Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

[Poursuite d'étude] Esilv,Cy-Tech,Epita....

    26 avril 2023 à 14:21:44

    Bonjour, je m'adresse aujourd'hui à ce forum, car j'aimerais un ou des avis externes pour mon choix d'étude.

    Mon profil

    Je suis en terminale, dans un lycée de province respectable, j'ai suivi les spécialités Maths, NSI, SI en première, et j'ai abandonné la SI en terminale, par passion pour l'info. Je suis plutôt bonne élève, voici mes notes pour vous faire une idée précise.

    Notes :

    Première :

    • SI
      • Perso : 19.3
      • MoyClass : 16
    • NSI
      • Perso : 19.5
      • MoyClass : 16.5
    • Maths
      • Perso : 15.9
      • MoyClass : 11.5

    Terminale:

    • NSI
      • Perso : 19.8
      • MoyClass : 16.9
      • Fiche Avenir : 1/15
    • Maths
      • Perso : 20
      • MoyClass : 14.5
      • Fiche Avenir : 1/28
    • Maths Expertes
      • Perso : 18.3
      • MoyClass : 15.5
      • Fiche Avenir : 3/29

    Bac:

    • NSI: 20
    • Maths: 20


    Personnalité

    Je suis quelqu'un de très curieux, j'aime apprendre. Je suis aussi quelqu'un qui aime les défis, et qui aime se dépasser. Les nouvelles technologies me passionnent et plus particulièrement l'informatique. Je fais des projets persos, principalement sur deux axes, le développement web(front) et algorithmique sur python (pygame, macro, tensorflow, etc...).


    Poursuite d'étude

    Je souhaite faire une école d'ingénieur en informatique, pour cela j'ai demandé à l'Esilv, Cy-Tech, Insa, Epita mais aussi des CPGE en MP2I. Le problème c'est que je n'arrive pas à les classer pour savoir laquelle me serait le plus adaptée, et ainsi choisir sans regrets suivant mes admissions.

    Ce que j'apprécie dans chaque école

    Esilv:

    • Positifs
      • L'école est très bien classée
      • Assez généraliste, mais tout de même axée fortement sur l'informatique
      • 4ème et 5ème année en full anglais
      • Possibilité de faire de l'alternance pour financer les études
      • Webinaire très intéressant et très bien organisé (même pour du privé)
    • Négatifs
      • L'école est privée donc payante, mais non lucratifs (peut financer la prépa intégrée sans prêt, puis faire de l'alternance pour financer la suite)

    Cy-Tech:

    • Positifs
      • L'école est bien classée
      • Axée fortement sur l'informatique
      • Ecole publique
    • Négatifs
      • Webinaire pas très intéressant, et très très mal organisé (seule expérience que j'ai eue de l'école donc m'a très fortement refroidi)

    Insa:

    • Positifs
      • L'école est très reconnue.
      • École publique.
    • Négatifs
      • Prépa vraiment généraliste, peu d'info, beaucoup de physique, chimie, etc. (rappel : je n'ai pas fait spé physique-chimie).
      • Peu de spécialisation en info.

    Epita:

    • Positifs
      • Très forte spécialisation en info.
      • J'ai fait une immersion et j'ai adoré (après, il ne faut pas oublier qu'il y a une part de marketing).
    • Négatifs
      • L'école est privée, donc payante.
      • Pas d'alternance possible, sauf en Cyber Sécurité (pas mon domaine de prédilection, donc formation très chère).
      • L'école n'est pas très bien classée, et il y a beaucoup d'avis divergents sur la qualité de l'école.

    CPGE:

    • Positifs
      • Ouvre beaucoup de portes.
      • Possibilité d'internat.
    • Négatifs
      • Beaucoup trop généraliste, pas assez d'info (rappel : je n'ai pas fait spé physique ; je n'étais pas mauvais, mais 2 ans de retard, c'est beaucoup).
      • Pas vraiment le temps de pouvoir réaliser des projets en informatique, et aucun n'est au programme


    Pour résumer

    Je cherche une école qui me permettrais d'en découvrir un maximum sur l'info avant de me spécialiser tout en ayant une base solide en sciences. J'aimerais aussi y perfectionner mon oral et surtout me permettre d'avoir un niveau anglophone suffisant pour avoir l'opportunité de travailler à l'étranger.

    Merci d'avoir pris le temps de lire, et je serais ravi de lire vos conseils, retours ou avis sur les différentes écoles.

    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter
      26 avril 2023 à 16:47:12

      Bonjour

      voyons l'aspect logistique : vous avez choisi des écoles en région parisienne, où vous ne résidez pas. Ou visez vous des campus plus près de chez vous (l'ESILV ne propose pas cette option) ?

      Comment comptez-vous vous loger ? Avez-vous de la famille sur place (attention aux temps de trajets très élevés même pour une courte distance) ? Ou devrez vous financer un logement en plus ?

      Vous ne donnez pas votre liste de CPGE; la sélectivité est extrêmement variable d'un lycée à l'autre. Il y a en général très peu de places en internat, il ne faut pas trop y compter.

      Méfiez-vous des classements qui ne reposent pas sur grand chose : il n'y a pas vraiment de différence de classement entre des "petites" écoles comme l'ESILV, Epita, Cy-tech (publique mais assez chère en fait).

      L'INSA Lyon est plus cotée. Il y a toujours le risque de ne pas obtenir la branche info si résultats insuffisants.

      Toutes ces écoles à part Epita auront 2 premières années généralistes, étant tenues par la CTI de respecter un certain programme en physique.

      Les cours (scientifiques) en anglais en France sont rarement intéressants, étant en général dispensés par des enseignants français dont les compétences en anglais sont très variables. C'est un critère sans valeur, tout comme la qualité des JPO (les écoles privées y mettent un budget plus conséquent, voilà tout).

      Toutes les écoles ont quelques mois à l'étranger obligatoire, et la possibilité de faire une année à l'étranger, voire un double diplôme (option non compatible avec l'alternance).

      Posez vous des questions (attention, votre paragraphe personnalité est très banal et ne fournit pas vraiment d'informations...) :

      - êtes vous ambitieux et souhaiteriez vous intégrer une très bonne école comme TelecomParis, l'ENSIMAG, l'ENSEEIHT ... ?

      - seriez-vous prêt pour cela à faire provisoirement moins d'info pendant 2 ans ?

      - êtes vous prêt à vous remettre à travailler la physique ou bien est-ce une matière qui vous déplaît - ce que l'abandon en fin de 2nde laisse supposer - ?

      - pensez vous que vous vous sentiriez à l'aise en prépa (structures de classe, profs dédiés, interrogations fréquentes) ou ce système vous paraît-il a priori pesant ? Pour certains profils qui manquent d'auto-discipline cette organisation peut être très profitable.

      - êtes vous bon en français/philo et anglais ? Ces matières représentent un fort poids aux concours et peuvent représenter un handicap considérable si vous n'avez pas de résultats suffisants.

      Je déconseille en général d'aller en école postbac, surtout des petites comme l'ESILV et Cie. On voit trop souvent des étudiants déçus du contenu ou qui se rendent compte qu'ils voudraient étudier une spécialité non proposée à l'école.

      Si pas de contre-indication à la prépa parmi ma liste, je suggère donc de privilégier la MP2I.

      Les INSA sont un plan B (mais si vous avez bien construit votre liste vous avez plus de chances d'être pris en CPGE que dans une INSA Lyon-Toulouse-Rennes)

      Ce qui aurait été bien pour vous est une double licence maths-info, mais il semble que vous n'ayez pas fait ce type de vœu ?

      -
      Edité par Givrali 26 avril 2023 à 16:53:02

      • Partager sur Facebook
      • Partager sur Twitter
        29 avril 2023 à 21:52:50

        Bonjour

        En plus des très bons conseils précédents et de votre propre analyse pertinente j'ajouterais :

        Votre dossier est excellent mais c'est en prépa qu' on se révèle vraiment ou pas 

        Allez en prépa si vous vous sentez capable d'accrocher le top ( a partir d ensimag, n7, telecom sud paris  ) et  les A+ bien sur  , ca veut dire être bon, entrer dans une prépa assez cotée  (regarder les stats de l 'étudiant) et capable de travailler énormément et de ne pas avoir peur d 'essuyer des baffes , d'étudier des matières théoriques et d'etre correct en langue/francais et savoir  etre LA  le jour des concours .

        Sinon si c'est pour décrocher  une école post prépa genre ccp moyenne voir e3a  à mon sens autant prendre une très bonne post bac soit  insa lyon , utc  et  même cytech. L'esilv es bien cotée mais très chère et les retours sont mitigés bien que les jobs en sortie soient assurés. L'epita nettement en dessous a écarter vu votre dossier. Il y avait aussi l'ig2i (ecole interne de centrale lille généraliste en info qui envoie les etudiants 8 mois à l'étranger mais elle est moins cotée que l insa lyon ou l'utc bien sur) et l'esiee plus généraliste (info elec, energie...)

        Insa surtout Lyon :  attention, pas sur d'aller en en info ca dépend de vos résultats, UTC on choisit sa spécialité mais c'est un peu la fac faut savoir se prendre en main.

        A savoir pour la prépa :  si ca se passe pas bien ou ca ne vous convient pas vous pouvez repostuler dans des ecoles post bac soit en févier (y compris à l'utc) soit l'année prochaine et au bout des deux ans vous pouvez postuler pour l'insa l'utc et toutes les post bacs  en 3eme année si les résultats des concours sont moins bons qu'espérés...

        Donc perso je dirai quand même prépa au vu de vos notes  sauf si vous ne le sentez pas et si vous voulez attaquer des projets de suite et la  une top postbac est tres bien aussi et vous serez deja dans le bain d'ecole ingénieur même si les 2 premières années restent généralistes. A cytech et l'Ig2i vous attaquez des projets info de suite ce qui est génial mais attention si finalement ca vous plait pas tant que ca vous partez pour 5 ans d'info même si c'est très vaste....

        Apres sur parcoursup vous classez vos écoles apres votre acceptation ca veut dire après avoir passé les oraux dans l'école et c'est un bon moyen de savoir si on s'y plaira : mon fils a pas accroché avec l'UTC à l'oral et a choisi autre chose alors qu' il était a priori parti sur ce choix donc les oraux peuvent etre une sorte de jpo en vrai ...

        -
        Edité par danbalao 29 avril 2023 à 21:59:15

        • Partager sur Facebook
        • Partager sur Twitter
          4 mai 2023 à 20:58:29

          Bonjour,

          Tout d'abord, merci pour vos retours. Je vais essayer de clarifier et développer certains éléments.

          Mon profil scolaire plus détaillé, avec mes défauts selon moi

          • J'ai besoin de visualiser d'où vient une loi, un théorème ou une formule pour la retenir (démonstration, schéma, etc.).
          • Je suis plutôt lent en devoirs surveillés comparé à d'autres très bons élèves.
          • J'ai de grosses lacunes en français (PAP au collège, dysorthographie).
          • En langues, c'est mitigé : plutôt bon en allemand, un peu moins en anglais (mais je me débrouille, je rattrape mon retard comme je peux car j'ai commencé l'anglais trop tard).

          CPGE

          Tout d'abord, je n'ai pas donné de liste de prépas car cela va des prépas très peu sélectives aux parisiennes. Ce qui me freine pour la prépa, ce n'est pas les deux années de travail acharné que cela demande, mais plutôt l'aspect 100% théorique des sciences de la formation. Enfin, quand je me demande quelle formation je demanderais en sortie de prépa, ce sont les mêmes écoles qui ressortent. Donc je me dis que je peux directement y aller pour avoir une prépa pensée pour leur formation d'ingénieur.

          Ensuite, je retiens cette idée que la prépa me permettrait d'utiliser mon potentiel scientifique au maximum. Mais mes lacunes en anglais et en français me font peur pour les concours et j'ai peur de ne finalement pas décrocher les écoles que j'avais en post bac.

          Prépa intégrée

          Vous les citez comme des "petites" écoles, mais elles ont toutes une note A+ (à l'exception d'EPITA qui ne semble pas être destinée à mon profil). Sinon, je rappelle que je vise surtout l'international et la proximité avec les entreprises. C'est pourquoi ESILV est ma préférée, mais je suis ouvert aux autres écoles si vous pensez que d'autres sont plus adaptées à mon profil, ou si vous avez des raisons qui font de ce choix une grosse erreur selon vous.

          Autres

          J'ai demandé une licence de mathématiques informatiques, mais en vœu de secours, car j'ai eu l'occasion de faire une immersion en CMI et cela ne m'a pas du tout plu. Les cours en amphi, l'emploi du temps "gruyère" et une ambiance qui ne me correspondaient pas du tout. Je ne pense pas que cela soit représentatif de toutes les licences, mais je ne veux pas prendre le risque de me retrouver dans une formation qui ne me convient pas du tout.

          Sinon, en ce qui concerne les oraux (EPITA / INSA), ils ne m'ont pas vraiment aidé dans mon choix. J'ai surtout pris conscience de l'importance de la façon de penser d'un ingénieur pour le groupe INSA.

          • Partager sur Facebook
          • Partager sur Twitter
            4 mai 2023 à 22:36:19

            MiniQuoinquoin a écrit:

            J'ai de grosses lacunes en français (PAP au collège, dysorthographie).En langues, c'est mitigé : plutôt bon en allemand, un peu moins en anglais (mais je me débrouille, je rattrape mon retard comme je peux car j'ai commencé l'anglais trop tard).

            Donc les problèmes en français et en anglais ne plaident effectivement pas en faveur de la prépa.


            Vous les citez comme des "petites" écoles, mais elles ont toutes une note A+

            ??

            Attention aux classements que vous consultez.

            Seule l'INSA Lyon a une note A+ ,d'ailleurs cette notation semble peu à peu abandonné

            D'autres INSA peuvent être un bon choix, et vous économiserez une somme considérable par rapport à l'ESILV.

            J'ai demandé une licence de mathématiques informatiques, mais en vœu de secours, car j'ai eu l'occasion de faire une immersion en CMI

            Pourquoi un CMI ? C'est en général proposé par de "petites" universités, peut être dans l'espoir de retenir les étudiants...

            Les cours en amphi,

            Il y aura des cours en amphi en école également.




            -
            Edité par Givrali 4 mai 2023 à 22:37:28

            • Partager sur Facebook
            • Partager sur Twitter
              5 mai 2023 à 14:34:12

              Bonjour

              Avec ces nouvelles infos sur votre profil j'irai effectivement en ecole postbac et si possible publique pour le cout

              Ces ecoles ne sont pas "petites" et valables à partir du moment ou elles sont CTI mais bien sur on ne peut pas comparer directement les mines de paris et une postbac mais pas plus que les mines de paris et une obscure post prépa. 

              le A+ ne veut rien dire, si vous voulez une vrai classification vous allez sur scei-concours et vous regardez les derniers admins de chaque concours Vous vous retrouvez avec en gros

              Polytechnique > centrale=mines > ccp top = insa lyon / utc> autres ccp = autres insa = bonnes postbac  > E3A = postbac Voila mais bon on s'en fiche un peu  

              Pour éviter la physique dans le troc commun il faut aller dans une ecole specialiséee en info  CYtech , ig2i efrei esiea  me paraissent pas mal dans ce cadre

              Esilv a l'air tres bien sur le papier mais les commentaires des étudiants sont un peu plus mitigés et c'est cher, donc à part pour faire de la finance une autre ecole d info postbac  fera aussi bien 

              Le bemol sur epita c'est que ca code beaucoup ....donc au détriment de connaissances plus générales qui à mon sens caractérisent un ingénieur 

              -
              Edité par danbalao 5 mai 2023 à 14:43:16

              • Partager sur Facebook
              • Partager sur Twitter
                25 mai 2023 à 12:00:45

                Ça va être long, mais certainement pas de la taille de la perte d’une ou de deux années et 19K€.

                Les étudiants peuvent épargner les 19000€ et plus en intégrant l’ESILV en 3ème année directement sans se soucier de ces tracas. Ils seront bien accueillis et bien chouchoutés :

                Dans la prochaine période nous allons voir les chiffres de l’ESILV. On va se rendre compte des abus qu’exerce cette école dernièrement (et pas avant selon plusieurs confirmations d’anciens) spécialement pour les premières et deuxièmes années A1 et A2. Moins de 30% des admis initiaux réussiront le 1er cycle au final et le reste ont déjà payé les 19K€ et deux années de travail acharné.

                Ils disent que c’est une question de niveau etc... Il y’a surement certains qui n’ont pas le niveau mais pas 70% sur le cycle d’une promo, soit environ plus de 200 éliminés en première année et s’attendre à 60 (ou carrément 120) en deuxième année (chiffre 2023). A moins que le service des admissions soit totalement incompétent mais aussi le grand point d’interrogation, le passage de la 2ème à la 3ème année ! En effet, ceux là ne sont plus du ressort de l’admission uniquement car ils ont été étudiants et ont réussi en 1ère année avec le système et programme ESILV. Au final dans les 33% vers les 160/480 étudiants qui passent le cycle dans un « système interne » A MONO ECOLE et supposé dédié ?? ils seront remplacés par les entrées CPGE ! Plus de 200 étudiants issus de CPGE sont attendus à la prochaine rentrée ! (Chiffres du concours Avenir 2023).

                ESILV n'affiche pas de chiffres distincts entre ceux admis post BAC et leurs réussites à intégrer ESILV cycle ingé puisque les 19K€ sont déjà payés. Mais les chiffres dans certains sites comme l'étudiant ou le figaro permettent d'établir la vérité ! que vaut ce cycle prépa intégrée pour rejoindre ESILV cycle ingé ? (La majorité des vidéos témoignages du site ESILV sont issue de CPGE. ils le disent)

                Quelle est l’efficacité de la prépa intégrée ESILV à intégrer l’ESILV ingé ? c’est l’indicateurs à voir et analyser avant de faire son choix et se mettre en pâture qui coute la bagatelle de 19000€ !

                Ils remplacent les 20, 30 ou même 50% de leurs intégrés par des CPGE venant directement en 3ème année passant devant les « intégrés post bac » qui se sont pris plus de 30% de cours entre matières informatique (avancé), algo (avancé), électronique (avancé), complexité (avancé) et j'ajoute automatisme, projets, hackaton, soft skills … même le Toefl ! Ceux venant de prépa n’ont pas eu ces matières en plus et ont consacré la majorité de leurs temps sur le programme CPGE « classique » majoritairement : maths, physique, chimie, stats et très légèrement info (comparativement). Puis c’est ces derniers, eux, les heureux gagnants des intégrés en école d’ingé ESILV 😊. L’aberration ? le concours « Avenir e3A-Polytech » d’admission ESILV ne comporte pas ces matières des 30% du temps consacré ni surtout les évaluations à la X, Central et INSA Lyon, comme vous le faites aux intégrés post bac. Il est du niveau des écoles Polytech comme son nom l’indique (ne pas confondre Polytech et X Polytechnique quand même 😂).

                Ces admissions sont supposées être en plus ou en parallèle, comme le nom l’indique, et non de remplacement qui se passe avec un bon message d’accueil de l'ESILV.

                Ce chiffre d’intégration des « intégrés post bac » est approximativement celui du lycée Jean-Daudet à la Rochelle à la 65ème place sur 122 établissements de prépa (classement l’étudiant 2022) pour l’intégration en école d’ingé. Etablissement public et gratuit et aussi dans une ville fort sympathique !

                Une journée c'est toujours 24H pas une seconde de plus et une semaine c'est toujours 7 jours rien de plus. Comment compenser les 30% du temps passé sur des matières qui ne seront presque ou pas retenus pour intégrer cette école ESILV ingé : la 3ème année ?

                Pourquoi elle s'appelle intégration ESILV post bac ? il fallait le signaler que c'est une prépa presque à part. Auquel cas cette prépa interne soit elle ou pas, devra se soumettre au même concours d’accès ! et auquel cas lui donner toutes les chances pour y parvenir : le temps, le programme CPGE et le concours Avenir prépa RIEN DE PLUS ni évaluation à la Central-Supélec, ni de super-info, ni projets, ni 30% du temps et d’énergie...

                Autrement, ce dit concours d'accès des CPGE à l'école d'ingé ESILV devra contenir les mêmes matières et aux mêmes conditions de niveau (sur toutes les matières y compris super-info ..., projets..., hackathon et tous les soft skills… Toefl) que les étudiants internes de l'ESILV prépa.

                Les étudiants de l'ESILV prépa, ceux nommés les intégrés post bac, ne sont pas bête ni en deçà du niveau et surtout ne manquent pas de travail, du tout, du tout. Il faut juste les évaluer de la même manière et aux mêmes conditions que ceux du concours d'accès venant de CPGE sans aucune matière ni sévérité supplémentaire ! un mono concours de fin d’année avec programme finalisé.

                Dès que l'un d'entre eux quitte l'ESILV au bout de cette mésaventure, il se retrouve ailleurs pleinement chez : EPITA, EFREI, SUDRIA, 3iL, ISEP ... EPITECH voir même 42 ! où est le bug alors ??

                L'étudiant va accepter de financer 19K€ et au grand risque au bout de deux années de se retrouver en équivalence d'une place à Nanterre université, qui normalement est gratuite durant lesdites années ! faute d’autre équivalence publique.

                Autre malignité, les bulletins de l'ESILV ne sont affichés pleinement aux étudiants qu'après la période des candidatures pour d'autres concours à d'autres écoles. Donc, pas de possibilités d'inscription ailleurs jusqu'à ce que l'ESILV te rejette fin Juin ! De même le décalage du programme des cours avec la période des concours. Un concasseur et une machine à broyer « intégrés » !

                Je vais ajouter quelques faits réels de cette année et à l’ESILV de prouver le contraire, vous Mesdames et Monsieur destinataire de ce message êtes bien informés voir plus... :

                Les contrôles continus et les examens ont été extrêmement durs et longs cette année et des temps alloués trop court, genre niveau pour intégrer X, centrale-supélec, Ponts, INSA Lyon …. Ils n’avaient manqué que le Gaokao ! Voyant les résultats catastrophiques et pour éviter la panique générale, ESILV a augmenté d’environ 40% les notes de certains groupes de TD. Au deuxième semestre, ces mêmes groupes ont vus leur notes DOUBLEES déjà en maths. Ainsi la moyenne de promo dans au moins 3 matières principales s’est vu améliorée et approcher la barre des 10/20. Au fait certains examens et contrôles initialement notés sur un barème de 30 puis compté sur 20 en gardant les mêmes notes pour uniquement lesdits groupes de TD. Les autres, quasiment 40 à 50% de cette promo sont restés sur le carreau avec une vraie conversion de sur 30 a sur 20. La farce de la dinde avant noël !

                Ces étudiants n'ont pas fait le choix de concourir X, centrale-supélec ni même central Nantes ou INSA Lyon / Toulouse. Autrement, ils seraient partis ailleurs s'ils avaient ce niveau et cette ambition. C'est évaluer la capacité d'un poisson à grimper un arbre !! ces étudiants ont justement les compétences du programme ESILV accrédité par le CTI.

                Résultat, une injustice totale aux vus et sus de tous. Les infos circulent entre étudiants ! comme personne n’accepte l’injustice, un climat de cassure entre étudiants s’installe, ceux qui ont bénéficié et ceux restés sur le carreau.

                Malgré d’innombrables réclamations par les délégués, d’énormes incohésions et de non coordination totale entre prof de TD et celui principal de cours. Le prof de TD informe qu'il n’y aura pas tel chapitre dans le contrôle et couac ! les retards de programme chez certains profs de TD par rapport à celui de cours et couac ! c’est devenu d’un ridicule que les étudiants en souffrent ! certains profs de TD sont devenus peu ou pas crédibles. Les étudiants travaillent sur les TD du prof principal sans assister à ses TD ni avoir la chance de poser leurs questions et surtout obtenir les réponses. Une sorte de cours par correspondance. A cela s’ajoute les interruptions fréquentes du réseau data de l’ESILV durant les cours qui sont tous en ligne. Les profs sont informés et passent outre.

                Peut-être même que les profs principaux et TD se sont coordonnés, sauf qu'il y'en a un avec niveau B2 en français à l’oral et il n'a rien compris de son collègue 😂.

                Une autre technique utilisée à l’ESILV, le contrôle d’isolation, qui consiste à un exercice unique de 10 questions qui se suivent en résultats mais les points forts de notation sont à partir de la question 9. Donc jusqu’à la 8ème question incluse, l’étudiant cumule à peine une note de 6 (éliminatoire) si tout est bon ! La majorité des étudiants arrivent à peine à la question 8 faute de temps. Le raisonnement et la méthode ne comptent pas chez ESILV qui se dit prépa !!! Résultat ? c’est raté !

                L'autre technique, info nouvellement reçue, les rattrapages ne comptent pas pour environ 30% ou plus de la promo, c’est dans le drôle de règlement !!!  Il fallait obtenir 20/30 crédits d'abords. Si l'étudiant a eu les couacs en maths (10 ects), pas de rattrapage et je vous laisse conclure😂😂. Sur ce sujet, ils devraient au moins comptabiliser les vraies notes et non pas celles doublés et autres augmentées.

                Le tout donne une moyenne de promo réelle entre 5 et 9 sur 20. Celle affichée aux étudiants est bien supérieure due à ces manigances. Conséquences, soit l'étudiant est totalement cassé ou abandonne avec toutes ces pressions internes à laquelle s'ajoutent celles externes et sociales issues de leurs parents (pour la frange surendettés), soit qu’il s’accroche mais ça tourne au ridicule et c'est lui, l’étudiant « intégré », qu'on accuse d'incapable ou pas au niveau ! quand les systèmes allemand, anglo-saxon, nordique et finlandais par excellence encouragent les étudiants, vous vous les cassez !!!

                Un sentiment d’injustice et d’exaspération chez une bonne partie d’étudiants. Vous avez mesuré vos derniers taux d’audiences sur les réseaux ? vous n’avez toujours pas compris ?

                Certains ont même pris en photos les premières notes et moyennes de promo avant bidouillages.

                Parfois il y’a à peine un examen, un seul contrôle et peut être un projet. Les validations par projets c’est dans l’air du temps sauf que vous ne les comptez pas jusqu'à présent ? encore une promesse en l’air des profs de TD ?

                Certains profs de TD ont du mal à s’exprimer en français à l’oral du moins, mais gravement ou à peine niveau B2. A les entendre on ne comprend rien de leur prononciation (sur thème scientifique) et on se trouve complétement confus ! d’autres se limitent à écrire au tableau tout au long des séances de TD sans aucune réponse aux questions d’élèves ni explication. Il y’a même des enregistrements vidéo de ces deux sortes ! ESILV est bien informée et vous êtes bien informé.

                Cumulant tous les couacs, l’étudiant en prépa intégrée a payé 9.3K€ ou 19K€, c’est l’heure de quitter !

                Le directeur, est informé de ces incohésions et dysfonctionnement du système entre profs. Vous mesdames et monsieur, aussi largement… et n’avez RIEN fait, ah si, vous souriez😊Les référents scolarité sont aussi informés. Vous abimez votre école ! vous abimez les étudiants et vous n’avez rien compris du métier de l’ingénieur ! ni celui d’Ecole et de la différence avec l’Université.

                Monsieur le directeur et vous-mêmes s’intéressez beaucoup au classement de l’école comme on a vu avec l'énorme compagne médiatique cette année. Vous vous prévalez d’avoir amélioré le classement de l’ESILV face à Central-supélec, Central Nantes et INSA Lyon ! Si le classement des écoles d’ingé fait vendre le logo ESILV, le taux d’intégration en école d’ingé de sa propre prépa fera sa faillite. Qui est le coupable ici ? l’étudiant ?

                Mr le Directeur devra dire combien de sa prépa intégrée ont réussi à intégrer l’école d’ingé ESILV en « A3 » et combien viennent de CPGE et autres parallèles. Il pourra alors se vanter et les bacheliers feront alors leurs choix. Les classements des prépas se font ainsi.

                Ces étudiants en prépa intégrée ne se sont pas inscrits à l’ESILV pour son classement mais pour le programme dans son ensemble, au supposé système d’apprentissage et pédagogique, tel que vous le vendez en grande compagne médiatique avec le logo CTI et « prépa intégrée ».

                Les intégrés des CPGE viendront en 3ème année pour terminer le boulot vers la voie du diplôme ESILV ingénieur. Eux, se prendront en photos lors de la cérémonie finale. Où est le mérité de l’ESILV prépa intégrée ici ? Aucun ! et donc vous devriez être comparée aux prépas de France ? il faudra vous comparer à Sainte-Geneviève dans ce cas ! vous serez la risée des écoles privées !

                Les admissions post BAC et ceux des PASS, servent pour assurer le financement. L'intégré post bac A1 et A2 représente 9600€ ou 19K€ rien de plus et le trajet s’arrête là🤐.

                Voilà l’ESILV post Bac.

                Conseil aux bacheliers, il est encore tôt sur Parcoursup pour bien faire son choix et la nouvelle session ouvrira bientôt. Ne perdez pas votre temps et celui de vos parents et partez faire une CPGE n'importe où ou un BUT de votre choix mieux que de faire ESILV « prépa intégrée ».

                La conclusion et l'introduction sont les mêmes : Les étudiants peuvent épargner ces 19K€ et plus mais surtout deux années et peuvent intégrer l’ESILV en 3ème année directement s’ils le veulent sans se soucier de ces tracas🤩. Ils seront bien accueillis et bien chouchoutés😂😂.

                Avec le nouveau campus de Nantes, ça ne se passera pas sous silence ni dans l'oubliette ! Les Bretons et les voisins Normands c'est autre chose.

                A l'ESILV : je vous conseille fortement un diagnostic stratégique. Vous devriez prendre un cours sur le recentrage stratégique : vision, mission, objectifs, stratégies puis plans de déclinaisons, de bons cabinets Français existent. Mais une certitude, vous vous trompez dans certaines de vos stratégies et totalement en plan de déclinaison et même de moyens mis en œuvre y compris moyens humains.

                Vous voulez hausser votre classement de l’excellence académique ? passez par l’admission d’un groupe (ou classe) pilote et averti que vous porterez. Puis deux, trois … jusqu’à généraliser. Evidement que ça se gère en projet, phase, validation et amélioration. J’espère que vous savez cela.

                Cet email sera rendu sur les réseaux et forums.


                Ingé X-supélec promo

                • Partager sur Facebook
                • Partager sur Twitter
                  14 août 2023 à 22:49:09

                  Au final quel a était ton choix ?

                  -
                  Edité par MonPseudo. 14 août 2023 à 22:51:28

                  • Partager sur Facebook
                  • Partager sur Twitter

                  [Poursuite d'étude] Esilv,Cy-Tech,Epita....

                  × Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
                  × Attention, ce sujet est très ancien. Le déterrer n'est pas forcément approprié. Nous te conseillons de créer un nouveau sujet pour poser ta question.
                  • Editeur
                  • Markdown