• 40 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Vous pouvez être accompagné et mentoré par un professeur particulier par visioconférence sur ce cours.

J'ai tout compris !

Mis à jour le 06/12/2013

Les conventions du dessin industriel

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Dans cette annexe, vous allez apprendre les principales bases des conventions du dessin industriel. Ne vous attendez pas à apprendre toutes les conventions. Il me faudrait un big tuto entier pour tout expliquer mais je vous ai mis le plus important.

La représentation des traits

Afin de permettre aux équipes de fabrication une certaine compréhension de la géométrie représentée, on utilise des règles concernant la schématisation des traits formant les dessins dans les plans. En effet, une mauvaise représentation peut avoir de graves conséquences sur la compréhension du plan puis sur le résultat final de la fabrication ! On a donc inventé ce système permettant à une équipe de fabriquer une pièce ou un ensemble de pièces suivant un ou plusieurs plans.

Les traits de construction

Les traits de construction constituent la représentation visible de la construction. Chaque pièce à fabriquer possède généralement une partie visible mais également une partie cachée ! Cette partie visible est donc représentée par des traits continus d'une épaisseur légèrement plus importante que le reste du plan.

Image utilisateur
Les traits cachés

Les traits cachés représentent la géométrie de construction que nous ne sommes pas sensés voir ! On la dessine avec des traits en pointillés ou en forme de petits tirets discontinus. Ce genre de représentation permet de voir les éléments qui ne peuvent pas être visibles directement au premier plan. Cela simplifie grandement la lecture d'un plan malgré le nombre plus important de traits. Ce type de trait est plus fin que les traits de construction visibles.

Image utilisateur
Les traits d'axes

Les traits d'axe indiquent le centre d'une pièce ou d'un objet. On les utilise comme indicateur de symétrie pour chaque objet principal. Ce type de trait est schématisé par 1 tiret court puis 1 tiret long alternés allant du point de départ jusqu'à la terminaison de l'axe.

Image utilisateur
Les traits fantômes

Les traits fantômes sont un peu particuliers. Ils représentent une géométrie environnante qui n'est pas à fabriquer ! On les trouve dans les plans dont la pièce à fabriquer s'emboîte quelque part. Vous aurez donc la pièce à fabriquer dessinée avec des traits de constructions, des traits cachés et des axes et l'environnement de réception de cette pièce dessiné en traits fantômes. Ce type de ligne se dessine alternativement avec 1 tiret long puis 2 tirets courts.

Image utilisateur
Les traits de coupes

Les traits de coupes permettent d'indiquer la coupe d'une pièce. On leur associe des flèches pour montrer le sens dans lequel sera représentée la vue. On utilise ce type de ligne lorsque l'on souhaite dessiner la projection d'un objet comme s'il avait été coupé en deux. Ceci afin de voir des détails importants comme par exemple une épaisseur.

Image utilisateur

Les coupes et les sections

Les coupes permettent de représenter une pièce "tranchée". On les utilise pour faciliter la lecture des formes d'un élément qui sont situées à l'endroit de la pièce sectionnée. Pour créer une coupe, on indique la tranche avec un trait discontinu sur la pièce. Il faut également spécifier son orientation par 2 flèches situées de part et d'autre du trait de coupe. Leur sens indique l'orientation du plan de coupe. Cliquez sur ce petit exemple représentant la vue d'une pièce :

Image utilisateur

Afin d'éviter de surcharger les vues représentant une pièce, on utilise les sections pour afficher les formes de la pièce sectionnée. Il existe 2 types de sections utilisés à cette fin :

  • Les sections sorties

  • Les sections rabattues

Image utilisateurJe vous montre ici les détails des sections car il en existe seulement 2 sortes contrairement aux coupes et parce que je les trouve très pratiques, surtout les sections rabattues qui font gagner beaucoup d'espace concernant la représentation de la pièce en elle-même.

Les formats de papier standards

Introduction

La représentation des dessins industriels est soumise à certaines règles de normalisation par l'intermédiaire d'éléments associés. C'est-à-dire que pour concevoir un dessin standard, nous allons devoir utiliser des outils et supports normalisés comme par exemple, un format spécifique de papier sur lequel on apposera des schémas et des annotations en suivant les règles de représentation.

On distingue en dessin industriel 5 formats standard de supports papier. Ces formats sont définis par une convention de nommage spécifique :

  • Le format A4.

  • Le format A3.

  • Le format A2.

  • Le format A1.

  • Le format A0.

Les plans dessinés sur des grands formats de papier (généralement supérieur au A4) sont imprimés à l'aide d'un traceur. Un traceur est tout simplement une imprimante à jet d'encre ou laser qui permet d'imprimer sur ces formats spécifiques. Bien souvent, on charge un gros rouleau de papier derrière le traceur et une fois l'impression terminée, il se charge tout seul de découper la feuille au bon format.

Format A4

C'est un format de papier que l'on connaît tous. Il correspond à nos bonnes vieilles feuilles de papier à lettres classique. Voici ses dimensions en millimètre : 210 x 297.

Le pliage

Beaucoup de dessinateurs l'oublient ou ne l'ont jamais appris (à vrai dire, quasiment tous !) mais il existe même des règles concernant le pliage des plans. Cela vous étonne certainement mais il n'y a rien de plus désagréable qu'un plan mal plié. Normalement, les plans devraient être roulés, mais étant donné l'encombrement que cela occasionne, il est préférable de les plier. Surtout si vous en avez une cinquantaine à envoyer par courrier ! :-°

Concernant le format A4, sachez qu'il ne se plie pas. Étant donné ses dimensions, il n'est pas nécessaire de le plier. Par contre, les formats supérieurs le seront quant à eux.

Format A3

Ce format correspond au format supérieur au précédent. Ses dimensions (toujours en millimètre) sont : 420 x 297.

Le pliage

Lors du pliage d'un plan, il faut garder à l'esprit que le cartouche doit toujours rester visible !

Heu, ne serait-ce pas LA cartouche ? Et puis que veux-tu dire par cartouche ?

Non, ce n'est pas une cartouche de fusil ! Le cartouche est en fait un cadre qui comprend toutes les informations concernant le dessin et la société qui l'a conçu. On y trouve généralement la date de conception du plan, un logo de l'entreprise, le numéro du plan, ses éventuelles révisions, le nom du dessinateur, etc. Le cartouche sert à nous renseigner sur la nature et le contenu du plan.

Exemple de cartouche

La ligne rouge symbolise le premier pli à effectuer en sachant que l'on doit voir le cartouche une fois le pliage terminé. Bon, ici c'est facile, il n'y a qu'un seul pli.

Format A2

Encore un format supérieur au précédent. Ses dimensions sont : 420 x 594.

Le pliage
Image utilisateur

Ici, cela se complique un peu ! Nous avons cette fois-ci deux plis à effectuer. Le premier pli s'effectue dans le sens de la largeur comme sur l'exemple ci-dessus.

Format A1

Ce format commence à devenir intéressant. Ses dimensions sont : 841 x 594.

Le pliage
Image utilisateur

Faites attention car cette fois-ci le premier pli s'effectue dans le sens de la longueur. Repliez ensuite dans le sens de la largeur comme si vous souhaitiez cacher le cartouche. Repliez ensuite un côté dans le sens de la largeur et pliez le dernier côté. Regardez bien la position du cartouche pour vous repérer.

Format A0

Le format le plus grand mesure : 841 x 1189.

Le pliage
Image utilisateur

Ce pliage est le plus compliqué de tous ! Le premier pli s'effectue dans le sens de la largeur mais en cachant le cartouche ! Ensuite, prenez un côté, pliez-le dans le sens de la longueur et faites la même chose avec l'autre. Pliez en 2 dans le sens de la largeur en gardant le cartouche visible puis repliez encore une fois dans le même sens.

Le cartouche et le système de coordonnées

Le cartouche

Le cartouche est un cadre que l'on dessine en bas à droite d'un plan pour indiquer plusieurs informations qui permettront d'exploiter au mieux les éléments du dessin. On y indique au minimum :

  • Le nom de la société ou un logo.

  • Le titre du dessin.

  • La date.

  • Le format de papier.

  • L'échelle.

  • Le numéro du plan.

  • L'indice de révision (modifications).

Le cartouche doit être réduit au minimum et ne doit pas dépasser 190 millimètres en largeur et 277 millimètres en hauteur.

Image utilisateurIl est courant de trouver au-dessus du cartouche une nomenclature des pièces du dessin (tableau). Cette nomenclature indique principalement la nature des matériaux, leur emplacement et leur quantité. Lorsque la nomenclature atteint la hauteur limite des 277 millimètres, on décale la suite vers la gauche du plan. Ce tableau est lu de bas en haut et commence au-dessus du cartouche puis continue vers la gauche en cas de dépassement des 277 millimètres.

Avant que vous ne me posiez la question, les cotes de 277 et 190 millimètres n'ont pas été définies au hasard ! Lorsqu'un plan est plié, il représente une feuille au format A4 (210x297) quel que soit le format du plan plié. On compte une marge de 10 millimètres sur tout le tour d'un plan. La hauteur d'un format A4 est de 297 millimètres auxquels on enlève 10 mm tout le tour. C'est la raison pour laquelle on a défini les dimensions de 297-(10+10) = 277 pour la hauteur et 210-(10+10) = 190 millimètres pour la largeur afin être sûrs de ne pas couper le cartouche lors du pliage.

Les coordonnées

Le cadre des coordonnées permet la localisation rapide d'un détail dans le dessin. Même s'il est peu utilisé en pratique, il se révèle utile dans les grands formats de papier. Ce cadre est composé de lettres et de chiffres permettant un repérage identique à celui de la bataille navale ! :)

Voici un exemple de cadre de coordonnées :

Image utilisateur

Je ne vous ai pas montré grand chose ici mais rassurez-vous, vous en savez suffisament pour faire vos propres plans convenablement. ;)

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite