Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Que vaut réellement SupInfo ??

Sujet résolu
    25 juin 2013 à 10:46:24

    Si on veut être exact, ce n'est ni un master ni un grade master. C'est un titre niveau I.
    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter
      26 juin 2013 à 13:55:09

      Ouai, titre niveau 1 !

      En attendant je bosse avec des mecs de polytechnique, harvard, MIT, stanford et je n'ai jamais eu ce genre de conversation et gueguerre sur cti ou pas cti, ingenieur ou pas ingenieur.

      Je pense que a partir du moment ou l'ecole delivre un diplome reconnu par l'etat bac +5, le reste depend de l'individu et ses capacites personnelles.

      • Partager sur Facebook
      • Partager sur Twitter
        26 juin 2013 à 14:01:02

        JulienDSpeaker a écrit:

        Ouai, titre niveau 1 !

        En attendant je bosse avec des mecs de polytechnique, harvard, MIT, stanford et je n'ai jamais eu ce genre de conversation et gueguerre sur cti ou pas cti, ingenieur ou pas ingenieur.

        Je pense que a partir du moment ou l'ecole delivre un diplome reconnu par l'etat bac +5, le reste depend de l'individu et ses capacites personnelles.


        Tu as raison mais tu ne peux pas non plus dire qu'avoir un diplôme CTI et sortir de SupInfo c'est la même chose. Les enseignements sont différents et la pédagogie aussi.

        Ca ne veut pas dire que l'un est meilleur que l'autre (ca c'est une question de point de vue), ils sont simplement différents.

        • Partager sur Facebook
        • Partager sur Twitter
        .
          26 juin 2013 à 14:05:09

          Bien sur Jerk,

          Je pense honnetement que sortir de CTI c'est surement mieu, plus encadre et plus de science.

          Maintenant si comme moi vous n'avez pas les capacites de bouffer des maths, SUPINFO delivre un bon bac +5 qui permet de faire son trou partout au monde, france inclus :)

          • Partager sur Facebook
          • Partager sur Twitter
            26 juin 2013 à 14:20:42

            De toute façon, le diplôme n'est qu'un ticket d'entrée dans le monde du travail.

            Plus ton diplôme est "reconnu" plus tu commences haut. Mais ensuite c'est la personne qui fait la différence et non ton diplôme. Un centralien parisien qui évoluera moins vite qu'un autre qui a fait une école privée à Trifouilli les Oies ça existe...

            -
            Edité par stalex 26 juin 2013 à 14:21:49

            • Partager sur Facebook
            • Partager sur Twitter
              26 juin 2013 à 14:45:54 - Message modéré pour le motif suivant : Troll


                26 juin 2013 à 14:54:01 - Message modéré pour le motif suivant : Toute forme de publicité est interdite


                  26 juin 2013 à 14:55:50 - Message modéré pour le motif suivant : Réponse au troll


                  "J'aimerai faire un jeu, mais pas un gros jeu hein. Un petit truc simple du style MMO."

                    26 juin 2013 à 15:05:10 - Message modéré pour le motif suivant : HS


                      26 juin 2013 à 15:14:55 - Message modéré pour le motif suivant : Réponse au troll


                        26 juin 2013 à 15:32:41

                        chui désolé mais quand on te demande à longueur de journée ouah tu fais l'alternance ? tu viens de quel école ? epithec, epita... ? et après qu'on se fou de ta gueule car souvent ceux qui viennent d'école privé sont des fils de riche.
                        A cause de ces écoles privés qui ont fait leur business en proposant l'alternance à ses élèves pour qu'ils puissent payer leur diplôme... bha dans les entreprises où j'ai pu aller c'était mal vue.

                        • Partager sur Facebook
                        • Partager sur Twitter
                          26 juin 2013 à 15:51:10

                          Je sais pas ce que tu racontes. L'alternance a le vent en poupe que ça soit en informatique ou non informatique. Si tu leur réponds autre chose que Epitech, Epita (qui est une école d'ingénieur) ou autres écoles privées, je vois pas pourquoi ils se moqueraient de toi ?

                          C'est mal vu dans l’entreprise l'alternance ? Pourquoi ils en proposent encore ?

                          • Partager sur Facebook
                          • Partager sur Twitter
                            26 juin 2013 à 15:57:36

                            car ça fait des réductions d'impôt à ce qu'on m'a dit :-/ et les RH adorent ça...
                            • Partager sur Facebook
                            • Partager sur Twitter
                              26 juin 2013 à 16:17:38

                              allo? nan mais allo quoi. c'est comme si jte dis t'es niveau I t'es pas CTI, :D

                              • Partager sur Facebook
                              • Partager sur Twitter
                              .
                                26 juin 2013 à 20:51:40 - Message modéré pour le motif suivant : Le flood est strictement interdit


                                Koinko.in, le raccourcisseur d'URL qu'il est bien - Zingwai vaincra.
                                  30 juillet 2013 à 5:41:14

                                  Je me suis inscrit pour intègrer Supinfo l'an prochain. 

                                  Perso, j'ai fait un BTS info de gestion, et ai fait 5 ans en tant que tech sys et réseaux, et j'ai une bonne idée de ce que l'on demande dans le domaine,ce qui se pratique, ce que l'on demande en recrutement etc.

                                  La formation proposée par Supinfo me parait vraiment en adéquation avec ce que j'ai déjà constaté sur le marché du travail. J'ai jeté un œil en détail au programme de cette école, j'ai assité à deux journées de cours à Supinfo et ai feuilleté de nombreux cours de l'école, et franchement ça me paraît un vrai plus de pouvoir vraiment prétendre, répondre aux attentes du secteur. 

                                   Le BTS m'a paru être une formation plutôt correcte, mais vraiment moins vendable auprès des employeurs, moins terre à terre etc.  Le fait que Supinfo ne fasse pas de matière validant le diplôme auprès de la CTI c'est d'un côté dommage pour la culture, mais c'est aussi la force de la formation je trouve. On peut à priori prétendre la maîtrise de technos vraiment demandées par le secteur.

                                  Lors d'entretiens, j'ai jamais été questionné sur le fait que j'avais eut le diplôme du BTS, mes notes etc, mais sur ce que je savais faire par rapport à ce dont ils avaient besoin, et je pense que ça va justement dans cette direction avec cette formation.

                                  Ce n'est que mon avis bien sûr, peut-être changerai-je d'avis, mais ces impressions m'on motivé pour m'inscrire à Supinfo et à reprendre mes études. Après chacun voit midi à ça porte aussi, moi je n'ai pas spécialement besoin d'un diplôme à proprement parler, je cherche à maîtriser certains domaines dans lesquels je souhaite bosser et évoluer... Je serai plus jeunes je verrai cela différemment je pense.

                                  J'ai pleine conscience quand même qu'ils semblent y avoir de sérieux problèmes gestion etc. Je ne les pense pas infondés. J'espère en être au maximum épargné. Supinfo semble avoir pas mal de défauts c'est clair, après dire que c'est totalement nul, à jeter à la poubelle etc, je trouve pas cela très intéressant comme propo.

                                  Le prix de la formation est une sacrée somme c'est vrai, mais c'est une somme très courante dans les formations privées. Rien de choquant là dessus même si je trouve ça très freinant. De ce que j'ai vu il semble que l'on ai aussi pas mal de licences et outils pour progresser dans la formation. D'ailleurs, je trouve vraiment super bien fait les outils mis à disposition (Nombreuses licences, cours de toutes les années en ligne, bibliothèque de bouquin, labos etc). A priori ces accès sont "à vie" dés lors que l'on y valide un diplôme supinfo. En tout cas le pack de matos semble très complêt.

                                  Sinon Epitech me paraît être une école intéressante, de la même trempe que Supinfo, terre à terre vis à vis du monde du travail, délivrant un vrai savoir faire, par contre probablement plus adaptée pour qui souhaite exclusivement faire du développement. La piscine me semble un peu particulier, ce ne doit pas être adapté à tout le monde je pense (pas moi en tout cas je pense).

                                  -
                                  Edité par maniac37 30 juillet 2013 à 6:20:23

                                  • Partager sur Facebook
                                  • Partager sur Twitter
                                    21 décembre 2013 à 1:49:43

                                    Bref témoignage distancié d'un adulte adepte de la formation continue et de l'auto-formation, travaillant depuis plus de 10 ans dans un grand Groupe et ayant effectué deux formations (continue) dans deux université différentes : ENST (Maintenant Paristech)/Jussieu pour un diplôme universitaire Bac+4 (spécialité réseaux et télécom) puis un Master Bac+5 à l'Université de Troyes (spécialité sécurité) ... pourquoi je donne un avis sur Supinfo? Parce que ma femme suit en ce moment des cours à distance sur leur plateforme virtuelle tutorée (solution pour les problèmes de locaux?) et que j'ai côtoyé au moins deux collègues diplômés de Supinfo.

                                    Perso : on s'en fout de venir d'une grande école d'ingénieurs. J'ai travaillé depuis plus de 10 ans à côté de ces ingénieurs sous-employés et ils ne m'ont pas vraiment décollé la pulpe du fond. Une minorité d'entre eux est pointue mais la plupart ne valent pas mieux que des Master d'université classique (que je préfère d'ailleurs de loin, moins prétentieux et plus ouverts d'esprit en général).

                                    L'organisation du Virtual Campus est très moyenne, mais si je compare aux universités où les problèmes administratifs sont légion, c'est la même chose partout. Me basant sur 3 cours  que je suis en parallèle avec elle (pour ma culture) deux sont pas mal du tout, un médiocre ... ce qui ne fait un ratio correct compte tenu des profs dont j'ai plus souvent supporté l'incompétence pédagogique que l'inverse. Je suis un farouche défenseur de la formation à distance pour justement dépendre un peu plus de supports écrits et de la recherche personnelle que du talent des formateurs (rare).
                                    Les deux collègues rencontrés (un franchement développeur, l'autre plus réseaux) sont pas mal, souvent mieux mais jamais pire que des ingénieurs.

                                    Pourquoi faire une école d'ingénieur : une piste possible, c'est la spécificité française qui veut qu'un ingénieur soit diplômé d'une école d'ingénieure reconnue CTI (quelle connerie!) et rien ne vaut une formation théorique forte en sciences (qui ne sera jamais appliquée dans la vie professionnelle dans l'informatique sauf à travailler dans la robotique ou dans les systèmes industriels). Clarifions tout de suite : dans le monde entier est ingénieur toute personne pratiquant de l'ingénierie, ce qui est très vaste! Moi-même étudiant en DU d'ingénierie réseaux (rien de mathématique dans le contenu) j'aurais été qualifié de "assistant ingénieur". Autre chose, ne mélangez pas les noms des diplômes et certificats : un diplôme n'est décerné que par l’Éducation Nationale et donc quelques universités et écoles publiques. D'autres diplômes sont reconnus par l’État et sont appelés "certifications" enregistrées dans le Registre National (où apparaissent d'ailleurs des diplômes d’État). Ingénieur "à la française" n'est pas un diplôme (sauf pour les universités peu nombreuses habilitées à le délivrer) mais un "titre" comme une certification inscrite au RNCP. Pas mieux.

                                    Pourquoi devenir ingénieur informaticien en France : le prestige suranné qui permet d'être dans les bons papier des grandes entreprises (si on est issue des grandes écoles, sinon un Bac+5 vaut n'importe quel autre Bac+5) à un salaire meilleur que la moyenne et des opportunités plus nombreuses. Le prix c'est beaucoup de travail, un gros investissement financier et on s'assure d'un sacré mérite pour l'obtention. Si on est prêt pour ça, il faut y aller. On en sera pas meilleur en entreprise, c'est un mythe, mais on sera mieux payé au début (après ce sont les compétences réelles et le mérite professionnel qui prend le dessus tant qu'on a passé le cap du Bac+5). De ce point de vue ça peut valoir la peine. Et ça peut faire plaisir à môman et à papa ... (peut-être la première motivation, il n'y a pas de vocation à devenir "ingénieur" titré comme médecin).

                                    Pour Supinfo comme pour toute consommation : c'est loin d'être parfait, mais c'est un bon rapport qualité-prix. Ce n'est pas très cher et ça forme pas trop mal, en fonction des efforts fournis. En matière de formation, si les étudiants comptent uniquement sur la pédagogie des enseignants ils sont foutus dès la sixième! Soyez brillants et vous ferez du diplôme de Supinfo quelque chose de valable. Mais il est aussi possible d'obtenir le diplôme de justesse, comme dans n'importe quelle école. Et dans ce cas, vous ferez déshonneur à l'école et au diplôme. Cette latitude possible dans la médiocrité est gommée dans les cycles d'ingénieur qui poussent au dépassement ... mais le résultat est sans appel, ne rêvez pas, peu d'ingénieurs ne feront autre chose que ce que pourrait faire un Bac+2. Ils auront seulement le vent en poupe (spécificité française). Et après cinq ans de sous-exploitation, ils oublieront tout leur bagage matheux et rentreront dans la plus grande "normalité".

                                    Conseil supplémentaire : si on est tenté par Supinfo pas de problème en bossant sérieusement. Commencez à travailler au salaire modeste vous aurez de toute façons un job plus facilement qu'un Bac+2) puis après quelques années faites un Mastère spécialisé dans une école mieux cotée et plus coûteuse (exemple Paristech). Ne vous étant pas foulé comme un ingénieur, vous serez capable de remettre un coup de collier dans ds études plus tardives sans faire peser le poids du diplôme sur vos parents ou par un prêt bancaire. Au final ce sera un vrai coup de pouce et vous rattraperez sans problème le salaire des ingénieurs moyens.

                                    Un vieux croûton qui a roulé sa bosse.

                                    • Partager sur Facebook
                                    • Partager sur Twitter
                                    Anonyme
                                      23 décembre 2013 à 11:02:35

                                      C'est marrant, je travaille avec des ingénieurs et on ne recrute pas de diplômés de Supinfo (ce n'est pas une question d'écoles cti / écoles privées, seulement qu'ils ne passent pas les tests techniques car on en a quelques-uns d'epitech et une bonne partie des écoles CTI sont représentées). J'ai travaillé avec deux diplômés de supinfo, et honnêtement ils ne brillaient pas, et j'ai collaboré avec des ingénieurs qui m'ont affirmé avoir travaillé dans des entreprises où suite à de mauvais stagiaires ils refusent de recruter à nouveau des gens de supinfo.

                                      Cela ne veut pas dire qu'ils sont tous mauvais, seulement les éléments les moins bons déterminent la valeur du diplôme (c'est-à-dire le niveau minimum pour l'obtenir) et donnent une idée du niveau potentiel des candidats issus de la même formation.

                                      De toute façon en toute objectivité, ce n'est pas en faisant un recrutement d'élèves en masse (pas de sélection), en dispensant des cours par des professeurs-élèves (SCT dans leur jargon) qui sont encore étudiants (si c'était des anciens ça irait à la rigueur), en libérant 2 jours par semaine (travailler en entreprise pendant ces deux jours n'est PAS obligatoire), en ne faisant pas de matières fondamentales poussées (je connais une proche qui est sortie de supinfo avec un niveau de mathématiques de terminale S), en faisant des examens sous forme de QCM, en faisant croire que la CTI c'est useless... que le niveau de sortie sera identique aux formations classiques.

                                      Non payer 5 000 € par an pour ça ça s'appelle acheter le diplôme. Il y a heureusement quelques avantages : l'école permet de se former à des technologies propriétaires (microsoft, oracle, cisco).

                                      Si la formation était si reconnue, avec ses 36 campus dans le monde, avec ses 5 000 étudiants (dont 1000 diplômés chaque année) Supinfo aurait tissé des liens avec des universités étrangères. Elle l'a fait.... avec Oxford Brookes University (à ne pas confondre avec l'université d'Oxford, dont pas mal d'école d'ingénieurs ont une reconnaissance et permettent un double diplôme). 
                                      A titre de comparaison, la plupart des écoles d'ingénieurs c'est 200 diplômés par an, et une quinzaine (ou plus) d'universités étrangères partenaires, en plus des M2R cohabilités ouverts aux étudiants souhaitant poursuivre en thèse.

                                      D'ailleurs rien que la dénomination du diplôme (Master of Science) dont elle fait la communication est trompeuse. Il s'agit d'un titre RNCP de niveau I, point. On est en France et les "Master of Science" n'existent pas (contrairement à la Belgique par exemple).
                                      A ne pas confondre avec les MSc ou Ms (Mastère en science) qui sont accrédités par la CGE et qui eux existent en France.

                                      @IggyZen > Tu as suivi une formation assez spéciale (formation continue) et ta femme aussi. Ces formations sont faites pour des travailleurs et ne représentent pas le pool de diplômés de l'école, car le nombre d'élèves issus de ces formations est marginal. Par ailleurs, ce n'est pas la qualité des supports de cours qui déterminent la valeur d'un diplôme, mais la qualité des examens visant à déterminer si les connaissances sont acquises et la difficulté à intégrer la dite formation.
                                      A titre d'exemple, j'ai eu les mêmes cours de compilation que ceux de l'X (même professeur et même support de cours). Je ne suis pas pour autant polytechnicien ni recruté en tant que tel. 

                                      -
                                      Edité par Anonyme 23 décembre 2013 à 12:42:41

                                      • Partager sur Facebook
                                      • Partager sur Twitter
                                        11 janvier 2014 à 13:12:02

                                        c'est une de mes prof qui m'a dit que maintenant supinfo délivrait aussi un diplôme reconnu par la CTI, mais j'en suis pas si sur, est-ce des gens saurait ?
                                        • Partager sur Facebook
                                        • Partager sur Twitter
                                        Anonyme
                                          11 janvier 2014 à 15:15:11

                                          kutete a écrit:

                                          c'est une de mes prof qui m'a dit que maintenant supinfo délivrait aussi un diplôme reconnu par la CTI, mais j'en suis pas si sur, est-ce des gens saurait ?


                                          Non c'est faux. La liste des écoles est consultable ici : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000027327177&dateTexte=&categorieLien=id

                                          -
                                          Edité par Anonyme 11 janvier 2014 à 15:15:35

                                          • Partager sur Facebook
                                          • Partager sur Twitter
                                            11 janvier 2014 à 15:37:20

                                            Bonjour,

                                            Un diplôme reconnu par la CTI, ça s'appelle un diplôme d'ingénieur.

                                            D'après leur site, ils délivrent :

                                            • à bac +5 : un Master of Science (avec une étoile après Master. Ce titre ne veut absolument rien dire dans un pays (la France) où il n'est pas défini. Dans les pays où il est défini, SupInfo ne délivre pas de diplôme. 
                                            • à bac +3 : un Bachelor of Science with Honours. Idem pour l'étoile. Idem pour Bachelor. Quant à "with Honours" :lol:

                                            Ce qui est intéressant c'est que les étoiles à côté de Master et Bachelor, elles renvoient à un texte écrit tout petit et en gris sur fond blanc (!) tout en bas de la page . Je cite :

                                            Contrairement au reste du monde, l'usage en France des termes "Master", "M1", "M2", même dans une dénomination internationale comme "Master of Science" risque d'être réglementé comme le sont déjà les usages des termes "Baccalauréat", "Licence", "Maîtrise" et "Doctorat". En conséquence et à titre conservatoire, SUPINFO International University précise clairement ici, même en l'absence de toute loi française actuellement en cours d'application à ce sujet, qu'elle n'utilise ici le terme "Master" qu'au regard de son identité et de son positionnement international renforcés par l'existence de ses campus situés hors de France et en raison de sa capacité à délivrer hors de France seule ou en partenariat avec des institutions étrangères le titre de "Master of Science".

                                            Après, tu en fais ce que tu en veux.

                                            • Partager sur Facebook
                                            • Partager sur Twitter
                                            L'éternité, c'est long... Surtout vers la fin !
                                              12 janvier 2014 à 18:46:54

                                              Hello,

                                              Bon déjà tu a l'ai d'avoir un bon niveau en Terminal donc je te conseille de t'orienter en premier vers des écoles d'ingé' publics (en France se sont les plus reconnues), type INSA Lyon, UTT/UTC etc ...

                                              Si tu n'as pas envie de passer par le cycle prépa (intégrée ou pas d'ailleurs) + 3 ans d'école d'ingé' tu as beaucoup d'autres possibilités.

                                              - La fac avec ses 3 (longues) années de licence + 2 ans de Master

                                              - Le DUT en 2 ans avec plusieurs possibilités à la fin (soit aller à la fac directement en 3 année, intégrer une école d'ingé' / une école privé directement en 3 année ou encore partir travailler et pourquoi pas bosser un diplôme d'ingé' avec le CNAM).

                                              - Une école privé type Epitech/Supinfo etc ...

                                              En France on a la chance d'avoir de très bonnes formations quasiment gratuite, pourquoi vouloir absolument payer ?

                                              Ps: J'ai crûs comprendre que tu étais de Bourgogne, si jamais tu as des questions sur le DUT à Dijon n'hésite pas ;)

                                              • Partager sur Facebook
                                              • Partager sur Twitter
                                                7 février 2014 à 11:30:09

                                                Pour ceux qui hésite encore sur Supinfo voilà ce que c'est vraiment dans mon campus.... et sur leurs engagements.

                                                http://fr.openclassrooms.com/forum/sujet/avis-sur-supinfo?page=1#message-85271257

                                                -
                                                Edité par adrie007 7 février 2014 à 11:32:10

                                                • Partager sur Facebook
                                                • Partager sur Twitter
                                                  30 mai 2014 à 15:30:40

                                                  Bonjour à Tous !

                                                  Diplômé de la promotion 2011,  je vais vous faire part de mon expérience. 

                                                  Arrivé en 4e année après une licence pro d'administrateur système (avec mention) j'ai du bosser comme un psychopathe pour rattraper le niveau pendant les premiers mois. Puis on rage, on se met à bosser, on s'habitue, on galère, on bosse...on fait une pause pour aller en boite, puis on se remet à bosser mais grosso modo, si on s'accroche on obtient des compétences qui valent de l'or sur le marché de l'emploi. 

                                                  Alors certes le diplôme n'est pas agréé par la CTI, mais les employeurs préfèrent 1000 fois embaucher un mec qui est presque opérationnel immédiatement que quelqu'un qui a un joli diplôme.

                                                  Et mieux si comme moi tu pars à l'étranger, à moins de faire le MIT, le nom de ton école sera de toute façon un détail (quoique Supinfo se fait de plus en plus une réputation internationale), mais face à eux ils auront quelqu'un qui a bossé avec toutes les plus grandes technos. 

                                                  Seul petit bémol, si tu ne bosses pas, personne n'ira te botter les fesses pour te dire de t'y mettre, cela se passe partout pareil... et de nombreux étudiants lâchent avant la fin (car ils trouvent des jobs de tech ou agent de maîtrise, et ont, je pense un peu la flemme :p ). Idem au niveau administration c'était un peu le cirque à mon époque, c'est un peu typique des écoles internationales :p 

                                                  Avec le recul, je me rends compte que l'on a accès à des ressources complètement hallucinantes, je regrette presque d'avoir fait un DUT et une licence pro plutôt que d'avoir suivi le programme complet depuis le début (je n'avais pas les moyens et jadis pas d'apprentissage possible).

                                                  Je n'ai jamais eu aucun piston pour intégrer une boite ou une autre, au début trouver des stages c'est toujours un peu compliqué, heureusement il y a aussi les labos qui peuvent s'y substituer mais plus on approche de la 5e année, plus on prends de valeur pour les boites qui signent souvent un cdi ou une promesse d'embauche avant le diplôme :)

                                                  Bilan : 

                                                  Réservé aux geek/nerd (haha trop de débats sur l’appellation, je vais éviter de déclencher un débat de puristes)

                                                  Cette école est faite pour les élèves qui ont beaucoup d'ambition (attention à ne pas être arrogant) , décidés à se mettre à bosser dur dans un domaine passion (jusqu'au bac j'étais plutôt du genre flemmard qui s'en sort sans rien faire , et arrivé dans le supérieur, ya pas de mystère : il faut bosser ! ).

                                                  3 ans après avoir été diplômé l'école, j'ai une carrière de fou, j'ai bossé dans de nombreux pays, j'ai un salaire qui est plusieurs fois celui promis à la sortie.

                                                  Et j'ajouterai, que je vous trouverez beaucoup de gens non-diplômés qui ragent sur le net, mais je vous mets au défi de trouver un seul Diplômé qui regrette son choix. 

                                                   PS : Achetez une machine PUISSANTE avec ou sans les partenariat de l'école: Apple / Dell Pro/AlienWare car on fait beaucoup de virtualisation et des TONNES de Tp qui nécessitent de la puissance sinon vous allez pleurer sur la tombe de votre PC mort pour la gloire après quelques mois poussé à fond :p 

                                                  Et que l'octet sacré guide votre route  ! Que la Force soit avec vous ! (et my apologies pour les mistakes, j'ai écrit ça à la va vite)

                                                  -
                                                  Edité par pingutux 30 mai 2014 à 16:06:18

                                                  • Partager sur Facebook
                                                  • Partager sur Twitter
                                                    7 octobre 2016 à 11:20:28

                                                    Bonjour à tous.

                                                    Je n'ai pas tout lu car il y a beaucoup de réaction sur ce débat. Néanmoins, je peux répondre sur certains sujets en tant qu'étudiant en dernière année. Je me pense objectif car je suis aussi passé par la faculté d'informatique et j'ai de nombreux amis qui sont passés par des écoles d'ingénieurs dites plus classique.

                                                    - Oui parfois le planning est chamboulé. Et ? Quand vous allez travaillé vous pensez que vous allez respectez le planning de départ ? Ça n'arrive jamais dans le monde réel donc faites vous une raison.

                                                    - L'école offre 100% d'embauche dans les 6 mois de la sortie d'étude. 100% ! Aucune école ou formation tous domaines confondus ne propose un tel taux à part médecine. 

                                                    - Le salaire moyen en première embauche est de 34 000 €, soit légèrement au dessus des statistiques moyennes en sortie de bac + 5.

                                                    - L'ambiance est exceptionnelle. Il y a une réelle entraide entre les élèves. C'est presque familiale. C'est non seulement une école informatique mais aussi une école de la vie. La raison principal est que ce n'est pas un concours comme dans une prépa, donc personne ne se tire dans les pattes comme ça arrive souvent (pas partout heureusement).

                                                    - La formation est moins théorisante et beaucoup plus pratique. Je ne sais plus quel membre avançait ça comme un défaut, c'est ridicule. Quelle entreprise s’intéresse plus aux compétences théoriques qu'aux compétences pratiques d'un employé? Les écoles proposant plus de théorie sont effectivement meilleure si vous vous orientez dans la recherche mais uniquement dans ce cas là.

                                                    - Les programmes sont mis à jour chaque année. Ainsi, SUPINFO forme par exemple à Symfony3 (sorti il y quelque mois), Angular2, NodeJS, ReactJS... Alors qu'en université on se retrouve bien souvent à pratiquer des langages absolument obsolètes comme du Pascal ou du Fortran... Quelle entreprise embauche sur ces technos? C'est juste ridicule. Et je ne parle que de langage de programmation, il en est de même pour l'administration système, le réseau...

                                                    - Ceux sont des intervenants professionnels qui font cours et non des universitaires. Les universitaires ne connaissent pour la plupart que la théorie puisqu'ils n'ont jamais travaillé en entreprise... Ceux sont des doctorants. Très bons dans leur domaine hein... Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Mais ne savent pas ce que les entreprises attendent. Encore une fois, parfait pour la recherche ou pour des trucs très spécifique (mais vu que ça n'embauche pas du tout la dedans ... )

                                                    - Je suis passé par la fac avant SUPINFO, et je peux vous dire que j'ai constaté et subit BEAUCOUP plus de dysfonctionnements, aberrations, (annulation de cours, absence, prof qui ne parlent pas français) à la fac qu'à SUPINFO .

                                                    - Certains disent que l'école est chère. Oui c'est une certaine somme 6100 €. Mais quand on voit qu'il y a 100% d'embauche, je pense que c'est un bon placement. Mes potes sortis d'école d'ingénieur ont souvent connu 2 ans de mission et CDD donc moins payés et avec des périodes de chômage (courte). Ceux sortis de SUPINFO s'en sorte mieux. Pas de chômage, et CDI systématique. Alors ceux qui critique cette formation, vous pouvez parler, les chiffres sont là. Les meilleures entreprises (celles qui embauchent et payent bien) préfère embaucher en sortie de SUPINFO. Il y a aussi des écoles dont le taux de réussite dépend directement de leur comptabilité. En effet, pour certaines écoles, on constate que, si peu d'étudiants s'inscrivent en 1ère année ou 3è, comme par hasard le taux de réussite en 5è année chute... Et oui, il faut bien que l'argent rentre d'une manière ou d'une autre...

                                                    - L'école organise tous les trimestres des job-forums où les entreprises viennent elles-même recruter à l'école. On passe le stade du CV mis à la poubelle et on accède directement à un entretien par cette méthode. Il y a aussi plus de postes ouverts proposés que d'élèves! C'est dire si tout est mis en oeuvre pour trouver un poste. Sur la plate-forme de l'école en locale, au moins une offre par semaine (stage, contrat pro, cdi) est envoyée par des entreprises.

                                                    - C'est une école internationale et les programmes sont exactement les mêmes sur tous les campus. Ainsi, vous pouvez très facilement suivre une année en France, partir la deuxième en Chine, la troisième à Montréal etc... 

                                                    - L’école ne délivre pas un diplôme d'ingénieur mais un titre d'expert en informatique et système d'information. Pour un recruteur, c'est exactement la même chose et la même case dans la grille de rémunération. Pourquoi ce n'est pas un diplôme d'ingé ? Tout simplement parce que SUPINFO propose 70% de matière pratique dès la première année. La théorie n'intéresse pas les entreprises encore une fois. Pour prétendre au diplôme d'ingénieur, il faudrait que l'école dispense plus de cours théorique dont tout le monde se fout (sauf pour la recherche).

                                                    Bref, on pourrait débattre pendant longtemps mais je vais arrêter là. Je trouve pitoyable les mecs qui critiquent alors qu'ils n'ont jamais mis les pieds à SUPINFO et encore plus ridicule ceux qui y sont passés et qui juge sans avoir fait un comparatif avec les autres enseignements à coté. On dirai que tout vous est due. De toutes façons, les chiffres sont là et parle d'eux mêmes.

                                                    Si je devais résumer, je dirai que, si vous voulez faire de la recherche, faire un travail très théorique, ou travailler dans un domaine très pointu ou très précis, la faculté est plus adaptée (mais attention, les embauches sont très rares). Pour tout autre poste, SUPINFO offrira plus d’opportunités et une meilleure formation. Bien sûr, il faut aussi beaucoup travailler par vous même (comme n'importe quelle école supérieure). Si vous êtes une chèvre incapable de vous formez seul en plus des cours, pas la peine de venir... 

                                                    • Partager sur Facebook
                                                    • Partager sur Twitter
                                                    Tu veux te marrer? http://www.jesuisunconnard.fr
                                                      7 octobre 2016 à 12:28:58

                                                      "les chiffres sont là", "les chiffres sont là"... en tout cas, ils ne sont pas dans ton post.

                                                      Énormément de choses à redire, mais il vaut peut-être mieux ne pas poursuivre sur un topic déterré.

                                                      • Partager sur Facebook
                                                      • Partager sur Twitter
                                                        7 octobre 2016 à 13:23:43

                                                        Quand même, tu exagéré. Je ne vais pas faire une étude documentaire. Ces chiffres sont très facilement trouvables. Premier lien quand je tape taux d'embauche SUPINFO. : http://m.studyrama.com/formations/specialites/informatique-numerique/supinfo-100-dinnovation-100-dembauche-dans-toute-la-france-et-a-linternational-49965

                                                        Les chiffres qu'ils donnent sont mêmes supérieurs à ce que j'ai énoncé. 

                                                        Je ne vois de problème à déterré ce topic. L'école existe toujours donc le débat reste ouvert pour les nouveaux bacheliers...

                                                        -
                                                        Edité par Madgik63 7 octobre 2016 à 14:02:44

                                                        • Partager sur Facebook
                                                        • Partager sur Twitter
                                                        Tu veux te marrer? http://www.jesuisunconnard.fr
                                                          7 octobre 2016 à 14:18:45

                                                          Madgik63 a écrit:

                                                          [...] Premier lien quand je tape taux d'embauche SUPINFO. : http://m.studyrama.com/formations/specialites/informatique-numerique/supinfo-100-dinnovation-100-dembauche-dans-toute-la-france-et-a-linternational-49965

                                                          Les chiffres qu'ils donnent sont mêmes supérieurs à ce que j'ai énoncé. 

                                                          [...]

                                                          Ce qui est bien pratique avec ces statistiques, c'est qu'elles sont effectuées par les écoles elles mêmes. Ce qui implique qu'on y retrouve tous les biais possibles: 

                                                          - les anciens étudiants qui ont changé d'adresse mail/whatever et qui sont donc injoignables

                                                          - les anciens étudiants qui ne répondent pas parce qu'ils sont au chomage et qu'ils ont "honte" (quand on te vends une embauche à 100% et que tu te fais recaler à tous les entretiens...)

                                                          - les anciens étudiants qui faussent les réponses en indiquant des salaires supérieurs, un CDI alors qu'ils sont en CDD...

                                                          Moi je te donne une réalité: j'ai gardé contact avec quelques gens qui venaient de supinfo (rencontrés car ils étaient en stage dans ma boite). Sur les 3 personnes, deux sont en CDD et très loin des 36k€/an, et l'autre est au chômage.

                                                          Et ceux là n’apparaîtront très certainement pas sur les statistiques de l'école, parce que ça fait tâche.

                                                          Mais ça n'est pas une pratique limitée à supinfo. Sur les flyers de mon école, il y a écrit "100% de réussite" (comprendre "tous ceux qui rentrent sortent avec un diplôme"). La réalité était plutôt "100% de réussite pour ceux qui survivent aux 3 ans de formation" (il y a eu des abandons, des réorientations...). Et ceux là n’apparaîtront très certainement pas sur les statistiques de l'école, parce que ça fait tâche.

                                                          • Partager sur Facebook
                                                          • Partager sur Twitter

                                                          "J'aimerai faire un jeu, mais pas un gros jeu hein. Un petit truc simple du style MMO."

                                                            7 octobre 2016 à 14:36:05

                                                            Fraggy a écrit:

                                                            Ce qui est bien pratique avec ces statistiques, c'est qu'elles sont effectuées par les écoles elles mêmes. Ce qui implique qu'on y retrouve tous les biais possibles: 

                                                            - les anciens étudiants qui ont changé d'adresse mail/whatever et qui sont donc injoignables

                                                            - les anciens étudiants qui ne répondent pas parce qu'ils sont au chomage et qu'ils ont "honte" (quand on te vends une embauche à 100% et que tu te fais recaler à tous les entretiens...)

                                                            - les anciens étudiants qui faussent les réponses en indiquant des salaires supérieurs, un CDI alors qu'ils sont en CDD...

                                                            Moi je te donne une réalité: j'ai gardé contact avec quelques gens qui venaient de supinfo (rencontrés car ils étaient en stage dans ma boite). Sur les 3 personnes, deux sont en CDD et très loin des 36k€/an, et l'autre est au chômage.

                                                            De quoi tu parle ? Studyrama n'est pas Supinfo. Donc je ne vois pas en quoi l'étude serait biaisée. Pour les autres allégories que tu décris (étudiants qui a honte etc... ) gros lol. Dans ce cas, aucun chiffre n'est correcte, aucun institut de sondage n'est pertinent, aucune information quel qu’elle soit n'est bonne alors ? :D. 

                                                            Pour les 36K, c'est une moyenne que veux tu que je te dise. La personne que tu connais au chômage ne va pas peut être pas le rester longtemps et les chiffres disent 100% dans les 6 mois. Peut-être en est il à 5 mois et demi :D. Mais bien objectivement tu dois avoir raison, il doit bien y avoir quelques gars qui se retrouvent sans rien pendant un peu plus longtemps. Mais j'aimerai savoir si ils cherchent bien? Si il se bornent à une seule techno? Si ils sont mobiles etc ... Le marché est quand même très porteur.

                                                             J'entends ton expérience, la respecte et c'est intéressant d'avoir d'autres sons de cloches. Pour ma part, tous ceux des années supérieurs ont effectivement trouvés un CDI rapidement et les salaires me semblent en accord avec les chiffres avancés.

                                                            Concernant les 100%, évidemment ça ne prend pas en compte ceux qui sarrette à bac +3, qui abandonne, qui se réoriente on est bien d'accord. 



                                                            -
                                                            Edité par Madgik63 7 octobre 2016 à 14:36:59

                                                            • Partager sur Facebook
                                                            • Partager sur Twitter
                                                            Tu veux te marrer? http://www.jesuisunconnard.fr

                                                            Que vaut réellement SupInfo ??

                                                            × Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
                                                            × Attention, ce sujet est très ancien. Le déterrer n'est pas forcément approprié. Nous te conseillons de créer un nouveau sujet pour poser ta question.
                                                            • Editeur
                                                            • Markdown