• 10 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Ce cours est en vidéo.

Vous pouvez obtenir un certificat de réussite à l'issue de ce cours.

Vous pouvez être accompagné et mentoré par un professeur particulier par visioconférence sur ce cours.

J'ai tout compris !

Comment tisser des liens utiles avec l'école et la famille

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Voyons maintenant comment élargir le spectre de vos interventions en tissant un réseau de relations entre vous, l'enfant, la famille, l'école et tous les acteurs qui entourent je jeune qui souvent ne se croisent pas !

Pour lutter contre le décrochage, il faut travailler en concertation.  Vous apprendrez également que les différences interculturelles sont un atout pour avancer, réussir et qu'elles vont enrichir les jeunes. Votre rôle d'éducateur au respect et à l'accueil de la différence est primordial. 

 

Tisser des liens avec la famille du jeune

Pourquoi devrais-je travailler avec ses parents ? Et comment faire ? 

Aucune motivation n’est plus forte pour un enfant que la fierté de ses parents à son égard. Aussi, il est indispensable de convaincre les parents de leur utilité et de leur impact sur le processus d’accompagnement. Nous avons insisté à plusieurs reprises sur l’utilité d’avoir des contacts réguliers avec eux.

Quels sont les messages clefs à leur faire passer ?

 

  • Dans un premier temps aucun. Commencez par écouter, comprendre et accueillir la famille. Puis vous pourrez nouer des liens de confiance et échanger.

  • Encourager ses enfants à étudier est primordial. Montrez-leur que souhaiter la réussite de leur enfant est déjà beaucoup.

  • Pas besoin d’avoir soi-même fait des études pour être un parent facilitateur. Montrer de l’attention et parler avec ses enfants est déjà un plus considérable. Invitez-les à poser des : vous faites quoi à l’école ? Montre-moi. Tu as des devoirs ? Tu y arrives ? Et le jeune qui t’accompagne, il t’aide bien ? etc.

  • Incitez-les à commencer par des choses toutes simples : aider l’enfant à préparer son cartable, lui ménager un coin au calme pour travailler, lui proposer de servir de répétiteur, veiller à son sommeil et aux heures de coucher, ne pas avoir peur d’aller à l’école et de rencontrer les enseignants. Vous pouvez même servir de lien ou de facilitateur pour les premières entrevues.

  • Sur ce dernier point, vous rencontrerez peut-être des parents très mécontents de l’école. Votre rôle sera d’apaiser et d’inciter au dialogue. Comme vous le devinez, être enseignant est difficile et l’école a ses règles qu’il faut respecter pour le bien des apprenants et des enfants. Pas de boucs émissaires ! Parlons-nous !

  • Dans le cas de parents parlant nativement une langue autre que le français, il est utile qu’ils cultivent cette langue, qu’ils transmettent des histoires, des livres et la culture qui est la leur. Parler plusieurs langues est un atout considérable.

  • Avec le temps, vous pourrez partager vos méthodes avec les parents qui pourront les imiter s'ils le souhaitent. 

  • Dernier point, les enfants adorent tous devenir le professeur ! Ils peuvent l’être pour leurs parents dans toutes les matières de l’école comme dans la culture Française.

Et pourquoi ne pas regarder avec eux des épisodes de ce cours ?  Chacun pourra donner son avis, se faire une idée, bien entendu prendre de la distance avec ce que nous disons et le reconstruire différemment avec d’autres mots !

  

Nouer des contacts avec l'école

Nous avons abordé ce thème à plusieurs reprises. L’école, le collège, et tous les acteurs de l’éducation sont vos partenaires. Bien entendu, il revient à l’association où vous travaillez d’organiser et de structurer ces points de rencontres et des liens institutionnels. À votre niveau, vous devez vous appuyer plus particulièrement sur :

  • la connaissance des programmes et des socles de connaissance de l’Éducation Nationale ;

  • les travaux et la documentation produits par des enseignants sur leurs matières, mais aussi sur des notions de pédagogie, de soutien scolaire et d’accompagnement éducatif. Les académies publient des fiches qui sont incontournables. Vous pouvez les faire connaître. Vous en avez en référence dans votre documentation (Académie de Créteil par exemple) ;

  • Sur la manière de travailler des enseignants de telle sorte que vous puissiez la relayer et éventuellement l’expliquer.

  • N’oubliez pas ! Les enfants de professeurs réussissent mieux à l’école que les autres en particulier parce leurs parents savent expliquer mieux que les autres ce que l’école attend. Prenez ce relais !

Interagir et valoriser les différences interculturelles 

Les enfants que vous accompagnez viennent de milieux différents, parfois de langues et de pays différents. Ils voyagent d’une culture à l’autre. Comprendre sa propre culture en regard de celle des autres est un ressort puissant (surtout, une fois que l'on se connaît bien si l’on a un peu d’humour). Prendre du recul, comparer les us et coutumes de chaque famille est très enrichissant. 

Le cinéma offre de très nombreux films simples et justes  (« La vie est un long fleuve tranquille », par exemple) qui permettent de lancer une activité sur les situations interculturelles. Plusieurs activités éducatives peuvent se greffer sur ces thématiques, par exemple : 

  • les différences culinaires

  • les différences dans la vie de tous les jours

  • les croyances de chacun (et pas seulement les croyances religieuses)

  • les systèmes de valeurs (le travail, l’effort, le devoir, le plaisir, le couple, le sport, la santé, l’argent, la fierté, le respect, l’autonomie, la liberté, la règle, la famille, etc.)

  • les jeux, les histoires, les comptines et dictons de chacun

  • les rapports à l’autorité : qui l’exerce à la maison ? Comment ?

Les possibilités de travail sont infinies avec une règle qui doit être très claire. Chacun doit écouter et saisir les différences factuelles sans jugement. Puis ensuite, on peut partager et voyager grâce aux récits de chacun. 

Dans toutes les grandes métropoles françaises et en particulier à Paris, on peut faire le tour du monde sans bouger ! Voilà un joli projet de reportage avec vos jeunes. Soyez des Marco Polo là où vous êtes !

  

Prêt à relever le DEFI ?

Passez à l’action ! Avant de terminer ce cours, je vous propose le défi suivant : Partagez vos premières expériences et impressions !

Pour cela, je vais vous demander d'entrer en contact avec une association d’accompagnement à la scolarité (un coup de téléphone ou un rendez-vous) et de nous raconter vos premières impressions !

 Allez sur le forum et dites-nous :

  • de quelle association il s’agit ;

  • comment le RDV s’est déroulé (de visu, au téléphone ou par mail, etc.) ;

  • quelles sont les questions que vous avez posées. 

  

Merci d'avoir suivi ce cours !

À bientôt !

L'équipe des Trophées Solidaires. 

 

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite