Mis à jour le 13/07/2018
  • 6 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Ce cours est en vidéo.

Vous pouvez obtenir un certificat de réussite à l'issue de ce cours.

Vous pouvez être accompagné et mentoré par un professeur particulier par visioconférence sur ce cours.

J'ai tout compris !

Les secrets bien gardés pour devenir développeur·se

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Vous envisagez de devenir développeur·se ? Il y a quelques trucs à savoir que j'aurais aimé qu'on me dise plus tôt. Je vous les partage ici en espérant que ça vous parle !

  • Vous pouvez commencer à tout âge... quel que soit votre parcours. On croit qu'il faut avoir fait des filières scientifiques, mais non. On croit qu'il faut faire ça depuis qu'on a 3 ans et passer 10h par jour devant l'ordinateur, ce n'est pas vrai non plus.
    Le secteur se prête très bien aux auto-didactes, avec des diplômes variés (littéraires, sportifs...) et même sans diplômes. N'oubliez pas que le secret de l'action, c'est de s'y mettre, alors lancez-vous !

  • Il faut apprendre l'anglais : pour progresser, on en a rapidement besoin. Au minimum, il ne faut pas avoir peur de lire de l'anglais sur des sites web, car on y retrouve une grande quantité d'informations qui ne sera probablement jamais traduite en français.
    Ensuite, pour collaborer avec d'autres développeurs, il faut écrire son code en anglais et donc savoir au moins écrire de l'anglais. En revanche, parler l'anglais à l'oral est moins indispensable.

  • Les développeurs aiment résoudre des problèmes complexes et nouveaux. Répéter des tâches identiques ne les intéresse pas. Etant donné que la demande pour les développeurs est forte, ce sont souvent eux qui choisissent leur entreprise et non l'inverse ! Bien souvent, ce n'est pas le salaire qui les attirera mais le challenge que propose l'entreprise. Les développeurs aiment pouvoir organiser leur temps librement : ils fonctionnent mal dans des environnements très contraints. Nombre d'entre eux apprécient le télétravail, que ce soit quelques jours par semaine ou en continu. Certains très bons développeurs travaillent d'ailleurs entièrement à distance et bougent de pays en pays (on parle de digital nomades).

  • Il est impossible de tout connaître. N'espérez pas apprendre tous les langages. Soyez raisonnables dans les objectifs que vous vous fixez. En réalité, connaître un langage serveur suffit amplement (en plus des bases HTML et CSS). Personne ne maîtrise tout sur le bout des doigts.
    Les meilleurs développeurs se spécialisent sur un langage, savent que les autres existent et voient de loin à quoi ils peuvent servir, mais c'est tout. C'est leur capacité d'apprendre rapidement quand le besoin se fait sentir qui fait la différence.

Enfin, il existe un truc, LE truc qui vous sauve dans 99% des cas. Il est terriblement simple, vous allez être déçus quand vous allez le lire, et pourtant je vois que les débutants oublient toujours de s'en servir.

Utilisez un moteur de recherche. Utilisez Google, ou ce que vous voulez.

N'ayez pas peur de simplement copier le message d'erreur que vous affiche l'ordinateur (même si c'est du chinois pour vous). Quelqu'un a déjà eu le même problème que vous avant, c'est sûr. Vous n'êtes pas seuls !

Entrez sur Google le message d'erreur qui s'affiche à l'écran. Sérieusement, faites-le !
Entrez sur Google le message d'erreur qui s'affiche à l'écran. Sérieusement, faites-le !

Vous verrez souvent que les conversations au sujet du message d'erreur sont en anglais. C'est pour cela que je vous incitais un peu plus tôt à travailler votre anglais si vous en sentez le besoin. Ca va vous sauver la mise tellement de fois, vous n'avez pas idée. 😁

Vous êtes demandeur d'emploi ?
Sans diplôme post-bac ?

Devenez Développeur web junior

Je postule
Formation
certifiante
Financée
à 100%
Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite