• 12 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Ce cours est en vidéo.

Vous pouvez obtenir un certificat de réussite à l'issue de ce cours.

J'ai tout compris !

Mis à jour le 05/03/2019

Implémentez un service de déploiement

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Dans ce nouveau chapitre, vous allez mettre en œuvre un service de déploiement. Je vous propose de préparer l’architecture de ce rôle particulier. Grâce à lui, vous allez pouvoir maîtriser votre parc informatique d’une nouvelle façon, en déployant une imageWindows 10 Pro.

Appréhendez le service de déploiement de Windows

Le service de déploiement porte le nom de “Windows Deployment Services”. Il intègre toutes les fonctionnalités qui vont vous permettre de démarrer un poste client par le réseau, et de lui envoyer un système d’exploitation personnalisé. Je vous propose de vous focaliser sur la partie configuration du service de déploiement en tant que telle.

Rapidement, un peu d’histoire

Très rapidement, un peu d’histoire sur le service WDS. À l’origine, il se nommait RIS (Remote Installation Service) et permettait d'utiliser le protocole BOOTP (comprenant le DHCP) afin de fournir une image de démarrage via le réseau. Pour cela, il fallait que les clients disposent d’options PXE (Preboot eXecution Environment) afin de pouvoir utiliser l’intégralité du protocole BOOTP. Depuis le Service Pack 2 de Windows 2003, le RIS a été remplacé par WDS et prend dorénavant en charge les systèmes Vista, 2003, 2008 ainsi que Windows XP.

Configurez le rôle WDS

Maintenant qu’un tout petit peu de contexte est placé, je vous propose de mettre les mains dans le moteur. Pour cela, ajoutez le rôle Services de Déploiement Windows (WDS), vous savez comment faire cela maintenant, et rendez-vous sur la console de gestion de ces services :

Console WDS
Console WDS

Vous allez pouvoir mettre en œuvre la partie serveur relativement simplement grâce, encore une fois, à l’assistant. Vous remarquerez que dans le conteneur “Serveurs” se trouvent tous les serveurs disposant de ce rôle ; ici, il n’y que le premier serveur WDS de Nantes (SRVWDSNAN01) :

Liste des serveurs WDS connu
Liste des serveurs WDS connus

Comme c’est proposé, configurez votre serveur en faisant un clic droit sur son nom.

Assistant WDS
Assistant WDS

L’assistant va vous guider tout au long du processus, en vous spécifiant les prérequis à mettre en œuvre pour obtenir un service fonctionnel. Je vous invite à suivre ces conseils scrupuleusement, afin d’obtenir un service de déploiement parfaitement fonctionnel.

Ici vous voyez les pré-requis :

  • Le serveur est membre d’un domaine AD DS ou est contrôleurde domaine (ce n’est pas recommandé, il faut essayer de rester sur 1 serveur = 1 rôle) ; il est possible, mais plus contraignant, de configurer WDS sans AD ;

  • Un DHCP existe sur le réseau ;

  • Un DNS existe sur le réseau ;

  • Une partition NTFS (ce format est obligatoire) est disponible pour stocker les images.

Une fois que vous remplissez ces prérequis, vous pouvez valider cette étape. Vous devrez ensuite choisir entre une installation au sein d’un AD (pratique pour gérer un parc de A à Z) ou un serveur autonome, pratique pour déployer pour de nombreux clients si vous travaillez en ESN.

Une fois ce premier choix d’architecture fait, il vous faut définir l’emplacement des images (j’ai choisi   E:\Reminst  pour ne pas polluer ma partition système). Enfin, vous arrivez dans le cœur du paramétrage :

Choix du mode de réponse
Choix du mode de réponse

Vous allez devoir sélectionner un mode de réponse. Il peut être intéressant de ne répondre qu’à des ordinateurs connus. Cela vous permet de maîtriser les PC qui seront installés. Vous pouvez activer l’option d’approbation qui vous permet d’avoir un entre-deux : vous laissez WDS répondre à tous les clients mais vous devrez les approuver. Ceci termine la première partie de la configuration de ce service.

Votre rôle est configuré. Il ne vous reste plus qu’à intégrer des images d’installation et des images de démarrage.

  • L’image d’installation peut être une image d’un média existant. L’assistant vous demandera un média pour intégrer directement une image cliente.
     

  • L’image de démarrage, quant à elle, permet à votre serveur, après avoir répondu aux requêtes BOOTP, de faire démarrer un poste client.

Un clic droit sur “Images de démarrage” va intégrer les images de démarrage en prenant soin d’en vérifier l’intégrité. Cela peut prendre un certain temps en fonction des ressources disponibles sur le serveur. L’assistant va ainsi s’assurer que l’image de démarrage correspond bien à une image valide.

Vous aurez le résultat suivant :

Images de démarrage à partir d’un média Windows 2008
Images de démarrage à partir d’un média Windows 2008
Image d’installation à partir d’un média Windows 2008
Image d’installation à partir d’un média Windows 2008

Vous aurez remarqué que maintenant vos services de déploiement se sont agrémentés de nombreuses options :

Options des services de déploiement
Options des services de déploiement

L’avantage ici est que vous allez pouvoir intégrer des pilotes à vos images, gérer différents groupes d’images et optimiser l’utilisation de votre bande passante réseau en utilisant la multidiffusion (aussi appelée multicast).

Fonctionnalités avancées de WDS
Fonctionnalités avancées de WDS

Vous le voyez sur les options disponibles sur une image de démarrage, vous avez la possibilité de créer une image de capture et une image de découverte !

À quoi ces types d’images peuvent-ils servir ?

Mettez-vous en situation : vous êtes fraîchement arrivé en tant qu’Administrateur Système et Réseau ou bien Technicien Informatique chez Gift SA. La direction vous annonce un plan d’augmentation des effectifs très conséquent. Vous avez été consciencieux et disposez de plusieurs postes clients, de validation et de tests de votre parc actuel. Pourquoi alors ne pas reprendre une de ces images pour préparer très rapidement les centaines de postes qui vont vous être demandés pour les nouveaux embauchés ?

C’est à cela que sert une image de capture. Vous allez pouvoir démarrer sur votre image et capturer le système, les pilotes et la configuration d’un poste existant afin de pouvoir ensuite rediffuser cette image via les services WDS !

Une image de découverte, quant à elle, permet de gérer les cas des clients qui ne peuvent pas utiliser pleinement pXe ! Vous pourrez ainsi créer une image CD/DVD/USB afin de démarrer sur les postes non-pXe et les “raccrocher” à votre WDS !

Démarrez un client en “mode” WDS

Maintenant que vous avez un DHCP, un DNS, potentiellement un AD, que le WDS est configuré et surtout que votre DHCP dispose des options BOOTP activées (option dhcp 60 PXEClient), vous allez pouvoir démarrer un client en “mode” WDS. Pour cela, sélectionnez l’interface réseau dans votre gestionnaire BIOS, au démarrage des postes clients. Vous aurez alors les informations suivantes :

Démarrage via le PXE
Démarrage via le PXE

Première étape, une configuration IP vous sera fournie (logique, il y a du DHCP) et l’image de démarrage sera récupérée sur le serveur WDS.

Seconde étape, si vous avez plusieurs images, vous arriverez sur un menu vous proposant différentes options (un serveur WDS peut héberger différentes images d’installation ou de capture). Ensuite, vous retrouverez une interface standard d’installation de Windows. Si vous avez choisi une installation “zero-touch”, le déploiement pourra se faire en quelques minutes !

Ça y est, vous avez un système capable de répondre à des requêtes de clients souhaitant un nouveau système d’exploitation. Je vous propose de regarder ce qu’il est possible de faire sur les images des systèmes eux-même : rendez-vous dans la seconde partie de ce chapitre.

En résumé

  • Windows Server offre la possibilité de gérer le déploiement d’images de systèmes d’exploitation au travers du rôle WDS ;

  • Il est possible de démarrer un ordinateur client via le réseau et d’installer un système sans avoir besoin d’un CD ni d’une clé USB ;

  • Il est possible de mettre en œuvre un poste “master” qui pourra ensuite être aspiré sur le WDS afin que l’image de son système d’exploitation, validée et configurée, soit redéployée sur un parc entier de machines ;

  • WDS gère également les systèmes ne prenant pas en charge le PXE (démarrage via le réseau) en utilisant des images de découverte pour “raccrocher” un poste sur un serveur WDS après un démarrage via un média amovible (CD/DVD/USB).

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite