• 12 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Vous pouvez obtenir un certificat de réussite à l'issue de ce cours.

J'ai tout compris !

Les différents outils de sécurisation des données personnelles

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Savoir configurer son navigateur, c'est essentiel.  Cependant, il existe encore d'autres techniques permettant de faire monter d'un cran la protection de votre vie privée.

La sécurité est souvent une affaire de concession : protéger ses données personnelles, ça implique parfois de faire certaines manipulations qui peuvent altérer la fluidité de votre navigation, du moins en théorie. On va voir comment prendre toutes les mesures de protection adéquates sans que cela n'ait de répercussions sensibles sur votre machine, de sorte que leur utilisation ne devienne pas une corvée !

Le proxy

Un proxy, c'est un logiciel qui dissimule votre adresse IP derrière une autre adresse IP. Le principe, c'est que votre ordinateur va se connecter à une autre machine que la vôtre, située ailleurs dans le monde, qui jouera le rôle de relais entre vous et les sites que vous visitez.

Que fait un proxy ?

Pourquoi faire transiter mes données par un autre ordinateur ? C'est louche tout ça.

Cela permet de faire croire que ce n'est pas vous qui vous connectez à tel site, mais cet ordinateur distant. Tous ceux qui pourraient avoir accès à vos données personnelles comme les hébergeurs ou les annonceurs ne pourront pas suivre vos déplacements puisque toutes vos données passent par le filtre d'un serveur distant. 

Si le serveur distant par le biais duquel vous naviguez se situe à l'étranger, le gouvernement du pays en question peut théoriquement connaître vos déplacements, mais sans savoir que c'est vous.

Autre avantage non négligeable : lorsque vous utilisez un proxy, vous êtes totalement à l'abri du traçage publicitaire. C'est normal puisque votre IP apparente est une adresse d'emprunt, donc les annonceurs qui en ont après vos données personnelles vont cibler l'adresse de votre proxy et non la vôtre. 

C'est légal de faire ça ?

Tout à fait ! Tant que votre activité sur Internet n'outrepasse pas la loi, rien ne vous interdit d'utiliser un proxy. Je pars du principe que vous n'allez pas essayer de hacker une banque donc si vous adhérez à cette ligne de conduite, vous êtes dans votre bon droit. 13

Et les inconvénients ?

  • Cela peut avoir pour effet de ralentir un peu votre connexion, dans la mesure où vos données font un détour au lieu de vous parvenir directement. La durée de connexion varie fortement selon les proxys, la localisation du serveur distant et du caractère gratuit ou payant du proxy. Ça peut aller d'un ralentissement imperceptible de quelques millièmes de secondes à un allongement de plusieurs secondes qui fera de votre navigation un calvaire. Mieux vaut bien choisir le programme que l'on souhaite utiliser et savoir pour quelles fonctions on le réserve. :-°

  • L'autre inconvénient, c'est qu'en utilisant un proxy vous acceptez que vos données transitent par un serveur qui n'est pas celui de votre FAI. Le tout est de savoir si oui ou non vous décidez de lui faire confiance. On pourrait bien sûr considérer que, quitte à prendre des risques en exposant ses données personnelles, autant que celles-ci soient entre les mains d'autorités officielles plutôt que d'un parfait inconnu. En réalité, je peux vous assurer que les proxys ou les VPN (en tout cas les marques reconnues sur le marché) ne s'amusent jamais à trafiquer les données de leurs utilisateurs.

  • On en arrive au dernier point, l'aspect le plus problématique de l'utilisation d'un proxy : l'incompatibilité par défaut avec beaucoup de logiciels utilisant Internet. En effet, de nombreuses applications disposant de fonctionnalités online risquent de ne pas prendre en charge le serveur proxy. C'est notamment le cas pour les programmes utilisant la technologie Flash et le JavaScript : pour pouvoir en bénéficier, il va falloir configurer la connexion manuellement en allant définir des paramètres spéciaux dans le navigateur, et encore, ce n'est pas toujours possible. Pour les raisons citées plus haut, je ne peux vous en recommander l'usage. En comparaison, un VPN est beaucoup plus approprié, comme vous allez le voir dans la section qui suit. ;)

Le chaînage de proxys

Ce qui peut éventuellement être intéressant, c'est la possibilité de monter une chaîne de proxys : ça veut dire que vous connectez entre eux plusieurs serveurs proxys pour brouiller encore plus les pistes et augmenter votre degré d'anonymat.

Exemple : vous avez trois proxys, qu'on va appeler P1, P2, et P3. On a aussi l'ordinateur de l'utilisateur, qu'on appelle U1. On cherche à se connecter à Google en utilisant une chaîne de proxys. Pour créer une chaîne de proxys, on fait en sorte que chaque serveur proxy soit connecté à un autre serveur proxy pour rajouter des intermédiaires.

En rouage, les données sortantes et en vert, les données entrantes
En rouge, les données sortantes et en vert, les données entrantes

En d'autres termes, votre ordinateur n'est connecté directement qu'à P1. Les données de votre ordinateur passent par P1, qui lui-même est connecté à P2. P2 les transmet à P3, qui transmet la requête à Google. Ensuite, les données font le même chemin en sens inverse. En théorie, on peut rajouter autant de serveurs intermédiaires qu'on le souhaite, mais cela se fait au détriment de la vitesse de connexion ! Plus il y a d'intermédiaires, plus le chemin à parcourir pour que la requête arrive à destination sera long.

Le VPN

Qu'est-ce qu'un VPN ?

C'est l'abréviation de Virtual Private Network, ou réseau privé virtuel. On parle de réseau privé parce que le VPN chiffre vos paquets de données et les fait passer dans une sorte de tunnel de manière à ce que seul le site de destination puisse les lire. En fait, c'est un peu comme si votre machine et le site de destination étaient connectés en local. Dans un réseau local, seules les machines connectées au réseau peuvent avoir accès aux données qui y transitent.

C'est un autre type de programme qui peut servir à renforcer la protection de vos données personnelles. En plus de modifier en apparence votre adresse IP vue de l'extérieur comme le proxy, le chiffrement du VPN empêche la corruption de vos données par l'homme du milieu. En effet, même si vos données venaient à être détournées, elles ne pourraient pas être déchiffrées car l'homme du milieu n'est pas une machine habilitée appartenant au réseau. Cela reste la meilleure arme dont vous disposez pour naviguer en toute sérénité. C'est sans aucun doute le choix le plus judicieux : beaucoup plus souple que le proxy, plus sécurisé, pas de manipulation alambiquée à faire.

Et les inconvénients ?

On retrouve à peu près les mêmes inconvénients que pour le proxy (ralentissement, risque de malversation des données par le serveur s'il est géré par des personnes malintentionnées), à l'exception des incompatibilités. Le VPN ne se contente pas de changer l'IP, il s'intègre au sein de votre système pour fonctionner en harmonie avec les autres programmes, y compris ceux qui fonctionnent avec du JavaScript.

 

Chaînage de proxy avec VPN

Il est possible de combiner un VPN avec un ou plusieurs proxys.

Les données sortantes sont chiffrées avant de passer par la chaîne de proxy, ajoutant une nouvelle sécurité à votre système.
Les données sortantes sont chiffrées avant de passer par la chaîne de proxy, ajoutant une nouvelle sécurité à votre système.

Dans ce cas, les données sont chiffrées par votre VPN avant de passer par les proxys intermédiaires, ce qui permet non seulement de minimiser les risques d'interception par l'homme du milieu, mais aussi les risques de corruption de vos données par les serveurs proxys. Vos données étant transmises à travers le tunnel du VPN, les proxys n'y ont pas accès. Ils servent uniquement de relais pour transmettre votre requête au site.

Les modules complémentaires

Ce sont les petits programmes qu'on incorpore à son navigateur pour acquérir de nouvelles fonctionnalités. Ce n'est pas obligatoire d'en installer, mais il est bon d'avoir à l'esprit quelques pistes de modules utiles. Certains sont compatibles avec des navigateurs et pas d'autres. Je vous en conseillerai quelques-uns dans les prochains chapitres. ;)

Ici, je vais vous expliquer comment faire pour installer les modules/extensions/plug-ins/addons sous chaque navigateur.

Firefox

Gérez la liste des modules complémentaires

Dans la barre de menu de votre navigateur, cliquez sur Outils > Modules complémentaires.

Modules complémentaires
Modules complémentaires

 

Vous arrivez alors sur l'interface de gestion des modules.

 

  • Cliquez sur Options pour accéder aux paramètres du module (c'est ainsi que vous pouvez le configurer) et sur Plus pour avoir un complément d'informations à son sujet.

  • Cliquez sur Désactiver pour le rendre inactif temporairement sans le supprimer. Vous pourrez le réactiver à tout moment en cliquant sur Activer.

  • Cliquez sur supprimer pour le désinstaller définitivement de votre navigateur.

Supprimer un module complémentaire
Supprimer un module complémentaire
Installez de nouveaux modules

Pour installer un nouveau module, il faut se rendre sur la page de téléchargement du module depuis la bibliothèque de modules de Firefox. Trouvez le bouton Add to Firefox, cliquez dessus. Si on vous demande de valider l'installation au préalable, acceptez. 13

Ajouter un nouveau module à Firefox
Ajouter un nouveau module à Firefox

Internet Explorer 11

Gérez la liste des modules complémentaires

Dans la barre de menu de votre navigateur, cliquez sur Outils > Gérer les modules complémentaires.

Gérer les modules complémentaires
Accéder à la page Gérer les modules complémentaires

 

Page Gérer les modules complémentaires
Page Gérer les modules complémentaires

Pour voir la liste de vos extensions, cliquez sur Barres d'outils et extensions dans Types de modules complémentaires.

 

 

Pour désactiver un module, cliquez dessus et cliquez sur le bouton Désactiver qui apparaît en bas à droite, ou alors cliquez droit sur le module et choisissez Désactiver dans la fenêtre contextuelle. Faites de même pour le réactiver.

Pour supprimer le module, ça dépend des cas. Comme je l'ai précisé auparavant dans le chapitre consacré à la configuration d'IE, certains modules ne peuvent être supprimés par le biais du panneau de gestion des modules. Parfois, il arrive qu'on ne puisse que les désactiver, ce qui est gênant car de ce fait, le programme sous-jacent est toujours implanté dans votre système.

Pour vous donner un exemple, j'avais eu le malheur de télécharger un programme sur 01.net qui contenait une petite douceur : GlassBottle, un PuP qui traîne un peu partout sur cette plateforme. Pour ce programme, la commande supprimer n'était pas disponible et j'ai dû me contenter de le désactiver.

La technique pour contourner le problème : supprimer manuellement tous les éléments de ce PuP. On peut retrouver sa destination dans le disque dur en faisant un clic droit > Plus d'informations. Une fenêtre apparaît sur laquelle figure le dossier de destination, là où il faudra se rendre pour supprimer le programme (il restera évidemment des traces de celui-ci dans le registre, qu'on pourra effacer avec un programme comme CCleaner ou tout une restauration registre).

Identifier le dossier d'installation d'un PuP
Identifier le dossier d'installation d'un PuP
Installer de nouveaux contrôles

Pour installer un nouveau contrôle, il faut se rendre sur la page de téléchargement du module depuis la Galerie Internet Explorer. Trouver le bouton Add to IE, cliquez dessus. Si on vous demande de valider l'installation au préalable, acceptez. ;)

Ajouter un nouveau contrôle à IE
Ajouter un nouveau contrôle à IE

Opera

 

 

Gérez la liste des modules complémentaires
  • Dans la barre de menu de votre navigateur, cliquez sur Opera (le O rouge en haut à gauche).

Cliquez sur Opera
Cliquez sur Opera.
  • Dans le menu déroulant, cliquez sur Extensions > Gestionnaire d'extensions.

Extensions > Gestionnaire d'extensions

 

 

 

  • Pour désactiver un module, cliquez dessus puis sur le bouton Désactiver sous l'icône du module.

Désactiver un module
Désactiver un module
  • Pour le réactiver, suivez la même procédure. ;)

Pour supprimer une extension, il faut cliquer sur la petite croix en haut à droite de l'encart. Ensuite, cliquez sur OK.

Ajoutez de nouveaux modules

Pour ajouter de nouveaux modules, il faut d'abord être connecté à son compte Opera.

  • Cliquez sur l'extension que vous souhaitez télécharger et cliquez sur le bouton vert Ajouter à Opera.

Cliquez sur le bouton pour ajouter l'extension à Opera
Cliquez sur le bouton pour ajouter l'extension à Opera

Et voilà, l'extension est téléchargée ! Elle apparaît désormais dans la barre de menu de votre navigateur en haut à droite.13

 

Google Chrome

 

Gérez la liste des modules complémentaires

Dans la barre de menu de votre navigateur, cliquez sur Personnaliser et Contrôler Google Chrome > Plus d'outils > Extensions.

Accéder à la page de gestion des modules
Accéder à la page de gestion des modules

 

  • Pour désactiver un module, cliquez dessus et décochez l'option Activer à droite du nom du module.

  • Pour le réactiver, suivez la même procédure en sens inverse. ;)

La mention Détails permet d'avoir un aperçu des informations personnelles auxquelles l'application peut avoir accès. Elle vous les listes en quelques points. Exemple : A accès à votre historique, A accès à votre IP, Accède à vos données sur tous les sites web… Assez pratique pour déterminer les niveaux d'autorisation du programme.

  • Pour supprimer une extension, il faut cliquer sur la petite icône de corbeille à droite de l'encart. Ensuite, cliquer sur Supprimer.

Ajoutez de nouveaux modules

Accédez au Chrome Web Store et cherchez l'extension que vous souhaitez installer. Cliquez sur l'extension, puis sur le bouton Ajouter à Chrome.

 

 

 

En résumé

  • L'utilisation d'un proxy peut être intéressante mais comporte des inconvénients majeurs. Certains programmes, notamment ceux utilisant le JavaScript, peuvent voir leur fonctionnement altéré par l'utilisation d'un proxy. Vous allez donc devoir le configurer manuellement pour chacun des programmes concernés, mais ce n'est pas toujours possible.

  • Un VPN procure les mêmes avantages qu'un proxy, mais n'est pas concerné par les problèmes de compatibilité qui touchent le proxy. De plus, il masque vos données en les faisant passer par un tunnel de chiffrement.

  • On peut connecter entre eux plusieurs proxys pour créer un montage en chaîne afin de rehausser d'un cran sa confidentialité. Un VPN peut être intégré à la chaîne de proxys pour chiffrer vos données avant qu'elles ne soient transmises aux serveurs intermédiaires.

  • Les modules complémentaires/addons/extensions/plug-ins sont des petits programmes qui fonctionnent avec votre navigateur en lui adjoignant une ou plusieurs fonctionnalités précises.

  • Il ne faut pas télécharger les modules qui proviennent de sites non officiels comme 01.net, Softonic ou Clubic qui contiennent souvent des adwares. Assurez-vous de vous les procurer sur les liens indiqués respectivement pour chaque navigateur.

 

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite