Partage
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Que vaut une certification OpenClassrooms ?

Anonyme
    14 octobre 2015 à 15:23:54

    Str4nger a écrit:

    AlexB. a écrit:

    Ben oui, mais c'est pas à moi qu'il faut le dire...

    Non mais toi tu arrives deux ans après la bataille en fait. Je t'explique juste que oui, il y a des énormités, et oui, les rédacteurs du cours sont au courant depuis des années. C'est pour ça que gbdivers a écrit le sien.

    -
    Edité par Str4nger il y a 9 minutes


    Et qu'est-ce que tu veux que je te dise ? J'ai 2 ans de retard...

    Je n'étais même pas au courant qu'une guerre avait eu lieu !

    Pour rester sérieux, si des tutos sont pourris et qu'il sont absolument à éviter, il faut en faire la pub sur d'autres sites si OC fait la sourde oreille.

    EDIT

    Bon dieu ! C'est la joie pour éditer !

    -
    Edité par Anonyme 14 octobre 2015 à 15:26:17

    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter
      26 décembre 2016 à 1:41:47

      Je sais que je déterre le truc mais votre débat est tellement marrant...

      Ok OC c'est pas fait pour former des pro super OP pour le terrain où y'a matière à creuser, sauf que bon, faut pas abuser, moi j'étais en licence pro info punaise laisse tomber comment ils te lâchaient dans la nature: C'était "tiens prendre ton poly et démerde toi" quoi... Et fallait voir la gueule du poly, y'avais pas 50% de ce qu'il y a dans les cours web d'OC par exemple.

      Alors ok OC c'est pas une certif d'état mais je pense qu'elle peut s'avérer bien plus efficace à l'apprentissage et surtout à la motivation, ce qui fait qu'au final t'as surement des élèves qu'en savent bien plus que les boulets qu'on eu leur bac+j'sais pas combien affalés sur leur bureau entrain de mater facebook et qui savent encore rien de leur domaine...

      L'éducation est trop mal foutue dans ce pays, un jour tu fais un TP sur un protocole puis même pas t'as le temps de finir, le lendemain tu fais sur autre chose et tu comprends rien du fucking rapport qu'il y a entre les deux. C'est beaucoup trop théorique et pas assez terre à terre, et en plus j'étais en DUT, c'est plus théorique que le BTS mais moins que la prépa !

      Sur OC on te pose un vrai cours avec un vrai programme à faire et toutes les explications qui vont avec ! A la fin t'as quelque chose qui marche et tout de suite t'as des idées de concept qui viennent, t'as envie de tester des trucs, le tout assis confortablement chez toi en pyjama avec ta tasse de café emmitouflé dans ta couette sans horaires a respecter. C'est pas le rêve ça ?

      Heureusement qu'il y a des entreprises qui se mettent à la page et qui vous colle un problème concret à résoudre en guise d'entretien pour voir ce que vous valez, ça vaut toutes les lettres de motivations du monde (encore une invention débile ça, vous avez quoi vous comme motivation principale à part l'argent ? Se faire chier tous les matins quand t'as encore sommeil dans les bouchons pour te faire gueuler dessus par un sup qui croit connaitre la vie à qui tu démontre par a+b qu'il en sait limite moins que toi ? Hahaha les jeunes vous me faites rire... :D)

      Bref, moi j'espère vraiment que dans un futur proche on puisse suivre tous ses cours sur le net avec des gens qui ont vraiment envie de te transmettre un savoir de qualité. Les meilleurs hackeurs ne sortent surement pas d'une école et après tout, vous avez tout ce que vous voulez sur le net pour la personne qui se décarcasse un peu...

      • Partager sur Facebook
      • Partager sur Twitter
        26 décembre 2016 à 2:18:54

        Le débat ne porte pas réellement sur la qualité des cours mais sur celle de la certification. La question c'est plutôt : "OC vend des abonnements payants qui servent à obtenir des certificats avec comme marketing : ça va vous aider à trouver un job car vous mettrez ce certificat sur votre CV. Est ce que ça marche vraiment ?".

        Le cours peut être génial ou nul, peu importe. La question est ici de savoir si il y a vraiment des employeurs qui recrutent grâce à ces certificats. Et c'est beaucoup plus délicat.

        "C'est beaucoup trop théorique et pas assez terre à terre, et en plus j'étais en DUT, c'est plus théorique que le BTS mais moins que la prépa !"

        C'est pas comparable avec les prépas, l'info représente 2h par semaine pour nous (4 pour les Mp-Info mais la différence s'apparente plus à des maths), le reste étant des maths et de la physique, parfois de la SI ou de la chimie. Clairement les CPGE ne sont pas une formation en informatique et n'aspirent pas à l'être.

        "Heureusement qu'il y a des entreprises qui se mettent à la page et qui vous colle un problème concret à résoudre en guise d'entretien pour voir ce que vous valez, ça vaut toutes les lettres de motivations du monde (encore une invention débile ça, vous avez quoi vous comme motivation principale à part l'argent ? Se faire chier tous les matins quand t'as encore sommeil dans les bouchons pour te faire gueuler dessus par un sup qui croit connaitre la vie à qui tu démontre par a+b qu'il en sait limite moins que toi ? Hahaha les jeunes vous me faites rire... :D)

        Bref, moi j'espère vraiment que dans un futur proche on puisse suivre tous ses cours sur le net avec des gens qui ont vraiment envie de te transmettre un savoir de qualité. Les meilleurs hackeurs ne sortent surement pas d'une école et après tout, vous avez tout ce que vous voulez sur le net pour la personne qui se décarcasse un peu..."

        Les lettres de motivations comme le nom l'indique ça sert à vérifier que t'as pris du temps pour la rédiger, que tu t'es renseigné sur la boite etc... Pour faire un pré-tri avant les entretiens. Ca empêche pas de faire passer des tests après, mais heureusement qu'il y a un pré-tri : imagine si les boites devaient faire passer des tests à base de problèmes concrets à tous les candidats qui postulent, le temps que ça leur prendrais ?

        Pour les hackers c'est sûr que les amateurs apprennent beaucoup par eux même, après les pros qui bossent pour les services de renseignement, l'armée, les entreprises de services de sécurité informatique etc j'en connais qui sont dans des formations spécialisées c'est un plein temps pendant 5 ans et avec des cours de grande qualité, ça me parait pas évident à apprendre par soi même.

        Bref, tu donnes vraiment l'impression de venir là juste pour rager après tes profs, ce que je peux comprendre, y'a des mauvais profs partout et t'es peut être tombé sur une mauvaise brochette, voir une mauvaise formation, ce qui peut être vachement frustrant. Y'a pas de mal à ça ^^

        Mais mon point c'est plutôt :

        1- De là à dire qu'aujourd'hui les certifs d'OC sont plus efficaces qu'un diplôme pour trouver un job, il y a un gouffre. Eventuellement on peut dire que les cours d'OC sont meilleurs que ceux que t'as suivi, mais déjà dire qu'avoir une certif OC vaut mieux que ton DUT sur le marché de l'emploi, je doute que ça soit le cas.

        2- C'est pas parce que ta formation ne t'as pas plu que toutes les formations ne peuvent pas te plaire. Si ça se trouve un DUT dans une autre ville t'aurais trouvé ça génial.

        -
        Edité par Bibou34 26 décembre 2016 à 2:37:24

        • Partager sur Facebook
        • Partager sur Twitter
          26 décembre 2016 à 11:05:45

          Au risque de me faire conspuer, mais la valeur des certificats OC est la même que celle de n'importe quel diplôme. À savoir ce que toi tu as investi dedans. À savoir que si tu ne fais rien en plus de ce qui est demandé, tu auras un diplôme médiocre, en revanche si tu cherches à progresser à côté, à toujours chercher de nouvelles choses, tu auras une valeur ajoutée à ton diplôme.

          La valeur d'un diplôme n'est pas fait par son contenu mais par ce que les diplômés laissent comme impression dans les boîtes où ils passent 😉

          • Partager sur Facebook
          • Partager sur Twitter
          Ce qui se comprend aisément s'énonce clairement / DocPHP / DocHTML/CSS/JS
            26 décembre 2016 à 12:59:54

            Bibou34 a écrit:

            Le débat ne porte pas réellement sur la qualité des cours mais sur celle de la certification. [...] Le cours peut être génial ou nul, peu importe. La question est ici de savoir si il y a vraiment des employeurs qui recrutent grâce à ces certificats. Et c'est beaucoup plus délicat.

            A mon sens, pas seulement. Parce que suivre un cours qui t'apprends à faire des conneries est véritablement une épine dans le pied pour celui qui veut continuer à apprendre derrière. Comme cela peut être le cas d'un certain nombre de cours qu'on peut trouver sur OC.

            Mais cela dit le coeur reste quand même de faire payer des jeunes n'ayant pas le recul pour juger de la qualité de leur formation en leur faisant miroiter monts et merveilles.

            CharlieCarmichael a écrit:

            Alors ok OC c'est pas une certif d'état [...] au final t'as surement des élèves qu'en savent bien plus que les boulets qu'on eu leur bac+j'sais pas combien affalés sur leur bureau entrain de mater facebook et qui savent encore rien de leur domaine...

            Qu'est ce qu'on s'en branle du statut de la certif quand de toute façon le contenu est visible et que pour un paquet de "cours", il est pourri.

            Accessoirement, les étudiants qui se branlent la nouille ils trouvent pas du boulot longtemps dans le domaine, donc c'est trié un peu plus tard.

            CharlieCarmichael a écrit:

            L'éducation est trop mal foutue dans ce pays [...] C'est beaucoup trop théorique et pas assez terre à terre

            T'as testé ailleurs ? D'autre part, si c'est théorique, ce n'est pas sans raison. On forme les gens à comprendre ce qu'ils font. Pas à être bille en tête sur des technos hyper spécifiques pour lesquelles leurs compétences ne leur serviront plus à rien au premier changement de techno (ce qui arrive pour ainsi dire en permanence dans un domaine comme l'info).

            CharlieCarmichael a écrit:

            (1) Sur OC on te pose un vrai cours avec un vrai programme à faire et toutes les explications qui vont avec ! [...] le tout assis confortablement chez toi en pyjama avec ta tasse de café emmitouflé dans ta couette sans horaires a respecter. (2) C'est pas le rêve ça ?

            (1) Ce qui est dommage c'est quand les explications sont fausses évidemment.

            (2) Si. C'est le rêve de croire que ça va former des techniciens et ingénieurs chevronnés.

            CharlieCarmichael a écrit:

            Heureusement qu'il y a des entreprises qui se mettent à la page et qui vous colle un problème concret à résoudre en guise d'entretien pour voir ce que vous valez, ça vaut toutes les lettres de motivations du monde

            Ouais, on sait les entreprises n'ont rien à apprendre du monde académique, parce que elles savent comment résoudre leurs problèmes. D'ailleurs la qualité est leur première préoccupation. Oh wait.

            CharlieCarmichael a écrit:

            (1) encore une invention débile ça, vous avez quoi vous comme motivation principale à part l'argent ? [...] (2) Hahaha les jeunes vous me faites rire... :D

            (1) Personnellement, si l'argent était ma motivation, j'aurai arrêté de suivre la voie que j'ai choisi depuis longtemps. Après, on a pas tous un boulot triste et inintéressant.

            (2) Dit-il du haut de ses 25 ans.

            CharlieCarmichael a écrit:

            (1) Bref, moi j'espère vraiment que dans un futur proche on puisse suivre tous ses cours sur le net avec des gens qui ont vraiment envie de te transmettre un savoir de qualité. (2) Les meilleurs hackeurs ne sortent surement pas d'une école et après tout, vous avez tout ce que vous voulez sur le net pour la personne qui se décarcasse un peu...

            (1) Le net ne fait pas tout. Après, vu les restrictions budgétaires qui sont faites sur l'enseignement et la recherche, pas d'inquiétude, à l'avenir il ne pourra plus y avoir que ceux qui veulent absolument faire ça, puisque la majorité des gens (dont toi visiblement) crachent sur les enseignants qui sont des gros fainéants qui veulent juste un boulot de planqué. Après tout, s'ils choisissent d'être payés facilement 30% de moins que ce qu'ils pourraient avoir dans le privé, c'est pas pour faire avancer la recherche et enseigner, c'est juste pour glander.

            (2) Ils vont être content les experts de QuarksLab de savoir que vu qu'ils sortent d'écoles, ils sont forcément moins bon que les autres hackers.

            • Partager sur Facebook
            • Partager sur Twitter

            Posez vos questions ou discutez informatique, sur le Discord NaN | Tuto : Preuve de programmes C

              9 janvier 2017 à 2:52:07

              Swoups a écrit:

              Str4nger a écrit:

              Personnellement, en tant que développeur C++, je regarderais négativement un candidat qui met la certification C++ d'OC sur son CV, me disant que si il estime que ça a de la valeur, c'est qu'il est mauvais.

              Je trouve ça vraiment exagéré quand même... Pour moi une certification sert à certifier qu'il y a une compétence dans le domaine dans lequel le candidat à justement décroché cette certification. Je ne vois pas en quoi mettre ça sur son CV montre que l'on est mauvais...

              Pour les personnes qui disent qu'un diplôme officiel a plus de valeur qu'une certification ou autre, je ne suis pas tellement d'accord puisque dans le monde de l'informatique seul les compétences comptent et la plupart des employeurs s'en cognent royalement du diplôme... La seule chose qu'un diplôme peut t'apporter, c'est un salaire plus élevé...

              Pour ce qui est du reste, je suis d'accord avec AlexB. Un simple PDF c'est vraiment dommage. Comme je l'ai dit plus haut, un vrai bout de papier style baccalauréat avec un cachet dessus ainsi qu'une signature donnerait beaucoup plus de valeur à mon sens à une certification OC.


              • Partager sur Facebook
              • Partager sur Twitter
                9 janvier 2017 à 10:10:50

                Alvaro Serrano a écrit:

                dans le monde de l'informatique seul les compétences comptent et la plupart des employeurs s'en cognent royalement du diplôme... La seule chose qu'un diplôme peut t'apporter, c'est un salaire plus élevé...

                Et comment tu la juges la compétence de quelqu'un ? On peut se baser sur ses années d’expérience dans telle boite, tel domaine, telle équipe si c'est sur région et qu'on connait un peu, mais quand il s'agit d'un débutant/junior comment fais-tu ? 

                Se fier à la motivation et à la passion c'est bien joli mais des personnes qui disent que l'informatique c'est leur vie, qu'ils ont fait plein de projet et tout, y'en a à la pelle. Alors parfois, rarement, on nous présente lors d'un entretien un projet et on peut juger la compétence de la personne. Mais on ne peut se fier aux mots, d'autant plus que certain se qualifieront très bon en info alors qu'ils manquent cruellement de recul. L'autodidacte est très bien vu des employeurs, quand il est accompagné de diplôme. Car c'est très dur de juger juste sur des mots et quelque exemples...

                Alors il reste les diplôme pour juger, car on connait les écoles, on a déjà embauché des jeunes venant de telle école et on connait leur bagage. Alors certes en France on juge un peu trop par le diplôme (du genre s'y fier pour quelqu’un qui a 10 ans d'XP), mais dire que les employeurs s'en cognent est une bêtise.

                • Partager sur Facebook
                • Partager sur Twitter
                  9 janvier 2017 à 10:18:04

                  Alvaro Serrano a écrit:

                  Str4nger a écrit:

                  Personnellement, en tant que développeur C++, je regarderais négativement un candidat qui met la certification C++ d'OC sur son CV, me disant que si il estime que ça a de la valeur, c'est qu'il est mauvais.

                  Je trouve ça vraiment exagéré quand même... Pour moi une certification sert à certifier qu'il y a une compétence dans le domaine dans lequel le candidat à justement décroché cette certification. Je ne vois pas en quoi mettre ça sur son CV montre que l'on est mauvais...

                  Non, pour le "cours" de C++ d'OC ce n'est pas exagéré du tout puisque tu sais que la personne en question va devoir passer 6 mois à désapprendre les conneries qu'il aura apprises (à supposer qu'il ait compris/qu'il veuille bien admettre qu'il code très mal en C++), pour pouvoir ensuite apprendre à utiliser correctement C++.

                  • Partager sur Facebook
                  • Partager sur Twitter

                  Posez vos questions ou discutez informatique, sur le Discord NaN | Tuto : Preuve de programmes C

                    25 janvier 2017 à 1:08:04

                    Bonjour,

                    Je lis les échanges et c'est assez effarant ce que vous dites...

                    J'ignore si depuis, les cours / TP ont évolués sur OC, mais c'est assez frustrant de constater que lorsque l'on veut se reconvertir passé les 30 ans, sans être passé par des études supérieures, ni dans le domaine de l'informatique, beaucoup d'entre vous qui semblez être des professionnels, ferment pas mal de portes aux "formations" accessible sans trop de difficulté, dans un contexte ou la formation et l'emploi sont pour la plupart du temps des effets d'annonces politiques.

                    En gros, aujourd'hui, si on veut se reconvertir dans le domaine du développement, qu'est-ce qui est accessible, fiable et qualifiant ?

                    Nous n'avons pas tous eu la chance de mener de grandes études...

                    Merci !

                    -
                    Edité par Arkadia 25 janvier 2017 à 1:20:13

                    • Partager sur Facebook
                    • Partager sur Twitter
                      25 janvier 2017 à 11:13:30

                      AFPA & co...
                      Faut pas forcement donner qux trolls
                      • Partager sur Facebook
                      • Partager sur Twitter
                        26 janvier 2017 à 7:18:37

                        Pourtant il y a beaucoup de reviews négatives sur les formations de l'AFPA bien que celles ci ne soient pas à distance.
                        • Partager sur Facebook
                        • Partager sur Twitter
                          26 janvier 2017 à 12:45:45

                          Comme pour toutes formations je te repondrais...
                          encore plus de critique, si elle n'est pas directement apres le bac publique, CTI et ne se nomment pas fac, universit2 ou IUT/BTS.

                          Certains ne jurent que par leurs ecoles du genre...
                          Et l'erreur n'etant pas connu ou autres ainsi que l'echec bien tu en arrive la... (cela n'explique pas tout, il y a quelques fois quelques bons conseils). 
                          • Partager sur Facebook
                          • Partager sur Twitter
                            26 janvier 2017 à 14:04:40

                            Après, il faut aussi être cohérent, si les formations, disons "habituelles", en informatique, c'est minimum 2 ans à raison de 20 à 30h de cours par semaine (plus du travail personnel en quantité), ce n'est pas sans raison. C'est parce que ça demande du temps pour acquérir les compétences nécessaires sur le sujet (d'autant que ce n'est, encore aujourd'hui, que vaguement touché du doigt au lycée).

                            Et là, je parle pour l'informatique, mais c'est vrai pour tous les domaines techniques. On ne s'improvise pas technicien de maintenance industrielle, électronicien ou autre en suivant quelques tutoriels sur internet. C'est impensable.

                            Un autre point est qu'en plus, en informatique, on aime :

                            • tout automatiser,
                            • en mettre partout.

                            La conséquence du premier point, c'est que les tâches vraiment simples en informatique, on les automatise, et que les tâches qui ne peuvent pas être automatisées, c'est celle qui nécessite déjà plus que des compétences basique. Pour le deuxième point, c'est plus insidieux : comme on en a partout, on lui confie de plus en plus d'informations personnelles et de responsabilités. Et les besoins en terme de sûreté, sécurité, et protection de la vie privée deviennent vraiment difficiles, ce qui nécessite des gens ... très qualifiés.

                            • Partager sur Facebook
                            • Partager sur Twitter

                            Posez vos questions ou discutez informatique, sur le Discord NaN | Tuto : Preuve de programmes C

                              26 janvier 2017 à 19:55:50

                              Arkadia si tu as un projet en particulier tu peux aussi ouvrir un fil sur le forum "Vos études" les habitués de cette section pourront te répondre :)
                              • Partager sur Facebook
                              • Partager sur Twitter
                                26 janvier 2017 à 21:16:15

                                Bibou34 a écrit:

                                C'est fait !

                                Merci du conseil :-)



                                • Partager sur Facebook
                                • Partager sur Twitter
                                  23 février 2017 à 15:40:43

                                  Cette discussion est follement amusante je trouve.

                                  Franchement, j'ai un parcours autodidacte de près de 8 ans en informatique, je travaillais dans le domaine depuis 6 ans et j'ai passé un BTS, mon travail attention ce n'était pas ingénieur, ni Admin, non, c'était Tech niveau 2 dans un centre de service.

                                  Pour ceux qui savent pas un centre de service c'est une hotline un peu plus évoluée en terme d'actions techniques, ils ont la possibilité de résoudre certains problèmes directement et c'est interne a une entreprise donnée.

                                  Donc si l'on se fie aux recruteurs, pas un niveau ouf, loin de là, on m'a même dit que je n'avais aucune expérience de l'informatique technique à l'époque.

                                  Mon BTS je l'ai passé en alternance dans un GRETA, organisme agréé éducation nationale, j'ai passé 1 an et demi (il m'a pas fallu 2 ans pour passer toutes les épreuves et terminer tous les cours) à me former encore une fois en autodidacte car les enseignants délivraient des poly parlant de Windows NT (en 2010 hein)

                                  J'ai obtenu mon BTS avec une note approximative de 15/20, les notes qui ont réduit ma moyenne étant ma note de Français (11/20) et celle d'éco / droit (12/20)

                                  Mon BTS était en réseau mais j'avais un collègue en Dev, et la seule différence entre ses cours et les miens c'est que lorsque je préparait mon projet de fin de BTS en montant des VM avec un réseau complet, lui faisait un petit programme en Java, sinon, tout était commun.

                                  Quelle est la valeur réelle de ce diplôme du coup?

                                  De la théorie vieille de 15 ans, certains principes plus du tout utilisés depuis des années, aucun accompagnement sur la réalisation des projets (l'un des formateurs réseau, qui à côté de ses cours dispensés au Gréta était enseignant BTS en lycée, ne comprenait même pas ce que je réalisais pour mon projet)

                                  Et pourtant agréé par l'état et l'éducation nationale.

                                  Mais ça n'a pas empêché un recruteur de me dire que le BTS n'avait aucune valeur, marrant tout de même non? Ou réaliste? Bonne question.

                                  Depuis ce BTS, j'ai été consultant, dans l'entreprise pour laquelle je travaillais à l'époque de mon BTS, il m'ont pris au terme de mon alternance en Portage car ils ne pouvaient pas me proposer de CDI (contraintes administratives à l'époque)

                                  Pour ceux qui ne connaissent pas le portage, c'est un peu comme de l'intérim mais c'est vous qui fixez votre tarif et vos contraintes, statut cadre donc pas d'horaires etc... c'est un bon moyen de testé le statut d'indépendant sans pour autant l'être puisque vous êtes salariés.

                                  Bref, ils m'ont payé à pris d'or pendant 6 mois, avec mon petit BTS sans aucune valeur et ma formation d'autodidacte préalable.

                                  Après ça, j'ai décidé de ne pas continuer ma mission chez eux pour plusieurs raisons personnelles, j'ai alors profité du chômage et surtout des formations que ce dernier pouvait m'offrir.

                                  J'ai commencé par une formation qualifiante d'Administrateur système Linux, et vous savez quoi? Cette formation était strictement dans le même Gréta que celui où j'avais passé mon BTS, sous le couvert de l'AFPA, et le plus drôle, c'est qu'on m'a dit à mon arrivée que la formation contenait juste 15% de ce que j'avais fait au BTS donc que je n'allais rien apprendre du tout, au final, j'ai fait une formation à la carte ou j'ai juste pu continuer à me former en autodidacte avec un prof qui venait me voir de temps en temps et validait ce que j'avais vu / fait.

                                  Du coup ma formation a changé d'intitulé, avec l'accord du Gréta qui m'a fait un document en conséquence, et est devenu "Administration de système avancé et introduction à la gestion de projet", j'ai même géré de A à Z un projet pour eux pour valider la seconde partie de ma formation.

                                  Encore une fois, formation qualifiante reconnue par l'état, quelle est sa valeur réelle?

                                  Une fois cette formation terminée, j'ai débuté un cursus d'ingénieur en cours du soir, au CNAM que vous devez j'espère tous connaitre.

                                  Les cours sont intéressants, mais pour l'instant, je ne trouve aucune difficulté réelle, les aspects techniques sont poussés mais pas au point que je m'imaginais lors d'une formation d'ingé et le pire, j'ai discuté avec un élève ingénieur passant son diplôme dans une école normale, le niveau de ses cours est en dessous de ce que je vois au CNAM, ce que j'ai fait en 1 semestre il le voit sur 2 ans.

                                  On a encore la grande question, quelle est la valeur réelle du titre d'ingénieur que ce soit au CNAM ou dans une école classique, réputée, qui en prime ajoute la mention Master au titre d'ingénieur qu'elle délivre?

                                  Est-ce qu'un ingénieur diplômé serait capable de définir toutes les bonnes pratiques en C++ puisque c'est principalement ce cours sur lequel les gens "crachent"?

                                  Franchement, je pense pas.

                                  Par contre, un ingénieur diplômé qui se renseigne, qui approfondi et qui dans tous les cas va plus loin, pratique chez lui etc...il en saura déjà beaucoup plus, d'un point de vue professionnel il sera d'un coup plus efficace que le fraîchement sorti d'école...Tiens tiens, le gars il a passé un diplôme d'ingé dans une école, diplôme agréé par l'état et au final, ce qui va vraiment valoriser ce diplôme d'un point de vue efficacité c'est son travail personnel? Mais, c'est pas ce que l'on a sur OC au final?

                                  Réfléchissez deux secondes, OC, est-ce que ça propose des certifications agréés comme ITIL, PSM, PRINCE2 etc....? Non, ça propose des cours pour une somme modique (je parle pour le Premium, le Premium + c'est différent) permettant de s'auto-former sur des bases, pas être expert, mais des bases.

                                  Où enseigne t'on les bases en C++? Au BTS? Blague, en école d'ingé? Blague encore, en formation spécialisé? Un peu plus oui, mais celui qui va en formation spécialisé sur du C++ c'est pas un mec qui connait rien à la programmation, mais potentiellement un mec qui a déjà appris le B-A-BA par lui même et a certainement appris quelques trucs faux au passage (voir beaucoup)

                                  Le système de reconversion professionnel est inefficient, au mieux on vous proposera des formations en boucle, commençant par une initiation à un métier donné, avec un petit stage d'immersion pour approfondir la théorie que vous avez vu en initiation (et souvent vous dire que la théorie fonctionne rarement du reste) puis vous serez souvent lâchés là et on vous dira "c'est bon, vous être reconverti" rien de bien plus poussé sauf si, encore une fois, vous vous bougez vous même à trouver des moyens d'approfondir, de pratiquer etc...

                                  OC n'est pas là pour fournir des cours de niveau Expert ou Confirmé, non, il est là pour vous donner un point de départ, juste, faux, là n'est pas franchement la question, car en informatique, ce qui est vrai aujourd'hui peut devenir faux demain, mais vous avez les bases de ce qui existe dans un domaine donné.

                                  Vous suivez le cours sur le C++? Vous allez apprendre des choses qui ne se font pas (certaines plus) depuis des années, des choses qu'il vaut mieux éviter de faire, vous ne savez pas lesquelles puisqu'on vous les présente comme justes, mais au moins vous savez ce qui existe, vous savez ce qu'est une boucle, une condition, un pointeur, bref, vous avez la base de fonctionnement du C++ (et de tout langage de Dev au passage) à vous d'approfondir et de vous renseigner sur les bonnes pratiques, allez pas postuler en tant qu'expert car c'est faux.

                                  Que valent les certifications d'OC ?

                                  Rien, comme toutes les certifications ou diplômes si vous ne cherchez pas à approfondir un minimum.

                                  Mais ça reste un point de départ, vous permettant d'ajouter des bouts de corde à votre arc, ou bien d'explorer un nouveau domaine en ayant une base de connaissance dessus, guidée et dans la forme relativement bien fichue.

                                  PS :

                                  Et pour ceux qui se posent la question, professionnellement je suis maintenant consultant spécialisé dans l'accompagnement et expertise de projet SI avec plusieurs expériences réussi, avec ma formation autodidacte, mon BTS Windows NT de 2010, ma formation à la carte et mes compétences transverses pour beaucoup obtenues...sur OC et présentées simplement comme des bases / notions que j'ai approfondi de mon côté et je l'ai prouvé en entreprise lors de mes missions.

                                  Donc, à quoi servent les certifications OC?

                                  A vous faire découvrir des domaines, ouvrir des horizons, débuter un niveau de connaissance sur un point précis qu'il vous faudra approfondir si vous voulez vraiment en faire quelque chose, potentiellement connaitre la théorie d'une pratique que vous avez réalisée, en gros, pas plus ni moins que pratiquement toutes les formations.

                                  Quelle est la valeur des certifications OC?

                                  Celle que vous arriverez à leur attribuer par votre travail par la suite, comme tout diplôme ou certificat, à vous d'être capable de vous en servir pour apprendre plus dans leur domaine.

                                  -
                                  Edité par Neliox 23 février 2017 à 16:04:40

                                  • Partager sur Facebook
                                  • Partager sur Twitter
                                    28 mars 2017 à 15:46:06

                                    Neliox a écrit:

                                    Que valent les certifications d'OC ?

                                    Rien, comme toutes les certifications ou diplômes si vous ne cherchez pas à approfondir un minimum.

                                    Donc la seule chose à faire c'est de trouver d'autre forum ou d'autre tutoriel, voir acheter des bouquins, pour pouvoir maîtriser plus le sujet auquel il veut approfondir (en me basant sur le fait que OC est un site pour apprendre les bases sur un sujet X)?



                                    • Partager sur Facebook
                                    • Partager sur Twitter
                                      28 mars 2017 à 19:07:04

                                      Clairement oui, une certif ne vaut rien c'est juste marketting tu sais ;) (et je dis pas ça par méchanceté envers OC, j'en ai moi même une petite vingtaine d'eux)

                                      Apres t'as les vrais certifs, les pro : par exemple la certif architecte reseau en cisco (délivrée par cisco lui même). L'avoir c'est ne pas être au chomage, ça c'est une certitude.

                                      -
                                      Edité par L-N 28 mars 2017 à 19:08:27

                                      • Partager sur Facebook
                                      • Partager sur Twitter
                                        29 mars 2017 à 8:21:02

                                        Apres t'as les vrais certifs, les pro : par exemple la certif architecte reseau en cisco (délivrée par cisco lui même). L'avoir c'est ne pas être au chomage, ça c'est une certitude.

                                        On pourrait tout autant débattre des certifications Cisco et de leurs utilités, tout comme celles de Microsoft. Toutes les certifications en générales ... Le principe d'une certification est de te faire payer pour certifier de connaissances théoriques très pointues (encore que, quand les gens sont honnêtes et ne se contentent pas d'étudier les réponses à toutes les questions possibles).

                                        Une certification ne démontre pas, de mon point de vue, une certaine connaissance ou maîtrise du sujet, juste le fait que tu ai payé plusieurs centaines / milliers d'euros pour la passer, et que tu as bien étudié ton QCM.

                                        • Partager sur Facebook
                                        • Partager sur Twitter

                                        Je ne suis plus modérateur, ne me contactez plus pour des demandes, je n'y répondrai pas.

                                          29 mars 2017 à 8:38:19

                                          Sakuto a écrit:

                                          Apres t'as les vrais certifs, les pro : par exemple la certif architecte reseau en cisco (délivrée par cisco lui même). L'avoir c'est ne pas être au chomage, ça c'est une certitude.

                                          On pourrait tout autant débattre des certifications Cisco et de leurs utilités, tout comme celles de Microsoft. Toutes les certifications en générales ... Le principe d'une certification est de te faire payer pour certifier de connaissances théoriques très pointues (encore que, quand les gens sont honnêtes et ne se contentent pas d'étudier les réponses à toutes les questions possibles).

                                          Une certification ne démontre pas, de mon point de vue, une certaine connaissance ou maîtrise du sujet, juste le fait que tu ai payé plusieurs centaines / milliers d'euros pour la passer, et que tu as bien étudié ton QCM.


                                          La certification Cisco est vraiment utile, celle d’architecte réseau cisco est très compliquée à avoir et te garantie un excellent salaire, 30 personnes l’ont en france. Je suis d’accord avec toi pour l’utilité d’une certif ceci dis, en tout cas celles « destiné à tout l’monde ».

                                          -
                                          Edité par L-N 29 mars 2017 à 8:39:08

                                          • Partager sur Facebook
                                          • Partager sur Twitter
                                            30 mars 2017 à 10:29:26

                                            Sakuto a écrit:

                                            Apres t'as les vrais certifs, les pro : par exemple la certif architecte reseau en cisco (délivrée par cisco lui même). L'avoir c'est ne pas être au chomage, ça c'est une certitude.

                                            On pourrait tout autant débattre des certifications Cisco et de leurs utilités, tout comme celles de Microsoft. Toutes les certifications en générales ... Le principe d'une certification est de te faire payer pour certifier de connaissances théoriques très pointues (encore que, quand les gens sont honnêtes et ne se contentent pas d'étudier les réponses à toutes les questions possibles).

                                            Une certification ne démontre pas, de mon point de vue, une certaine connaissance ou maîtrise du sujet, juste le fait que tu ai payé plusieurs centaines / milliers d'euros pour la passer, et que tu as bien étudié ton QCM.


                                            C'est pas forcement payant hein ;) Les certif Google (Adwords et SEO) dont gratos et pour le coup de la certif Adwords elle certifie que tu as quand même une base suffisante pour 80% des boîtes qui vont s'en servir (en plus d’être utile pour certaines agences qui si elles ont suffisamment de certifiés peuvent être "Google Partner"

                                            Toute facon je comprend même pas le debat en fait ... une certification c'est comme un diplôme ==> Ca a de la valeur si c'est reconnu par la majorité des employeurs point barre à la ligne ! Si la certif OC devient reconnue par la majorité des employeur elle aura de la valeur sinon elle n'en aura aucune :)

                                            • Partager sur Facebook
                                            • Partager sur Twitter
                                              31 mars 2017 à 2:07:31

                                              J'apporte ici mon expérience au sujet des formations, certificats et diplômes. Je me rends compte qu'en lisant la majorité des commentaires, un très grand nombre de personnes ne connaissent pas bien le sujet, ni son fonctionnement, ni la réalité.
                                              Et ça se comprends car moi même il y a des années de cela ayant voulu me reconvertir j'ai du faire à face à de nombreuses interrogations auprès d'organismes sensés me renseignés correctement mais dont au final, même eux ne connaissaient pas vraiment le domaine.

                                              Je vous dresse mon portrait en quelques mot histoire de voir mon parcours  pour vous faire une idée:
                                              J'ai fait plusieurs études "académique" (donc dit scolaire) très différentes. BEP electro-mécanique, BEP Comptabilité, BAC pro gestion/service. Dans le domaine professionnel j'ai travaillé en tant que commerciale, préparateur cuisine, vendeur, aide-comptable, mécanicien, agent administratif et d'autres boulots ou métiers jusqu'à ma reconversion (non sans mal et sans aucunes aides des organismes sensés vous aider).
                                              En gros pour passé rapidement, je me suis reconvertit en tant que expert développeur web depuis prêt de 10 ans maintenant.

                                              J'ai tenue à comprendre un peu tout ce fonctionnement de formations, centre de formation ou école, certification, diplôme ou attestation et j'en passe. Tout ces jargons utilisés par des centres ou autres bien à tord et à travers dans tous les sens.
                                              Pour moi il n'y avait que l'école pour apprendre un métier avec à la clé un diplôme à ce moment, donc compliqué de comprendre comment on pouvait avoir l'équivalent d'un diplôme "académique" en seulement 6 mois pour certains alors qu'à l'école fallait le faire en 2 ans.

                                              Mais oui c'est possible mais faire attention aux pièges et fausses promesses de centres de formations.
                                              J'ai pu lire : "Un certificat n'a aucune valeur", "le certificat openclassroom n'a aucune valeur en rapport à un diplôme", "un certificat n'a aucunes valeurs juridiques" etc...

                                              C'est complètement FAUX et c'est parler sans savoir. Un certificat si il est enregistré au RNCP a tout autant de valeur qu'un diplôme académique, donc scolaire et obtenu sur une plus longue période.
                                              Par contre un certificat non reconnu par l'état n'a effectivement aucune valeur juridique même si au final on pourrait vous dire "ce diplôme n'est pas reconnu par l'état mais dans le privé oui". Sous quelle condition ce certificat est reconnu dans le privé et non dans le publique ? C'est la question à poser à un centre de formation ou autre et surtout à ce qu'ils apportent la preuve textuelle et référentielle de ce qu'il avance, car les vendeurs de tapis sont nombreux même certain centre de renommé.

                                              Si un Certificat est enregistré au RNCP et que votre certificat le stipule bien avec le code RNCP vous êtes enregistrés avec un matricule tout comme un diplômé.

                                              A l'inverse un certificat n'étant pas réellement enregistré au RNCP et dont le centre de formation ainsi que la formation stipulé n'étant pas agréé aux registres des centres de formation reconnus par l'état, ne sera pas reconnu par l'état. Et en rapport à une grosse ânerie que j'ai pu lire comme "il n'est reconnu que par l'état et pas l'employeur" c'est encore une bêtise. Car si il est reconnu par l'état l'employeur n'a aucun droit de vous disqualifier comme étant un diplôme non reconnu.

                                              Donc un certificat enregistré au RNCP n'aura pas du tout la même valeur et validité à l'inverse d'un quelconque diplôme ou certificat non reconnu.

                                              Tous les certificats professionnels enregistré au RNCP n'ont pas la même valeur ! (Et c'est là que l'on retrouve l'état dans toute sa splendeur)... Certain certificat enregistré dans certains domaines peuvent avoir une double valeur diplôme académique / certif professionnelle et d'autres n'ont qu'une valeur professionnelle. Mais au final et dans les faits il n'y a aucun impacte au point de vue employeur, mais c'est juste stipulé en rapport au matricule et le domaine du certificat.

                                              Mon certificat RNCP est-il reconnu à l'étranger ou valide en Europe ? Même pour les diplômes académique il faut savoir que c'est très ambigus et qu'il n'y a à ce jour aucune réponses clair et précise à ce sujet. La majorité des diplômes ou certifications n'ont pas une réelle valeur explicitement stipulé à d'un pays à l'autre sauf cas et domaine spécifique en relation à des partenariats d'entreprises étrangères. Donc même un diplôme académique ne vous garantiras pas qu'il soit reconnu au Canada par exemple, même si on vous le dit, vérifiez le par vous même au cas par cas en fonction du domaine.

                                              Dans le cas d'un certificat ou diplôme non reconnu, a-t-il une valeur au près de l'employeur ?

                                              Cela va dépendre profondément de la réputation de l'école ou centre de formation, et elle ne se fait pas du jour au lendemain sauf exception. Un exemple concret, L'école 42 de Xavier Niel ne délivre pas de diplôme ou certif reconnu par l'état à sa sortie (vue qu'en plus on est encore dans la première session depuis sa création), sauf dans l'avenir sans doute. Mais ! Des employeurs s'arrachent déjà les profiles avant qu'ils ne soient sortis (à voir par la suite mais effectivement ça sent très bon pour Niel ainsi que ces futures lauréats).

                                              L'école 42 pour exemple bénéficie d'une très bonne pédagogie et sur un délais relativement suffisant pour sortir de cette formation en étant opérationnel directement (3 ans pour le cursus complet).
                                              Il faut bien se rendre compte que le diplôme de sortie de l'école 42 n'est pas reconnu par l'état, mais bénéficiant d'une solide pédagogie préparatoire au métier numérique dès leurs sorties, les recruteurs partenaires savent pertinemment (ou font le pari à juste titre) d'avoir des étudiants déjà opérationnel dans le métier sans avoir besoin d'avoir une réel expérience professionnelle de 1 ou 2 ans en moyenne.

                                              La très grande majorité des formations académique ou non ne vous préparent pas réellement à être opérationnelle suffisamment pour des métiers de l'informatique, et c'est aussi valable pour bien d'autres domaines notamment.

                                              Et pourtant si l'on regarde bien les cours d'openclassroom (pas tous) et la corrélation pour les cursus visés, font parties des meilleurs formations préparatoire au niveau pédagogique. Et je le dis en toute objectivité, car je connais le job, ses contraintes, les besoins actuels, les techno employés/demandés et le travail que j'ai du produire pour en arriver à ce que je suis aujourd'hui (et pour vous dire ce n'est pas terminé non plus pour moi aussi) mais je précise que cela ne vaut pas pour TOUT les cours d'openclassroom je précise.

                                              Je peux aussi vous assurez que les cours d'openclassroom dans l'ensemble (je parle des cursus et les cours en référence) vous préparent bien mieux que certain centre de formation avec une réputation dépassé comme l'AFPA. Dont je précise que l'AFPA est l'organisme de référence d'état délivrant à foison des titres reconnus par l'état. Observez le paradoxe !

                                              Je préfère de loin une bonne formation qui me met au plus proche dans un métier n'étant pas reconnu qu'une formation reconnu me faisant passer pour un noob au près d'un employeur. Mais une formation de qualité et reconnu par l'état c'est quand même mieux pour éviter tout désagrément au près de l'employeur.

                                              Réalité ou Virtualité:

                                              Les employeurs préfèrent-ils les autodidactes aux diplômés ?

                                              Faux... Hélas cela dépend beaucoup de la mentalité globale, donc tendance générale qui ne change pas du jour au lendemain des entreprises. La réalité est que nous sommes dans un prémisse où c'est entrain de changer, mais beaucoup d'employeur ou cabinet de recrutement jugent encore à tords et à travers sur les diplômes ou écoles studieuses plus que les compétences et travaux effectués par un développeur. Ces recruteurs là sont encore majoritaires, mais ce n'est pas rédhibitoire et la stratégie lors d'un entretiens aussi peut être ultra importante, mais dans un métier technique je vous conseilles de ne pas tricher car ça se verra rapidement c'est certain, mais y a des stratégies à adopter.

                                              Bien trop d'autodidacte s'improvisant développeur ou webdesigner se sont mis sur le marché de l'informatique, le problème est qu'ils se sont improvisés expert ou j'en passe et pensaient à tord connaître le métier ("ouais je suis webdesigner... ouais je suis développeur moi aussi"). Il y a deux écoles en informatique (non promis je ne vais pas vous faire le sketch du bon et du mauvais chasseur mais on s'en rapproche lol):

                                              • Le développeur qui code comme (un porc) scratch et n'a que faire de l'architecture applicative
                                              • Le développeur DEVOOPS (on a enfin trouvé une appellation qui définissait le plus)

                                              Dans un cas comme dans l'autre, les deux pourront trouvé du boulot, les deux peuvent être très bien payé. Où est donc la différence ? Avantage ou inconvénient ?

                                              Un informaticien peut facilement épater un néophite, résultat une entreprise n'ayant que peu de connaissance en informatique ne pourra jamais juger à sa juste valeur un informaticien, il ne regarde que le résultat mais ne comprenant pas certaines conséquences et causes, il ne remettra jamais en question le devscratch qu'il aura mis sur un piédestal.

                                              Le DevScratch (comme je l'ai baptisé) ne voit pas loin, la question de conséquence d'architecture applicative ne lui traverse même pas l'esprit, il aura souvent tendance à recréer la roue bien qu'il lui arrivera ne prôner "il ne faut pas recréer la roue". Le devscratch ne connait pas les bonnes pratiques et après tout, il s'en fiche, seul sa pratique et son code est gouverné par son égo plus que le bon sens et l'humilité (hélas ce stéréotype est fréquent).

                                              Le Devoops est quand à lui rompus aux bonnes pratiques organisationnelles du codage et sensible à l’architecture applicative et les contraintes que cela engendre. C'est sûr que c'est plus fastidieux, cela demande plus de connaissances d'outils, de normes et de technologies.

                                              Mais au final le devscratch ne pourra JAMAIS travailler sur une grosse application réelle à l'inverse d'un devoops. Car le devscratch ne saura pas travailler en équipe. C'est comme fabriquer un gros bateaux où chacun ajoute sa façon de faire et d'architecturer les paliers. Au final le bateau peut être esthétique en apparence, mais commencera à fuir de partout  sur une longue traversé.
                                              Alors que les devoops sauront travailler en équipe, sauront mieux débugger une large application et la durée de vie de l'application s'en retrouvera bien plus longue donc conséquence moins de stress.

                                              Les recruteurs/entreprises peinent à trouver des développeurs ?

                                              FAUX... Encore. Ce n'est pas qu'il n'y a pas assez de profile de... ou assez de ça... C'est juste que beaucoup veulent le beurre et l'argent du beurre en prenant la crémière au passage. Si l'on parcours les offres d'emplois dans divers secteurs de l'IT et que l'on a de la bouteille, on détecte rapidement les entreprises peu sérieuses et qui ne savent pas de quoi ils parlent. Le pire c'est que même les recruteurs ou SSII se grillent avant même d'avoir effectué leur premier entretiens.
                                              Ils démontrent fréquemment par ce biais qu'ils oublient que le recruteur n'a pas forcément le dernier mot et que l'on est deux à s'évaluer, le postulant veulent-il intégrer cette entreprise ? Ou l'employeur veut-il embaucher ce postulant ? Le recruteur est encore bien trop persuadé d'avoir le dernier mot et beaucoup prêchent par orgueil (cela me rappelle une grosse boite de sécurité de paiement qui fanfaronnait en tentant de me bousculer lors de l'entretiens mais dont au final ce sont eux qui se sont retrouvés comme des idiots et moi à mener l'entretiens, la commerciale de la SSII en avait même lâché un rire nerveux tellement la situation était cocasse).

                                              Le gros problème est que pas mal de recruteurs demande des profiles incohérents dans leurs annonces, on se retrouve rapidement avec non plus des moutons à cinq pattes mais dix ex:
                                              "Cherche développeur 3D maîtrisant les langages PHP, JS, JAVA, Python; Il aura à concevoir les maquettes graphiques en respectant l'UI et l'UIX mobile et intégrer les interfaces en HTML/CSS selon le cahier des charges qu'il aura étudié avec le client. Vous devrez mettre en place les serveurs des tests et concevoir des scripts d'automatisation en Bash..."
                                              Etc... etc... Ce genre d'annonce est bien réelle à quelques mots prêt je vous assure. Cela en dit long sur l'entreprise et pas en bien autant vous le dire (radine, ne sait pas ce qu'elle recherche, ne sait pas du tout de quoi elle parle, vous prendra pour un magicien et ne comprendra pas pourquoi y a des bugs).

                                              Je m'arrête là c'est déjà suffisant, et rien que l'entretien ça pourrait représenter un article à part entière, mot de la fin, un diplôme reconnu ça peut vous rassurer, mais la meilleur assurance vient de la maîtrise de votre domaine et ça ne s'acquière pas qu'en une seul formation mais plus de travaille personnel.

                                              -
                                              Edité par theshadoo 31 mars 2017 à 2:51:33

                                              • Partager sur Facebook
                                              • Partager sur Twitter
                                                31 mars 2017 à 3:18:43

                                                Hello,

                                                Je suis globalement d'accord avec toi, sauf pour un petit point :

                                                C'est complètement FAUX et c'est parler sans savoir. Un certificat si il est enregistré au RNCP a tout autant de valeur qu'un diplôme académique, donc scolaire et obtenu sur une plus longue période.

                                                Un RNCP a tout autant de valeur qu'un diplôme académique dans le monde du travail (pour peu qu'il soit reconnu comme de qualité mais cette différenciation existe aussi entres les différents diplômes académiques). Cependant, un titre RNCP n'est pas un diplôme et ne permet généralement pas la poursuite d’études. (Et j7ai vu suffisamment de personne demander si ils pouvaient aller en master avec leur titre RNCP OpenClassroom pour dire que cette précision est utile a faire ^^).

                                                Sinon, sur la forme tu m7a l7air de t’être laisse emporte ^^ (Tu réponds a des questions comme Les employeurs préfèrent-ils les autodidactes aux diplômés ? par Faux ce qui avouons le n'a aucun sens.)

                                                • Partager sur Facebook
                                                • Partager sur Twitter
                                                  1 avril 2017 à 18:20:15

                                                  @Elried vous sortez du contexte, on parle dans le sens de trouver un emploi, et non de "poursuivre ses études" cela n'a strictement rien à voir avec le bute recherché. Cela n'empêche en rien que même un RNCP pourra vous ouvrir à d'autres formation d'un niveau requis dans "certains cas" pas pour tous.

                                                  Concernant Les employeurs préfèrent-ils les autodidactes aux diplômés ?

                                                  En quoi cela n'a aucun sens concrètement ? Bien au contraire cela a toute son importance, dans les questions réponses pas mal ont confondus le bute recherché. Le bute est de pouvoir ou non trouver un emploi en finalité, et là je vous parle justement d'expérience de terrain dans plusieurs entreprises différentes pas comme si j'étais resté 10 ans dans la même entreprise et donc ne voir que la philosophie et pratique de cette dernière, mon expérience ne se limiterait qu'à un champ restreint qui ne représente qu'un maigre périmètre.

                                                  Ce n'est pas s'emporter car obligatoirement on est en droit de se poser cette question, il suffit de regarder à travers les recherches internet pour voir ce type de question légitime revenir régulièrement.

                                                  Je fait passer aussi des recrutements mais je ne me confine pas dans mon seul périmètre à discuter avec un ou deux autre collègue pour avoir un avis globale de la situation.
                                                  Dans beaucoup d'annonces d'offres d'emplois sur les dix boards où je suis inscrit depuis des années, cela me serre aussi de veille techno du marché, on peut voir une tendance à "ouvert même aux autodidactes" sauf qu'il y a un piège potentiel, car la majorité des entreprises peuvent jouer sur le fait de ne pas avoir de diplômes dans le milieu informatique pour vous limiter au niveau salaire. Ca @Elried c'est la réalité qu'il faut prendre en compte et que justement je préfère souligner.

                                                  Après ce que j'ai dit vous le prenez comme bon vous semble, rien ne m'obliger à partager mon expérience/analyse dont d'autres se garde bien de le conserver. Mais je suis dans une démarche d'aider d'autres personnes en les informant au mieux dont moi j'aurais bien aimé justement avoir ces renseignements auparavant.

                                                  Donc oui ça a plus que du sens car ce n'est pas un discourt de prof qui ne connait rien à la vie active qui vous dira "oui vous pourrez prétendre à tel salaire... oui vous pourrez trouver facilement du boulot ici..."

                                                  -
                                                  Edité par theshadoo 1 avril 2017 à 18:23:13

                                                  • Partager sur Facebook
                                                  • Partager sur Twitter
                                                    1 avril 2017 à 18:57:46

                                                    La précision d'Elried au sujet du RNCP ne s'oppose à vos propos mais est destinée à d'éventuels lecteurs qui passeraient par là et qui pourraient faire la confusion. Openclassrooms ne communique absolument pas sur l'impossibilité de poursuivre dans le publique après la formation, certains pourraient s'y méprendre.

                                                    • Partager sur Facebook
                                                    • Partager sur Twitter
                                                      3 avril 2017 à 16:43:30

                                                      Juste pour répondre à un petit point:

                                                      Les recruteurs/entreprises peinent à trouver des développeurs ?

                                                      La réponse est oui et non, cela dépend de beaucoup de points:

                                                      - De la régions, les offre d'emplois ne sont pas homogène, le bassin rennais, par exemple manque de développeur de niveau au minimum confirmé et expert, mais absolument pas de débutant, d'autre région comme la Normandie elle par contre ne vont pas avoir de fort besoin et n'auront pas trop de mal en générale à recruter des développeurs débutant et confirmé

                                                      - Du domaine: Certain domaine son de niche, comme les vieux langage (nb: ASM, C, Cobol, ...), les administrateur base de donnée, qui demande des connaissance pointu et rend le recrutement complexe

                                                      - Du niveau voulut: Trouver un débutant, en générale c'est très simple, un expert est une autre histoire.

                                                      Il y a bien sur plein d'autre point qu'il faudrait prendre en compte, mais le marché de l'informatique n'est pas homogène, il est impossible de vraiment dire si oui ou non il manque de développeur, il est sur que ses un secteur qui continueras fortement à recruter..

                                                      • Partager sur Facebook
                                                      • Partager sur Twitter
                                                        5 juin 2017 à 10:51:54

                                                        Bonjour,

                                                        J'ai lu tout ce post car je cherchais des réponses concernant les "bac +5" bizarre en 6-12 mois / avis de cours concernant le web : html / css / php / js.node / javascript / framework etc ...

                                                        -> Durant la discussion, ça a parlé de technicien maintenance industrielle qu'on peut avoir sur internet.

                                                        J'ai un BTS MI, ayant eu des cours de pratique, heureusement car j'apprends via la pratique, cela apporte un grand plus dans une entreprise. Est ce que cela était suffisant? La réponse est non. Par exemple, à l'époque on apprenait à souder à l'école, quand je l'ai passé ce n'était pas le cas. Je pense que certains diplômes ont perdu de leur valeur aux yeux des entreprises. De plus en plus ce sont les entreprises qui apprennent au débutant à connaitre le métier qu'ils auraient dû apprendre à l'école.

                                                        Certains élèves ont eu leur diplôme or qu'il ne connaissait pas la moitié, et pourtant ce fut eux qui ont trouvé un travail grâce à papa / maman.

                                                        Ma petite amie n'a pas fait le BTS MI mais une licence pro dans ce domaine. Elle ne connait pas toute ma base mais elle connait suffisamment pour travailler dans le domaine que je n'ai pas trouvé d'emploi.

                                                        -> Concernant l'informatique / RNCP

                                                        Personnellement je suis en voie de reconversion professionnelle, je l'espère, pour faire le métier que je souhaite : développeur informatique.

                                                        J'avais fais quelques petits sites web à l'époque, sans base de données mais rien d'important. Cela m'a pourtant permis de voir des problèmes, comme le chargement d'image des boutons... Le faites de pratiquer m'a permis de constater certains problèmes, en essayant de les résoudre on apprend à trouver des solutions.

                                                        J'ai commencé à programmer sur le tas dans mon entreprise, des algorithmes qui permettraient de gagner du temps en conception. Je ne savais même pas utiliser la bibliothèque du logiciel spécifique au métier (donc pas d'aide sur internet), ni même ce que c'était un objet. Ce fut compliqué et je n'ai pas pu faire grand chose à ce moment là.

                                                        J'ai entrepris des cours au CNAM, un titre RNCP analyste programmeur, dont je ne finirai pas car j'ai déjà un BTS et faire une demande d'aide de financement pour un diplôme n'apportant pas un meilleur titre ==> ça sera refusé et c'est perdre le seul jocker qu'on nous propose. Je suis à la fin de ma 3ème année autofinancé et ce n'est pas encore finis, tout dépendra de mon dossier au fongecif pour une licence pro en classe réel. Cela va être dur mais pas impossible si on sait ce que c'est de travailler dur pour réussir.

                                                        Cela m'a permis d'apprendre la base et que je n'aurais jamais deviner comme par exemple : le tri fusion. J'ai pu utilisé ce savoir et l'adapter au logiciel que j'utilise au travail. Au début une de mes macros faisait 2800 lignes de codes en vbs, après avoir fini la partie JAVA, j'ai changé la façon d'écrire la macro en implémentant d'autres méthodes / correction bug / maintenance largement plus facile ==> 1350 lignes de codes avec une diminution du temps pour le processus à traiter l'algorithme, pourtant le principe était le même.

                                                        Une PME peut avoir un intérêt à avoir une personne qui a des connaissances qui respecte les règles, cela permet à l'entreprise d'augmenter sa marge de bénéfice sans se ruiner, car cela reste un complément.

                                                        -> Stage

                                                        J'ai remarqué que le stage est très important, pourtant il est difficile d'en avoir un malgré que certains stages sont gratuit, comme le mien. Le problème pour une entreprise : il faudra former le stagiaire. Cela implique du temps et cela dépend de la personne à apprendre vite / logique / ses maitrises.

                                                        Personnellement ayant eu un entretien pour un futur stage pour la licence, malgré mes notes d'examens au CNAM, on connait que la base. Il est difficile de répondre à tous les besoins d'une entreprise. On nous apprend à utiliser un vélo et faire ses premiers coups de pédale mais en aucun cas on est tout de suite après un cycliste professionnel. C'est à nous de compléter / s'exercer à apprendre plus, créer des projets nous permettant de voir des bugs / de les corriger / de s'habituer à écrire du code / trouver des algorithmes fiable, robuste et efficace. Cela ne tombe pas du ciel, c'est en forgeant qu'on devient forgeron.

                                                        Les points difficiles quand on est en reconversion professionnelle :

                                                        - Trouver la bonne formation là où on veut être : la valeur du diplôme / titre pour les professionnels reconnu par les entreprises

                                                        - Ce qui travaillent en même temps : de consacrer autant de temps la semaine pour travailler les cours, et quand on n'a pas de cours => il faut travailler sur des projets afin de continuer à progresser.

                                                        - La motivation : bosser week end / soir après un boulot difficile /stressant/multi-etiquette c'est très compliqué, si la motivation n'est pas là alors il vaut mieux ne jamais commencer, je sais ce que c'est. Lors d'un entretien il est difficile de montrer la difficulté de notre quotidien et de  notre envie de réussir à changer de métier.

                                                        La plupart des offres d'emplois sont pour des ingénieurs, mais quand on n'a pas eu le chance de financer ce genre d'étude, on est obligé de recommencer à partir du bac quand on est dans le monde du travail si on se reconvertis car on a enfin un peu d'argent en sacrifiant : vacances / plaisir / ne jamais être propriétaire. Les cours après le travail ce sont les seuls qui sont possibles d'avoir pour entamer cette voie. En effet car on est limité par le nombre de financement et par le temps qui nous est disponible. Par exemple : l'entreprise où on se trouve ferme ses portes. Si on a commencé les études du BAC+2 à BAC+5, il ne faut pas 3 ans mais plus, voir 2x plus si on veut réussir et tout comprendre et surtout qu'on n'a pas beaucoup d'argent, donc quand les portes se ferment on sera encore en formation.

                                                        On ne pourra jamais avoir toutes les connaissances avec un titre RNCP par rapport à un élève qui est en cours 50% de son temps et 50% en entreprise. Cela dépend que de nous : comment compléter les connaissances manquantes / comment faire l'expérience qui nous manque?

                                                        La meilleure solution est de réussir à parler avec les entreprises, de voir ce qui est important / ce qui recherche / leur avis sur tel ou tel formation, cela évitera des surprises et surtout faire les bons choix.

                                                        Résumé :

                                                        - RNCP c'est bien pour avoir une base / complément et d'y apporter un + dans une PME non spécialisé dans le domaine

                                                        - RNCP ne permet pas de rentrer dans une entreprise spécialisé dans le domaine car on ne dispose pas de toutes les connaissances

                                                        - RNCP permet de rentrer dans d'autres cours, je n'ai pas encore vue le niveau qui me manque mais je m'attends au niveau quand un BAC pro rentre en BTS, on peut y arriver mais il faudra bosser dur pour rattraper le niveau manquant dans certains domaine.

                                                        Cela reste mon avis et mon expérience.

                                                        • Partager sur Facebook
                                                        • Partager sur Twitter
                                                          5 juin 2017 à 11:33:19

                                                          Ramalokee67, merci pour cet avis, l'un des plus éclairés de ce topic je pense :)

                                                          Après juste une précision, il y a pleins de formations RNCP en présentiel, c'est pas forcément un titre à distance. Je pense que votre message ne porte que sur les RNCP à distance ?

                                                          -
                                                          Edité par Bibou34 5 juin 2017 à 11:33:53

                                                          • Partager sur Facebook
                                                          • Partager sur Twitter
                                                            5 juin 2017 à 12:22:00

                                                            Merci :)

                                                            Oui en effet que à distance. Le cnam propose le titre RNCP analyste programmeur pour "bac +2". Il est disponible qu'à distance. Ce qui implique qu'on a des fois des cours avec des profs et d'autres ou il faut impérativement acheter un livre pour comprendre. La licence pro ça sera du réel dans une université au SERFA qui est plus proche de ma localisation + objectif de la licence qui est développeur.

                                                            Concernant le présentiel :

                                                            - quand on travaille, les cours en présentiel peut être loin au niveau de la distance et impossible d'y être : bouchon après le travail

                                                            - le coût est aussi plus cher. Certaines régions limitent les aides, c'est mon cas à pars au niveau de la distance qui est limité à la valeur de 12 (2x UE de 6 ou 3x UE de 4) sinon le prix ne passe pas de 90€ mais bien plus cher et en présentiel c'est encore beaucoup plus cher.

                                                            - Si c'est un présentiel le jour c'est bien plus compliqué car on est absent au travail, il faut faire des dossiers etc...

                                                            La distance c'est bien quand on a des profs qui expliquent bien les choses et que les cours sont bien fais. Le cours au CNAM à distance pour niveau 3, les seuls que j'ai testé en RNCP, sont intéressants mais il y a toujours des hauts et des bas, rien n'est parfait. Pour ma part je prends congé pour mes examens, donc 4 jours par an, je n'ai guère le choix et puis il faut mettre toutes ses chances de son côté.

                                                            Pour avoir le titre il faut réussir toutes les UE avec un minimum 10/20 sans calculatrice / sans cours : soit on sait, soit on ne sait pas et avec peu de temps pour réfléchir. Quand j'avais fais mon choix de parcours, il y a, et il y a toujours, des portes ouvertes avec des profs ingénieur au CNAM pour expliquer comment cela se passe etc.. Le prof ingénieur m'avait dis qu'il valait mieux que je recommence de 0. J'ai suivis son conseil et je ne le regrette car on apprends beaucoup de chose, même si c'est pas tout, cela reste important pour envisager d'autres études pour ne pas se retrouver "pomer" : qu'est ce que c'est l'héritage?

                                                            Il nous avait aussi expliqué comment cela se passe pour ceux qui envisage le CNAM ingénieur ISI, c'est à dire le reste des personnes de la salle. Certains avaient leur entreprise qui financé une partie des cours à hauteur de 50% ce qui n'est pas négligeable et j'espère un jour avoir cette possibilité. Les cours sont très peu remplis, donc ça permet de poser ses questions et y avoir des réponses et surtout un suivis quasi personnalisé. En licence pro ça sera aussi des petites classes.

                                                            Au cnam RNCP niveau 3 et licence pro on choisit un parcours. Au CNAM j'ai choisis le parcours JAVA par rapport au MOBILE et WEB, ce qui m'était conseillé par l'ingénieur CNAM pour être développeur logiciel. Forcement pour la licence j'ai choisis le développement d'application et non le MOBILE. Le WEB j'ai très peu vue et pourtant c'est un prérequis important dans l'informatique, lors de mon entretien pour la licence on m'a aussi fais comprendre que cette partie est importante. Cela m'a été confirmé via les questions pour mon entretien de futur stage. Donc il faut que je rattrape pendant 3 mois ces notions importantes du WEB. Pour le parcours en licence, les points qui sont abordé en JAVA, je les ai vus comme pour la recherche opérationnelle comme l'utilisation du SIMPLEXE, est ce qu'on verra plus de chose? Tout ce que je sais c'est qu'il y a des projets tutorés en équipe, sachant que tout le monde a des avantages dans certains domaine, je pense qu'il y aura pas mal d'échange et voir les problèmes qu'on peut rencontré.

                                                            • Partager sur Facebook
                                                            • Partager sur Twitter
                                                              10 novembre 2017 à 15:08:53

                                                              Bonjour pour moi peut m'importe la validité des certif oc! Rien ne sert de négliger quelque chose qui t'apporte une bonne base de connaissance! Ou je dirai même plus : rien ne sert de négliger un suport qui te permet d'apprendre!Peut m'importe la manière seul le résultat compte! Le reste ne reste que du blabla
                                                              • Partager sur Facebook
                                                              • Partager sur Twitter

                                                              Que vaut une certification OpenClassrooms ?

                                                              × Après avoir cliqué sur "Répondre" vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit publié.
                                                              • Editeur
                                                              • Markdown