• 40 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Vous pouvez être accompagné et mentoré par un professeur particulier par visioconférence sur ce cours.

J'ai tout compris !

Mis à jour le 06/12/2013

Les annotations

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Je vais vous parler ici des annotations dans les dessins. Après cela vous serez capables de créer des textes, placer des cotes, créer des lignes de repères multiples et des tableaux. Vous apprendrez également comment ajouter des commandes dans les onglets du ruban. ;)

La cotation

La cotation permet d'indiquer au lecteur d'un plan les dimensions des éléments de la pièce représentée. Vous l'aurez certainement deviné, mais sans cette cotation on ne peut fabriquer une pièce exactement à l'identique du plan.

Le principe

Pour indiquer la dimension d'un objet sur un plan, on représente graphiquement 2 lignes parallèles positionnées de part et d'autre de l'élément que l'on souhaite mesurer et on écrit la longueur de cet élément entre les 2 lignes.

Image utilisateur

On dispose de plusieurs outils afin d'indiquer au mieux les différentes dimensions de votre conception. À chaque outil correspond un type de cotation. En effet, vous ne pouvez pas indiquer la longueur d'une ligne avec la cotation d'un diamètre par exemple. Voici les principaux outils que vous serez susceptible d'utiliser :

Image utilisateurImage utilisateur

Linéaire : Applique une cote horizontale ou verticale à un élément.

Image utilisateurImage utilisateur

Alignée : Applique une cote en suivant l'alignement d'un objet.

Image utilisateurImage utilisateur

Angulaire : Permet de coter un angle entre 2 objets linéaires.

Image utilisateurImage utilisateur

Longueur d'arc : Permet de coter la longueur d'un segment d'arc.

Image utilisateurImage utilisateur

Rayon : Permet de coter le rayon d'un arc ou d'un cercle.

Image utilisateurImage utilisateur

Diamètre : Permet d'indiquer le diamètre d'un arc ou d'un cercle.

Image utilisateurImage utilisateur

Continuer : Permet de continuer une cotation linéaire ou alignée en fonction d'une cote de base.

Image utilisateurImage utilisateur

Ligne de base : Permet de coter un objet en fonction de l'origine d'une ligne de cote linéaire ou aligné.

Image utilisateurImage utilisateur

Superposée : Effectue une cotation superposée à partir d'un point d'origine. Cette cotation est un peu identique à la cotation en ligne de base, mais elle est également plus lisible. Il faut spécifier néanmoins une origine.

Image utilisateurImage utilisateur

Cote raccourcie : Permet de créer une cote raccourcie pour un cercle ou un arc lorsque sa dimension dépasse le champ de vision d'une présentation.

Ces outils se situent dans l'onglet "Début" du ruban.

Attends une minute ! Où sont les outils "Continuer" et "Ligne de base", je ne les ai pas dans mon menu ?

C'est normal, AutoCAD ne les met pas dans le menu par défaut. Nous allons les ajouter et pour cela je vais vous apprendre une autre commande. Cette commande permet d'ouvrir une boîte de dialogue permettant de configurer l'interface utilisateur ! Je ne vous en ai pas parlé avant pour ne pas trop vous embrouiller, mais maintenant que vous commencez à être bon, je peux vous en parler. :-°

_cui

Tapez cette commande dans la ligne de commande et validez. La boîte de dialogue qui s'ouvre contient 3 cadres principaux. Le premier cadre vous donne accès aux fichiers de personnalisation d'AutoCAD. Le cadre du dessous vous donne la liste de toutes les commandes présentes dans le logiciel et le troisième cadre à droite affiche les propriétés des 2 premiers.

Image utilisateur

Dans le cadre des fichiers de personnalisation, double cliquez sur "Ruban", double cliquez sur "Onglet" et double cliquez sur "Début - 2D". Ce fichier correspond à l'onglet "Début" de notre ruban actuel. Cliquez sur "Début 2D - Annotation".

Image utilisateur

Maintenant, dans l'aperçu du panneau, cliquez sur le menu déroulant indiquant la cote "Linéaire". Vous avez désormais accès au contenu du menu dans le cadre des fichiers de personnalisation (à gauche).

Image utilisateur

Dans la liste des commandes, déroulez la liste "Toutes les commandes uniquement" puis choisissez "Cote" pour n'afficher que ces commandes. Tous les outils concernant la cotation s'affichent. Vous trouverez les outils "Cotation, continuer" et "Cotation, ligne de base" dont nous avons besoin. Faites glisser ces outils dans le cadre du haut, au-dessus de "Superposée", comme sur l'exemple ci-dessous.

Image utilisateur

Cliquez sur "Ok" pour valider. Retournez dans le ruban puis déroulez le menu des outils de cotation. Les 2 commandes que l'on vient de rajouter doivent s'y trouver. Dans le cas contraire, vous n'avez pas dû faire comme indiqué ci-dessus. Recommencez une fois si c'est nécessaire. Voici ce que vous devriez avoir :

Image utilisateur
Les outils linéaire, aligné et angulaire.

L'outil "Linéaire" permet de créer des cotes linéaires. C'est-à-dire que la cote sera créée horizontalement ou verticalement entre 2 points donnés. Dans le cas d'un carré, choisissez cet outil puis cliquez dans le coin supérieur gauche du carré puis dans le coin inférieur droit. Vous remarquerez en déplaçant le curseur de haut en bas et de droite à gauche que la cote reste horizontale ou verticale par rapport à ces 2 points.

Je ne vais pas vous faire un dessin car je pense que vous êtes capable de vous débrouiller tout seul maintenant. ;)

Si vous souhaitez aligner cette cote par rapport à ces 2 points, il faudra choisir l'outil "Aligné". La cote sera créée en étant alignée par rapport aux points choisis.

Pour coter un angle, c'est quasiment le même principe à la seule différence que vous ne choisissez pas 2 points mais 2 objets linéaires. Tracez un triangle, choisissez l'outil de cote "Angulaire" puis cliquez sur 2 côtés du triangle. L'angle est calculé automatiquement par rapport à ces deux objets.

Les outils longueur d'arc, rayon et diamètre

Pour bien commencer, je vais vous demander de tracer un arc de cercle à la dimension de votre choix puis un cercle. Ceci étant fait, choisissez l'outil de cote longueur d'arc puis cliquez sur votre arc de cercle.

Voici quelques explications : une cote apparaît avec un drôle de petit symbole en préfixe. Ce un symbole représente la distance parcourue entre les 2 points de l'arc. Le chiffre qui suit juste après ce symbole indique la longueur de l'arc de cercle tracé. On peut donc coter des portions de périmètre sans effort ! Personnellement, je trouve ça particulièrement génial.

Pour les outils "Rayon" et "Diamètre", c'est la même chose. cliquez sur ces outils puis sur votre cercle pour pouvoir indiquer le rayon ou le diamètre du cercle.

Les outils continuer, ligne de base et cote superposée

Ces outils sont particuliers, car ils ont besoin d'une référence de base (sauf pour l'outil superposée). Pour les utiliser, il faut avoir créé une cote au préalable. Cette cote sera notre objet de base. Nous allons commencer par créer cette cote puis choisir l'outil "Continuer".

Image utilisateur

Voyez ci-dessus. Notre cote de base est représentée en rouge et la cotation continue est créée à chaque clic de souris. C'est un outil vraiment pratique lorsque l'on doit créer une série de cotes les unes à la suite des autres. Une variante à ce type de cote existe, c'est l'outil "Ligne de base". Le principe reste le même. La seule différence est qu'au lieu de continuer la cotation, cet outil permet de se baser sur un seul et même point :

Image utilisateur

Les cotations superposées sont sensiblement différentes. Elles se basent sur un point d'origine (et non une cote de base) qu'il nous faut définir au préalable. C'est un système de cotation qui mesure la distance perpendiculaire par rapport à ce point d'origine et un objet du dessin. Cela permet d'éviter les erreurs de cotation par rapport au total des distances cumulées.

  1. Image utilisateur

    Rendez-vous dans l'onglet "Vue" puis cliquez sur "Origine"

    .

  2. Choisissez le point d'origine (Le point de départ de la cotation).

  3. Retournez dans l'onglet "Début" puis choisissez l'outil "Superposée".

  4. Cliquez sur un point choisi puis répétez l'opération autant de fois que nécessaire à l'aide de la barre d'espace.

Image utilisateur

Le point d'origine est représenté ici en rouge. Toutes les cotes créées se basent sur ce point.

Oui mais si on veut déplacer ce point, ça va modifier les cotes, non ?

Je la sentais venir celle-là ! :lol: Et bien non ! Ce type de cote se base sur le dernier point d'origine sans pour autant s'occuper des cotes précédemment créées. À chaque fois que vous définissez une origine, la cotation superposée se fera en fonction de ce point.

Les textes

On distingue 2 types de texte sous AutoCAD :

  • Les textes multilignes.

  • Les textes sur une seule ligne.

On utilise généralement les textes sur une seule ligne lorsque le texte écrit ne nécessite pas l'utilisation du second type ! Logique me direz-vous. Les textes sur une ligne représentent un objet unique et peuvent être modifiés indépendamment l'un par rapport à l'autre. Les textes multilignes permettent le retour à la ligne et peuvent contenir plusieurs paragraphes.

Pour écrire un texte simple, comme une indication par exemple, nous utiliserons l'outil "Une seule ligne" :

Image utilisateur

Dans le cas d'une longue explication vous aurez recours à l'autre outil, évidemment.

Les lignes de repère multiple

Les lignes de repère multiple servent à indiquer un endroit précis du dessin. On s'en sert généralement pour indiquer la position d'une partie ou d'une pièce dans le dessin. Cela simplifie grandement sa localisation. Voici l'outil sur lequel vous aurez à cliquer :

Image utilisateur

.

Voici un exemple d'utilisation de cet outil :

Image utilisateur

Les tableaux

Présentation

Les tableaux d'AutoCAD permettent la réalisation de nomenclatures et autres indicateurs. Une nomenclature est une liste de pièces ou d'éléments qui composent le ou les dessins. Cela peut être aussi une liste de plans mais globalement, cela reste une liste contenant diverses informations comme :

  • Les références de fabrication.

  • Les numéros des plans.

  • Les numéros des repères sur les plans.

  • Les poids de chaque élément.

  • Les dates d'édition des plans.

  • Le traitement des surfaces à appliquer aux pièces.

  • Les quantités à fabriquer.

  • Les matières à utiliser.

Bref, les nomenclatures sont un moyen d'indiquer toutes les informations nécessaires à la réalisation d'un projet. Les tableaux d'AutoCAD vont nous aider à atteindre ce but.

L'outil "Table"

Nous allons créer notre premier tableau. Vous allez voir, c'est d'une facilité déconcertante :

  1. Image utilisateur

    Cliquez sur

    .

  2. La boîte de dialogue "Insérer un tableau" s'affiche.

  3. Réglez le nombre de lignes et de colonnes que vous souhaitez avoir et cliquez sur "Ok".

Image utilisateur

Voilà, vous venez de créer votre premier tableau. On va pouvoir le personnaliser un peu.

Personnaliser un tableau

Admettons que mon tableau possède 1 rangée pour le titre, 2 pour les données étalées sur 5 colonnes. Je souhaite remplir la cellule où se trouve le titre de mon tableau. Double-cliquez dans la cellule qui contiendra votre titre et écrivez-le. Pour ma part, j'ai mis "Nomenclature". Cliquez en dehors du tableau. Cliquez dans la cellule du titre pour la sélectionner, faites un clic droit puis choisissez "Remplissage de l'arrière-plan". Voici ce que vous devez avoir :

Image utilisateur

Choisissez une couleur puis validez. Votre cellule vient d'être remplie par la couleur choisie.

Il est possible d'ajouter ou de supprimer des lignes ou des colonnes sur un tableau existant. Pour cela, cliquez sur une cellule de la ligne ou la colonne à modifier et observez le ruban :

Image utilisateur

Vous pouvez à partir de ce ruban personnaliser les lignes, les colonnes, le format des cellules, le type de ligne du tableau, fusionner des cellules, aligner du texte, insérer des blocs, insérer des champs, modifier le type de données et créer des formules. Entraînez-vous à réaliser de magnifiques tableaux pour vos futures nomenclatures.

Liaisons de données avec Microsoft Excel

En ce qui concerne la liaison de données avec Excel, il faut que vous partiez du principe que les 2 tableaux liés doivent être identiques. Ce n'est pas totalement vrai à chaque fois, mais pour l'instant je veux juste vous montrer le principe.

Commencez par créer un nouveau document avec Excel. Je pars du principe que vous savez utiliser Excel, bien entendu ! Remplissez les cellules comme ci-dessous :

Image utilisateur

Enregistrez le fichier sous le nom de "liaison" par exemple puis fermez-le.

Si vous avez bien suivi, nous avons édité 9 cellules. De la cellule A1 à la cellule C3 (soit 3 lignes et 3 colonnes). Dans AutoCAD, vous allez donc créer un tableau de 3 lignes et 3 colonnes puis sélectionner toutes les cellules (sauf celles du titre). Faites un clic droit à l'intérieur de la sélection puis choisissez "Liaison de données...". Dans la boîte de dialogue choisissez "Créer une liaison de données Excel". Donnez un nom à votre liaison puis validez. Une seconde boîte de dialogue s'ouvre :

Image utilisateur
Image utilisateur

Vous devez indiquer l'emplacement de votre fichier Excel à l'aide du bouton [...]. Ceci étant fait, cliquez sur "Ok". Un aperçu du fichier lié s'affiche :

Image utilisateur

Vous pouvez laisser les paramètres par défaut. Validez le tout et observez le résultat :

Image utilisateur

Maintenant, à chaque fois que vous modifierez les données du fichier Excel, tout se mettra à jour automatiquement dans votre tableau AutoCAD. :magicien:

Ce chapitre clôt la première étape de la partie 1 de ce tutoriel. La prochaine étape consistera à assimiler la notion d'échelle. Un petit retour sur les outils de dessin sera nécessaire avant de dessiner une chaise en respectant les règles d'utilisation apprises tout au long du cours. Vous pourrez garder le fichier si la chaise vous plaît et l'imprimer par la suite pour l'envoyer à un atelier de menuiserie qui fabriquera pour vous une série de chaises uniques que vous aurez spécialement conçues.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite