurs viennent donner des cours (parfois sans aucune pédagogie) à des étudiants de premières années.

                                            Les MOOC concurrencent les universités sur les cours qui n'ont pas un besoin indispensable de contact avec l'enseignant/le professionnel. L'université (française) tombe ruinent, mais c'est pas à cause des MOOC

                                            (Au contraire, si l'université française n'était pas autant en retard sur les nouvelles technologies de communications et qu'elles s'étaient intéressé plus tôt au MOOC - plutôt que d'essayer de les combattre - elles auraient pu, peut être, ne pas prendre autant de retard à l'international)

                                            -
                                            Edité par gbdivers 6 juin 2014 à 17:35:05

                                            • Partager sur Facebook
                                            • Partager sur Twitter
                                            Pour poser des questions ou simplement discuter informatique, vous pouvez rejoindre le discord NaN.
                                              6 juin 2014 à 17:36:42

                                              LeLoup22 a écrit:

                                              C'est une excellente question, à laquelle la plupart des gens sont incapables de répondre honnêtement. Pourquoi faire un MOOC sur un certain sujet alors que c'est moins pratique qu'un livre (plus pénible à réaliser, etc.) ? Pourquoi le gouvernement met autant d'argents dans les MOOC quand l'enseignement supérieur a clairement d'autres problèmes ?

                                              Lors de la présentation de France Université Numérique par le gouvernement, l'exemple de cours en vidéo constamment mis en avant était le suivant : à Grenoble, il y a quelques années, la fac de médecine a décidé de distribuer des CD avec les cours en vidéo aux étudiants, pour qu'ils puissent travailler depuis chez eux. La vraie raison à ça n'est pas d'ordre pédagogique : c'est simplement que les amphis n'étaient plus assez grands pour accueillir tous les étudiants.

                                              Forcément, quand on fait des réunions entre professionnels des MOOC et de l'enseignement, on parle d'enseignement transversal, de pluridisciplinarité, de formation continue, et on mange des petits fours entre copains. Le fait que les universités tombent en ruine, on n'en parle pas trop…

                                              Ça, c'est ce que je pensais au début et c'est pourquoi j'ai lancé le débat. C'était ma première opinion. Des vrais cours c'est cher, donc on fait des cours sur internet (ni mieux ni pire) et on économise de l'argent (voire même on en gagne)

                                              Ce n'est pas incompatible avec ce que dit gbdivers , mais philosophiquement c'est assez différent



                                              • Partager sur Facebook
                                              • Partager sur Twitter
                                              L'éternité, c'est long... Surtout vers la fin !
                                                6 juin 2014 à 17:40:11

                                                Je pense que gbdivers a vraiment raison sur ce point. Si les MOOC ont été créés par raison d'économie, que les fac fassent des MOOC ! Mais des bons !!!

                                                edit : quand je dis "bon", c'est par rapport aux divers MOOC bidons (je ne vise pas spécialement OC) qui prolifèrent parce que l'université les laisse proliférer en ne proposant rien.

                                                -
                                                Edité par marco31 6 juin 2014 à 17:42:13

                                                • Partager sur Facebook
                                                • Partager sur Twitter
                                                L'éternité, c'est long... Surtout vers la fin !
                                                  6 juin 2014 à 17:46:39

                                                  Bonjour à tous,

                                                  En ce qui me concerne (je vais peut-être rejoindre l'avis de certains), les MOOCs devraient être réservés un nombre restreint de personnes, à savoir:

                                                  • Les étudiants qui doivent rattraper un cours (si on tombe malade par exemple) ou qui ont un prof vraiment mauvais sur le plan pédagogique (ce n'est pas parce qu'on est un expert dans sa branche que l'on est forcément un bon professeur).
                                                  • Les futurs étudiants souhaitant se mettre à niveau/se préparer à l'avance aux cours universitaires de première année (des trucs comme la physique, les branches mathématiques, géographie, histoire,...). Ces cours doivent cependant être généraux.
                                                  • Les professionnels souhaitant rafraîchir leur connaissance dans leur domaine d'activité (en complément des congrès) ou élargir leur connaissance pour pouvoir travailler dans un domaine annexe par la suite (réorientation professionnelle).

                                                  Et c'est tout.

                                                  Pour ceux étant juste des curieux (donc ne voulant pas devenir professionnel dans cette branche), je pense que, d'une part, ils n'ont pas forcément les compétences nécessaires pour suivre tous les MOOC (et les MOOC seraient vraiment trop long et soûlant s'ils expliquaient chaque petites notions, que beaucoup auront abandonner en cours de route car il n'y a finalement pas d'enjeu critique), et d'autre que ces gens sont également pour la plupart dans la vie active et souhaitent suivre ces cours pendant leur temps libre, le week-end par exemple (je doute que les MOOC soient vraiment adaptés à cette utilisation).

                                                  Par conséquent, ces curieux n'ont pas besoin de MOOC, mais de cours écrits et structurés qui les accompagne de zéro et qu'ils peuvent suivrent à leur rythme. Et c'est pourquoi ce site est si important, car il donne accès à de tels cours (c'était ça mission originelle).

                                                  Bonne journée.

                                                  • Partager sur Facebook
                                                  • Partager sur Twitter
                                                  Projet: cours "Histoire des OS" (titre provisoire). Stade: annulé
                                                    6 juin 2014 à 17:51:08

                                                    En plus, il y a un avantage que les universités françaises pourraient utiliser pour rendre le MOOC plus attractif que n'importe quel autre MOOC : elles sont en France. Imaginez des MOOC fait par des universités, pour passer la certification (payante), vous pouvez allez dans n'importe quelle université française passer l'examen et cela vous donner une certification reconnu par le ministère de l'éducation/recherche. Voir passer plusieurs MOOC qui valident un vrai diplôme, reconnu aussi par l'état. Combien serait prêt à payer pour cela, particulier ou entreprise ? Et combien d'argent cela pourrait apporter aux universités ?

                                                    On dit souvent que les française sont râleurs. Dans le cas présent, j'ai l'impression que s'ils avaient suivi la tendance pour en profité au lieu de râler et essayer de s'y opposer, ils auraient pu y gagner beaucoup

                                                    -
                                                    Edité par gbdivers 6 juin 2014 à 17:52:51

                                                    • Partager sur Facebook
                                                    • Partager sur Twitter
                                                    Pour poser des questions ou simplement discuter informatique, vous pouvez rejoindre le discord NaN.
                                                      6 juin 2014 à 18:02:32

                                                      Les MOOC sont faits pour apprendre, pas pour passer des exams.

                                                      Quand tu passes un exam, il y a d'une part une certain niveau de confidentialité vis à vis du correcteur et d'autre part la garantie que c'est bien toi qui passes l'exam, sans avoir un copain qui te dit quoi répondre derrière ton épaule

                                                      • Partager sur Facebook
                                                      • Partager sur Twitter
                                                      L'éternité, c'est long... Surtout vers la fin !
                                                        6 juin 2014 à 18:06:32

                                                        @colorguest

                                                        "les étudiants (...) les professionnels". Donc en gros, tu veux autoriser les MOOC à tout le monde, sauf aux demandeurs d'emploi ?

                                                        C'est pas sympa pour eux :D

                                                        colorguest a écrit:

                                                        ils n'ont pas forcément les compétences nécessaires pour suivre tous les MOOC (et les MOOC seraient vraiment trop long et soûlant s'ils expliquaient chaque petites notions, que beaucoup auront abandonner en cours de route car il n'y a finalement pas d'enjeu critique)

                                                        Chaque enseignant à la possibilité de mettre les prérequis qu'il souhaite pour suivre son cours. Pour un cours d'introduction de première année (la cible principale des MOOC), pourquoi restrindre l'accès si ce n'est pas nécessaire ?

                                                        Et comment valider l'accès à un MOOC sur de tels critères ? Quel moyens techniques automatisé peut-on mettre en place pour faire cette validation ? (pour plusieurs milliers d'étudiants qui s'inscrivent à un cours)

                                                        colorguest a écrit:

                                                        ces gens sont également pour la plupart dans la vie active et souhaitent suivre ces cours pendant leur temps libre, le week-end par exemple (je doute que les MOOC soient vraiment adaptés à cette utilisation).

                                                        Chacun est assez grand pour savoir s'il suivra un cours jusqu'à la fin ou non. Pourquoi ça serait au MOOC que vérifier que l'étudiant qui s'inscrit est capable de finir le MOOC ? En plus, il n'y a pas de limitation de places, une personne qui s'inscrit et ne fini pas le cours n'empêche aucun autre étudiant de suivre ce MOOC, personne n'est lésé si quelqu'un ne fini pas le MOOC.

                                                        colorguest a écrit:

                                                        Par conséquent, ces curieux n'ont pas besoin de MOOC, mais de cours écrits et structurés qui les accompagne de zéro et qu'ils peuvent suivrent à leur rythme. Et c'est pourquoi ce site est si important, car il donne accès à de tels cours (c'était ça mission originelle).

                                                        Ok pour la contrainte de pouvoir suivre un cours à son rythme (mais ce n'est pas valable uniquement pour les curieux, les étudiants et professionnels devraient aussi pouvoir suivre un cours à leur rythme - perso, c'est ma plus grande contrainte à suivre des MOOC).

                                                        En quoi un MOOC n'est pas un cours structurés, qui n'est pas adapté aux curieux ? En quoi un cours écrit serait plus adapté aux curieux qu'un MOOC ?

                                                        Les cours écrits ne s'opposent pas du tout aux MOOC, c'est deux sources de connaissance complémentaires (sauf quand le MOOC ne fait que redire exactement ce qu'il y a dans le cours écrit...)

                                                        • Partager sur Facebook
                                                        • Partager sur Twitter
                                                        Pour poser des questions ou simplement discuter informatique, vous pouvez rejoindre le discord NaN.
                                                          6 juin 2014 à 18:11:47

                                                          marco31 a écrit:

                                                          Les MOOC sont faits pour apprendre, pas pour passer des exams.

                                                          Quand tu passes un exam, il y a d'une part une certain niveau de confidentialité vis à vis du correcteur et d'autre part la garantie que c'est bien toi qui passes l'exam, sans avoir un copain qui te dit quoi répondre derrière ton épaule


                                                          Les examens sont fait pour valider l'acquisition de connaissance. Les MOOC sont un moyen d'acquérir des connaissances. Les deux me paraissent pas incompatibles.

                                                          Pour valider un MOOC, on passe un examen, qui donne une certification. Rien ne s'oppose à ce qu'un MOOC fasse passer un examen dans le cadre officiel d'une université.

                                                          Comme ça était dit, certain MOOC font passer les examens via webcam par exemple pour vérifier l'identité des personnes, d'autres passent par des centres d'examens (donc avec vérifications de l'identité). Et certaines universités acceptent les MOOC dans le cursus de leurs étudiants.

                                                          Toujours le même problème de savoir ce qui ne va pas plutôt que se poser la question de comment on peut profiter des nouvelles idées...

                                                          -
                                                          Edité par gbdivers 6 juin 2014 à 18:12:22

                                                          • Partager sur Facebook
                                                          • Partager sur Twitter
                                                          Pour poser des questions ou simplement discuter informatique, vous pouvez rejoindre le discord NaN.
                                                            6 juin 2014 à 18:21:45

                                                            @colorguest et @gbdivers

                                                            Le problème n'est pas de savoir qui peut ou qui a le droit de suivre un cours, un MOOC ou lire un livre.

                                                            Si vous avez envie de suivre un MOOC de polytechnique, allez-y ! Si vous n'en tirez rien parce que vous n'avez rien compris, c'est pas le problème de polytechnique et ce n'est le problème de personne, sauf vous, peut-être

                                                            (quand je dis "vous", j'aurais dû mettre "nous"  ^^ )

                                                            @gbdivers

                                                            La validation des compétences via internet, je n'y crois pas. Jamais un organisme officiel n'acceptera. Les compétences validées par une fac ou une école sont délivrées à des individus réels, pas à des adresses IP.
                                                            Par contre, apprendre hors système officiel, ça a toujours été possible. Tu peux passer ton bac en candidat libre. On ne te demandera pas où tu as appris. Livre, école, MOOC...

                                                            • Partager sur Facebook
                                                            • Partager sur Twitter
                                                            L'éternité, c'est long... Surtout vers la fin !
                                                            Anonyme
                                                              6 juin 2014 à 18:24:24

                                                              La validation des compétences via internet, je n'y crois pas. Jamais un organisme officiel n'acceptera. Les compétences validées par une fac ou une école sont délivrées à des individus réels, pas à des adresses IP.

                                                              Au Royaume-Uni, il y'a pas mal de diplômés de bio (ou d'autres domaines) entièrement à distance. ^^ De même, certains MOOC offert par les universités peuvent compter dans un cursus (Caltech, Université de Lausanne, par exemple) donc oui, ça existe.

                                                              Edit : Et non seulement ça se fait de plus en plus à l'international, mais le système de validation est également plus rapide. Enfin, d'après les premiers concernés...

                                                              -
                                                              Edité par Anonyme 6 juin 2014 à 18:27:43

                                                              • Partager sur Facebook
                                                              • Partager sur Twitter

                                                              MOOC et cours en ligne, un pas en arrière ?

                                                              × Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
                                                              × Attention, ce sujet est très ancien. Le déterrer n'est pas forcément approprié. Nous te conseillons de créer un nouveau sujet pour poser ta question.
                                                              • Editeur
                                                              • Markdown