• 12 heures
  • {0} Facile|{1} Moyenne|{2} Difficile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Ce cours existe en livre papier.

Vous pouvez être accompagné et mentoré par un professeur particulier par visioconférence sur ce cours.

J'ai tout compris !

Mis à jour le 30/04/2014

Vous avez dit « Actionscript » ?

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Pour commencer ce cours en douceur, voici une petite introduction pour vous présenter la technologie Flash, ainsi que son langage de programmation principal, l'Actionscript 3 !

Pour ceux qui ne connaîtraient pas cette technologie, nous verrons ce qu'il est possible de faire en Flash ainsi que les différentes utilisations de celui-ci. Nous essaierons également de présenter les technologies Flex et Air qui peuvent servir à enrichir Flash. Quelques exemples de projets Flash vous seront donnés afin que vous puissiez vous faire une idée des possibilités de l'Actionscript.

Ce chapitre d'introduction ne présente aucune difficulté, même si vous êtes un parfait débutant en programmation. Je vous rappelle que ce cours est rédigé avec une difficulté progressive aussi, contentez-vous de lire celui-ci à votre rythme et tout ira bien !

Adobe Flash

Présentation de Flash

Flash est une technologie actuellement développée et soutenue par Adobe Systems (prononcez "adobi").

Elle est principalement utilisée pour afficher des animations dynamiques et interactives dans des pages web à travers le navigateur Internet. Elle permet, par exemple, d'ajouter une vidéo ou un jeu sur son site web, animer une galerie d'images, proposer une interface dynamique pour un service ou un logiciel en ligne (comme par exemple Photoshop Express).

Un document Flash est un fichier sous le format swf (Shockwave Flash), et vous en avez sûrement ouvert plusieurs à chaque visite sur le web : en effet, ces animations Flash, couramment utilisées sur Internet, sont un assemblage d'images, de textes, de dessins et de sons pouvant s'animer et même interagir avec vous.

Parmi ses concurrents, on peut citer Silverlight de Microsoft ou encore Java de Sun/Oracle.
L'HTML5 couplé avec le CSS3 est une nouvelle alternative standardisée à ces animations, ne nécessitant pas de plug-in dans le navigateur. Les spécifications de l'HTML 5 ne sont malheureusement pas encore finalisées à l'heure actuelle. Je vous encourage à lire le tutoriel du Site du zéro sur l'HTML 5 et le CSS3 si vous vous sentez l'âme d'un webdesigner !

Un peu d'histoire

Flash n'est pas aussi récent que l'on pourrait le croire, car son ancêtre direct a vu le jour en 1995 et est sorti un an plus tard : il s'agit de FutureSplash Animator, un concurrent de Macromedia Shockwave à cette époque (un autre format multimédia orienté vers le web). FutureSplash a été développé par FutureWave Software, une compagnie à l'origine de SmartSketch, un logiciel de dessin vectoriel dont il manquait la composante animation contrairement à Shockwave.

FutureSplash Animator
FutureSplash Animator

Son succès amena Macromedia à racheter FutureSplash Animator en décembre 1996, pour le renommer en Macromedia Flash, contraction de Future et Splash.
En 2005, Adobe Systems acquiert Macromedia ; le développement de Flash se poursuit et aboutit à une évolution majeure de la technologie avec la sortie en 2007 de CS3 (Creative Suite 3) : c'est la naissance de l'Actionscript 3 et de Flash 9.

Macromedia Flash
Macromedia Flash

Depuis, Adobe travaille à l'amélioration du lecteur Flash avec notamment la sortie en 2008 de la dixième version de Flash apportant quelques nouveautés et un début de support de l'accélération matérielle pour obtenir de meilleures performances. En 2011, une onzième version majeure apporte une nouveauté très attendue : le support intégral de l'accélération matérielle par la carte graphique, ouvrant la voie à de nouveaux contenus en 3D complexe. Le fameux moteur de jeux vidéo d'Epic Games, l'Unreal Engine 3, a d'ailleurs été porté sur la plate-forme Flash !

Adobe cherche maintenant à faciliter l'utilisation de sa technologie sur les autres appareils multimédia, et on peut désormais développer en Flash sur un téléphone portable fonctionnant sous Android de Google, iOs d'Apple ou BlackBerry 10 de RIM, sur des tablettes tactiles et même sur des télévisions !

Les dérivés de Flash

La plupart des professionnels se servent du logiciel Flash Professionnal d'Adobe, mais il existe d'autres façons d'utiliser cette technologie. Voici les deux principales : la première utilise un autre langage tandis que la deuxième est en quelque sorte une extension de l'Actionscript 3.

Flex

Flex est un logiciel jumeau de Flash Professionnal, il est orienté développement et design d'applications. Il permet principalement de combler les lacunes, si on peut dire, de Flash en termes de création d'interfaces utilisateur. C'est pourquoi, celui-ci propose une grande collection de composants préconçus faciles à manipuler tels que des boutons, des champs de texte, etc. Les développeurs peuvent ainsi concevoir très rapidement une interface utilisateur pour des programmes qui ne nécessitent pas toute la puissance de dessin de Flash.

Adobe Flex
Adobe Flex

Flex utilise principalement un autre langage inventé par Macromédia : le MXML.(MacromediaExtensibleMarkupLanguage), une variante du langage très connu qu'est le XML. Le MXML est utilisé pour décrire la structure visuelle d'une application de la même façon que pour écrire une page web avec l'HTML (lui aussi basé sur le XML) ; on place alors des balises représentant les composants du programme tout en les mettant en forme.
Ensuite, l'Actionscript s'ajoute au XML dans une balise <mx:Script> et permet de manipuler et d'animer les balises MXML ainsi que d'interagir avec l'utilisateur par exemple.

Pour obtenir plus d'informations, vous pouvez jeter un coup d'œil au tutoriel Flex de Migs.

Air

Adobe Air est une variante de Flash permettant à n'importe quelle animation créée avec Flash ou Flex de s'installer et de fonctionner comme une véritable application. Grâce aux nombreuses nouvelles fonctionnalités et outils qui sont à votre disposition lorsque vous programmez une application Air, vous pouvez gérer le système de fichiers de l'ordinateur ou les disques amovibles, créer des bases de données, monter un serveur, etc. Ainsi, peut-on programmer un traitement de texte ou encore un logiciel de messagerie instantanée, voire un navigateur Internet avec Flash.

Adobe Air
Adobe Air

Une autre particularité de cette plate-forme ressemblant à Flash est que, en plus du MXML et de l'Actionscript 3, on peut utiliser uniquement du simple HTML, CSS et Javascript pour créer de telles applications. Air utilise alors le moteur Webkit (utilisé par Chrome et Safari entre autres) pour afficher ces éléments de pages web dans les applications. Ceci représente un avantage non négligeable pour les développeurs web voulant programmer des applications de bureau sans toutefois avoir à apprendre et maîtriser un autre langage de programmation !

Enfin, c'est Air qui permet aux développeurs Flash de créer des applications à destination de mobiles comme l'iPhone, sur les tablettes tactiles ou encore sur les téléviseurs, et cela depuis 2010 avec la sortie d'Air 2.5.

Présentation d'Adobe AIR 2.5, un dérivé de Flash.
Présentation d'Adobe AIR 2.5, un dérivé de Flash.

Quelques exemples d'utilisation

Pour bien cerner les possibilités de Flash et différencier les multiples variantes de cette technologie, voici, rien que pour vous, quelques exemples illustrés.

Le dynamisme apporté au web par l'Actionscript

Il est probable que la première fois que vous ayez entendu parler de Flash soit en jouant à divers jeux sur le web. En effet, il existe de nombreux sites web proposant des jeux Flash. Bien entendu, ceux-ci sont réalisés en Flash à l'aide du langage Actionscript.
Pour vous donner un exemple concret, je vous ai sélectionné un jeu nommé Kingdom Rush dont un aperçu est donné ci-dessous :

Un jeu réalisé en Flash : Kingdom Rush.
Un jeu réalisé en Flash : Kingdom Rush.

Création de sites web orientés vers le visuel

La technologie Flash est aussi grandement utilisée dans la conception des sites web eux-mêmes. En général, les animations Flash sont plutôt réservées aux sites web statiques ou sites-vitrines. Ceux-ci sont très appréciés pour leurs interactions et leurs animations qui dynamisent énormément la navigation : il est important, notamment pour les sites commerciaux à destination du grand public, d'attirer le regard. Toutefois, il est tout à fait possible de créer des sites web dynamiques et interagir avec un serveur grâce au langage PHP par exemple.
Pour que vous puissiez mieux vous faire une idée de la chose, je vous propose d'aller visiter le site de la nouvelle série de Canal+ : Carlos.

Le site de la série Carlos est réalisé en Flash.
Le site de la série Carlos est réalisé en Flash.

Introduction d'Adobe Air

Comme nous le verrons dans le prochain chapitre, l'utilisation de la technologie Flash nécessite un lecteur spécifique nommé Flash Player. Celui-ci est très répandu à l'intérieur des navigateurs Internet, et l'utilisation de Flash s'est ainsi longtemps limitée au web. Heureusement, ceci n'est plus le cas avec l'arrivée d'Adobe Air. En effet, cette technologie vient ajouter de nouvelles fonctionnalités à Flash et permettre l'utilisation de Flash hors-ligne en tant que programme.
Pour vous donner un exemple, l'application Flash du site de poker Winamax, disponible initialement sur navigateur Internet, a pu être convertie en véritable logiciel grâce à la technologie Adobe Air.

Le logiciel Winamax utilise la technologie Air.
Le logiciel Winamax utilise la technologie Air.

Ainsi l'utilisation d'Adobe Air permet de porter les applications directement sur un système d'exploitation. Cette technologie est notamment utilisée aujourd'hui par de nombreux systèmes d'exploitation mobiles tels que l'iOS, Android ou BlackBerry 10.

L'Actionscript 3

L'Actionscript est le langage de programmation servant à faire fonctionner les animations Flash. C'est le plus utilisé parmi les langages de Flash. Il est basé sur l'ECMAscript, à l'instar du Javascript utilisé sur Internet, directement dans les pages web. Sans lui, aucune animation ou interaction dans un fichier Flash ne serait possible et celui-ci serait alors réduit à une simple image fixe.

L'Actionscript est un langage orienté objet, de haut niveau et événementiel.

Orienté objet

En effet, sa structure est basée sur le concept d'objet, c'est-à-dire que tous les éléments de l'animation (y compris ceux qui ne relèvent pas de l'affichage, comme par exemple les nombres) sont des objets, avec des attributs et des méthodes qui leur sont attachés. Chaque objet est décrit par une classe : un ensemble d'attributs et de méthodes qui représentent son comportement.

Prenons comme exemple une voiture de sport : c'est un objet qui a pour classe Voiture, c'est-à-dire qu'elle a par exemple un attribut vitesse qui nous permet de connaître sa vitesse de déplacement, ou encore une méthode tourner à gauche, qui la fait tourner. Tous ces attributs et ces méthodes sont décrits et expliqués dans la classe Voiture.

S'il nous prenait l'envie de programmer un jeu de course de voitures basique, il faudrait d'abord écrire une classe Voiture, puis, sur le fichier principal, créer un nouvel objet de la classe Voiture pour créer une voiture (et ensuite la déplacer par exemple).

Une partie toute entière sera consacrée à la programmation orientée objet, ne vous en faites pas si vous n'arrivez pas à tout bien saisir maintenant. ;)

De haut niveau

L'Actionscript est un langage dit de haut niveau, c'est-à-dire que son fonctionnement est très éloigné du fonctionnement de l'ordinateur au niveau matériel, au contraire des langages dit de bas niveau, proches de la machine (comme le langage C).

Généralement, cela signifie qu'il est plus facile de réaliser certaines choses ou qu'il faut moins d'instructions, mais cela se traduit souvent par des performances plus faibles.

Le Java, le Python ou le Ruby sont d'autres exemples de langages de haut niveau.

Évènementiel

Enfin, c'est un langage évènementiel, c'est-à-dire que l'interactivité de vos programmes sera basée sur des événements que nous allons écouter. Par exemple, pour utiliser un bouton, nous allons écouter (donc attendre) sur lui l'événement « cliqué » qui sera déclenché lorsque l'utilisateur appuiera sur ce bouton. Bien sûr, pendant ce temps, nous pouvons faire autre chose : c'est tout l'intérêt de ce système.

En résumé
  • L'Actionscript est un langage interprété, il a donc besoin d'un interpréteur (le lecteur Flash) pour être exécuté.

  • La technologie Flash regroupe les programmes Flash classiques, les applications Flex que l'on peut trouver sur des pages web, ainsi que les applications AIR à destination du bureau ou d'autres appareils comme les mobiles.

  • Le principal langage utilisé dans ces programmes est l'Actionscript 3, mais on peut aussi utiliser le MXML (pour Flex et AIR), voire l'HTML et le Javascript (pour les applications AIR uniquement).

  • L'Actionscript 3 est un langage de haut-niveau : son fonctionnement est éloigné de la machine et il est en général plus facile d'implémenter des fonctionnalités complexes.

  • C'est aussi un langage orienté objet : son fonctionnement est basé sur des concepts d'objets et de classes.

  • Enfin, c'est un langage événementiel : on écoute des objets, et si des événements surviennent, on peut exécuter du code.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite